Partagez | .
 

 It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: It's The Moment To Fight   Jeu 22 Sep 2016 - 12:24

La vie suivait son cours doucement, Dwight était bien content de sentir les rayons du soleil diminuer d’intensité. Les journées étaient un peu plus courtes qu’avant, mais surtout la chaleur était devenue supportable, du moins assez pour pouvoir courir partout sans avoir l’impression de mourir de déshydratation derrière. Le norvégien avait besoin de sortir de ses quatre murs et de partir en expédition. Il n’était pas sorti sur Seattle depuis un long moment, il faut dire que la dernière mission avait été un peu étrange, parsemé d’embuche. Il espérait qu’aujourd’hui tout se passerait mieux qu’il ne tomberait pas sur des putains de pillard…

Premièrement, il avait eu de partir seul, se retrouver avec lui-même. Il n’en avait plus vraiment l’occasion depuis qu’il s’enfermait chez lui. Il n’était pas sorti depuis quelques semaines, ils avaient eu assez de ressource pour voir venir comme on dit. Cependant, cela commençait à devenir nécessaire. Les réserves diminuaient doucement et il avait besoin de renouveler sa garde-robe pour l’hiver. Le premier avait été rude, il n’avait pas prévu qu’il ferait aussi froid dans sa maison bien trop habituée à avoir le chauffage qui tournait à plein régime ou des feux dans les deux cheminées de la bâtisse. Il avait préparé son sac la veille, prenant ses affaires avec plaisir. Il avait vérifié chacune de ses flèches, compté chacune de ses balles. Bref tout était parfait pour lui, il ne lui restait plus qu’à savoir s’il en parlerait à quelqu’un ou non.

Finalement, il avait pris la décision d’en parler à Juliane, après tout ils formaient une bonne équipe ensemble. Ils étaient sans doute les deux plus gros aimants à emmerde et c’était sans doute pour ça qu’il lui en avait parlé. Il voulait du challenge, de l’action. Il était prêt à affronter les sjeler avec elle et même à en mourir s’il le fallait. C’était sans doute un peu fou, mais voilà maintenant un an qu’ils survivaient. Il avait presque du mal à s’en rendre compte. Un an déjà que le monde partait en vrille, il faudrait sans doute organiser un truc, il ne savait pas trop, genre un mélange de veillé et de fête. Il ne savait pas s’il devait être heureux d’avoir survécu ou triste pour tous ceux qu’il avait vus mourir.

C’est à l’aube, ce matin-là qu’il se tira du lit. Il s’habilla rapidement et attrapa son paquetage. Après avoir grignoté un truc pour prendre des forces, il sortit de chez lui et parti en direction de sa voiture. Il grimpa dedans et déposa tout ce qu’il avait à l’arrière du véhicule. Il sortit son véhicule et le laissa en plan devant le portail. Il savait que le bruit pouvait attirer les possibles rodeurs du coin, mais il était prêt à les dégommer s’il s’approchait un peu trop de lui. Il sortit un de ses couteaux avant de sortir du véhicule et attendre Juliane. Il n’eut pas besoin de patienter longtemps avant que la femme se présente à lui. Il affichait un petit sourire satisfait lorsqu’elle arrivait à sa hauteur. Il était content de partir en expédition avec elle. Il pourrait sans doute s’amuser sans passer pour un gamin.

- Prête pour l’aventure ?

Il avait posé la question alors qu’il refermait le portail derrière elle avant de remonter dans son pick-up. Il ne savait pas vraiment où il allait, mais pour le moment c’était direction Seattle. Il trouverait sans doute un endroit intéressant où s’arrêter en chemin. Il avait une liste de ce dont il avait besoin, mais au final, il avait besoin de tout, vêtements, nourriture, produit d’hygiène. Avoir du stock c’était toujours plus agréable que de vivre au jour le jour.

- J’espère qu’on sera rentré avant la nuit, mais j’ai tout de même dit à Nath de ne pas s’inquiétait avant demain soir. Je pense que ça nous laissera le temps d’écumer deux ou trois trucs dans la ville.

Il souriait tout en regardant la route. Déjà les arbres laissaient la place au champ et bientôt eux même disparaitront pour laisser place aux maisons. La ville n’était pas très loin d’ici en voiture, moins d’une demi-heure de route. Ce qui permettait d’avoir les avantages sans les inconvénients. Devoir se taper les hordes de sjeler ne le motivait pas trop bizarrement.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Sam 24 Sep 2016 - 13:05






It's the moment to fight

Miracle !!! Enfin ! Enfin une sortie ! Juliane n'en pouvait plus de tenir une pèle et de passer ses journée les deux mains dans la terre dans le potager. Que ça soit claire, elle aimait beaucoup y passer du temps et faire en sorte d'obtenir une récolte qui permettrait – peut-être – de moins mourir de faim cet hiver. Jill avait besoin de changer d'air. De faire de l'exercice aussi ! Parce que depuis qu'elle était arrivée ici, sincèrement elle avait l'impression de s’encroûter… Alors ouais, elle venait limite de sauter de son lit, parce qu'elle avait hâte de sortir.

Plus d'un pouvait la prendre pour une dingue d'avoir envie de quitter le petit havre de paix et la sécurité qu'offrait la maison et le domaine. Mais Jill avait pratiquement passé une année complète dehors et… Et il fallait croire qu'elle s'était assez bien habituée à ça. Non, elle n'avait pas envie de tuer plus de rodeurs qu'elle avait déjà au compteur. Ça ce n'était pas ce qui la faisait vibrer. La nature, la course, le frisson de l'aventure… Voilà ce dont elle avait envie et besoin. Et puis quoi de plus sympa que de partir sur la route avec Dwight ! Ils étaient autant têtes brûler l'un que l'autre, alors ça promettait d'être cool.

Avec les journées qui commençaient à se faire plus courtes, et surtout plus fraîches, Jill s'était décidée pour des fringues plus ou moins adaptés. Du moins les mieux adaptés qu'elle avait. Le jeans qu'elle avait enfilé avait bien besoin d'être changé. Il commençait vraiment à être râpé. Mais bon, il ferait encore l'affaire pour aujourd'hui. La brune compléta sa tenue d'un débardeur noir, et enfila par dessus une de ses chemises à carreaux qu'elle adorait. Elle remonta les manches jusqu'aux coudes, et la noua à la taille, souriant en exécutant ces gestes fais et refais… La jeune femme ne chercha même pas à dompté ses cheveux, qui auraient sans doute besoin d'une coupe… La question était à qui confier les ciseaux! Bref…

Son sac était fait depuis la veille au soir. Même s'ils devaient faire l'aller retour dans la journée, Jill savait très bien que parfois les choses ne se passaient pas comme on le voulait. Alors elle avait tout de même prit une couverture, celle qui lui avait servit bien des fois pour éviter d'avoir trop froid… Super pratique, fine qui ne prenait pas de place. Il y avait aussi un pull, un foulard qui était aussi vieux que son sac… Quelques gâteaux secs, deux pommes, une gourde d'eau… Enfin tout ce qui lui fallait pour survivre dehors un jour ou deux. Ça serait peut-être inutile mais bon.

Son sac sur l'épaule, la jeune femme rejoignit la cuisine. Dwight l'avait devancé. Elle le vit s'éloigner de la maison en regardant par la fenêtre. Un sourire en coin se dessina sur le visage de la jeune femme alors que ses yeux détaillait la silhouette musclée du grand blonde. Jill savait qu'il n'y avait plus de café… Et c'était l'un de ses objectifs. Il lui fallait du café ! Hésitant trois secondes, elle finit par saisir une pomme à la va vite, et sortir de la maison à son tour. Dans tout son petit bazar elle n'avait pas oublié de prendre ses armes. Blanche et à feu.

Une fois dehors, elle apprécia la fraîcheur de l'air, huma l'odeur des bois humide du début de l'automne, souriante. D'un pas décidé et assuré, la jeune femme rejoignit Dwight à la voiture et souffla un : « -salut ! » tout en délaissant son sac pour le hisser à l'arrière du pick-up. « -comme les scouts, toujours prête ! » plaisanta Jill en lui répondant sans pour autant le regarder. La jeune femme grimpa dans la voiture et une fois installée elle croqua dans la pomme qu'elle avait prise. Fallait quand même qu'elle mange un truc. Dwight conduisait, alors elle avait son temps pour ça, sans pour autant en avoir fait perdre à déjeuner. Un regard pour le grand blond alors qu'elle mâchait. Elle lui fit un signe de tête du menton. De toute façon ce n'était pas une nuit dehors qui faisait peur à Juliane.

« -t'as la liste ? Donne que je jette un œil. » Il y avait des choses dont elle se doutait, mais elle voulait pouvoir se mettre tout ça en tête au cas où. Peut-être que là bas, ils seraient amené à se séparer, et ça serait plus pratique si elle avait tout en tête. « -bouge pas... » ajouta la jeune femme en tendant la main vers Dwight. Elle allait la trouver toute seule la liste, qu'il reste concentré sur la route c'était mieux. D'une main elle tata la première poche du pantalon du norvégien, avant de se pencher légèrement pour atteindre l'autre. Avec un petit effort elle parvint à sortir le papier sur lequel était gribouillé tout ce qui manquait à la maison. Jill la déplia d'une main et commença à lire tout en mordant à nouveau dans sa pomme. « -t'as une idée de part où on commence ? » ce n'était pas elle qui allait donner des idées. N'étant pas du coin, elle ne connaissait pas Seattle comme sa poche. Elle ne pouvait que se fier à lui pour cela.



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Dim 25 Sep 2016 - 14:43

Le Norvégien souriait, la brune semblait tellement excitée à l’idée de sortir que ça le mettait de bonne humeur. Enfin, il l’était déjà à l’idée de sortir dehors en tête à tête avec elle, mais c’était encore pire maintenant qu’il la voyait sourire. Rester dans la maison avec les autres pouvait être vraiment compliqué quand on avait l’habitude d’être toujours dehors. La solitude était un truc qui venait à manquer des fois. Il en était même arrivé à regretter son ancienne vie de célibataire. Enfin juste un peu parce que le boulot et les plans cul à droite à gauche ce n’était sans doute pas le plus glorieux. Elle voulait la liste de course qu’il avait faite, il lâchait la main droite de son volant avant d’être interrompu par Juliane.

- L’autre poche…

Il était content d’avoir mis la liste dans sa poche gauche uniquement pour la sentir l’extirper avec difficulté alors qu’elle était allongée entre lui et le volant, c’était marrant, il ne pouvait pas le nier. Il avait commencé à préparer cette liste deux jours avant demandant à chacun ce dont il avait besoin. Elle contenait vraiment de tout, allant de simple pille à des vêtements en passant par du gel douche ou du savon. Dwight n’avait pas jugé nécessaire d’y inscrire le mot nourriture, sauf s’il y avait des demandes spécifiques genre le soda que Margaux lui avait demandé. Il essayerait de trouver la bonne marque. C’était important pour lui de faire plaisir à cet enfant.

- Je n’ai pas écrit trop mal ? Tu arrives à me relire ?

Il avait pris l’habitude de travailler sur ordinateur depuis qu’il avait fini ses études, ce qui l’arrangeait bien étant donné l’écriture exécrable qu’il avait. À croire que la plupart des stylos étaient bien trop petits pour lui et que les pattes de mouche qu’il écrivait étaient illisibles pour le commun des mortelles. Il avait la même maladie que celle des médecins à force de faire des études et de devoir prendre des notes le plus rapidement possible, l’écriture se déforme et devient illisible. Enfin, polémiquer là-dessus ne serait pas d’une très grande utilité. Il se contenta donc de répondre à la question de Juliane qui avait un intérêt bien plus important.

- Je pensais qu’on pouvait s’arrêter dans une petite zone commerciale qu’il y a juste à l’entrée de la ville. Je ne me rappelle pas exactement de tous les magasins qu’on peut y trouver, mais je pense que ça pourrait y faire un bon début. Il y aura certainement aussi des voitures dans les coins. Je dois trouver de l’essence.

Il espérait qu’il trouverait tout là-bas et qu’il pourrait ensuite rentrer chez eux sans trop de problèmes. Il ne se rendait pas bien compte de ce qui se passait à l’intérieur de Seattle, il n’y était pas retourné depuis la sortie avec Levia et Noah. Cette dernière lui avait laissé un gout si amer dans la bouche qu’il avait choisi de se cloitrer chez lui pour les jours qui avaient suivie.

- Je pense que nous allons devoir faire très attention, les sjelers risquent d’être partout, mais c’est le risque du métier et on a l’habitude.

Il souriait, il n’était pas inquiet par cette sortie. Il fallait aller dehors et il était le premier à en avoir envie. Après encore un moment de route, il arrêta son pick-up. Il glissa les clés dans sa poche. Il ne fermait jamais son véhicule. Il savait que quelqu’un pouvait prendre le risque de lui voler, mais il y avait une chance sur beaucoup de croiser un autre être vivant alors ce n’était pas plus mal. Surtout que ce serait plus pratique d’avoir les portes ouvertes pour se réfugier dans la voiture en cas de pépin. Il n’était pas rentré dans le parking du magasin, car ce dernier était rempli de voiture garée dans tous les sens.

- Je sais que tu pleures ton café depuis plusieurs jours, mais en dehors de ça y as des choses que tu veux absolument trouver ?

C’était eux qui faisaient la sortie, ils pouvaient bien se concentrer sur un petit truc qui leur faisait plaisir. Il souriait alors qu’il attrapait un jerrican d’essence vide et ses tuyaux. Il allait commencer par trouver des réservoirs à siphonner, l’idéal serait d’avoir de l’essence pour le retour et de ne pas se retrouver en panne au milieu de nulle part sans pouvoir prévenir les autres. Dans la zone, il avait déjà remarqué quelques rôdeurs tout autour d’eux. Tant qu’il ne s’agissait pas d’une horde, il était rassuré, mais ils étaient tout de même un peu trop nombreux à son gout. Il devrait faire du bruit pour vérifier si les réservoirs étaient remplis. Il lui faudrait sans doute fracasser des portières pour vérifier si la voiture contient de l’essence ou du diesel. Enfin il était motivé.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Lun 26 Sep 2016 - 20:03






It's the moment to fight

Lorsque Jill se redressa, elle adressa un sourire en coin à Dwight. Mouais, fallait reconnaître que faire ce genre de gestes pour qu'il reste concentré sur la route, c'était peut-être… Un peu loupé… Mais encore une fois avec Juliane, elle avait fait ce genre de chose avec un naturel fou, sans avoir la moindre arrière pensée avant… Une fois la liste en main, elle avait capté que ouais, ça avait pas été une super bonne idée. Mais bon, trop tard c'était fait et elle tenait entre ses doigts le morceau de papier qui servait de liste de courses. Elle le déplia en mâchant lentement, posant un pied contre le le vide poche devant elle pour se servir de son genou comme pseudo table. Elle plissa les yeux pour tenter de déchiffrer les premiers mots… « -hum ? Oh non ça va, j'vais peut-être seulement ajouter lunette à la liste... » railla la jeune femme avec un sourire taquin avant d'ajouter : « -t'as écris avec tes pieds ou quoi ?! » C'était un truc de fou d'écrire aussi mal ! Etant gauchère, elle n'était pas en reste… Généralement elle effaçait avec son poignet tout ce qu'elle venait d'écrire… Bonjour les taches et le petit effet brouillon pas appliqué… Mais là il lui fallait limite une loupe ou alors un décodeur peut-être.

Bon, elle allait avoir besoin d'un petit briefing avant de descendre, parce que y'avait des mots qu'elle n'était pas parvenu à comprendre. Certains avaient été de simples déductions… La jeune femme préféra demandé comment monsieur le chef voulait qu'ils procèdent. Lorsqu'il parla d'essence elle jeta machinalement un coup d'oeil à l'aiguille du réservoir. Il n'y avait pas seulement cette voiture ci, et c'était sans doute mieux s'ils parvenaient à faire un petit stock, avec l'hiver et la neige qui allaient tomber, ça serait moins facile de sortir et de faire des courses. Jill aimait bien dire cela ainsi, ça donnait un peu de légèreté à l'affaire. « -ça marche. » Siphonner une voiture n'avait plus de secret pour elle après une année dehors. Même si elle trouvait toujours ça bien dégueulasse.

Après un sourire elle leva les sourcils pour appuyer les mots que venait de prononcer Dwight. Il avait raison, la situation en ville avait sans doute évoluée. Elle gardait de très mauvais souvenir d'une expérience dans une grande surface… La peur, la rage, l'oppression… C'était seulement quelques semaines après le début de l'épidémie. Depuis, elle avait apprit, elle avait évolué elle aussi. Jill savait maintenant gardé son sang froid, tuer un rodeur ou plus encore ne lui posait plus de problème. Elle connaissait ses points et ses points faibles. Et puis, comme Dwight l'avait dit, ils étaient habitués. Ajouter à ça le fait qu'elle était avec lui lui ôtait toutes appréhensions. Ils se complétaient bien sur le terrain… Autant qu'au lit…  

Jill jeta le trognon de sa pomme par la fenêtre, penchant la tête sur le côté pour tenté une nouvelle approche de cette liste hiéroglyphique… La jeune femme prit soin de plier à nouveau le papier et de le glisser à nouveau dans la poche du jeans de Dwight alors qu'ils venaient de sortir de la voiture. Elle tapota sur la poche une fois le papier glissé dedans, souriant à son compagnon. « -le café c'est la vie mon ami ! » s'exclama la jeune femme, pas trop fort tout de même vu qu'ils n'étaient pas seuls. « -j'avoue que si on parvenait à trouver des Reeses ça serait top ! J'adore ces trucs ! » ajouta Jill en levant les yeux aux ciels pour souligné le fait qu'elle raffolait de ces palets au chocolat fourrés au beurre de cacahuète.

Il y avait bien entendu des trucs qui ne figuraient pas sur la liste et dont seules elle et Levia avait besoin. Elle se donnait pour mission perso de trouver ce genre de produits féminins. La jeune femme avait son couteau à porté de main, fixé à la ceinture de son pantalon. Tout comme à Dwight, les rodeurs qui titubaient dans le coin ne lui avait pas échappé. « -ça serait sûrement plus prudent de pas trop s'éloigner l'un de l'autre. » conseilla Jill. « -j'ai pas vraiment envie de devoir voler à ton secours. » Elle avait ajouté cela en tapant sur l'épaule du grand blond avant d’attraper à son tour ce dont elle avait besoin pour l'essence.

Elle fit quelques pas en avant, s'éloignant ainsi de la voiture. Sur ses gardes, surveillants l'avancer des rodeurs, elle fit par dire : « -y'en a quand même quelques uns… Je fouille les coffres et j'me charge des moches pendant que tu t'occupes de la première voiture ? » Elle avait prit l'habitude de laisser Dwight prendre les décisions. C'était lui le chef de la faction après tout. Et sincèrement, elle n'avait pas envie qu'ils soient l'un ou l'autre prit par surprise par l'un des gros moches qui traînaient dans le coin.



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 27 Sep 2016 - 16:49

Un rire sorti d’entre ses lèvres alors qu’elle parlait de son habilité avec un crayon. On ne l’avait jamais comparé avec un singe jusqu’à maintenant. Il se demandait alors si le primate pouvait écrire des mots en ayant conscience qu’il en écrivait. C’était l’heure de la psychologie de comptoir dans la tête de Dwight. Il était plutôt fier de sa question qu’il préférait garder pour lui alors qu’il garait sa voiture en quelques coups de volant. Il était passé maître dans la conduite sans accros avec ce véhicule. Il connaissait tout ce qu’il avait besoin de savoir sur lui. Il en avait fait des kilomètres avec, même s’il n’en avait pas beaucoup besoin dans la vie de tous les jours. Il avait pratiquement fait le tour de tous les états avec. Il en avait sauté quelques-uns comme l’Oklahoma pour n’en citer qu’un. C’est en descendant du véhicule qu’il réagit à la remarque de son amie concernant son écriture.

- Si seulement, mais y a que les singes qui peuvent prendre un crayon avec leurs pattes arrières non ? Ce que tu vois-là, c’est les ravages de l’école supérieure couplée avec le fait d’être gaucher.

Il n’était pas fier d’avoir dénigré son écriture à ce point-là. Il avait pourtant fait des efforts lorsqu’il avait écrit chaque mot sur cette liste, mais il était devenu presque incapable de former certaines lettres correctement. Il irait voir Margaux peut être qu’elle serait capable de lui rapprendre à écrire correctement. Il allait s’entrainait avec elle et la petite pourrait le juger pour savoir si c’était conforme avec ce que son ancienne maitresse lui apprenait. L’idée était marrante, la folie du norvégien approuvait à cent pour cent. Il gardait ça dans un coin de sa tête alors qu’il se reconcentrait sur la situation présente et les dangers qui pouvaient maintenant arriver tout autour d’eux.

- Calme d’un ton avec ton café, tu vas nous rameuter tous les sjelers du quartier avec ta voix qui porte. On a tous compris que tu voulais du café, mais je ne suis pas sûr que de la caféine dans le sang combinait avec ton côté pille électrique une fois réveillé face bon ménage.

Il la regardait alors un petit regard satisfait un sourire plein de malice. Il était sans doute un peu déchainé aujourd’hui. Il ne savait pas vraiment pourquoi ni comment, mais il trouvait ça plutôt drôle. Il ne fit pas un monologue intérieur sur ce thème parce que de toute façon, il n’avait pas le temps. Il souriait à Juliane alors qu’elle lui parlait de Reese, ces machins-là étaient tout simplement une tuerie. Il devait bien l’admettre pour le coup elle avait bon gout. Il saurait quoi lui trouver si un jour il voulait lui faire plaisir. On pouvait faire des cadeaux à ses amis en tout bien tout honneur sans que sa passe pour des avances non ? Enfin et puis même si c’était le cas ce n’est pas comme s’ils s’envoyaient en l’air quand ils en avaient envie.

- Je note, si j’en trouve je te prends ça. C’est le genre de truc qui doit pas vraiment périmer en plus et qui offre un apport en calorie plutôt conséquent, je pense.

Il avait toujours plus ou moins fait attention à ce qu’il mangeait et c’était typiquement le genre de chose qu’il ne mangeait pas souvent. Ils étaient d’accord qu’il devait rester groupé. Ce serait le plus rassurant pour tout le monde. Il n’était pas question de partir à la chasse au trésor dans son coin pour tomber dans un piège et mourir dans d’atroce souffrance. L’union fait la force et une fois de plus, ils allaient devoir le démontrer en déjouant ensemble les pièges que la nature allait mettre sur leur chemin. Dwight savait parfaitement qu’il allait être nombreux et qu’ils devraient se battre pour aller au bout.

- En fait, tu me laisses le boulot le plus crade des deux et le moins cool, d’accord je note… Tu sais que je me vengerais un jour et que cette vengeance sera terriblement machiavélique ? Je m’assure de te prévenir un peu avant quand même histoire que tu puisses essayer de te défendre.

Le blond s’approchait alors de la première voiture tapais dans le réservoir à l’aide du manche de son couteau pour savoir s’il était vide. Il répéta l’opération aussi longtemps qu’il le fallait pour trouver un réservoir avec de l’essence dedans. Lorsqu’il en trouva un, il ouvrir le réservoir et vérifia qu’il s’agissait bien de l’essence avant de plongeait son tuyau de dedans et aspirer le contenue comme avec une paille pour le vider dans le jerrican qu’il avait apporté. C’est toujours compliqué d’éviter le gout de l’essence lorsque le tout et arrivé au bout. C’est avec une grimace de dégout qu’il recracha le peu qu’il avait dans bouche par terre. L’opération était longue et fastidieuse, il arrivait cependant sans trop de mal à remplir le premier jerrican qu’il avait pris avec lui.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mar 27 Sep 2016 - 22:11






It's the moment to fight

« -les gauchers sont les meilleurs. » avait répondu Jill avec un petit air supérieure qu'elle ne prenait que lorsqu'elle plaisantait. Elle n'avait rien contre les droitiers, ou bien ceux qui étaient capable d'utiliser leurs deux mains. Mais d'après la psycho, les gauchers étaient des gens particuliers. A eux l'imagination, la capacité de créer, de penser autrement. D'accord c'était handicapant lorsqu'il fallait prendre une paire de ciseaux et que ça ne coupait rien, ou encore pour réaliser une chorégraphie avec les autres… Expérience véridique vécue bien des fois qui lui avait valu de beau fou rire. La cata lorsque tout le monde partait à droite et qu'elle se retrouvait à faire trois pas dans le mauvais sens. Enfin, ça ne l'avait jamais mit mal à l'aise, parce que le ridicule ne tuait pas. Alors d'accord ils écrivaient mal, mais à côté de ça, c'était top. Enfin Dwight atteignait des sommets d'écriture pourrie il fallait le reconnaître.

Une fois sur place, Jill grimaça en regardant Dwight qui lui demandait de ne pas parler si fort. « -oh ça va on se détends le viking. » souffla-t-elle avec un joli tira de langue très puérile. D'abord elle n'avait pas hurlé, et puis ce n'était pas comme s'ils étaient des débutants des sorties en villes. Elle savait très bien qu'ils géraient l'un comme l'autre. Alors sérieux, elle ne s'en faisait pas. Ils n'étaient en plein coeur de la ville, et ce n'était sans doute pas ici que c'était massé les gens lorsque l'épidémie avait frappé. Même si Jill n'était pas non plus inconsciente au point de se dire qu'ils étaient seuls ici.

« -si tu veux que j'sois de bonne humeur, le café c'est mieux. » Un clin d'oeil complice. Elle était rarement de mauvaise humeur. Même si les autres membres du groupe pouvaient parfois penser le contraire. Petits à petits elle faisait sa place, et se faisait accepter des autres. Mais il fallait un peu de temps, et surtout apprendre à se connaître. Mais d'accord, elle avait un bon caractère… de merde… « -t'en trouve j'embrasse. » ajouta la jeune femme avec sourire en coin. Comme si c'était quelque chose qui n'avait jamais été fait… Un mouvement de tête sur le côté avec une petite moue du bout des lèvres et elle reprit : « -ouais ba un kilo ou deux en plus serait pas du luxe... » Elle avait perdu du poids depuis un an maintenant. La vie dehors ça laissait des traces. Et même si elle n'était pas un sac d'os, elle n'avait plus tout à fait les formes qu'elle aimait.

Son fusil en bandoulière, même si elle n'avait pas envie de s'en servir, parce que cela attirerait un peu plus encore de rodeurs, Jill surveillait les alentours, son couteau à la main. « -oh fait pas le bébé tu veux, dès que tu pue trop de la gueule, je prends le relais. » ça n'avait pas été dit comme un reproche. Elle savait très bien que c'était vraiment dégueu de faire ce genre de job, alors oui, elle prendrait sa place quand il le faudrait. « -j'ai déjà hâte. » ajouta la jeune femme en jetant un regard au grand blond accompagné d'un sourire.

« -y'en a deux qui arrivent. J'm'en occupe. » dit-elle cette fois-ci avec sérieux, s'éloignant de quelques pas afin de se rapprocher du premiers rodeur. Il traînait la pâte gauche, complètement tordue, sa cravate tâchée de sang noir défaite sur une chemise en lambeaux. Jill le regarda en s'avançant, éprouvant de la pitié pour ce pauvre homme… Peut-être qu'il travaillait ici avant… Le coup fatale fut porté assez vite, avant même que le cadavre ambulant n'ait le temps d'agripper le bras de Juliane. Elle laissa tomber le corps avec lenteur sur le sol, avant de faire deux autres pas pour cette fois-ci s'occuper d'une femme qui devait être bien trop maquillée avant de mourir. « -désolée chérie... » souffla Jill en laissant tomber également son corps sur le sol, lui ayant ôté le peu de vie qui lui restait. Essuyant sa lame sur le chemisier à petites fleurs, elle recula pour revenir vers Dwight.

Étrangement, devoir faire ce genre de chose ne lui avait pas manqué. Elle n'éprouvait pas de soulagement à devoir achever ces créatures qui n'avaient plus rien d'humain. Deux mois après le début de l'épidémie, elle s'était mise en tête qu'elle les délivrait. Ça n'était pas des meurtres. Cela aidait un peu sa conscience. « -y'en a trois à droites mais ils sont encore assez loin. Et deux autres encore plus loin. Tu t'en sors ? » Aller savoir pourquoi elle posait la question. Monsieur était un grand garçon.

Ayant le temps avant que les rodeurs arrivent jusqu'à eux, Jill força le coffre de la voiture que Dwight venait de vider de son carburant. Les sens en alertes, la jeune femme fouilla dans les sacs qui se trouvaient là. « -ça te dis un gilet rose ? » demanda Jill avec un sourire. « -avec tes cheveux blonds tu ressemblerais à Barbie ! » Elle ne comprenait pas comment les mecs pouvaient avoir envie de porter cette couleur… La mode… Au moins maintenant il n'y avait plus ce genre de critères débiles.  



Vers l'infini et au delà!
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Mer 28 Sep 2016 - 11:48

Elle partait devant tuer deux sjeler qui venait dans leurs directions, il n’avait rien à redire de toute façon, c’était une femme forte qui savait se battre, il lui confierait sa vie sans inquiétude s’il le fallait. Ils formaient une bonne équipe et même s’il se tapait les tâches ingrates il le faisait avec le sourire parce que sortir dehors au milieu du danger c’était ce qu’il y a de plus marrant. Il lui fit un geste de la main en guise d’au revoir et changea de voiture quand le réservoir de celle qu’il était en train de faire finissait par ne plus lui fournir d’essence.

- Tu n’es pas taché encore, tu t’améliores.

Il fallait dire aussi que les rôdeurs n’explosaient plus autant le sang par rapport à avant. Il n’était plus question de se retrouver couvert de sang aussi dégueulasse que nauséabond, Dwight ne regrettait pas du tout cette période et il était bien content de cette évolution. Alors qu’il observait son jerrican se remplir, Juliane en profita pour fracturer le coffre de la voiture. Il y avait de nouveaux morts qui venaient en leurs directions, mais ils étaient encore loin donc il avait le temps de voir venir. Il n’avait jamais vraiment pensé à fouiller le coffre des voitures et il se rendait compte qu’il aurait peut-être dû y penser plus tôt.

- Franchement non merci, je crois que je préférais avoir froid plutôt que de porter ça… Heureusement que ce n’était pas à la mode quand j’étais à l’université, je suis sûr que je me serais retrouvé avec un truc comme ça a un moment donné…

L’image de lui jeune avec un haut rose était en train de se frayer doucement un chemin dans son cerveau. Il avait envie de crier que c’était de la manipulation mentale de la pire espèce et que c’était abject, m’enfin. Il préférait ne rien dire de plus. Barbie, elle venait de le comparer à Barbie, c’était toute sa dignité qui était en train de mourir. Lui qui aimait jouer les hommes virils, il venait de se prendre un gros coup dans les couilles. Il la regardait un instant d’un air sceptique et blessé.

- Tant que tu n’essayes pas de me mettre avec une robe, je suppose que je ne devrais pas trop m’inquiéter.

C’est vrai qu’il avait laissé ses cheveux pousser ses derniers temps, c’était sans doute une sorte de crise existentielle. Il avait décidé un jour de plus toucher à ses cheveux et ils avaient fait ce qu’ils savaient faire de mieux, c’est-à-dire grandir. Sa sœur aurait certainement peter un joli câble de son vivant alors qu’elle l’aurait vu avec une coupe de cheveux aussi atroce, mais il n’y avait plus personne pour lui dire quoi que ce soit. Il pouvait à présent les attacher en une queue de cheval bien que pour le moment, il ne s’était pas encore résolu à faire une telle chose. Il vivait dans le déni de sa coupe de cheveux excentrique. Dwight regrettait presque d’avoir prononcé ça dernière phrase quand son regard croisa celui de Juliane juste après.

- Non, juste non. Il y a des trucs intéressants dans la voiture en dehors du gilet rose ?

Il posait la question alors qu’il était en train de retirer le tuyau du réservoir. Il s’éloignait légèrement pour passer à la voiture d’à côté. Les sjelers étaient en train de se rapprochait un peu plus au fur et à mesure que le temps passait, mais l’enchevêtrement de voitures les empêchait d’aller aussi vite qu’il le pouvait. Dwight les regardait avancer avec son couteau à la main. Il était prêt à le tuer s’il venait un peu trop prêt dans sa direction. Il n’avait pas peur de ces machins, il avait appris à vivre avec depuis bien trop longtemps maintenant.

- J’ai l’impression qu’il y a pas mal de trucs dans le coffre de cette voiture.

Dwight remarqua également le sjel qui était resté enfermé à l’intérieur de la voiture. Il s’amusa à faire une grimace à la créature qui tapait contre la fenêtre. Il était content d’avoir joué au con avec lui, maintenant il pouvait reprendre son travail et siphonner le réservoir de cette seconde voiture.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It's The Moment To Fight   Aujourd'hui à 23:18

Revenir en haut Aller en bas
 

It's The Moment To Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-