Partagez | .
 

 Nonsense.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Nonsense.   Lun 1 Aoû 2016 - 14:05

Le moment était venu.

Levia avait quitté la maison des Momsen en promettant d'y revenir, et avait sommé Noah de la laisser partir, qu'elle réapparaitrait d'ici quelques jours, voire semaine, avec une personne en plus avec elle, qu'elle avait promis de retrouver. Son compagnon avait tempêté un moment pour la convaincre de ne pas partir, et à défaut de réussir, avait tout fait pour pouvoir l'accompagner dans son court voyage. Il lui avait fallu l'aide de Dwight et Dean pour le calmer et lui assurer que tout irait bien, même si ni l'un ni l'autre n'en savaient rien. L'anesthésiste ne put, pour sa part, cacher son inquiètude à ce propos. Partir, aussi longtemps, dehors ? Tout ça lui semblait particulièrement fou. Mais c'était surtout parce qu'il n'y connaissait pas grand chose, et qu'il craignait les rôdeurs comme la peste. Pour Levia, les choses étaient différentes.

Elle avait passé tellement de temps dehors avec ces choses que, forcément, elle avait appris à faire autrement. En quittant Nothern Creek, elle l'avait fait un peu comme une voleuse. Dean fut le seul au courant, il l'aida même à attraper un rôdeur, à lui trancher les bras et à lui éclater la mâchoire à coup de pierre. L'homme en fut tout chamboulé, évidemment, l'estomac retourné par l'action en elle-même, mais le sourire rassurant de Levia termina de le convaincre que c'était nécessaire. Sa protection « assurée », la brune partit en direction de l'est de Seattle, avec son nouveau compagnon de route. Un type épais, décomposé, qui ne faisait littéralement que râler.

Tenant la corde d'une main, son sac de l'autre, la juive fit la route en plusieurs jours. Dormant dans des voitures abandonnées, elle se débarrassa de son sac à dos finalement en le faisant porter par son mort de compagnie. De temps en temps, elle lui parlait. Il ne lui répondait jamais, mais elle pouvait presque jurer par instant qu'il comprenait ce qu'elle lui disait. Ce n'était qu'une illusion, un peu stupide admit-elle plus tard. Ce mort était mort, son cerveau ne fonctionnait que pour manger. Des êtres qui lui étaient chers. Elle lui jura simplement de le tuer le moment venu, et de lui offrir une sépulture digne de lui.

Elle mit finalement plus de cinq jours pour marcher jusqu'à Seattle, et deux jours de plus pour retrouver le Madison Park, où Kerwan et elle avaient rendez-vous. Mais en abordant la ville, les choses furent bien plus compliquées que prévues. Des rôdeurs par centaine, errant ça et là. Ne rien dire, ne pas hurler, ne pas avoir peur, au milieu de cette foule désespérante, fut bien plus compliqué qu'espéré. Elle dut renoncer pour s'y aventurer, préférant contourner l'endroit avec son compagnon d'infortune pour attendre la maison qu'ils avaient partagé avec Kerwan d'une autre manière. Puis, elle s'interrogea : Si elle n'arrivait pas à traverser le parc et à gagner la bâtisse, comment lui pourrait y parvenir ?

C'était désespérant. Elle ne serait jamais à l'heure au rendez-vous. Bien qu'elle vit large pour venir, elle commençait à voir que Seattle ne se portait clairement pas mieux depuis que Noah et elle avaient pris le large. Et que rien n'irait mieux à l'avenir. Le troisième jour, la horde dégagea l'endroit, et Levia décida de s'y aventurer, toujours sur ses gardes néanmoins. Elle aussi avait entendu le grognement d'un moteur à quelques rues de là, faisant bouger cette troupe de morts dans cette direction. Difficile de savoir ce qu'il se tramait. Elle s'en fichait aussi un peu, plutôt contente de pouvoir gagner la maison. Attachant son rôdeur à la rambarde du palier, elle s'aventura jusqu'à la porte, son arme à portée de main.

Puis, elle frappa à la porte.

Si Kerwan était déjà arrivé, il viendrait lui ouvrir.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Mer 3 Aoû 2016 - 20:50

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Le moment tant attendu était arrivé, Levia et Kerwan allaient se revoir, après un mois séparés chacun de leur côté.
Et Kerwan était tellement impatient ! En attendant, il était arrivé pleins de mésaventures au grand brun, dans lesquelles il a failli mourir plus d'une fois. Mais il était toujours là, et il allait enfin pouvoir tenir sa promesse envers Levia. Car il avait beaucoup pensé à elle, même si cela avait été contre sa volonté.

Durant quelques temps, Kerwan a partagé un petit bout de sa vie avec une certaine Reese et son ami Jonathan. Ils avaient résidé dans une petite maison plutôt grand et sympathique, dans laquelle ils pouvaient dormir sur leur deux oreilles. Sauf qu'un jour, après avoir prévenu Kerwan qu'ils partaient en exploration, ils ne sont jamais revenus. Quelle veine ! Kerwan s'était donc bel et bien fait piné, mais au moins, il avait encore la maison pour lui ! Mais au bout d'un temps, il fallu quitter les lieux; pour y revenir un peu plus tard.
Il avait repris son pick-up et roulait tranquillement, observant les alentours. Il quitta la petite ville dans laquelle il se trouvait afin de retourner sur Seattle, près du parc où ils s'étaient rencontrés, Levia et lui. A cette pensée si lointaine, Kerwan se mis à sourire. Il avait tant de choses à lui dire, et il espérait partager pleins de nouvelles choses avec elle.

Il roulait tranquillement; il avait décidé de partir la veille comme ça il éviterait d'arriver en retard le jour-J. Sa musique de David Bowie plongeait la voiture dans une atmosphère quelque peu joyeuse, mais aussi nostalgique. Kerwan repensait aux bouchons, au monde et au bruit dit "normal". Car désormais, les bouchons étaient causés par les voitures entassées, le monde et le bruit étaient provoqués par les rôdeurs. Mais tout le monde finissait plus ou moins par s'habituer, sauf à un excès de solitude.
Il avait dû rouler durant un petit moment, plusieurs heures sans doute. Et Kerwan aperçu enfin le panneau indiquant l'entrée de Seattle. Et comme d'habitude, Kerwan était gentiment et joyeusement accueilli par des infectés qui se baladaient. En remerciement, le grand brun ne se fit pas prier pour tamponner tous ces morts qui fonçaient bêtement vers la voiture.

Il roulait donc jusqu'au lieu du rendez-vous qui été prévu demain. Et il se gara à quelques rues voisines afin d'éviter d'attirer tous les intrus. Il agit assez vite pour se rendre jusqu'à la maison où ils s'étaient rencontrés il y a un mois de ça. Et il ne tarda pas à rentrer dans la bâtisse qui était vide. Elle sentait fortement le renfermé, et Kerwan se permit d'ouvrir une des fenêtres qui donnait lieu sur le jardin; là où il avait enterré le corps de cette petite fille.
La fin d'après-midi et la soirée arrivèrent et passèrent rapidement. Le grand brun n'avait rien à manger, et il parti dormir le ventre vide, en ne dormant que d'un œil.
Le lendemain matin il fut réveillé dès les premières lueurs du soleil, et se prépara. Il fit une toilette de chat, comme toujours, afin de rester et de se sentir à peu prêt propre. Puis il attendit qu'elle arrive. Levia. Son sourire devint gigantesque lorsqu'il entendit frapper à la porte et le grand brun se précipita à la porte d'entrée qu'il ouvrit. C'était elle.

- Levia ! J'ai cru que tu n'allais jamais venir. Entre !

Et il se poussa afin de la laisser rentrer, et de bien refermer derrière lui.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Sam 6 Aoû 2016 - 14:15

Il lui ouvrit la porte. Levia avait trouvé le moment affreusement long jusqu'à pouvoir le voir, là. Elle avait senti son cœur se serrer, s'emballer, puis finalement se détendre. Comme soulager d'un poids, il avait retenu toutes les pulsations en une fois, pour les redonner à son corps qui en avait tant besoin. Elle ne sut quoi dire sur l'instant, mais l'espoir l'avait fait tenir jusque là, l'avait motivé à avancer, à arriver jusqu'à cette maison qu'elle avait squatté avec lui en espérant, quand elle reviendrait, qu'il serait encore en vie...

Et Kerwan l'était. Belle et bien vivant, presque bien portant, juste en face d'elle. Il lui avoua qu'il avait cru qu'elle ne viendrait jamais, et la petite brune éclata de rire. Un rire franc. Elle n'avait pas hésité une seule seconde à faire la route, mais les préparatifs avaient mis du temps. Noah aurait du être avec elle. Finalement, elle était seule. Et il lui manquait, évidemment. Mais sur l'instant, Levia était chamboulée, en proie à tant de choses à penser qu'elle ne savait pas vraiment dans quel sens et dans quel ordre prendre ce qui lui revenait en pleine poire.

Des souvenirs, des pensées, des idées. Elle passa le pas de la porte simplement, sans regarder en arrière, tandis que Kerwan refermait derrière elle. Et là, elle lui bondit dessus pour l'étreindre par la taille, le serrant tout contre elle avec les maigres forces qu'elle avait pour le faire. Kerwan était en vie. Il était venu. Il allait bien. C'était tout ce qui comptait sur l'instant pour la petite brune. L'espoir renaissait. Elle qui avait mis de côté l'idée de revoir un jour son petit frère, de ne plus être seule, de revoir une partie de sa famille... Si Kerwan pouvait survivre, alors Gavriel pouvait aller bien, et sa famille à Tel Aviv aussi, peut-être...

Je n'étais pas sûre que tu viendrais, admit-elle en le relâchant finalement.

A peine cependant. Elle releva les yeux vers l'homme, bien plus grand qu'elle. Et elle lui adressa un grand et fabuleux sourire qui trahissait sa joie sur l'instant. Oublié les jours de galère pour venir jusque là, oublié la fatigue et tout le reste, les monologues avec son copain le mort qui la suivait de partout depuis qu'elle avait quitté la maison des Momsen. Elle avait tant à lui raconter, à lui dire, et lui tout autant finalement. Ça allait leur prendre des heures de pouvoir rattraper ce temps perdu, et elle avait hâte de lui proposer de la suivre jusqu'à un abri sûr, où des gens adorables prendraient soin de lui, avec elle...

Sauf que sur le moment, alors qu'elle s'écartait d'à peine un pas de lui, elle ne put s'empêcher de lui souffler :

Je suis si contente que tu sois vivant !

Levia eu un petit rire un poil timide, les yeux brillants, sans pouvoir s'empêcher de le regarder droit dans les yeux. Elle fit descendre le sac à dos qu'elle avait récupéré sur son porteur, pour venir l'ouvrir devant lui, et lui demander d'une voix douce :

Tu as pu manger ? Tu as faim ? Ou soif ? J'ai pu faire un peu de stock avant d'arriver !

De quoi partager en tout cas.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Lun 22 Aoû 2016 - 14:37

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Le grand était si heureux de la revoir, de la voir sourire et aussi rire. Il se sentait presque revivre. La première fois qu'il l'avait rencontré, il y a un mois de cela, il avait déjà apprécié ces petites choses qui venaient d'elle; cela faisait tout son charme. Et Kerwan souriait grandement et bêtement, car il était heureux de voir que, finalement, elle n'avait pas failli à leur promesse. Sur le coup, des tas de souvenirs datant d'un mois lui revenaient en tête. Des souvenirs qui semblaient encore si frais, comme s'ils s'étaient produits hier. Et maintenant il pouvait en rire de ses souvenirs s'il le voulait, car elle et lui n'avaient pas fini leur rencontre sur une fin peu potable, dirons-nous. Car même s'ils s'étaient gueulés dessus, insultés et frappés sur la tronche de l'autre, voila qu'ils se revoyaient enfin au bout d'un mois. Néanmoins, il remarqua que la jeune femme était encore seule; elle n'avait donc pas de nouvelle de son frère.
Il la laissa pénétrer au sein de la maison et referma bien derrière lui, après avoir vérifié qu'aucun rôdeur ou autre chose d'inconnu ne vienne les perturber dans leur retrouvailles. Le jeune homme se tourna ensuite vers Levia et l'écouta, avant de faire une mine quelque peu surprise. Ah non, il ne comptait pas faillir à une promesse, c'était à l'encontre de ses principes. Il aurait tout fait pour venir, même s'il se trouvait bien loin de Seattle.

- Vraiment ? Bah moi j'étais sûr que tu viendrais aujourd'hui.

Et son sourire se fit encore voir; toujours aussi grand. Il dévoilait ses belles dents dans un sourire qui montrait toute sa joie. Pris d'un élan de tendresse et surtout d'excitation de revoir cette jeune femme à qui il a tant pensé, il ne put se contenir de la prendre dans ses bras pour la serrer contre lui. Même si cela ne durait que quelques secondes, il avait eu fortement envie de faire passer sa joie et son bonheur d'être là, à l'instant précis, avec elle, dans cette maison dans laquelle ils avaient passé une nuit, il y a un mois de ça. Enfin, il décida qu'il était temps de la relâcher; il ne voulait pas la briser à cause d'un excès de force, ou bien qu'elle ne s'étouffe, sans doute.

- Moi aussi, je suis si content ! Tu m'as beaucoup manqué.

Elle s'écarta légèrement de lui, afin de s'exécuter et d'ouvrir son sac devant lui. Le grand brun l'observa avec beaucoup de curiosité, se demandant se qu'elle allait bien faire. Et lorsqu'elle lui demanda s'il n'avait ni faim ni soif, le jeune homme pinça sa lèvre inférieure car il se sentait gêné de devoir lui dire qu'il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours, et qu'il sauterait sur le moindre petit biscuit qui passerait par là. Il passa sa main dans ses cheveux et il eut un petit rire nerveux; sa politesse et son respect envers les femmes était toujours bel et bien présent en lui.

- Eh bien... Si tu as des excès ou si tu as peur de ne pas tout manger, je veux bien les restes alors. Il se mit à rire un peu à nouveau, avant de reprendre avec un peu plus de sérieux. En vrai, ça fait plusieurs jours que je n'ai pas mangé et... J'ai une dalle monstre. Mais allons d'abord nous asseoir. Tu dois être épuisée de ton voyage non ? Je suis sûr que tu as tout pleins de choses à me raconter !

Il indiqua le canapé du salon de son doigt, souriant. Et après avoir invité la jeune femme à aller reposer ses gambettes qui ont dû faire une longue route, il alla donc s'installer à son tour non loin d'elle. Il s'assit en tailleur sur le canapé et posa ses mains sur ses genoux, tourné vers la jeune femme.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Lun 22 Aoû 2016 - 16:01

Lui n'avait pas douté de sa venue. Voilà qu'elle se sentait parfaitement idiote sur le moment. Un sourire triste vint prendre place sur ses lèvres. Levia était fatiguée, et elle avait craint des centaines de fois de mourir. Elle avait vu la réalité si rude avec l'être humain, broyer le moindre espoir naissant. Désormais, elle ne pouvait compter que sur sa foi, et même ça, parfois, elle n'était pas persuadée que ça suffise. Alors la chance aidait pas mal quand Dieu n'avait plus la force d'écouter. Et Levia ne pouvait s'estimer si chanceuse. Elle l'était plus que le commun des mortels, tout en sachant que tout pourrait basculer, à tout moment...

Alors, être sûre, elle ne l'était jamais. Elle n'y arrivait pas. Il y avait tant de choses à prendre en compte pour subsister qu'elle avait sans arrêt peur. Rien que venir jusqu'ici, Levia n'était pas sûre de pouvoir y parvenir pour de vrai. Et être face à lui, c'était de la chance. Un concours de circonstances et de beaucoup de chances, c'était une certitude, ça. Elle se contenta de sourire un peu tristement, se rendant compte que tout aurait pu prendre une tournure bien différente si ses choix avaient changé ou si sa volonté avait failli. Et peut-être était-ce simplement la fatigue qui parlait à sa place, l'empêchant d'être aussi optimiste que possible...

Parce que fatiguée, elle l'était. Ça ne l'empêcha pas de rire lorsqu'elle tendit un paquet de gâteau à Kerwan ainsi que sa gourde d'eau qu'il lui faudrait remplir à nouveau sous peu, se dit-elle en la pesant. Si l'homme avait faim, alors qu'il se serve. Surtout si ça faisait des jours, comme il disait, qu'il n'avait rien avalé et qu'il n'avait rien dans l'estomac. Même si chez Dwight, elle vivait bien, elle savait que l'extérieur n'était pas aussi conciliant, et elle en avait fait l'expérience ces derniers jours pour venir jusqu'ici.

Ne t'en fais pas. Sers toi, et refais toi une petite santé.

Si elle était contente qu'il soit vivant, alors elle voulait qu'il le reste. Ils allèrent s'asseoir sur un sofa qu'ils avaient déjà l'un comme l'autre squatté, et Levia s'enfonça presque dans les coussins de ce dernier. Elle sentit les muscles de ses jambes et de son dos se détendre. Elle ne put s'empêcher de rire aux éclats lorsque l'homme lui sortit qu'elle avait sans doute plein de choses à lui raconter. Comme si rien de tout ce qu'il y avait dehors n'existait. Comme si tout était normal.

Pas mal, oui. Ces derniers temps n'ont franchement pas été simple, mais je pense que les choses vont allées en s'arrangeant maintenant.

La petite brune lui fit un grand sourire, avant de changer de position et de se tourner pleinement vers lui. Là, elle eut l'occasion de le voir, de voir qu'il n'avait pas l'air si fatigué, même s'il donnait l'impression d'avoir fondu. Ses muscles existaient toujours, mais comme si sa silhouette était plus sèche. La faim devait jouer là-dessus.

Tu es là depuis longtemps ? Tu as pu te reposer un peu toi ? Parce que tu as l'air en forme, même si tu n'as rien à manger... Tu es tout seul encore, pour voyager ? S'inquiéta-t-elle d'une petite voix en regardant autour d'elle, comme si quelqu'un allait débouler à un moment donner en sortant d'un carton et en hurlant « surpriiiiise ! ».

Même si elle ne savait pas comment elle pourrait réagir si ça arrivait vraiment...




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Nonsense.   Lun 22 Aoû 2016 - 21:29

Nonsense. × ft. Levia & Kerwan

Il sembla pour Kerwan, apercevoir un petit sourire qui faisait transparaître un soupçon de tristesse. Le grand brun se demanda alors si cela venait de sa faute ou non mais, quoi qu'il en était, il ne comptait pas en toucher mot avec la jeune Levia, qui venait tout juste d'arriver. En tout cas, il ne pouvait pas louper la fatigue qui transparaissait du visage de cette pauvre femme, elle semblait ne pas avoir dormi pendant plusieurs jours. Des cernes s'étaient bien incrustés sous ses yeux, et elle avait une mine un peu pâle. Il allait falloir qu'elle se repose bientôt, et au vu du nombre de chambres que possédait la maison, elle n'allait pas avoir trop de mal à trouver la sienne afin de se reposer.
Puis, elle lui tandis un paquet de gâteaux. Les yeux du grand brun virèrent directement vers cette chose tant espérée, et les yeux de Kerwan se mirent à pétiller. Il tendit sans trop tarder la main vers le paquet qu'il empoigna sans plus attendre avant de l'ouvrir et de commencer à manger un premier biscuit.

- Rolala, mais tu es ma sauveuse ! Merci infiniment !

Il mangea alors son premier, puis un deuxième et un troisième biscuit. Il les mangeait avec assez de rapidité, mais tout en prenant le temps de savourer chaque bouchée qu'il prenait en bouche. Malgré que sa langue et l'intérieur de sa cavité buccale soient quelques peu secs, il pouvait tout de même apprécier le goût des biscuits qu'il mangeait un par un, sans s'arrêter. Il empoigna ensuite la bouteille d'eau que lui tendit la jeune femme et il but quelques gorgées, avant de s'essuyer les lèvres humides du dos de la main. Il se sentait tellement revivre, et son estomac avait arrêté de grogner en continu.
Il avait cessé de manger afin de laisser le temps à son estomac de travailler. Lorsqu'il avait entendu comme quoi les choses allaient être mieux, désormais, Kerwan fit un grand sourire. Il était vraiment content, car il savait qu'ils repartiraient tous les deux, sur les routes de Seattle. Et il souriait sans cesse, toujours aussi content de la voir. Et elle s'était tournée vers lui, et il put la voir entièrement. Elle semblait avoir encore perdu un peu de poids, mais elle avait encore bien la peau sur les os. Kerwan se remit à manger les autres biscuits, écoutant la jeune femme lui poser des questions. Il hocha la tête et termina sa énième bouchée avant de reprendre la parole.

- Je suis arrivé hier soir en fait. J'ai pris mon temps, et je voulais être le premier pour m'assurer de te voir arriver. Et oui, j'ai pu dormir, plus ou moins bien. Et comme tu le constates maintenant, je suis encore tout seul. J'ai rencontré un homme et une femme avec qui j'ai voyagé quelques temps, mais ils ont filé du jour au lendemain. Et toi, alors ?

Et oui, il fallait tout de même bien demander si elle continuait de voyager toute seule. Parce que peut-être qu'il ne le savait pas, mais elle avait retrouvé son frère en fait. Mais pourquoi serait-elle venue seule ? Pour éviter aux autres d'être face au danger, certainement.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Nonsense.   Lun 22 Aoû 2016 - 23:52

Tu es affamé, remarqua-t-elle avec un petit sourire, alors qu'il descendait déjà son troisième biscuit sans se faire prié. Heureusement que j'ai pris du stock, sinon c'était moi que tu mangeais.

La petite brune eut un rire qu'elle ne réussit pas à contenir, posant la tête contre le dossier du canapé en le regardant faire. Elle était venue juste à temps pour le sauver, le pauvre aurait pu finir par s'autodigérer si elle avait mis une heure de plus. A cette pensée, elle ne put s'empêcher de sourire davantage, attendrie par le comportement du jeune homme. Ça faisait du bien de voir une personne qui, malgré les événements, arrivait à rester pareil à lui même. Levia avait conscience d'avoir changé durant ces quelques semaines loin de lui. Consciente de s'être endurci, d'avoir bénéficié de l'influence de Noah, de Dean et de Dwight. Sa manière de survivre n'était plus aussi maladroite que lorsqu'elle avait rencontré Kerwan. Tout était calculé, désormais, mesuré, pensé, pour faire en sorte que les choses se poursuivent.

Du coup, elle écouta l'homme en hochant la tête. Il était arrivé depuis la veille, il voulait être là pour l'accueillir. A cette pensée à nouveau, elle lui offrit un sourire, contente de voir qu'elle l'avait marqué autant que lui. Sans le couper dans son discours, esquissant une petite moue quand il lui signifia avoir voyagé un moment avec un couple qui avait fini par le laisser tout seul. Pas cool. Mais ça, elle ne le prononça pas, se contentant de garder le silence, avant qu'il ne lui retourne la question :

J'ai rencontré des gens aussi, fit-elle d'une petite voix. Noah et Katarina.

Elle s'étrangla légèrement en prononçant le nom de la jeune femme. Katarina. Ça faisait des mois qu'elle était morte, mais Levia avait l'impression que le temps ne passait pas à la même vitesse quand les gens lui manquaient. Et ce qu'elle avait pu apprécier la petite blonde, qui l'avait soutenu plusieurs fois pour tenir tête à Noah quand il décidait d'être un crétin particulièrement têtu. Elle avait été son amie, et elle était morte. Un pincement au cœur plus tard, elle reprit :

J'étais avec Noah quand on a rencontré Kat mais... Elle est tombée malade et elle n'a pas...

Elle ne réussit pas à articuler le dernier mot. Survécu. Parce que ça la rendait triste de l'avoir laissé sur le lit du motel qu'ils avaient partagé avec elle avant de partir. Noah avait transpercé son cerveau, ils l'avaient laissé derrière, n'avaient pas réussi à la ramener avec eux...

On a eu quelques problèmes sur la route, Noah était malade aussi et blessé, et je pensais qu'on allait mourir mais c'est là que Dwight est venu pour nous sauver ! fit-elle avec de la joie dans la voix, sans pouvoir s'en cacher : Il a un refuge, très loin d'ici, j'ai mis plusieurs jours à venir jusqu'ici. Noah devait venir avec moi à la base, mais avec les derniers événements et tout ça...

La vie dans un camp, ce n'était pas de tout repos. Il y avait des exigences. Et Levia ne voulait pas mettre la vie des siens plus en danger, pour une envie qui était la sienne. Elle n'était venue ici que dans un but, et elle ne manqua pas de le souffler à Kerwan :

J'ai envie que tu rentres avec moi.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Nonsense.   Aujourd'hui à 0:09

Revenir en haut Aller en bas
 

Nonsense.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» HAITI: POLITICAL AND CONSTITUTIONAL NONSENSE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-