Partagez | .
 

 Race For The Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Race For The Sun   Lun 15 Aoû - 11:57

La vie à Northern Creek était plutôt tranquille ces derniers temps. Il y avait toujours des choses qui rodaient autour de chez eux, mais rien qui ne les effrayait réellement. Du moins Dwight restait impassible. Il sortait régulièrement pour vider les environs à l’aide de son arbalète. Aujourd’hui, il n’était pas question de partir en excursion, il avait depuis longtemps un projet qui lui tenait à cœur et qu’il n’avait pas eu l’occasion de réaliser. Cela faisait des mois qu’il rassemblait doucement le matériel nécessaire, il était temps de mettre tout ça à exécution. Il se frottait les mains à l’idée du travail qui l’attendait encore aujourd’hui, mais il n’en était absolument pas effrayé pour le moment.

Il avait installé un grand plan de travail dans la cour. Il était un peu à l’abri du soleil grâce à un grand parasol qu’il avait installé là pour l’occasion. Le soleil tapait fort et en plein mois d’aout et la chaleur ne se faisait pas prier. Il avait rapidement retiré son t-shirt et remplaçait son habituel pantalon par un bermuda et même comme ça, il savait qu’il aurait chaud toute l’après-midi. Il avait plutôt bien avancé l’assemblage de chacune des pièces séparément, mais le plus dur restait encore à faire et pour cela, il avait besoin d’aide. Autant avant, il aurait certainement été demander de l’aide à Nath autant maintenant, il y avait tant de gens dans sa maison qu’il ne savait plus vraiment à qui demander.

Son esprit vicieux eut alors l’idée d’aller voir Juliane. Il ne savait pas vraiment où la trouvé en ce début d’après-midi, mais il savait qu’elle n’était pas partie en expédition aujourd’hui. Sans doute à cause de la chaleur insupportable qui s’insinuer partout. Il avait presque envie de se promener à poil, mais il savait parfaitement que ce ne serait pas très apprécié de tout le monde, il souriait lorsqu’il croisait quelqu’un sur le chemin. Il fut alors heureux d’enfin trouver la brune qu’il cherchait depuis quelques minutes. La maison avait beau être grande ce n’était pas assez pour se dissimuler aux yeux du propriétaire des lieux.

- Jill ! Je te cherchais justement ! Tu as deux mains je me trompe ? Tu vas venir me donner un coup de main.

Il affichait un petit sourire en coin alors qu’il détaillait un peu plus la femme qu’il avait devant lui. Il était bien content qu’elle ait accepté de venir avec lui. La maison était assez grande pour ne pas se croiser s’ils ne se cherchaient et le reste du temps, il agissait avec elle comme il le ferait avec Nath. C’était son pote simplement et c’était tout aussi bien comme ça. Il s'attendait à ce qu’elle proteste pour la forme alors il s’empressa d’ajouter plus pour l’emmerder et montrer sa supériorité.

- De toute façon, tu n’as pas le choix c’est ton chef qui te l’ordonne.

Il attendait qu’elle finisse ce qu’elle était en train de faire avant de repartir dans la direction opposée. Il retrouvait son chantier exactement au même endroit que là où il l’avait laissé. Il ne se rappelait pas s’il avait déjà parlé de son projet à Juliane ni même si elle avait fait le rapprochement entre tout ce qu’elle voyait installer sur la table de fortune ou sur le sol. Il était plutôt satisfait de ce qu’il avait fait jusqu’à maintenant. Il ne manquait pas grand-chose pour concrétiser ses durs mois de travail.

- Je ne sais pas si je t’en avais parlé, mais j’avais décidé de construire une éolienne et le travail est presque fini, il me faut juste de l’aide pour assembler tout ça. Après, j’ai bien l’intention d’aller piquer une tête dans le lac pas loin si tu es intéressé.

Il fit alors un clin d’œil à la brune. Il faisait référence aux jours où elle avait accepté de les rejoindre. Il se rappelait toujours du magnifique moment qu’il avait passé avec elle. Il savait parfaitement qu’elle avait compris ce qu’il voulait dire par là. Oui, il pensait souvent à ce genre de chose, mais après le travail le réconfort comme on dit et puis c’était un homme des plus lubriques. La réflexion, il l’avait déjà entendue de tout un tas de personnes, mais il avait fait le choix de s’assumer.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Lun 15 Aoû - 21:39






Race for the sun


Northern creek… C'était chez elle maintenant. Depuis quelques temps déjà. Lorsque Dwight lui avait demandé si elle voulait rentrer avec lui, rejoindre le groupe qu'il formait avec quelques personnes dans cette immense maison, elle avait tout de même hésité quelques secondes. Mais la raison l'avait emporté sur son jugement. Elle savait que continuer à survivre ainsi, en solo, ça n'allait pas le faire encore longtemps. Alors elle avait suivit le blond, et c'était ainsi trouvé un nouveau toit. On lui avait attribué une chambre, et l'intégration s'était bien passée. Elle connaissait déjà les jumeaux ainsi que les enfants. Pour les autres, ils apprenaient à se connaître peu à peu. Jill était heureuse que les choses se soient passées ainsi. Pas de fille qui détestait sa tronche dans les parages, c'était tout ce qu'elle souhaitait. Levia était une nana avec du caractère, et c'était plutôt cool. Elle se sentait moins seule comme ça.

Aujourd'hui il faisait une chaleur de fou, mais heureusement la maison parvenait à garder un peu de fraîcheur en ses murs. Vêtue d'un short court et d'un débardeur léger, le minimum conventionnel pour déambuler dans la maison, elle était occupée à trier des fringues à elle dans sa chambre. Elle n'aimait pas les tâches ménagères, ça ils l'avaient tous bien comprit, mais il fallait tout de même faire de la lessive. Enfin…

Ce qu'elle faisait s'était surtout déballer son sac. Le faire vraiment. Parce que jusqu'à présent, elle avait laisser toutes ses affaires dedans, ne sortant que ce dont elle avait besoin. Oui, Jill avait toujours eu du mal à s'intégrer dans un groupe depuis le début des événements. Alors elle avait préféré prendre son temps. Être certaine de vouloir rester, de trouver sa place dans le groupe. Et surtout de ne pas se sentir enfermée. Alors après avoir fixé un bon moment son sac, les fesses posées sur son lit sur lequel était allongé son sac de couchage -oui oui, pas encore de draps – la jeune femme avait prit une grande inspiration. Elle avait saisit son sac et elle avait déballé tout ce qu'il contenait. Enfin elle avait surtout renversé son contenu sur le parquet… Assise au milieu de son petit bordel, elle faisait maintenant le tri entre ce qui pouvait encore service, de dont elle pouvait se séparer. Ce qui avait besoin d'être lavé ou non…

Lorsque Dwight avait fait son apparition dans l'encadrement de la porte, elle leva le menton dans sa direction. Un sourire s'afficha sur ses lèvres avant qu'elle ne fronce un seul sourcils et réponde : « -heu… Oui... » de quoi voulait-il lui parler ? La jeune photographe était contente de la relation qu'elle entretenait avec Dwight. Pas de prise de tête était le maître mot et il le respectait à la perfection. Ils se parlaient comme deux potes de longues dates, et prenait du bon temps quand ils le voulaient. Pas de compte à rendre, c'était cool. « -quoi la toute de suite maintenant ? Fais trop chaud pour ça Dwight ! Et va mettre un t-shirt! Tu pourrais blesser quelqu'un avec tes pecs! » ironisa la jeune femme avec un beau sous entendu. « -mais oui c'est ça ! » lança-t-elle en cessant de le regarder pour mettre un t-shirt sur la pile du  à laver . « -trois secondes et je suis à toi. »

Tant pis, ça attendrait encore. Elle n'était plus à un jour près de toute façon. Avec agilité, elle se releva et enfila une paire de chaussure avant d'attacher ses cheveux à la va vite avec un crayon. Vu le torse luisant de sueur du norvégien, il était dehors avant de venir la trouver ici. Conclusion, elle allait devoir s'y rendre aussi. « -c'est quoi le souci ? » demanda-t-elle alors qu'elle le suivait dans le couloir, avant de débouché en dehors de la maison.

En voyant tout ce qui était étalé là devant eux, Jill posa ses deux mains sur ses hanches, avant de regarder le grand blond, plissant légèrement les yeux à cause du soleil. « -c'est trop génial comme idée ! » s'exclama la jeune femme en regardant avec un peu plus d'attention les morceau de la futur éolienne. « -je parle de ça » ajouta-t-elle avec un sourire en coin, montrant du doigt les trucs devant elle. « -mais je dis pas non à la baignade ! Parce que j'ai super chaud... » Elle lui rendit son clin d'oeil. Ils n'avaient jamais besoin de se dire les choses en toutes lettres pour se comprendre.

« -alors expliques moi tout ! Tu veux commencer par où ? » Elle fit bouger ses dix doigts au dessus des outils du norvégien. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas bricoler un truc, mais elle n'avait certainement pas perdu en dextérité. Jill saisit un tourne vise, qu'elle glissa dans la poche arrière de son short, puis se rapprocha de Dwight, croisant les bras sous sa poitrine, son épaule touchant le sienne. Un sourire complice sur les lèvres elle dit : « -beau boulot chef ! Ça va être top »



Je n'ai pas un esprit mal tourné, j'ai juste une imagination sexy...
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Dim 21 Aoû - 21:57

En réalité, il n’avait pas vraiment eu besoin de forcer pour que Juliane accepte de le rejoindre. Oui, il faisait chaud dehors et la chaleur était même insupportable, mais il ne pouvait pas remettre à demain quelque chose d’aussi essentiel à leur camp. Avoir de l’électricité allait sans doute leur changer la vie et c’est justement pour ça que la chaleur et le soleil ne lui faisaient pas peur. Il était prêt à affronter beaucoup de choses pour le bien-être de siennes y compris l’été à Seattle. Évidemment, cela n’avait rien à voir avec celui qu’il avait connu en étant petit. C’est dans des moments comme celui-là qu’il regrettait facilement sa Norvège natale. Il n’avait jamais connu une température aussi élevée là-bas. Pendant un instant il se demandait si l’épidémie avait traversé l’atlantique. Il n’avait pas l’intention de se poser des questions plus longtemps, il n’avait plus grand monde qu’il aimait en Europe. Il avait eu des amis, mais il n’avait plus de nouvelle d’eux depuis bien longtemps.

- Y a pas de souci j’avais juste envie de faire chier pour me changer un peu de mon quotidien.

Il affichait un petit sourire narquois alors qu’enfin ils étaient tous deux dehors. Le vent soufflait légèrement ce qui rendait la température un peu plus supportable. Il commençait à regarder chacune des pièces devant lui. Juliane voulait des explications, il était prêt à le faire dans les moindres détails. Cependant, après quelques réflexions il se demandait si elle voulait vraiment avoir toutes les explications ou juste ce qu’ils allaient faire ensemble. La deuxième partie semblait être suffisante.

- Pour faire simple, j’ai déjà construit toute l’installation électrique. C’est sans doute un peu une usine à gaz et j’aurais pu faire un truc bien plus optimisé si j’avais les moyens et le matériel nécessaire, mais j’ai fait avec les moyens du bord et ça devrait plutôt bien marcher. J’espère en tout cas que ce sera assez résistant.

Il n’était pas peu fier de ce qu’il avait fait, mais il voulait tout de même se faire mousser en disant que ce n’était pas si bien que ça. Il savait que personne n’était capable de faire un truc comme ça alors que lui jouer avec tout un tas de trucs dans son ancien métier. Il aimait bien penser qu’il était une sorte des McGuiver des temps modernes avec une meilleure coupe de cheveux bien que c’est dernier temps ce n’était pas des plus évidents vu qu’ils commençaient à faire du n’importe quoi. Peut-être devrait-il les couper, mais il avait peur de se laisser sa tête entre les mains de quelqu’un et finir totalement chauve.

- Alors j’ai besoin de toi pour créer et fixer le pilier. Ensuite, il faudra installer correctement la partie qui créait l’électricité. On ne devrait pas avoir trop de mal avec l’échelle qui est là. Le tout est relié à la cave et j’ai essayé de faire une grande batterie qui devrait nous rendre service quand il n’y a pas trop de vent et qu’on a vraiment besoin de courant.

Comme pour montrer l’exemple. Il attrapa un des futurs piliers. Il voulait que l’installation soit le plus sure possible, il avait donc l’intention de relier chacun des trois piliers avec une planche avant d’enterrer le tout à un mètre de profondeur. Ainsi le vent ne devrait pas emporter l’installation. Il avait longuement réfléchi à l’endroit où il voulait installer le tout pour avoir le meilleur rendement.

- Tu t’en sors avec le marteau ? Je vais tenir ça en place et toi tu y plantes un clou. Normalement y a une croix sur le bois à l’endroit où tu dois l’enfoncer et surtout tu laisses mes doigts tranquilles ça m’arrangerait bien. Je n’ai pas besoin de me retrouver avec un clou dans la main.

Il avait déjà assez écopé niveau galère et n’avait pas envie de se retrouver avec une connerie de plus. Il affichait un petit sourire à Juliane alors qui lui tendait le marteau et les clous. S’il voulait que les choses soient faites exactement comme il le voulait, il fallait qu’il supervise. Il laisserait donc Juliane le soin de planter les clous pendant que lui placerait chacun des pièces de son puzzle de la façon qu’il voulait.

- Sinon tout se passe comme tu veux ici ? Tu réussis à prendre tes marques de chat sauvage ?



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Lun 22 Aoû - 10:54

« -oh pauvre petit norvégien qui s’ennuie ! » répondit Juliane en riant. Il n'avait tout de même pas tord qu'au bout d'un moment, on avait l'impression de tourner un peu en rond. Depuis son arrivée ici, Jill avait un peu de mal à s'habituer à ça. Pas évident de reprendre une vie normale – si on pouvait dire ça comme ça – après avoir vécu autant de temps dehors en mode survit. Elle avait encore le sommeil léger, ne dormant que d'un seul œil, toujours en alerte au moindre bruit qui pouvait être suspect. Une nuit elle s'était redressée en sursaut dans son lit à cause d'un bruit de pas. C'était simplement Cody qui allait boire un verre d'eau… ça viendrait sûrement peu à peu. Même si ça lui fichait un peu la trouille de perdre ses réflexes… Pourtant aujourd'hui, elle avait un nouveau chez elle. Un lieu sur et des gens sur qui compter. Dwight faisait parti de ces gens là, et elle en était vraiment contente.

Lorsqu'il lui expliqua son plan, elle trouva que l'idée était géniale. Avoir du courant dans la maison grâce à ça, c'était vraiment cool. Et ça leur simplifiait la vie. La jeune femme fit une petite moue du bout des lèvres, presque admiratif du travail qu'avait fait Dwight. Autant le bricolage c'était son truc, enfin elle s'en sortait bien, autant l’électricité ça elle ne touchait pas. Pour dire vrai, elle n'aimait pas ça, trouvant cela dangereux. Jamais trop rassurer. Mais elle faisait confiance au grand blond qui semblait lui s'y connaître. Étrangement, elle se demanda alors ce que pouvait faire Dwight avant comme boulot. Ils n'en avaient jamais parlé et cela lui prouvait qu'en réalité, ils ne se connaissaient pas tant que ça tout les deux.

Un mouvement de tête pour lui signifier qu'elle comprenait ce qu'il était en train de lui expliquer, avant qu'elle ne dise : « -tu veux creuser de combien pour les piliers ? » Non pas ce que donner quelques coups de marteau ça n'était pas la fin du monde. Creuser le sol par cette chaleur… Elle n'était forcement super motivée… Enfin s'il fallait le faire, elle s'y mettrait mais bon… D'ailleurs ne serait-il pas plus judicieux de creuser avant, et de fixer les piliers entre eux après les avoir positionné ? Devait-elle suggérer son idée ? Est ce que monsieur le chef allait bien le prendre ?

« -si tu pensais que je savais pas manier ce genre d'outils, tu serais pas venu me chercher moi. Donc la réponse est : oui je sais utiliser un marteau. Et oui promis je ferais attention à tes petits doigts ! » Un sourire en coin amusé, et elle prit ce qu'il lui tendait. Mais avant de se mettre au travail elle préféra donner son avis tout de même. « -tu penses pas que ça serait plus solide si on fixait les pieds en premier dans le sol et qu'on ajoutait les planches après ? Si on déplace le tout ça risque de créer du jeu dans la structure non ? »

Elle mata les fesses de Dwight alors qu'il positionnait tout ses trucs ensembles, et répondit : « -hum ? » parce qu'elle n'avait pas forcement prêter grande attention à ce qu'il venait de dire. « -ici ? Ah oui ça va… » Que lui répondre d'autre ? Qu'elle avait toujours fond d'elle cette envie de partir en courant parce qu'elle avait peur d'être enfermée ? Que parfois, elle avait eut envie de solitude. Malgré la grandeur de la maison, c'était compliqué de trouver un moment seul sans que quelqu'un soit dans les parages… Même si elle adorait les enfants, les deux petits de Nath étaient de temps à autre un peu trop bruyant… Il fallait qu'elle s'y habitue, pas d'autre choix. Sa petite voix intérieure lui soufflait qu'il fallait arrêter de naviguer seule et qu'il était venu le temps de poser enfin son sac pour se reposer.

Jill avait grandit dans une maison avec trois sœurs. Normalement elle savait ce que s'était de vivre en communauté. Il fallait juste qu'elle réapprenne à vivre ainsi. Ça allait venir… On lui avait confié le potager et les animaux. C'était une sorte de mission, et elle avait envie de la prendre à coeur. Faire en sorte d'avoir des légumes pour nourrir la maison, c'était important. Alors elle tenterait de faire de son mieux. Ça lui changerait les idées, et la changerait de ce qu'elle avait fait depuis un an maintenant.

D'un naturel emphatique, la jeune femme avait bien comprit que tous les gens qui vivaient ici, avaient des passés respectifs douloureux. Au final, c'était elle qui allait le mieux moralement sans aucun doute. Elle ne les connaissait pas encore assez pour ne pas faire de boulettes lorsqu'elle parlait, alors elle était encore comme Dwight venait de le dire, en mode chat sauvage…



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Jeu 25 Aoû - 17:17

Un petit sourire apparu sur le visage du norvégien. Il était content de passer une après-midi travaux pratiques. Ce n’était pas toujours de trouver une occupation alors que l’été était là. Il n’aimait pas spécialement la chaleur et n’aimait pas non plus rester enfermé dans la maison. C’est presque à contrecœur qu’il avait fait le choix de continuer à travailler dehors, mais en même temps, il n’en pouvait plus de continuer à passer son temps dans la cave pour s’occuper.

- Oui et quand il s’ennuie, il créait des bidules électriques. C’est une occupation comme une autre.

Il aimait bien plancher là-dessus, ça lui permettait d’oublier le reste. C’était un homme de terrain, mais en réalité lorsqu’il se concentrait sur ce qui ressemblait le plus à son ancien boulot tout le reste disparaissait. Il n’y avait plus que lui, le crayon et la feuille qu’il avait dans les mains. Lorsqu’il n’était pas dehors avec une fille en train de passer un bon moment, il travaillait. Malgré son caractère de gens foutiste, il avait toujours attaché une importance capitale à ce qu’il faisait. Il avait une véritable passion pour l’électricité, les nano technologie et c’est sans doute pour ça qu’il était aussi bon. Il n’était plus question d’avoir le dernier iPhone ni même le dernier ordinateur sorti sur le marché. Tout ceci ne servait plus à rien depuis de longs mois déjà. Ni même avoir de l’argent. Il en avait amassé pas mal par le passer, ce qui expliquait ça magnifique voiture qu’il aimait tant. Il n’était plus question de pouvoir grâce à l’argent, mais en avait tout de même puisque c’était lui le chef de sa faction.

Il ne s’estimait pas le plus intelligent, ni même le plus méritant, mais il était fier de ce qu’il avait accompli. Il sentait la chaleur du soleil taper sur sa peau. Il était déjà dégoulinant de sueur et il savait que ça n’irait pas en s’arrangeant. Avec un peu de chance, ils n’auraient besoin que d’une heure pour tout installer. Enfin il était sans doute un peu trop optimiste et devait sans doute compter le double. Il écoutait attentivement ce qu’elle avait à lui et réalisait soudain qu’elle n’avait pas exactement compris ou il voulait en venir avec ça. Il avait déjà tout prévu et n’aimait pas vraiment qu’on le contredise. Il fit alors de son mieux pour expliquer sans paraitre trop autoritaire.

- C’est une bonne idée, mais en fait le but c’est d’avoir un triangle stable enterré pour éviter que les piliers ne bougent à cause du vent. On s’occupera des autres planches après.

Il n’ajoutait rien d’autre ne voyant pas vraiment ce qu’il pourrait dire en plus. Il fallait travailler. Il était là pour ça. Il aidait Juliane à fixer les planches avant de prendre la pelle qu’il avait laissée dans le coin. Il n’était pas chaud à l’idée de creuser, mais il n’avait pas vraiment le choix. Il ne lui faudrait que quelques coups de pelle pour faire un trou assez profond. C’était une partie de plaisir s’il fallait le comparer aux deux tombes qu’il avait creusées et qui se trouvaient un peu plus loin. Il y repensait un instant alors qu’il enfonçait la pelle dans le sol. Il n’avait pas retouché à un tel objet depuis. Il avait la mâchoire serrée alors qu’il retirait la première pelletée de terre. Il n’écoutait même pas la réponse évasive de Juliane. Du moins, il mit un certain temps avant de se rendre compte qu’elle évitait la question. Il planta à nouveau la pelle dans le sol avant de se tourner vers la brune.

- Tu sais, s’il y a un problème avec quelques choses, tu peux me le dire. On trouvera sans doute une solution pour que ça aille mieux. J’ai déjà dû jouer les médiateurs entre Fawn et ma sœur, ça ne peut pas être pire que ça.

Il affichait un petit sourire à demi amusé. Il ne savait pas vraiment de quoi il était question, mais espérait rapidement avoir une réponse. Il n’était pas très content à l’idée que quelqu’un ne se sente pas chez lui dans ce petit paradis qu’il essayait de créer. Dehors c’était l’enfer sur terre alors, il fallait bien trouver un endroit où on pouvait tout oublier, même si ce n’était que temporaire. Il reprit son travail en attendant la réponse de la brune. Il creusait sur cinquante centimètres, ce qui était la profondeur moyenne d’une maison. Il ne lui fallut pas très longtemps pour finir ce job.

- Tu sais, même moi des fois je ne me sens pas vraiment chez moi ici. Pourtant, c’est ma maison, enfin, celle de mon père. J’ai passé de longues semaines de vacances d’été ici. Mais je n’y arrive pas, tout est si différent…

Il ne savait pas vraiment comment expliquer son ressenti. Peut-être le faite d’avoir des enfants sous son toit ou de craindre ce qui pourrait arriver dans le futur.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Dim 28 Aoû - 21:51






Race for the sun

Chacun s'occupait comme il le pouvait… Et c'était d'ailleurs un truc qui lui faisait un peu peur à la miss… Aujourd'hui il n'y avait plus de but. Plus d'obligation de quoi que se soit. Mise à part celle de survivre. Lorsqu'elle était plus jeune, elle s'était fait une liste de tout ce qu'elle aimerait faire plus tard. Des objectifs qu'elle se fixait, des envies qu'elle avait. La photo avait été un échappatoire pour elle, un moyen de fuir un peu la ferme familiale, la route tracée qu'elle n'avait pas envie d'emprunter. Ici, dans cette maison, au milieu de ses gens, est ce qu'elle parviendrait à trouver sa place, à ne pas ressentir cette sensation d'étouffement ? Est ce que s'occuper du potager et des animaux lui suffirait ? Elle se posait sans doute trop de questions… Mais même si elle ne cessait de se dire qu'elle devait mettre son cerveau en pause, ça revenait par vague et ça la remplissait de doutes.

Bon… A la réponse qu'il venait de lui donner, Jill comprit qu'il avait son plan en tête et qu'au final elle n'était que le coup de main dont il avait besoin pour réaliser son truc. En gros elle n'était pas là pour poser des question ou émettre des idées, juste pour suivre les consignes. « -d'accord... » souffla la jeune femme après un regard pour Dwight. Soudainement elle n'avait plus vraiment envie de rire… Il fallait dire que c'était un peu délicat ça aussi. Le fait que le norvégien soit le chef du groupe. C'était lui qui imposait la loi, et elle avait bien capter qu'elle devait s'y soumettre. Elle allait sans doute s'y faire aussi. Elle avait juste besoin d'un peu de temps, parce qu'elle en avait trop passé dehors en solitaire.

Sans rien dire de plus, laissant le silence prendre place entre eux, Jill donna les premiers coup de marteau avec assurance. Elle sentait le soleil qui tapait sur sa peau, et la sueur sur son front et dans la nuque. Pus vite ça serait fait, mieux ça serait. Elle ne craignait pas la chaleur, Texas oblige, mais elle savait également ce que c'était de prendre une insolation ou un super coup de soleil.

Juliane ne fut pas très bavarde pour répondre à Dwight. Mais que pouvait-elle dire de toute façon ? Mais cela ne sembla pas forcement répondre convenablement à la question du norvégien qui chercha à en savoir plus. Jill se redressa en se passant l'avant bras sur le front pour en chasser la sueur, regardant le grand blond, plissant légèrement les yeux à cause du soleil. Elle le laissa s'exprimer tout en reprenant son boulot, fixant à nouveau une planche en tapant sur les clous avec la marteau.

Ce fut en posant le marteau car elle venait de terminer sa tache qu'elle regarda à nouveau Dwight. Que pouvait-elle lui répondre. Elle fixa son regard sur l'outil qu'elle avait eu dans les mains et ouvrit la bouche : « -y'a aucun souci avec les autres. Le seul problème c'est moi. » Aller savoir comment il allait prendre ça. C'était la stricte vérité. Elle ne connaissait pas encore vraiment les autres, ça viendrait avec le temps. Mais il n'y avait pas de souci avec eux. Justement c'était ça le truc. Elle n'avait pas de raisons valable pour reprendre la route.

La jeune femme se pinça les lèvres entre elle, penchant légèrement la tête sur le côté, cherchant ses mots tout en poussant un soupire. Jill releva les yeux vers Dwight lorsqu'il lui expliqua ne pas se sentir chez lui ici. Elle détourna à nouveau le regard avant que le silence ne se fasse à nouveau. « -j'ai juste besoin d'un peu de temps c'est tout. C'est pas le peine de te faire du souci. » Non, c'était franchement pas la peine. Mais elle ne voulait pas qu'il se pose plus de questions que ça et ajouta : « -c'est juste différent, il faut que je m'habitue… Que je trouve ma place dans votre petit groupe. » Pff elle n'arrivait même pas à savoir si elle parvenait à être convaincante… Alors elle conclue : « -laisse tomber d'accord, ça va c'est tout ce qui compte. » C'était un peu abrupte, et elle lui donnait sans doute une vision bien étrange d'elle.

Le truc c'était qu'ils ne se connaissaient pas plus que ça en réalité. Elle connaissait son corps, le contour de ses muscles, le goût de sa peau, le frisson que lui donnaient ses baisers. Mais à côté de ça, ils étaient encore eux aussi des étrangers l'un de l'autre. C'est sur que ça dénotait largement de la jeune femme pleine de vie et rieuse. Mais comme tout le monde, elle avait ses hauts et ses bas.

Posant ses mains sur ses hanches, elle changea de sujet, revenant à ce qui les avaient réunit ici et demanda : « -j'te laisse vérifier mon boulot, savoir si ça te convient et si ça te paraît assez solide. »




Je n'ai pas un esprit mal tourné, j'ai juste une imagination sexy...
(c) black.pineapple


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Mar 30 Aoû - 23:07

Une sorte de tension s’était creusée sans qu’il comprenne ni comment ni pourquoi. Il savait parfaitement qu’il ne connaissait pas Juliane, mais il pensait qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, visiblement il c’était trompé sur son sujet. Le norvégien ne savait pas vraiment quoi répondre ni comment le faire, alors il se muera dans son silence. Juliane était la seule à qui il parlait vraiment, avoir des conversations de comptoir, il était capable de les avoir avec n’importe qui et n’importe quand. Cependant, les discussions plus personnelles, comme celle de sa défunte sœur était bien plus compliquée pour lui d’en parler. Il ne l’avait fait qu’une fois et c’était avec elle. Il ne saurait pas dire si cela vient du fait qu’elle l'a vu à moitié mort dehors en train de se vider de son sang ou justement parce qu’elle ne la connaissait pas. Il réalisait que c’était peut-être ce détail qui la rendait désirable et que bientôt il la délaisserait. Quoi qu’il en soit, il ne voulait pas remuer plus longtemps et se contenta de saisir la pelle pour creuser.

Il n’avait pas l’intention de prendre la parole le premier, non pas qu’il était macho ou vieille école, simplement parce qu’il n’avait pas envie de faire plus d’effort qu’il n’avait déjà fait à ce moment-là. Le pelleté de terre volait au-dessus de sa tête, lui donnant encore bien plus chaud que l’air ambiant. Il avait simplement voulu un moment sympa, il demandait simplement un peu de bonne humeur alors qu’il était en train de faire une action qui lui rappelait tous les moments douloureux qu’il avait traversé. Il était bien content de tourner le dos à la brune à ce moment-là. Finalement, il entendit la voix de Juliane s’élever derrière lui. Il fut un peu surpris de l’entendre lui répondre ça.

Finalement, il posa sa pelle avant de se tourner. Il avait un petit air suspicieux à l’égard de la dernière recrue. Il savait parfaitement qu’elle avait du mal avec la vie en communauté, mais de là à se mettre elle-même des bâtons dans les roues. Enfin, il attendait d’avoir plus ample information de sa part. Il la regardait droit dans les yeux alors qu’il s’essuyait le front d’un revers d’avant-bras. Il avait déjà de la terre sur les mains, mais ne s’en verbalisait pas plus que ça. Il attendait patiemment la suite des informations.

- Tu sais, c’est aussi mon rôle de faire le médiateur entre tout le monde. J’ai tout à y gagner que tu te sentes chez toi parmi nous. Déjà pour ton bien-être personnel et puis ensuite, tu nous seras d’une plus grande aide si tu te bats pour protéger ta maison.

C’était sans doute une formulation un peu hasardeuse. Il n’arrivait pas toujours à trouver les bons mots en anglais par moment. Il avait beau parler un anglais plus que correct sa langue maternelle restait le norvégien. Il ne voulait pas faire peur à Juliane avec de magnifique discours qui sentait l’eau de rose à plein nez. Son but était plutôt simple, l’aider à s’intégrer ici.

- Je ne suis pas le genre de personne à abandonner, bien au contraire. Sinon j’aurais depuis bien longtemps abandonné le combat. J’ai déjà perdu bien trop de monde pour un leader sur qui on peut compter. Alors j’essaye plus ou moins de me rattraper.

Finalement, il attrapa la pelle et la planta dans le tas de terre qu’il avait fait. Il avait creusé assez profond pour pouvoir y planter le châssis et le recouvrir de terre ensuite. Évidemment il aurait besoin de l’aide de la brune, mais ce n’était pas dit qu’elle était encore prête à l’aider après cette discussion plutôt étrange qu’ils avaient à ce moment précis. Il s’approchait de la structure. Elle avait fait un bon boulot. Il affichait un petit sourire pour essayer de détendre l’atmosphère, visiblement elle savait manier beaucoup de choses.

- Tu as fait un superbe boulot. J’aurais difficilement pu faire mieux. Tu m’aides à déplacer le tout dans le trou, s’il te plait ?

Il essayait d’avoir l’air un peu plus gentil. Il s’était peut-être un peu emporté sur sa façon de parler et il s’en voulait. Il essayait de se montrer un peu plus gentil pour radoucir la situation.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Race For The Sun   Aujourd'hui à 15:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Race For The Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Capacités et capacités de race
» autres gifs de chien de race
» Un aliment (type de cuisine) pour chaque race?
» 4 juin : Steamroller DEATH RACE au Gamer's Vault
» Race et histoire [Claude Lévi-Strauss]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-