Partagez | .
 

 No need to talk [Leroy/Jenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: No need to talk [Leroy/Jenna]   Mar 13 Sep 2016 - 22:06

    Les yeux de la rouquine se perdirent dans le vide immense de l’horizon qui s’étendait à perte de vue, oubliant les toits, les cheminées, les antennes paraboliques, les lignes à hautes tensions, et tout ces vestiges d’une époque désormais révolue. Oui, tout ça ne servait plus à rien, parce que personne ne travaillait plus pour faire tourner toutes les infrastructures, les usines, les centrales. Tout n’était plus qu’un habillement dérisoire pour la planète Terre, un vêtement mité dont elle se serait bien passé. Et eux, pauvres parasites, se trouvaient au milieu d’un échiquier qu’ils ne contrôlaient pas, évitant par miracle de se faire écharper à chaque coin de rue. Oui. Tout était dérisoire maintenant.

    Tout sauf ça.

    Aujourd’hui, elle était de garde, et c’était elle qui surveillait l’horizon, pour protéger les membres de son clan.Et pourtant, malgré tout, elle avait du mal à se concentrer sur sa tâche. Quelque chose occupait son esprit, quelque chose dont elle n’avait parlé à personne, et que pourtant elle savait depuis un bon mois déjà. Mais elle avait repoussé l’idée d’en parler, elle avait même repoussé l’idée d’y penser. Parce que ça ne pouvait pas lui arriver à elle, ça ne pouvait pas leur arriver à eux. Ca ne pouvait pas être en train de se produire.

    Tout sauf ça.

    Shannon connaissait bien son amie. Plus que bien même et elle sentait bien, au fond d’elle, que quelque chose clochait chez sa copine. Et pourtant, elle ne lui parlait pas. Jenna ne lui parlait pas de ce qui la tracassait, de ce qui l’empêchait de dormir la nuit. Elle savait qu’elle ne dormait pas. Qu’elle se levait, lorsque Leroy dormait, et qu’elle tournait en rond dans la maison. Quelques fois, elle était même venue envoyer la brunette au lit pour prendre sa place.

    Et ce matin, alors que sa garde se terminait, elle n’avait encore pas sommeil. Enfin si. Elle était épuisée, mais elle n’arriverait pas à fermer les yeux. Tant qu’elle garderait ce secret, tant qu’elle n’en parlerait pas, elle avait l’impression qu’une petite souris était en train de lui dévorer le coeur miette par miette, s’étant déjà attaquée à son cerveau désormais en pièces. Oui, la situation la rongeait de l’intérieur.

    - Tu peux y aller Jen’, je prend ta place.

    Remerciant sa sœur du regard, elle lui tendit l’arme qu’elle portait, et se leva, pour disparaître dans l’escalier. Elle se dirigea vers la cuisine, qu’elle pourrait dévaliser tant elle avait faim. Mais elle savait aussi qu’elle y croiserait Leroy, et c’était bien la dernière personne dont elle voulait croiser le regard, et à qui elle voulait risquer de divulguer des choses.


Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Ven 16 Sep 2016 - 22:58

Il était préoccupé. Et ça faisait une semaine ou deux qu'il l'était. Shannon lui avait bien fait comprendre à quel point Jenna était étrange depuis un temps et à plusieurs reprises, il avait pu constater à quel point sa compagne n'était pas bien. La rousse se réveillait en pleine nuit, parfois bougeait avant de quitter la chambre qu'ils partageaient de temps en temps pour aller faire il-ne-savait-quoi. La brunette du trio avait lâché le tips au maçon. La cambrioleuse s'épuisait à monter la garde souvent. Trop souvent. Et puis, il avait compris que parfois elle l'évitait. Pourtant, ils ne s'étaient pas disputer. Enfin... Ils avaient encore quelques prises de becs puisqu'ils possédaient tout deux un caractère trop trempé pour que ce soit toujours le calme plat mais... Mais ça s'arrangeait toujours pour qu'il n'y ait pas de catastrophe alors il ne comprenait pas particulièrement. Aussi, puisque la jeune femme le voulait, il lui fichait la paix et en profitait bien souvent pour partir en vadrouille, seul.

Ce jour là, pourtant, il n'éprouvait pas l'envie d'y aller. Ils avaient de quoi tenir encore un ou deux mois alors pourquoi se casser le cul à sortir et se mettre en danger inutilement. En cuisine, il préparait, tant bien que mal, un repas. Il emmènerait lui-même son repas à la fille postée en garde et puis... Et puis il mangerait ou alors ils prépareraient le prochain déplacement. Ils étaient là depuis trop longtemps déjà. Ouais, bonne idée, il ferait du repérage aux alentours et ensuite... Il préparerait tout ce qu'il fallait pour quitter les lieux aussi vite que possible. Pourtant, son idée s'envola vite quand son regard tomba sur le visage épuisé de sa rousse d'amante. L'homme s'arrêta un instant ce qu'il faisait et soupira.

- Tu as l'air crevé. Tu devrais aller te reposer. On se relayera avec Sha' aujourd'hui, tu seras pas de garde. Je t'apporterai ton repas.

Se soucier de l'état de sa belle ? Oui, il s'en souciait même s'il évitait de le montrer en général. D'un pas lent, il termina l'assiette destinée au médecin du groupe, prit une bouteille d'eau et des couverts en plastique avant de monter rejoindre la femme. Un mot d'encouragement, un "bon appétit" et il redescendit, ayant déjà en tête le fait qu'il devait nourrir sa moitié. Il buta en la voyant assise, à table et haussa un sourcil, haussant ensuite les épaules.

- Tu devrais te reposer, sérieux. Tu ressembles à un des machins dehors, là. Fais gaffe hein, va pas nous faire un malaise à cause du manque de sommeil. C'est ça de pas dormir.

Faisant le tour du bar, il vint servir leurs assiettes. Tranquillement, il s'installa face à la rousse et se mit à manger avec appétit, s'arrêtant bien vite en voyant que sa compagne, elle, ne réagissait pas, comme si elle était une coquille vide. En reposant ses couverts, il soupira de nouveau, s'inquiétant de plus en plus à cause de son attitude.

- Jenna ? Qu'est-ce que t'as ? T'es malade ?



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Ven 16 Sep 2016 - 23:29

    Elle ne l’entendait pas. L’expression coquille vide prenait effectivement tout son sens en voyant Jenna. Elle ne réagissait pas à ce qu’il lui disait, le regard dans le vague, complètement perdue à l’intérieur d’elle-même. Elle ne le vit pas s’éclipser pour amener son repas à Shannon, et ne le vit pas non plus redescendre. Sans bruit, elle s’était assise à table, les mains posée sur cette dernière, comme si elle attendait le repas, sauf que ses yeux étaient fixés vers le bois.

    - Il le faut.

    Vu de l’extérieur, on pouvait penser qu’elle répondait à sa demande de retrouver un peu de sommeil. Mais en fait, elle tentait de se convaincre qu’il fallait le lui dire. Qu’il fallait oser ouvrir sa bouche et prononcer les mots qui lui écorchaient le coeur. Leur relation était encore compliquée, tantot douce et passionnée, tantot sanguine et explosive, et elle n’avait aucune idée de la façon dont allait réagir le maçon. Lui qui ne semblait pas vraiment porté sur l’engagement, elle allait lui annoncer qu’ils seraient liés à vie par un petit être qui se développait en elle. Oui, elle avait peur. Et n’avait pas honte de se l’avouer.

    Elle ne touchait pas à son assiette. Parce qu’elle savait que le haut le coeur que provoquerait la moindre bouchée la trahirait. Depuis combien de temps elle n’avait pas partagé un véritable repas avec eux ? Autre que picorer légèrement, ou manger seule sur le toit pretextant la garde ? Elle ne comprenait pas comment son secret n’avait pas pu être déjà découvert, mais c’était mieux comme ça. Parce qu’elle avait attendu. Si jamais, par chance, cette grossesse n’avait pas tenu, elle n’aurait rien dit à personne. Sauf que voilà, elle approchait des deux mois bien révolus maintenant, et tout avait l’air de bien se passer.

    Le tintement des couverts associé à la voix grave de Leroy la fit sursauter, et elle releva les yeux pour les perdre dans ceux de celui qu’elle aimait. Ses prunelles vertes se remplirent de larmes qui ne coulaient pas. Soutenir le regard de l’homme qui avait mis la vie en elle, était bien trop dur, bien trop compliqué.

    Elle avait déjà connu ça, une fois, elle avait déjà eu un enfant. Et elle avait vécu toute la grossesse seule, avec Shannon pour seule confidente. Elle avait vécu l’accouchement sans père, encouragée par les sage-femmes, sans mots doux chuchotés à son oreille comme on voit dans ces putains de comédies romantiques à la con. Non. Jonah n’avait jamais été au courant, parce qu’il s’était comporté comme un connard avec elle, et qu’elle s’était laissée embobinée par son sourire et ses mots gentils. Leroy n’avait jamais caché qu’il était un connard, lui, alors elle redoutait que l’affrontement ne soit plus brutal avec lui. Et elle ne voulait pas revivre ça seule encore une fois.

    - On a… On a un problème.

    Voilà. C’est tout ce qu’elle avait pu dire. Les seuls mots qui étaient sortis de sa bouche. Elle ne pouvait pas lui dire clairement qu’elle était enceinte. Non, pas aussi brutalement.






Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Sam 17 Sep 2016 - 0:04

Un problème ? Quel genre de problème ? Posté droit comme un i sur sa chaise, le mastodonte se mit à inspecter le visage de la jeune femme à la recherche d'une réponse. Des yeux embués signalait qu'effectivement elle n'était pas bien. Lentement, il se leva et vint s'asseoir à côté de la demoiselle, prenant délicatement sa main pour la serrer légèrement entre les ses doigts calleux. Du pouce, il vint caresser le dos de cette fine main et enfin sa voix porta, grave et inquiète en se faisant peu pressante.

- Quel problème ? Raconte.

Est-ce que ça concernait les gros événements datant de la dispersion du groupe ? Est-ce qu'elle se sentait pas bien parce qu'elle repensait à Léna ? Elle pensait à Luke qui s'était fait tirer dessus par Leroy ? Non. Ça devait etre autre chose ? Avait-elle rencontré d'autres survivants qui l'avait menacé ? S'ils cherchaient la guerre... Mais non, pas.possible. Elle aurait réagit bien avant. Alors quoi ? Une morsure ? Pas possible. La dernière fois qu'ils avaient fait l'amour il n'en avait pas vu et puis... Elle ressemblait à un zombie mais elle n'agissait pas comme tel alors... Non, il ne voyait pas quel pouvait être le problème. Tranquillement, il attendit une reponse de la part de son aimée, faisant preuve de patience alors qu'il n'était pas doué pour ça.

- Dis moi, on verra comment le régler.

S'il savait dans quelle genre de galère il venait de se lancer, il n'aurait certainement pas déblatérer des propos rassurants.



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Sam 17 Sep 2016 - 0:21

    La rouquine sentit la présence forte mais rassurante de l’homme se glisser à côté d’elle. Doucement, elle sentit sa propre main se glisser dans la sienne, et la douceur de son pouce caresser lentement sa peau. Voilà qu’il lui demandait de lui raconter son problème et encore une fois, ses lèvres s’ouvrirent, mais aucun son ne s’extirpa de sa bouche. Elle, la grande gueule, la rouquine au caractère flamboyant était réduite au silence par une situation qui lui échappait totalement.

    Le régler. Il n’y avait aucun moyen de le régler, aucun moyen qui ne lui fasse frôler la mort en tout cas. Du moins, elle avait beau tourner et retourner la situation dans tout les sens, elle ne voyait aucune échappatoire. Elle n’avait aucun moyen de s’en sortir, alors oui, il lui fallait de l’aide. Et oui, c’était celle de Leroy qui lui fallait.

    Je… Je voulait pas t’en parler, pas tout de suite… S’il te plait Leroy, ne m’en veux pas. Ne m’abandonnes pas, je te jure que je le supporterai pas.

    Sa main se serra doucement, refermant ses doigts sur ceux de Leroy, à la fois douce mais forte. Tout aussi lentement, elle posa sa tête au creux de son cou, respirant son odeur rassurante, comme si rien que son aura allait pouvoir la sauver. A nouveau, elle chuchota.

    - Tu te rappelles, quand je suis revenue, tu m’as demandé de ne pas repartir. De ne pas te laisser encore. Alors s’il te plait… Ne me laisses pas. D’accord ?

    Sa main se mit à trembler, et elle la serra un peu plus sur celle de Leroy, comme si elle essayait de le retenir, pour être sûre qu’il ne se lève pas d’un bond et quitte la pièce en la plantant là comme une vielle chaussette moisie. Elle s’écarta légèrement de lui, pour relever la tête et planta son regard triste dans celui du maçon.

    - Je suis enceinte Leroy.

    Sa voix s’était brisée en prononçant ces mots. Elle avait passé des jours à se les dire, encore et encore dans sa tête, à se répéter ça pour s’en persuader. Et pourtant, ça ne servait à rien, parce que maintenant qu’elle l’avait dit à voix haute, elle avait l’impression qu’elle était encore plus détruite qu’avant. Elle gardait ses yeux tournés vers ceux de l’homme, attendant une réaction de sa part.

    - On va avoir un bébé. Toi et moi...

    Dans sa tête un décompte se mit en place. Un décompte avant que son interlocuteur ne pète un plomb. Parce qu’elle sentait tout à fait, connaissant le bonhomme, que la crise de nerfs allait vite, bien trop vite arriver...



Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Lun 19 Sep 2016 - 12:00

L'air grave de Jenna commençait à agacer le maçon. Pourquoi tant de mystère ? Qu'est-il y avait de si important pour qu'elle ait autant de mal à dire ce qu'il se passait ? Et puis tourner autour du pot, comme ça... Bon sang ! Fallait qu'elle crache le morceau là, ça devenait fatiguant ! Franchement, à part si elle avait fait une connerie bien plus grosse que l'apocalypse, là, il dirait pas, m'enfin, pouvait-on faire pire ? Quelle raison pourrait faire qu'il cesse tout contact avec elle, qu'il la délaisse. Aucune. Alors bon ! Et puis elle révéla l'impensable.

Enceinte ? ... En-ceinte ?

- Non... Non. Non. Non, non, non ! Non, Jenna ! Non !

C'était pas possible. Non. Pas de gamins. Ce qu'elle venait de dire avait mit à Leroy un sacré coup de poing dans le bide. Son souffle avait été coupé avec violence, son coeur battait à tout rompre et il restait bouche bée. Il tombait des nues, le sol se dérobait sous ses pieds et s'il n'était pas assis, sans doute que ses jambes ne le porteraient plus. Bordel... Mais... Non ! Pas possible ! Dans un geste de déni, il récupéra sa main, lâchant celle de la femme qu'il aimait, comme si ce simple contact était responsable du problème. Le blond laissa ses yeux parcourir le visage de la rousse, comme s'il cherchait désespéramment un signe montrant qu'elle plaisantait. Rien. Dans le regard émeraude de sa compagne, Leroy vit qu'elle disait vrai. Ça n'avait rien d'une mauvaise blague. Non... Oh putain de bordel de cul ! La colère montait d'un coup. Oh putain... Putain ! Putain ! Comment est-ce qu'il avait pu être aussi con ? Forcément, ça allait bien arriver un jour puisqu'ils couchaient ensemble à chaque fois qu'ils le pouvaient mais merde ! Non ! Pour contenir sa rage, l'ouvrier cacha son visage dans ses mains, serrant les dents fortement au point que sa mâchoire lui faisait mal. Non ! Mais non ! Un bébé ?! Sérieux ?! Il faisait l'effort de se protéger alors quand ? Comment ?!

- Depuis quand t'es enceinte ?! Depuis quand tu le sais ?!

Une nouvelle fois, il serra les points et se remit à faire les cents pas. Non, non, non ! Non ! Non ! La négation, c'est tout ce qu'il parvenait à dire, à penser. Mais que faire d'autres ? Est-ce qu'il devait prendre ça comme une merveilleuse nouvelle ? NON ! Il n'avait jamais voulu avoir de gamins ! Même avec Shawna il en avait parlé, lui avait dit que son ex, avant elle, voulait un enfant et lui s'était tiré dès qu'il avait pu pour ne pas en avoir. Bon sang ! Leroy était un mec libre, qui faisait sa vie et qui évitait les prises de têtes ou l'enchaînement ! Alors déjà qu'il avait fait une exception avec Jenna en la laissant revenir et en lui avouant presque qu'il l'aimait mais avec un gamin ? Putain ! Non ! Il pouvait pas être papa ! Déjà parce qu'il ne voulait pas l'être mais aussi parce que c'était pas un monde pour avoir un gamin. Déjà que les marcheurs arrivaient quand le couple s'engueulait alors avec un bébé ? Putain mais les chances de survie s'abaissaient directement à zéro. Ils finiraient tous en steak tartare ! Mais merde ! Non, y avait forcément une autre explication... Ouais... Le mastodonte fit volteface et contint sa colère, ses mains tremblants d'elles-même.

- C'est pas le mien ! C'est pas possible que ce soit le mien !

L'accuser de tromperie ? Possible ouais puisqu'elle était aussi sortie sans lui alors qui sait ? En réalité, si elle l'avait fait, ça l'aurait tué mais c'était surtout une façon de se débarrasser du problème. Non, pas son enfant. Pas son enfant. c'était pas possible qu'elle soit en cloque. Putain ! Et Luke était pas là pour en parler, il avait personne à qui se confier. Et puis son collègue l'aurait surtout charié. Chiotte ! Il était tout seul dans ce merdier, il ne savait absolument pas comment gérer la nouvelle. MERDE !

- MERDE !

Sa pensée s'était liée à sa parole et là il craquait. Il s'était arrêté prêt de la table et l'avait renversé de rage. Le meuble gisait sur le côté, les plats renversés. A côté de la rousse, la vaisselle rejoignit le sol. Verres et assiettes brisés faisaient comprendre à quel point la situation déplaisait au maçon. Il brisait et balançait tout ce qu'il pouvait. Il en était même venu à exploser un verre entre ses doigts. Un éclat lui avait coupé la main mais il s'en foutait, il avait besoin de passer ses nerfs. Shannon était descendue en urgence pour voir ce qu'il se passait. N'était-elle pas au courant ? Leroy n'en avait rien à foutre de se donner en spectacle, il poursuivait son massacre.

Une fois épuisé de tout balancer, il se laissait choir au milieu des débris et récupéra son paquet de clopes. Rien à foutre que l'autre soit en cloque, il fumerait, tout son paquet s'il le fallait, mais il fumerait. En plaçant une au bec, le mastodonte fusilla du regard sa rousse. Comment avait-elle pu faire ça ? Putain, elle gâchait tout ! Tout était parfait et il fallait qu'elle foute la merde ! Bordel !



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Mar 20 Sep 2016 - 21:29

    Oh elle savait tout à fait que Leroy n’allait pas avoir la réaction lambda. Elle était parfaitement consciente que le maçon n’était pas du style à avoir envie d’avoir des gamins, et encore moins dans ce monde là. Mais elle n’était pas seule, n’est ce pas ? Elle n’avait demandé à personne de tomber enceinte, et à ce qu’elle en savait, ce n’était pas l’opération du Saint-Esprit, et il fallait être deux pour faire un enfantt. Ou alors, c’était la réincarnation de la Sainte Vierge, et dans ce cas là, elle allait peut etre enfanter le remède à l’Apocalypse.

    Qu’est ce qu’il croyait au juste ? Qu’elle était ravie de la nouvelle, et qu’elle arrivait, la bouche en coeur, pour lui annoncer ça comme une bonne nouvelle ? Non. Elle avait réfléchi des heures et des heures, des jours mêmes, terrifiée à l’idée de devoir le mettre au courant de ça. Et pourtant, elle lui devait la vérité, après tout, lui aussi allait être responsable de cette petite vie, enfin sauf s’il l’abandonnait, ce que, très honnêtement, elle était en train de penser, vu sa réaction.

    - Leroy, je... Elle baissa les yeux. Elle l’insoumise, la rebelle, la sale race, était incapable de soutenir son regard. Je pense que ça doit faire deux mois, à peu près… La seule fenêtre possible c’est quand on est arrivés ici… Je le sais depuis deux semaines et demi ? J’osais pas t’en parler, je savais que t’allait réagir comme ça...

    Quoique non. Elle s’était attendue à beaucoup de réaction – y compris celle incluant de la faire avorter de manière très artisanale – mais surement pas à celle là. Elle releva la tête brusquement en entendant son exclamation. Ses pupilles claires s’assombrirent subitement et elle fronça les sourcils. Est ce qu’il l’accusait ouvertement de l’avoir trompé ? ELLE ? Elle se leva d’un bond. Si elle avait pu tout supporter jusque là, elle ne pouvait pas supporter cette accusation là. Non, c’était un coup de poignard qu’il lui envoyait en plein coeur. Il hurla, et commença à tout casser.

    Immobile, d’abord, elle croisa les bras sur sa poitrine, puis soudainement ne pu retenir ses cris à son tour, alors que la vaisselle se brisait bruyamment.

    - PAS LE TIEN ?

    Shannon descendit de son perchoir, et débarqua dans ce bordel sans nom. Elle ne savait pas ce qui se passait, et ses yeux s’arrondirent très nettement en se posant sur tous ces objets cassés, Leroy qui grognait, et Jenna qui hurlait comme une poissonière. Une chose était sûre, elle allait vite comprendre le sujet de la dispute si elle écoutait bien le discours de la rouquine.

    - LEROY MARSHALL HOOKER ! EST CE QUE TU SOUS ENTENDS VRAIMENT QUE J’AURAI PU ALLER ME FAIRE TRONCHER N’IMPORTE OU ET RAMENER ICI UN GAMIN D’UN MEC RANDOM ? ET QUE J’AURAI EU L’AUDACE, L’AUDACE TU M’ENTENDS, D’ESSAYER DE TE FAIRE CROIRE QUE C’EST LE TIEN ? TU M’AS PRIS POUR QUOI ? UNE PUTE ?

    Shannon ouvrit encore plus rond les yeux. Jenna était enceinte ? Oh putain, alors ça, c’était la merde, et visiblement ce n’était que le début. A côté d’elle, la rouquine haussa les épaules, et s’habilla d’un sourire malsain, le regard noir fixé sur le maçon désormais assis au milieu des décombres, une clope au bec.

    - T’as raison, connard. Ca doit être celui de Luke. Mais comme il est plus là pour assumer, bah fallait bien que j’fasse porter le chapeau à quelqu’un.

    Ignorant le regard réprobatteur de Shannon – qui avait bien compris que ces derniers mots n’étaient qu’une provocation purement gratuite -, elle se retint de cracher à la gueule de Leroy, croisa ses bras, et fit volte-face, pour disparaître dans l’escalier et rejoindre la chambre. Là, elle avait du piquer sa curiosité ET sa fierté, et attendait patiemment le round 2, assise sur leur lit.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: No need to talk [Leroy/Jenna]   Aujourd'hui à 17:29

Revenir en haut Aller en bas
 

No need to talk [Leroy/Jenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Jenna Heap ^^
» [Mai] Byul Leroy
» Présentation Hélène Leroy [validée]
» Joyeux anniversaire, Jenna. {Défi, solo.}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-