Partagez | .
 

 Hunt, or be Hunted | Michaela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Michaela Lewis
Bras Droit | Seven Sins
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 18/09/2013
Messages : 2413
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Hunt, or be Hunted | Michaela   Mer 9 Nov 2016 - 20:14



Bon. Ca commençait à bien faire les conneries. Au début c'était amusant. Même la petit dégringolade sur le buffet avait du charme mais là, elles étaient arrivées à bout. Son instinct lui dictait d'arrêter de jouer. Que maintenant les choses allaient devenir sérieuses et que si elle ne voulait pas s'en tirer avec plus qu'une coupure à l'avant bras, il fallait qu'elle agisse. Et pour faire cesser tout ça, elle n'avait pas d'autre choix que de faire taire cette connasse une bonne fois pour toute. Seulement, même la tuer semblait trop facile à l'analyste. Elle méritait plus que ça. Surtout après le coup de tête et le coup de genou qu'elle plaça grâce à la chance.

Il était temps d'en finir.

Une main plaquée sur son nez douloureux, la sensation d'un liquide chaud et épais ne mit pas longtemps à arriver. Même si son nez n'était pas cassé, Michaela savait qu'elle allait gagner une belle couleur violacée dégueulasse sous les yeux pendant au moins deux bonnes semaines. Et ça...l'inconnue n'aurait pas du. Se battre, d'accord. Se tirer les cheveux, s'envoyer voler, se casser des choses sur le dos ou sur la tête d'accord. Mais la défigurer, jamais. Si la tuer, à la base, ne venait que de la simple envie de se divertir, maintenant il s'agissait d'un besoin. Il fallait qu'elle la voit crever. Lentement de préférence.

Elle n'eut pas le temps de prévoir un plan, encore trop sonnée lorsque la débile lui sauta à nouveau dessus et la fit tomber au sol. Avec une violence inouïe, Michaela lui frappa le visage et tout ce qui se présentait à elle. Côtes, poitrine, visage. Évidemment, à chaque coup qu'elle donnait, une réponse ne tardait pas à arriver. Jusqu'à ce qu'elle prenne suffisamment l'avantage et qu'elle aperçoive l'arme qu'utilisait l'inconnue peu de temps avant. Lâchant sa proie pour se ruer sur l'arme, Michaela l'attrapa du bout des doigts et dans un geste large, elle donna un coup en direction de la femme. Celle-ci, à genou, échappa de peu à l'ouverture pure et simple de son ventre. La lame coupa le tissu de son haut, sa peau également puisqu'une couleur rougeâtre ne tarda pas à imbiber son t-shirt et qu'un cri de douleur s'échappa des cordes vocales de sa victime. Si l'inconnue était prête à l'attaquer de nouveau, il n'en était plus rien. Presque au ralenti, Michaela savoura la scène et lorsque le visage de la brune se tordit de douleur, l'analyste se mit à sourire tout en se mordant les lèvres.

Profitant de cet instant, Michaela se redressa, attrapant par la même occasion les épaules de la blessée pour la traîner jusqu'à l'endroit qu'elle visait. La mezzanine. Avec toutes ses forces, elle réussit à tirer la brune par dessus et la faire basculer dans le vide. Le bruit sourd qui en résulta ne fit qu'augmenter la joie de la New-Yorkaise. C'était fini. Elle avait gagné.

Enfin, peut-être pas totalement. Pendant deux secondes, Michaela s'autorisa à fixer la jeune femme, étalée par terre au milieu des débris de la table basse qu'elle avait explosé avec son dos. Comme si le travail était terminé, Michaela se frotta lentement les mains puis elle emboîta le pas vers l'escalier pour aller rejoindre la blessée. Lentement, laissant simplement le bruit des talons de ses bottines résonner, elle descendit les marches et s'approcha de l'aventurière. Du bout du pied, elle dégagea quelques morceaux de verre et alla s'accroupir juste à côté du visage de la brune. Bien trop désorientée par sa chute, celle-ci ne semblait même pas s'apercevoir de son arrivée. « Tu gâches tout. » Lui envoya Michaela avec une moue boudeuse malgré le sang qui dégoulinait de son arcade sourcilière, de son nez et de sa lèvre.

Puis, l'idée lui vint. Elle récupéra rapidement un bout de verre qui traînait par terre et, avec force, elle bloqua l'avant bras de la brune. Lorsqu'elle enfonça le verre dans sa peau, la guenon reprit vie. « Tutu. Bouge pas. Ça va être moche après. » Mais encore une fois, elle n'écouta pas ses conseils. Du revers de la main, elle lui asséna une bonne gifle ayant pour but de lui remettre les idées en place. « Tu bouges pas. J'ai dis. » Reprit Michaela. Avec la pointe du morceau de verre, elle reprit son œuvre mais sa propre coupure la lançait terriblement. Tant pis, elle ne pourrait pas l'écrire en entier. Quelques secondes suffirent pour qu'elle inscrive un magnifique M dans sa chair. Un petit sourire satisfait sur les lèvres, elle souleva une épaule, fière d'elle. « Si tu survis, tu garderas un souvenir de moi. » Bon, elle parlait plus pour elle même que pour l'autre à moitié dans les vapes mais bon.. « Même si nous savons toutes les deux que c'est mal engagé.. ».

Comme si elle redécouvrait l'existence de son arme, Michaela la dégaina et la pointa vers la brune. Quelque secondes seulement avant de se raviser. « Non.. » Dit elle avec un ton joueur. « C'est trop facile.. » Dit elle, lentement, avec son habituel timbre de voix mesquin. D'un pas décidé, elle s'élança vers les baies vitrées qui donnaient sur le jardin. A l'extérieur trois affreux commençaient déjà à s'agglutiner sur les vitres. Rapidement, l'analyste ouvra la porte et se mit à gueuler, attirant l'attention des affreux et de ceux certainement en train de déambuler plus loin. Elle laissa évidemment la porte vitrée ouverte et récupéra les affaires de sa victime qu'elle jeta dans son sac. Sac qu'elle balança sur son épaule.

« Bonne chance chérie. » Lança elle en quittant le loft.



Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Hunt, or be Hunted | Michaela   Mer 9 Nov 2016 - 21:18


Si elle avait pris le dessus un instant, la navajo regretta bien rapidement d'avoir autant de scrupule dans un monde comme celui-ci.
La folle furieuse dont le sang imbibait désormais le visage en lui donnant une allure presque démoniaque alors qu'elle la frappait au visage, et que de nouveau le manège reprenait. Visage, bras, buste... Tout ce qui pouvait passer à sa portée. Comme un loup piégé, elle avait tenté de se défendre jusqu'au bout, mais sans doute n'avait-elle pas la vivacité de son ennemie. Ou tout simplement son habitude à attaquer les premiers venus...
Lentement, elle avait vu cette dernière relever sa propre arme dans sa direction, comme si elle était simple spectatrice, et pourtant, ce fût le cas. La lame si affûtée de la hache rencontré sa chair, la coupant net dans un bruit qu'elle n'oublierait pas.  
L'étonnement vint en premier, rapidement suivi de la douleur alors qu'elle observait presque incrédule ce sang qui s'échappait de son abdomen alors qu'elle essayait d'en stopper le flux d'une main tremblante. C'était ça, être à deux doigts de la mort ? Si oui, le dicton disait. Jamais encore elle ne s'était sentie aussi vivante, que ce soit pas cette douleur brûlante qui s'insinuait le long de son ventre, ce sang bouillonnant sur ses mains, sa respiration sifflante ou même son coeur qui cognait douloureusement contre ses côtes.

Un cri de douleur avait déchiré sa gorge, alors qu'elle ne trouvait plus la force de se relever, à genoux face à la brune. Son sang lui semblait presque brûlant sur ses mains livides, et quand elle se sentit traîner vers la mezzanine, elle n'eut même pas la force de répliquer. Elle tenta bien de refuser cette prise sur son corps, mais il semblait que son énergie se soit écoulé en même temps que son hémoglobine. Ses ongles avaient griffés la veste de cuir de son ennemie sans grand succès, avant qu'une douleur sourde ne s'insinue le long de son dos, la plongeant à nouveau dans le noir.

Bordel, il fallait que ça lui arrive maintenant. Comme une sensation de déjà vu, elle sentit de nouveau basculer dans l'obscurité, perdant toute notion du temps alentour.
Ce fût une nouvelle douleur lancinante au niveau de son avant bras qui la tira de ce sommeil forcé, alors qu'elle serrait les dents en sentant la lame de verre s'insérer dans sa peau, la déchirant de nouveau. Instinctivement, elle avait tenté de retirer son bras de cette pression, dans une vaine tentative pour se débattre, mais la gifle qu'elle prit lui confirma qu'elle ne risquait pas d'aller bien loin. A nouveau, les ténèbres semblaient vouloir la happer, alors qu'elle observait dans un état second le ciel gris acier. Chaque centimètre carré de sa peau coupée lui donnait envie de hurler, mais elle n'en avait ni la force, ni l'envie. Quitte à y rester, elle n'offrirait pas ce plaisir à l'autre cinglée qui semblait vouloir s'acharner éternellement sur son bras. Quand enfin le supplice prit fin, et qu'elle vit le canon de l'arme face à sa tête, la navajo n'avait même pas eu la force de se relever. Qu'elle tire, au stade ou elle en était... Qu'est-ce que ça pourrait bien changer après tout ?
Les navajo ne suppliaient jamais leur ennemi après tout. C'était bien une chose qu'elle avait retenu des leçons d'histoire de sa grand mère.

Et pourtant, non. Elle ne fit rien, alors qu'elle tenait sa vie au bout de son arme. A nouveau, elle essaya de lutter pour ne pas retomber dans les limbes, alors que le hurlement de la brune semblait lui parvenir de bien loin. Elle devait lutter, mais il semblait pourtant que son corps l'abandonnait entièrement cette fois-ci. Ses paupières se faisaient lourdes, alors que la brune lui tournait enfin le dos, disparaissant de sa vue à l'instant précis ou elle lâchait prise.
Dans un dernier sursaut de conscience, elle se fit tout de même une promesse. Si elle survivait à tout ça, elle la retrouverait un jour, dans ce monde ou dans un autre.
Et cette fois-ci, elle n'aurait aucun scrupule à lui faire payer.
Mais avant d'y arriver... Encore fallait-il qu'elle sorte de là.



HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
 

Hunt, or be Hunted | Michaela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Hunt or be hunted x ft bae sam yong ♥
» The Hunt for Gollum
» The Hunt for Gollum
» Michaela - Demande de récompense.
» James Hunt, le Lycanthrope aux yeux d'argent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-