Partagez | .
 

 Lucky us. /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Gary Warren
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 902
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Dim 25 Sep 2016 - 23:13

Pour le coup, Gary s'était attendu à bien des choses, sauf à se prendre un vrai coup de poing dans le diaphragme. Durant quelques secondes, il en eut le souffle coupé, alors qu'il avait fait tout ça pour que ça soit moins pire à ses yeux. Alors peut-être qu'il avait tout fait de travers, mais il avait pas l'impression de mériter qu'elle le frappe vraiment, tout de suite. Surtout que ses côtes le faisaient toujours souffrir, et qu'il ne se permettait rien de porter de ce côté là. Il avait l'impression qu'on lui martellait le dos avec un sac de cailloux, et que Rose en rajoute une couche là tout de suite, c'était pas tout à fait dans son idée du bon plan pour la cicatrisation des familles.

Mais elle le souffla. Y'avait bien qu'elle pour réussir à lui faire voir les choses d'un autre angle. Et pour le coup, Gary se sentait bien con. Même s'il avait mille arguments de mauvaise foi pour lui répondre, il préféra garder un silence sincèrement étonné par ce qu'il était en train d'entendre de la part de sa femme. Non, si c'était elle, il ne ferait pas ça. Mais ce type, ce mort, là, il avait mis en danger celle qu'il aimait, il pourrait être coupable d'avoir dévoré une personne et puis pour tout dire... Gary n'avait que peu d'estime pour les morts, et elle devait le savoir. Il ne s'inquiétait pas de savoir ce qu'ils pouvaient ressentir parce que par définition, ils étaient morts, donc ne ressentaient plus rien.

Et du coup, la vision des choses qu'elle pouvait avoir, sur le respect d'un corps décomposé, ça lui passait à peu près très au-dessus. Il se contenta de la fixer avec de grands yeux, pas certains de vouloir qu'on lui passe un savon comme s'il était un gamin de six ans pris sur le fait en train de faire une bêtise. Il avait quand même pas colorié des murs avec du feutre, quoi. Puis... Puis tout ça, ça avait même pas la même importance qu'avant ! C'était un mort putain de merde ! Pourquoi devrait-il avoir du respect pour une personne qu'il connaissait même pas et qui avait eu le mauvais goût de crever ?!

Non, ça lui passait au-dessus, mais il voulait pas renchérir. Alors s'il fallait se rattraper pour la suite, bah... Il le ferait. Mais il savait pas trop comment. Peut-être devait-il commencer par le départ ? « Désolé. » Souffla-t-il doucement alors qu'ils sortaient tous les deux et qu'ils reprenaient la route vers le campement. Il avait l'air d'un gosse, le Gary. Un môme venant de se faire prendre en train d'insulter la mère d'un copain. Il avait presque honte, en fait. Presque. Parce que là, il devait se concentrer sur ce qui presser le plus, à savoir la petite troupe de mort devant eux, à quelques mètres.

Ils s'en rapprochaient toujours plus, à travers bois, comme eux se rapprochaient inexorablement du campement. Ils devaient les devancer pour avertir les autres, et peut-être réussir à en éliminer quelques uns au passage en les isolant ? « Reste calme, imite les. » murmura-t-il fermement à sa femme alors qu'ils approchaient de plus en plus et que bientôt, ils arrivèrent en queue de convoi. Des grognements, des râles sombres, une odeur forte de décomposition, une ambiance à donner des envies de se pendre.

Mais Gary resta parfaitement serein. Alors p't'être qu'au fond, c'était un psychopathe, ou un truc du genre, mais ça lui importait peu. Il faisait ce qui devait être fait. Que ça plaise ou non à Rose. Il lui fit un signe de la tête pour lui dire de ne pas bouger, et lui s'écarta sensiblement d'elle. Il avait vu une bête éloignée du troupeau, alors il se rendit dans sa direction, et quand il fut sûr qu'ils étaient suffisamment isolée, l'homme lui manqua une lame dans le crâne dans un silence pesant. Le corps chuta mais il le rattrapa et le posa doucement avant de revenir en course. Un ou deux autres comme ça, et ça serait parfait. Mais ils avaient pas l'air décidé à trop s'espacer alors...

Alors faudrait les doubler, et aller plus vite qu'eux. Avec une Rose qui courrait jamais assez longtemps pour trop les distancer et regagner le campement.




Go tell that long tongue liar. Go and tell that midnight rider. Tell the ramblr, the gambler, the back biter. Tell'em that god's gonna cut'em down. You can run on for a long time, sooner or later, God'll cut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Ven 30 Sep 2016 - 19:05


Encore heureux qu'il soit désolé, manquerait plus qu'il tente de lui expliquer qu'il avait raison tiens. Non, il devait se douter que sa patience avait dépassé depuis longtemps les limites, et qu'il valait mieux faire profil bas. Oui, voilà. Se contentant d'un grognement en guise de réponse, l'hispanique le suivit bon gré mal gré à l'extérieur alors qu'il lui disait de rester calme. Ah ça pour rester calme... Elle était de toute manière, bien trop épuisée pour tenter de hurler un peu plus ou quoi que ce soit alors.

Alors à la place, elle fit ce que lui dit son mari alors qu'il s'acharnait à essayer d'attirer dans un coin les rôdeurs esseulé pour les achever. Un instant, elle l'observa sans vraiment comprendre, se rapprochant du rôdeur en queue de fil, venant enfoncer son couteau à la base de son crâne. La lame s'infiltra avec une facilité déconcertante jsuqu'au cerveau, alors que le mort s'écroulait à ses pieds. Il y eut bien un rôdeur qui se tourna vers elle comme si il cherchait l'origine du bruit, mais l'hispanique s'était déjà contenté de baisser le regard en avançant avec lenteur, expirant doucement en chassant la montée de stress qui l'avait possédé quelques minutes plus tôt.

Une demi douzaine, désormais. A force de se traîner derrière eux, les alignant un à un, la plupart du groupe était désormais gisant quelques mètres plus bas. Tirant le bras de Gary pour l'inciter à l'écouter alors qu'elle ralentissait le pas, la brune ne put s'empêcher de reprendre la parole.
Faisant signe à Gary d'attendre un instant, la brune se crispa quelques secondes en sentant son ventre la tirer. Pas étonnant, entre le stress et la fatigue de la marche à pied, il y avait plus agréable dans la journée d'une femme enceinte... Il fallait juste qu'elle reprenne son souffle quelques instants, ensuite les choses iraient mieux. Quand bien même elle avait l'impression de vivre des contractions avec des mois d'avance. Serrant les dents en jurant, Rose se releva enfin, reprenant son souffle.

La prochaine fois que je lance l'idée d'aller dehors avec toi, assomme moi. Ce sera mieux pour nous deux. Fit-elle remarquer avant d'enfoncer son couteau dans le crâne d'un nouveau rôdeur.

Il lui sembla bien que leur chasse dura des heures. Quand enfin, le dernier infecté tomba raide sur le sol, la brune soupira de soulagement, se débarrassant immédiatement de sa tunique empestant la décomposition en la jetant à même le sol. Détachant ses cheveux pour essayer de retrouver un semblant de forme humaine, elle releva les yeux en direction du chalet, à une trentaine de mètres d'eux.

Dieu existe. Souffla t-elle de soulagement en réalisant qu'elle allait enfin pouvoir se laver un minimum. Se tournant à nouveau vers son mari en dézippant sa veste qui semblait s'être imprégnée à vie de cette odeur de putréfaction. Je suis la première pour la douche, tu es prévenu.



So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Gary Warren
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 902
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Ven 30 Sep 2016 - 21:31

Le dernier corps tomba à la renverse. Gary déchira le tissu pour s'en libérer, relevant les yeux vers Rose qui venait de lui dire que la prochaine fois qu'elle aurait l'idée de sortir avec lui, il fallait l'assommer. Que ça serait mieux pour eux deux. Il ne pouvait s'empêcher de prendre ça avec une pointe d'amertume, un peu comme un gosse qu'on aurait grondé trop fort, et un poil injustement. Il pinça à peine les lèvres, se contentant de la suivre alors qu'elle prenait le pas jusqu'au chalet, où elle pourrait regagner l'intérieur et la sérénité du tout.

Elle lui souffla alors qu'elle serait la première sous la douche, et Gary l'arrêta d'un geste de la main : « Attend moi, hein. » Bon, il comprit après que sa déclaration pourrait être pris un peu maladroitement, mais il fit un geste à Rose pour lui dire que non, c'était pas pour des trucs bizarres qu'il voulait qu'elle l'attende. Il fit le tour des quelques uns qui arrivèrent vers lui pour lui demander si ça allait. Dans les faits, y'avait rien de très grave, juste lui qui avait mal en respirant à cause de sa chute de tantôt mais bon...

« Faudra agrandir les zones de garde. On a trouvé des rôdeurs pris dans une coulée de boue avec Rose, ils étaient vraiment nombreux. » Annonça-t-il au survivant qui lui faisait face pour qu'il le transmette à Alan et Arthur. Une grimace lui échappa, alors qu'il portait la main à son flanc en essayant de faire taire la douleur qui l'irritait un peu. On lui demanda si ça allait, il soupira : « Ouais, écoute. On peut pas s'laisser surprendre par une trop grosse masse de rôdeurs, une horde aurait raison de nos barricades, va falloir prévoir et s'montrer malin. »

Il grogna encore un coup avant de faire plusieurs pas pour rejoindre Rose. Retirant sa veste aussi, il termina de se retourner en faisant glisser la manche et lança à l'homme : « T'sais quoi, laisse ! J'en parlerais avec Alan, retourne à ta garde et fais gaffe. Prend deux hommes avec toi, et allez vérifier que le groupe qu'on a réussi à avoir et bien morts. Pas de surprises, faites attention à vous, et couvrez-vous bien avec du cuir ou du jean pour limiter les morsures si jamais. » Bon, le tissu résisterait pas longtemps mais p't'être suffisamment pour éviter le pire.

C'était plus tout à fait son problème. Il croisa bien un autre type qui lui demanda pourquoi il était déjà rentré, et après une vague explication à base de putain j'ai besoin d'une douche là, Gary gagna la salle d'eau où il retrouva sa femme. Celle-ci avait déjà préparé tout ce qu'il fallait pour pouvoir faire partie l'odeur de putréfaction qui avait imprégné ses cheveux. Fallait qu'ils discutent tous les deux, mais aussi qu'elle l'ausculte un peu parce qu'il voulait pas qu'il lui arrive des conneries une merde du genre infection ou truc comme ça.

« Deux minutes ? » Demanda-t-il d'un petit regard glacé avant de lui grogner qu'il fallait qu'elle regarde. « Mais tu touches pas hein » Râla-t-il pour la prévenir avant de se tourner. Il tenta bien de lever le bras gauche, mais la douleur lui fit renoncer. Il retira son pull comme il le put, avant de faire glisser son t-shirt par le col à l'aide de son autre bras. La brune vint l'aider à s'en défaire, et il eut toute l'occasion de profiter de ses paumes froides sur son torse bouillant. Il avait par ailleurs l'impression que sa blessure pulsée et était en train de bouillonnée.

« J'vais me tenir tranquille le temps que la douleur passe, mais j'veux pas qu'ça soit plus grave que prévu, hein. » Sécurité, toujours. Il pouvait serrer les dents et supporter la douleur de toute façon pour assurer ses tâches. Une ou deux côtes cassées à la limite, ça piquait mais tant pis. Si y'avait plus, ils auraient été dans la merde. Et pour ça, il comptait sur sa chere femme pour lui éviter le pire.




Go tell that long tongue liar. Go and tell that midnight rider. Tell the ramblr, the gambler, the back biter. Tell'em that god's gonna cut'em down. You can run on for a long time, sooner or later, God'll cut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Sam 1 Oct 2016 - 1:10


Gary Warren était un homme qui pouvait être plein de qualité, en cherchant bien. Loyal, mari fidèle, parfois à l'écoute, jaloux juste ce qu'il fallait, courageux...
Malheureusement, la patience et l'instinct de survie n'en faisait pas partie. L'espagnole avait tout juste eu le temps de jeter son pull et sa veste dans un coin et de préparer un maximum de savon en prévision d'une douche presque purifiante, alors qu'il exigeait d'être examiné là, tout de suite. Sans son avis, à elle, la toubib du coin.
Soupirant assez fort pour qu'il comprenne à quel point elle était motivée pour cette tâche, la brune s'était tout de même avancée en pestant dans sa langue maternelle.

Ca fait mal si j'appuie là ?

Joignant le geste à la parole, elle avait posé un doigt sur le flanc de son mari, se doutant déjà de la réponse. Qu'il décide qu'elle ne touche pas, elle s'en fichait pas mal, c'était elle la chirurgienne. Il pourrait bien la menacer de mort, ça n'aurait rien changé pour autant.

Ca sera ce que ça sera, un point c'est tout. Fit-elle remarquer en levant les yeux vers lui, exerçant de légèrement manipulation sur son épaule avant d'annoncer la couleur. Deux côtés fêlées. Rien de dramatique en soi, aucun organe interne percé, mais tu vas serrer les dents un petit moment après avoir passé quelques jours allongé. Oui, allongé. Fit-elle remarquer alors qu'il allait tenter un truc du genre "non pas possible". Ramenant ses cheveux en arrière, elle rajouta avec un peu plus de douceur.

Il va te falloir un ou deux anti-douleur, et l'idéal serait que tu évite les mouvements trop brusques pour l'instant. Y'a pas de pansement ou d'opération pour ce genre de choses...

Il le savait de toute manière, pour le nombre de fois ou il était rentré amoché. Mais qu'importait, c'était toujours agréable d'avoir presque la sensation de redevenir un vrai médecin. Passant une main sur son ventre en sentant enfin les tiraillement se calmer, elle rendit son pull à Gary, venant déposer un baiser rapide sur ses lèvres.

Est-ce que maintenant, je peux aller me transformer en une femme qui ne sent pas le cadavre, monsieur le leader autoritaire ?



So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Gary Warren
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 902
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Sam 1 Oct 2016 - 1:34

Il avait retenu une série d'insultes plus fleuries les unes que les autres quand elle avait eu la bonne idée de lui coller la main sur sa blessure. Si ça fait mal ? Si elle avait pas été sa femme, Gary lui aurait probablement retourné deux, ou trois, ou quatre ? Claques dans la figure. Y'avait quoi de compliqué à comprendre dans TU TOUCHES PAS HEIN ? Sérieusement ? Il lui avait lancé deux gros yeux assassins en la regardant comme si elle était complètement folle.

Ça allait être ce que ça allait être et blablablablablablanla. Oui il s'énervait un petit peu mais la douleur le rendait pas gentil nounours non plus et c'était compréhensible. Alors il grogna encore quand elle continua à le manipuler pour déterminer un meilleur diagnostique. Deux côtes fêlées, chouette. Il cacha très fort sa joie avant de lui lancer une mine boudeuse. Même si les soins indiqués le firent grimacer. Allongé ? Naaaan.

Il allait certainement pas rester calme. Lui ? Plutôt rêver. Il lui fit juste un grand sourire débile pour lui répondre, parce qu'elle savait trèèès bien comment il allait fonctionner. Tant pis pour la douleur, il s'arrangerait pour s'épargner quelques problèmes, mais c'était bien tout. Sans mot dire, elle lui indiqua le traitement, mais il secoua la tête. Gary ne prendrait pas d'anti douleur, ils pourraient servir à quelqu'un d'autre un jour. Et fallait s'économiser.

Monsieur le leader autoritaire ? Il retint un petit rire, mais pas le rictus complice qu'il avait au bord des lèvres en la regardant. Il aimait bien le monsieur. « Oui madame. » souffla-t-il en la regardant se retourner et se foutre totalement à poil. Oh bah il était le mari, alors il avait bien le droit de regarder de toute façon. Non ? Sans bouger d'un pouce, il se racla la gorge et demanda innocemment : « J'peux venir ou c'est contre indiqué par le médecin ? »

Petite voix innocente et détachée, il entendit juste l'éclat de rire de Rose dans sa douche, et l'insulte en espagnole qui lui disait de dégager vite fait de la douche parce que sinon elle allait lui faire une tête au carré. Enfin, le commun des mortels aurait pris ça comme ça. Mais pas lui. Gary se pointa en jean dans la douche de Rose, et elle eut beau hurler de toutes ses forces pour le virer alors qu'il portait toujours son froc et ses chaussures qu'il en avait rien à faire.

Non, et même si elle était en train de lui appuyer sur sa blessure pour le faire fuir, lui mettre du savon dans les yeux pour qu'il arrête ses bêtises, il s'amusait trop là. Et les moments complices avec sa femme se faisaient trop rares pour passer à côté. Alors il resta. C'était drôle.

FIN




Go tell that long tongue liar. Go and tell that midnight rider. Tell the ramblr, the gambler, the back biter. Tell'em that god's gonna cut'em down. You can run on for a long time, sooner or later, God'll cut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Lucky us. /!\   Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucky us. /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Lucky Light
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.
» Lucky ☆ Channel : Le retour !
» presentation de lucky luke
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-