Partagez | .
 

 Hold My Hand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 709
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Hold My Hand   Dim 16 Oct 2016 - 16:48


    Aux mots de la métisse, je me remémorais ce moment où elle avait été au plus mal, ne parlant plus, ne souriant plus ; elle était devenue l'ombre de cette jeune femme pleine de vie à laquelle nous avions été habitués. Habitué ? Il fallait croire que oui, contre toute attente j'avais fini par l'apprécier, même si elle avait tendance à franchement m'agacer, mais il y avait un petit quelque chose qui faisais que j'avais finalement pris goût à la taquiner jusqu'à ce qu'elle ne devienne encore plus agaçante. Un petit amusement plein de contradiction. Elle n'avait plus eu grand chose à voir avec la femme que j'avais trouvé dans ce salon de coiffure quelques mois auparavant, cette femme qu'elle était redevenue après ce qui était arrivé à la maison, notre départ forcé, notre fuite. J'avais osé espérer que tout cela soit derrière nous, j'avais voulu croire en les paroles de chacun affirmant que tout irait bien, en celles de Carmen qui m'avait ''contraint'' à rester parce-que nous étions une famille ; mais les liens créaient toujours des douleurs avec lesquelles je peinais à vivre.

    Le regard un peu rembruni, j'avais soupiré légèrement en reportant mon attention sur l'âtre vacillant. Shawna reparla du fait que nous avions été là pour elle, que j'avais été là ; comment aurais-je pu ne pas l'être ? La laisser dans son désarrois n'aurait pas été correct, d'autant plus que malgré mes distances avec chacun, ils comptaient dans cette nouvelle vie. Je ne pu m'empêcher de me figer quand la brune posa sa main sur la mienne, à nouveau partagé entre ce sentiment rassurant de ne pas être seul et cette proximité subite. Ne retirant cependant pas ma main, je tentais de faire fi de la nervosité qui recommençait à s'immiscer dans mon esprit, avant de hocher la tête.

« Ca va aller. »

    Vraiment ? Peut-être pas, sûrement pas, ça n'irait jamais. Il y aura toujours quelque chose qui viendra entacher le tableau, me rappeler encore et encore que je ne suis fais ni pour ce monde ni pour l'ancien. A ce moment précis, tout ce qui m'avait libéré des entraves que je m'infligeais inconsciemment dans l'ancien monde semblait me revenir en pleine face, accentuant un peu plus ce sentiment de nervosité ; ma jambe droite était prise d'une certaine impatience et je la laissais tressauter inconsciemment. Qui souhaitais-je rassurer en ayant dit cela ? Certainement pas moi, et il était évident que Shawna devait être tout autant angoissée pour ne pas croire au fait que tout irait bien. Quand bien même nous parvenions à retrouver Carmen, rien ne nous disait qu'elle serait en bon état, qu'elle serait toujours elle.

    La coiffeuse avait finalement repris la parole, abordant des sujets un peu plus légers ; comme d'habitude, elle s'était remise à parler trop, sûrement pour parer à ce stress étouffant que nous ne pouvions contrôler. Je répondais par bribes, me contentant de sourire par moment ou de hocher la tête. Au final, sa présence m'avait aidé à moins penser, un peu, et je ne pouvais nier qu'elle avait apaisé par moments mes tourments. Quand sa tête était tombée sur mon épaule, je n'avais pas bougé, me calant simplement un peu mieux dans le canapé ; si cela pouvait permettre à la brune de dormir un peu, ne serait-ce que quelque heures, c'était toujours ça de gagné.







    Aux premières lueurs de l'aube, des bruits commençaient déjà à se faire entendre à l'étage, me sortant de l'état semi-comateux dans lequel j'étais resté figé. Je n'avais pratiquement pas dormi, peut-être une heure, certainement moins, et cette courte période avait plus été un état de déconnexion cérébrale qu'une réelle phase de ''sommeil''. M'écartant peu à peu de Shawna en laissant retomber doucement sa tête contre le dossier du canapé, je me lève en boitillant légèrement à cause de mes jambes engourdies, manquant de trébucher sur Alsea qui s'est elle aussi redressée de son tapis. M'accroupissant à hauteur de l'animal, je lui accorde une caresse, lui murmurant que nous allons tout faire pour lui ramener son maître. Cela fait, je me rend à l'étage pour me changer, prendre des affaires. Mon sac, une bouteille d'eau, une barre de céréales, quelques broutilles, mais surtout mes armes ; ou du moins ma machette, le fusil n'étant pas réellement conseillé en plein cœur de Seattle.

    Cela fait j'étais redescendu, accordant à mes camarades un air grave et franchement las ; l'inquiétude était palpable, tout comme l'envie d'y aller vite, de ne pas attendre plus que nécessaire. La vie de Carmen se jouerait peut-être à la seconde près... si toutefois nous pouvions nous permettre de supposer qu'elle soit en vie. Pris dans mes pensés, je fus presque étonné d'entendre la voix de Shawna. Me tournant vers elle, je lui adressais un léger sourire malgré mon regard qui contenait toute ma nervosité.

« Un peu, je dormirais mieux ce soir. »

    Rien n'était moins sûr. Si nous rentrions sans la Navajo... combien de jours serions nous prêts à ratisser la ville entière jusqu'à la trouver ? Jusqu'à mourir de fatigue ? Serrant les dents pour éviter d'y penser, je posais une main rassurante sur le bras de la métisse, le serrant légèrement.

« Faites attention ici. »

    Dans d'autres circonstances, j'aurai peut-être ajouté sur un ton tout aussi plaisantin que sarcastique qu'elle ferait bien de surveiller Isha, il n'était pas là depuis longtemps après tout... mais l'humeur n'y était pas et je n'avais pas envie d'interposer cette idée dans mon esprit ; l'angoisse quant à la disparition de Carmen était déjà suffisamment pesante. Devais-je ajouter que nous serions ''bientôt'' de retour ? Non. Nous n'en savions rien. Peut-être même que nous ne rentrerons pas au complet... qui pouvait savoir ?





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 843
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Hold My Hand   Dim 23 Oct 2016 - 16:43


Axel avait vraiment une tête de déterré, comme tous les autres d’ailleurs. Il était évident que la disparition de Carmen avait bouleversé tout le monde ici. Le sommeil de chacun avait sûrement été perturbé et personne n’avait dormi plus de quelques heures. Il était tôt, et pourtant tous, étaient déjà prêt à partir. Retrouver Carmen, la ramener jusqu’ici… Vivante. Peu importe le temps que cela allait prendre, ils comptaient bien la chercher nuit et jour s’il le fallait. Une nuit sans nouvelle, sans savoir où elle pouvait être. Il fallait simplement espérer qu’elle ait pu trouver un abri sûr. Shawna faisait tout son possible pour ne pas penser au pire… Mais le fait qu’elle ne soit pas revenue ne présageait pourtant rien de très rassurant. Plus les heures défilaient et plus les chances de la retrouver s’amenuisaient fortement, ils ne devaient pas tarder.

Sentant le bras du brun se refermer sur son bras, la métisse prit un air grave, incapable de dissimuler ses craintes quant à l’issue de cette expédition. Elle avait fait tout son possible pour réconforter Axel mais si Carmen ne revenait pas ? Serait-elle capable de l’aider à traverser une telle épreuve ? Elle ne préférait pas y penser… Alors que le jeune homme lui demanda de faire attention, ici, Shawna ne put s’empêcher de le prendre dans ses bras. Une façon de lui faire comprendre que tout irait bien ? De lui donner un peu de courage ? A vrai dire, elle-même ne savait pas vraiment pourquoi elle faisait ça.

« Fais attention toi aussi… Soyez prudents… » Ramenez Carmen… Ces deux derniers mots, elle fut incapable de les prononcer. Mettant fin à cette étreinte, la jeune femme échangea un long regard avec Axel… « Ça va aller pour nous. On garde la maison… » Elle sourit difficilement mais c’était nécessaire. Regardant Axel disparaître dehors, la belle discuta brièvement avec Nola qui passait par là. Elle aussi était décidée à aller chercher Carmen. Shawna lui demanda d’être prudente et de revenir entière. Il fallait qu’ils reviennent. Tous.


***


Voilà des heures que les autres étaient partis à la recherche de Carmen. Debout sur le perron, Shawna n’avait presque pas bougé de là de toute la journée, tendant l’oreille et espérant entendre des bruits de moteur se rapprocher de la maison. Et si Nash n’avait pas été là pour lui rappeler de venir manger un peu, elle n’aurait sûrement pas quitté son poste. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas été très bavarde… Elle avait néanmoins échangé quelques mots avec le nouvel arrivant du ranch. Cela avait été l’occasion d’apprendre à se connaître un peu plus. Le jeune homme semblait être quelqu’un de bien et Shawna semblait déjà l’apprécier beaucoup. D’ailleurs cela avait énormément rassuré la jeune femme de savoir que quelqu’un resterait avec elle au ranch. Parce qu’évidemment il avait été hors de question pour elle de partir avec les autres… Si c’était pour tout foutre en l’air comme l’autre fois ce n’était pas la peine…

Toujours dehors à scruter les environs, Shawna commença à désespérer, voyant que le crépuscule était proche. Où pouvaient-ils bien être ? Avaient-ils retrouvé Carmen ? La métisse finit par rentrer à l’intérieur de la maison, découragée et frigorifiée. Silencieuse, elle échangea des regards inquiets avec Nash. Elle allait finir par perdre patience, elle allait craquer s’ils ne revenaient pas avant la nuit. Puis elle finit par entendre ce qu’elle avait espéré entendre depuis le départ du groupe. Des voitures. Etait-ce eux ? Shawna se précipita dehors. Oui c’était bien leurs voitures. Une fois qu’elles furent arrêtées, la jeune femme regarda les autres sortir. Elle chercha Carmen des yeux. Mais elle ne sortit pas de la voiture, pas en même temps que les autres du moins. Shawna se figea lorsqu’elle aperçut enfin son amie, portée par un gars. Non… Ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas être morte. La coiffeuse sentit ses yeux s’inonder de larmes, complètement paniquée à cette idée. Mais heureusement, quelqu’un lui expliqua qu’elle respirait encore, elle avait besoin de soins. Rapidement. Dans un état quasi second, Shawna se contenta de suivre le reste du groupe à l’intérieur… Que lui était-il arrivé ?

Quelques temps après, alors que Carmen avait été installée dans une des chambres du ranch et que Nash était en train de l’examiner, Shawna attendait impuissante dans le salon. Après avoir attendu toute la journée, il fallait encore attendre. Allait-elle s’en sortir ? Shawna n’osait rien demander aux autres, ne sachant quoi dire. Commençant à réellement manquer d’air dans la pièce, elle décida de sortir. Une fois dehors, elle aperçut Axel un peu plus loin, exactement comme la veille. Elle s’approcha doucement. Devait-elle lui demander ce qu’il s’était passé ? Elle en était incapable pour l’instant. Carmen était rentrée mais elle était loin d’être rassurée pour autant. Une fois à côté d’Axel, ils échangèrent un regard… Et Shawna l’enlaça, parce que c’était tout ce qu’elle pouvait faire pour l’instant… Et parce qu’il en avait sûrement besoin, en attendant d’en savoir plus sur l’état de Carmen.






Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 709
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Hold My Hand   Lun 24 Oct 2016 - 11:19


    La journée avait été franchement horrible, les émotions bien trop fortes. Passant d'un stade de manque d'espoir me poussant presque vers une crise d'angoisse, jusqu'à une inquiétude horrible quant à l'état de ma meilleure amie. Nous l'avions pensé morte quand Jasper l'avait trouvée, nous avions cru arriver trop tard, et j'avais senti l'espace d'une infime seconde le sol disparaître sous mes pieds. Une seconde de flottement qui m'avait semblé interminable. Mais elle était en vie, dans un état critique, certes, mais en vie.

    De retour au ranch, j'avais laissé les autres la monter dans sa chambre pour que Isha puisse l'examiner. A cet instant, je ne pouvais nier que j'étais soulagé qu'Erik et Carmen aient insisté pour ne pas le laisser dehors quand nous l'avions trouvé, il serait bien plus utile que nous tous pour le rétablissement de la Navajo. Et j'étais par ailleurs bien trop inquiet pour me prendre la tête concernant le sujet de ''Isha était-il réellement fiable ou non ?'', l'état critique de la brune passait avant tout et nous devions tout mettre en œuvre pour la remettre sur pied.

    Je ne pouvais pas rentrer maintenant, ressentant une nouvelle fois ce besoin viscéral de prendre l'air, faire le vide dans ma tête, et me gonfler de courage pour affronter la suite. J'avais tellement craint de la perdre pour de bon que je me sentais littéralement drainé de toute énergie. La crise d'angoisse n'avait franchement pas été loin, et maintenant que nous étions rentrés, avec elle, la pression accumulée qui retombait manquait de me replonger dans cet état de stress.

    Adossé contre le mur, je me passais une main las sur le front en essayant de respirer le plus calmement possible pour envoyer valser cette crainte qui planait en moi. Le pire était passé, c'était du moins ce dont j'essayais de me persuader. Relevant le visage en entendant la porte d'entrée s'ouvrir, je croisais le regard inquiet de la coiffeuse. Mon visage était sans émotion, contrastant avec mes yeux où flottaient autant la crainte que la peine. La zieutant sans mot dire, je pris une légère inspiration, toujours dans un but de contrôle de moi ; ne pas laisser l'angoisse s’immiscer encore plus, empêcher mon corps de trembler sous ce trop plein d'émotions.

    La métisse s'était encore un approchée jusqu'à m'enlacer, comme au matin avant notre départ. Sans broncher, je me laissais faire. Elle devait certainement en avoir besoin après cette journée passée à s'inquiéter, et parfois les gestes étaient bien plus simples à gérer que les paroles. Ce geste cependant rendit mes efforts de contrôle vains et je ne pu m'empêcher de trembler légèrement, soupirant. Passant à mon tour mes bras autour de la coiffeuse, je collais ma joue contre ses cheveux en fermant les yeux. Presque étrangement, ce contact me fit du bien. Était-ce parce-qu'il venait d'elle ou parce-que j'en avais simplement réellement besoin sans même m'en rendre compte ? Probablement un peu des deux. Je ne pouvais nier que la jeune femme était, juste après Carmen, la personne à laquelle j'étais le plus attaché ici, ç'avait mis du temps et je ne lui montrais pas vraiment, mais petit à petit elle était devenue importante. Sa présence à ce moment précis me fit du bien, calmant un peu la tempête intérieure que je peinais à contrôler. La serrant un peu plus fort un court instant, je finis par m'écarter légèrement en prenant une profonde inspiration, et plantais mon regard dans le sien, gardant mes mains sur ses bras.

« Elle va s'en sortir, ça va aller. »

    Il le fallait. Sinon je ne donnais pas cher de la peau d'Isha. Mais il ne fallait pas penser au pire, elle était là et nous avions déjà des doutes sur ce point la veille, alors pourquoi ne pas s'accorder un peu d'espoir quant au fait qu'elle se remettrait de ses blessures ? J'avais adressé un léger sourire qui se voulait rassurant à la coiffeuse malgré mon regard toujours un peu perdu.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 843
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Hold My Hand   Lun 24 Oct 2016 - 14:07


Cette journée avait été éprouvante pour tout le monde. Que ce soit pour ceux qui étaient partis à la recherche de Carmen que pour Shawna, restée au ranch. Maintenant qu’ils l’avaient retrouvée, tous auraient dû être rassuré. Malheureusement l’état de la jeune femme restait préoccupant. Une deuxième nuit où ils ne dormiraient probablement pas beaucoup, inquiets et impatients d’avoir des nouvelles de leur amie. Alors lorsqu’à son tour, Axel avait passé ses bras autour d’elle, la métisse s’était sentie un peu mieux. Comment faisait-il pour gérer tout ça ? Shawna avait bien vu que cela avait été très difficile pour lui et elle avait fait de son mieux pour l’aider à traverser ce mauvais moment. Et là, alors qu’ils attendaient de savoir comment allait Carmen, la coiffeuse le sentait encore bouleversé par tout ça. Alors si elle pouvait l’aider, une fois encore, elle resterait le temps qu’il faudrait. Mais malgré ces instants douloureux, pour tous, Axel avait fait preuve d’un sang-froid remarquable et elle l’admirait énormément pour ça. Il fallait espérer que ça irait pour Carmen… Pour l’instant, ils devaient attendre. Toujours attendre…

Lorsque le jeune homme s’écarta doucement, plongeant son regard dans celui de Shawna, cette dernière garda un air peu rassuré. Allait-il lui annoncer que c’était trop grave et qu’ils devaient envisager le pire ? Non. Elle ne pouvait pas croire cela. Une boule apparut dans sa gorge, elle ne se sentait pas très bien. Terrifiée quant au sort de son amie. Toujours accrochée au brun, il finit par lui dire que ça irait, que Carmen allait s’en sortir. Shawna se mit alors à sourire. Un sourire éteint, cependant, ne laissant paraître aucun sentiment heureux. C’était juste une façon d’essayer de prouver à Axel que ça allait, mais ce n’était en rien le cas. Tant qu’elle n’aurait pas vu Carmen de ses propres yeux, bien vivante, elle continuerait de s’inquiéter. Ne disant rien de plus, elle resserra une nouvelle fois cette étreinte avec Axel. Si c’était le seul moyen d’apaiser un peu leurs craintes, alors elle était prête à rester là, le temps qu’il faudrait.

Après avoir passé un bon moment dehors, le froid et une pluie fine avait fini par les pousser à rentrer dans la maison. Shawna n’avait pas eu le courage de rester avec les autres dans le salon. Elle avait fini par rejoindre sa chambre, prenant Cookie avec elle. Une fois dans son lit, elle n’avait pas fermé l’œil, ne pensant qu’à Carmen.


FIN







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hold My Hand   Aujourd'hui à 23:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Hold My Hand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» But oh my heart, was flawed I knew my weakness So hold my hand consign me not to darkness ~ Alkéos
» Nathaniel ▬ So hold my hand and consign me not to darkness
» Jung So Hee ♚ Brother hold my hand
» hold my hand as i'm lowered • lula
» "and if you're homesick give me your hand and i'll hold it" (05/06;18h57)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-