Partagez | .
 

 Une page se tourne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Une page se tourne   Ven 16 Sep 2016 - 22:37


''Une page se tourne''
ft. Ian




L e temps passait à une vitesse folle ; s'était-il déjà écoulé à une vitesse aussi rapide ? Depuis sa sortie, Rosaleen avait l'impression que les secondes lui filaient entre les doigts, et en même temps elle avait cette sensation de n'en avoir rien à faire ; ce n'était pas comme si la situation dehors allait s'arranger de toute façon, elle l'avait compris. Et avec toute l'histoire des singes, les morts, le jaguar, elle avait eu certains moments salvateur où elle n'avait pas eu à penser à ce qui lui était arrivé, bien que la masse de monde autour d'elle avait été parfois difficilement supportable. La rousse ne se baladait pas encore dans les couloirs du lycée comme si de rien n'était, elle restait encore assez recluse dans sa pièce, mais la quittait un peu plus, voir Sally, Ayden ou Trey, juste comme ça, pour penser à autre chose.

La jeune femme ne parlait toujours pas beaucoup, se contentant de petits mots, et elle ne tolérait que difficilement le contact avec les autres, excepté quelques personnes desquelles elle s'était laissée ''ré-apprivoiser''. Cependant, depuis qu'elle avait rompu avec Ian, elle n'avait pas encore eu le courage d'aller le voir, de prendre de ses nouvelles. Elle le voyait parfois au loin quand elle se baladait un peu, mais avait jugé plus correct de ne pas entrer dans son espace vital ; elle lui avait demander d'avancer sans elle, faire irruption sans cesse dans sa vie serait indéniablement allé à l'encontre de cette demande.

Il n'empêchait qu'elle avait le sentiment qu'il était un peu plus souriant, ou peut-être se faisait-elle des illusions ? Ayant elle-même accepté l'idée que, peut-être, un jour, elle pourrait vivre avec ses maux plutôt que de simplement survivre étouffée par eux, elle avait envie d'en avoir le cœur net et d'aller le voir. Peut-être pourraient-ils discuter un peu plus clairement ? Elle n'était pas certaine d'être prête à lui dire ce qui était arrivé, pas encore une fois, mais elle savait que l'urgentiste ne la forcerait en aucun cas à lui dire. Quoi qu'il en soit, la Galloise avait simplement envie de prendre de ses nouvelles, juste s'assurer qu'il ne plongeait en réalité pas plus ; ne serait-ce que de s'assurer, de loin, qu'il ne déprimait pas dans son coin.

S'attachant négligemment les cheveux en une queue de cheval même pas centrée, Rosaleen quitta sa chambre et s'avança d'un pas hésitant dans le couloir. Devait-elle aller directement à l'infirmerie ? Peu envieuse d'affronter encore une fois le regard empli de reproche de Jessie, elle sentit tout d'un coup la nervosité la prendre. Mieux valait peut-être qu'elle fasse demi-tour... elle aurait d'autres occasion d'y aller, peut-être demain. Ou après-demain. Ou...

Réfléchissant tout en continuant d'avancer la tête baissée pour fuir encore et toujours les regards des gens, elle percuta un obstacle au détour d'un couloir et manqua de tomber en arrière. Relevant la tête, la rousse croisa les yeux de celui qu'elle cherchait. Là, devant lui, elle perdit tous ses mots, tout son courage, restant figée, son regard planté dans le sien. Les traits du brun semblaient moins tirés qu'auparavant, il avait l'air moins soucieux, moins détruit que quand il n'était sorti de sa chambre un peu plus d'un mois auparavant. Baissant les yeux, elle tira nerveusement sur le bas de son tee-shirt.

« D... désolée, je... »

L'embarras la prit tel que ses jouent rosirent. Elle ne savait plus où se mettre, ni quoi dire. Et probablement que celui qui avait été son homme n'avait rien à lui dire non plus, alors il s'éloignerait, et elle n'aurait qu'à rassembler une nouvelle fois son courage pour venir lui parler plus tard. Ou peut-être pas ? Elle l'avait vu maintenant, il n'avait pas l'air à l'article de la mort.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Lun 19 Sep 2016 - 12:26

Depuis quelques jours, il avait toujours le même sourire sur son visage. Il continuait de vivre perpétuellement sur son petit nuage. Rien ne pouvait entacher sa bonne humeur, du moins beaucoup de chose avait essayé sans pour autant y parvenir. Il dormait mieux, il avait toujours une tête de fatigué, mais on ne récupère pas en trois nuits des années d’absence de sommeil. Il ne se prenait pas plus la tête que ça concernant le sujet. Il avait toujours eu un sommeil léger, c’était sans doute un peu héréditaire quand on voyait à l’heure où se levait son père tous les matins, surtout si on couplait ça à la vie qu’il avait vécu avant l’épidémie.

Cela ne l’empêchait pas d’être heureux. Il avait fini par tourner la page, de vivre autre chose que ce qu’il avait eu avec Rosaleen. Il avait souffert beaucoup surtout la première semaine. Il fallait dire aussi qu’au fond de lui, il avait su depuis le premier jour qu’elle était revenue qu’une telle chose lui pendait au nez. Il ne c’était pas battue, il n’en avait pas le courage. Il était quelqu’un de résigné, il savait très bien que la rousse y avait réfléchis lorsqu’elle passait de long moment dans sa chambre, alors il c’était contenter de hochait la tête et de partir. Partir pour ne pas flancher devant elle.

Fuir le problème plutôt que l’affronter. Est-ce qu’elle avait remarqué la crise existentielle qu’il avait fait en voulant se faire tuer par le gorille qui était venue dans l’enceinte du camp ? Il ne le savait pas, maintenant il trouvait qu’il avait eu une réaction de parfait gamin, mais il ne pouvait pas revenir en arrière. Il lui avait dit que si un jour elle voudrait lui parler et bien elle n’avait qu’à le faire. Elle n’était pas venue jusqu’à présent. Cela faisait plus d’un mois qu’ils c’étaient quitter. L’urgentiste avait déjà pensé à elle à de plusieurs reprises, il avait voulu aller vers elle, la revoir, mais il lui avait promis. Il devait aller de l’avant penser à lui et l’oublier.

A l’heure d’aujourd’hui, il pouvait dire qu’il l’avait écouté et qu’il avait fait ce qu’elle lui avait demandé. Il s’en voulait un peu même de l’avoir remplacé aussi vite que ce soit dans son lit ou dans son cœur. Il savait très bien qu’un mois c’était un laps de temps parfaitement correct pour se remettre d’une rupture surtout quand on connait les conditions. Alex lui avait répété un bon nombre de fois qu’il n’avait rien à se reprocher. Cependant, l’homme avait le don pour culpabilisé. Il était perdu dans ses pensées, la tête en l’air lorsqu’il se fit bousculer par une tempête rousse. Pendant un instant il crue que c’était Jessie qui était encore en train de courir partout, mais non...

C’était une autre rousse, une de celle qui avait compté dans sa vie pendant de long mois. Il ne lui avait pas parler depuis si longtemps, la voix de Rosaleen raisonnait dans sa tête alors qu’elle s’excusait alors que c’était autant sa faute que la sienne. Il affichait un petit sourire serein pour essayer de la calmer et la rassurer. Elle était nerveuse, il aurait dû l’être tout autant qu’elle, mais ce n’était pas le cas. Sans doute que sa bonne humeur était vraiment inébranlable.

- Tu vas bien ? C’est de ma faute, je ne regardais pas ou j’allais. J’étais perdu dans mes pensées.

Ian était tête en l’air, c’était une chose que tout le monde savait. Il se déplaçait dans les couloirs la tête ne l’air à une vitesse impressionnante par moment. Surtout quand le but était de retrouver Thalia. Il avait l’impression de lire sur le visage de Rosaleen que quelque chose la travaillait. Il ne saurait pas dire quoi, mais il voyait bien qu’elle était embarrassée par la situation. Est-ce que c’était à lui d’ouvrir une conversation qui était sans doute voué à l’échec ? Sans vraiment savoir quoi dire ni quoi penser, il se contenta de glisser sur le ton de la conversation.

- Ça fait plaisir de te croiser en dehors de ta chambre.

Il savait qu’elle sortait de sa chambre depuis quelques jours, mais il avait besoin de faire la réflexion comme pour l’encourager à continuer dans cette voie.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Mar 20 Sep 2016 - 16:49


''Une page se tourne''
ft. Ian




Le regard toujours planté sur ses pieds, elle releva un peu le visage quand Ian lui parla d'une voix calme, un sourire étirant ses lèvres. Le regardant d'un air à la fois désolé et gêné, elle hocha la tête. Ce qui l'étonnait le plus n'était pas l'air serein de l'urgentiste, mais bien le calme avec lequel il lui parlait ; elle s'était attendu à tout, qu'il cri, qu'il l'envoie balader, même qu'il l'ignore simplement, mais ce fut tout le contraire. Les yeux désormais plantés dans les siens, elle ouvrit la bouche mais aucun son n'en sorti. Et il ajouta que la voir en dehors de sa chambre était une bonne chose. Souriant un peu, elle commença à agiter doucement ses mains.

J'essaye de m'y habituer un peu mais... je te cherchais.

La dernière fois qu'elle était venue le chercher ç'avait été pour rompre, et le brun en était ressorti dévasté ; peut-être se dirait-il que le fait que Rosaleen le cherche n'augurait rien de bon ? Probablement oui, c'est pour quoi elle s'empressa de se remettre à signer, essayant de faire fi de la gêne qui lui donnait envie de se transformer en petite souris pour disparaître.

Rien de grave. Je voulais juste... discuter avec toi, prendre de tes nouvelles.

Tentant de lui adresser un petit sourire, elle tira un peu plus sur son tee-shirt tant la nervosité la prenait peu à peu. Attendant que l'urgentiste lui donne une réponse, elle le suivit finalement jusqu'au réfectoire ; bien qu'il n'y ait pas foule à cette heure-ci, la rousse ne se sentait pas très à l'aise, pas vraiment en sécurité ainsi à l'extérieur de ce qui était devenu son antre. Mais elle devait faire un effort, parce-que Ian méritait bien cela ; ce n'est pas lui qui n'avait pas été la pour elle, c'est elle qui n'avait pas voulu se montrer à lui au vu de la manière dont elle était devenue. Mais elle sentait désormais que tout n'était pas perdu, qu'elle sortait peut-être un jour de cela, même si ce n'était pas pour tout de suite, alors elle était prête à discuter posément avec celui qui avait été son homme.

S'installant sur une chaise, elle le zieuta s'asseoir en face d'elle. Là aussi, ça lui faisait bizarre. N'était-ce pas dans ce même endroit qu'ils avaient commencé à discuter il y a déjà neuf mois ? Le temps passait à une vitesse folle, qui aurait cru que le monde serait toujours aussi dévasté après tout ce temps ? Surtout pas elle, la prise de conscience qu'elle avait eu en passant ces quatre jours dehors avait été une chose de plus à digérer ; elle s'y était fait petit à petit, bien qu'elle n'était pas encore prête à affronter ça une nouvelle fois. Souriant timidement à Ian, son sourire disparu tandis qu'elle réfléchissait aux mots adéquats ; c'est d'un air à nouveau désolé qu'elle recommença à signer.

Je... je voulais te dire que je suis désolée, sincèrement. Je sais que j'ai été dure, que ce n'était probablement pas meilleure décision mais je voulais que tu avances, je ne supportais plus de te savoir aussi mal, à cause de moi je...

Elle avait signé de plus en plus rapidement pour finalement s'arrêter, les mains tremblantes. Les laissant retomber elle baissa la tête et fit de son mieux pour ravaler la boule dans sa gorge provoquée par cette culpabilité qu'elle peinait à accepter.

« Je suis désolée. »

La Galloise n'avait jamais été le genre de personnes égoïstes, elle avait toujours fait de son mieux pour ne blesser personne, faisait toujours passer les autres avant, mais là... elle se sentait tellement égoïste et se dégoûtait rien qu'en y pensant. Mais elle n'a pas trouvé d'autre solution sur le moment, et à voir l'état plus positif de Ian, peut-être qu'en finalité, ç'avait valut le coup.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Mer 21 Sep 2016 - 10:52

La tension était palpable entre les deux. Ian s’en rendait bien compte, même s’il n’était pas vraiment affecté par ce qui était en train de se passer. Il était sincèrement content des progrès que la rousse avait faits. Il était un peu déçu de ne pas avoir été présent pour elle, d’être mis de côté, de ne pas avoir pu se sentir utile. Il ne regrettait pas où il en était à présent dans sa vie, il s’en voulait surtout que tout ait fini aussi rapidement. De l’avoir remplacé si vite, d’avoir su tirer un trait sur le passé et d’aller de l’avant. C’était ce qu’elle lui avait demandé, il n’avait fait que d’écouter ça volonté. Pourquoi avait-il ce sentiment de culpabilité qui s’emparait de lui ? Il n’en savait pas trop, mais il avait l’espoir de l’expliquer.

- Oh… Et bien je suis là maintenant.

Elle le cherchait, il se demandait bien ce qu’elle pouvait bien lui vouloir. Pendant un moment, une sensation de peur s’emparait de lui, elle n’avait plus autant d’emprise sur lui que par le passé, mais il l’appréciait toujours et avait peur d’entendre une nouvelle qu’il ne voulait pas savoir. Son cœur battait un peu plus rapidement avant qu’elle ne signe quelques mots supplémentaires. Il ne devait donc pas s’inquiéter, mais c’était sans doute plus facile à dire qu’à faire. Il était heureux et vivait sur son petit nuage, mais là il avait remis les pieds sur terre sans doute un peu trop rapidement à son gout. Il aurait voulu que ses anciens démons ne le rattrapent pas du moins pas aussi vite. Que devrait-il dire à la rousse si elle lui demandait comment ça aller avec Thalia ? Il ne savait pas, il pourrait toujours éluder la question si elle la posait, c’était sans doute le plus simple. Enfin il était sincèrement content qu’elle fasse le premier pas.

- J’allais au réfectoire, tu viens avec moi ? J’en profite qu’il n’y ait plus grand monde pour aller manger un truc.

L’urgentiste avait toujours vécut en décalé et ce n’est pas aujourd’hui que cela allait changer. Il essayait de rester tout aussi détendu et serein, c’était assez difficile de rester transparent, mais il le fallait. Il marcha le long du couloir en compagnie de Rosaleen, dans le silence pratiquement. Il savait qu’elle préférait lui parler avec le langage des signes. Chose qu’il respectait parfaitement, il avait même une sensation étrange lorsqu’il entendait la voix de la rousse. Il avait presque l’impression que son cerveau avait oublié qu’elle était capable de parler.

S’installer en face d’elle dans le réfectoire avait un gout amer dans la bouche de Ian. Sans vraiment s’en rendre compte, il avait choisi la même table que d’habitude, celle où elle était venue lui parler la première fois alors qu’il avait une fois de plus le nez plongé dans les livres. Livres qu’il avait appris à laisser de côté pour s’ouvrir aux autres. Aujourd’hui, il n’avait plus rien en commun avec l’homme qui avait posé la première fois son regard sur Rosaleen, il avait grandi et elle aussi.

- Ne t’excuse pas. Tu as fait ce qui était le mieux pour toi et je le comprends parfaitement.

Il marqua une pause. Il devait lui expliquer son ressenti, comment il l’avait vécu cette rupture, il pouvait à présent avoir la discussion qu’il n’avait pas eu l’occasion d’avoir avec elle parce qu’il avait été trop lâche pour affronter la réalité au début. Il ne la remercierait sans doute jamais assez de lui avoir demandé de la quitter. Ils auraient fini par se détester, la différence entre eux était grande, mais est-ce que ce n’était justement pas ce qui les avait rapprochés au début ?

- Tu as fait ce qui était le mieux pour chacun d’entre nous. Tu avais besoin de ne plus me voir dans ta vie pour te reconstruire et je peux l’admettre, même si je ne le comprends toujours pas. On a passé de bons moments ensemble, je n’en regrette aucun, mais peut-être étions-nous trop différents pour continuer notre chemin. Peut-être que cela était écrit et que ça devait arriver.

Il ne croyait pas au destin et à la destinée, mais ça c’était avant de la rencontrer. Il avait appris à y donner un peu plus d’attention. Il souriait pour essayer de la rassurer, il croyait vraiment en ce qu’il était en train de lui dire.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Jeu 22 Sep 2016 - 15:56


''Une page se tourne''
ft. Ian




Au fur et à mesure, la jeune femme avait bien remarqué que Ian se faisait également un peu plus tendu, elle l'avait ressenti. Et certainement aussi que sa propre nervosité était communicative, ils n'avaient pas prit la peine de discuter il y a un mois, ni même depuis qu'elle était revenue de l'extérieur à dire vrai, alors forcément, le faire n'était pas chose simple. La Galloise s'était attendue à ce que Ian lui réponde de manière plus violente, mais sa voix était toujours relativement calme, il essayais de la rassurer, d'accepter sa décision même si ne la comprenait pas forcément. Relevant le visage vers lui, la rousse hocha la tête, son air désolé ne s'effaçant toutefois pas de ses traits.

Le brun avait l'air de chercher ses mots, alors elle attendit, le regardant en baissant par moments les yeux sur ses mains ; elle ne savait pas vraiment où se mettre, peut-être qu'au final ne dirait-il rien ? Ils n'allaient pas rester là à se regarder dans le blanc des yeux jusqu'à ce que l'un décide de s'en aller, reprendre le cours de sa vie. En étaient-ils réduits à cela désormais ? Vivre dans le même monde sans pour autant se voir ? Rosaleen ne regrettait pas sa décision, encore moins à voir Ian avec les traits de son visage plus apaisés, mais elle n'était pas certaine d'avoir envie qu'ils passent leur temps à s'ignorer. Haussant légèrement les épaules à sa réponse, elle se remit à signer après un léger moment de réflexion.

Je n'ai pas trouvé d'autre solution, et je suis désolée de t'avoir fait souffrir, tu ne méritais pas cela.

Elle soutint un instant le regard de l'urgentiste, essayant gauchement de répondre à son léger sourire. Elle avait presque l'impression de ne plus avoir le même homme devant elle, malgré la gêne palpable qu'il y avait entre eux deux, Ian avait l'air moins perdu qu'avant, il avait avancé. Lui en voulait-il de l'avoir poussé ainsi vers le fond ? Très certainement. Elle-même s'en voulait et se sentait royalement égoïste. Devait-elle lui expliquer pour qu'elle raison elle l'avait fait ? Peut-être. Penchant légèrement la tête sur le côté, elle recommença à signer.

Je sais que c'est difficile à comprendre, mais si j'ai fait cela c'était pour que tu puisses avancer. Regardes ce que je suis devenue, je ne faisais que te tirer vers le fond alors... alors je devais t'éloigner.

La gorge nouée, la jeune femme était soulagée de ne pas avoir à dire tout cela à voix haute, nul doute qu'elle se serait mise à pleurer, que sa voix aurait commencé à trembler. Signer était vraiment plus simple, même si beaucoup ne comprenaient pas. Rosaleen n'était d'ailleurs pas certaine d'avoir utilisé les mots les plus justes pour expliquer à Ian sa décision, mais elle avait fait au plus simple, au plus sincère. Prenant une profonde inspiration, elle reprit.

Tu as l'air plus en forme, moins fatigué qu'il y a quelques semaines. J'ose espérer que tu vas un peu... mieux ?

Lui adressant un sourire bienveillant, elle hésita un court instant à lui demander quelle pouvait être la raison de son air un peu plus serein, mais elle n'osa pas s'immiscer dans sa nouvelle vie, pas maintenant. Peut-être que si la discussion s'y prêtait elle oserait, mais elle voulait y aller en douceur, discuter calmement et ne pas paraître trop intrusive.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Ven 23 Sep 2016 - 11:12

Une fois de plus, l’homme était frappé par un de leur point commun. Il était frappé par le nombre de fois où elle s’était excusée depuis le début de la conversation. Il ne lui en voulait pas d’avoir fait tout ça, il comprenait parfaitement ce besoin, mais il se demandait si cela avait toujours l’air aussi agacent quand c’était lui qui le faisait. Il n’en dirait évidemment rien à la rousse ce n’était sans doute pas très utile. Il hochait la tête en signe de dénégation lorsqu’elle affirmait l’avoir fait souffrir, oui c’était vrai, mais il n’en était pas mort pour autant. La vie est faite de souffrance, il le savait assez pour ne pas lui en vouloir.

- Arrête de t’excuser, s’il te plait… Je sais que tu ne pensais pas à mal et que tu as fait de ton mieux. Je savais aussi plus ou moins ce qui allait arriver ce jour-là.

Il était assez pessimiste pour se dire que chaque jour en compagnie de celle qu’il aimait été le dernier parce qu’elle se réveillerait le lendemain sans l’aimait. Il y avait ça, mais surtout le fait qu’ils ne se parlaient plus depuis si longtemps. Il s’était tout de même donné du mal pour lui offrir un cadeau tout en sachant pertinemment qu’elle ne le porterait sans doute jamais. Il avait été heureux de faire tant de choses pour elle, il se serait battu pour elle, mais aujourd’hui tout avait changé. Il s’était passé deux longs mois depuis qu’il avait pleuré toutes les larmes de son corps, dire qu’il s’était endurci était un mensonge. L’amour rend les hommes faibles… Ian détaillait Rosaleen de ses grands yeux bleus alors qu’elle lui disait de la regarder. Il voyait toujours la femme détruite qu’elle était en arrivant au camp, mais il avait tout de même l’impression qu’elle allait mieux. Enfin du moins que son état était moins pire qu’à son arrivée. Évidemment, ce genre d’expression n’était pas très correcte linguistiquement, mais il ne voyait pas vraiment comment le dire.

- Je trouve sincèrement que tu vas mieux qu’avant. J’étais prêt à t’attendre aussi longtemps qu’il l’aurait fallu. J’étais prêt à apprendre à me battre pour toi… Enfin tout ça, tu le sais déjà…

Ian avait l’impression que ses paroles sonnaient un peu comme un reproche alors que ce n’était pas vraiment le cas. Il exposait des faits qui lui tenaient à cœur. Il l’avait aimé, il avait souffert et aujourd’hui il s’était reconstruit. Il était mal à l’aise vis-à-vis de ça. Il avait déjà du mal à parler de son amour pour Thalia à ses proches alors à elle, c’était sans doute un peu trop dur à affronter. Il l’encourageait à continuer de signer. Il avait l’impression d’avoir enfin la conversation qu’ils n’avaient pas eu l’occasion d’avoir il y a quelques semaines. La question de Rosaleen était des plus normale, il était vrai qu’il allait mieux. Il continuait de s’inquiéter pour elle, mais il s’inquiétait bien moins qu’avant, sans doute autant que pour la main de Bernadette qui ne récupérer. Elle était devenue une patiente à ses yeux d’une certaine façon.

- J’ai joué un peu au con ses dernières semaines, entre les singes, le puma et tout le reste. On va dire que certaine personne ici mon un peu secoué les puces. Principalement Alex, Nans, Wade et Thalia…

Il marqua une pause lorsqu’il prononçait le prénom de Thalia. Il se rappelait de tout ce qu’elle avait fait pour lui. Lui apprendre à tirer et tout. Ce qu’il avait d’abord pris pour un report d’amour avait été remplacé par un vrai sentiment. Sans vraiment s’en rendre compte, il avait un petit sourire amoureux qui apparut sur le visage. Il était heureux dans sa nouvelle vie avec elle. Il ne se rendait pas compte tout de suite de son état de béatitude et fis de son mieux pour masquer cette réaction d’adolescent de quinze ans le plus rapidement possible.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Mar 27 Sep 2016 - 10:56


''Une page se tourne''
ft. Ian




Hochant la tête en réponse aux paroles du brun, la Galloise prit sur elle pour ne pas s'excuser de s'excuser trop, elle sentait bien que se confondre en excuse ne faisait qu'agacer l'urgentiste ; comment lui reprocher cela ? C'était parfaitement compréhensible et de toute façon, ce qui était fait était irréversible désormais, alors autant ne pas enfoncer le couteau dans la plaie encore et encore.

Il poursuivit alors, appuyant le fait qu'il était prêt à tout pour elle ; ça aussi, elle le savait, et ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir un peu plus de l'avoir mis à l'écart de la sorte. Si c'était à refaire, ferait-elle les choses différemment ? Probablement, mais elle n'avait pas ce pouvoir de retourner en arrière et si toutefois c'était possible, elle retournait bien avant leur éloignement, avant sa sortie. Ou peut-être même avant que le monde ne parte en vrille. Essayant de faire fi du ton légèrement empreint de reproches du brun, elle lui adressa un léger sourire, attendant la suite.

Et la suite tomba après un léger silence. Ian admettait qu'il n'avait pas été très sérieux depuis leur rupture, qu'il avait même joué avec le feu ; Rosaleen avait en effet eu des échos concernant son attitude envers le gorille et ne pouvait que s'estimer heureuse que d'autres aient été là pour lui. S'il lui était arrivé quelque chose, elle n'aurait pu s'empêcher de culpabiliser, se dire que c'était de sa faute ; et elle n'aurait peut-être pas eu entièrement tord. L'urgentiste cita rapidement les prénoms de ceux qui l'avaient aidé, qui avaient été là alors qu'elle s'était contentée de se laisser happer par le néant.

Au prénom de Thalia, elle remarqua la changement de ton de celui qui avait été son homme et ne pu s'empêcher de pencher légèrement la tête sur le côté. L'arrêt de son énonciation accentua l'impression de la rousse, tout comme le sourire un peu rêveur de Ian. Il était évident qu'il y avait quelque chose qui avait échappé à la jeune femme, quelque chose s'était passé pendant ce court laps de temps où elle avait rompu avec lui. Déglutissant avec peine, elle lui adressait un regard empreint d'incompréhension, mais les traits de son visage restaient neutres.

Toi et Thalia... vous vous êtes rapprochés n'est-ce pas ?

La situation devenait étrange. Rosaleen était partagée entre l'envie de connaître la réponse, et la peur de découvrir que oui, Ian avait déjà tourné la page. Si tel était le cas elle ne pourrait pas lui en vouloir, parce-qu'avancer était ce qu'elle lui avait demandé, mais c'était encore trop tôt. Son égoïsme lui revint en plein visage alors qu'elle soupira légèrement pour essayer de passer outre, et elle repris ses signes avant qu'il ne réponde.

Si c'est le cas, tu peux me le dire, je suis prête à l'entendre.

Était-ce la vérité ? Probablement pas, mais elle n'avait pas envie de faire une scène au brun alors que c'était elle-même qui lui avait demandé d'avancer sans elle. La rousse fit néanmoins de son mieux pour adresser à l'homme un regard qui se voulait rassurant et sincère. Elle devait savoir, ce serait dur, mais elle le devait pour avancer elle aussi, ou au moins pour se persuader que rompre avec son aîné avait été la meilleure solution pour lui.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une page se tourne   Aujourd'hui à 10:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Une page se tourne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une page se tourne
» Une page se tourne et tu ne peux plus faire marche arrière...
» Haiti tourne la page... enfin !
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Une promenade qui tourne mal...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-