Partagez | .
 

 Nonsense.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Mar 23 Aoû 2016 - 23:10

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Finalement, le grand brun était très heureux de voir que Levia avait retrouvé le sourire; et elle riait même ! Et malgré qui avait la bouche pleine de nourriture plutôt succulente, il afficha un grand sourire à son tour, tel un gamin. Et après la remarque qu'elle eut faite, il ne put s'empêcher de rétorquer alors.

- Non, le cannibalisme c'est peu pour moi. J'aurais préféré mourir de faim que de toucher à n'importe quel membre humain. Beurk...

Et il se mit alors à rire à son tour. Il ne savait pas forcément pourquoi il le faisait, mais chose certaine: il riait de bon cœur. Il faisait ressortir sa joie comme il le pouvait, et il le faisait avec un certain naturel qui pouvait être un peu déstabilisant, surtout en ces temps apocalyptiques. Lui, arrivait à faire une petite parenthèse, une petite pause parfois, et cela lui faisait un grand bien. Mais comme il était persuadé que les deux jeunes continueraient de faire route ensemble. Et sa petite monotonie solitaire allait prendre désormais fin. Il allait enfin pouvoir faire la causette à une vraie personne et non plus dans le vide, raconter des blagues pourries et s'endormir un peu plus sur ses deux oreilles. Enfin bref, la belle vie quoi ! Il ne fallait pas grand chose à cet homme pour être heureux. Et lorsqu'il l'était, il ne cachait en aucun cas sa joie.

C'est alors qu'elle lui demanda s'il voyageait encore seul, et c'est sans mal qu'il lui avoua que non. Malgré avoir rencontré deux amis qui voyageaient ensemble, ils s'étaient vite tirés en prétextant aller chercher de quoi manger. Il s'était encore une fois bien avoir. Et à cette pensée il haussa les épaules, avant de retourner la question à la jeune femme. Lui aussi, il voulait savoir ce qu'elle avait fait durant ce mois passé, si elle avait rencontré des gens, partagé quelques soirées et nuits, ou même de simples journées avec eux. C'est alors qu'elle commença à raconter sa petite histoire, et Kerwan se tut alors. Il cessa même de manger afin de l'écouter, très attentif. Elle semblait vraiment affectée de la mort de cette Katarina et Kerwan ne put s'empêcher d'afficher une légère moue, en compassion envers la jeune femme. Les biscuits lui faisant tant envie, il ne put attendre un peu plus avant de reprendre son "repas", et écouta les derniers dires de la jeune femme. Apparemment elle avait trouvé refuge dans un camp, loin. Et elle dût quitter ce camp pour venir ici, à Seattle. Elle avait vraiment du courage pour avoir fait cela, et Kerwan avait un peu d'admiration envers elle, car elle était arrivée ici toute seule. Mais il ne répondit rien, absolument rien à tout ce qu'elle venait de déballer, car il n'en voyait pas l'utilité.
C'est alors que, lorsqu'elle lui proposa de rentrer avec elle, à ce fameux refuge, le grand brun manqua de s'étouffer. Il bu un peu d'eau afin de faire passer le biscuit et repris légèrement son souffle. Il faisait de grands yeux, surpris qu'elle lui propose ça. Le jeune homme ne savait trop quoi répondre et quoi penser face à cela. Les rejoindre ? Mais pourquoi ? Ce n'était pas ce qu'ils avaient convenu, un mois plus tôt... Et il ne put masquer cette pointe de déception sur son visage.

- Comment ça, que je rentre avec toi ? A ton refuge ? Mais... On devait pas continuer de voyager tous les deux, ensemble ? La vie dans une communauté c'est pas fait pour moi, vraiment. J'ai toujours été solitaire et j'ai besoin de bouger constamment. Et qui dit refuge, dit règles de vie, tâches à exécuter tout le temps, tensions, etc. Il marqua une petite pause, posant le paquet de biscuits devant lui. Il regarda droit dans les yeux la jeune femme, puis repris. Voila pourquoi tu es venue ici aujourd'hui: pour me demander de VOUS rejoindre. N'est-ce pas ?

Il n'en revenait absolument pas. Jamais il n'aurait pensé qu'elle "trahirait" leur promesse. Et faire tout ce chemin pour.... Ça ? Voila que toutes les pensées de Kerwan vis à vis de ses futures mésaventures en compagnie de la jeune femme s’effondraient. Son sourire avait disparu, laissant place à un visage neutre, voire un peu froid. La déception était vraiment grande. Ses yeux se mirent à fureter un peu partout dans la pièce, puis il repris, avec douceur.

- Au fait, c'est qui ce Noah ? Vu que tu l'as mentionné plusieurs fois. Je t'avoue que je suis plutôt curieux là.

En posant cette question, son estomac se serra un peu. Kerwan avait peur de voir sa déception grandir à nouveau, et de voir sa promesse complètement dissoute. Il pinça sa lèvre inférieure en attendant une réponse de la jeune femme assise en face de lui, réticent vis-à-vis de sa réponse.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Mar 23 Aoû 2016 - 23:42

Je sais, je-

Levia ne s'était pas attendue à ce que Kerwan le prenne ainsi. D'abord le silence, ensuite la stupéfaction, l'incompréhension, la sensation de trahison. Le cœur de la jeune femme s'affola, elle ne pensait pas à mal, mais elle n'avait pas vu à quel point Kerwan craignait les autres, à quel point être avec des gens lui faisait peur... Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il le prenne ainsi, et à sentir naître en elle une déception immense. Ce n'était pas pour autant qu'elle voulait abandonner, parce qu'elle ne lui souhaitait que du bien.

Ils ne sont pas nombreux, juste une dizaine, et... Ils ont un abri, des murs, de la nourriture ! Expliqua-t-elle d'une voix un peu plus forte, avec plus de vigueur, pour tenter de se montrer convaincante. Elle voulait qu'il l'entende, qu'il l'écoute, qu'il sache qu'elle ne voulait que son bien : Quand on les a trouvé, on était exténués, Noah était malade et blessé, et moi je n'avais rien mangé depuis des jours. Ils nous ont sauvé, ils ont même un médecin avec eux, des chèvres, des poules ! Tu n'imagines pas !

La juive eut un petit rire, qui se voulait naturel, mais qui fut un peu forcé, et qui retomba vivement juste après. Kerwan ne mordait pas. Elle le sentait. Sans se décourager, elle perdait peu à peu l'espoir qu'elle avait éprouvé jusqu'ici de le voir la suivre. Elle craignait un refus, elle en avait peur. Alors que jusqu'ici, elle avait pensé qu'il la suivrait, qu'il serait motivé, partant, pour se mettre à l'abri et survivre en sa compagnie...

Ça fait du bien de pouvoir se reposer, compter sur d'autres gens. Ils sont vraiment bons, reprit-t-elle en douceur, d'une voix qui trahissait l'affection qu'elle portait pour ses sauveurs et amis maintenant. On a passé des semaines dehors, à compter l'un sur l'autre avec Noah, et même si on est toujours envie, et qu'on se fait confiance, ça a été vraiment l'enfer. On a perdu notre amie, on a passé un temps fou à tenter de fuir Seattle sans y laisser un bras... On s'est fait attaquer par d'autres survivants qui ont tenté de nous tuer... Les quelques jours qu'elle avait passé loin des autres avaient manqué de la rendre cinglé. Elle parlait à des morts, à celui qui la suivait partout pour la protéger à l'aide de son odeur. Elle estimait trop Kerwan pour avoir envie que ça lui arrive un jour... Tu ne vas pas pouvoir continuer longtemps tout seul, Kerwan. Le monde devient complètement dingue, et quand ce n'est pas lui, c'est nous qui perdons totalement la tête...

Et quand la question sur Noah fusa, Levia se décomposa. Quel était le souci ? Elle ne savait pas. Elle ne put mettre le doigt dessus sur l'instant, contemplant l'homme avec une pointe de curiosité et d'incompréhension :

C'est- C'est mon... Compagnon. C'était le bon mot. Elle avait mis un temps à le trouver, puisqu'il lui venait dans sa langue maternelle. Les filles disaient plutôt petit-ami. Mais c'était plus que ça, avec Noah. Il m'a sauvé, lui aussi. Plus d'une fois.

Elle posa sa main sur le bras de l'homme, et lui souffla en douceur :

Viens avec moi, au moins pour voir. Si tu ne veux pas y rester, alors tu repartiras. Mais si jamais tu as besoin d'un abri, d'un toit, tu sauras que tu pourras y venir, tu auras une adresse ou te loger et être en sécurité...




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Mer 24 Aoû 2016 - 11:56

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Ils étaient aussi surpris l'un que l'autre face à leur déclaration respective. Lui ne s'attendait pas à ce qu'elle lui propose à venir dans un refuge avec elle et d'autres, et elle ne s'attendait pas à ce qu'il refuse d'un non catégorique. Il ne voulait pas en discuter davantage, son choix avait déjà bel et bien était fait. Il ne craignait pas les autres, non. Il n'était qu'un homme solitaire. Il n'aimait pas trop la communauté à la base, alors là tout partager avec des gens qu'il ne connaissait pas et en qui il ne savait pas s'il pouvait faire confiance ? Hors de question. Il préférait rester seul, alors.
Et elle essaya de le convaincre de les rejoindre avec de bonnes choses qui semblaient désormais rares, mais pour Kerwan c'était plutôt une sorte d'amadouement.
Elle voulait peut-être essayer de lui ouvrir les yeux, certainement. Mais Kerwan aussi avait failli se faire tuer plus d'une fois. D'ailleurs, son pied avait encore la marque d'une balle qui s'y était logée quelques temps plus tôt; et il avait fait une "opération de fortune" pour ressortir la balle et s'entourer d'un bandage; maintenant cela ne saignait plus du tout. Lui aussi avait risqué de mourir dévorer par des infectés en surnombres ou bien par des pillards rencontrés dans un centre commercial, alors qu'il cherchait de quoi se nourrir. Il le savait déjà, tout ça. Sauf que lui était encore un inconscient qui faisait en sorte de ne montrer aucune faiblesse, faisait l'homme fort. Et lorsqu'elle mentionna que ce serait lui qui finirait pas être fou, il ne put s'empêcher d'éclater de rire. C'était à la fois un rire à peut-prêt naturel, mais avec, sans doute, une légère pointe de folie.

- Oh, Levia... Tu auras beau m'amadouer avec toute la bouffe et la viande que tu veux, je ne viendrai pas. Je te l'ai dit, la vie en communauté, c'est pas mon truc. Et tant mieux, si tu peux te reposer sur tes deux oreilles et sur les épaules de quelqu'un. Il marqua alors une pause, perdant son sourire. Son regard devint un peu froid. Il reprit alors peu après. Et si c'est en devenant un peu fou, que l'on arrive à survivre parmi les morts ?

Un sourire étrange vint orner son visage. Ce n'était plus ce même sourire si naturel qu'il avait précédemment. C'était incroyable la façon dont il pouvait changer en l'espace de quelques secondes. Ce sourire là, il était effrayant. La folie l'avait sans doute déjà gagné depuis un moment. Mais le fou était-il toujours aussi dingue et timbré qu'il n'y paraissait ? Et pourtant, durant l'époque des rois, c'était bien l'être le plus manipulateur et intelligent de toute la Cour du Roi. Car oui, il avait bel et bien la raison, la vraie.

Elle lui avoua alors que ce fameux Noah était son compagnon. A ces mots, le cœur du grand brun cru louper un battement, et manqua même de respirer pendant quelques secondes. Il fit de grands yeux, puis baissa légèrement la tête. Il se gratta alors l'arrière de son crâne et eut un petit rire quelque peu nerveux. Malgré qu'il n'aurait voulu ne pas l'entendre, elle l'avait tout de même bien dit. Mais quelque chose ne semblait pas clocher dans la tête du jeune homme, et il n'allait pas tarder à poser la question à Levia. Mais avant, il allait donc devoir confirmer ses dires précédents, il ne viendrait pas avec elle.

- Non. Je n'ai pas envie d'y aller, pas là bas. Même juste pour voir qui sont ces gens. Et je ne vais en aucun cas user de leur hospitalité pour me reposer alors que je ne vis pas avec eux. C'est carrément absurde !

Ses yeux descendirent vers la main de la jeune femme qui s'était posée sur le bras de Kerwan. Celui-ci retira aussitôt son bras, le regard cette fois fuyant. Il garda son bras contre lui, sa main opposée se posant à l'endroit où Levia avait posé sa main. Enfin, il décida de la regarder à nouveau, avec sérieux, encore une fois.

- Je n'arrive pas à comprendre, à te comprendre. Pourquoi es-tu venue ici, si tu as tout ce qu'il te faut là-bas ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Jeu 25 Aoû 2016 - 13:37

Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait plus. De l'homme tout sourire qui l'avait accueilli, Kerwan s'était transformé en véritable glaçon, la regardant dans les yeux comme s'il ne la connaissait pas, comme s'il ne l'avait jamais connu. Ils étaient des inconnus l'un pour l'autre, des inconnus plein de contradictions qui ne se comprenaient plus. Levia ne sut quoi en dire. Sur l'instant, elle se retrouva juste vidée, de tout, de sa joie, de son espoir, de son optimisme, pour se retrouver totalement désarmée face à ce que le monde avait fait de lui. Kerwan. Son cœur se serra en le regardant dans les yeux, les sourcils froncés par l'inquiétude, par le chagrin de se voir rejeter avec autant de froideur et à la fois motivée par des fausses excuses.

Sur l'instant, elle se demanda si c'était parce qu'elle n'avait pas respecté la promesse. Elle se demanda s'il lui en voulait à ce point, pour ça. Ce qu'il attendait d'elle, aussi. Si elle avait loupé quelque chose, quelque part, sur lequel elle ne pouvait mettre le doigt.

Ce monde était en train de la rendre folle. Desespérément folle. Elle perdait pied, s'inquiétant de trop, se souciant de tout, de tout le monde. Être avec des gens lui avaient permis de se décharger du poids de cette folie, comme de celle de la culpabilité. La mort de Katarina l'avait suffisamment affecté comme ça, elle avait l'impression qu'on lui avait arraché un organe, qu'elle était contrainte à vivre sans, à survivre avec une partie d'elle en moins. Chaque mort était un coup qui lui faisait mal. Quand ils étaient proches d'elle, le coup faisait mal. Et Kerwan...
Pour Kerwan, elle pressentait à quel point tout ça serait douloureux.

Elle se mordit la lèvre, désirant plus que tout que Noah soit là sur le moment. Elle aurait voulu pouvoir se blottir dans ses bras, et lui demander d'y faire quelque chose. De secouer Kerwan si fort qu'il comprendrait, déciderait de venir. Elle en eut le souffle coupé quand il admit ne pas la saisir, lui demanda ensuite pourquoi elle était venue. N'était-ce pas assez évident ? Est-ce qu'elle se serait donnée tout ce mal pour un inconnu, pour rien ? Est-ce qu'elle aurait quitté un endroit où elle était en sécurité pour des jours entiers dans un monde terrifiant si tout ça n'était pas important ?

Pour toi... lâcha-t-elle péniblement en le regardant avec les yeux ronds.

Il devait se moquer d'elle, ce n'était pas possible autrement. Il devait tout faire pour la rendre folle, lui faire perdre tout espoir en l'humanité. Il devait s'amuser à la faire souffrir. Levia se retrancha sur sa partie du canapé. Puisqu'il ne voulait pas de son aide, du paradis qu'elle voulait à tout prix partager avec lui aussi, alors... Elle ne pouvait rien y faire. Mais désormais, elle ne se sentait plus à sa place ici, et se sentit à l'étroit dans cette pièce pourtant immense.

Il n'y aurait pas de miracle cette fois, songea-t-elle en levant les yeux au plafond. Non, pas cette fois. La réponse était évidente. Dwight n'allait pas débouler soudainement au milieu du salon avec son sourire de vendeur de dentifrice, et dire à Kerwan « allons l'ami, viens, on est bien là », et Kerwan ne prendrait pas le temps de la réflexion pour finir par dire « eh, mais ouais, c'est évident ! »... Rien de tout ça.

Ça aurait pu être bien. Mais contre les peurs des gens, elle était désarmée. Elle ne pouvait compter sur sur elle-même. Et ici, elle ne suffisait pas.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Jeu 25 Aoû 2016 - 18:28

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Ce n'était pas ce qui avait été convenu, à la base. Au bout d'un mois, ils auraient dû se retrouver et ainsi partir partout, tous les deux. Sauf que finalement, rien ne se passait comme prévu. Et Kerwan était carrément désemparé. Il était perdu, et cela pouvait se lire fortement dans son regard qui se posait partout dans la pièce, sauf sur elle. Il n'était pas bien, plus du tout bien. Son moral en avait pris un sacré coup. Il se sentait con, très con, fortement con, particulièrement con. Il y avait cru jusqu'au bout, et en fait elle avait fait pleins de choses dans son dos. Pas intentionnellement, certainement, mais, elle l'avait quand même fait. Il en avait les boules, lui. Il se sentait un peu trahit, au fond de lui. Et son estomac se serrait toujours un peu plus, il avait vraiment mal, intérieurement.
Elle semblait pourtant si sincère pourtant, et c'était ça qui mettait Kerwan encore plus mal. Elle voulait qu'il vienne avec elle, qu'il partage leur refuge. Mais pourquoi ? Déjà qu'il n'était pas très emballé par le fait de vivre en communauté, alors la voir dans les bras d'un autre homme, c'était pire encore. Parce que oui, malgré leur première rencontre qui ne fut pas des plus sympathiques au début; Kerwan en avait tout de même eu un gros coup de cœur pour cette jeune femme. Et la savoir avec un autre homme n'allait que le rendre encore plus jaloux, déjà qu'il l'était un peu, après avoir appris qu'elle avait un compagnon. Son cœur se serra un peu et il se tourna, s'asseyant désormais normalement sur le canapé. Son dos cambré vers l'avant, la tête basse. Il voulait masquer ses yeux qui commençaient à légèrement s'humidifier. Plus les minutes passaient, et plus quelque chose semblait se briser en lui. Son sourire avait disparu, laissant une bouche se déformer vers le bas.

Que faire maintenant ? Que dire ? Comment agir ? Il n'avait plus l'envie ni la foi de sourire. Il était triste, très triste. Pendant ce mois qui a passé, il n'avait cessé d'attendre ce moment qui se rapprochait petit à petit. Et finalement, il n'y aurait rien. Il s'était nourri d'images et d'espoir qui le faisait tenir, pour avoir l'envie d'avancer un peu plus malgré ce monde chaotique. Et maintenant, qu'allait-il faire ? Qu'allait-il devenir ? Trouver l'envie de vouloir vivre encore parmi les morts ? Il ne savait pas, il ne savait plus, il était complètement perdu. Déboussolé.
Mais d'un coup, il pensa à elle. A elle qui avait cet aussi long voyage pour essayer de le convaincre de revenir avec elle. Il ne voulait pas qu'elle reparte tout de suite, elle était épuisée. Exténuée. Et elle ne repartirait pas à pied, pas avec ce danger qui rôdait dehors. C'est alors, après une courte hésitation, il tourna son visage vers la jeune femme et il ouvrit ses lippes pour lui parler, doucement.

- Écoute, oublions ça pour le moment. Il faut que tu te reposes, tu es fatiguée après toute cette route. Et après si tu veux, je te ramènerai là-bas. Comme ça, je saurai où c'est, si vraiment j'ai besoin. D'accord ?

Il afficha un faible et court sourire, avant que celui-ci ne disparaisse. Il savait qu'au fond de lui, il ne reviendrait pas là-bas, et ne la reverrai plus.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Jeu 25 Aoû 2016 - 23:13

Levia sentit elle aussi les larmes lui monter aux yeux. Elle n'avait jamais été rejeté de cette manière, aussi violemment, par une personne qu'elle estimait autant. C'était douloureux, c'était cruel, et elle avait l'impression qu'on venait de lui donner un bon crochet du droit. Elle ravala ses larmes, du mieux qu'elle le put, pour s'éviter d'autres souffrances. Il fallait qu'elle s’endurcisse, qu'elle affronte ça la tête haute pour ne plus jamais se laisser malmener de la sorte.

Même si la proposition de Kerwan, de la raccompagner jusqu'à la bas, lui arracha un petit soupire et un semblant de sourire, elle détourna quand même le regard, s'abstenant de le fixer. Elle ne pouvait pas, pour l'instant, parce qu'elle ne pouvait pas comprendre comment on pouvait rejeter cette main tendue, qu'elle même avait agrippé quand tout ça avait de l'importance. Dwight avait été sa chance de survivre, la seule qui s'était présentée à elle depuis des mois.

Elle avait espéré, au fond, que Kerwan pourrait la voir aussi comme une chance de continuer. Mais sur le principe, on ne peut pas sauver une personne qui ne veut pas l'être. Et même si c'était dur à encaisser, Levia était obligée de s'y faire. Elle ne pourrait pas le forcer, et elle devait oublier ça pour le moment, oublier ça pour toujours. Elle s'était donnée du mal pour quelqu'un, sans savoir si ça vaudrait l'investissement qu'elle y mettait. C'était un pari osé, un pari qu'elle avait pris sans penser que ça pourrait ne pas marcher comme elle l'entendait...

Oui... Tu as raison... Murmura-t-elle finalement.

La fatigue se faisait sentir, ses muscles lui faisaient un mal de chien, elle avait besoin de sommeil, mais elle sentait qu'elle ne pourrait pas dormir. Sa tête était trop pleine de pensées, toutes plus contradictoires les unes que les autres. Elle ne savait plus quoi dire. Alors, un oui, tu as raison, c'était bien le maximum qu'elle était capable de faire. Elle se releva, ne souhaitant pas avoir à supporter cette déconvenue plus longtemps. Elle ne pouvait pas se montrer faible face à lui, pas de cette manière. Il y avait des limites à ce qu'elle pouvait tolérer. Mais même si elle était épuisée, si elle avait mal dans les jambes, elle fit quelques pas pour rejoindre une des chambres de la maison. Sauf qu'elle se figea quelques mètres plus loin, et se retourna finalement vers Kerwan.

J'espère qu'un jour, Dieu t'aideras à trouver des gens avec qui tu ne deviendras pas fous. Des gens qui te sauveront comme tu m'as sauvé en m'aidant ce jour-là. Qui vaudront la peine que tu les suives sans crainte.

On sentait qu'elle se laissait aller, car son accent était ressorti. Plus franc, ses paroles transpiraient ses origines. Elle renifla, avant de reprendre après un court éclat de rire qui trahissait sa nervosité :

C'est que ça ne devait pas être moi, ce n'est pas grave ! Fit-elle avec un sourire avant de hoqueter, retenant ses larmes. L'essentiel est que tu sois vivant, articula-t-elle dans sa langue maternelle sans chercher à se faire comprendre de lui.

Puis, elle tourna les talons. Elle n'avait plus la force de dire quoique ce soit.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Ven 26 Aoû 2016 - 11:58

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Et elle décida finalement de se lever afin d'aller se reposer. Après un long moment de silence qui était quelque peu pesant, elle acquiesça aux paroles de Kerwan avant d'y aller. Sauf qu'elle se retourna et Kerwan leva ses yeux vers elle, vers ce corps si frêle et si mince. Il l'écouta alors en silence, et pinça sa lèvre inférieure. Enfin, il attendit qu'elle se remette en route pour hausser la voix, en espérant qu'elle puisse entendre ses paroles.

- Tu l'étais pourtant. Sauf que certaines circonstances ont changé.

Et il lâcha un soupir qui se voulait quelque peu triste. Il décida de s'allonger sur le canapé, levant les yeux vers le plafond jauni par le temps. Quelques toiles d'araignées étaient suspendues par-ci par-là. Et il repensa alors aux dernières paroles de Levia. Dieu ? Comment avait-elle encore la foi d'y croire ? Si vraiment il avait existé, pourquoi n'aurait-il pas sauvé les hommes lors de cette fameuse apocalypse ? Enfin. Il avait été non croyant depuis toujours, alors il ne comprenait pas trop pourquoi certaines personnes pouvaient encore essayer de croire en un être qui n'existait pas. Il avait un semblant de pitié envers ces personnes qui croyaient en un être créé que par l'imaginaire et l'esprit des hommes. Mais si cela les permettait de rester en vie et de garder toute leur raison, tant mieux pour eux.
Le grand brun ferma ses paupières et pensa à diverses choses et d'autres. Il avait posé le paquet de gâteau et la bouteille d'eau au sol, afin d'avoir suffisamment de place. Et lorsque le sommeil arriva à lui malgré ses longues pensées, il finit par s'endormir. Sans doute deux heures avaient passées, et lorsqu'il rouvrit les yeux, il était toujours seul dans le salon. Il se redressa et se gratta la tête en baillant. Il s'étira un instant et se leva afin d'aller regarder par la fenêtre; un soleil rayonnant illuminait l'endroit. Et au loin, Kerwan pouvait apercevoir quelques rôdeurs au loin, qui marchaient en gesticulant d'une façon particulière, et grognaient parfois.

Il se tourna et alla dans la cuisine, où il regarda par la petite fenêtre. Il aperçu le jardin où un semblant de tombe était encore un peu marqué. Il poussa un petit soupir, et leva au ciel. Il se murmura alors à lui même.

- Tu es fier de toi ? Tu as détruit ton "œuvre". Comment un Dieu de pacotille pourrait-il exister et laisser son monde partir à la dérive ?

Il regarda encore à nouveau la tombe, un instant. Puis, il parti dans le couloir, et s'approcha des diverses chambres. L'une des porte était entrouverte, et il put apercevoir la jeune femme qui semblait bien dormir. Le grand brun afficha un petit sourire triste et fit volte-face, retournant dans le salon.
Il s'assit au sol, et regarda le paquet de gâteau. L'envie de manger n'y était plus, tant il avait la boule au ventre. Il avait peur de ce qui allait se passer après, lorsqu'elle se réveillerait et qu'elle reviendrait ici. Il avait peur qu'elle parte sans prévenir, sans un mot. Il ne voulait pas qu'elle parte de cette manière, et surtout sans lui dire au revoir. Car même s'il savait qu'ils ne se reverraient très certainement plus, il voulait garder un assez bon souvenir d'elle. Mais jamais il ne lui dirait qu'il avait eut un coup de cœur pour elle, qu'elle lui plaisait. Tout d'abord, il ne savait pas comment elle réagirait, et de deux, il préférait garder ça pour lui, et peut-être réussir à l'enfouir au fil du temps, jusqu'à oublier ce sentiment.

Il se sentait idiot, si idiot. Il s'en voulait encore d'y avoir cru comme un con. Et il sentit à nouveau ses yeux s'humidifier, et de petites perles salées roulèrent sur ses joues. Il essuya ses petites larmes et se mit à rire doucement. Il ne savait pas trop pourquoi, sans doute pour essayer d'évacuer sa tristesse. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas ressenti un sentiment aussi négatif, mais pleurer lui faisait du bien. Pleurer permettait toujours d'alléger ses peines, et il espérait que cela s'allège bien avant que Levia revienne dans cette pièce et le voit ainsi. Qu'allait-elle penser de lui, ainsi ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Nonsense.   Aujourd'hui à 19:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Nonsense.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» HAITI: POLITICAL AND CONSTITUTIONAL NONSENSE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-