The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

Partagez
- Of all possessions a friend is the most precious. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Of all possessions a friend is the most precious.   Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 EmptyMar 22 Nov 2016 - 18:51



Face à Jack et son magnifique tablier aux tons rouges et blanc, Zoey du se mordre la langue pour ne pas rire. Il était presque dommage que ledit tablier n'ait pas de froufrou, l'image en aurait été encore plus drôle. Mais peut-être que cette petite liberté qu'elle venait de prendre était de trop. En voyant la tronche que tirait Jack juste après ça, Zoey en vint à la conclusion que, peut-être, elle aurait du éviter. Ses sourcils relevés par l'amusement se baissèrent progressivement au dessus de ses yeux quelques peu perdus. L'espace d'une seconde, Zoey ne su plus où se mettre. Les lèvres entrouvertes, ses yeux allant du tablier au visage de Jack de manière répétée, elle commença à bégayer un peu, le tout avec une mine désolée. Le regard noir et insistant de Jack lui fila presque la trouille. Elle s'apprêtait à lui dire que non, il n'était pas obligé. Qu'elle n'aurait pas du, qu'elle avait fait ça seulement pour rigoler et qu'elle était désolée mais l'homme la coupa en se mettant à rire, acceptant de bon cœur de porter l'horrible bout de tissu.

Elle réalisa qu'en fait, l'homme se moquait d'elle depuis le début. Feignant d'être vexée, la brune pinça les lèvres et fit une petite moue boudeuse. A l'aide de la manique qu'elle avait dans les mains, Zoey fouetta gentiment le bras de l'homme comme pour lui dire que ce n'était pas gentil de se moquer d'elle comme ça. Elle lui adressa tout de même un regard en coin amusé lorsqu'ils s'installèrent devant le lavabo. Les plaisanteries étaient terminées, il était temps de se mettre au travail. Concentrée, l'ancienne organisatrice de mariage écouta toutes les consignes de l'homme. Elle hocha la tête d'un air entendu lorsqu'il lui posa la question de savoir si elle aussi préférait manger que de se laver. Clairement que oui, pour elle aussi son choix était rapidement fait. Obéissante, elle s'attela au lavage des orties comme lui avait expliqué Jack qui quitta la pièce pour récupérer le réchaud.

D'un œil encore sceptique, Zoey fixa les branches d'orties qui flottaient dans le lavabo et la main de Jack qui plongeait dans l'eau. Toujours aussi douteuse, elle retira lentement ses gants puis elle aussi se mit à détacher les feuilles de leur tige. La tête tournée vers son compagnon de route, elle l'écouta expliquer que c'était grâce à son père et aux scouts qu'il savait cuisiner les orties. Curieuse de l'entendre parler de son père pour la première fois, Zoey resta silencieuse, répétant ses gestes pour chaque nouvelle tige d'orties et relevant le regard régulièrement vers Jack. Son père n'avait visiblement pas toute sa tête et de ce qu'il disait, il avait grandit qu'avec lui. Évidemment, Zoey n'osa poser aucune question concernant sa mère.  Elle en apprenait déjà beaucoup sur Jack à cet instant et il ne fallait pas être très rusé pour deviner que sur ce genre de discussion, que ça soit sur lui, sur sa vie, sur sa famille, Jack n'était pas du genre à s'étendre. Le plus important était de savoir que son père n'était pas violent, ni méchant. Simplement un peu toqué. Mais comme le disait Jack, au final, c'était cet homme, son père, qui avait eu raison. Un sourire doux sur les lèvres, Zoey hocha la tête. « Ça me ferait plaisir que tu m'apprennes. »

Devait-elle relever quelque chose dans tout ce que venait de dire Jack ? Peut-être. Devait-elle profiter que Jack soit lancé pour poser les questions qui lui trottait dans la tête. Sûrement. Une main en appui sur le plan de travail, l'autre posé sur sa hanche, elle pivota un peu pour faire face à l'ouvrier. « On le remerciera. » Lança Zoey, ses yeux bleus fixant l'égouttoir rempli d'orties. En voyant la tête de Jack, elle poursuivit, comprenant qu'elle n'était pas vraiment très clair.  « On aura qu'à prononcer un bénédicité. » Dit elle avec entrain. Elle haussa les épaules avec une petite moue. « Après tout, si on peut manger aujourd'hui, c'est grâce à lui. »

D'un coup de menton, elle désigna le reste des orties. « Qu'est ce qu'on en fait maintenant alors ? ».

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Of all possessions a friend is the most precious.   Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 EmptyLun 5 Déc 2016 - 22:03

À l’aéroport, lorsque Jack avait décidé d’accompagner Zoey sur les routes, il lui avait assuré que ce n’était ni par pitié ni parce qu’il pensait qu’elle était incapable de se débrouiller seule. C’était le cas. L’ouvrier le pensait réellement. Et rien n’avait vraiment changé depuis. Hormis le fait qu’il avait désormais la preuve que ce qu’il pensait alors était juste. Zoey pouvait très bien se débrouiller sans lui. Il pouvait très bien se débrouiller sans elle. Mais maintenant c’était différent. Comme il lui avait déjà dit, ils étaient ensemble à présent. Elle avait des choses à lui apporter. Tout comme lui avait des choses à lui apporter à elle. La proposition de l’homme de transmettre à la brune, ce qu’il estimait être, le peu de savoir qu’il avait était des plus sincères. Après tout, le duo n’était à l’abri de rien. Un jour, ils pourraient être séparés. Un jour, il pourrait ne plus être avec elle. Il pouvait disparaître. Il pouvait mourir. Si un tel jour devait arriver, l’ours espérait partir en laissant derrière lui des connaissances qui pourraient peut-être servir la sud-africaine. Si certains auraient pu voir une contradiction entre ce qu’il avait dit quelques jours plus tôt et ce qu’il venait de lui proposer, pour Matheson il n’y en avait aucune. La différence était très claire et marquée. Et Zoey sembla le comprendre sans qu’il ait besoin de s’expliquer. Avec cette douceur si caractéristique que Jack découvrait un peu plus chaque jour, elle accepta. Les babines de l’ours s’étirèrent un plus et il reporta son attention sur les plantes. Attrapant une nouvelle tige, il arracha quelques feuilles avant que la brune ne se tourne vers lui. À cette manière qu’elle avait de se tenir là, l’entrepreneur avait l’impression qu’elle venait de prendre une décision.

- Mmmh ? marmonna Jack, un sourcil haussé, quelque peu surpris de son intention de remercier le paternel Matheson et plus encore par ce que la brune annonça ensuite.

Décidément, cette journée s’évertuait à lui remémorer de vieux souvenirs. Depuis combien de temps n’avait-il pas dit le bénédicité ? Longtemps. Certainement, trop. C’était pourtant quelque chose qu’il faisait souvent enfant. Et ça aussi il le tenait de son paternel. "Un homme se doit d’être présentable lorsqu’il pénètre dans la maison du Seigneur" disait le vieux. Alors chaque dimanche, le garçonnet enfilait un costume et nouait une cravate autour de son cou pour accompagner son père à l’église. Sans rechigner. Si avec le temps, Jack n’avait plus grand chose du fervent pratiquant, une part de lui était restée croyante malgré tout. Et même si ça aussi, ça ne faisait pas partie des sujets qu’ils avaient abordés, l’ouvrier devait bien admettre qu’il ne s’attendait pas vraiment à ce que Zoey le soit également.

- Maintenant ? demanda l’ours en posant la dernière tige débarrassée de ses feuilles sur le présentoir. Il va falloir faire bouillir de l’eau et les faire cuire. Après quoi on devrait les mixer mais sans courant... On trouvera un moyen, continua l’homme avec un sourire rassurant. Jack empoigna l’égouttoir contenant toutes les feuilles d’orties. Je ne te pensais pas croyante, tu sais...


Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 565087694


Ce sujet-là – et bien d’autres – ils eurent le temps de l’aborder au cours de la discussion qui avait agrémenté le repas. La soupe n’avait été franchement bonne. Sans pommes de terre, sans oignon, sans ail pour varier et relever un peu le goût, le plat était plutôt fade. Si ce dernier avait eu le mérite de remplir leur estomac, Jack avait toutefois promis à la brune qu’un jour, il lui ferai goûter une soupe aux orties digne de ce nom. Préférant ne pas trop s’attarder au même endroit trop longtemps, le duo avait quitté la maison deux jours plus tard pour repartir sur les routes.

Cela devait faire bien deux semaines et demi qu’ils voyageaient ensemble à présent. Toujours en direction du sud, ils venaient de laisser Federal Way derrière eux lorsque le jour commença lentement mais sûrement à baisser et qu’ils durent chercher un refuge. Federal Way. Quelle idée de merde d’appeler une ville "Route fédérale". Franchement. Oui, Jack avait l’humeur maussade et la petite pluie de merde qu’ils s’étaient tapés en fin de journée n’y était pas pour rien. C’était fatigués et trempés que le duo avaient dû trouver un abri. Fatigués et trempés, qu’ils avaient dû vider la maison choisie des infectés qui s’y trouvaient encore. Tous agglutinés dans la même pièce, la bicoque avait plus ou moins été épargnée de leur présence putride. La cuisine était praticable, suffisamment pour qu’ils y prennent leur repas du soir attablés. Deux chambres étaient encore en bon état. Ils auraient chacun pu avoir un lit. Pourtant, ce serait dans le même lit qu’ils dormiraient cette nuit-là. Une habitude qu’ils avaient commencé à prendre par sécurité. Si un problème se présentait, le premier à se réveiller pouvait plus facilement réveillé l’autre et ce sans avoir à se balader dans les couloirs d’un havre temporaire. Respectueux de l’intimité de la femme, Jack attendait généralement que Zoey se mette en tenue et se couche la première avant de la rejoindre. Ce jour-là, une fois changé avec des vêtements secs, il en avait d’ailleurs profité pour étendre du mieux qu’il pouvait ceux qui avaient pris la pluie. Poussant la porte de la chambre, l’ours alla se glisser sous les draps de son côté du lit, à raisonnable distance de la brune mais tourné vers elle.

- Bonne nuit Zoey, marmonna l’homme en posant sa tête sur l’oreiller.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Of all possessions a friend is the most precious.   Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 EmptyMar 13 Déc 2016 - 20:04



Croyante, Zoey ne l'était plus vraiment ces derniers mois. Il faut dire qu'il était un petit peu difficile de garder la foi depuis que des créatures tout droit sorties des enfers erraient dans les rues. Pourtant, malgré tout ça, il n'était pas rare que Zoey prie pour que les choses s'améliore. Prier pour trouver quelque chose à manger, pour trouver un refuge où passer la nuit, pour garder le moral et ne pas se laisser submergé par toutes les horreurs qu'elle pouvait voir à l'extérieur, prier pour qu'il n'arrive rien à Jack, pour ses proches où qu'ils soient à présent.  Même si Zoey n'y croyait plus vraiment, elle s'était dit qu'une prière valait quand même mieux que rien du tout et que, si quelqu'un là haut l'entendait, quelque chose de grave pourrait être évité.

Et pour l'instant, ses prières concernant leur sécurité semblaient fonctionner. Jack et Zoey étaient encore vivants et, comme à peu près tous les trois jours, ils cherchaient un nouveau refuge où s'établir. Sauf que ce jour là, une pluie constante et agaçante s'était mise à tomber, trempant les deux survivants jusqu'aux os. La route s'était tout de suite fait plus silencieuse. Zoey s'était contentée d'observer ses pieds, à la traîne derrière Jack, le bruit des gouttes tombant sur sa capuche lui faisait bourdonner les oreilles. Dans sa tête, elle visualisait quelques scènes de son passé qui, à l'époque, lui avait semblé tout à fait anodine mais qui maintenant lui donnerait presque l'eau à la bouche. Elle revoyait son lit, le moelleux du matelas et de sa couette. Elle revoyait son canapé, sur lequel elle s'installait sans réaliser qu'un jour, ce confort aussi simple viendrait à cruellement lui manquer.

Dès l'instant où ils mirent les pieds à l'intérieur de ce qui allait être leur refuge pour la nuit, Zoey eut envie de se coucher. Dormir, être au chaud, se reposer pour affronter une autre journée dans le même genre que celle qu'ils venaient de vivre. Avec le temps, Zoey avait bien compris que lorsque la pluie s'installait, elle ne repartait pas immédiatement. Demain serait certainement identique. Sauf que le duo n'avait pas la possibilité de rester à l'intérieur du refuge à attendre que la pluie cesse. La nourriture ne venant pas encore toute seule jusqu'à eux, ils seraient obligés de reprendre la route à la recherche d'autres boites de conserves cachées.

A peine le repas terminé, les deux ne tardèrent pas à organiser le couché. Zoey fut la première à aller se changer et, comme d'habitude, Jack resta dans la pièce à côté le temps que la brune enfile ses vêtements. Encore frigorifiée par les longues heures de marche sous la pluie, elle alla se glisser sous les couvertures et ne laissa que son nez en ressortir. Les bras serrés autour de la poitrine pour tenter de contrôler les frissons qui lui secouaient le corps, elle suivit simplement Jack des yeux lorsque celui-ci vint la rejoindre. « Bonne nuit » répondit l'ancienne organisatrice de mariage, la bouche toujours cachée sous l'épaisseur des draps. Dormir avec Jack ne la gênait pas. Au contraire, elle aurait aimé que cela se fasse dès les premiers instants. Tout simplement parce que cette situation était bien plus rassurante. Ils étaient tous les deux dans la même pièce, à proximité, prêts à réveiller l'un si l'autre entendait quelque chose. Puis ils se tenaient chaud. Puis, ils ne dormaient pas seuls. Ce dernier argument n'était peut-être valable que pour Zoey mais il était vrai que ne plus être seule lui avait fait le plus grand bien.

Les yeux à demi-clos, Zoey repensa à leur discussion concernant la religion et aux prières qu'elle faisait en secret. L'une d'elle ne réclamait rien. Elle remerciait tout simplement le seigneur d'avoir mis Jack sur sa route. Qu'il soit là, avec elle. Qu'elle ait eu cette chance que tant d'autres n'avaient pas. Doucement, elle rouvrit les yeux pour observer Jack qui, les yeux fermés, semblait chercher le sommeil. Elle laissa glisser ses pieds en premier. Les emmenant dans la zone du lit qui n'était pas la sienne puis, elle avança les hanches avant de finalement lever la tête de son oreiller pour venir l'installer sous le menton de l'homme. Blottie contre lui, Zoey laissa un sourire s'installer sur ses lèvres. Là elle était parfaitement bien. A cet endroit elle se sentait en totale sécurité et la chaleur que dégageait Jack fit cesser ses frissons. Elle évacua toute la tension qui avait tendu ses muscles durant la journée en laissant échapper un long et profond soupire. Elle était mieux blottie contre lui.


Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Of all possessions a friend is the most precious.   Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 EmptyLun 9 Jan 2017 - 12:43

Les yeux clos, Matheson avait du mal à interrompre le fil de ses pensées. Cela avait souvent été le cas depuis que Zoey et lui étaient sur les routes. Il ne parvenait jamais réellement à faire le vide, à ne penser à rien. Une partie de lui restait attentive, son ouïe tendue au cas où un son suspects se faisait entendre. Il ne luttait pas particulièrement pour rester éveillé mais il ne faisait rien pour favoriser son sommeil. Il s’endormait quand il s’endormait et se réveillait le matin sans trop savoir à quel moment il avait rejoint le domaine de Morphée. Jack était plus serein avant. Avant de quitter le groupe et ce refuge qui les maintenait en sécurité. Pour sûr, la brune et lui avaient un toit au-dessus de la tête et des murs les encadraient mais... Ce n’était pas vraiment la même chose. Cette maison n’était qu’un lieu de passage, une étape. Ce n’était pas la destination, si tant est que le duo en ait eu une. Ce n’était pas "chez eux". Ils n’avaient pas travaillé ensemble pour rendre cette maison habitable et sûre. Ils s’étaient contentés d’entrer et de s’installer. N’importe qui pouvait en faire autant, à n’importe quel moment. C’était bien pour ça que le quarantenaire restait aux aguets. Il avait troqué une certaine tranquillité d’esprit contre Zoey. Il avait troqué beaucoup de choses contre elle. Mais se faisant, il avait gardé ce qui faisait de lui un Homme. Et Jack ne regrettait rien.

S’il avait toujours été intimement convaincu qu’il avait fait le bon choix, chaque jour passé au côté de la trentenaire, il en obtenait davantage la preuve. Elle aurait largement eu sa place dans le groupe. C’était une femme bien, qui ne méritait pas d’être mise à la porte. Douce, ça aussi elle le montrait chaque jour un peu plus. Prévenante, agréable. Facile à vivre. Certainement plus que l’ours, son humeur souvent bougonne et ses manières parfois un peu sauvages. Sauvage, il l’était. Pourtant, il se sentait déjà attaché à la jeune femme. En tout cas, bien plus qu’il n’aurait dû l’être après si peu de temps à la connaître. Peut-être était-ce à mettre sur le caractère tendre de la sud-africaine. Ou bien sur celui de la fin du monde. L’apocalypse avait pour elle de tisser rapidement les liens. Il n’aurait su dire lequel, sans doute un peu des deux sûrement, mais oui, il se sentait proche d’elle. La brune était aussi particulièrement belle, ça il pouvait difficilement le nier. Non, vraiment, Zoey était bonne à marier. Elle aurait pu l’être d’ailleurs. Avant. Il y en avait un qui était censé avoir la chance de lui mettre la bague au doigt.

Jack... Jack ne se posait pas nécessairement beaucoup de questions. Il était homme à prendre les choses comme elles venaient, sans sentir le besoin de les remettre en cause et de chercher un sens caché. Zoey était fiancée. Elle n’avait pas voulu en parler la première fois qu’ils avaient abordé le sujet et l’entrepreneur s’y était tenu. Aussi fut-il surpris de sentir deux petits pieds froids se coller contre les siens. Puis un corps. Puis une tête. Très surpris, en fait. Que faisait-elle ? Ça c’était une bonne question. Zoey était fiancée. Même s’il la trouvait à son goût, il avait toujours respecté ça et l’avait respecté elle. Il n’avait jamais eu le moindre geste déplacé, ni tenter la moindre approche. Elle non plus. Jack n’avait guère eu d’amies proches dans son cercle et avait grandi sans présence féminine à ses côtés. Son père était un homme bon. Dur mais juste. Un peu fêlé également. Son paternel était beaucoup de choses. Mais tendre ça, non. Très tôt, Matheson avait dû apprendre à s’endurcir. À être un homme. S’il avait été aimé, il n’avait jamais reçu l’affection qu’une mère peut avoir pour son enfant. Oh bien sûr avec le temps, il avait eu droit aux gestes tendres de ses compagnes mais ce n’était pas vraiment pareil. Ils étaient ensemble alors. Là, il n’y avait rien entre eux. Ça arrivait de nulle part, comme tombé du ciel. Et s’il avait parfaitement conscience de ce qu’était un câlin, c’était quelque chose à laquelle il n’était et n’avait jamais été habitué. L’ouvrier eut un mouvement de recul. La réaction avait mis quelques secondes à venir.

- Qu’est-ce que tu fais ? demanda-t-il d’un ton trahissant légèrement sa surprise.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Of all possessions a friend is the most precious.   Of all possessions a friend is the most precious. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Of all possessions a friend is the most precious. -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: