Partagez | .
 

 It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 611
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mer 28 Sep 2016 - 21:53






It's the moment to fight

Alors qu'elle entendait la réflexion de Dwight, Jill baissa machinalement les yeux sur ses fringues et forcée de constaté qu'il avait raison, elle releva la tête vers lui avec un super sourire. Jill leva les deux pouces comme si c'était une magnifique victoire pour elle, avec un sourire plus que forcé. Puis elle inclina les pouces vers sa personne et avec un sourire en coin plus que suffisant, elle revint près de Dwight avec une démarche fière. « -t'as vu ça, j'deviens grande ! » Il n'avait pas tord, elle avait la fâcheuse tendance de tacher ses fringues à peine le premiers rodeur dézingué. Cela lui fit penser à Bob, mais elle garda cela pour elle, préférant signifier à Dwight que les moches qui se trouvaient dans le coin lui laissait un peu de temps pour regarder ce qui se trouvait dans le coffre de la voiture.

Pour le pull rose, il était hors de question qu'ils ramènent ça à la maison. Parce que personne ne voudrait porter cette horreur ! D'ailleurs ça ne devrait même pas existé ce genre de truc. Jill grimaça en regardant Dwight. Le genre de grimace qu'on fait lorsqu'on est incapable de comprendre ou de concevoir ce que venait de dire l'autre. « -j'crois que j'suis bien contente de te connaître que maintenant... » souffla la jeune femme avec un sourire amusée. En fouillant dans le second sac, elle trouva une trousse de toilette dans laquelle se trouvait quelques médocs, c'était toujours ça de prit. « -hein ? Non, t'as trop de poils aux jambes, t'inquiète pas. » répondit Juliane tout en regardant vers les rodeurs qui avançaient peu à peu. Jill fourra sa trouvaille dans son sac à la va vite, afin de fouiller ce qui restait. Rien d'utile, rien de ce qui se trouvait sur la liste manuscrite du chef.

« -j'ai trouvé quelques médocs, après rien de top. » Mais bon, elle ne se faisait pas plus de souci que ça, ce n'était que la première voiture. Alors elle n'allait pas baisser les bras maintenant. C'était bien trop sympa d'être de sorti et de pouvoir enfin faire autre chose que de parler aux plantes du potager. Ou comment devenir cinglé… Laissant le coffre ouvert, Jill se décala en écoutant Dwight. « -pas certaine que le proprio soit d'accord pour qu'on regarde... » dit la photographe en regardant par la vitre du coffre. Leur présence semblait excité le rodeur décharné qui se trouvait prisonnier. Mais il allait devoir attendre. Pas la peine de prendre des risques. Elle allait d'abord tuer ceux qui se pointait, histoire d'avoir le champ libre et tout son attention pour celui-ci.

« -j'reviens. » dit-elle simplement avec un léger regard pour Dwight qui se remettait à la tâche. Prenant une grande inspiration, elle avança dans la direction des trois rodeurs. Comme pour ceux d'avant, elle parvint à planter la lame de son couteau du premier coup dans le crâne du premier rodeur qui se présenta. Une fois le corps à terre, elle fit deux pas de côté pour éloigner un peu le second. Pas envie d'en avoir deux d'un coup sur le bras. Ce fut sans doute une erreur, car une main cadavérique sortie de sous une voiture agrippa sa cheville. « -bordel... » souffla Jill entre ses dents. Un coup de coude dans la tête du premier, alors qu'elle résistait à l'attraction de celui qui l'avait saisit.

Le rodeur qui était debout avait été quelque peu écarté par le coup de coude de Jill, ce qui permit à la jeune femme de se libéré de celui qui rampait au sol. Avec le temps, elle avait l'impression qu'ils devenaient moins féroce… Ou alors elle s'était vraiment habituée. C'était sans compter sur numéro trois qui venait de ramener sa fraise. « -oh hé chacun son tour les mecs ! » souffla à nouveau Juliane. Sa voix ne portait pas, parce qu'elle ne voulait pas crier, ou bien encore affoler Dwight. Elle savait qu'elle pouvait s'en sortir. D'un mouvement rapide et agile, elle grimpa sur le capot de la voiture, et balança un coup de pieds bien envoyé dans la mâchoire de numéro 3. Celle-ci se décrocha et Jill grimaça parce que c'était vraiment dégueu.  Oh merde, c'était quand même con, mais elle avait l'impression de se sentir vraiment vivante… Est ce que c'était bien ? Pas vraiment le temps de se poser ce genre de questions existentielles…

Jill planta son couteau d'un coup bien placé das le crâne de la gueule cassée, le laissant planté dedans, elle glissa du capot à cause de numéro un qui venait de la choper par la cheville à son tour. A nouveau elle donna un coup de pieds, et par miracle sûrement, il lâcha sa prise tombant à la renverse se fracassant la tête contre la murette du rebord du parking. Bon d'accord, elle avait eut du bol sans doute… Reprenant son souffle, elle récupéré son couteau dans la tête du numéro trois et vint le planter dans celui qui s'était extirpé d'en dessous de la voiture, complètement coupé en deux, les intestins traînant derrière lui.



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Jeu 29 Sep 2016 - 15:21

C’est avec un arrière-gout d’essence dans la bouche qu’il hocha la tête en signe de confirmation au dire de Juliane. Il était on ne peut plus rassuré lorsqu’elle lui affirma qu’il avait bien trop de poil aux pattes pour pouvoir prétendre au rôle de Barbie. Il ne se voyait pas vraiment avec une robe donc ce n’était pas plus mal. Il n’avait aucun problème avec les hommes qui le faisait chacun fait ce qu’il veut tant qu’il ne lui demande pas d’en faire de même. Ce n’est pas parce qu’il portait les cheveux longs qu’il était efféminé pour autant, il ne fallait pas déconner. Il regarda la brune qui lui soutenait qu’elle était bien contente de le voir que maintenant. Il ne comprenait pas vraiment d’où il avait mérité ça, mais tant pis.

- Tu sais, je n’étais pas si horrible que ça quand j’étais ado… J’avais un accent norvégien un peu plus prononcé, un caractère encore plus pourri et j’étais persuadé de tout savoir. Aujourd’hui, j’ai toujours mon accent et un caractère de merde. Je me rends bien compte que je ne sais pas tout, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé d’en apprendre le maximum.

La plupart de son savoir c’était révélé utile jusqu’à présent, bon connaitre les nombres premiers jusqu’à 997 ne servait plus à grand-chose à présent, mais ses connaissances en électricité étaient vraiment utile. Il regardait toujours Juliane qui fouillait le coffre de la voiture. Il n’y avait pas grand-chose de vraiment utile en dehors de quelques médicaments, c’était toujours ça de prit. Il pourrait sans doute se révéler utile ou l’autre. Il hocha la tête signe qu’il avait entendu. Avant de se concentrer sur sa voiture. Il y avait toujours le malade qui tambourinait contre la vitre. Il aurait eu une masse avec lui, il se serait sans doute amusé à fracturer la vitre. Il aimait bien fracasser des trucs sans raison, il n’y avait rien de tel pour se détendre.

- C’est ça, va chasser les autres, pendant que je lui laisse le choix.

Il était déjà en train de tapoter dans ses poches à la recherche d’une arme. Il ne lui fallut pas longtemps pour mettre la main sur un de ses couteaux. Le plus grand du tas. Il fallait espérer qu’une des portes était ouverte. Il essaya donc d’ouvrir la portière. Elle était ouverte. C’était parfait. Il ne fallut pas longtemps pour ouvrir la porte en grand planter son couteau dans la tempe du monstre et de virer le corps sans vie du véhicule. Il pourrait donc commencer la fouille.

La première chose qu’il trouva était un paquet de chewing-gum à la menthe ce qui n’était pas forcement des plus utiles. Il glissa tout de même l’objet dans sa poche. En ouvrant la boite à gant, il tombe sur quelques CD et un chapelet, rien de bien utile. Il savait maintenant que le sjel aimait bien Celine Dion et que par conséquent il avait sans doute des gouts discutables, mais sinon il n’y avait rien de bien intéressant. Sur la banquette arrière, il y avait quelques couvertures, mais il avait déjà tout ce dont il avait besoin à la maison donc il n’était pas non plus nécessaire de s’y attarder plus longtemps.

Dans le coffre, il trouva un sac de voyage, ce qui tout de suite l’intéressa plus et des chaussures. Visiblement, il devait avoir une femme puisqu’il avait reconnu des talons hauts et vu comment tout était parfaitement plié ça ne faisait que correspondre à l’hypothèse.

- Tu t’en sors ?

Il s’était retourné et avait remarqué que Juliane était sur le toit d’une bagnole. Si elle avait besoin de son aide, elle aurait très certainement appelé à l’aide. En attendant, il souriait un peu bêtement, alors qu’il fouillait dans les valises ouvertes devant lui. Il finit par reporter son attention sur le bidon d’essence qui avait fini de se remplir pendant ce temps-là. En quelques foulées, il était parti tout déposer dans sa voiture alors qu’elle ne voulait pas qu’ils se séparent, mais ce serait juste temporaire et il ne partait pas à l’autre bout du monde. Alors qu’il arrivait à sa hauteur, elle avait réglé leurs comptes aux sjeler, et ils pouvaient donc reprendre leurs routes.

- Bon, on peut bouger d’ici. Là-bas c’est un magasin de savon et d’huile essentielle, je pense qu’on devrait pouvoir y trouver notre bonheur s’il reste de la marchandise.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 611
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Jeu 29 Sep 2016 - 17:26






It's the moment to fight

Imaginer un Dwight plus jeune et plus con n'était pas si compliqué que ça pour l'esprit plein d'imagination de Juliane. Cela n'étonnait pas la jeune femme qu'il ait déjà à l'époque une caractère bien trempé. Même si certaines personnes affirmaient que les gens changeaient avec le temps, ce n'était pas l'avis de Jill. Les gens évoluaient un peu, mais ils n'étaient jamais très différents de ce qu'ils étaient enfants. Ils ajoutaient juste des artifices autour pour cacher, dissimuler des faiblesses ou amplifier des points forts. Elle en était un parfait exemple. Avec le temps, elle n'avait pas changé de personnalité, elle avait juste prit soins de se forger une sorte d'armure derrière laquelle elle planquait ce que les autres ne devait pas voir d'elle.

Le petit combat qu'elle avait mené avec brio contre les quatre rodeurs lui avait demandé un peu  d'effort, un peu de courage, un peu de folie aussi. Mais étrangement, alors qu'elle jetait un dernier coup d'oeil aux cadavres qu'elle allaient laisser derrière elle, la photographe se sentait plus que vivante. Défier la mort, c'était ce qu'ils faisaient chaque jour depuis une année maintenant. Et sortir indemne et triomphant d'un face à face avec l'une de ces créatures, c'était toujours revivifiant. C'était pour cela qu'elle avait ce  petit sourire sur les lèvres en s'éloignant des corps. C'était elle qui avait gagné. La vie contre la mort.

Un instant elle chercha le grand blond du regard, constatant qu'il n'était plus vers la voiture où elle l'avait laissé. Pas besoin d'un long moment pour se diriger à son tour vers le pick up qui les avait amené ici. « -alors quelque chose d’intéressant ? » demanda-t-elle ignorant totalement de répondre à la question qu'il avait lancé dans l'air alors qu'elle était sur le capot de la voiture. Oui, elle s'en était sortie, sinon elle ne serait pas ici devant lui. Jill jeta un coup d'oeil aux jerricans, ça au moins c'était une bonne chose de faite. Même si ils faudrait bien vite recommencer… L'essence c'était vraiment un truc qui posait problème… Mais ils en avaient besoin. Parcourir de grandes distances à pieds ou à vélos c'était la merde quand même…

« -Oh cool. » souffla Jill avec un sourire tout en regardant au loin le magasin que lui avait indiqué Dwight. C'était toujours plein sympa de trouver ce genre de produits plutôt que de devoir prendre du savon bon marché qui décapait la peau pire que si on y passait du papier de verre. La jeune femme prit son sac à dos et le mit sur ses épaules, rajusta son arme à feu, et suivit le norvégien jusqu'à la boutique. Une fois la porte forcée, Jill leva les yeux sur le petit carillon qui fit glinggling lorsqu'ils entrèrent. « -discret… Mais j'adore ce genre de truc. » Cela lui rappelait la maison de ses parents et ravivait d'un seul coup pas mal de souvenirs… Pourtant ce n'était pas le moment pour ça. Le petit bruit, qui ne ressemblait en rien à une alarme bien entendu, avait tout de même été émis… Bon après la porte était verrouillée, il y avait peu de chance pour qu'il y ait quelqu'un à l'intérieur…

Jill passa en premier, l'oreille tendu à l’affût du moindre bruit étrange. Un sourire se dessina sur son visage lorsque les senteurs d'huiles essentielles arrivèrent à ses narines. C'était bien plus appréciable que les odeurs des pourritures et de déchets qui régnaient un peu partout en ville. Il y avait de la poussière, une bonne couche, sur le sol et sur les différents étalages qui exposaient autre fois les produits. Mais pas de trace de pas… Malgré tout, ils prirent le temps d'aller voir dans l'arrière boutique, juste pour être certains d'être seuls. Jill laissa cette tâche à Dwight. Parce que si monsieur savait pas mal de chose en électricité et logiciel informatique, la botanique et l'herboristerie, c'était le domaine de la photographe.

Passant son arme sur son épaule droite, elle commença à regarder ce qui étaient à leurs dispositions. Et étrangement elle regarda les prix au passage. Elle laissa derrière elle le rayon savon, ça Dwight saurait s'en charger. Ce qu'elle voulait voir c'était les huiles essentielles qui se trouvait ici. Parfois les plantes s'avéraient être plus efficaces que les médicaments sortis tout droit des usines. Alors elle fut ravi de voir de voir qu'il y avait de la lavande. Cela pouvait servir en cas de mauvais sommeil en guise de sédatif léger. De la menthe poivré pour les migraines, et du thym qui était un très bon anti-bactérien et anti-viral, l'eucalyptus aussi. L'hiver arrivaient, les maladies dut au froid aussi. La jeune femme détacha son sac de son dos et elle cala tout le stock qui se trouvait à sa porté dedans.

Il y avait également des crèmes et des soins déjà préparés. Jill y jeta un coup d’œil, ravis de trouver des tubes de pommade cicatrisante, apaisante, anti-stress, tonifiante. « -la crème pour les dents de bébés, j'vais la prendre. » dit-elle en pensant fortement aux jumeaux de Nath. Une fois tout ça dans le sac, Jill regarda un peu les livres qui se trouvaient à dispo. Elle connaissait pas mal de trucs, mais c'était toujours intéressant d'en apprendre plus. Alors elle en prit deux qui lui semblait bien et les cala dans son sac.  



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Sam 1 Oct 2016 - 11:42

Malheureusement pour eux, il n’y avait rien de vraiment intéressant dans le coffre, des vêtements trop grands et ridiculement pas pratiques pour l’épidémie. Ils trouveraient sans doute leurs bonheurs ailleurs, la terre était grande et il trouverait sans doute leurs bonheurs ailleurs. Il n’était pas nécessaire de s’arrêter plus que nécessaire devant ce coffre rempli de truc inutile. Oui, ils avaient besoin de fringue, mais il serait préférable de trouver des trucs chauds pour l’hiver qui arriverait bientôt et qui serait sans doute un peu trop rude. Pas autant que ce qu’il avait vécu en Norvège, mais il n’avait rien à démériter ici.

Dwight haussa vaguement les épaules, il fallait aller de l’avant, ce n’était pas parce que c’était infructueux ici que ce serait le cas ailleurs. Il renferma le coffre d’un geste de main avant d’aller en direction de Juliane, ils devraient marcher un peu avant d’attendre le bâtiment, mais il semblait que tout était plus ou moins tranquille à présent.

- On aura plus de chance ailleurs. Après, il y avait toujours une paire de talons hauts dans le coffre si tu veux… Je doute cependant que ce soit très utile aujourd’hui…

Il aurait pu dire à quel point il aurait trouvé sa sexy de la voir en talon aiguille, mais il savait très bien qu’il se prendrait une veste en disant ce qu’il osait à peine penser. En réfléchissant quelques secondes supplémentaires, il se rendait bien compte que Juliane n’était sans doute pas le genre de fille à porter ce genre de chose. Enfin, elle avait sans doute fait des exceptions, mais il sentait que ça ne devait pas être arrivé souvent.

Alors qu’ils entraient dans la boutique, un petit carillon résonna légèrement dans la boutique. Ce n’était pas le must niveau discrétion, mais au moins s’il y avait des sjeler dans le coin, ils viendraient à eux rapidement. Il affichait un petit sourire en coin, alors qu’il serait un peu plus son couteau au cas où.

- Si tu l’aimes tant que ça, je peux te le récupérer.

Il ne savait pas vraiment ce qu’elle en ferait, mais il était capable de lui démonter en deux secondes si elle lui disait. C’était l’affaire de quatre coups de tournevis tout au plus. Il n’en avait pas dans les poches bien qu’il est beaucoup de chose sur lui. Il pourrait se servir de la lame de son couteau. Il attendait simplement son feu vert alors qu’il refermait la porte derrière lui. Il avait l’impression que l’établissement avait simplement était déserté. Il y avait bien quelques trucs cassés, mais ce n’était pas grand-chose par rapport à d’autres. Il y avait aussi une épaisse couche de poussière sur les différents meubles. Il avait l’impression que l’ambiance du magasin était en train de le prendre aux tripes, il n’avait plu ce sentiment de poids sur les épaules comme il avait d’habitude.

- Je préfère ça à l’odeur de pourriture habituelle qu’on a avec les autres trucs qu’on a fouillés. On va pouvoir trouver des trucs utiles en tout cas j’espère.

Il n’était plus question d’être prudent, ils étaient dans un endroit clos et il n’y avait qu’eux deux. Il retira son sac de son dos pour pouvoir rouler un peu ses épaules qui s’était contracté lorsqu’il avait vu les premiers sjeler. Son épaule lui faisait encore un peu souffrir surtout dans des cas comme celui-ci. Il devait se calmer et se détendre, mais c’était sans doute bien plus facile à dire qu’à faire. Il trouva dans un coin du savon, ce qui était vraiment génial. Il avait eu raison de miser sur ce bâtiment.

- J’en connais qui vont être contents. De mon côté, il y a pas mal de savon et de shampoing ici. On va avoir de quoi voir venir pour un temps.

Dwight continuait de fouiller autour de lui. Il y avait encore deux ou trois trucs qui serait intéressants à trouver comme du déodorant et du dentifrice, mais visiblement, il n’y avait rien qui y ressemblait de prêt ou de loin ici. Il affichait une légère mine consternée alors qu’il continuait à fouiller. Il y avait des petits gadgets inutiles qui ne servaient plus à faire sans électricité, mais pas de déodorant ? Sérieusement ?

- Si tu trouves du déodorant, prend parce que franchement ça commence à devenir un peu la galère, de mon côté je n’en trouve pas…



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 611
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Dim 2 Oct 2016 - 18:09






It's the moment to fight

« -ni aujourd'hui, ni demain… où encore n'importe quand… » répondit la jeune femme au sujet des chaussures à talons. Si elle avait été capable de lire dans les pensées, elle aurait pu dire à Dwight qu'il avait raison. Que oui, elle n'était pas le type de nana à porter ce genres de chaussures. Que oui, elle en avait déjà porté mais que sérieusement ça servait à rien qu'elle les prennent : « -à moins que tu m'invites à sortir dans un resto chic ou bien qu'il y ait une fête à quelques part… J'risque pas de porte ça. En plus elles sont moches. » D'accord c'était pas très objectif, et la voix de sa mère résonna dans sa tête avec un beau : « -on ne dit pas c'est moche, mais ça n'est pas à mon goût. ». Jill mit le cap sur le magasin surveillant toujours les alentours plutôt tranquilles, et elle répliqua tout de même : « -préviens moi si jamais on fait un truc pour le nouvel an, à ce moment là je me mettrais en quête de talons hauts et d'une robe noirs fendue. » Un clin d'oeil pour Dwight avec toujours ce petit sourire en coin qui voulait dire tant de chose.

« -tu ferais ça ? Ça serait sympa mais on fait peut-être le tour du magasin avant, pas la peine d'emporter un truc de déco au lieu de trucs qui nous sont plus utiles. » C'était mieux de ne pas faire trop de bruit, alors si jamais Dwight lui récupérait le carillon, elle l'accrocherait sûrement dans sa chambre et non sous le perron. Ça l'aiderait à en faire vraiment sa chambre. Après tout, Northen Creek était son chez elle maintenant, et après un an sur la route, elle n'avait presque plus rien de personnel. Autant faire en sorte qu'elle se sente un peu plus chez elle.

« -carrément d'accord ! » souffla Jill concernant les odeurs bien dégueux auxquelles ils avaient droit d'habitude. Les parfums de fleurs s'était bien plus sympa et moins agressif. Se plongeant dans l'inspection méticuleuse des étagères et des différentes huiles essentielles, pommades et remèdes qui se trouvaient là, Jill écoutait d'une oreille distraite Dwight. « -coupe tes cheveux, on fera des économies déjà. » lança la jeune femme en blaguant. Elle n'avait rien contre ses cheveux longs, au contraire, elle aimait bien. « -nope pas de déo de mon côté non plus. Mais j'ai trouvé pas mal de trucs qui peuvent être pas mal pour éviter les médicaments. » Parce qu'il finirait par ne plus y en avoir non part de ces trucs… Alors autant parvenir à faire autrement. Le shampoing s'était top aussi. Même si oui, d'accord Juliane n'était pas une super adepte des cheveux brillants et soyeux… Enfin ça l'avait aidé à supporté cette fin du monde dans laquelle les lisseurs ne fonctionnaient plus ! Ça avait du faire pas mal de femme triste…

Tout en fouillant encore du regard dans les différents produits, Jill proposa : « -ce qui serait peut-être pas mal c'est de trouver un magasin de bricolage. Pour des clous, des vises, de la corde… On peut peut-être trouver des fringues pour l'hiver dans un magasin comme ça non ? Tu sais genre truc de chasse camouflage... » C'était une idée, parce qu'elle savait que bientôt avec Noah et Nath, ils lancerait la construction d'une plate-forme destinée à la surveillance. Ça serait mieux d'avoir ce dont ils avaient besoin sous la main. « -les magasins de vêtements y'a quoi dans le coin ? » demanda Juliane en remettant son sac sur ses épaules, et se rapprochant de Dwight.

Elle en avait finit de son côté, elle avait prit tout ce qui pouvait être utile, et sûrement des trucs en trop… Mais bon. Peu à peu la matinée passait, et il fallait qu'ils avancent eux aussi. La super grande surface qu'elle avait aperçue en arrivant ne lui plaisait pas forcement beaucoup. Dans ce genre de bâtiments, y'avait plus de lumière et ça devait être bourré de rodeurs… D'un geste du menton, elle désigna le bâtiment à travers la vitrine et demanda avec tout le sérieux du monde : « -tu veux qu'on rentre là dedans ? » Non parce qu'il y avait une différence entre faire les petits commerce du coin, et se balancer dans ce genre de truc. Dwight savait que s'il lui disait que oui, elle le suivrait.  





Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 4 Oct 2016 - 16:15

Pendant une partie de la recherche, il s’était imaginé Juliane en talon haut avec la robe fendue, elle en avait parlé, il avait fantasmé, quoi de plus normal quand on regarde le sujet de la discussion… Il souriait un peu bêtement, heureusement qu’elle ne le voyait pas parce qu’on pouvait lire en gros le mot culpabilité sur son visage. La fouille du lieu ne s’était faite dans la bonne humeur alors rien que pour ça il était vraiment content. Il était bien loin des petits accrochages qu’il y avait eu par le passé. Il avait son caractère de cochon le norvégien, il fallait se le farcir. Il souriait alors que Juliane lui demandait confirmation, bien sûr qu’il le ferait… Il aimait bien tout casser et tout piquer cela n’avait pas changé avec l’épidémie, il se promit de ne pas sortir du magasin avant de prendre l’objet avec lui. Il arracherait un morceau du mur s’il le fallait. Ce n’était pas comme si l’objet allait manquer à quelqu’un de toute façon.

- Tu laisses mes cheveux tranquilles oh ! C’est ma façon de montrer ma révolte contre ce monde et puis je sais que tu les aimes bien sinon tu me les aurais déjà coupés dans mon sommeil. Sinon au pire, je me fais des dreadlocks comme ça on verra plus s’ils sont sales.

Il n’avait jamais parlé de ça avec elle, peut-être qu’elle l’aimait avec les cheveux et la barbe peut être pas. En vérité, il ne lui avait pas laissé le choix, c’était arrivé, c’est cheveux avait poussé comme ça barbe, il avait simplement arrêté de s’entretenir c’était aussi simple que ça. Le jour où il en aurait marre, il déciderait certainement de tout couper. Cela pourrait arriver du jour à lendemain sans prévenir qui que ce soit, il avait un comportement de plus en plus impulsif ses derniers temps et la survie qui durait de plus en plus longtemps ne faisait rien pour améliorer la situation bien qu’il fait genre que tout aller bien.

- Surtout que les médicaments ne peuvent pas être conservé indéfiniment, je n’y connais pratiquement rien aux plantes, Fawn a essayé de m’inculquer les connaissances nécessaires, mais je n’ai jamais réussi à me rappeler de ce genre de truc.

La médecine par les plantes c’était loin d’être son fort. Il s’intéressait déjà à comment construire des choses et s’en prendre au sjeler c’était déjà suffisant pour lui. Dommage pour le déodorant, il en trouverait sans doute bientôt ailleurs. Il ne se faisait pas de souci pour ça. Il allait bientôt sortir du magasin et il sortit donc son couteau de sa poche pour pouvoir démonter le carillon, il avait dit à Juliane qui le ferait et il était prêt à tenir sa parole. Il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver avec l’objet entre les mains. Il le glissa dans une poche de son pantalon avant de sortir du magasin juste derrière elle.

- Oui, je vois le genre de magasin dont tu parles, y en a un pas trop loin sur le chemin du retour, je me rappelle qu’on a trouvé un avec Nath quand on cherchait les panneaux de bois. Enfin, j’ai un peu un doute d’un coup, je ne sais plus si c’était un truc de jardinage ou de bricolage.

Dwight se grattait alors machinalement la barbe pour réfléchir à l’endroit où ils pourraient trouver un truc comme ça sans que ce soit trop grand et infesté de malades. Il devait se rendre à l’évidence qu’un tel truc n’existait pas, il devrait aller dans un endroit bien plus dangereux.

- Je t’avoue que les magasins de fringue qu’on cherche c’est moyennement mon truc, j’allais surtout dans les boutiques hors de prix du centre-ville.

Oui il était du genre à payer deux cents dollars une paire de chaussures et le double pour un jean. Non il n’en avait pas honte puisque c’était ce qu’il était avant et qu’il avait beaucoup évoluer depuis alors il n’avait pas de raison de se cacher. Il y avait bien le grand magasin en face d’eux qui serait sans doute plein de ressource, mais ce serait aussi très dangereux. Autant dire que le danger ne lui faisait pas peur, bien au contraire.

- Tu sais, que je suis excité à l’idée d’y aller… Alors pour moi c’est un oui sans aucune hésitation.

Comme pour joindre le geste à la parole, il sortit sa lampe de poche et ouvrir la porte du grand bâtiment avant de prendre son couteau à la main. Il devait se préparer à n’importe quelle éventualité, il savait que le danger serait partout et c’est surtout ça qui le faisait kiffer. Il attendait qu'elle le suive avant de regarder méthodiquement autour de lui.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 611
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 4 Oct 2016 - 22:28






It's the moment to fight

« -les couper dans la nuit ? J'ai pas envie que tu perdes tes supers pouvoirs ! » le taquina Juliane en faisant référence à Samson et Dalila. « - et puis j'aime bien. » ajouta-t-elle comme si c'était rien. Ouais, il était son type de mec, c'était certain. Même s'il correspondait à genre de mec avec qui une vraie relation était totalement exclus. De toute façon ça lui allait bien à la photographe que rien de plus ne se développe entre eux. Avec leurs deux caractères tous pourris, si jamais couple il y avait un jour, on pouvait parier qu'ils s’entre-tueraient. Et puis, elle n'était déjà pas pour avoir de vraie relation de couple avant l'épidémie, alors maintenant que l'espérance de vie était bien réduite, c'était pas la peine de prendre le temps de s'attacher à quelqu'un. Oh bien sur, elle l'était d'une certaine façon. Elle tenait au norvégien, mais il n'y avait pas de sentiments chiant là au milieu. Pas de papillon dans le ventre, ni de battement de coeur plus rapide. Quoi que parfois… Enfin bref. « -oh non pas des dreads… C'est mon truc à moi ça. » Ouais à force de ne pas prendre le temps de s'occuper de sa tignasse, elle avait quelques dreadlocks en dessous, qui se dissimulaient dans la masse. Ça ne la gênait pas. Elle aimait bien.

« -chacun son truc. Laisse moi m'occuper des plantes, c'est mieux pour la santé du groupe. » à nouveau elle le taquinait, mais c'était bon enfant et il en avait l'habitude à force. Après avoir discuter quelque peu de ce qu'elle aimerait trouvé dans un magasin de bricolage, elle sortie avec un sourire en coin. Fallait encore trouver ça… Et la carte c'était Dwight. Aller savoir pourquoi le dessin animé de Dora l'exploratrice s'invita dans l'esprit de Juliane avec cette petite voix chiante qui chantait : « -j'suis la carte, j'suis la carte ! » Jetant un regard en arrière afin de voir ce que foutait Dwight, elle lui adressa un sourire et répondit : « -on passera voir ça en rentrant. » Comme ça ils seraient fixés. Mais ça serait quand même top de trouver tout ça.

« -hein ? » s'exclama la jeune femme avec un haussement de lèvres du côté gauche. « -t'es sérieux ? » Elle n'y avait jamais réfléchit. Elle ne le connaissait pas d'avant tout ça. Alors elle ne s'était jamais fait une image de lui portant un jeans qui lui avait coûté un bras. « -les caleçons aussi tu les payais une fortune ? » demanda-t-elle avec ironie sans vraiment vouloir de réponse. « -bon ba ça va te changer de tes p'tites habitudes alors. » ajouta-t-elle pour en rajouter une couche. C'était drôle comme les gens pouvaient être matérialiste. Elle n'avait jamais accordé d'importance à ses fringues. Et il était hors de question qu'elle paye un prix de fou pour un pull ou une paire de chaussettes. Enfin de toute façon, ça ne s'imposait plus ce genre de chose. Ils allaient pouvoir se servir comme ils le voulaient. Encore fallait-il parvenir à trouver les magasins sans se faire bouffer avant.

Jill sourit en entendant la réponse de Dwight. Merde elle aurait du parier ! Parce que c'était certain qu'il n'allait pas dire non à un peu de frisson et d'aventure. Surtout une dose d’adrénaline. « -ça t'excite… Carrément... » avait lancé Jill en mimant des guillemets avec ses doigts, se foutant de sa gueule au passage avant d'avancer et de le devancer de quelques pas. C'était partie pour la grande aventure. Ça allait être chaud… Mais il fallait bien qu'ils trouvent ce dont ils avaient besoin. Et tout se trouvait dans la grande galerie de ce bâtiment énorme. Le genre d'endroit que Jill n'aimait pas d'ordinaire. Faire les boutiques, le shopping… Très peu pour elle. Une heure et elle était déjà saoulée par le monde, l'attente en cabine…

Elle s'était également armée de sa lampe torche, histoire de voir où ils allaient foutre les pieds. Étrangement, ça devenait presque banale de faire ça. Même si le danger était en mode puissance dix et qu'ils allaient forcement se retrouver dans la merde à un moment où à un autre. Bon les consignes restaient les mêmes. On s'éloigne pas, on cherche pas la merde… Elle allait les trouver toute seule cette connasse.

Jill s'engouffra dans le hall du magasin juste derrière Dwight, prenant soin de retenir la porte afin quelle ne claque pas. Pas la peine de faire une entrer remarqué. Si les rodeurs dormaient, c'était bien mieux. Si seulement ils dormaient de temps à autres ceux là… « -faut qu'on trouve un plan à quelque part... » chuchota Jill au norvégien. Pas la peine de perdre du temps à regarder toutes les boutiques. Les trucs du genre jeux vidéos, téléphonie, chocolat de luxe ou encore magasins de jouets, ça ne leur servirait à rien. Un signe du menton devant eux, et Jill fut bientôt devant un grand plan du centre commercial. Pour le moment, c'était calme autour d'eux… Trop peut-être…




Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Aujourd'hui à 17:35

Revenir en haut Aller en bas
 

It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-