Partagez | .
 

 Why did it have to end?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Jessie Gardner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/08/2016
Messages : 123
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Why did it have to end?   Mer 7 Sep 2016 - 16:16

Ian semble désemparé seul face à moi, je le sais, je le sent. Que faire ? Impuissant devant mes larmes, je souris intérieurement en l'observant chercher une solution à son mal-être. Il n'est pas toujours aisé de trouvé les bons mots pour s'exprimer, parfois on fait plus de bien que de mal et parfois c'est l'inverse. L'urgentiste ne m'a pas blessé aujourd'hui, il m'a seulement fait me sentir fière. Il ne le sait pas et je ne lui dirais sûrement pas. Je suis encore bien trop réservée, même si j'ai plus de facilité. Il se lève en m'aidant à me redresser. Je m'appuie sur lui. Un pilier. Voilà ce qu'il est pour moi au milieu de ce chaos. J'échange avec lui un regard complice, pas besoin de mots pour savoir que nous nous supportons. J'essuie mes larmes. Je souffle un bon coup pour me ressaisir. Nous sommes d'accord, aux yeux de l'autre nous sommes utiles à Emerald. Alors pourquoi se torturer et défaillir. Pourquoi tant de questions. Je ne parviens plus à avancer car je n'ai plus de but pour me motiver. Ian, lui a des but mais trop d’embûches sur son chemin. J'écoute. J'apprends. Il fuit ces problèmes pour ne pas les affronter et il en dépérit... Quel gâchis ! Il mentionne Evelynn et je souris de bon cœur. La petite est importante pour moi, certes la fille de Thalia mais c'est pour moi un rayon de soleil qui m'apaise énormément. Ian sourit. Je reconnais que ça lui va bien et je me dis qu'il devrais peut-être essayer plus souvent. Ça le changerait de son éternel masque de neutralité. Puis il tapota mon épaule me sortant de ma réflexion, le geste se voulait chaleureux mais plus brutal qu'il ne l'aurait sûrement voulu. La main lourde. Le geste maladroit. J’étouffe un petit rire. J'ai l'habitude de ces maladresses et ne lui en tiens pas rigueur.

Mon attention enfin capté, il s'exprime. Il n'a pas tort. J'avais besoin d'entendre ce genre de réponses à mes interrogations. Je me sens légèrement bête. Oui, il n'y a pas que les liens du sang qui comptent et je n'ai guère le choix de faire sans. Ian m'ouvre les yeux. Ce n'est pas très agréable mais il était nécessaire de le faire. Il me relâcha. L'un face à l'autre, les vérités étaient faites pour être dites. Pour réveiller l'âme.

-Tu aurais fuit pour aller où ? Il n’y a plus aucun endroit un minimum sécurisé dans le coin… Il te serait peut-être arrivé la même chose que Rosaleen… Crois-moi, ici ce n’est pas si horrible.

Un rictus me monta aux lèvres se transformant en un rire léger et bref. Il n'avait pas réellement comprit mes intentions mais ce n'était pas important. Je le regarde avec tendresse. Celle d'une jeune fille face à son père dépassé par les soucis des jeunes. Rosaleen... Qu'était-il arrivé à Rosaleen ? Je fronce les sourcils, curieuse. Je cherche dans son regard une réponse qu'il ne possède pas. Alors, je percute. J'ai presque envie de le secouer...

-Tu fuis... Tu as raison c'est un problème. Tu perds ce qui est important à tes yeux car tu refuse de te battre et de survivre à ça ? Pourquoi t'abandonne si facilement quand ça te concerne et que tu te bats corps et âmes pour faire vivre une personne qui t'arrive aux urgences ?

Je le dévisage. Incompréhensive. Il n'a jamais laissé tombé quelqu'un dans le besoin médicalement mais il se détache de tout problème émotionnel. J'avais oublié à quel point Rosaleen avait été présente pour Ian, le rendant plus doux... plus humain et surtout plus heureux. Le problème vient de là, même si je ne possède pas toutes les cartes en main, j'ai de quoi abattre sur la table. Je pose mes mains sur mes hanches et prends un air sévère, je doute qu'il apprécie la morale de la part d'une gamine mais je suis peut-être la seule à pouvoir lui redonner l'envie de se battre.

-Tu viens de me le servir en guise de conseil, certes tu as perdu Rosaleen mais rien ne t'empêche de te créer de nouvelles marques ici, avec de nouvelles personnes... avec une autre femme. Tu peux choisir de te battre pour sauver ta relation avec Rosaleen ou tout simplement d'oublier et de tourner la page. Toi, tu as le choix alors secoues toi un peu les puces avant que tu n'ais plus l'occasion de le faire.

Je suis franche. Déterminée. Il m'a fait l'effet d'un électrochoc, je ne désire pas mourir... pas encore. J'ai envie de voir ce que l'avenir me réserve dans ces sombres desseins. Je désire au fond de moi trouver ma famille ici, j'ai déjà Ian et Thalia, qui sont ce que j'ai de plus chers à présent. J'aimerais retomber amoureuse un jour, voir de l'espoir dans les regards, apprendre à être plus forte. Puis... il y a Maxine qui devrait accoucher et je m'étais promis d'être là pour elle comme je l'avais été pour Thalia. Les naissances sont un don du ciel dans ce chaos, même si leur avenir est incertain, elles redonnent de l'espoir et de la hargne pour survivre. J'esquisse un sourire. Un véritable sourire radieux.

-Je vais te laisser méditer là dessus. En attendant, je reprends mes fonctions à l'infirmerie tu dois encore m'apprendre à identifier les symptômes pour reconnaître les maladies. Je reste à ta disposition, si tu as besoin de parler mais ça tu en est conscient. Enfin, je l'espère.

Je m'approche de son visage. Un mouvement rapide. Un baiser que je dépose sur sa joue avant de fouetter son visage avec ma longue chevelure rousse. Je fais volt-face. Marchand vers le fauteuil dans lequel j'ai laissé mon journal, je le prends entre mes mains et le serre doucement. Je ne sais pas si je dois réellement partir ou non, je lui jette un regard par dessus mon épaule afin d'avoir ou non son approbation.




Mes LiensMes AnnexesJessie écrit en #ff9900
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Why did it have to end?   Dim 11 Sep 2016 - 23:32

Il la regardait avec un air un peu hébété. Il ne savait pas comment lui répondre ni lui expliquer. Elle venait de marquer un point, il s’agissait la d’un détail qu’il n’avait jamais été capable d’expliquer à qui que se soit. Il y avait toujours eu une grande différence entre ce qu’il avait été dans la vie et ce qu’il était une fois sa blouse de médecin sur le dos. Il repensait à toutes les choses qu’il n’avait pas eues le courage de faire par le passer avec un léger pincement au cœur. Il n’aurait plus jamais l’occasion de se rattraper, mais il était un peu tard pour pleurer. Il regardait la rousse droit dans les yeux, il devait trouver un moyen de lui expliquait son ressentiment. Ce n’était pas toujours facile de justifier ses choix, aujourd’hui il devait trouver les bons mots.

- Je ne refuse pas de survivre, je pars du principe que ce genre de chose finira par passer si je laisse couler assez longtemps. Je sais que la politique de l’autruche est loin d’être la meilleure mais je fais de mon mieux pour que cela fonctionne.

Essayait d’oublier les choses qu’il l’avait blessé et aller de l’avant, ce n’était pas les choses dans lequel il était le plus douer. Cependant, il avait appris au fil du temps, plus par la force des choses que par envie. La vie ne lui avait jamais fait de cadeau mais il n’en avait pas vraiment demandé pour autant. Il ne c’était pas battu pour son existence et c’était sans doute ça son plus grand défaut. Il aurait pu voir son fils grandir s’il avait été un battant par le passé.

- J’ai grandi en partant du principe que ma propre existence ne valait pas grand-chose, c’est pour ça que je suis devenue médecin, dans l’espoir d’aider les autres et c’est la seul raison pour laquelle je me lever le matin. Ma vie n’a aucune importante en tant que tel, je ne suis qu’une petite souris de plus qu’est l’échiquier de la vie.

Ses mots étaient sans doute un peu durs avec lui-même, mais il l’acceptait sans aucun problème, il l’avait déjà dit de si nombreuse fois. Il était assez fier du regard que Jessie posait sur lui. Il était content de le voir qu’il comptait vraiment pour quelqu’un et que le fait d’avoir perdu Rosaleen ne voulait pas dire qu’il n’existait plus. Il affichait un petit sourire alors qu’elle lui conseillait de couper cours et d’oublier. C’était sans doute le plus simple, elle avait raison.

- Je… Oui… Je ne sais pas. Je suppose que c’est une décision pas facile à prendre… Cependant, je ne suis pas du genre à me battre quand on me demande de laisser tomber.

Il marqua une pause, il ne savait même plus si c’était vraiment ce qui c’était passé ce jour la. Il soupira un grand coup, oui les paroles de Jessie étaient froides et directes, mais c’était avant tout ce genre de chose qu’il avait besoin d’entendre. Il fallait que quelqu’un lui mettent les points sur les i. Il était temps qu’on lui remette les yeux en face des troues. Il ne pouvait que remercier la brune. Il la regardait sourire ce qui lui redonnait un peu de courage. Le bonheur des gens, il l’avait toujours apprécié. Cela lui rappelait quand il avait la chance d’annoncer une bonne nouvelle à ses patients. Cela arrivait plus souvent que l’inverse mais cela ne l’empêchait pas de savourer ses moments de victoire. Finalement, elle se leva et décida de le laisser la a ses tergiversions. Il avait sans doute besoin de réfléchir encore après ce qui venait de se dire.

- Je comprends, je vais sans doute réfléchir un moment avant de venir à l’infirmerie, merci d’avoir était là pour moi. Je suppose que tu vas reprendre la lecture des ouvrages que je t’avais conseillés, si tu as besoin d’aide ou des questions, tu sais ou me trouver.

Il marqua une pose, alors qu’elle lui faisait un bisou sur la joue. Il était content de pouvoir compter sur son appuie. Il était également rassuré que tout aller pour le mieux entre eux. Il avait un poids de moins sur la conscience. Il pouvait enfin se concentrer sur autre chose et surtout sur les autres personnes qu’il avait blaisé avec ses histoires. Il regardait Jessie s’éloigner lorsqu’il lui fait un léger signe de tête. Il marmonna alors pour lui-même qu’il resterait ici encore un petit peu avant de se rassoir dans le fauteuil qu’il avait occupé un petit peu avant. Son esprit commença doucement a vagabonder.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
 

Why did it have to end?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-