Partagez | .
 

 Born to be Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Lun 15 Aoû 2016 - 1:09


Du 308 disait Matthew. Vu la taille de la bête, au moins oui. La jeune femme fronça un instant les sourcils, alors que Ian se la jouait ado attardé en manque de sensation fortes. Heureusement, le pilote prit son parti alors que Ian répondait sèchement à ce dernier.

Continue comme ça et c'est pas le gorille qui va t'emplafonner, mais moi. Lâcha t-elle entre ses dents serrées, prenant en compte les indications de Thalia. En même temps, elle n'avait pas forcément prévu de serrer la main à ce truc ou de tenter de lui faire un câlin comme semblait vouloir faire cet imbécile de Ian. Bordel, elle était ou Rosaleen pour lui secouer les puces là ? Pas là mais t'es ouuuuu ? visiblement.
Et sans doute que son haussement de voix ne plut pas forcément au gorille, vu qu'il ne trouva rien de mieux à faire que d'essayer à nouveau de lui arracher la tête, alors qu'elle reculait vivement d'un pas.

Ola bijou, on s'calme.

Pas regarder dans les yeux. Pas regarder dans les yeux. Pas regarder dans les yeux. Elle eut bien envie de crier au gorille que c'était Ian qui l'avait défié et pas elle, mais s'en avisa sagement en préférant fixer d'un oeil noir le médecin à ses côtés.

Si j'meurs à cause de toi, ça va chier. Alors tu recule encore d'un pas. Tout. de. suite.

Quelle idée aussi de re tirer un coup de feu alors que ça n'avait pas marché la première fois... Lex soupira à nouveau, jetant un regard désespéré à Thalia et Matthew.

Y'a pas un truc pour calmer un gorille sérieux ? Une banane, une fléchette tranquilisante, qui à ça dans sa poche ?





Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 2943

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mar 16 Aoû 2016 - 20:18



BORN TO BE WILD

Tout le monde sait qu'il n'est pas bon de jouer avec le feu. Même vous. Et évidemment, cela vaut également pour un animal sauvage d'une force aussi colossale que celle du grand singe que vous tentez d'éloigner. Mais ici, on parle de danger et de survie. Vous ne pouvez pas prendre le risque de laisser le gorille se promener comme bon lui semble dans le périmètre du lycée, même si l'on part du principe qu'il aura la bonne idée de rester dehors. C'est pour cette raison que vous êtes sortis, et que vous tentez de l'effaroucher avec des tirs.

Dans toute situation se produit toutefois un point de rupture. Le stress et le bruit conjugués finissent par provoquer la colère du primate. Celui-ci se trouve désormais devant les portes du gymnase, déjà malmenées quelques mois auparavant par le conflit pour le contrôle du lycée. Repoussé jusque là et rendu fou de rage, il charge la seule personne qui se trouve entre lui et les portes : Marco. La trentaine, issu de l'immigration italienne, pizzaiolo de son état, Marco est un brave type un brin grande gueule mais toujours prêt à rendre service. Malheureusement pour lui, le gorille lui saisit la tête en même temps qu'il défonce les portes du gymnase. Le pauvre homme finit totalement écrabouillé au sol devant les yeux impuissants de ses camarades, hurlant tant que c'est possible alors que les poings furieux de l'animal s'abattent sur lui jusqu'à ce qu'il succombe.

Désormais, vous vous retrouvez face à un grand singe fou de rage, décidé à vous attaquer, le tout dans un lieu confiné : le gymnase en cours de réaménagement. Heureusement pour vous, certains survivants sortent du lycée pour vous apporter des armes de chasse et les balles correspondantes. De gros calibres qui vous permettront d'abattre le gorille, puisque c'est la seule solution qui vous reste. Malheureusement, seules quatre armes sont disponibles... il va falloir les confier aux meilleurs tireurs, et économiser les balles.

Informations

♦ Seules quatre armes de chasse sont disponibles : mettez-vous d'accord dans le flood pour savoir à qui elles doivent revenir. Ceux qui ne disposeront pas de ces armes de chasse pourront aider les tireurs à distraire le gorille pour l'abattre plus facilement.

Pour ceux disposant d'une arme de chasse, il va falloir lancer un dé spécial à chaque réponse, dans le flood. Il vous indiquera si votre tir réussit (réussite) ou rate (échec). Au bout de cinq tirs réussis, le gorille sera abattu.

♦ Lorsque le gorille sera abattu, les survivants restés enfermés dans le lycée pourront sortir pour se rendre au gymnase pour voir comment tout s'est fini, savoir quelles sont les pertes, apporter de l'aide...

♦ Le flood se trouve ici. Il faut vous y rendre pour lancer un dé déterminant votre action, et pour vous organiser entre vous afin de savoir qui fait quoi et où.

♦ Les réservations se font ici, il est impératif d'y aller avant de poster une réponse.

♦ Ce tour dure 5 jours, et le nombre d'interventions est libre. N'hésitez pas à vous référer au sujet des inscriptions pour revoir les règles mises en place.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6179
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 17 Aoû 2016 - 16:59



Il arrivait que parfois, Maxine oublie qu'elle était enceinte. Comme à ce moment ou tout le monde s'était agité après que l'alerte ait été donnée. Anna lui avait saisi fermement l'avant bras pour l'arrêter dans sa course vers l'extérieur. Le regard que la matriarche Preston planta dans celui de sa belle fille fut sans équivoque. Sa place n'était pas dehors. Sa place était à l'intérieur, le plus loin possible des accès que pouvait emprunter ce gorille qui rôdait dangereusement autour du lycée. Et Jay qui venait de passer en courant juste à côté d'elle, sans même prendre le temps de s'arrêter, devait penser la même chose.

« Je ne peux pas rester là à rien faire ! » Pesta Maxine, le nez froncé par la colère d'être totalement inutile. Mais c' était aussi sa manière de dire qu'elle n'irait pas se cacher au fond de sa chambre et qu'Anna pourrait bien dire ce qu'elle voulait, rien ne la ferait changer d'avis. Sans plus attendre, l'institutrice s' était mise en mouvement, aidant les autres à sécuriser les portes en glissant des meubles devant. Et finalement, plantée devant une fenêtre, elle assista aux tirs et à l'entrée fulgurante de l'énorme animal. Dans l'agitation qui se déroulait à l'extérieur, Maxine ne cherchait qu'une seule tête blonde du regard. Lorsqu'elle la trouva enfin, la brune fit un bond de recul. « Ils n'arriveront jamais à le tuer avec ça.. » Avait elle lancé avant de se mettre à courir dans les couloirs en direction de l'armurerie. Il ne fallait pas sortir d'Harvard pour savoir que le calibre des armes ne suffirait pas pour abattre une bestiole de cette taille mais, chance pour Maxine qui vivait avec un ancien militaire, elle savait exactement ce qui ferait l'affaire.

« Prenez ça ! » Dit elle en refourguant une boite de cartouche entre les mains de sa belle mère. « Max, tu ne peux pas y al.. » Bredouilla Anna, dans le dos de l'institutrice qui attrapait une seconde arme, puis une troisième et finalement une quatrième. Elle ne prit même pas la peine de lui répondre, ni même de la regarder, bien trop concentrée et décidée. En l'ignorant totalement, elle passa à côté d'elle, les bras chargés. Elle n'avait pu en prendre que quatre et intérieurement, elle priait pour que cela suffise. Elle n'était pas certaine d'avoir le temps de faire un autre voyage jusqu'à l'armurerie.

Malgré son ventre rond, Maxine se mit à courir jusqu'au gymnase et, une fois à l'intérieur, elle ne put s'empêcher de s'arrêter pour observer le gorille, toujours aussi fou de colère. Elle resta bête, l'espace de dix secondes, impressionnée par la taille et la violence du primate. « JAY ! » Hurla elle pour attirer l'attention de son mari. Sans attendre, elle lui lança l'arme. « Alex ! » Elle fit de même avant de se mettre à courir pour se rapprocher de Finn. « Tiens ! » Lui lança elle en lui collant l'arme entre les mains.« Toi ! » Ordonna elle en désignant la personne à qui elle confia la dernière arme qu'elle avait ramené. A reculons, Maxine reprit le chemin par où elle était arrivée sans lâcher l'animal du regard une seule seconde. Elle devait pouvoir faire autre chose. Autre chose que d'amener des armes.




- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 17 Aoû 2016 - 17:23


Le monde tournait de moins en moins rond, à peine deux semaines après le squatte des singes au lycée, maintenant y avait un gorille qui venait de s'incruster! Un GORILLE ! C'était quoi le next ? Un panda roux ou un putain de gros chats avec des griffes et des dents acérées ? Ok le zoo, c'était sympa, quand il était petit, il adorait y aller, voir les animaux en cage avec des grillages infranchissables et des fils électriques sur le haut pour prévenir d'une quelconque escapade. C'était cool et sûr ! T'avais accès parfois à des endroits ou des petits lémuriens venaient se poser sur ton épaule mais là, c'était un gorille et avec le bordel qu'ils faisaient pour l'éloigner, ça n'avait fait que l'exciter à un point que le pizzaiolo y passa.

C'était pas un très beau spectacle, personne ne pouvait y faire grand chose, il était heureux que ce ne soit pas lui. Putain survivre à une épidémie, puis à une semi-guerre et crever par un gorille, un délire totale ! Norman fit une grimace quand les poings du gorille s'abattirent plusieurs fois sur ce pauvre Marco. On pouvait entendre le moindre de ses os se briser et ses hurlements couplé au sang qui montait dans sa gorge rendait la scène assez gore.

"Quelqu'un à une idée de comment tuer Kerchak?" A cette question, il entendit Max criait non loin de lui et lui ordonna de prendre le fusil de chasse. L'arme en main Norman haussa les sourcils et se demandait si c'était une bonne chose qu'on lui refile ça ? Enfin ce n'était pas le pire au niveau de l'aim mais il pensait qu'il y avait mieux autour de lui pour exécuter ce tire.

Les mains de l'électricien se resserrèrent sur la crosse de l'arme et se mit en position pour essayer de viser un minimum sa cible. C'était une grosse bête alors s'était quitte ou double, il touchait ou il ne touchait pas. Faisant le vide dans sa tête, il se concentra pour donner le meilleur de lui. Il repensait au conseil de Jaden, la position adéquate et la plus agréable pour réussir un bon tire.

Norman lança un regard à ses partenaires, il était temps de faire feu, de tuer cette bête et de faire un bon festin dans la soirée ! Il n'avait jamais goûté de la viande de gorille, peut être que ça avait bon goût après tout.

La crosse bien calé au creux de son épaule, le doigt le long de la détente prêt à faire feu, l'électricien resserra sa main sur le garde main et vida l'air dans ses poumons avant d'appuyer sur la détente. Le coup de feu retentit et atteignit sa cible, qui grogna de douleur et d'énervement. "yes!" marmonna t'il la mâchoire serrée


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Mer 17 Aoû 2016 - 18:49


Merde... Recule ! Cria t-elle à Ian en le tirant vers l'arrière alors que le singe se jetait sur leur passage en direction des portes du gymnase.

Les choses avaient basculés dès l'instant ou le gorille s'était jetté sur Marco. Lex n'avait même pas eu l'occasion de crier le nom de l'italien que ce dernier se retrouvait déjà au sol, massacré par l'animal sauvage alors qu'elle ne pouvait s'empêcher de voir les poings de l'animal écraser les os de leur ancien collègue. Elle n'avait jamais eu l'occasion de réellement discuté avec Marco, mais du peu qu'elle le connaissait elle avait toujours apprécié ce dernier. Ses mâchoires se contractèrent alors qu'elle relâchait enfin la pression sur le doc, et qu'une voix féminine l'interpellait en lui collant un fusil dans les mains.

Maxine ?

Jay allait la tuer, ne put-elle s'empêcher de penser, avant de remercier l'institutrice d'un signe de tête pour le fusil tandis que la brune retournait en direction de l'intérieur, au soulagement de Lex. Et dire qu'elle avait toujours été contre les armes à feux... La bonne blague.
Un court instant, elle baissa le regard sur l'arme qui pesait un certain poids, resserrant sa prise sur cette dernière. Ca ne devait pas être bien compliqué. Retenir sa respiration, viser, tirer et garder les yeux ouverts. C'était bien tout ce qu'elle avait compris pour que ce truc fasse mouche. Croisant le regard de Norman alors qu'il posait sa question sur comment tuer un gorille en 10 leçons, elle ne put s'empêcher de hausser les épaules, jusqu'à ce que ce dernier ne vise et touche sa cible.

Ok ... Murmura t-elle pour elle même en relevant le fusil, tentant de se remémorer en catastrophe les conseils de Jaden sur la chose, ancrant ses jambes dans le sol alors qu'elle visait le gorille qui la fixait d'un air mauvais. Garder les yeux ouverts, et tirer.

Alors que le coup partait, une violente douleur à l'épaule la fit grimacer alors que sa balle atteignait la cible, Kerchak poussant un râle mécontent. Maudit recul, pensa t-elle amèrement alors qu'elle rechargeait l'arme, prête à tirer à nouveau.
Ils allaient bien finir par l'avoir ce foutu singe...



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Finn Wilson
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 111
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Jeu 18 Aoû 2016 - 2:18

Quand il apprit qu'un gorille zonait autour du lycée, il n'avait même pas songé à une blague avec la descente des petits singes. Et il était descendu avec les autres pour voir ce qu'il en était. D'abord sans arme, il n'avait pas vraiment voulu s'aventurer seul au devant du grand singe. Il s'était contenté de regarder les autres faire et sentir la frustration le ronger tant l'animal bougeait à peine de sa position. Dans sa tête, il se répétait la même phrase, nerveux. «Ils vont l'énerver, ils vont l'énerver. » La mâchoire serré. Il avait baisser sa garde et son regard un peu trop longtemps quand un hurlement se fit entendre. Il assista alors horrifié à la mort de Marco. Entendant même le craquement significatif de son crane qui lui retourna l'estomac. « Rentrez tous ! Cassez vous de là !!!» avait-il hurlé par réflexe à l'intention des plus proche du périmètre du gorille.

Maxine débarque lui collant un fusil entre les mains et la remercie d'un signe de tête. Il se sentait déjà plus à l'aise. Bon canadien, il n'aimait pas vraiment la violence mais depuis plusieurs mois maintenant, il se sentait nettement plus à l'aise équipé d'un calibre entre les mains. Dire qu'il n'était pas fan des armes seraient un mensonge. Il aimait chasser avec son père et son frère le dimanche dans les forêts qui bordaient sa ville d'enfance. Et donc il s’intéresse à chaque fusil qu'il avait eu à manier jusque ici, en prenant un soin quasi religieux après chaque partie de chasse.

Il porte l'arme à sa vue, le viseur à l'oeil. Et les migraines fantômes qui menaçaient de lui rendre visite depuis quelques minutes s'étaient bel et bien manifester. « Pas maintenant » marmonna-t-il les dents complètement serrés. Sa respiration s'accélère, la douleur lui prend rapidement tout le crâne. Un tir éclate dans son oreille et le résonnement du gymnase transporte le bruit. C'est comme un coup de massue dans son crâne. Second tire d'Alex, chacun atteigne sa cible et Finn souffre encore un peu plus. Sa vision se trouble, son canon ne reste pas immobile. Son visage pâlit dangereusement. Ce dont il avait besoin, c'était d'obscurité et de calme, mais là n'était plus le moment. Il pouvait avoir des petits singes qui court de partout, un gorille plus gros que lui, ne devrait pas être difficile.

Il appuie sur la gâchette, la crosse s'enfonce dans son épaule, ce qui trahit le manque de maintient dont il fait preuve, le canon se soulève, il manque sa cible lamentablement et recule d'un pas et secouant sa tête. « Merde ! » éclate-t-il encore plus frustrer, en colère contre lui, en colère contre l'animal, en colère car il a encore vu un de ses camarades mourir devant lui...



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1361
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Sam 20 Aoû 2016 - 9:01


Quelque chose n'allait pas. Une conviction plus qu'un pressentiment. Conserver les munitions, privilégier les armes blanches, éliminer les infectés en silence, c'était les consignes pour ceux qui surveillaient le périmètre du camp. Entendre des tirs n'avaient rien de bon, que l'intervalle soit régulier ou non. La menace devait être plus importante qu'un simple petit groupe de rôdeurs pour qu'ils en viennent à utiliser leurs armes à feu. Preston sauta de son siège et laissa derrière lui l'ancien bureau qu'occupait Moore pour se diriger vers les escaliers situés en face. Dévalant les marches qui menaient au rez-de-chaussée, le trentenaire n'eut pas à se presser davantage avant d'apprendre, de la bouche d'un des habitants du lycée, ce qui agitait le camp cette fois-ci. Un gorille. Comme si les singes n'avaient pas suffi, il fallait maintenant que leur refuge reçoive la visite d'un gorille. L'agent spécial accepta la nouvelle en ne cherchant ni à comprendre comment cela pouvait se produire encore une fois en si peu de temps ni ce qui pouvait bien pousser les primates dans leur direction.

Jay dépassa son épouse sans même s'arrêter. Le blond bifurqua au détour d'un couloir se dirigea vers la sortie la plus porte, passant la porte à la volée. L'attroupement de curieux devant le gymnase ne pouvait signifier qu'une chose : les premières tentatives pour la faire fuir avaient échoué et c'était là que l'attraction du jour s'était recluse. Ça par contre, ça il allait chercher à comprendre comment cela avait pu se produire et des oreilles risquaient de siffler. Les Patas étaient petits, agiles. Qu'ils arrivent à se faufiler dans le camp n'avaient rien de très étonnant. Un gorille en revanche... Qu'il soit parvenu jusqu'à Emerald était peut-être déjà un miracle en soi mais il n'aurait jamais dû entrer. Il n'aurait jamais dû se retrouver à l'intérieur du lycée. Et il n'aurait jamais dû avoir l'occasion de s'en prendre à Marco. L'ancien militaire arriva au moment même où le Dos argenté faisait montre de toute sa force. La bestialité dans l'une de ses expressions les plus pures. Interdit face à un tel déchaînement de colère, le caporal regarda le spectacle macabre sans bouger d'un cil, impuissant. Il n'y avait rien d'autres à faire de toute façon, rien qui ne puisse sauver leur camarade d'une mort certaine. À partir du moment où le primate avait mis la main sur l'italien, c'en était fini de lui. Lorsque l'animal cessa d'abattre ses poings sur l'immigré et leur fit face, bombant le torse, le regard du leader croisa celui du mâle dominant.

De toutes les espèces du règne animal, celle des gorilles avait toujours fait partie de celles qui intriguaient le plus le blond. Il y avait quelque chose dans leurs yeux, une certaine sagesse, une certaine humanité qu'il n'expliquait pas. Ce qu'il vit cette fois-ci n'avait pourtant rien de sage. Une lueur sauvage, féroce, brillait dans les deux billes noirs du dos argenté. Il tempêtait, ses narines fulminantes trahissaient l'état d'esprit dans lequel se trouvait le primate. Les cris qu'il produisait, toutes dents dehors, les dardaient d'approcher. Jaden ne détacha son regard que lorsque la voix de Maxine retentit dans son dos. Dans un mouvement réflexe, il rattrapa tant bien que mal l'arme que lui lança sa femme. Il aurait pu rouspéter, lui rappeler une fois encore qu'elle était enceinte qu'elle n'avait rien à fiche ici, à quelques mètres seulement d'un gorille acculé et prêt à se défendre mais la situation ne s'y prêtait pas. Gardant l'animal dans son champ de vision, il suivit sa compagne du regard alors qu'elle distribuait les armes et ne se concentra de nouveau sur la bête que lorsqu'elle fut suffisamment éloigné.

Ne perdant pas un seul instant de plus, Preston arma le fusil de chasse, cala la crosse contre son épaule et mit le grand singe dans son viseur. Presque à regret, il fit feu, au même moment que les autres, et un, deux, trois petits nuages de sang teintèrent immédiatement l'air pendant une brève seconde. Dans un geste rapide, Jay tira sur le verrou pour éjecter la cartouche et le remit en place pour en charger une nouvelle avant de remettre son index sur la gâchette.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Born to be Wild   Aujourd'hui à 3:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Born to be Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Born to be wild... [Dream Shadow]
» born to be wild (adixia)
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» Born to kill all lives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-