Partagez | .
 

 And it was all about us. /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Lun 3 Oct 2016 - 1:11

Hope avait entendu les trois détonations à l'étage, sans se rendre forcément compte de ce que ça impliquait. Elle faisait son possible avec Robert pour maintenir la horde loin du véhicule, en attendant qu'ils reviennent tous, et qu'ils puissent s'enfuir en vitesse. Sauf que rien ne se passait comme prévu, et son voisin et allié se figea en comprenant ce que les coups de feu impliquaient... Il n'esquissa plus un mouvement, et la jeune secrétaire fut obligée de lui hurler dans les bronches pour qu'il lutte pour sa vie. Mais le vieil homme était tremblant, incertain, il avait l'air de ne plus savoir ou donner de la tête alors que la brune pouvait voir des larmes lui monter aux yeux.

Combien d'années avec cette femme ? Des dizaines et des dizaines. Ils s'étaient connus jeunes, lui avait-elle raconté une fois lors d'une tâche partagée. Et ils étaient tombés très amoureux l'un de l'autre. Elle parlait d'être entière avec lui, comme elle pouvait ressentir parfois avec Joshua lorsqu'elle le regardait dormir certain soir... Puis elle revint à la réalité. Pourrait-elle encore le regarder dormir avec l'insouciance des mois passés ici, à se détendre enfin, à lâcher prise ? Elle en doutait. « Reprend-toi Robert, tu peux pas... » Faiblir. Il hocha la tête avant qu'elle puisse vraiment finir sa phrase, hurlant comme un diable alors qu'il décapita presque une créature à la force de ses bras.

Robert s'était transformé en bête féroce, et même les mots compatissants de Joshua ne firent pas taire la rage qui grognait à l'intérieur de lui. Il en fit plus sur le moment quand son mari fit demi-tour pour aller chercher Kate qu'elle n'avait pas vu revenir, que tout le temps d'avant alors qu'ils étaient tous les deux. Il grognait, gémissait, comme un animal, les larmes troublant sa vie, et Hope ne sut dire sur le moment si elle allait pouvoir l'arrêter de massacrer à tour de bras ainsi. Mais plus il en tuait, plus il en venait, et elle dut tirer sur son épaule comme une folle pour le détourner de sa tâche et le forcer à retourner vers la voiture au pas de course.

Là, elle vit Joshua ressortir avec Kate à ses côtés, sa meilleure amie qui avait le teint si pâle sur l'instant et qui semblait fébrile que Hope crut que le pire lui était arrivé. Elle écarquilla les yeux de stupeur. Jamais elle n'avait vu Kate de la sorte, pas même lorsqu'elle l'avait récupéré après des jours dehors et une infection grave lui rongeant le corps. Elle semblait paniqué, tremblant comme une feuille, tandis que Josh la hissa à la force du bras à l'arrière pour qu'elle retrouve Emily. Emily, adossait au fer de la voiture, qui ne savait plus où donnait de la tête, et qui semblait aussi tétaniser que la blonde. C'était... C'était terrifiant. Et à la fois tellement réel. Et puis elle vit. Son bras ensanglanté, et ce morceau solide qui en sortait... Merde. Merde, merde, merde ! MERDE !

Non. Ne pas paniquer. Ne pas perdre pied. Ils pouvaient encore y arriver, elle allait remettre ça en place, réduire la fracture, et bander la plaie pour que ça aille... « On va s'occuper de toi! » Souffla la brune en grimpant sur la roue, tombant à moitié dans l'espace arrière pour venir s'approcher de son amie. Ils n'avaient même pas de quoi faire un plâtre, même pas ça. Mais pour l'instant, il fallait parer au plus pressé. Elle dénoua l'écharpe qu'elle avait autour du cou pour ramener le bras de Kate contre sa poitrine, après avoir tapé contre la fenêtre de la voiture pour qu'ils démarrent. Le moteur vombrit rapidement, tandis qu'elle nouait un nœud bien serré en soutenant sa meilleure amie tremblante...

Et il n'avait suffit que de quelques secondes d'inattentions pour qu'un petit cri strident ne lui arrache le souffle. « Tati ! » Les deux femmes auraient été prête à soudainement retrouver un peu de calme, à l'arrière du pick up, mais ce calme ne fut que de très courte durée compte tenue de ce qu'il se passait là. Hope eut à peine le temps de voir un mort attraper les cheveux d'Emily, un autre s'emparer de son bras, et les deux tirer dessus pour la ramener à eux. « Emily ! » Sur le moment, la petite brune ne réussit même pas à contrôler le trimbre de sa voix. Tout partait à vau-l'eau ! Tout ! Elle était en train de craquer complètement, les yeux se remplissant de larmes.

« ARRETE LA VOITURE ! ARRETE LA VOITURE ! » C'était des hurlements hystériques qui sortaient de sa gorge à ce moment précis. Des hurlements alors qu'elle tambourinait à la porte, prête à se jeter sur les quatre autres rôdeurs qui venaient d'attraper la petite fille, hurlant à s'en arracher la gorge. Elle ne savait même pas s'il fallait s'arrêter ou au contraire accélérer, tellement elle perdait pied ! Hope avait bondit vers l'avant pour attraper la gamine et la tenir contre elle, de toutes ses forces, de tout ce qu'il lui restait en tout cas pour tenir le coup ! Elle tenait, elle tenait, mais on lui agrippait le bras et ses yeux se remplissant de larmes ne lui permirent pas d'éviter le pire. Kate vint à son secours comme elle le put, en la tenant elle aussi et en tirant au mieux mais...

Là, des crocs putrides se plantèrent dans la chaire pâle d'Emily. Juste au-dessus de son poignet. Et ils mordirent si fort que la peau s'arracha comme si ça n'était rien. La gamine cria à ne plus en avoir d'air, et Hope eut le réflexe dingue et plein de désespoir de lâcher sa nièce et de balancer un coup de hache dans le crâne du rôdeurs qui avait pu s'en prendre à la petite. La voiture démarra en trombe et toutes trois basculèrent à l'arrière, se rétamant comme si elles ne pesaient pas grand chose. Le Pickup fonça vers le portail au bout de l'allée, et Hope tremblait comme une feuille. Serrant l'enfant contre elle avant d'attraper le bras meurtri de la petite fille et en sentant les larmes redoubler sur ses joues.

Non... C'était pas possible. Pas elle. Pas elle...

« ça va aller, ça va aller... » Répéta-t-elle pourtant au bord d'une crise catatonique. « On va s'occuper de toi... » Emily tremblait tellement dans le creux de ses bras qu'elle ne savait même plus comment faire. Et à chaque fois qu'elle posait les yeux sur cette morsure encore fraiche, elle sentait le désespoir s'emparer totalement d'elle et lui bouffer les organes... « On va te sauver Emily, on va te sauver... Je te promets... On va te sauver et tout va rentrer dans l'ordre... »

La horde bifurqua pour suivre le véhicule. La ferme s'éloignait. Kate avait le bras brisé. Amelia était morte. Robert au bord des larmes. Hope enceinte jusqu'aux yeux. Emily mordue. Rien n'allait.

Plus rien n'allait.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kate J. Moore
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 38
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Mar 4 Oct 2016 - 14:26

Toute personne qui me connait pourra certainement attester que je ne suis pas le genre de filles à pleurer pour un oui ou pour un non. A faire des caprices et à se montrer émotive pour un rien. Je ne suis même pas du genre à montrer quand j'ai mal. C'était plus ou moins l'un des principes de mon père. Il n'arrêtait pas de me répéter, quand j'étais petite, que si quelqu'un ou quelque chose me faisait mal je ne devais pas le montrer. Parce que des personnes malveillantes trouveront toujours le moyen d'exploiter cette faiblesse, même passagère. N'ayant entendu que ça depuis toute petite, j'avais appris à toujours tout contenir en moi. Mes douleurs, mes peines. Je n'étais pas du genre à montrer ça déjà quand mon père était en vie. Mais après sa mort... C'était comme si j'étais devenue insensible. J'étais capable de sourire, de rire, mais au fond... J'avais l'impression de ne plus rien ressentir. Juste... un vide. Et je ne vous raconte pas comme ce vide s'est encore élargi quand l'homme de qui j'étais... amoureuse, est parti avec une autre femme. Manquait plus qu'il se marie et qu'il ait une fille... Et forcément, il avait fallu que dans notre fuite pour la survie, je m'attache à sa fille comme si c'était la mienne. Quelle idiote je fais. Enfin bref. Comme dit, je suis plutôt du genre à ravaler mes émotions. A cacher ma douleur, quitte à me mordre la lèvre jusqu'au sang pour essayer de dissimuler ça le mieux possible. Mais là... Le cri s'était échappé de ma gorge avant que je ne puisse faire quoi que ce soit. Et au moment où l'os perfora ma peau pour venir voir ce qui se passait dehors, ce fut comme s'il avait en même temps percé une partie de ma carapace. Toute mon angoisse refaisait surface. J'étais devenue incapable de gérer toutes les émotions qui me submergeaient en cet instant précis. Il fallait sauver Emily. Sauver Hope. Joshua devait rester avec elles. Je ne doutais pas un seul instant que Amelia était morte, vu les coups de feu qui avaient retenti depuis l'étage. Et Robert... Il arriverait sûrement à se faire convaincre par Hope de les suivre dans leur fuite. Moi... A quoi voulez-vous que je serve dans cet état? J'avais eu de la chance la dernière fois, d'arriver dans cette ferme où ils avaient encore plus ou moins tout ce qu'il fallait pour me soigner. Là... Mon os est en train de sortir de mon bras. Je ne me fais pas d'illusions. Si on arrive à parer la plaie ce sera déjà pas mal. Faire rentrer l'os sera... Plus que douloureux. Et puis si l'infection ne pointe pas le bout de son nez à nouveau... Je sais que je n'arriverai plus à me servir de mon bras gauche comme je le faisais. Si tant est que je m'en sorte bien, je serais handicapée... Et je deviendrais un poids pour le groupe.

Je vis Josh descendre avec Emily dans les bras et mon regard s'était posé sur lui alors que je lui disais qu'il fallait y aller. Il sortit avec la petite et la fit s'installer dans le pick-up. Quant à moi, j'étais restée là. Mon bras gauche pendait mollement dans le vide et ma main droite tremblait sur mon pistolet que je tenais en main. La douleur. La peur. Et aussi... ce sentiment étrange qui vous traverse quand vous prenez conscience que vous allez mourir. Je ne peux pas sortir. Je ne veux pas croiser le regard de Hope. Si je dois rester ici... Je ne veux pas qu'elle tente de me faire changer d'avis. L'espace d'un instant, j'avais fermé les yeux et quelques larmes se mirent à couler sur mes joues.

Bordel Kate... C'est pas le moment de se dégonfler..., dis-je tout en essuyant mon visage du revers de ma main droite.

Quelle idiote... C'était vraiment pas le moment. Je rouvrais les yeux, lâchant un soupir lourd d'émotion, avant de relever le regard vers l'entrée de la ferme. Et c'est là qu'il arriva. Apparemment, Josh n'était pas décidé à me laisser ici. Dans un premier temps, j'avais essayé de me débattre, mais il me souleva bien vite du sol et alors je compris que je n'avais plus voix au chapitre. Il me transporta jusqu'au pick-up, chacun des acoups créés par sa course me faisant grimacer de douleur. Mais ce n'était pas de sa faute, je le savais bien. Une fois installée dans la benne, près d'Emily, je tentais de me reprendre. Il ne fallait pas que je la fasse paniquer plus qu'elle ne l'était. La pauvre... Serrant les dents, je tentais de bouger le bras mais c'était tout bonnement impossible. C'est alors que ma meilleure amie arriva, se précipitant vers moi pour se servir de son châle pour mettre mon bras en écharpe contre moi. Ce mouvement, ainsi que le fait que l'os du coup appuyait sur le tissu me donnait envie de hurler. Mais je n'en avais pas le luxe. Tous les muscles de mon corps se contractaient comme pour m'aider à gérer la douleur. Et alors que je m'autorisais à peine quelques courts instants de réconfort en prenant appui sur la brune qui me soutenait, que déjà quelque chose vint nous faire prendre conscience qu'on n'avait pas le droit à des moments de "réconfort". Quels qu'ils soient. Un rôdeur venait d'attraper le bras d'Emily. Non... Non c'était impossible. Pas elle. Ignorant ma douleur grâce à l'adrénaline, je me précipitais vers la petite pour la retenir en la gardant contre moi comme je pouvais avec mon bras valide lorsque Hope la lâcha pour tuer le mort-vivant qui venait de mordre le bras de l'enfant. Lentement, je laissais ma meilleure amie prendre sa nièce dans ses bras pour tenter de la rassurer. La cadette Cooper tentait de rassurer la gamine comme elle pouvait alors qu'elle-même aurait eu besoin d'être réconfortée. Le pick-up avait redémarré et nous avait toutes trois projetées plus loin dans la benne. L'adrénaline retombait. J'avais dû serrer les dents avec force pour ne pas crier quand mon bras heurta la ferraille. Malgré tout, une fois la douleur assez amenuisée pour être capable de l'ignorer, je retirais l'écharpe de Hope de mon bras et venait maladroitement la serrer sur la blessure de Emily, faisant un noeud presque digne d'un garrot un peu au dessus de la blessure, me servant de ma main valide et de mes dents pour serrer le tout. Je reculais ensuite un petit peu, mon bras pendant à nouveau dans le vide et le sang pulsant dans mes doigts. Bordel pourquoi c'était elle qui s'était fait avoir? Pourquoi pas Robert? Je l'aurais laissé derrière nous, même s'il nous a été utile jusqu'ici... Enfin bref.

Me mettant difficilement debout à cause des mouvements de la voiture, le me penchais pour donner quelques coups sur la vitre du pick-up en faisant signe d'ouvrir la fenêtre. C'était Robert qui était du côté où j'avais frappé et il ouvrit donc pour m'écouter.

Faut qu'on s'arrête dès qu'on pourra! C'est... C'est Emily..., dis-je d'une voix plus grave.

J'avais peur. Oui. Peur pour Hope. Peur pour Josh. Peur pour leur enfant. Peur pour Emily. Et même peur pour moi... Bon dieu... Qu'est-ce qu'on a bien pu faire pour mériter ça?


KILL OR BE KILLED

© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Jeu 6 Oct 2016 - 17:12

    Comment le temps pouvait virer à l’orage aussi vite ? Pas si longtemps que ça avant, ils étaient installés tranquillement sur la balancelle, à discuter avenir, prénom de leur futur bébé, il réfléchissait aux prochains plants de tomates, au blé qu’il allait falloir semer à la sortie de l’hiver, aux quelques animaux, et aux deux vaches gestantes, qui leurs apporteraient du lait et des veaux pour tenir pendant la saison froide. Et puis, soudainement, il se retrouvait à conduire un pick up à toute vitesse, sur un petit chemin de terre. Et les passagers n’étaient pas mieux, parce que le tableau se résumait à : un vieil homme choqué, une petite brune enceinte, une blonde avec l’os du bras qui transperçait la peau, et une enfant.

    Où est ce qu’il les emmenait ? Il ne le savait même pas, il voulait juste s’éloigner de la ferme, de cette maison où la horde commençait déjà à s’infiltrer. Il les voyait, dans le rétroviseur. Reportant son attention sur la route, il ne vit pas ce qui arrivait à Emily. Il entendait juste les cris, non, les hurlements des filles, à l’arrière, puis les coups sur la carrosserie. Il ne comprenait pas, et les morts étaient encore bien trop près pour qu’il prenne le risque de s’arrêter maintenant.

    Et puis soudain, Robert passa la tête par la fenêtre, puis se tourna vers le docker, complètement livide.

    - C’est Emily.

    Il n’eut pas besoin d’en dire plus. Appuyant plus fort sur l’accélérateur, Joshua lui hurla de demander aux filles de faire un garrot avec la premiière chose qu’elles trouveraient. Il fallait empêcher le sang de remonter jusqu’au coeur, il fallait tenter quelque chose. Il avait vu des gens mourir et se relever. Il avait vu des gens mordus vivre encore des heures et des heures, avant de mourir. Donc c’était une infection. Il fallait empêcher le sang infecté, le membre infecté de contaminer le reste.

    Il roula quelques minutes, le temps que les rôdeurs disparaissent de son champ de vision. Puis il écrasa la pédale de frein, en tentant de ne pas maltraiter les passagères de la benne. Ouvrant la porte et sautant au sol assez vivement, il contourna l’engin pour poser ses yeux sur sa femme. Elle était son phare dans la nuit, et c’était à elle qu’il voulait s’exprimer.

    - Il faut couper. On a pas le choix...

    Alors oui. C’était un nouveau coup de tonnerre dans leur ciel qui avait été si bleu. Mais elle le savait aussi, il en était sûr. Que c’était la seule solution, qu’ils ne pouvaient faire que ça pour essayer de l’empêcher de mourir. Pour essayer. Cette idée le dégoutait. Il n’allait pas essayer. Il allait réussir, voilà tout. Il grimpa dans la benne. Robert allait monter la garde.

    - J’vais le faire d’accord ? J’ai travaillé dans un abattoir pour remplacer mon père. Ouais je sais, c’pas rassurant mais… J’ai l’habitude des os et tout ça. T’auras rien à faire, juste à la rassurer, okay ?
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Jeu 6 Oct 2016 - 20:01

Le pickup termina de ralentir, et Hope n'osa pas relâcher ni sa meilleure amie, ni sa nièce, sur le moment. Elle était terrifiée, tentait de faire bonne figure, rester vigilante, mais elle n'en pouvait juste plus. Là... Là, ça n'était pas possible. C'était comme si le monde avait décidé de tout lui faire tomber sur la tronche en une seule fois. Elle avait du mal à respirer, son teint avait pâli, et elle se rendait folle avant l'heure. La nervosité, l'horreur, la peur, tout ça à la fois, ses yeux en avaient trop vu en une seule fois, et ses oreilles ne pouvaient plus entendre que les grognements qui avaient rasé la ferme et leurs vies paisibles.

Elle capta les yeux de Joshua, relâchant sensiblement sa nièce. Mais quand son homme parla de couper au-dessus de la morsure, et qu'il n'avait pas le choix, par réflexe elle l'étreint un peu plus fort, le regardant avec un visage horrifié. Elle se décomposait, toujours plus, et c'était des propos qu'elle n'avait pas envie de voir sortir de la bouche de Joshua. « Me couper le bras ? » Hoqueta la petite blonde en relevant deux petits yeux emplis de larmes vers les trois adultes qui l'entouraient en essayant de faire la part des choses. Elle s'accrocha au bras de sa tante, de toutes ses forces, supplia : « Tati, je veux pas, je veux pas... » Sa voix se teinta de sanglots : « ça va faire mal, je veux pas, je- »

Mais Hope se remémora comment avait fini Sally. Comment les choses s'étaient enchaînées à la chute du stade, et le fait qu'ils n'avaient aucun autre moyen. La brune releva les yeux vers Joshua, et hocha la tête en relâchant sa nièce qui lâcha un cri terrifié. Les yeux de Hope s'embuèrent rapidement, elle renifla péniblement avant d'attraper le visage de la petite fille, et de la force à la regarder et à se calmer : « Emily, si on ne le fait pas, tu vas te transformer en une de ces créatures, et je peux pas ! C'est notre seule chance pour te sauver la vie, la seule, on a vraiment pas le choix, tu comprends ? » Oui elle comprenait, mais elle ne voulait pas mourir, ni perdre son bras, et faire des sacrifices pour une enfant de huit ans, c'était difficile.

Alors ces caprices, c'était à eux de les faire. Ils couchèrent la jeune fille sur la taule de la voiture, pour l'empêcher de bouger, et Hope la couva comme elle le put en essayant de penser à autre chose. « ça va aller, ça va... On fera au plus vite et je serais là tout du long... » Promit-elle en forçant Emily à la regarder dans les yeux, alors que Joshua s'échinait à bien serrer l'écharpe que Kate lui avait laissé, et à chauffer la lame de la hache avec un briquet de fortune. Ils n'auraient pas mieux aujourd'hui, ni jamais.

La brune se contenta de regarder sa nièce, et tout faire pour capter ses yeux, l'empêcher de voir ce qui allait se passer. Il y eut trois grands coups, un hurlement étranglé, des éclats de sang qui tachèrent leurs visages poupons, avant que Josh ne puisse se séparer le membre mordu du reste du corps. Emily tourna de l'oeil, et Hope ne pouvait s'empêcher de lui parler encore, doucement, très doucement. « Je suis tellement désolée Emily, tellement... » Souffla-t-elle en étreignant sa nièce pour la ramener contre elle. Cautériser la plaie ensuite. Robert avait fait un petit feu pour chauffer un poignard, et permettre de stopper le saignement. C'était au mieux, dans leur situation. Au mieux, dans le pire des mondes.

Tétanisée, Hope réussit péniblement à bander le membre de la petite fille avec les moyens du bord, au moins du tissu propre. Et elle regarda ce visage poupon qui peut-être s'éteindrait bientôt. Peut-être qu'elle ne pourrait plus admirer ses grands yeux bleus briller de bonheur. Le bonheur n'existait plus. Ils ne pourraient peut-être plus jamais trouver l'occasion de sourire, de s'aimer. Et dire que dans ce monde, elle allait devoir mettre un enfant au monde. Hope baissa les yeux vers son ventre rond. Ce bébé... Elle l'avait vu comme un espoir, un renouveau mais là... Là, elle n'était pas sûre de vouloir lui donner vie. Pas sur cette terre, en tout cas.

Elle croisa le regard de Kate, qui souffrait toujours à cause de sa fracture. Et ça n'allait pas aller en s'arrangeant. « Il faut... arranger ton bras... » Elle descendit du véhicule pour aller sur le bas côté et tenter de trouver deux morceaux de bois suffisamment droit pour faire l'affaire. Elle revint vers la blonde, remontant en voiture. Elle ne savait même pas comment s'y prendre. Elle essuya maladroitement ses yeux avec la manche de son pull, avant de demander à Kate de poser son bras sur ses jambes.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kate J. Moore
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 38
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Dim 9 Oct 2016 - 10:31

J'ai toujours eu des problèmes avec la différence qu'il pouvait y avoir entre mon sens de la justice et celui de la société. Puis encore avec celui de l'univers. J'avais déjà vu des gens, à la télé quand ils parlaient des procès, s'en tirer par simple manque de preuves alors que tout le monde savait qu'ils étaient responsable des crimes desquels on les accusait. J'ai vu des gens innocents se faire condamner pour des crimes qu'ils n'avaient pas commis. J'ai vu des gens vivre alors qu'ils avaient abusé de tout ce dont ils pouvaient abuser dans leur vie. Alcool, drogue, sexe, et j'en passe. J'ai vu des gens bien mourir d'une saloperie incurable qui les emportaient en quelques semaines seulement alors que les médecins disaient que ça allait en s'arrangeant. C'est comme ça que mon père est parti. En soit, mon mode de raisonnement est relativement basique. Mais ce serait tellement bien si ça fonctionnait... Les gens bien vivent. Les gens qui ne le méritent pas meurent. Un point c'est tout. Honnêtement, ce serait vraiment bien si cela pouvait se passer comme ça. Le problème c'est qu'ensuite se pose la question de qui est une bonne personne et qui n'en est pas une? Il y a quelques années, avant la mort de mon père, j'aurais dit de moi que j'étais une bonne personne. Mais le temps a fait que maintenant, je ne sais plus dans quelle catégorie je me trouve. Est-ce qu'on peut encore vraiment garder les mêmes critères qu'avant, dans le monde où nous vivons actuellement? Je veux dire... Si tant est qu'on croit encore à une quelconque divinité, avec ce qui nous tombe sur la tronche, et bien dans ce cas on a déjà tous commis l'un des péchés impardonnables. Je crois savoir que l'adage disant "tu ne tueras point" se trouve dans plus ou moins toutes les religions. Et pourtant regardez-nous... On tue tous les jours. On tue certes des gens qui étaient déjà morts. Mais pas que. Josh a tué la femme de Robert aujourd'hui. Moi... Je ne compte plus combien de personnes j'ai tué. Le souci c'est que je n'ai pas vraiment attendu que les choses dégénèrent à ce point pour faire ça. Quand je repense à notre fuite de Chicago... Je me rends compte qu'à peine les ennuis arrivaient... J'étais déjà en train de "m'adapter" à ce qui allait nous attendre. Mais je n'avais pas le choix. Je ne cesse de me répéter ça depuis. Je n'ai pas le choix. Je ne dois pas hésiter. C'est la loi du plus fort qui l'emporte sur tout.

Le problème, c'est quand on demande à une petite fille de huit ans d'appliquer la loi du plus fort sur son propre instinct de conservation. Quand Josh avait annoncé qu'il allait devoir couper... Je ne peux pas dire que ça ne m'avait pas choquée, mais je m'y attendais. On avait déjà vu ce que ça faisait aux gens si l'infection se propageait de trop. Et entre une mort certaine ou une mort possible à cause de l'ablation d'un membre... Et bien il fallait bien vite faire un choix. Encore une fois, à mes yeux c'était de l'injustice. Pourquoi Emily? C'est peut-être méchant, mais j'aurais mille fois préféré devoir abandonner Robert derrière nous. Même s'il avait été accueillant et avait aidé à me remettre sur pied quand j'étais arrivée à la ferme avec ma fièvre et ma jambe infectée par la balle que j'avais pris. Enfin bref. J'avais cédé l'écharpe de Hope à la petite, serrant autant que j'avais pu au dessus de la morsure, si bien que quand Josh parla du fait qu'il fallait faire un garrot ce dernier était déjà fait. La petite se fit installer sur le capot de la voiture et moi pendant ce temps je m'étais éloignée. Je ne servais pas à grand chose là. Robert chauffait le poignard qui allait servir à cautériser, Josh s'occupait de couper avec la hache qu'il avait sommairement stérilisée, et Hope retenait sa filleule. Je ne servais donc effectivement à rien. J'avais fait quelques pas plus loin avant de finalement retourner dans la benne du pick-up. Je regardais mon bras, le sang coulant toujours le long de mes doigts et l'os brisé trônant hors de ma chair. J'avais froid. Enfin, de plus en plus froid, au rythme que je perdais du sang et que la douleur ne diminuait pas. Je fermais les yeux et appuyais ma tête contre la tôle pendant quelques instants. Sérieusement... Comment est-ce qu'on allait faire pour remettre ça en place? Parce que je savais très bien que Hope n'oublierait pas cette idée. En parlant d'elle, je rouvrais les yeux quand elle vint déposer sa nièce dans la benne. Elle croisa mon regard empli de douleur malgré tous les efforts que je faisais pour essayer de la dissimuler et partit chercher du bois relativement droit après m'avoir dit qu'il fallait arranger ça. Oui... Je ne pouvais décemment pas dire qu'elle avait tort. Cependant quand elle revint et qu'elle m'annonça qu'il fallait que je pose mon bras sur sa jambe, j'avais pâli. J'appréhendais la douleur. Car ça allait faire mal, je le savais. On le savait tous. J'approchais lentement de la brunette et venais poser mon avant-bras sur ses genoux. Un long soupir sortit d'entre mes lèvres juste avant que ma peau ne touche son pantalon, comme pour me donner du courage, et quand le contact fut fait et que le poids de mon bras reposa sur la fracture... Un grognement de douleur remonta dans ma gorge alors que je faisais mon possible pour le retenir en serrant les dents de toutes mes forces. Une grimace de douleur avait déformé mes traits pendant quelques instants et j'avais été obligée de prendre appui sur le bord de la benne qui se trouvait juste à côté de nous. Je relevais, malgré moi, un regard apeuré sur ma meilleure amie. Et il me fallut une grande quantité de courage, sans ce que je ne sache vraiment pourquoi, pour prendre la parole.

On est d'accord que j'me servirai plus jamais de ce bras comme avant n'est-ce pas? Fait chier, c'était celui avec lequel j'tapais mes frangins!.., avais-je tenté de lâcher avec un semblant d'humour.

J'avais forcé un petit sourire qui se voulait rassurant. Mais dans le fond je ne savais même pas qui je tentais de rassurer. Elle? Ou bien moi? Peut-être même les deux. Oui, c'était certainement ça. Les deux. Parce qu'après tout, j'allais certes souffrir... Mais c'était Hope qui allait tenter de faire quel que soit le truc qu'elle avait en tête avec ses bâtons. Et ça n'allait certainement pas être simple. Elle venait de voir la fille de son frère souffrir dans ses bras. Et elle allait voir sa meilleure amie souffrir à cause de ce qu'elle allait faire. Venant poser ma main valide sur l'une des siennes, je regardais ma soeur avec compassion.

T'es pas obligée de le faire...

En un sens, c'était vrai. Elle aurait pu laisser Josh ou bien même Robert le faire s'il s'en sentait capable. Mais d'un autre côté, c'était un mensonge. Parce que si personne ne le faisait... Cela allait très rapidement s'infecter. Et là, c'est carrément la moelle qui aura été touchée. Et je ne pense pas que je ferais encore long feu...


KILL OR BE KILLED

© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Dim 9 Oct 2016 - 15:28

    Emily ne voulait pas. Et en meme temps, il la comprenait. Déjà, en tant qu’adulte, ça l’aurait fait chier de perdre un bras, là, à l’arrière d’un pick up, en regardant un vieil homme stériliser un poignard, et en voyant l’homme à qui j’aurai accordé ma confiance réparer une hache et parler de couper. Alors il n’imaginait pas la tempête que ça pouvait être dans l’esprit apeuré d’une enfant de huit ans. Il lui sourit. Il se voulait rassurant, mais ses mains tremblaient légèrement. Il avait coupé des membres, quelques fois, mais sur des cadavres d’animaux, jamais sur un être humain vivant.

    - Emily, écoutes moi. Ca va aller d’accord. Je… Je vais pas te mentir, ça va te faire mal, mais ça ne durera pas longtemps parce que tu va t’évanouir. Du coup tu ne sentira plus rien. Je sais que ça a pas l’air très rassurant comme ça, mais tu me fais confiance pas vrai ? Je t’ai jamais menti jusque là, et j’ai toujours fait ce que je pouvait pour qu’il ne t’arrive rien. Alors c’est pas maintenant que je vais commencer à te trahir hein ?

    Le docker sourit à l’enfant, mais elle ne répondit rien. Il sentait dans l’intensité de son regard une multitude d’émotions, de l’inquiétude profonde, à la méfiance, en passant par l’incompréhension et la deception. Il la décevait, il le savait, mais lui, en tant qu’adulte il savait que c’était la meilleure décision à prendre pour la survie d’Emily.

    Il évita soigneusement le regard d’Hope. Il ne pourrait pas supporter de voir ses yeux éteints alors qu’il allait faire ça. Il ne pouvait pas voir sa femme le regarder comme ça. C’était quelque chose, comme lorsqu’il avait tué sa mère pour la soulager d’un réveil différent, qu’il devait vivre seul, qu’il ne pouvait pas partager avec elle.

    Posté au dessus d’Emily, la lame de la hache chauffée par le briquet, il empoigna fermement le manche. Ce n’était clairement pas le moment qu’elle lui échappe des mains, et il n’avait pas non plus le droit d’hésiter. Levant l’arme au dessus de sa tête, il asséna le premier coup qui fit hurler l’enfant, et qui brisa en une multitude de miettes son coeur de futur papa. Le coup avait été pas mal, et l’os s’était fracturé. Encore un ou deux coups, et ils pourraient séparer le bras du reste du corps. La petite fille s’était évanoui, et ce fut donc plus facile pour lui de donner deux autres coups.

    Lorsqu’enfin, le bras quitta le corps, il se détourna. Il laissait à Robert et Hope les soins suivant l’amputation. Il n’en avait plus la force, comme si il s’était retrouvé vidé de sa substance, ectoplasme errant parmi les morts et les vivants. Une fois de plus, son regard avait perdu une pointe d’humanité. Il n’était plus le même, et allait finir par le payer.

    Alors qu’Hope s’occupait de Kate, il s’enfonça de quelques mètres dans les bois, et cogna du poing contre un tronc. Putain, mais qu’est ce que c’était que cette vie merdique, qui l’obligeait à faire un truc aussi horrible à une enfant ? UNE ENFANT BORDEL ! Qu’est ce qu’il avait fait au ciel que sa mère priait tellement, pour qu’on lui inflige de pareilles épreuves ? Il ne comprenait pas, et cela le rendait fou. Soudain, il ne voulait plus de femme, plus de bébé, plus d’amis, plus avancer. Il ne voulait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Dim 9 Oct 2016 - 16:48

« Bien sûr que si, je suis obligée... » Souffla-t-elle à sa meilleure amie en essayant de sourire sans y parvenir. Elle ne pouvait plus se montrer rassurante, et c'était comme si elle avait perdu la capacité de sourire après ce qu'elle avait vu, et entendu. Hope se sentait terriblement vide, à l'intérieur. Comme s'il n'y avait plus de beau désormais. C'était un organe qu'on lui avait arraché, mais elle était pour l'instant dans l'impossibilité de pleurer, plus. Elle avait été débordé par l'horreur et les sentiments, débordé par ce qu'elle ressentait au fond d'elle.

Observant la plaie de son amie, avec une froideur anormale venant d'elle, elle se prépara au pire. Ses mains froides attrapèrent avec précaution le coude et le poignet de la blonde, sans réussir à la regarder dans les yeux. Elle devait faire rentrer l'os, réduire la fracture. Mais comme l'avait demandé Kate, avec une légèreté qui sonnait faux, non, elle ne parviendrait plus jamais à utiliser son bras comme avant. Même la pointe d'humour ne passa pas. Elle aurait eu envie d'y sourire, pourtant, mais dans un moment pareil, elle sentait ça comme une trahison...

Elle avait l'impression d'avoir trahi tout le monde, en une journée. Et elle se demandait comment tout ça était possible. Mais surtout, pourquoi ? Qu'avaient-ils fait pour mériter ça ? Étaient-ils des monstres ? Avaient-ils provoqué quelqu'un, une instance supérieure, qui décidait désormais de se venger d'une bravade imaginaire ? La brune sentit la bile lui remonter dans la gorge. Ça faisait des mois qu'elle n'avait pas vomi quelque chose, mais plus encore, elle se refusait à cette faiblesse sur l'instant. Il n'y avait pas à tourner en rond, elle devait y aller franchement...

Et sans anesthésie, évidemment. Ça allait être l'enfer. Elle s'en voulait plus que tout de devoir faire ça à une personne qu'elle aimait depuis des années. Kate ne méritait pas cette douleur. Alors sur le moment, elle espéra de tout cœur qu'elle s'évanouisse, et tout ça serait définitivement plus simple. « Pardon... » Murmura-t-elle simplement à la blonde, sans pouvoir montrer un regard rassurant vers elle. Elle était par avance la plus désolée pour ce qui allait advenir, elle ne pouvait pas faire autrement que l'être.

Hope prit donc une profonde inspiration, et sans crier gare, plaça le membre de Kate de telle façon à ce que l'alignement des os soit plus logique. Et elle se coupa du monde extérieur, des hurlements et gémissements de sa meilleure amie. C'était une boucherie, là aussi. Le sang qui avait coagulé se remit à couler. De sa paume, elle pressa la plaie pour refaire rentrer l'os à l'intérieur de sa chaire. Elle aurait eu besoin de points, mais ils n'avaient rien pour en faire. La brune garda prestement immobile le coude de la blonde, qui tentait pourtant d'en retirer sa prise. Elle ne pouvait pas.

Epongeant le sang comme elle le put, Hope procéda presque méthodiquement. Une seconde inspiration profonde lui permit de mettre la peur et l'angoisse de côté. Les larmes qui lui montèrent aux yeux furent ravalés aussi vite que prévu. Elle ne lâcherait pas maintenant. Les cris furent oubliés, par la même, alors qu'elle plaçait les deux morceaux de bois de chaque côté de l'avant-bras, assez longs pour venir du coude jusqu'à la paume. Là, elle posa fortement un linge propre contre la plaie pour arrêter et presser le saignement et elle attendit...

Quand ça lui sembla de plus couler à cause de la pression qu'elle exerçait, le jeune femme banda d'abord la plaie, puis attacha avec force les deux morceaux de bois qui serviraient d'atèle de fortune. A défaut de mieux de toute façon... Et là, elle se figea finalement. Le bras de Kate toujours sur ses genoux, la blonde à ses côtés qui était entre la conscience et l'inconscience, et Emily allongée qui semblait si pâle. Hope se tourna vers Robert, qui était resté tout du long pour l'aider si besoin. Il avait pris soin de sa nièce, la couvrant à l'aide d'un grand manteau...

Elle lui fit un geste de la tête, et il comprit. Il fallait remettre les voiles maintenant. Prendre le large. Recommencer de zéro. Le vieil homme s'éloigna des trois femmes dans la benne. Il s'approcha de Joshua, pas trop près cependant, avant de lui dire avec fermeté et à moitié hagard : « Il faut qu'on reparte. » Ils ne pouvaient plus rester à portée de cette ferme. La horde finirait par les suivre, les retrouver, les finir. Et ils ne pouvaient pas lâcher prise maintenant qu'ils avaient réussi à s'en sortir, plus ou moins bien... Pas vraiment bien, songea Hope en venant s'allonger à son tour dans la benne.

Les trois avaient la tête posée sur un sac de vêtements, elle passa son bras dans le cou de sa nièce, venant la blottir contre elle. De son index, elle surveillait que son pouls était toujours là. Il battait, faiblement. Filant. Le choc. La peur. De son autre bras, elle vint attraper la blonde pour la mettre contre elle également, et la réchauffer, lui permettre de se reposer. Elle espérait faire passer sa douleur... Comme si ça pouvait faire passer le pire. Car le pire, ils venaient tous de le vivre, d'une manière ou d'une autre.

Et étrangement, Hope se rendit compte qu'elle n'avait même plus la nausée. C'était comme si quelque chose venait de se briser à l'intérieur d'elle. Ce qu'il lui restait d'humanité. Un bloc pur, pourtant, qui se fissurait, et les fêlures laissaient dégouliner dans son corps ce qui se faisait de pire. Un sang à l'odeur âcre, un sang qui avait tourné, d'une couleur brunâtre. Ils n'étaient plus des hommes, désormais... Ils étaient pire que ça. Ils étaient les rôdeurs qu'ils fuyaient pour la survie.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And it was all about us. /!\   Aujourd'hui à 17:31

Revenir en haut Aller en bas
 

And it was all about us. /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-