Partagez | .
 

 Cure for the fear - Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 0:16


Ca va aller...

Elle avait murmuré silencieusement cette phrase au petit qui venait d'hocher doucement la tête, alors qu'elle tendait la main vers lui pour l'encourager. Comme au ralenti, elle l'avait vu se relever un peu trop vite alors que sa tête cognait et qu'un cri de douleur amenait l'attention des rôdeurs vers eux. Son coeur manqua un battement, alors qu'elle rendait son regard paniqué au garçon jusqu'à ce qu'une voix ne lui fasse relever la tête.

Emerson.

Elle allait la tuer, c'était certain. Lui lançant un regard meurtrier pour l'inciter à se taire, elle dût néanmoins se recroqueviller contre son abri alors que les premiers rôdeurs se dirigeaient vers la blonde, cette dernière s'échappant de son champ de vision. Bloquant sa respiration alors que soncoeur semblait sur le point d'imploser, elle attendit que le plus gros de la troupe passe pour enfin relever la tête, ayant tout juste le temps de voir le garçonnet de dos s'enfuir en direction de l'issue de secours.

Attends ! Attends !

Sans succès. Manquerait plus que ses parents, ou qu'ils puissent être, lui aient appris à se méfier des inconnus alors qu'elle essayait de le sortir d'un traquenard. Jurant entre ses dents, partagée entre se jeter à sa poursuite et partir à la recherche d'Emerson, ce fût le coup de feu de la blonde rapidement suivi des aboiements frénétiques de Voron qui la décidèrent. Aucun rôdeur n'était parti à la poursuite de ce gosse, à la différence de la dizaine qui avait suivi Emerson.
Faisant volte face pour suivre les pas de la blonde, elle fracassa le crâne d'un des infectés à la traîne sans même vérifier si le cerveau avait été touché, dévalant les escaliers pour s'arrêter à mi hauteur, captant le regard de la blonde.
En cage, protégée par l'épais grillage alors que les rôdeurs tendaient leurs mains décharnées dans la direction de la jeune femme et son chien, sans pouvoir les atteindre.
Au moins, avaient-ils trouvés une cachette, à sa grande différence. Elle s'apprêtait à rebrousser chemin pour partir à la recherche du petit, quand Emerson agita les bras en lui indiquant la sortie, puis quelque chose dans son dos. Plissant les yeux sans comprendre le message codé, elle regretta un instant que Rosaleen ne lui ait pas enseigné ce foutu langage des signes finalement. Qu'est-ce qu'elle racontait ? Elle avait beau lui faire son plus beau sourire rassurant, elle ne comprenait rien. Quitte ou double, donc. Lui faisant signe de faire un demi tour, la blonde acquiesça frénétiquement alors que la brune ramenait son regard vers la sortie du bâtiment. En courant, ce serait plus jouables, étant donné que la plupart étaient surtout attirés par les aboiements endiablés de Voron. Peut-être qu'elle voulait lui parler d'une autre sortie, comme dans le magasin du dessus ?

Courant pour sa vie, elle sentit brièvement qu'un rôdeur se mit à sa poursuite en traînant, sans pour autant rameuter les autres. Ce en fût qu'une fois à l'extérieur du centre qu'elle s'autorisa à reprendre son souffle avant de disparaître du champ de vision du dernier mort, faisant le tour du magasin en priant pour avoir compris ce que cherchait à lui dire la blonde.
Avec un peu de chance, peut-être que l'endroit mènerait au même point que le chemin emprunté par ce gosse après tout...
Elle dût s'arrêter dans sa course quand elle tomba nez à nez avec Emerson qui courait dans son sens, manquant de la faire tomber. Mû par une poussée d'adrénaline après l'angoisse qu'elle venait de subir, elle ne put s'empêcher de plaquer la blonde contre le mur du plat de la main, le regard noir.

Ne.refais.plus.jamais.ça. Articula t-elle d'une voix tranchante. Si je te dis, tu reste à ta place, tu y restes ! Tu tente pas le diable alors que tu sais rien de l'extérieur. Et ce n'était pas la peine de lui le contraire. Elle ne connaissait pas l'extérieur aussi bien qu'elle, Norman ou même Jaden, habitué des ravitaillements. Lâchant enfin la blonde en lui accordant un regard noir, elle se pencha pour s'assurer que Voron était en pleine forme, rassurée malgré tout de les voir tous les deux en vie. Maintenant, on va chercher ce gamin et on rentre. La sortie est terminée...

Il n'y avait rien à récupérer ici, rien. En dehors des morts et de quelques cadavres décomposés, elle n'avaient plus qu'à foutre le camp une fois qu'elles auraient retrouvé ce gosse.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 11:39

Emy s'extirpa du magasin comme elle le put. Elle avait le souffle court, la pression haute, du mal à y voir lisiblement. Mais par chance, il n'y avait aucun rôdeur dans le magasin, et Voron était assez obéissant pour la suivre elle. Dès qu'elle avait vu Alex sortir de là sans trop de problème, elle avait entrepris de chercher une issue pour sa part. Elle avait également la gorge sèche et la peur au ventre, celle de faire une rencontre non désirée en cherchant à s'extirper de ce problème. Derrière elle, les rôdeurs s'acharnaient toujours contre la grille en tentant de passer. A côté, Voron alla vers l'avant, et la blonde eut toutes les peines du monde à le talonner.

Il arriva devant une porte où il se mit à gratter pour qu'elle l'ouvre. Emy se saisit de la poignée, et dut y mettre toutes ses forces. Dans l'arrière boutique, dans un noir palpable, elle se prit même les pieds dans des cartons, manquant de se rétamer comme une gourde. Se rattrapant au dernier moment heureusement, elle tentait bon gré mal gré de tirer sur une porte rouillée. Elle y mit tout son poids d'abord, puis tenta de la soulever. Puis tira un bon coup sec dessus. Il y eut un bruit sourd, puis un grincement, et une lumière si vive qu'elle en fut aveuglante. Voron fonça vers l'extérieur, elle le suivit en refermant derrière elle.

La blonde tituba légèrement en attendant de se faire à la luminosité agressive. Ses yeux lui faisaient mal, et l'adrénaline coulait dans son sang si vite qu'elle en avait le tournis. Malheureusement elle n'allait pas pouvoir trouver du répit aujourd'hui, il y avait tellement à faire avant de rentrer. Retrouver le gamin, d'abord ! Non... Alex en premier lieu ! Et ensemble elles iraient à la recherche de l'enfant... Amorçant son tour de pistes, elle tomba très vite sur sa coéquipière qui lui rentra à moitié dedans. Mais Emy n'eut pas le temps d'être soulagée de la retrouver, quand la brune la plaqua immédiatement contre le mur.

Et la colère froide qui se rependit sur elle la laissa un peu sur le cul. Elle comprenait évidemment, elle n'avait pas bien agi, elle n'avait pas obéis comme elle avait juré de le faire. Mais dans l'affolement, dans la situation, elle n'avait pas pu envisager la possibilité de rester de marbre, cachée, attendant patiemment que ça se tasse. On lui avait appris toute sa vie à faire quelque chose, qu'attendre et voir n'était la solution que dans de très rares cas désespérés. « Je suis désolée ! » Souffla-t-elle quand Alex se dégagea. « Je ne voulais pas qu'il vous arrive quelque chose, tu étais si proche d'eux, et lui repéré, s'ils vous étaient tous tombés dessus, vous n'auriez rien pu faire ! J'ai eu peur ! »

Oui, elle avait eu peur. Elle n'avait pas paniqué, avec agi sous la pression comme elle avait pu, et elle s'en était sortie. Elle avait conscience que tout aurait pu être bien plus grave. Qu'elle avait aussi eu de la chance.Hochant la tête, la blonde talonna Alex alors qu'elles partaient en quête de l'enfant. Lui aussi avait du sortir du centre commercial, idéalement pour les retrouver. Elles firent le tour du centre commercial sans rien trouver, et s'aventurèrent sur une ruelle annexe en voyant un rôdeur s'y aventurer d'un pas lent, comme s'il s'y passait quelque chose.

Le doute lui saisit la gorge. Pourquoi se rendrait-il ici ? Elles y allèrent au pas de course, et Alex se débarrassa du premier mort aussi rapidement que possible. Le corps tomba sur le sol, Emy sonda la rue. Et là, elle vit deux cadavres penchés sur un corps qui s'agitait encore. Des petits cris s'échappaient de cette confrontation, et la blonde se rua en avant : « Non... » Souffla-t-elle, à bout d'air. « Non non non non non ! » Hurla-t-elle finalement en bondissant vers l'avant. Ses doigts s'agrippèrent sur les épaules d'un mort qu'elle tira violemment en arrière et balança crâne en avant contre une benne à ordure avec une violence inouïe chez elle.

Sans vérifier que le rôdeur était bien mort, elle se pencha sur l'enfant avec l'espoir énorme qu'il allait bien. Mais elle fut accueillie par une gerbe de sang qui lui tacha ses vêtements, et la vision folle d'une plaie sanglante au creux de l'épaule. Là, elle croisa un regard sombre et effrayé, qui pâlissait à vu d'oeil. « J'suis là, j'suis là, je m'en occupe. » Souffla-t-elle en se voulant rassurante, plaquant ses mains contre la plaie pour en arrêter le saignement. Et pas une seule fois dans sa tête, Emy se dit que ça ne servait à rien. Il avait été mordu, il était condamné. Mais pas pour elle. Elle pouvait toujours essayer, faire quelque chose, stopper l'hémorragie (pourtant si proche de la gorge) et lui sauver la vie...

Elle pouvait essayer. Elle le devait.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 12:44


Si ils nous étaient tombés dessus, j'aurai improviser. C'est pour ça que je ne voulais pas que tu viennes, si tu n'es pas habituée aux situations de crise, t'as tendance à faire ce que te dis ton instinct, et ça peut t'amener à faire des conneries ! Merde, pense à ta gosse, à ton mari. Pas à quoi faire pour sauver un inconnu, et que je doive annoncer une mauvaise nouvelle en rentrant.

Au moins, Emerson s'était excusée, et elle commençait enfin à relâcher la pression. Inspirant profondément en en épongeant son front moite, suivant la blonde pour faire demi tour, et espérer retrouver ce gamin.
Sauf que, elles ne le trouvèrent pas exactement comme elles auraient espérer. Lex eut la sensation qu'un poids glacé tombait sur ses entrailles, alors qu'elle observait la scène, cette dernière la ramenant un an plus tôt. L'espace d'une seconde, elle resta figée à observer le tout, alors qu'Emerson hurlait en se jetant sur les deux rôdeurs. Elle n'eut même pas le loisir de lui dire d'arrêter alors que le paysage semblait tanguer autour d'elle, sous le choc. Elle devait se reprendre. Attrapant par le collier Voron qui avait tenté de se ruer à la suite d'Emerson, elle intima à l'animal de rester immobile avant de se jeter à son tour dans la mêlée, achevant le mort le plus proche alors qu'Emerson était déjà sur le petit corps agonisant.

Son pied de biche lui tomba des mains alors qu'elle venait à genoux aux côtés de la blonde, et qu''un jet de sang éclaboussait son visage et ses mains. Hemorragie, donc, supposa t-elle avec son peu de connaissance en médecine alors qu'Emerson essayait de compresser la plaie en assurant que tout irait bien. Non, pas vraiment. Elle ne pouvait pas dire ça à haute voix avec ce gamin encore à peu près conscient, mais les faits étaient là. Il avait été mordu, et d'ici peu il finirait par se vider de son sang et revenir.
Sa main vint enserrer celle du petit pour lui apporter un infime soutien, sentant sa gorge se serrer.
Cette vie n'épargnait personne. Ni les animaux, ni les hommes, ni les enfants. A l'inverse, les plus faibles étaient les plus prompt à se faire tuer, et malgré toute la volonté du monde qu'elle avait eu à vouloir aider ce gosse, il était en train de mourir sous ses yeux. Le regard du garçon devint vitreux, jusqu'à ce que l'étincelle de vie ne quitte son regard, les doigts frêles entre les siens lâchant prise. Silencieuse, elle était venue refermer les paupières du garçon avant de ramener son regard sur Emy. Sans mot dire, elle récupéra la blonde dans ses bras, la serrant doucement pour qu'elle n'ait plus à regarder la scène.

C'est fini, c'est fini. Dit-elle avec douceur à la mère de famille, avant de rajouter. Tu as fais ton maximum, je sais.

Sauf que maintenant, ça allait être à son tour de faire quelque chose. L'empêcher de revenir. Et ça, elle ne pouvait pas laisser Emerson le faire, alors qu'à quelques années près sa gosse avait le même âge que l'inconnu allongé au sol. Sans mot dire, elle avait lâché la jeune femme et d'une main tremblante, elle était venue récupérer le couteau accroché à sa hanche, posant une main sur le front du garçon alors que d'un geste vif, la pointe de l'arme se fichait dans sa tempe, l'empêchant à jamais de revenir. Fermer les yeux, et ne plus voir ce sang qui coulait sur ses mains. Attendre avant de craquer, pour d'abord s'occuper d'Emerson qui était au plus bas.

T'as pas à t'en vouloir. Lâcha t-elle à l'égard de la blonde, alors qu'elle rangeait l'arme, se relevant avec l'envie de s'enfuir très loin d'ici. Emy, il faut y aller maintenant.

Elles ne pouvaient rien faire de plus. Tendant sa main vers l'infirmière, elle attendit patiemment qu'elle accepte de se relever à son tour.



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 14:26

« Il perd trop de sang... » Souffla Emy en pressant la plaie, essayant de faire stopper cette hémorragie de l'enfer. Obligatoirement, une artère avait été arraché, tout était en train de se bousculer dans sa tête. Elle sentait son pouvoir s'échappait, à mesure qu'il perdait du sang et qu'elle ne pouvait rien y faire. Elle luttait pourtant, elle se battait pour deux personnes, redoublant d'effort pour essayer de trouver l'artère qu'elle clamperait avec les moyens du bord. Le gosse ne devait même plus ressentir la douleur, et elle n'arrêtait pas de lui répéter : « Ça va aller, poussin, je vais y arriver, je vais- » sans que ça ne serve à rien.

Elle sentit juste que la vie lui échappait malgré ses efforts, et qu'elle n'avait rien pour lutter contre ça. C'était frustrant, terriblement frustrant. Elle aurait pu continuer pendant des heures si elle n'avait pas sentit Alex l'étreindre et la détourner de tout ça. Emy avait encore ses mains sur la plaie, du sang jusqu'aux coudes, contrainte et forcée d'abandonner. Elle n'y arrivait pas pourtant, à réaliser ce que ça voulait dire. Lex avait eu le bon sens d'abandonner, sans doute plus raisonnable qu'elle ne pouvait l'être au fond. La blonde, elle, ne pouvait simplement pas l'admettre. Pas un enfant ! On ne pouvait pas permettre un enfant de cette manière, et ne rien pouvoir faire !

« FUCK! » Gronda-t-elle brutalement sans savoir quoi faire de ses mains. Elle savait que Lex venait de mettre définitivement fin aux espoirs qu'elle entretenait jusqu'ici, mais Emy était révoltée à l'intérieur. Tout ça pour ça ? Manquer de mourir pour... pour rien ? Pour regarder un gosse mourir, ne pas pouvoir lui parler, de pas pouvoir prendre soin de lui ? Le connaître ? L'apprécier ? Un enfant ! C'était ça qui la rendait plus folle encore, au fond. C'était un enfant, et c'était tellement cruel ! « C'est pas juste ! » Souffla-t-elle en sentant sa voix s'étrangler d'émotion.

Pourquoi ? C'était surtout ça qui la tracassait. Pourquoi tout était si dur, si violent, si injuste ? Dans quel but ? Est-ce que ça pouvait un jour avoir du sens ? Est-ce qu'elle pourrait s'y habituer ? Perdre des amis, des compagnons, c'était une chose mais dans la tête de Emerson, les enfants étaient au-delà de ça. Sauf que c'était faux. Totalement faux. Et sa fille pouvait être la prochaine à y passer, et elle ne pourrait rien y faire. Elle n'avait aucun pouvoir ici, et même essayer ne garantissait pas un résultat... « C'est pas comme ça que ça doit se passer, c'est un gamin ! » Plaida-t-elle alors que ça ne servait plus à rien. « C'est... » Elle se coupa.

Elle était épuisée. Au fond, là, dans sa chaire, si profondément dans sa peau, elle était profondément atterrée, et profondément triste. « C'est quoi le but de tout ça... » Il n'y en avait aucun. Si quelqu'un, là-haut, avait décidé de les mettre au défi, de purger le monde de ses pires éléments, alors pourquoi il reprenait un gamin à ses côtés pour la laisser là ?! Elle préférait cent fois échanger sa place, ça comptait ! Chaque vie comptait et... Elle n'avait plus les mots. Elle n'osa pas attraper la main qu'Alex lui tendait. Elle se remit debout comme elle le put, regardant ses paumes couvertes de sang encore.

Sur quoi pouvait-elle les essuyer ? Elle ne pouvait rien toucher avec ça. Un sanglot la prit, mais elle fit tout son possible pour le ravaler. Les yeux baissés vers son T-shirt, elle essuya au mieux l'hémoglobine en laissant le tissu éponger. Mais plus elle le retirait, plus il y en avait. C'était l'impression qu'elle avait en tout cas. Sa lèvre inférieure trembla, ses yeux s'embuèrent. Elle renifla, et prit une profonde inspiration. Non, elle ne pleurerait pas. Elle s'était jurée d'être forte, elle ne pouvait pas se mettre à pleurer à la moindre occasion. Elle ne pouvait plus se montrer trop humaine, ça allait finir par la bouffer sinon.

Se passant une main sur le visage, elle étala un peu de sang sur sa joue, sans que ça ne la gêne. Elle... Elle n'arrivait plus à y prêter intérêt. Sa tête était centrée sur autre chose. Qu'aurait-elle pu faire différemment pour lui sauver la vie ? Que devait-elle regretter ? Pourquoi était-elle aussi idiote d'y croire ? Il fallait y aller de toute façon, et sur l'instant, Emy fut comme tous ces rôdeurs qu'ils craignaient tant au campement. Elle errait, l'ombre d'elle-même, avec un but indistinct dans ses yeux. Elles devaient se rendre à la voiture mais... Bon... C'était confus.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 14:52


Ce n'était pas le moment de craquer. Emerson semblait déjà à deux doigts de la crise de nerf, alors si en plus elle lâchait prise là, maintenant...
Non. Trop dangereux. Elle n'avait pas la possibilité de laisser libre court à ses émotions ici là tout de suite, alors qu'Emerson ressemblait de plus en plus à une morte avec tout ce sang et son regard embué. Alors, elle resta silencieuse tout le long ou elle hurla sa haine envers le monde, et l'injustice de cette mort. Bien sûr qu'elle en pensait autant, qu'elle ressentait la même douleur et la même sensation d'injustice. Mais si Emy avait les nerfs qui lâchaient là, maintenant, les choses risquaient de se compliquer. Ses sanglots allaient forcément finir par amener d'autres rôdeurs, et à défaut de pouvoir être la gentille amie à l'écoute, elle ne pouvait pas le faire ici.

Emerson, regarde moi. Regarde moi ! Attrapant les épaules de la blonde pour la forcer à planter son regard dans le sien, elle rajouta. Oui, c'est injuste et affreux, c'est horrible, mais... C'est comme ça que ça marche maintenant. Les faibles meurent, les forts survivent, comme pendant la mutinerie. C'est la loi de la jungle, et nous, on est encore en vie. Alors, tu souffle, tu respire lentement, et tu te remets.

Elle la voyait essuyer frénétiquement ses mains sans succès. Malgré le froid, la brune retira sa veste de cuir, déboutonnant sa chemise en jean pour la lui tendre. Tant pis si ses mains fébriles venaient de lui pourrir son débardeur en essayant d'attraper le tissu, ou si ses propres mains tout autant imbibées de sang devraient s'estomper sur son débardeur blanc. Emerson en avait plus besoin qu'elle là tout de suite. Essuie toi, respire. Reprends tes esprits...

Voron se mit à grogner, lui faisant relever la tête. Et voilà. Le râle résonnant en écho en direction de la sortie du centre commercial indiquait qu'ils risquaient de sortir à tout moment. On à plus le temps, viens.

Son ton s'était presque fait suppliant, tant la blonde semblait incapable de se ressaisir. Si elle devait en arriver au stade de lui mettre une baffe pour la réveiller, elle le ferait. Elles n'avaient pas le temps de tergiverser, et l'infirmière venait tout juste de se remettre sur pied quand le premier rôdeur passa la porte du centre. Et merde...
Attrapant le bras de la blonde sans douceur, elle la tira vers elle pour l'inciter à courir a sa suite alors que Voron suivait immédiatement le mouvement, suffisamment intelligent pour comprendre qu'il n'avait pas à attendre d'ordres pour s'enfuir aussi.
Les clés. Les clés de la voiture. Ses mains tremblaient en les récupérant alors qu'elle jetait un dernier regard au petit corps abandonné sur le sol, lui serrant le coeur. Et Emerson qui ne bougeait toujours pas, alors que Voron s'y était réfugié sur la banquette arrière depuis déjà trois bonnes secondes...

MONTE TOUT DE SUITE DANS CETTE VOITURE !

Qu'importe que les rôdeurs aient entendu son cri enragé, ils les avaient déjà repéré dès l'instant ou elles étaient parties en courant. Mais au moins, son cri eut le mérite de sortir la blonde de sa torpeur alors qu'elle mettait le contact, démarrant en trombe en jetant un ultime regard vers le centre qui s'éloignait de leur champ de vision.

Maintenant, tu peux craquer... Lâcha t-elle d'une voix tremblante à la blonde en essayant de faire abstraction de tout ce sang sur ses vêtements et son visage.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Sam 29 Oct 2016 - 15:23

Respirer. Elle avait toujours juste recommencer à prendre son souffle dans l'habitacle de la voiture, quand Alex lui avait autorisé à craquer. Avant, elle n'avait été qu'une ombre, qui avait suivi les ordres un peu bêtement. Ça lui avait sauvé la vie. La horde s'était extirpée du magasin, s'était retrouvée à leurs trousses. Si Alex n'avait pas eu la présence d'esprit de les bouger, toutes les deux, alors elle serait probablement restée là-bas. Même si au fond, une partie d'elle-même y était encore. Ses espoirs ? Ses convictions profondes ? Ses croyances...

Elle s'était toujours dit que y'avait un équilibre quelque part. Quelque chose qui faisait que les bons vivaient, les innocents y parvenaient. Ceux qui luttaient pour survivre pouvaient le faire pour de vrai, et construire quelque chose qui valait la peine. Elle se disait qu'ainsi, Kendale et Kaycee étaient définitivement à l'abri du pire, et qu'elle était là seulement pour y veiller. Mais si ce monde si cruel était capable de piéger un gamin d'à peine dix ans... ça n'était pas logique. Pas dans son système de pensées en tout cas. Et il n'y avait qu'une chose à faire : changer de système de pensées.

Là, elle pouvait craquer avait dit Alex. Mais Emy en aurait été simplement incapable. Il y avait tout à déconstruire, puis tout à reconstruire, et ça ne laissait pas le temps pour craquer. Puis, ce n'était pas contre elle. Mais elle ne pouvait pas se montrer faible. Et craquer aurait été de la faiblesse. C'était une blessure pleine de pue désormais, une blessure qu'elle ne pouvait montrer à personne, parce que la confiance n'avait plus aucune valeur aujourd'hui. Elle devait rester forte. Et pour ça, il ne fallait rien ressentir, et ne jamais se laisser déborder.

Elle en eut pourtant tellement envie. Et besoin aussi. Ses yeux se portèrent vers le rétroviseur, où elle put voir le chien de Lex la tête posée contre la fenêtre, regardant l'extérieur. A cette place, elle aurait du y voir un gamin de dix ans, leur raconter sa vie jusqu'ici, leur expliquer ce qu'il faisait dans ce centre commercial tout seul, et où était ses parents, et ce qu'il avait traversé. Accepter de les rejoindre et qu'on s'occupe de lui dans un campement sécurité, qui tenait le coup depuis plus d'un an. C'était une seconde estoque qui lui arracha le cœur.

« C'est bon, ça va aller. » réussit-elle à articuler d'une petite voix à peine murmurée, sans doute couverte par le bruit du moteur. Dans laquelle il n'y avait aucune conviction.

FIN


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Cure for the fear - Alex   Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Cure for the fear - Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-