Partagez | .
 

 You never will be alone again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 19:52


Allen  (P²) Landon
17 ans • seattle• étudiant • émerald

i've got a war in my mind


Allen est quelqu'un de très gentil, il sacrifierait sa vie pour n'importe qui. Etant hyperactif, il à la parole facile et ne tient pas en place. Un hybride entre un moulin à parole et une pile ambulante. Le jeune garçon, avant la catastrophe n'était pas du genre travailleur. Etudiant assez dur à contenir, mais il n'était pas bête. Loin de là. Il a beau être très attachant, Allen peine à se faire des amis. Son cercle reste restreint, 2 ou 3 personnes. Mais cela lui suffit. Allen à tendance à monter dans les tours à une vitessse impressionnante. Vaut mieux pas le chercher. La confiance, ce jeune étudiant a de la peine à l'accorder. Il est sociale mais ne parle jamais de lui. Gardant un côté mystérieux et introverti. Allen n'est pas du genre pacifique, s'il a besoin de recourir à la violence il n'hésitera pas. Son courage l'aide à avancer. Il n'a jamais connu l'amour et ne le cherche pas forcément. Violent au premier rabord, camouflant sa gentillesse. Il peut être doux comme un  agneau quand il le veut. Allen est imprévisible, c'est son plus grand défaut. De nature sociale, il lui suffit de quelques heures pour s'intégrer. Il lui faut tout de même des moments de solitude pour qu'il se calme.


and blood on my hands

Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage (taille, corpulence, style vestimentaire). Et/ou les équipements dont il dispose. Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage (taille, corpulence, style vestimentaire). Et/ou les équipements dont il dispose.

a storm is coming
Les cheveux couleur chocolat, les yeux azurs. Allen est plutôt craquant. Il ne passait pas inaperçu dans la rue. Un sourire charmeur, il n'a cependant pas conscience de sa beauté. Mesure 1m70 environ, il n'est pas très grand. Possède néanmoins un corps musclé et beau à voir. Le visage fin accentué d'un petit nez.  Souvent habillé de noir ou de gris, il a style anodin. Il aime beaucoup les sweat à capuche. Pouvant cacher sa tête qu'il n'apprécie guère. N'aime pas se mettre en maillot de bain. Possède un tatouage au dessus du pectoraux gauche qu'il ne montre jamais. De multiples cicatrices marquent son torse. Souvenir de ses nombreuses bagarre. L'une des raisons pourquoi il n'aime pas montrer son corps. Allen possède un sac où il préserve son portable, qui possède 50% de batterie. Il le préserve pour la musique, les souvenirs. Ses écouteurs ne le quittent jamais. Un poignard et un pistolet sont ses seules armes.  et bien évidemment des vivres. Diverses habits de rechange.

ton histoire, avant l'épidémie, en 30 LIGNES MINIMUM. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum.

on the highway to hell
J'habite à Seattle ave ma mère et ma grand-mère, mon père étant mort il y à des années. Sacré cancer. Notre maison n'est pas très grande, la plupart du temps je la fuis. Je n'aime pas être enfermé, il me faut bouger. Courir. Me défouler. Je prends Diablo avec moi la plupart du temps. Mon american staff de 4 ans. Je le considère comme mon meilleur ami. JE lui raconte tous mes tracas, tous ce que je ne peux pas dire à ma famille. Enfaite, je lui dis tout. Les cours, la plupart du temps ne se passent pas très bien. Comme je l'ai dit, être enfermé et retenu de tous mouvements m'est impossible. Alors je me ramène souvent chez moi accompagné de punition. Ma mère ne supporte pas ça, je suis donc aussi puni chez moi. Je vis sous les insultes et le rabaissement. Car oui, ma mère ne cesse de me traiter d'incapable, de stupide et de pantouflard. Au bout d'un moment on s'y habitue. Du moins moi. J'ai deux potes, à qui je parle chaque soirs par message. Ce sont les seuls avec qui je suis vraiment à l'aise. Je parle à tout le monde, mais je n'ai pas une relation autant intense qu'avec ses deux la. J'ai souvent des ennuis, ma mère me dit que je n'ai pas d'avenir. Mais je dois dire qu'elle ne m'aide pas à le fonder. Je n'ai rien pour canaliser mon angoisse et ma colère. Alors bien évidemment un jour ou l'autre j'explose. Mon chien dort toutes les nuits avec moi. Sans lui, je n'arrive pas à trouver le sommeil. ça m'arrive de sortir de nuit avec lui, le laissant me tirer avec mon skate. Je n'ai jamais fumé ni bu. J'essaie d'éviter. Sinon ma mère risque de faire une attaque. ça m'arrive d'avoir des moments de tendresse avec elle, des moments où elle se rappelle que je suis son fils. Et ces moments, jamais je ne veux les oublier. Ses  baisers le soir. Même si elle me faisait énormément de mal, je l'aimais plus que tout. J'essayais de la réconforter quand le manque de son mari se faisait plus important. Mais pour ça, grand-mère était plus douée. Alors j'essayais de m'appliquer en cours pour elle, de canaliser mon énergie en l'utilisant dans diverses sports. Le football américain, le baseball. J'essaye de la rendre heureuse, ignorant son acharnement sur moi. Je sais que ça la soulage. Alors je la laissais faire. Je sortais souvent avec mes potes, souvent pour simplement marcher et parler. Je ne prends pas mon chien ces soirs là, mes potes en ont une peur bleue. Ils me parlent souvent de leur copine. Cela me faisait rire.

ton histoire depuis le tout début de l'épidémie 10 LIGNES MINIMUM. N'hésite pas à te tourner vers la chronologie du forum pour savoir plus précisément comment ça se passe. Les premiers temps, comment ton personnages en est arrivé où il en est, ce qu'il fait.

time to meet the devil
C'est depuis ce jour que ma vie a changé, une mâtinée de cours qui semblait normale. Excepté les nombreux absents qui ne s'était pas présentés au cours. Dont mon cher Simon. Cela m'inquiétait, il n'était pas du genre à sécher les cours. Peut-être était-il malade ? ainsi que les 12 autres absents ? Cela n'était pas normal. Le prof nous donnait aucunes explications, laissant nos questions en suspend. Après le dernier cours finit, j'avais décidé de me rendre chez mon pote. La porte n'était même pas vérouillée. J'entrai, aucuns signes de vie à l'intérieur. Mais où était-il ? Et où était sa famille ? il n'avait pas déménagé car toutes les affaires étaient encore à l'intérieur. A présent. je commençais vraiment à me poser des questions. Le soir même, le directeur m'avait envoyé un message comme quoi les cours étaient en suspend durant un temps indéfini. C'était alarmant. J'en parlai à ma mère, qui travaillait à l'hôpital en tant qu'infirmière, lui demandant si Simon et sa famille étaient à l'hôpital. Et c'est à ce moment là que je réalisai la gravité des choses. Simon n'allait jamais revenir, pour des raisons que Maman ne voulait pas me parler. J'allai me réfugier dans ma petite chambre, prenant mon chien dans mes bras. Il se mit à lécher mes larmes, ce qu'il faisait quand je pleurais. La confusion et la tristesse étaient les seuls sentiments que je ressentais à présent. J'entendais Grand-mère rassurer Maman. Mais bordel ! C'est moi qui en avait besoin ! Et bah non Allen, tu te débrouilles tout seul. Comme d'habitude. Quelques jours plus tard, un message d'urgence fût diffusée à la radio, nous disant de ne pas sortir de chez nous et de fermer la porte à clef et les volets. Je ne savais toujours pas ce qu'il se passait. Maman ne voulait toujours pas m'expliquer et cela commençait vraiment à m'énerver. Elle m'a juste donné l'arme de Papa, me disant de l'utiliser que lorsqu'il était indispensable de tirer. Je voyais qu'elle le faisait à contre cœur, elle ne me faisait toujours pas confiance. Au bout de quelques jours à être enfermé je finis par péter un câble, je pris plusieurs affaires, Mon téléphone, mon poignard, le pistolet de Papa. Je pris aussi la laisse de mon chien qui lui aussi, trépignait d'impatience de sortir d'ici. Et nous sortions par la fenêtre, sautant sur le conteneur à poubelle. Je courrai le long d'une rue, tout était désert. Au bout d'un moment, Diablo devenait de plus en plus  nerveux. Au point d'aboyer le seul passant que nous avions rencontré durant la nuit. Il boitillait et avait l'air vraiment mal.

- Hé ! Vous avez pas l'aire en forme
[/color]Dis-je après l'avoir observé durant quelques secondes, je ne m'étais pas approché plus. Diablo le grognait. Quelque chose n'allait pas. Après l'avoir interpellé, il tourna la tête vers moi. Je ne pouvais voir son visage, il faisait trop sombre. Il boitilla en ma direction, poussant des grognements flippants. Diablo ne cessait de l'aboyer. Je lui frappé la gueule pour qu'il se taise.

- Vous voulez que je vous aide ?

Lui demandai-je, essayant de contenir ma peur. Aucune réponse. Il était proche à présent, et je pouvais voir son visage. Pâle, presque verdâtre. Ses yeux étaient vides, comme ceux d'un aveugle. Je tombai a la renverse sous le choc. Diablo se rua sur lui, le mettant à terre. L'homme aux yeux vitreux tentait de le morde. J'étais en plain cauchemars. Je remarquai que d'autres se ramenaient, j'appelai mon chien qui revient en courant. Il me suivait facilement. Une fois arrivé chez moi, je vis d'autres choses, ils étaient nombreux, et moi sous le choc. Je ne savais pas où aller. Je me cachai derrière le mur qui séparait mon petit jardin de celui de mon voisin. Ils finirent par défoncer la porte, j'avais dit à Maman, quelques mois auparavant qu'elle n'était pas sécurisée.  Maintenant, c'était ses hurlements que j'entendais. Mon visage se déforma en une expression d'effrois. Mon cœur se déchira. J'avais de la peine à respirer. Je n'arrivais plus à bouger. C'est Diablo qui me fit sortir de cette transe. Je me levai et me remis à courir, jusqu'à un immeuble où j'allai m'enfermer dans le sous sol. Et c'était à ce moment là que je m'étais laché, j'ai pleuré. J'ai pleuré la mort de ma mère et celle de ma grand-mère. J'ai pleuré Simon et tous ceux qui ne reviendront jamais. Enlassant mon chien qui était tout ce qui me restait. Je ne sais combien de jours j'y suis resté. Mais je finis par remonter à la surface. mourant de faim. Et c'est là que j'ai vu d'autres gens, pas aux yeux vitreux. Ni à la peau verdâtre. Nan, des vrais humains. Je ne sais pas vraiment ce qu'il m'a pris, mais je finis par les suivre. Avec mon chien, qui par un miracle que je ne saurais expliquer est encore en vie. C'est comme ça que je suis entré dans le groupe Emerald. Ils m'ont assuré que je n'allais plus jamais être seul, et comme un idiot, je les crois.


• pseudo › sur internet, écrire ici
• âge › 17 ans

• comment tu as découvert le forum ? › sur le top 50
• et tu le trouves comment ? › intéressant
• présence › le plus souvent possible

• code du règlement › écrire ici
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6186
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 21:02

Bienvenue Allen,

Alors, tu as tout cassé ton code x). Je t'invite à enregistrer ta fiche et éditer complètement ton message pour remettre le codage correct !
Là, le corriger me prendrait trop de temps.

Bon courage à toi,



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 21:30

comment ça le code ? :smile41:
désolé j'ai vraiment de la peine à capter le concept x)
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 21:32

Bienvenue parmis nous Very Happy



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 21:33

merciiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6186
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Dim 18 Sep 2016 - 23:02

Allen Landon a écrit:
comment ça le code ? :smile41:
désolé j'ai vraiment de la peine à capter le concept x)

Le code est ce que tu as copié, dans ton post, pour que la mise en forme soit comme toutes les autres fiches. Seulement, si tu ne copies pas les choses aux bons endroits, tu casses le code. Et du coup ça s'affiche mal, comme actuellement (même si c'est un peu mieux).



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Lun 19 Sep 2016 - 12:32

Maxine Preston a écrit:
Allen Landon a écrit:
comment ça le code ? :smile41:
désolé j'ai vraiment de la peine à capter le concept x)

Le code est ce que tu as copié, dans ton post, pour que la mise en forme soit comme toutes les autres fiches. Seulement, si tu ne copies pas les choses aux bons endroits, tu casses le code. Et du coup ça s'affiche mal, comme actuellement (même si c'est un peu mieux).

Je crois que c'est bon là
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: You never will be alone again   Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas
 

You never will be alone again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-