Partagez | .
 

 Born to be Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
Auteur
Message
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 373
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 3 Aoû 2016 - 11:13

Thalia venait de finir de changer sa fille, après lui avoir fait sa toilette. La petite Evelynn avait bien grandi, elle aurait bientôt six mois, et plus elle grandissait, plus sa mère lui trouvait des points communs avec Morgan. Mais si cela lui avait causé de la douleur auparavant, c'était plutôt une véritable tendresse que cela suscitait à présent en elle. Le bébé dans les bras, elle sortit dans les couloirs en compagnie de Nakoma et Amarok. C'est là qu'elle put entendre les appels et le début du chaos. Elle fronça les sourcils. Des singes ? Son esprit ne fit qu'un tour. On entendait déjà dans les couloirs les appels aigus des animaux. Faisant volte-face, elle alla confier sa fille à Janet, une femme dans la cinquantaine qui s'occupait régulièrement des enfants au sein du groupe. Après quoi, elle se dirigea dans les couloirs avec ses deux chiens.

Il ne fallut pas longtemps à la zoologiste pour se retrouver devant une scène presque irréelle. Des survivants qui couraient partout après les singes, qui cherchaient à les attraper ou à les tuer. Et les primates, rien moins que des patas, les plus rapides du monde. Elle sut immédiatement qu'ils provenaient du zoo, où elle s'était déjà rendue par le passé. L'agitation n'allait pas aider à maîtriser les animaux, ni même à les calmer. Avec une grimace, elle s'avança pour apporter son aide. Agiles, les singes s'enfuyaient sans trop de mal avec leurs larcins, parvenant sans trop de mal à échapper à la plupart des humains. L'attention de la jeune femme se porta sur un individu occupé à frapper une lampe torche sur le sol. L'arrivée des deux chiens-loups et de l'humaine eut pour effet de le faire se dresser sur ses pattes en montrant les dents, décidé à défendre l'objet. Des dents sacrément longues et acérées, en ce qui concernait les canines...

La confrontation se joua entre animaux, Nakoma et Amarok crocs dévoilés et poil dressés. Les singes étaient des intrus au sein de la meute et sur le territoire, et le châtiment allait être sévère. Mais les patas étaient habitués génétiquement à faire face à de gros prédateurs dans la savane africaine, et le singe n'avait pas peur. Amarok claqua des mâchoires en se passant la langue sur les dents, posture hostile traditionnelle des loups. Sa sœur passa à l'attaque. Elle était vive, mais le singe plus encore. Il bondit sur le côté, vers Thalia. Celle-ci tenta un plaquage façon Super Bowl, songeant qu'elle pourrait attraper l'animal. Trop rapide, celui-ci esquiva, et elle ne parvint qu'à le rattraper instinctivement par la queue. Le singe se retourna et planta ses dents dans son avant-bras, causant une douleur cuisante et une morsure assez profonde. Puis il détala. Serrant son bras ensanglanté contre elle, la zoologiste grimaça.


« Putain, comment est-ce qu'on arrête ces petites vermines ? »

Elle décida de faire un détour pour s'équiper d'une arme. Malheureusement, il n'y avait sans doute pas d'autre solution.


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1364
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 3 Aoû 2016 - 19:19


Jaden grogna tandis que les crocs de la bête sauvage tailladaient son dos. Le blond agrippa de sa main gauche ce qu'il pensait être le col du singe avant de l'envoyer valdinguer, par dessus son épaule, à travers la pièce. L'animal couina en heurtant le mobilier de la salle de classe dans laquelle les deux hommes se trouvaient. Plus prompt que Fitzgerald le fut à l'attraper, le Patas se remit rapidement sur ses pattes et détala par la porte au moment même où celle-ci s'ouvrit, filant entre les jambes de l'abruti qui venait d'offrir au primate une échappatoire. Bon, bon... Tyler était pas vraiment stupide mais à cause de lui, les deux caporaux venaient de perdre toute chance de capturer rapidement le spécimen.

- Merde ! tonna l'ancien marine.

Tout semblait s'être passé si vite. Ça avait commencé par des cris, typiques de ceux qu'on pouvait entendre dans n'importe quel documentaire animalier traitant de leur cousins simiesques. Et alors que l'alerte se répandait à travers tout le lycée comme une traînée de poudre, Clive et Jay voyaient débarquer l'une des bestioles directement dans la pièce qui leur servaient, à eux et au reste du conseil, de salle de réunion. Interdit, les deux militaires se regardèrent un instant. Une poignée de secondes tout au plus, le temps de bien réaliser ce qu'ils avaient sous les yeux et ce qui était en train de se passer dans l'enceinte du lycée. La réaction avait fusé. Fitzgerald s'était chargé de fermer la porte, Preston, lui, s'était avancé précautionneusement vers l'animal. La tête et la gorge. La majorité des singes visaient principalement la tête et la gorge lorsqu'ils passaient à l'attaque. C'était là l'une des seules informations qui lui était revenue en tête alors qu'il acculait petit à petit la créature dans un coin de la pièce. Sur sa droite, légèrement en retrait par rapport à lui, le caporal l'avait rejoint pour refermer le piège rudimentaire et grossier que les deux hommes représentaient. Il n'en avait pas fallu plus pour que le primate passe à l'attaque. Par pur réflexe, l'agent fédéral avait enfoncé la tête dans ses épaules, offrant son dos comme seule cible. Et les dents du Patas n'avait trouvé comme prise que la chair de son omoplate.

- Merde ! avait donc tonné l'ancien marine en voyant la bestiole leur filer entre les pattes. Fitzgerald et lui se dirigèrent de concert vers la sortie. Dans le couloir, les survivants courraient dans tout les sens.
- Désolé, je... tenta le responsable de la fuite du mammifère.
- Tu pouvais pas deviner, t'y peux rien, l'interrompit Jaden en franchissant la porte. Le blond se retourna vers celui qu'il considérait comme son bras droit. Prends une vingtaine de personnes avec toi. Il faut les empêcher de s'approcher des cultures si c'est pas déjà fait. Trouve Ian, fit-il à l'intention de Tyler cette fois-ci. Il faut que l'équipe médicale se tienne prête, on risque d'avoir des blessés. À commencer par lui donc.
- Jay ! La voix de sa mère avait retenti dans son dos.
- Ça va, je vais bien, rassura immédiatement l'homme à propos de sa blessure. En réalité, la morsure lui faisait un mal de chien mais il n'avait pas vraiment le temps de se plaindre. Il ne l'aurait certainement pas fait de toute façon.
- Où est Max ? demanda la cinquantenaire, certainement aussi inquiète au sujet de sa belle-fille que l'était le mari.
- À l'étage, répondit le fils en se mettant en marche. Elle était partie se reposer, tu peux... Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que, déjà, la matriarche Preston le devançait.

Il bifurqua au croisement d'un couloir et se dirigea vers l'armurerie. Jaden aurait pu se servir du couteau qu'il avait à la ceinture mais "chat échaudé craint l'eau froide" dit-on. Et là dans l'immédiat, la morsure lui avait passé l'envie de retenter sa chance d'en attraper un à mains nues.

- C'est toi l'experte sur le sujet non ? répliqua l'homme en arrivant au niveau de la zoologiste. Un coup d’œil vers le bras que la brune tenait contre elle et le sang qui maculait son haut. Ça n'avait pas l'air très très beau à voir. Son propre t-shirt ne devait pas être des plus beaux à voir non plus, cela dit. Tu devrais aller faire soigner ça. Tes connaissances nous serviront à rien si tu te vides de ton sang, rajouta le trentenaire.  

Machinalement, le blond se dirigea vers le casier devenu le sien où il rangeait son arme de point personnel. Sa blessure le tirailla alors qu'il passait le holster à sa cuisse et y rangeait son Five-seveN.

Now let's get down to business.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Trey Cassidy
#Connard
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/03/2014
Messages : 473

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 3 Aoû 2016 - 22:42

Entraînement quotidien oblige, on sort la tenue de sport... Ouais en fait, c'est un peu tout le temps la tenue de sport ici. P'tite échauffement tranquille et me voilà partis courir dans les couloirs et dehors, faire plusieurs tours avec quelques accélérations par ci par là, entraînement simple fractionner histoire de faire monter le palpitant. Il fait beau, pas trop chaud, franchement on est au top. Je sais pas ce qu'il foutait à l'intérieur, mais à chaque fois que je passais devant les fenêtres des bâtiments, j'en voyais certains s'exciter comme des débiles. Pas du genre « oh putain un macchabée, sa mère la pute faut que je m'excite la courge ! » mais plus du genre « J'suis excité là, j'ferais bien des bonds un peu partout histoire de me défouler le corps, parce que je suis trop débile pour venir me défouler dehors avec Trey, en même temps, même si je voulais, Trey est un peu trop chaud pour moi, j'arriverais pas à le suivre ». Bah non connard ! Si tu veux venir transpirer un peu, on peut aller à ton rythme hein, au pire je resterais une heure derrière pour faire un truc perso quoi, encore faut il demander ! Haussant les épaules, je continuais ma course et m'arrêtais sur une des tables dehors, c'était partis pour du poids de corps, dips, pompes, quelques tractions à la branche de cette arbre... Jusqu'au jour où elle allait me tomber sur la gueule, c'était couru d'avance cette histoire.

Une fois la séance fini, je gonflais les biceps en mode big gun vers le ciel et les matais un peu. Boom ! Puis je rentrais tranquille faire un tour dans la salle d'eau, histoire de me rafraîchir et me décrasser le corps. Un coup d'oeil dans le miroir, on regonfle le total, boom. La marmule !

Putain, t'es vraiment beau ma p'tite gueule.

Et là, qu'est-ce que je vois pas sur le lavabo derrière moi, dans le miroir... Un putain de macaque. Je me secoue la gueule, je regarde ma barbe, mes cheveux, je me passe le visage sous l'eau, et reviens vers le singe... Un singe, juste là. Je me retourne quand même, histoire de faire face à la bestiole. Il est là, devant moi, une soixantaine de centimètres, à me narguer avec sa teube à l'air. Oh. M'avançant d'un pas vers lui, il me sourit comme un idiot et me soutient le regard, t'es mal barré enfoiré !

Qu'est-ce tu branles là putain d'macaque ?! Tu t'es perdue ? Tu cherches ta mère ? Regarde moi le qui tient le regard là ! Tiens l'regard ! Tiens l'regaaaaaaard là !!!! Voilaaaa baltringue va !

Le voilà qui détourne les yeux et qui regarde tout autour de lui... Et ouais mon pote ! Y'a pas de fenêtres ici, y'a que la porte derrière moi, t'es baisé du gland ! Regarde le ce con, il est là à faire des trucs de singe, à se gratter les poils, regarde le il se gratte sous les couilles ce petit batard ahah ! Putain j'vais lui foutre un colier et une laisse, ça claque comme animal ça. Puis j'vais l'emmener avec les chiens, il va faire comme l'autre chimpanzé dans la vidéo à leur tirer la queue... Oh putain ! Le fou rire ! J'vois trop Alex ou Kaycee gueulait après le macaque qui nique leur chien... aaaaah ah ouuuuh le con ! J'avance vers lui et tend la main. Une petite caresse sur le crâne, le voilà qu'il m'attrape la main avec les siennes, c'est dans la poche.

Alors p'tit mongole, on fait quoi ? Ca te dit on...

L'enculé de sa mère venait de me mordre la main avec ses putain de longue dents, nom de dieu !! Je pissais le sang et lui se barrait tranquille en rigolant, tu vas voir enculé ! J'allais foutre du sang partout, mais j'vais l'avoir, Running back en action, watch and learn boyz ! Je courais après comme un dératé dans les couloirs, lâchant du sang derrière moi, ça pissait le sang, casse couille.

REVIENS LA P'TIT BATARD, REVIENS QUE J'TE MORDE MOI AUSSI.




Lequel d'entre vous
Prétend éteindre le Soleil ?
Tu m'parles de qui ? Est-ce qu'on se connait ? Est-ce que t'es trop petit ou est-ce que je te regarde du sommet ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Jeu 4 Aoû 2016 - 14:26

Pas évident de capturer ces choses. Le lycée était en effervescence, ces saloperies foutaient un vacarme monstre dans l'établissement, faisant les quatre cents coups, faisant des blessés et des effrayés. Chaque survivant couraient après une bête et Ayden ne faisait pas exception à la règle. Avec l'aide de Spencer et Theresa, deux autres habitants, ils parvinrent à bloquer deux des chimpanzés dans une pièce, autrefois utilisée pour les sciences. L'un d'entre eux tenaient entre ses pattes un tupperware qu'il ne parvenait pas à ouvrir puisqu'il était fréquemment dérangé par les humains. Les trois humains s'approchèrent du duo simiesque, mains tendues dans l'espoir de les approcher assez afin de les capturer. Spencer tenta le premier, suivit du muet alors que Theresa constata l'échec des deux hommes et la nouvelle fuite des singes.

Le français grogna et frappa le sol du poing. Bordel ! Encore raté ! Les hommes se relevèrent. Spencer grimaça et se tint l'épaule. Il s'était fait mal. Theresa proposa d'accompagner le blessé jusqu'à l'infirmerie. Le brun accepta et s'excusa auprès de son camarade avant de repartir à la traque aux macaques. Après de nombreuses minutes à courir, l'homme se stoppa pour reprendre son souffle, grinçant des dents et pestant contre l'arrivée des boules de poils. Un nouveau cri marsupial se fit entendre et Ayden se redressa pour aller trouver la source, courant jusqu'à elle. Seth débarqua d'un couloir et passa les bras autour des épaules de son frère en riant à moitié, essoufflé.

- Alors, frangin ? Toi aussi tu joues le chasseur ? Fais gaffe à pas te faire mordre hein. Allez... C'est reparti !

Un tapotage d'épaule puis le gaillard quitta la pièce, laissant l'illustrateur en compagnie de quelques survivants afin qu'ils retournent à la poursuite des importuns.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:36


Ce matin là, la galloise s'était réveillée légèrement courbaturée d'avoir dormi de travers, à moitié sur le sol. Les cauchemars étaient toujours aussi présents bien qu'elle savait maintenant qu'elle pourrait aller réveiller Ayden si elle ne parvenait pas à gérer l'angoisse ; le ferait-elle réellement ? Elle n'avait pas envie de le déranger plus que toute la peine qu'il se donnait déjà à venir lui tenir compagnie chaque jour.

Elle s'était levée en grimaçant et, comme à chaque fois, s'était dirigée vers la fenêtre, ouvrant le volet en plissant les yeux pour se protéger des rayons bienfaiteurs du soleil. Quelques personnes traînaient dans la cour et un peu de bruit se faisait entendre dans le couloir. Se passant rapidement son peigne dans ses longs cheveux un peu emmêlés, elle les attacha en une haute queue de cheval pour ne pas être gênée, d'autant plus qu'avec la chaleur qu'il faisait, elle supportait mal de les sentir se balader sur ses épaules.

Alors qu'elle s'apprêtait à se réinstaller sur sa couchette, un vacarme assourdissant vint du couloir, des cris ; la galloise se figea net. Est-ce que des malades avaient réussit à entrer dans l'enceinte du lycée ? Ou des Hommes de l'extérieur ? Attendant un instant que les bruits se calment, elle finit tout de même par se lever et aller vers la porte qu'elle ouvrit lentement. Passant sa tête dans l'encadrement Rosaleen zieuta à droite, puis à gauche ; personne. Elle ne sortait pratiquement jamais en journée et c'est d'un pas mal assuré qu'elle se planta au milieu du couloir pour essayer d'en savoir un peu plus sur l'agitation qui semblait habiter le lycée. De là, elle ne vit pas immédiatement la boule de poils qui arrivait derrière elle, ne la remarquant que lorsqu'elle fila entre ses jambes. Un singe ? Regardant l'animal filer avec de grands yeux écarquillés, la rousse se mit en route à sa suite. D'où pouvaient-ils bien venir ?

Au détour du couloir, la jeune femme aperçu le petit chimpanzé un peu plus en avant, occupé à fureter dans un carton qui traînait là. S'en approchant lentement, elle bloqua sa respiration avant de se jeter en avant pour l'attraper... et de le manquer. Sur ses genoux, la galloise soupira en le regardant s'enfuir avec un semblant de ricanement.


Revenir en haut Aller en bas
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Ven 5 Aoû 2016 - 11:04

Des cris et des hurlements de stupeur avaient déchiré le silence. Un silence d'ailleurs rassurant auquel il s'était plutôt accoutumé. Ces bruits, ces appels, avaient éveillé les esprits assoupis. Notamment le siens... Wade avait piqué un léger somme, assommé par les précédentes journées, sans doute bien plus épuisé moralement que physiquement, il s'était laissé partir une petite demi-heure avant de songer à rejoindre les autres. Entre deux songes, il s'était redressé sur ses coudes, les paupières faisant encore offices de barrière avec l'animation dans les couloirs.
En ne voyant personne dans la salle de classe qui leur servait de chambre, il se rendit à l'évidence que sa petite femme et son gamin avaient dû élire domicile ailleurs, veillant à ne pas réveiller le père.
Il avait tourné la tête à droite puis à gauche, puis s'était redressé rapidement sur ses pieds réalisant le possible aspect critique de la situation. Des rôdeurs, ici et maintenant ? Trop de sentinelle veillait au bon fonctionnement de la machine. Impossible qu'un de ces êtres aient pu rentrer dans leurs murs. Mais alors, de l'intérieur ? En deux mouvements, il s'était armé, favorisant l'arme blanche plutôt que l'arme à feu. S'il avait eu largement le temps de s'habituer à son poids, il se trouvait plus à l'aise avec le couteau. Wade devait retrouver rapidement sa famille. Évaluer la crise et l'état du couloir arrivait en premier rang. En commençant à entrouvrir la porte de la salle, il entendit un cri strident dans le couloir, plus proche de l'animal que du mort vivant.
C'était quoi ça ? À la même seconde, il voyait filer à vive allure un groupe de trois personnes. Sans trop avoir eu le temps de voir qui s'était, Wade tirait enfin totalement la porte pour se retrouve à l'extérieur pour suivre le mouvement. Bordel, qu'est-ce qui se passe ici ? À l'évidence les bruits de fond ne lui inspiraient rien. Il avait beau avoir de l'imagination, il avait encore la tête dans le cul.
Des singes ! Des singes putain ! S'il avait pu s'étouffer avec sa langue, la tout de suite, il serait devenu bleu immédiatement. Ahah. Des singes. Il allait vite fait se rendormir et faire comme s'il n'avait rien entendu. Pour croire il fallait voir, et en passant plusieurs salles de classe, c'est en voyant Finn en descendre un d'une balle dans la tête qu'il réalisa que c'était vraiment la réalité. Les yeux écarquillés, il laissa son regard retomber en même temps que le singe rencontrait mollement le sol. Une grimace de dégoût. Un headshot sur une si petite cible... Du talent ça ! Il aurait pu applaudir si il venait pas de voir passer un singe à quelques centimètres de lui. Par réflexe, il avait détourné son regard du travail de Finn pour tenter d'attraper la curieuse bestiole. Tenter, parce qu'il était certain qu'il n'aurait pas réussi à sentir le poil de l'animal entre ses doigts. Pourtant, il l'avait bel et bien attraper, resserrant sa poigne sur le dos râpeux de la bête. La surprise fut encore plus grande lorsque l'animal se retourna contre lui et lui planta ses crocs dans le pif. Putain de bordel de cul, dans le pif ! Une douleur aigüe lui fit lâcher prise machinalement, donnant le champ libre à l'affreuse qui se volatilisait déjà, du sang, son sang plein les babines et il en avait partout, partout sur le visage.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 373
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Ven 5 Aoû 2016 - 17:54

Jay ne tarda pas à déboucher près de Thalia, blessé lui aussi. Visiblement, les singes n'hésitaient pas à mordre si cela s'avérait nécessaire. Un animal acculé pouvait se montrer dangereux, et avec toute l'agitation qui régnait dans le lycée, le tout dans des lieux relativement confinés... Il y avait fort à parier que l'agressivité des primates allait enfler. Cette idée lui tira une grimace. Les singes étaient des animaux méconnus sur certains points. Peu nombreux étaient les gens qui savaient que ces bêtes pouvaient faire preuve d'une violence extrême, et se montrer réellement dangereux. Il fallait qu'ils se débarrassent d'eux avant que cela ne se produise. Et avant que les blessures ne se multiplient...

« T'en fais pas, c'est pas aussi sérieux que ça en a l'air. J'irai faire soigner ça plus tard, pour le moment il faut limiter les dégâts. Avec toute cette agitation, ils vont devenir plus agressifs et les blessures pourraient devenir sévères... »

La zoologiste posa une main sur la nuque de ses chiens-loups. Amarok renifla le sang qui coulait de sa blessure et geignit. Sa sœur était tendue comme la corde d'un arc, poil dressé et prête à bondir sur le premier singe qui viendrait. La jeune femme fit signe à Jay de la suivre, puis elle avança plus avant dans les couloirs. Elle ne se faisait pas d'illusion sur ses chances de mettre dans le mille avec une arme à feu sur une cible bougeant aussi vite que les patas. Du coup, elle opta plutôt pour une batte de baseball qu'elle récupéra à terre. Quelqu'un avait dû la laisser tomber, à moins qu'un singe l'ait dérobée avant de s'en désintéresser... Qu'importe.
Alors qu'ils s'approchaient du chaos, un nouveau singe fit son apparition, tenant dans ses mains une poupée qu'il avait volée. Sans attendre, les chiens se jetèrent vers lui. Une fois de plus, le primate fut plus rapide, abandonnant sa prise pour mieux s'échapper. Ce faisant, il bondit et se mit à portée de Thalia. Celle-ci frappa de sa batte... qui s'écrasa contre le mur avec un bruit mat, le choc remontant le long de son bras. Raté. Avec un soupir las, elle secoua son bras endolori, ménageant l'autre, puis elle poursuivi sa traque dans les couloirs.


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Aujourd'hui à 21:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Born to be Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Born to be wild... [Dream Shadow]
» born to be wild (adixia)
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» Born to kill all lives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-