Partagez | .
 

 It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Sam 29 Oct 2016 - 18:56

L’esprit du blond était en pleine ébullition, il avait déjà pris Juliane dans ses bras bon nombre de fois, mais aujourd’hui cela semblait si différent, comme si le jeu était fini et qu’il n’y avait plus vraiment de sous-entendu sexuel. Il le faisait seulement parce qu’il en avait envie. Il avait senti son cœur s’accélérer légèrement alors qu’il la tenait toujours dans ses bras. Elle ne s’était pas débattue et l’avait laissé faire ce qui était une victoire de plus pour lui. Est-ce qu’il laissait sous-entendre qu’il avait un cœur et que par moment il s’en servait ? Aucune idée, mais il n’avait pas envie de rester là-dessus. Il souriait un peu nerveusement sans savoir quoi dire et encore moins quoi faire. C’était tellement à des milliers de kilomètres de sa personnalité. Ce n’est pas pour autant qu’il était triste de l’avoir fait ou qu’il le regrettait, simplement qu’il ne savait pas quoi faire de plus.

Il finit par la lâcher, il n’en avait pas vraiment envie sur le coup, mais l’un comme l’autre savait que c’était dangereux de rester immobile au milieu d’un endroit possiblement infesté de monstre. L’entendre parler avec humour de la situation le rassurer un peu, il ne voulait pas perdre la complicité qu’il avait avec elle. Il affichait une mine un peu plus détendue alors qu’il se grattait le menton d’un air un peu distrait avant d’ajouter avec le plus de sérieux donc il était capable à ce moment-là.

- Les hommes ne respectent plus rien de nos jours, c’est un truc de fous. Je crois vraiment qu’il faut mettre le holà avant que la situation dégénère.

Joué au con, il savait faire. Il préférait largement faire ça que le mec touché, il n’allait pas déblatérer ses sentiments pendant cent quinze ans et il savait que Juliane en ferait de même parce que l’un comme l’autre ne savait pas ce que c’était. Il avait bien entendu le merci de Juliane, mais préféra ne pas relever pour autant. Ce n’était pas important, elle n’avait pas besoin de le dire et il n’avait pas non plus besoin de l’entendre alors il préférait simplement l’ignorer et passer à autre chose. Comme par exemple, penser à la suite des évènements. Une fois de plus, il était sur la même longueur d’onde puisqu’elle parler de repartir au boulot. C’était la décision la plus sage à avoir maintenant de toute façon.

- On a presque tout du côté des hommes, je pense. Si on pouvait trouver un ou deux manteaux. Je crois que c’est la galère pour les jumeaux surtout.

Il s’était déjà trouvé un manteau l’hiver dernier et il pourrait le remettre sans trop de problèmes. Heureusement que sa sœur avait fouillé dans toute les réserves de la maison pour ça. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver ce dont il avait besoin quand Julian l’interrompit pour lui demander le plan qu’il avait récupéré quelques minutes plus tôt. C’était étrange de voir le silence se briser alors qu’il l’avait tous deux entretenu sans rien dire, juste parce qu’ils n’avaient sans doute pas envie de parler de ce qui venait de se passer. Il ne la jugerait pas, lui non plus n’avait pas vraiment envie de le faire. Et puis pour dire quoi ? Je t’aime ? Il n’était pas du genre à dire ce genre de phrase ni même à les penser. Il ne l’aimait pas non, c’était juste une amie, très proche qui faisait partie de sa famille. Oui voilà, c’était plus simple comme ça.

- L’idée me parait bien surtout qu’à priori on ça nous fera un endroit plus rapide pour rejoindre la voiture.

Dwight mit dans les mains de Juliane à carton vide, ce serait plus pratique pour récupérer d’autre affaire surtout qu’ils pouvaient faire une croix sur le cadi qu’il avait récupéré un peu plus tôt. Oui un carton c’était encombrant, mais c’était pratique pour y mettre des affaires. Il attrapa ensuite le second plein de fringue et il commença à sortir de la pièce. Heureuse, il n’y avait aucun machin devant la porte et il pouvait donc suivre la piste que Juliane avait indiquée. Il était plutôt content de voir que tout allait pour le mieux et que la situation gênante semblait dissipée, enfin pour le moment. Il jeta un coup d’œil derrière lui avant d’ajouter à son attention.

- Ce serait même encore mieux si on pouvait trouver un endroit ou laisser le carton pour ne pas s’encombrer avec le temps qu’on cherche des vêtements.

Il était vraiment décidé à se montrer utile et ce n’est pas avec ses deux mains que ce serait le cas. Il ne savait pas trop ce qu’il ferait de ce carton, mais au pire il pourrait toujours le laisser dans un endroit plutôt propre à l’entrée du magasin. Il avançait fièrement alors qu’il arrivait à un truc qui ressemblait à l’entrée de service de l’endroit où il devait se rendre. La porte était fermée, mais Dwight sortit rapidement quelques outils pour remédier au problème. Il avait appris à crocheter quelques serrures tout seul à force d’entrainement après avoir trouvé les outils adéquats dans une maison il y a de ça quelques mois.

- La porte est ouverte, bienvenue en enfer, je suppose. Ma sœur aurait dit le paradis, mais je doute que tu sois d’accord avec ça.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Dim 30 Oct 2016 - 14:08






It's the moment to fight

Ce qu'elle aimait chez Dwight, hormis ses prouesses au lit, c'était qu'il savait jouer de l'humour de la même façon qu'elle, évitant ainsi qu'une situation devienne gênante. Avec le temps, même si au final ils ne se connaissaient pas tant que ça en détails, disons cela ainsi, Jill avait apprit pas mal de chose sur la personnalité du norvégien. Silencieusement elle le remercia à nouveau dans sa tête de ne pas enfoncer le truc, de poser des questions ou bien encore de la regarder comme une petite chose toute faible. Elle n'avait pas la moindre envie qu'il la considère ainsi, qu'il passe son temps à prendre soin d'elle, à faire attention à ses gestes, ses actions. Jusqu'à présent la relation et l'entente qu'ils avaient convenait parfaitement à la photographe. Même si il y avait un truc en plus… Un truc qu'elle n'avait pas envie d'explorer pour le moment. Un truc qui elle le savait l'effrayait tout comme serait capable d'effrayer Dwight si elle commençait à placer des mots dessus. Donc changer de sujet, s'éloigner un peu, revenir aux priorités, c'était ce qu'il y avait de mieux.

« -on verra si on trouve autre chose dans un autre magasin. » répondit la jeune femme en parlant des manteaux pour les jumeaux. Ici, ils avaient ouvert tous ce qu'il pouvait y avoir sous la main. L'idée de passer en derrière des boutiques sembla plaire à Dwight, et Jill lui adressa un sourire avec un signe du menton. Ils seraient ainsi moins en vu, moins exposé. Pour le moment, Juliane n'avait pas envie de se retrouver à nouveau face à face avec un rodeur. Elle avait eut sa dose de frayeur pour aujourd'hui. Donc s'ils pouvaient les éviter ça l'arrangeait.

Lorsque Dwight passa devant, elle aurait dut dire non. Il avait les mains prises, si jamais il y avait du monde de l'autre côté de la porte… Et pourtant elle l'avait laissé passer, juste pour avoir trois secondes à elle, sans qu'il la regarde. Elle poussa un léger soupire, pour faire disparaître ce qui l'oppressait encore un peu, et elle détailla le grand blond du regard. Son dos, ses larges épaules, ses cheveux soit disant trop long qu'elle aimait bien quand même… « -on va le caler dans un coin comme ça tu pourra fouiller dans les p'tites culottes t'en fais pas ! » lança la jeune femme revenant à la normal pour tenté de cacher le fait qu'elle était en train de le regarder un peut trop… Tendrement ?

Jill cala son épaule contre le mur, éclairant de sa lampe la serrure afin que Dwight puisse y voir quelques choses. Elle ne dit rien, le regardant travailler, même si ses yeux scrutait de temps à autres le fond du couloir. Lorsque la porte s'ouvrit, Jill haussa les sourcils à la réplique du norvégien et se décollant du mur elle répondit : « -tu commences à un peu trop me connaître toi. » avec un sourire en coin, un regard un brin amusé elle passa devant lui, le carton vide dans une main, son couteau dans l'autre. Elle tenait sa torche entre les dents, mais elle lâcha assez vite le carton pour pouvoir faire une inspection rapide de l'endroit. « -R.A.S monsieur le cambrioleur. » lança Jill en braquant sa lampe dans la tronche de Dwight l'espace d'un très court instant, juste pour le faire chier et vraiment passer par dessus le petit moment de faiblesse qu'elle avait eut.

Puis elle balaya les différents cartons qui se trouvaient là, ainsi que les portants, les vêtements dans les housses de protection. Un soupire lui échappa et elle dit tout haut : « -de toute façon j'ai pas le choix... » Oui, fallait bien s'y coller si elle ne voulait pas passer l'hiver à poil. « -alors Levia à besoin de quelques pantalons, des pulls aussi ça serait pas mal. Enfin un peu comme pour vous les mecs quoi. » finit-elle par dire, en regardant Dwight. Elle avança de quelques pas, et coinça sa lampe dans son cou pour regarder les différents pantalons qui s'offraient à elle. Elle en leva un devant ses yeux pour mieux le voir. Oui ça c'était pas mal. Celui ci aussi. Jetant un regard vite fait dans la direction de norvégien, elle se déplaça derrière une pile de carton assez haute, afin de changer de pantalon. C'était pas comme si il l'avait jamais vu nue mais bon…

Jill retira ses chaussures, et retira son pantalon actuel, tâché de sang encore humide. Elle le jeta un peu plus loin, de toute façon elle ne le récupérerait pas. Avec rapidité, elle enfila le nouveau, et dit en réapparaissant toujours dans son pull trop large : « -si tu tombes sur des t-shirts, j'en veux bien un... Pour tout de suite. » Un sourire avant qu'elle ne mette les différents pantalons qu'elle avait sélectionné dans le carton vide.



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Dim 30 Oct 2016 - 19:19

Le norvégien souriait, il était content de sentir la légèreté revenir entre eux, il n’était plus question de se prendre la tête et c’était bien. Il ne lui fallut pas longtemps pour ouvrir la porte et passé dans le magasin, il était plutôt fier de lui. Son côté mal alpha voulait faire le beau, mais il se retrouva rapidement rabaissé au rang d’obsédé sexuel quand Juliane parla de petite culotte. Il n’était pas du genre à snifer des culottes et c’était tout aussi bien. Il affichait un petit sourire satisfait avant de reprendre d’un air presque outré, surtout après qu’elle lui est volontairement la lumière dans les yeux.

- Les petites culottes ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça, je préfère fouiller dans les strings ou les soutiens-gorges à choisir.

Il prit ensuite un air faussement offusqué. Pendant une fraction de seconde et posa le carton qu’il avait dans les mains. Il était enfin prêt à fouiller autour de lui. Il voyait déjà tout un tas de carton un peu partout. La réserve était deux fois plus grande que celle du magasin pour homme. En soi, ce n’était pas vraiment étonnant quand on savait que la plupart des femmes passaient des heures dans ce genre de magasin. Il n’était sans doute pas le mieux placer pour juger vu que lui-même était capable de faire de même. Il souriait alors qu’elle disait qu’il la connaissait déjà trop. Il faut dire que même s’il ne parlait pas de leur passé, il avait fini par avoir un portrait psychologique de Juliane en voyant ses réactions ou par rapport à des détails sans importance qu’il avait observés ici et là.

- Je pense même qu’on peut affirmer que j’aime plus trainer dans les boutiques que toi, ce n’est quand même pas banal.

Il avait déjà dit qu’il aimait beaucoup passer du temps dans les magasins et la confirmation qu’il venait d’avoir ne faisait que de confirmer la piste qu’il avait déjà rejointe. Il n’allait pas juger Juliane sur sa capacité à ne pas aimer les magasins, c’était typiquement le genre de détail qui n’avait plus aucune importance à l’heure actuelle. Il ne cherchait même pas à comprendre pourquoi il s’intéressait à ça après tout cela n’avait pas vraiment d’importance. Il était en train de fouiller dans un carton dont il sortait des pulls. Il ne connaissait pas vraiment la taille de Juliane, mais elle lui donnerait sans doute bientôt plus d’information. Il pencha sa tête dans sa direction avec un air faussement surpris.

- Si tu préfères, je peux faire genre de pas de connaitre… D’ailleurs qui êtes-vous, mademoiselle ? Moi, c’est Dwight Momsen, je suis enchanté de faire votre connaissance.

Il était fier de sa connerie, il ne lui fallait sans doute pas grand-chose en même temps. Par le passé, il avait fait partie du groupe de type débile qui se mettait à rire parce que l’un d’entre eux avait pété alors sa petite blague faisait un effet monstre. Il lui fallut quelques secondes pour se remettre de ses émotions alors qu’il reprenait ses recherches. Il avait remarqué le manège de Juliane un peu plus loin sans pour autant chercher à en savoir plus. Après tout, il avait bien compris qu’elle était en train de changer de fringue, si elle voulait se la jouer pudique, il n’allait pas en rajouter une couche. Oui, il l’avait déjà vu à poil, mais il préférait ne pas le faire remarquer et il posa plutôt une question simple qui était tout autant importante.

- Tu me laisses te choisir un t-shirt. C’est trop d’honneur, tu n’as pas peur de te retrouver avec un décolleté qui te va jusqu’au nombril ?

Il n’avait pas l’intention de le faire en réalité. Oui, il l’avait dit pour l’embêter, mais il n’avait pas envie qu’elle ressemble à toutes ses pouffes siliconées qu’il avait croisées par le passé. Elle n’était bonne qu’à baiser et à envoyer boulet ensuite. Enfin, il finit par trouver un t-shirt blanc dans le tas des fringues. Il semblait être dans une taille plutôt acceptable pour Juliane. Il ne resterait sans doute pas blanc longtemps vu qu’elle était toujours en train de se tacher avec tout et n’importe quoi, mais au moins c’était toujours un t-shirt. Il lui apporta en faisant attention à respecter l’intimité qu’elle voulait conserver.

- J’ai trouvé ça, j’espère que ça te convient.

Il fit demi-tour et retourna à la recherche de fringues, malheureusement, il tomba sur une écharpe en soie rose et une paire de lunettes de catins. Il ne put résister à la tentation de faire le con plus longtemps. Il se mit le voile sur la tête puis enfila les lunettes avant de retourner voir Juliane qui avait fini de s’habiller entre temps avec une démarche de catin.

- J’ai aussi trouvé une magnifique écharpe en soie… Tu en penses quoi, je suis trop fabuleux comme ça non ?



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Dim 30 Oct 2016 - 19:58






It's the moment to fight

Jill afficha un sourire plus qu'amusé en voyant le regard outré que lui lança Dwight. Fallait peut-être qu'elle se calme avec ce genre de remarque, histoire de pas trop l'émasculer quand même. Il adorait jouer les mâles dominants, ça elle l'avait bien comprit. Mais ça lui faisait du bien parfois d'être remit en place et elle adorait faire ça en fait, fallait bien l'avouer. « -ah oui pardon ! On voit que t'en a jamais porté de ces trucs ! » Elle parlait des stings… C'était pas son truc, préférant les boxer féminin. Elle était pas contre les trucs sexy en dentelle, mais non merci pour les ficelles ! « -tu pourra choisir pour moi comme ça niveau soutien gorge ! » ajouta Juliane avec un petit regard appuyé. Après tout, il était le seul à profiter de ses dessous, alors autant que ça soit des trucs qu'il aime. Ça changerait un peu de ce qu'elle portait en ce moment et qui était pas super sexey fallait l'avouer aussi. Mais bon c'était la crise ! Et elle avait pas forcement pensé à emporter des dessous hot pour son voyage.

« -en même temps c'est pas super difficile de trouver quelqu'un qui aime ça plus que moi... » répondit Juliane tout en fouillant déjà dans les premiers cartons, sa lampe coincé dans son cou. Non c'était pas compliqué, parce que c'était pas son délire du tout. Les sorties entre copines au centre commerciale… Très peu pour elle… Alors ça c'était pas un truc qui lui manquait aujourd'hui. C'était pour ça qu'elle avait un mauvais style vestimentaire. Plus bohème aventurière que pouffe de la ville… Mais elle adorait ses pantalons troués, ses chemise larges un brin masculine et sexy malgré tout.

Elle sourit en le regarda se marrer à sa blague, secouant légèrement la tête comme s'il était un cas désespéré. Puis elle passa derrière une pile de carton afin d'enfiler un nouveau pantalon. Après ce qui c'était passé dans l'arrière boutique précédente, elle ne savait pas pourquoi mais elle n'avait pas forcement envie de se mettre nue devant lui. Ils n'étaient pas là pour ça en plus. Bon y'avait aussi le fait qu'elle portait une culotte pas sexy du tout ! Mais ça il en savait rien et ça allait rester comme ça ! Ouais ba c'était ça qu'on était pas une adepte de la lessive et qu'il restait plus que ce genre de truc au fond du tiroir !

« -j'ai dis tu peux choisir, pas je le porterais forcement ! » précisa Jill alors qu'elle souriait en remontant le fermeture éclair de son pantalon. Comme si elle allait se balader avec un truc décolleté de fou ! Jill se tourna lorsqu'il lui tendit le t-shirt qu'il avait trouvé et elle fronça les sourcils : « -c'est un peu blanc non ? et un peu grand aussi je crois » ouais c'était pas le mieux pour elle ! Enfin pour le moment ça irait bien, elle trouverait autre chose après. Elle fit glisser la fermeture de son pull et le retira pour enfiler le t-shirt. Encore en soutien gorge, le t-shirt à moitié enfilé elle se mit à rire en voyant Dwight revenir avec son joli costume. Jill tira sur le tissu pour couvrir son ventre, pas par pudeur mais parce qu'elle allait pas rester à moitié à poil, tout en braquant sa lampe sur le déhanché du norvégien. Oui le t-shirt était trop grand, tombant sur l'une de ses épaules.

La jeune femme avança vers lui et dit alors : « -bonjour, moi c'est Juliane, t'es plutôt canon dans ton genre... » Oui, elle répondait à sa blague, s'approchant de lui en souriant amusé de son allure : « -manque plus que des talons bien haut et tu me fais complètement craquer chéri ! » lança-t-elle en riant. Elle adorait le voir faire ce genre de pitrerie. « -attends attends, j'dois pouvoir te trouver ça ! » lança la jeune femme en avançant entre les cartons à la recherche de talons hauts. « -hé t'as un déhanché de fou on te l'a déjà dit ?! » ironisa Jill en se penchant dans un carton. « -bingo ! » Une paire de talon léopard bien dégueu ! Impossible de marcher avec ça ! « -non mais c'est des échasses ces trucs ! » lança-t-elle en les portant devant ses yeux en riant.

Ils étaient en sécurité ici, alors autant prendre un peu de temps pour rire un peu, dissiper le malaise de la salle précédente. « -tu sais que c'était le passe temps préférée de l'une de mes sœurs lorsque je disais miraculeusement oui pour l'accompagner dans les boutiques : me faire essayer ce genre de connerie ! Y'a une fois je me suis retrouvée dans une robe si courte que je savais même pas comment me baisser sans qu'on voit en dessous ! Et les défilés débiles avec ça aux pieds ! L'horreur ! » Enfin c'était tout de même des supers souvenirs et des bons fou rire… « -sur tu fais pas deux mètres avec ça ! » le défia la jeune femme.



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 1 Nov 2016 - 20:31

Le blond était en train de sourire à la remarque de Juliane, il n’avait de toute façon pas envie de la voir en string, ce n’était pas vraiment son genre. Il l’appréciait comme elle était et il n’avait pas du tout envie de la changer. Avoir des sous-vêtements sexy était sans doute un petit plus qui rendait une femme un peu plus désirable, mais cela ne pouvait pas faire l’impossible pour autant. Il souriait lorsqu’elle lui proposa même de lui trouver des sous-vêtements. Il n’aurait jamais pris une telle liberté avec elle, comme s’il ne voulait pas la transformer en objet. C’était assez étrange, il lui répondit alors avec un brin d’humour.

- J’ai bien compris que ce n’était pas ton genre et ce n’est pas plus mal. J’ai déjà assez donné… Si je trouve des boxers avec les soutifs, tu es d’accord pour porter l’ensemble ?

Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre que c’était ce qu’elle préférait simplement parce qu’il était observateur. Il n’avait pas vraiment l’intention d’allait fouiller dans les cartons de sous-vêtements, mais il préférait rigoler de ça avec elle plutôt que de continuer de se prendre la tête, parce que malgré tout, mine de rien ça continuait toujours de tourner. Il souriait alors que Juliane était en train de se plaindre de sa trouvaille, il n’avait peut-être pas tapé le gros lot, mais il avait fait de son mieux. Les femmes sont toujours en train de se plaindre, ce n’est pas possible.

- Excuse-moi, mais tu voulais maintenant alors j’ai fait au plus vite, s’il te plait pas tu pourras simplement l’abandonner dans un placard en rentrant et ne plus jamais le mettre.

Au fond de lui Dwight, n’aimait pas trop le regard de Juliane, il avait l’impression que quelques choses n’allaient pas tourner en sa faveur et ceux dans les prochaines minutes. Son sourire avait fini par s’effacer totalement lorsqu’elle ajoutait qu’elle pouvait trouver ça. Il était évident qu’elle avait l’intention de trouver des chaussures à sa taille et qu’il n’était pas sûr d’aimer le résultat, mais il n’avait pas peur de se tourner en dérision, même devant elle. Ce n’est pas comme si elle l’avait déjà vu dans un état pire que travesti en femme, parce que tant qu’à faire autant faire les choses bien.

- Tu as vraiment l’intention de me trouver des talons ? Parce que si tu veux que mon pied rentre dedans, il me faut au moins du 42. Je ne sais pas comment ils chaussent tes machins là.

Il lui donnait même sa pointure, oui il était joueur. Cependant, il ne s’attendait quand même pas à se retrouver avec des escarpins plateforme avec des talons de dix centimètres avec des imprimés léopard. Il aurait sans doute l’impression d’être un transsexuel brésilien avec un truc comme ça. Il regardait Juliane avec un regard assez éloquent avant de prendre la parole d’un air presque dégouté.

- Tu veux vraiment que je mette ça ? C’est un manque de gout certain de porter ce genre de chose.

Enfin, c’était avant que Juliane le mette au défi d’enfiler les chaussures. Il allait devoir le faire, c’était parfaitement certain. Il aurait l’air con et il tacherait de ne pas se casser la cheville en cours de route se serait bien pour pouvoir rentrer en un seul morceau à Northern Creek et ne pas avoir devoir expliquer aux autres ce qui c’était passé par la même occasion. Il se voyait bien dire à Nath, qu’il c’était peter la cheville parce qu’il a mis des talons pour prouver à Juliane qu’il était viril et ceux mêmes avec ses cheveux longs et des chaussures à talon. Non clairement, ce n’était pas un bon plan du tout.

- Alors d’abord, si je mets ça, je ferais deux mètres c’est mathématique étant donné que je fais un mètre quatre-vingt-treize et que les talons font au moins dix centimètres.

Il n’avait pas besoin de les porter pour prouver qu’il serait plus grand. Cependant, il sentait bien que c’était prérequis et il était bien décidé à le faire. Il affichait un sourire un peu plus grand alors qu’il était déjà en train de retirer ses chaussures et ses chaussettes, heureusement qu’il ne craignait rien ici. Vu qu’il était dans une pièce parfaitement sécurisé. Il était même prêt à se foutre totalement à poil. Pour pouvoir enfiler une robe sexy. Il se demandait bien ce que Juliane allait lui sortir s’il lui donnait carte blanche.

- Ensuite, j’accepte de les mètres à condition d’avoir la robe qui va avec. Sinon c’est mort. Je te laisse même la choisir pour que tu puisses me ridiculiser jusqu’au bout.

Rien de mieux que de lui faire la proposition après tout, ils pouvaient se permettre de perdre quelques minutes à faire les cons tant qu’ils ne craignaient rien. Surtout que rigoler était vraiment important aujourd’hui ou le désespoir et la mort les entendaient à chaque coin de rue.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 1 Nov 2016 - 21:15






It's the moment to fight

« -si t'en as envie oui, je le ferais pourquoi pas. » avait répondu Juliane lorsqu'il lui proposa son deal au sujet d'un ensemble. Après tout, ils couchaient ensemble assez régulièrement, s'il voulait la voir en petite tenue plus sexy, ça ne la gênait pas. Tant que ça n'était pas des portes jarretelles ou un truc tout transparent qui lui donnerait des airs de prostitué. Même si elle n'était pas la meilleure exemple de féminité, elle aimait plaire et c'était peut-être étrange mais elle adorait lorsqu'il la dévorait du regard lorsqu'elle se déshabillait pour venir passer un bon moment avec lui. Alors oui, s'il trouvait un truc bien, elle pouvait faire l'effort de le porter. Ça allait peut-être l'étonner, mais elle avait répondu ça d'un ton assez neutre, comme si ça ne lui faisait rien.

« -c'est pas grave, je le porterais quand j'aurai plus rien d'autre de propre. » répondit la jeune femme au sujet du t-shirt qu'il lui avait trouvé. Enfin, au milieu de tout ce qui se trouvait ici, elle pouvait sans doute trouver mieux que ça. Alors si jamais elle tombait sur mieux, elle troquerait.

Lorsqu'elle le vit avec son écharpe rose, se déhanchant avec humour, elle décida bien vite de se prendre au jeu et de le pousser un peu plus loin encore. Elle avait besoin de se sentir plus légère et le rire était un merveilleux échappatoire. Jill ne savait pas si Dwight l'avait fait pour elle ou parce qu'il aimait jouer au con, mais elle fut ravi de trouver cette paire de talon haut. « -t'as pas des si grands pieds que ça pour un mec. » Ouais, elle s'était attendu à plus que ça. Mais bon trouvé une paire de chaussure de femme en 42 ça allait être compliqué. Alors elle regarda les talons qu'elle avait en main, avant de replonger dans le carton. Si elle parvenait à trouver des chaussures ouvertes, ça serait mieux !

« -ça va, ça va je te cherche mieux ! » lança-t-elle en fouillant dans le carton ses pieds ne touchant presque pas par terre vu comment il était immense. Elle vira quelques trucs qui passèrent par dessus bord, Elle finit par trouvé quelque chose qui irait mieux et relativement moins dégueulasse pour les yeux. « -pardon monsieur le professeur de math, tu veux que je rallonge la distance ? Très bien, tu marches jusqu'au mur là-bas ! Ça te va ? » Un sourire amusé sur le visage, elle se rapprocha de lui avec sa nouvelle trouvaille. « -tiens, ça sera mieux et ça pique moins les yeux. » Un clin d'oeil avant qu'elle n'ouvre la bouche surprise. « -t'es sérieux là ? Sinon tu veux que je te retire toute ta virilité tout de suite ou on attends un peu ? » C'était de l'humour, et elle ajouta même avec une petite voix de gamine : « -et tu me laisses te faire des tresses et te mettre du rouge à lèvres ? Stp stp stp ! » Elle éclata de rire. Est ce qu'il faisait vraiment tout ça juste pour la faire rire ? Ou alors c'était un soumis qui faisait tout ce qu'elle voulait ? Non, cette pensée la fit sourire un peu plus encore alors qu'elle partait en direction de grand portant qui contenait des robes.

« -avec tes épaules ça va jamais fermer. » commenta la jeune femme en faisant avancer les cintres tout en détaillant les différentes robes. « -y'en a vraiment pour tous les goûts ici... » ça allait de la robe super chic à la robe bohème un peu indien, en passant par la mini jupe en cuir… Jill finit par prendre deux modèles, une robe de style maryline, l'autre bien plus provocante et super moulante dans les tons rouges. « -hum… j'suis pas trop laquelle irait le mieux avec tes yeux... » se moqua la jeune femme en s'approchant de Dwight.

Elle posa les deux robes sur un tas de carton, et ajouta en regardant le norvégien : « -t'es prêt à n'importe quoi pour faire tomber tes fringues devant moi avoue ? » Jill lui souriait amusé de ce petit jeu. Elle avait son appareil photo dans son sac, un polaroid… Une belle photo s'imposerait si Dwight mettait vraiment à exécution ce défi débile. La jeune femme dit à nouveau : « -viens là, j'vais te donner un coup de main, façon de parler. » Elle avait levé les yeux vers le plafond connaissant l'esprit mal tourné du norvégien. Ses mains glissèrent sous le haut de Dwight et elle lui retira tout en le fixant dans les yeux une fois qu'il fut torse nu. Peu à peu son sourire s'élargit et elle lui dit en posant ses mains sur la ceinture de son pantalon : « -alors tu choisi laquelle chéri ? » A nouveau elle se mit à rire, « -t'as vraiment un grain, on te la jamais dit ? » C'était amusant, ça permettait d'oublier ce qui c'était passé dans la salle précédente...



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mer 2 Nov 2016 - 15:14

Se déguiser en fille, il ne savait pas vraiment comment l’idée avait germé dans son esprit malade, mais maintenant, il était temps d’assumer ce qu’il avait dit. C’était déjà arrivé par le passé il y a de sa quelques années quand il n’avait pas envie de se prendre la tête pour carnaval. Il avait toujours été plus ou moins baraqué alors, il n’avait jamais vraiment pu passer pour une fille à cent pour cent, dans le meilleur des cas, il passait pour un transsexuel un peu trop maquillé. Aujourd’hui, il ne verrait pas le résultat de la transformation étant donné qu’il n’avait pas de miroir sous la main, mais ça ne l’attristait pas plus que ça.

- Aaaaah ! dans ce sens-là. Je n’avais pas compris.

Il avait encore un peu de mal avec l’anglais des fois et puis surtout qu’il était un peu trop tête en l’air, il était bien trop occupé à raconter n’importe quoi et s’enfoncer dans son délire. Il souriait un peu plus et mit ses deux mains sous sa ceinture quand Juliane parlait de le castrer, non vraiment l’idée ne l’emballait pas, mais genre vraiment pas du tout. Elle n’allait quand même pas tuer sa virilité jusque-là. C’est avec un faux air d’inquiétude qu’il lui répondit.

- Non ! Tu ne touches pas à mes boules, j’y tiens. Je n’ai pas envie de parler avec une voix suraiguë et de me mettre à aimer Dean.

Tout le monde savait plus ou moins à quoi s’en tenir avec Dean depuis le temps qu’il vivait avec eux dans la maison. Il avait fallu du temps et quelques remarques de ceux qui s’en étaient rendu compte. C’est-à-dire pas lui étant donné qu’il n’avait jamais été quelqu’un de très observateur avec les autres hommes qu’il côtoyait, autant il pouvait prendre un malin plaisir à épier une femme pendant toute une journée autant décortiquer les moindre fait et geste d’un homme cela ne l’intéressait pas du tout.

- Je sais très bien que tu n’as pas de rouge à lèvres dans tes poches alors je ne risque pas grand-chose. On est dans un magasin de fringue, on ne peut pas en trouver ici n’est-ce pas ?

On pouvait sentir une légère appréhension dans la voix du norvégien, il n’était pas rassuré à l’idée d’avoir du rouge à lèvres sur le visage. Parce qu’autant enfiler une robe, il n’y avait pas de problème, mais se retrouver avec du rouge à lèvres sur la gueule, c’était la porte ouverte à la dérive, bientôt il y aurait aussi le fond de teint et tout… Franchement c’était merci, mais non merci. Autant la coiffure, cela n’avait pas vraiment d’importance pour lui. Il se passerait une main dans les cheveux et cela ferait partie du passé.

- Pour les tresses, je n’y vois pas d’inconvénient se sera pas la première fois. Je me suis réveillé un après-midi après avoir fait mon tour de garde de nuit avec des tresses sur la tête c’était Margaux qui était passé pendant que je dormais.

Il savait que Juliane allait être déchainé, c’était comme une évidence pour lui. Il était peut-être le seul mec assez con pour faire un truc comme ça et qu’elle allait se donner à cœur joie sur lui. Un sourire plein de sous-entendus apparus alors sur son visage lorsqu’il était question d’être à poil devant elle. Dwight aimait bien ne pas porter beaucoup de vêtements surtout quand ça impliquait une proximité physique.

- Tu crois vraiment que j’ai besoin d’une excuse pour me retrouver à poil devant toi ? J’attendais juste le moment opportun.

Il était fier de lui et bougé plus ou moins sensuellement sous les mains de Juliane. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il soit en caleçon, heureusement il ne faisait pas moins dix sinon clairement, il serait en train de se peller les couilles dans la réserve. Son sourire s’agrandit sur son visage alors qu’elle lui demandait quelle robe il voulait. La réponse était parfaitement évidente.

- Je veux la moulante tant qu’à faire. Par contre, je vais avoir besoin d’aide pour fermer la fermeture éclair dans le dos. Je ne suis pas contorsionniste, attends, je soulève mes cheveux.

Il enfila rapidement la robe et souleva ses cheveux. Il ne pouvait déjà pas marcher comme il voulait avec et il devait en plus de ça mettre des talons. Il devait avoir l’air parfaitement ridicule. Il s’appuya alors sur la table à côté de lui pour mettre les chaussures qui ressemblaient plus à une torture physique qu’autre chose. Son regard se tourna alors vers Juliane qui lui disait qu’il avait un grain, ce n’était ni la première ni la dernière fois qu’il entendrait ce genre de phrase et ça, il le savait. Avec un petit regard en coin, il ajouta une couche.

- On me l’a dit plus d’une fois, mais c’est plus sexy de l’entendre de la bouche d’une jolie femme.

Il lui passa une main sur la joue comme pour augmenter l’étrangeté de la situation avant de se détacher et commencer à mettre un pied devant l’autre. Marcher avec des échasses ce n’était vraiment pas facile. Il avait entendu sa sœur expliquer à une de ses amis comment marcher avec ça et l’avait même expérimentée dans sa jeunesse, mais ce n’était pas aussi facile que dans ses souvenirs. Il était gauche et pataud. Il arrivait tout de même à atteindre la distance que Juliane lui avait indiquée après de longues minutes et une démarche absolument pas élégante.

- Bon, pour un mec, je ne m’en sors pas si mal que ça si ?



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Aujourd'hui à 23:20

Revenir en haut Aller en bas
 

It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-