Partagez | .
 

 Summertime Sadness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Summertime Sadness   Lun 12 Sep 2016 - 0:08


Direction le Northewest hospital.
Malgré l'arrivée en furie de Penny en pleine discussion, il avait été convenu avec Norman qu'ils finiraient par prendre la route pour tenter de retrouver sa tante. Sage femme, le jeune homme pensait possible qu'elle ait pu survivre avec un petit groupe dans l'ancien hopital ou elle travaillait. Ca ne leur coûtait rien d'aller vérifier, et au moins Ian serait ravi si ils leur ramenaient quelques antibiotiques en attendant. Il avait fallût une bonne semaine avant que le brun soit à nouveau sur pied, et après quelques jours à valiser un plan, ils étaient partis. A deux ? Non, une blonde avait résisté au refus et s'était installée comme une reine dans la voiture alors que Lex prenait le volant en jetant un regard plein de compassion à Norman qui ne devait pas être au sommet de sa forme de se retrouver en équipe avec son ex fiancée, qui plus est seul avec elle dans la même voiture. Mais qu'importait. Au moins, elle avait promis de se tenir tranquille.
Le trajet se fit sans encombres, même si c'était un miracle que Lex arrive à en placer une quand ils arrivèrent près de leur destination, dans le piaillement incessant de Penny. Enfin, ils avaient fini par rejoindre le parking de l'hôpital désert, se garant dans une zone complètement désertée d'autres véhicules au cas ou ils devraient partir précipitamment.

C'était étrange, de ne pas partir sur sa moto. C'était comme se retrouver complètement nue remarqua t-elle alors qu'elle récupérait son pied de biche et le 9mm qu'elle rangea dans le holster prévu à cet effet.

Le tour de moto ce sera pour une prochaine fois... Dit-elle avec douceur au brun en lui souriant, avant d'observer les portes béantes de l'hopital amenant à un accueil sombre et tout aussi désert que le parking.
Leurs pas résonnèrent en écho dans la pièce alors que la brune allumait sa lampe torche sans trouver âme qui vive, ni même une traînée de sang au sol. Inspirant doucement, sa main libre crispée sur le pied de biche, elle avisa un plan abîmé mais encore lisible sur l'un des murs.

Ok... Ca dit que l'étage maternité est juste au dessus de nous. Y'a un endroit ou ta tante aurait pu être en sécurité, une salle de repos, un bureau ?

Instinctivement, elle avait parlé à voix basse alors qu'elle montait les premières marches de l'escalier menant à l'étage, commençant enfin à voir quelque signes de visiteurs. Le bruit étouffé de pas dans le couloir lui arrachèrent un frisson alors qu'elle se collait au mur pour observer le hall menant à la nursery. Deux rôdeurs déambulaient sans but précis, sans doutes d'anciens infirmiers au vu de leurs blouse en lambeaux. Grimaçant légèrement en notant le bras quasi arraché de l'un d'eux, elle finit par reculer.

Y'en à deux dans le hall. On peut les avoir facilement, mais je propose la méthode silencieuse plutôt que les flingues. On sait pas si il y en à d'autres de cachés...




Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1116
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Mer 14 Sep 2016 - 20:52

L'estomac noué et le coeur serré, il était temps de découvrir si le dernier endroit à chercher était le bon. Depuis plus d'une semaine, ils planifiaient la sortie, détails de chaque rue sur la carte qu'il gardait dans son sac. Plusieurs croix affichés les endroits où il avait déjà regardé et le seul cercle qui restait été le Northewest Hospital. C'était son dernier espoir de retrouver sa tante.

Sa plaie n'était plus un problème, le processus de cicatrisation avait déjà fait un travail conséquent. Ça restait pas très joli à voir mais il n'y avait plus de pue et le rouge écarlate de la griffure avait disparu pour y laissait une belle croûte qui commençait déjà à s'effriter à quelque endroit.

Avant de rejoindre Alex, il dit quelque mot à Penny pour éviter que la demoiselle ne fasse n'importe quoi pendant leurs excursions. Ils s'étaient préparés ensemble. Lui avec son mossberg et son couteau bowie coincé au niveau de sa ceinture, un sac à dos remplis de ses équipements et elle avec un 9 mm et un couteau pliant à cran d'arrêt. Il avait rejoint la brune et Norman avait levé les yeux au ciel en entendant Peneloppe critiquer la voiture.

Il rentra côté passager à l'avant et laissa la blonde s'installer à l'arrière, heureusement il ne conduisait pas car il n'aurait pas assumé croiser son regard à chaque fois qu'il regarderait dans son rétroviseur. Le voyage ne se fit ABSOLUMENT pas dans le silence. Comme à son habitude la blonde se pensait le centre du monde et n'hésitait pas à demander l'approbation de Norman quand elle se faisait des louanges.

Le brun ne répondait que très rarement et quand il le faisait, il soupirait et hochait la tête. En faite, il avait complètement lâché l'affaire depuis un moment et était perdu dans ses pensées. Dans sa tête c'était Sophia et rien d'autre, il voulait la retrouver, coûte que coûte.

L'électricien se redressa dans son siège et observa le parking, la voiture se stoppa et Norman tourna la tête vers Alex. Le tour de moto ce sera pour une prochaine fois... Il lui fit un sourire et haussa les épaules. Ce serait effectivement pour la prochaine fois, si Penny voulait bien lui lâcher les basques ! Il aurait préféré avoir sa tante à Emerald au moins, il aurait été plus tranquille et libre.

Norman glissa la lanière de son sac au niveau de son bras gauche pour pouvoir l'ouvrir et récupérer la lampe torche qu'il y avait à l'intérieur et le reposa sur ses épaules. Le mossberg tenait au niveau de son épaule droite et il attrapa son couteau prêt à l'utiliser à l'occasion.

La lampe torche allumée, Norman ouvrit la marche avec Alex et Penny restait derrière à observer les alentours. Devant un plan, l'électricien l'examina avec attention pour trouver tous les escaliers de secours et portes de sorties au cas où ça devait tourner au vinaigre.

Ok... Ca dit que l'étage maternité est juste au dessus de nous. Y'a un endroit ou ta tante aurait pu être en sécurité, une salle de repos, un bureau ? "Je pense que la salle de repos serait une bonne planque, le bureau est trop étroit et trop loin des sanitaires et du réfectoir." lui répondit-il en chuchotant. Penny commença à ouvrir sa grande bouche et les poiles de tout son corps hérissèrent à l'entendre parler aussi fort. "shhhh!" lui ordonna t'il en lui lançant un regard noir. Bordel elle cherchait quoi, à les faire repérer dès la première seconde ?

La blonde fit semblant de bouder et croisa les bras, en attendant qu'il décide par où monter. Alex emboîta le pas et Penny fermait la marche. Norman essayait de marcher sans faire de bruit, ses jambes et ses pieds étaient tendus, à la limite de se faire une crampe.

L'électricien trouvait ça bizarre de ne trouver aucun rôdeur, soit ils avaient déserté l'hôpital, soit ils étaient tous stagné quelque part en attendant de la chair bien fraîche à se mettre sous la dent. Alex se stoppa et Norman observa le couloir et y vit deux rôdeurs.

Y'en à deux dans le hall. On peut les avoir facilement, mais je propose la méthode silencieuse plutôt que les flingues. On sait pas si il y en à d'autres de cachés... "La méthode silencieuse est le mieux, il y a trop de chambre dans se couloir pour courir le risque d'utiliser des armes à feu. On ne sait même pas, ça se trouve, dans une pièce il peut y en avoir une dizaine à attendre leurs plateaux repas."

Norman cramponna son couteau et avança dans le couloir, arrivait non loin des rôdeurs, il accèléra le pas et planta son couteau à l'arrière du crâne du premier et laissa Alex tuer le second. Il accompagna le corps sur le sol, pour éviter que le corps ne fasse un bruit sourd en tombant d'un coup. Penny était resté à l'endroit précédent et Norman lui fit signe de venir la tête désespéré. Qu'attendait-elle dans son coin ? Elle voulait se perdre et finir par se faire bouffer dans un coin ou quoi ? Puis pourquoi venir ? Elle croyait qu'il prendrait Alex sur une table d'opération ? Au milieu de tout ce bordel. Cette fille était ridicule et le garçon soupira.

"Nous ne sommes pas loin de la salle de repos, on continue encore un peu tout droit et se sera sur notre droite."

C'est Norman cette fois-ci qui passa le premier. Il avança d'un pas décidé. Il voulait revoir son visage, la serrer à nouveau dans ses bras. Ses couloirs, il les connaissait par cœur, il venait souvent la voir après l'école. Plus il approchait plus son cœur battait de plus en plus vite et de plus en plus fort. Sa respiration lui semblait difficile.

Arrivant devant la porte, il prit une bonne bouffée d'air et l'ouvrit. A l'intérieur, du sang un peu partout et des morceaux de corps traînaient un peu partout. Au sol une moitié d'infirmière rampa. Heureusement ce n'était pas Sophia, Norman mit un genou à terre et enfonça son couteau dans le crâne de cette pauvre femme. "Elle n'est pas ici, peut être au niveau du bureau, allons y"

Norman emboîta le pas, il était crispé, il voulait la voir, là, maintenant. Le couloir menant au second endroit était bloqué par une petite horde de rôdeur, il était trop dangereux de s'aventurer par là et de vu, la porte du bureau était ouverte alors il n'y avait aucune raison qu'elle y soit. Le garçon observa le groupe de macabé et ne trouva pas sa tante. Il se recula et fit face à Alex et Penny "On peut aller voir au réfectoire ou au niveau de la pharmacie pour essayer en même temps de trouver des trucs pour Emerald"


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Mer 14 Sep 2016 - 21:22


La méthode silencieuse donc.
Immédiatement, son pied de biche vint percuter violemment l'occiput du rôdeur sur lequel elle avait jeté son dévolu, alors qu'il s'écroulait au sol et que Norman gérait le second. Bien, une bonne chose de faite.
La salle de repos fût en revanche, un échec. En dehors d'un reste d'infirmière, pas âme qui vive. Le coeur serré alors qu'elle observait le brun achever l'ex infirmière, il la suivit en direction du bureau dont il parlait, jetant de temps à autre un regard à Penny pour s'assurer qu'elle suivait le rythme, sans réellement comprendre pourquoi elle était venue ici, si elle se contentait de les suivre en critiquant le moindre de leurs faits et geste. S'asperger de sang de rôdeur, la puanteur des lieux, ou encore la stupidité d'avancer furtivement.

Fort heureusement avec sa patience à toute épreuve, Lex ne lui répondit pas, préférant prendre sur elle pour ne pas créer une esclandre au beau milieu d'un hopital ou ils risquaient de devenir des cibles mouvantes d'une minute à l'autre.
Lex n'avait pas besoin d'être médium, pour remarquer à quel point la situation rendait Norman tendu, et ce n'était certainement pas la faute de Penny cette fois. En arrivant devant la horde de rôdeurs regroupés non loin du bureau, elle hocha la tête alors qu'il évoquait le réfectoire.

La priorité, c'est Sophia, Norman. On va la retrouver. Essaya t-elle de le convaincre en venant poser brièvement sa main sur son épaule en signe de soutien, alors que Penny la regardait à nouveau de travers. Lassée de se sentir comme une sorte de rivale, elle ne put s'empêcher de se tourner vers la blonde une seconde en lui faisant remarquer.

Tu sais, si vraiment je voulais m'envoyer en l'air avec lui, j'aurai fait ça directement dans sa chambre Penny. Que tu sois arrivée ou pas, ça m'aurait pas empêchée de continuer, ça t'aurai peut-être donné des cours... Alors arrête de me regarder comme ça.

Le tout, avant de lui offrir un joli clin d'oeil et de lui passer devant avant qu'elle ne tente de lui hurler dessus, direction le réfectoire. Par chance, aucun rôdeur ne barra leur avancée, alors qu'ils se tenaient devant une pièce plus propre que les autres en entrant dans le réfectoire; Pas de chaises renversées, et les longues traînées de sang à même le sol quasi effacée donnaient presque une impression de calme dans la pièce. Pas un seul rôdeur qui se baladaient entre les tables non plus d'ailleurs. Lex fronça légèrement les sourcils, posant un genou à terre pour effleurer le sang coagulé depuis un bon moment, qui semblait presque avoir été nettoyé. La fouille de la pièce ne leur amena pas grand chose en dehors de quelques oeufs lyophilisés, et d'une conserve de viande hachée. C'était toujours mieux que rien après tout. En revanche, l'arrivée du côté de la pharmacie eut le don de la surprendre. Tout semblait avoir été épargné ici aussi. Pas un seul médicament au sol, ou une quelconque étagère renversée dans la panique...

On dirait que quelqu'un à fait le ménage dans le coin... On est peut-être sur la bonne piste. Un sourire encourageant naquit sur son visage alors qu'elle récupérait dans sa main une boîte d'anti douleurs pour l'observer d'un peu plus près.

Tout aurait pu bien se passer, si ils n'avaient pas tous entendu un infime bruit. Suffisamment élevé pour leur faire relever la tête, mais qui s'arrêta immédiatement, comme de peur de se faire surprendre. Comme une porte qui claquait, au bout du couloir. Un rôdeur n'aurait jamais eu ce genre d'initiative en revanche.

Vous avez entendu ?

Sa phrase avait été murmurée, alors qu'elle resserrait la prise sur son pied de biche par pure précaution. Si la tante de Norman avait survécu avec un groupe, peut-être que ces derniers s'étaient occupés du nettoyage justement. Ou qu'ils avaient remarqué depuis le début que des inconnus fouillaient leur lieu de survie ?
Pourtant, le silence était revenu quasi immédiatement, comme si elle avait rêvé. Il ne fallait pas commencer à paniquer, et essayer de garder son calme. Inspirant doucement pour calmer ses nerfs à vif, la brune croisa le regard de Norman.

Si il y à vraiment des survivants ici, ils ne doivent pas être bien loin. En remontant la pharmacie on devrait arriver aux salles de repos des internes. On y à pas forcément pensé, mais ça peut être le coin qu'ils utilisent pour dormir après tout ?  

C'était à Norman de la guider. Elle, elle ne connaissait absolument pas ce coin.

Penny, reste en arrière, on ne sait jamais.

Norman et elle avaient déjà montré leurs capacité à se débrouiller en cas de danger. Mais elle... Toute garce qu'elle puisse être, ce n'était pas une raison pour lui souhaiter la mort.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1116
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Sam 24 Sep 2016 - 17:19


La priorité, c'est Sophia, Norman. On va la retrouver.

Le jeune homme avait suivi du regard la main qui s'était posé sur son épaule. Ce geste avait eu le don de le détendre un peu, mais il serait détendu complètement quand Sophia apparaitra devant ses yeux et qu'il pourra enfin la serrer de nouveau dans ses bras. C'était sa tante mais il la considérait comme sa propre mère. C'est elle qui l'avait éduqué et vue grandir. Norman hocha légèrement la tête et se força à faire un léger sourire pour ne pas paraitre trop stressé par la situation.

Alors qu'Alex avait simplement fait un geste amical, Penny bouillait à l'intérieur d'elle. Il ne fallait pas toucher Norman d'une quelconque façon sinon elle voyait rouge. La situation dérapa un instant et la brune s'expliqua clairement avec la blonde. Tu sais, si vraiment je voulais m'envoyer en l'air avec lui, j'aurai fait ça directement dans sa chambre Penny. Que tu sois arrivée ou pas, ça m'aurait pas empêchée de continuer, ça t'aurai peut-être donné des cours... Alors arrête de me regarder comme ça..

L'électricien ouvrit de grand yeux ronds, qu'est ce qu'elle venait de dire au juste ? Apparemment ça n'avait pas plus à la blonde qui avait commencé à se diriger vers elle d'un air menaçant mais Norman lui attrapa l'avant bras et lui lança un regard qui voulait tout dire. Penny soupira et murmura "connasse tu ne paies rien pour attendre..." L'électricien soupira et la lâcha pour suivre Alex qui avait emboîté le pas.

Ils étaient enfin arrivés au réfectoire et la pièce lui fit froid dans le dos. Pas de cadavre, le sol était beaucoup trop propre à son goût et les chaises et tables étaient parfaitement alignées comme-ci l'épidémie n'avait pas frappé cet endroit. Norman avança dans le réfectoire les sens en éveille. C'était beaucoup trop calme, l'atmosphère était pesante et stressante. Si quelqu'un avait fait le ménage, alors il y avait bien des survivants dans cet hôpital, mais où ?

Son coeur palpitait, il espérait que dans ce groupe, il y avait sa tante. Il n'y avait rien dans la pharmacie, les étagères de même que les tables du réfectoire bien alignées. La scène devenait de plus en plus absurde. On dirait que quelqu'un à fait le ménage dans le coin...On est peut-être sur la bonne piste. "J'espère..."  Un claquement se fit entendre et Norman se crispa. Vous avez entendu ?  "Oui, j'ai cru l'avoir imaginé pendant un instant"  "Oui" L'électricien regardait autour pour essayer de savoir d'où le son aurait pu parvenir mais c'était peine perdue.

Si il y à vraiment des survivants ici, ils ne doivent pas être bien loin. En remontant la pharmacie on devrait arriver aux salles de repos des internes. On y a pas forcément pensé, mais ça peut être le coin qu'ils utilisent pour dormir après tout ?  "Je n'y avais pas pensé, mais maintenant que tu le dis, le son semblait venir de l'étage au-dessus de nous."Norman cramponna son mossberg et regarda les deux demoiselles "Allons-y"

L'électricien avança d'un pas rapide mais faisait bien attention à chaque angle de ne pas croiser une armée de rôdeur. Ils durent faire demi tour plusieurs fois avant de trouver une porte qui menait aux escaliers viables. Il faisait attention à chaque pas qu'il effectuait dans ces marches pour ne pas faire de bruit. S'il y avait des survivants, il n'avait pas envie de les effrayer et surtout il voulait jouer l'effet de surprise et ne pas devenir une cible si les survivants n'étaient pas honnêtes.

Arrivait à l'étage il ouvrit avec délicatesse la porte et regarda à gauche et à droite avant de s'enfoncer dans le premier couloir qui bordait la salle de repos des internes. Ils y étaient presque encore quelque mètre et ils y étaient. Ce n'était plus qu'une question de seconde avant de savoir si le bruit qu'ils avaient entendu était d'origine humaine ou rôdeur.
Des paroles se fit entendre et Norman se tourna vers les deux femmes et fit signe d'éteindre les lampes. Le garçon avança un peu plus en prenant soin de longer le mur et là il pouvait voir deux hommes à l'angle l'un genou à terre fouillant dans son sac et l'autre arme en main à guetter.

L'électricien regarda les deux femmes puis s'avança dans le couloir fusil à pompe pointé vers les deux hommes. Celui debout pointa son pistolet vers lui et l'autre n'avait pas eu le temps de comprendre la situation, l'air hébété. "On ne veut pas d'embrouille, nous voulons juste des informations." annonça Norman. "Tu n'veux pas d'embrouille mais t'arrive en nous braquant un putain de fusil à pompe au visage !" L'électricien soupira intérieurement "C'est vrai, mais dans ce monde maintenant, on a plus vraiment le choix." "Qu'est ce qu'tu veux ?" "Juste savoir si vous êtes ici depuis longtemps, je recherche une personne." "Annonce" "Je recherche une femme du nom de Sophia, Sophia Owens, elle était sage femme ici..." Le garçon à terre se releva en douceur et chuchota dans l'oreille de son ami "Ca m'dit quelque chose, mais j'crois qu'elle n'est plus là, elle disait qu'elle était à la recherche de quelqu'un" L'expression de Norman changea et cela confirma aux deux hommes qu'il était sur le bon filon pour pouvoir retourner la situation à leur avantage. "Un certain, eu...C'était quoi l'nom déjà qu'elle arrêtait pas de dire..." "Norman?" "OUE voilà ! C'est ça Norman !" "Elle est partie depuis longtemps ?" Un silence s'installa dans le couloir et les deux hommes se parlaient entre eux. "Vous ne vous foutez pas un peu de notre gueule ?" hurla Penny en avança d'un pas et le pistolet braqué sur le côté tel un gangster. Norman avait tourné la tête vers elle pour comprendre pourquoi elle venait de réagir ainsi. "Bah quoi, tu vois pas qu'ils se foutent de ta gueule, ils connaissent pas Sophia, c'est des conneries ils sont juste là à essayer de t'entourlouper l'esprit pour pouvoir te mettre une ba..." BOOM un bruit sourd se fit entendre et Penny s'était arrêtée de parler, elle baissa son regard et une tâche rouge commença à apparaitre au niveau de sa poitrine. La scène avait tourné au ralentit dans l'esprit du garçon.

Norman avait appuyé sur la détente et l'homme tenant l'arme avait eu la moitié du crane défoncé répandant la moitié de son sang et sa cervelle contre le mur et le plafond. L'autre complètement choqué avait rapidement fui la zone. Penny se tourna vers son ex les deux mains sur la plaie par balle et commença à s'effondrer. L'homme l'attrapa et l'accompagna vers le sol. "ça va aller...t'inquiète pas, je vais te porter et on va sortir d'ici...Ian et Emy vont te soigner..." Pennelop avait attrapé la manche de Norman et avait tiré dessus "Non..." elle toussa et cracha du sang "c'est...c'est fini..." des larmes coulaient le long de son visage et Norman la regardait là impuissant. Il ne pouvait rien faire, la balle avait dû perforer un poumon voir plus. "Penny...Je suis désolé..." dit il en replaçant une de ses mèches derrière son oreille et essuya ses joues. "C'est moi...pardonne moi...Je t'...." Norman la secoua un peu "Penny ! Aller ne déconne pas !" Une larme glissa le long de sa joue droite. "Penny..." dit-il d'un voix brisée .C'était trop tard, elle était morte. Il déposa son front contre le sien et la serra dans ses bras. "Je suis désolée..." Sa main droite se posa sur son couteau avec un air d'hésitation puis il l'approcha vers l'arrière de son crâne et l'enfonça d'un coup sec. Son cœur s'était serré au même moment, il n'oublierait pas ce bruit.

Du bruit se faisait entendre dans le couloir et cette fois le danger était bien plus réel que deux humains. L'horde qu'ils avaient aperçue précédemment commençait à se ramener vers eux. Norman souleva Penny dans ses bras mais sa blessure au torse lui tirait toujours autant donc ils se feraient très vite rattraper par les rôdeurs. Pourtant il avançait quand même, il ne voulait pas l'abandonner ici.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Sam 24 Sep 2016 - 19:44


Penny pouvait bien hurler et tempêter, ça ne changerait pas grand chose au problème. Elle ne payait rien pour attendre, vraiment ? Observant la blonde avec un regard amusé, elle ne put s'empêcher de se rappeler de la courte époque ou elle avait observé de loin les cheerleader de son lycée, sortant à la blonde avec un sourire provocateur

I'm sexy, i'm cute, i'm popular to boot. I'm bitchin', great hair, the boys all love to stare. I'm wanted, i'm hot, i'm everything you're not.

Ca, c'était fait. Tant pis si Norman devait empêcher son ex de lui arracher les cheveux, ce n'était pas son problème. Si elle voulait parler à quelqu'un, elle le faisait, point. Heureusement que Norman calma la furie, avant qu'ils ne continuent le chemin en direction que le brun indiqua, jusqu'à tomber sur deux types. Visiblement, ils avaient vu juste en pensant à des survivants, mais sans doute qu'aucun d'eux ne s'était attendu à une discussion houleuse.
Peut-être que Penny avait eu raison dans le fond. Que ces mecs ne savaient absolument pas de qui parlait Norman, et qu'ils se contentaient d'inventer une histoire pour prendre le dessus, elle n'en savait rien. Elle n'eut pas vraiment le loisir d'y réfléchir, que les choses dérapèrent.

L'homme avait visé la blonde à la poitrine, alors que cette dernière s'écroulait. Elle eut l'impression de vivre la scène au ralenti, alors que Norman tirait sur l'agresseur et que le second s'enfuyait. Lex eu beau tenter de lui courir après, elle dût rapidement abandonner l'idée en constatant que les coups de feux avaient amené des râles de plus en plus proches. Rapidement, le type qui avait tenté de s'enfuir se trouva nez à nez avec 4 rôdeurs qui se jettèrent sur lui, son cri de surprise rapidement effacé quand l'un d'eux plongea ses dents dans sa gorge pour le dévorer.
Là, ils étaient mal. Très mal. Dans un geste purement instinctif, elle referma les portes battantes alors qu'elle courrait à nouveau en direction de Norman, ce dernier occupé à regarder son ex femme rendre son dernier soupir. Si la scène lui serra le coeur, ils ne pouvaient pas s'attarder.

Norman, faut qu'on bouge...

Rien à faire. Comme si il était sourd à ses demandes, il empêcha Penny de se transformer, portant son corps alors que les premiers rôdeurs arrivaient au bout du couloir. Est-ce qu'il se rendait seulement compte qu'ils risquaient d'y passer, et qu'ils auraient mieux fait de la laisser là ? Oui, Penny comptait pour lui mais sur le moment... Ce n'était juste pas possible. Ils allaient tous y rester, parce qu'ils avaient voulu emmener un cadavre, voilà tout. Lex se mordit la lèvre un court instant alors qu'elle laissait son partenaire passer en premier en direction de la sortie, braquant son arme sur la petite horde qui se traînaient derrière eux. C'était le moment de voir si les heures d'entraînement avaient payés.

T'arrêtes pas ! Lança t-elle au brun en ralentissant l'allure, tirant plusieurs fois en réussissant à faire s'écrouler les deux rôdeurs les plus proches. C'était toujours mieux que rien. Avec un peu de chance, ça leur laisserait quelques secondes d'avance sur la sortie...
Ses poumons semblaient en feu, alors qu'ils revenaient enfin au hall d'accueil du bâtiment. A nouveau, elle laissa son ami passer devant alors qu'elle essayait tant bien que mal de refermer les portes d'entrée du lieu, priant pour que les morts soient assez stupide pour ne pas réussir à tirer sur la poignée pour l'ouvrir. Ils venaient tout juste de rejoindre la voiture quand elle vit la porte céder sous les rôdeurs, prenant le volant après s'être assuré que Norman et le corps de Penny étaient bien à l'intérieur, démarrant en trombe. Il ne fallût pas longtemps avant qu'ils ne sèment les monstres jusqu'à rejoindre l'autoroute déserte en direction d'Emerald. Le trajet se fit dans un silence mortuaire, jusqu'à enfin arriver à l'entrée du lycée. Un rapide coup d'oeil à ses côtés lui fit froncer les sourcils alors qu'elle observait une tâche de sang sur le haut du brun. La blessure, évidemment. Stoppant doucement la voiture à quelques mètres de l'entrée pour éviter les curieux, Lex ne sortit pas pour autant de la voiture mais récupéra son sac, en sortant les premiers soins que Ian l'avait autorisé à emmener.

Tiens... Ca devrait calmer le saignement.

Elle n'osait même pas le regarder, ne pouvant que compatir à la mort de la blonde sans trouver les mots pour apaiser sa douleur. Un silence régna dans l'habitacle alors qu'elle observait fixement la route, sentant son coeur reprendre un rythme plus calme.

Je suis désolée, pour Penny, elle ne méritait rien de tout ça. Parvint-elle tout de même à articuler, avant de rajouter. Je sais que ça va pas te consoler, mais je peux t'aider pour... Enfin, tu sais...

La tombe, le cercueil ou l'enterrement, tout ce genre de choses. Ils n'avaient quand même pas fait tout ça pour laisser son corps en plein air, non ? Sans compter qu'ils n'avaient même pas retrouvé Sophia. Ils avaient perdu une personne pour rien, tout simplement. Et l'idée de sortir de cette voiture en compagnie de Norman et du corps sans vie de la blonde ne lui donnait aucune envie d'affronter ça. Peut-être que rester à vie dans le véhicule réglerait tout ses problèmes après tout.

Comment réagissait-on dans ce genre de circonstance, est-ce qu'il fallait prendre sa main pour lui donner un peu de courage ? Elle n'osait même pas le regarder, pas sûr qu'un contact aide. Soupirant longuement, elle vint tout de même enserrer sa main de la sienne une demi seconde avant de rajouter.

Tu veux qu'on en parle ?

Les autres lui poseraient sans doute un millier de question auxquels il ne voudrait peut-être pas répondre. Elle même avait refusé de parler aux autres, peut-être que ce serait la même chose pour lui.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1116
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Mer 28 Sep 2016 - 20:59

Ou était-il, quel jour était-il ? Norman marchait tel un zombie, il entendait les indications de Lex mais n'y prêtait même pas attention. Il était focalisé sur le poids du corps de son ex sans vie. Elle était morte, morte par sa faute. Il aurait dû partir seul à la recherche de Sophia, elle était venue car Alex l'accompagnait. Sa jalousie l'avait amené à la mort. Norman s'en voulait. Il était conscient du danger autour, il avançait et avait déposé le corps à l'arrière de la voiture avant de monter à l'avant.

Bien entendu le retour se fit dans un silence totale. Le garçon avait le regard vide, son esprit était en stand-by. Ses souvenirs refaisaient surface un à un. Leurs rencontres, les bons moments passés ensemble, le jour de leurs séparations puis l'instant où tout avait basculé. Pourquoi le mec avait-il tiré ? Il n'y avait aucun moyen qu'il s'en sort vivant, il était seul à pointer une arme tandis qu'eux étaient trois.

Les coudes calés contre le fond du siège le garçon avait les mains tendues paume vers le haut. Elles étaient remplies du sang de Penny et elles tremblaient légèrement. Son t-shirt en était rempli aussi et couplet avec son sang. Sa plaie s'était ré-ouverte par endroit, le tableau ne devait pas être beau à voir mais il ne ressentait rien en cet instant. C'était le vide, le néant totale.

La voiture s'était arrêté et Lex avait déposé quelque chose dans ses mains. Il baissa la tête vers l'objet, puis le fixa pendant un moment, puis remarqua tout le sang qu'il avait sur lui. Sa mâchoire se contracta, faisant grincer ses dents. Une boule se formait au fond de sa gorge, il avait du mal à respirer. Il sentait les larmes aux bords de ses yeux mais il essayait de se retenir. Norman voulait crier de rage, frapper, torturer l'homme qui avait pris injustement la vie de Penny. Certes sa tête n'avait fait qu'un avec le mur avec la balle de son mossberg mais il aurait dû défouler sa rage sur lui. Sentir ses os se briser jusqu'aux derniers.

Ses poings étaient serrés et ses sourcils froncés, il ne pensait plus qu'à cette scène. Lex lui avait parlé mais il avait fait barrière à ses paroles. Non pas qu'elle n'était pas intéressante mais l'homme était dans un état second. Ailleurs. Son rythme cardiaque s'intensifiait, la scène se répétait encore et encore dans sa tête. Pourquoi n'avait t'il pas demandé aux filles de rester derrière le temps de tirer des informations à ses solitaires.

La brune avait posé sa main contre la sienne et il l'avait automatiquement reculé, d'ailleurs, il ne répondit pas à sa question et sortit de la voiture sans un mot. Il ouvrit la porte de derrière et fixa le corps. Norman mis un poing dans la carrosserie de la voiture et secoua la tête. Non ce n'était pas un cauchemar, c'était bien réel, d'ailleurs la douleur dans sa main et sur son torse commençait à faire irruption.

Le brun posa son dos contre la voiture et se laissa glissé, le dos calé contre la roue, il plia ses genoux et posa ses deux mains sur ses oreilles. Il ferma les yeux et des larmes s'échappèrent de ceux-ci. Il frappa plusieurs fois son dos contre la roue pour se punir de l'avoir emmené à la mort.

Ils n'étaient plus ensemble, il la haïssait mais pour autant, il l'aimait toujours au fond de lui. C'était la femme avec qui, il était resté le plus longtemps et avec laquelle il avait pensé faire sa vie avant son infidélité.

Norman bascula sa tête en arrière et fixa le ciel, les larmes perlant sur son visage. Il ne chouinait pas, aucun son provenait de sa bouche, il n'y avait que les larmes qui pouvaient montrer ce qu'il endurait pour le moment.

Il tourna la tête vers l'intérieur de la voiture, puis se redressa et claqua la portière. Il devait l'enterrer, son corps n'allait pas pourrir jusqu'à la fin dans cette voiture. Le garçon fixait le corps de Penny. Elle donnait l'impression d'être endormie, mais elle était partie au plus profond du pays des merveilles. Elle ne reviendrait pas et le cœur du garçon se serra de nouveau. Il déposa sa main sur la vitre et s'essuya le visage avec son avant bras. Il respira un bon coup et croisa rapidement le regard de Lex. Il le détourna rapidement, ne voulant pas être prie en pitié. Il avait horreur de ça.

"Je vais creuser un trou, j'attendrais ce soir pour la sortir de là. Je n'ai pas envie que tout le monde la voit dans cet état..."

Norman leva les yeux vers le bâtiment et observa les fenêtres. Il croisa certain visage qui lui fit un signe de main mais il détourna le regard pour s'empresser de partir chercher une pelle et commencer à creuser un trou, là où leurs morts reposaient en paix.

L'électricien creusait, son torse lui faisait un mal de chien mais qu'importe. Il voulait faire ça tout seul et l'avait bien fait comprendre à Lex. C'était son fardeau. Au bout d'un certain moment, le garçon avait creusé suffisamment et galérait à sortir du trou mais refusa encore une fois l'aide de la brune.

Il enfonça la pelle dans le tas de terre et se dirigea vers la voiture. Le soleil avait commencé à se coucher. Norman faisait peur à voir, mais il s'en foutait. Tout ce qu'il voulait, c'était la mettre en terre, qu'elle repose en paix. Il ouvrit la portière et eut du mal à la sortir. Il s'était rappelé la porter des tas de fois mais là, c'était un poids mort.

Norman mit un certain temps à faire le chemin, arrivant devant le trou, il la déposa à côté, sauta à l'intérieur, puis l'attrapa et la déposa au fond. Il resta un instant à la regarder et replaça une de ses mèches qui lui barraient le visage. Sa peau était froide et terne. Le garçon sortit et attrapa la pelle. Il ne voulait pas faire de discours, non, il n'avait rien à dire. Mise à part qu'il était désolé et qu'il aurait voulu que la situation se passe autrement.

Le premier jet de terre fut difficile. Il s'était arrêté pour reprendre son souffle. Son coeur était tellement serré, que ses battement lui paraissait difficile. Le trou une fois recouvert, le garçon se laissa tomber à genou et se laissa tomber vers l'avant. Les coudes sur le sol et la tête entre ses mains salies par le sang et la terre. Des gouttes d'eaux commencèrent à tomber, puis il se mit à pleuvoir rapidement.

Le temps parlait à sa place. Le garçon se redressa sur ses genoux et hurla. Ses bras tombèrent le long de son corps et il resta là, la tête levée vers le ciel à sentir la pluie lui fouetter le visage.



I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Jeu 29 Sep 2016 - 19:55


Chacun vivait son deuil à sa manière, c'était un fait. Mais jamais encore, elle n'avait eu à épauler quelqu'un dont la douleur était si palpable...
Norman ne lui avait pas décroché un mot, refusant sa présence alors qu'il avait essayé tant bien que mal de sortir le corps de Penny de la voiture. Lex avait eu beau protester, rien n'y faisait. Il avait décidé de faire ça seul, alors qu'elle restait plantée à côté sans savoir quoi faire pour essayer de calmer ne serait-ce qu'un peu cette douleur qui lui étreignait la poitrine.

Alors, elle s'était contentée de rester à ses côtés, à défaut d'avoir l'autorisation de l'aider dans sa tâche. Essayant par instant de récupérer la pelle quand il semblait fêblir, essuyant les refus de l'homme sans broncher. Elle avait senti la pluie s'écraser sur ses cheveux allors qu'ils s'engorgeaient rapidement, alors que Norman se laissait tomber devant le talus fraîchement creusé, fermant les yeux en l'entendant crier.
Sa sensibilité exacerbée lui fit couler quelques larmes alors qu'elle brisait enfin la distance entre eux, venant s'agenouiller derrière lui en le prenant dans ses bras sans mot dire, le laissant épancher sa peine avec le peu de moyens qu'il possédait.

C'est fini... Murmura t-elle avec douceur en veillant à ne pas frôler ses plaies à vif, restant un instant silencieuse en lui laissant le temps d'encaisser la réalité des choses. Penny n'était plus.
Desserrant un peu sa prise sur lui pour se relever, sans prendre la peine d'épousseter son jean désormais tâchée de boue, la brune rajouta encore.

Il faut rentrer... Emerson doit jeter un coup d'oeil à ta blessure, et la pluie n'arrangera rien...

Elle aurait pu parler à un mur, qu'elle aurait eu la même réaction. Ou peut-être même que le mur lui aurait prêté un semblant d'attention. N'osant pas le brusquer d'avantage, la jeune femme préféra réprimer le frisson qui lui parcourut l'échine alors que l'orage grondait un peu plus, tentant une dernière fois de lui parler.

S'il te plaît... Tu sais que je ne te laisserai pas seul ici.

Ils s'étaient rapproché, depuis cette attaque d'animaux dans le lycée. Ils avaient appris à allier leur force et faire front à l'ennemi. Mais dans la douleur, l'idée restait la même. Penny était morte alors qu'ils étaient tous les deux présents. C'était juste inconcevable pour elle de l'abandonner ici à son sort, dans cet état.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Summertime Sadness   Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Summertime Sadness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» lydia w. stark + summertime sadness.
» Oliver - Summertime Sadness
» I got that summertime sadness ☼ TERMINEE
» Kaisa Murangus | I need the darkness, the sweetness, the sadness, the weakness..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-