Partagez | .
 

 Rebuild, Renew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Erik Ziegler
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 03/01/2016
Messages : 331
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Lun 26 Sep 2016 - 16:36

Comment sortir de la plus profonde et la plus intense des torpeurs ? L'esprit du joyeux barbu s'était malheureusement perdu dans un bien sombre dédale depuis que la mort s'était imposée dans leur ancienne colocation. Est ce donc le fait d'avoir été celui qui annonce une nouvelle fin du monde, ou peut être son absence totale de force et de présence d'esprit quand il fallait agir ? Non, il ne sait toujours pas ce qui l'a laissé dans cet état, et pour couronner le tout, il ne se pose même plus la question.

Depuis ce jour, et pendant les semaines qui suivirent, Happy ne fût qu'en peu de choses différent des monstres qui agitent désormais nos cauchemars. Au moins lui ne se lançait pas sur ses convives pour les dévorer.

La route, les arrêts, les fouilles, Nola, Shawna, les autres.. tout cela se passait comme s'il n'y était pas. Comme s'il était spectateur de sa propre vie. Imaginez donc voir vos propres actes défiler sur un écran, en une série dont les images sont garnies d'un joli filtre de type année 90'. Les feux de la mort ? Quel titre éloquent ! Ainsi donc, à chaque fois qu'il fallait décider, il se contentait de suivre la meute. De garder un sourire presque vide, et de lâcher une blague de temps en temps, pour que les autres ne s'inquiètent pas trop de voir sa coquille vide.

La fouille de ce ranch n'eût aucun impact sur lui, du moins pas immédiatement. Il se trouvait dans un endroit de merde comme un autre, voué à l'invasion tôt ou tard. Comme tout le reste. Voilà le problème du bonhomme. Son optimisme s'en était allé. La flamme qui l'animait s'était éteinte. Et il ne pouvait s'y résoudre. Il comprit l'agonie silencieuse qui le lobotomisait quand il vit le pendu. Cette vision le ramena à cette journée " parfaite ", comme tant d'autres, où il découvrit la mort chez ses parents. Ce pendu était comme son père. Pendu. Pendu. Pendu. Voilà qui résonnait sans cesse dans son esprit. Voilà qu'il voyait de nouveau le canon du Colt serré entre ses dents, prêt à appuyer sur l'irréparable.. L'agitation du rôdeur pendu de son père le sortit des envies suicidaires. La vue du pendu inconnu le sort maintenant de sa torpeur. Enfin.


***

Quelques minutes encore à l'écart du groupe, afin de renouer avec quelques sensations oubliées. La faim, la soif, la fatigue. Tout ce qu'il gardait et chérissait durant les derniers jours, en attendant de passer l'arme à gauche, lui donne maintenant une exquise douleur. Car la douleur peut être délicieuse, quand elle nous définit comme " toujours vivant ".

Il regarde vers l'horizon, sans savoir exactement ce qu'il cherche à observer. Dans sa tête, beaucoup de choses se bousculent, là où il n'y avait plus que très peu d'activité dernièrement. Il s'en veut. Il se déteste d'avoir été faible, absent, lâche, pessimiste. Comment est ce possible pour lui ? Comment a t il pu un seul instant penser à tous les abandonner, et avec le sourire en plus. Comment a t il pu se laisser couler si profondément, si loin de Sonic, elle qu'il a juré de protéger comme si elle était faite de tout les trésors, de la prunelle de ses yeux, comme si elle était le fruit qui autrefois, jamais ne poussa.

Happy se met à pleurer. Mais ce sont des larmes de joie. Le bonheur de se sentir vivant à nouveau. La fierté d'avoir eu la force de vaincre ses propres démons. Ainsi, et ce bien malgré la soif, il allume l'une des trois dernières clopes de son paquet.


" Et si cette fois, on était chez nous .. ? "

Le barbu murmure. Et une fois sa cigarette terminée, il s'en retourne vers les autres. Peut être remarquent ils son sourire désormais sincère. Peut être sentent ils que Happy est de nouveau un semblant de ce qu'il était avant toutes ces histoires. Il ne leur répète pas encore ce qu'il a murmuré. Non, pas encore.

Les jours suivants, Happy n'hésitera pas à travailler comme un acharné pour rendre cet endroit plus vivable. Il en fera beaucoup, peut être même plus que les autres, car il sait qu'il a quelque chose à se faire pardonner. Même si l'état dans lequel il végétait n'était pas vraiment de sa faute.



***

" Sonic.. t'as deux secondes ?

Happy se tient devant elle. Il a la classe, avec sa belle chemise à carreaux, son jeans, et sa barbe fraîchement taillée. Comme si avoir une tronche d'homme des cavernes ne lui plaisait plus. Bref, l'homme classe interpelle la jeune fille. Il a des choses à lui dire, et il est temps de le faire.

Je voulais juste te dire.. Je suis désolé. Tu sais, l'ancienne maison, puis la route.. J'ai pas assuré.

Il hausse les épaules, en se frottant la nuque.

C'est passé maintenant. Je.. ça ne va plus arriver, okay ? "

Un simple sourire pour clore ceci.


Plus tard, Happy se joint aux autres, participant à la fête improvisée. Inutile de dire qu'il se montre bien bon ami avec la bouteille. Après tout, elle est là pour ça. Elle est l'amie de tous, cette bouteille, sauf peut être de Sonic qui.. ferait mieux de s'en tenir à l'ice tea. Si d'aventure il y en a dans l'coin !

" Et si cette fois, on était chez nous ? "

Son sourire légendaire enfin de retour sur ses lèvres, il lève son verre - le troisième déjà - à la santé de chacun. Il boit d'un trait, et se met à rire de bon coeur. Ce rire là qui ne laisse que peu de gens indifférents. Happy rayonne de bonne humeur, de joie de vivre, et il fait de tout son possible pour toucher les autres.

Il verse de l'alcool dans son verre - quatrième -, et le fait tourner en haussant les sourcils. Cette soirée s'annonce sous une bonne augure, si d'aventure cela continue comme ça !


Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 844
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Sam 1 Oct 2016 - 0:20


Le calme avait fini par revenir. Plus de trajets interminables en voiture, plus de rôdeurs, du moins pour l’instant. Et si les autres s’étaient mis à explorer cette nouvelle demeure, Shawna ne s’était pas remise de tout ça. La peur était toujours là, comme cette désagréable culpabilité qui ne l’avait pas lâché depuis le début de leur fuite. Tant de jours passés à se remémorer ce moment, à réentendre ce hurlement de terreur qu’elle n’avait pu retenir, à sentir cette main se refermer sur son épaule, puis le râle insupportable de la horde tout autour d’eux… Rien de tout ça ne l’avait quitté depuis. Et il allait certainement lui falloir beaucoup de temps pour s’en remettre. La question était… Combien de temps ? La malheureuse avait déjà passé plusieurs jours dans une des chambres, allongée sur le lit, refusant de manger ce que les autres lui apportaient…

Pourtant la coiffeuse était bien là, ce soir, installée avec les autres autour de la table. Elle avait fini par sortir de sa chambre, rassurée par les paroles réconfortantes d’Axel durant l’après-midi. Le jeune homme lui avait fait comprendre qu’elle devait arrêter de s’en faire, que personne ici lui en voulait après ce qu’il s’était passé, que tous seraient là pour elle, qu’importe les épreuves. Alors Shawna s’était fait violence pour manger un peu, se changer et descendre jusqu’au salon. Là, elle n’avait qu’acte de présence, ne disant pas grand-chose. Pensant regagner rapidement son lit, elle ne s’était pas attendue à voir ces quelques bouteilles arriver sur la table. Silencieuse, elle avait regardé les verres se remplir d’un liquide ambré. Puis, elle avait longuement regardé le sien. Du whisky. Elle n’aimait pas ça… Mais devait-elle vraiment faire sa difficile ? Combien de fois avait-elle rêvé d’un délicieux cocktail ou d’une soirée entre amis depuis le début de tout ce bordel ? La soirée d’anniversaire organisée par les autres lui avait fait tellement de bien. Alors pourquoi ne pas profiter de cette soirée pour souffler. Au diable tout le reste, elle avait besoin de ce verre.

Jetant un œil vers Nola, Shawna ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en voyant la grimace de l’adolescente après avoir bu son verre de whisky. Puis elle écouta les autres parler de ce nouveau refuge. Ils étaient prêts à s’installer ici, pour de bon ? La belle ne dit rien de plus mais elle fut soulagée d’entendre qu’ils resteraient peut-être ici. Fini la route et tout le reste, elle croisait les doigts pour que ce soit le cas. Attrapant enfin son verre, son regard se plongea alors dans celui d’Erik. Etait-ce chez eux ici ? La jeune femme fit un signe positif de la tête avant de lui sourire. Il fallait y croire, espérer qu’ils pourraient vivre tranquillement ici, se reconstruire. Puis imitant les autres, Shawna but son verre cul-sec, avant de se mettre à grimacer comme Nola l’avait fait quelques minutes plus. Non, le whisky ce n’était définitivement pas son truc… Tant pis pour cette fois. Elle fit signe à Erik de la resservir avant de croiser le regard de Carmen, avec qui elle échangea un sourire. Doucement, elle sentit une chaleur agréable l’envahir, chassant légèrement ses peurs et ses craintes. Elle se sentait bien pour la première fois depuis très longtemps… Et alors que les discussions s’étaient faites plus nombreuses dans la pièce commune, le sourire de la métisse était revenu sur son visage, quelque peu enivrée par les verres qu’elle avait déjà vidés.






Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1870
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Ven 7 Oct 2016 - 19:22

Les trouvailles de Kaidan lui arracha un sourire bref qui témoignait de cette intense satisfaction qu'il ressentait tout à coup. Il n'était pas grand buveur, mais avec toutes ces emmerdes sur la route, il y avait de quoi balancer ses anciens principes. C'est qu'une histoire de quelques gorgées... Ce bref aperçut de la bouteille qui allait déjà de verre en verre lui rappela le Motel, la première étape et leurs débuts. Où tout avait commencer. Il fut pris de nostalgie, s'abandonnant un instant à ces pensées en s'efforçant d'effacer les plus mauvais souvenirs. Sans réellement y parvenir... Le regard un peu dans le vague, il se rappela surtout la courte soirée arrosée qu'il avait passé avec le duo. Carmen et Axel. Pour le deuxième la tension entre eux étaient toujours plus denses, mais ils évitaient clairement de croiser le regard de l'autre. Comme deux images figées, ils avaient conscience de la présence proche de l'autre mais faisait comme s'il n'existait pas. Ça allait à Jasper, et lorsque la jolie brune prit place entre les deux, la légère tension sur ses épaules disparut. Les relations humaines c'était d'un compliqué.

Les verres furent pleins, il s'abandonnait là, à cette fièvre d'avoir trouver enfin le lieu idéal, un endroit où se poser même un temps, où oublier cette vie de bohème qui lui avait paru durer une éternité. C'était à peu près les pensées de tous ici. Il n'y avait qu'à voir ce petit éclat dans ce regard, celui d'avoir enfin droit à un petit moment de bonheur devenu tellement rare. La crainte s'était volatilisé, n'alourdissait plus les esprits et même Happy avait tout à coup retrouver des couleurs, de son énergie. Presque. Il faudrait un peu de temps, avant qu'il ne redonne une chance à cette vie de chiotte là.
Mais ses pensées seraient bonnes à jeter, là tout de suite, il n'y avait pas à s'inquiéter. C'était juste trop grand pour eux. Et en nettoyant l'endroit avec le groupe, les images des pièces immenses étaient marqués au fer rouge dans sa mémoire. On va faire quoi de toute cette place... Petite pensée incertaine. Ils n'avaient franchement rien à stocker alors... Ces pièces allaient rester vide un bon bout de temps.

La petite bataille verbale entre Carmen et Nola lui arracha un énième sourire alors qu'il tournait un peu la tête en direction de la brune, jetant un nouveau coup d'oeil à Happy qui semblait souffler enfin.

« Pour de bon oui. » Et pour longtemps, espérons-le.
Là. Pour le moment, il avait juste envie de boire, il était au combien déjà ? Il n'avait même pas fait attention aux verres qui avaient été rempli à nouveau, comme par magie. Vu à la vitesse où se vidait les bouteilles trouvées par Saint Kaidan, ils risquaient tous de pleurer demain matin au réveil. Pour l'instant il n'avait qu'une envie, boire encore et encore, jusqu'à ce que tout le monde se détende vraiment et que les effluves de l'alcool détende tous les esprits. « Et si on arrive à planter quelques trucs là dehors, on aura même le droit à de la nourriture bien meilleur. » Voir sur le long terme, c'était la solution. Mais son esprit était déjà trop embrouiller pour réfléchir aux semences qu'ils pourraient récupérer dans un magasin spécialisé. Ils verraient ça plus tard. Il glissa discrètement sa main contre le dos de Carmen : « Pas de nouveau trajet en voiture. De toute façon, dans l'état où tout ce petit monde sera demain, je doute qu'on arrivera à tenir le volant et à reconnaître les pédales. » Un petit rire à peine perceptible s'échappa de sa gorge, rire qui ressembla plus à une toux discrète.


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Kaidan E. Hunter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 299
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Mer 12 Oct 2016 - 22:10

Visiblement, sa petite trouvaille avait eu du succès. Kaidan ne put retenir un petit sourire satisfait alors qu'il se servait un verre et s'installait dans un des fauteuils du salon. Les autres n'avaient pas perdu de temps avant de se servir, Nola comprise. Il se demanda presque, l'espace d'un instant, s'il fallait y mettre un frein. Mais après tout, elle était presque adulte, et il était temps pour une première cuite... Avec un haussement d'épaules, il but une petite gorgée. Son regard se promena sur les lieux. Ce n'étaient que les logements des employés, mais il avait un bon feeling avec cet endroit. Lorsqu'ils auraient pris leurs marques dans le ranch, ce serait vraiment ce qu'on pouvait appeler une maison. Aux dires de Carmen, il marqua son approbation.

« Je vote pour la crémaillère. On a déjà passé assez de temps sur les routes, c'est le moment de se poser. On aura tout notre temps pour vérifier que l'endroit est sûr et pour en faire un refuge à la hauteur.

L'archéologue songeait déjà à aller vadrouiller dans les alentours pour repérer les points forts et faibles du territoire. C'était beaucoup de nature, par ici. Ce qui l'intéressait surtout, c'était de savoir s'il y avait moyen de mettre la main sur des chevaux, si tant est que certains du ranch aient pu survivre. C'était sans doute le cas, il n'y avait pas d'ossements... Alors qu'il faisait tourner l'alcool dans son verre, il observa un instant Carmen et Nola qui se chamaillaient pour la forme à propos d'une chambre. Avec un petit air amusé, il intervint.

- C'est pas pour cracher dans la soupe... mais je crois que toutes les chambres qu'on a ici valent mieux que ce qu'on avait dans la maison de Jack. Ca a été conçu pour des vacances un peu friquées.

Tout le monde semblait s'accorder sur le même point. Personne n'avait envie de reprendre la route, sans oublier qu'ils risquaient la mort au bout du chemin, tôt ou tard. Ici, ils avaient un toit au-dessus de la tête, et même si tout le reste était à faire, c'était au moins un début. Kaidan suivit un peu les dires de chacun avant de s'éclaircir la gorge et de lever son verre pour porter un toast.

- A la maison, alors ! »

Il n'avait pas trouvé mieux comme dénomination. Rien ne semblait s'opposer à ce qu'ils restent là, ni mauvaises surprises, ni anciens propriétaires réticents... C'était un bon vieux veni vedi vici à la romaine. Portant son verre à ses lèvres, le jeune homme le vida en trinquant avec les autres. Et après tout, s'il voulait s'en servir un autre, il fallait bien vider celui-ci.


Alea jacta est
On verra bientôt que d'oser vivre, ce n'est pas la fin du monde. Juste d'un monde.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Sam 15 Oct 2016 - 19:38


Laisse cette gosse profiter de la vie Axel ! Elle à besoin de boire pour oublier qu'elle à perdu sa chambre.

Nola allait prendre sa première cuite. Ca, c'était une première. Et c'est qu'elle avait une bonne descente mine de rien, la gamine. Même si ses joues avaient déjà commencé à bien rougir sous l'afflux d'alcool, alors que Carmen riait de bon coeur devant l'atmosphère détendue autour de la table. Même Erik, qui n'avait plus tellement ouvert la bouche depuis la fuite de l'ancien repaire, commençait à se dérider enfin.
La bouteille de whisky commençait sérieusement à descendre avant que Carmen ne pose sur la table une nouvelle bouteille. Tequila.

Alors qui dit crémaillère dit soirée shot les gars...

A la maison donc. Parfait. A défaut de pouvoir faire des cocktails, ça suffirait à les aider pour le reste de la soirée. Sans compter que tout le monde semblait partant dans l'idée de rester ici un bon moment. Versant un fond dans le verre de chacun, elle fût la première à boire cul-sec, appréciant l'euphorie nouvelle que lui procurait le mélange d'alcool avant de se rasseoir sur sa chaise. L'idée des plantations qu'évoqua Jasper était bien, si ils arrivaient à trouver des graines encore viables. Peut-être dans une pépinière, éventuellement ? Son regard capta un instant celui du psychologue alors qu'il lui offrait un sourire complice, sentant sa main contre son dos. Des plantations, des fosses, et même une tour de guet si ça vous va. Tant qu'on a pas à bouger d'ici, je prends toute les options.
C'était tellement agréable, de ne penser à rien d'autre que l'instant présent sans se soucier de la distance qu'ils devaient encore parcourir en voiture. S'allumant une cigarette, elle rit doucement en entendant la remarque sur les véhicules avant de s'étirer doucement.

Je ne veux plus entendre parler de voiture ou de moto avant les 6 prochains mois, au minimum.

Et très certainement que les autres seraient de cet avis. Avisant Shawna qui ne disait pas grand chose, Carmen tira un instant sur sa cigarette avant de faire glisser vers elle un nouveau verre de tequila malgré que la métisse ait bu au même rythme que les autres. Allez Shawna ! Lâche toi un peu, ça fait une éternité qu'on t'as plus entendu parler.

Il était temps qu'elle sorte de son mutisme elle aussi. Avec l'alcool, sans doute que sa langue ne tarderait pas à se délier. Mais qu'importait, puisque le pire était passé. C'était bien ça après tout, non ? Le plus dur était derrière eux maintenant. Même Axel, avec qui la tension avait été palpable depuis sa dispute avec Jasper semblait de meilleur humeur. De toute manière entre l'épuisement et la malnutrition, sa résistance à l'alcool était désormais inexistante. Trois à peine et voilà qu'elle se sentait nettement plus stable assise que debout, à se cramponner à sa cigarette pour garder l'équilibre. Une belle bande de survivant complètement bourré, voilà ce qu'ils étaient.

Les conversations allaient bon train alors qu'elle riait à certaines anecdotes en discutant un peu avec ceux qui tenaient encore la route, sentant la fatigue la gagner rapidement. S'étirant doucement en écrasant son mégot, la brune ramena une mèche de cheveux qui tombait de sa natte, rajoutant en observant le reste du groupe.

Bon... Même si on profite, je propose quand même qu'on évite le coma éthylique. Demain sera une longue journée, j'vous rappelle.

Entre la fin du ménage, monter la garde et tout ce qui s'en suivait, il y avait effectivement de quoi faire. Et pas sûr qu'une barre de fer en travers du crâne ne leur soit réellement utile.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Nola Hughes
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/07/2016
Messages : 51
Age IRL : 17

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Sam 22 Oct 2016 - 13:51




L'apocalypse, ça me réussit vraiment pas, je crois que ça me rend débile en fait. Je prends la bouteille de Whisky et je remplis le fond de mon verre pour la quatrième fois. Je bois en fronçant les sourcils, ça me brûle la gorge, je tousse et je rigole bêtement.
Tout le monde parle, rigole, fait la fête, la maison a perdu ce côté lugubre et on se croirait maintenant entre potes, en vacance. Justement, la remarque de Kaidan m'interpelle tandis que j'engueule Mendoza par rapport aux chambres.

" Ouais, hein, mais, n'empêche que la chambre là, bah ... euh ... J'ai un haut le cœur, un petit rire stupide et je me racle la gorge, Bah la chambre, du rez-de-chaussé, j'ai dit que ... enfin normalement c'est moi qui ... elle est à moi ! "

En terminant ma phrase je soupire comme si je venais de terminer un douloureux effort. Après tout, Kaidan a raison, ma chambre est deux voir trois fois plus grande que celle de notre ancien repère, et bien plus luxueuse. Je finis mon verre sans vraiment le vouloir, je tousse un peu, et je m'affale sur la table. Je commence à avoir mal au cœur, mais je me sens euphorique, complètement déraisonnée, je finis par me lever et je titube autour de la table en m'incrustant dans les discussions des uns et des autres, je me lance vers Shawna qui est trop silencieuse pour ce jour de fête.

" Allez Shasha, c'est la fête ! Il faut que s'tu t's'f'amuse un peu là hein ! "

Je finis en rigolant sans raisons et en embrassant Shawna sur le front, après tout ça ne peut pas lui faire de mal de se lâcher aussi. Je la laisse sur ces bonnes - incompréhensibles - paroles et je m'avance vers la porte pour prendre l'air, je croise Happy sur le chemin, en le voyant je souris et je m'appuis sur son épaule. Je me souviens de son speech un peu plus tôt, où il s'excusait de son comportement, des problèmes à la maison de Jack, son silence sur la route, son absence durant la fuite, il faisait son mea culpa quoi. A vrai dire, c'est vrai que j'ai souffert de son absence, sachant que moi aussi, la fuite m'a beaucoup affecté. Fort heureusement, c'est Carmen qui a su le "remplacer" dans son rôle de père adoptif. Elle a été présente et m'a aidé à la fois moralement et physiquement en m'entraînant à la hache. Bref, ça fait du bien de le retrouver, et je compte le lui dire.

" T'sais Happy, j't'en veux pas hein, héhé, je ... je te ... m'enfin tout est pardonné hein ! 'Pis on a toujours été potes hein ! T'sais je m'feusemzedis qu'c'est pas grave hein ! "

Je rigole franchement un bon coup et m'appuyant sur Happy, et je manque de tomber l'entraînant dans ma chute. Je pense que le message principal est passé, en fait j'espère avoir été un minimum compréhensible. J'ai un haut le cœur et une soudaine envie de gerber. Je crois que je dois vraiment prendre l'air.
Je sors enfin dehors. L'air est plutôt frais, c'est agréable car il fait chaud à l'intérieur et je manquais de m'évanouir. Je marche un peu, puis arrivant vers les voitures je perds l'équilibre et je tombe sur le crossover d'Happy. Je m'assois contre la roue et j'attends que les nausées partent. Un coup de tonnerre me fait sursauter, j'avais complètement oublié qu'une tempête se préparait "Eh merde ...", un autre éclair, et le tonnerre qui suit. Une première goutte me tombe sur le front. Et c'est l'averse. Je me relève difficilement, j'ai l'impression d'être sur un patinoire. J'avance tant bien que mal vers la porte en évitant de me casser la gueule (ce qui n'est pas une mince affaire). Je me jette vers la porte d'entrée et je me précipite à l'intérieur. Tous les regards sont tournés vers moi. Je suis trempée, comme si je venais de prendre une douche froide (littéralement), et je dois avoir un air incroyablement ridicule.

" Je ... Enfin ! Tout va bien hein ! Je reste devant la porte d'entrée sans bouger, Mendoza a ... elle a raison il faut que ... qu'on dorme! Je ne bouge toujours pas, Ah, au fait, il pleut. "

Non mais je préfère préciser ... au cas où ils n'avaient compris quoi. Je rigole un coup et je décide de tituber jusqu'aux escaliers, que je monte relativement difficilement. En partant, je salue tout le monde de la main et je traîne ma carcasse jusque dans ma chambre. Je prends de nouvelles affaires, une serviette et je vais me changer dans la salle de bain. Il faudrait vraiment qu'on se débrouille pour avoir une réserve d'eau, Carmen a dit qu'il y a une rivière dans le coin. Je me regarde dans le miroir. J'ai vraiment une sale gueule. Cependant l'averse m'a fait du bien, j'ai moins mal au cœur et les idées un peu plus en place. Quoiqu'il en soit j'ai vraiment besoin de dormir.

Je me couche, le cerveau complètement retourné et un sale mal au ventre. Demain, il y a de grandes chances pour que je me lève avec la gueule de bois. Ce serait une première.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 844
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Dim 23 Oct 2016 - 9:33


Combien de verres avaient-elle vidé au juste ? La métisse n’en avait absolument aucune idée. A vrai dire elle avait pris tout ce que les autres avaient pu lui servir, sans trop réfléchir. Et forcément, elle avait fini par se sentir totalement légère, oubliant tous ses soucis. Mais ce n’était pas pour ça qu’elle était sortie de ce mutisme maladif qu’elle traînait avec elle depuis des semaines. Jusque-là, elle s’était contentée d’écouter les autres. Une crémaillère ? Se poser ici ? Définitivement ? Ou du moins pour un moment… Cela paraissait une bonne idée et les autres avaient l’air motivé à commencer un nouveau chapitre ici. Se reconstruire, oublier leur fuite et tout le reste. Ouais, ça plaisait à Shawna…

Ayant attrapé le paquet de clopes qui traînait devant elle, Shawna s’en grilla une. Depuis combien de temps n’avait-elle pas fumé ? Sûrement depuis quelques années, au lycée. Elle n’y avait plus touché une fois avoir commencé son boulot de coiffeuse. Ou alors peut-être une fois ou deux en soirée. Elle n’avait pas vraiment les idées claires pour s’en rappeler. Qu’importe, ça n’était pas un détail important. N’empêche que ça devait faire un moment parce qu’elle manqua de s’étouffer lorsqu’elle tira sur la cigarette. Ça en fit sourire certains d’ailleurs, alors qu’une voix se mit à l’appeler. Carmen, qui lui demandait de parler un peu. Et voilà qu’un autre verre arriva sous son nez, la coiffeuse le fixa quelques secondes avant de regarder l’autre jeune femme. Elle prit alors un air blasé, avant de se mettre à sourire… « Vous allez devoir me porter jusqu’à ma chambre, hein. J’vous préviens… » Ses lèvres s’étirèrent un peu plus, elle prit ensuite le verre et le vida complètement. Elle le reposa ensuite bruyamment sur la table, faisant une nouvelle grimace. Puis en regardant autour d’elle, elle se fit la réflexion que… Ce n’était pas sûr que l’un d’entre eux soit vraiment en état de la porter jusqu’à sa chambre. Tant pis, elle trouverait bien une place sur le canapé du salon…

Plongée dans ses pensées, elle revint à la réalité lorsque Nola s’approcha d’elle en lui demandant de s’amuser. Shawna ne put s’empêcher de rire en voyant l’adolescente déjà bien alcoolisée tenter d’articuler au mieux ses paroles. La petite blonde l’embrassa sur le front et la métisse lui rendit un sourire. « D’accord, je vais essayer… Mais toi, tu devrais ralentir un peu… » Elle avait chuchoté ça à l’oreille de la jeune fille, avec peu d’espoir qu’elle ne l’écoute d’ailleurs. Elle n’était pas là pour lui dire ce qu’elle avait à faire. Il fallait qu’elle vive, après tout. Et mine de rien, Shawna aussi, se sentait bien mieux.

La soirée poursuivit son cours, Shawna se mit à discuter un peu plus. Elle se laissa aller, finissant par rire de bon cœur avec les autres. Puis, trouvant le courage de se lever, elle alla se poser près d’Axel. Quelqu’un lui avait encore servi un verre. Le dernier. Pourquoi avait-elle bu autant déjà ? Ah oui, pour oublier… En tout cas, sa tête tournait un peu trop et il était temps qu’elle arrête de boire… Faisant un petit sourire au brun, elle trinqua avec lui avant de vider son verre. Une nouvelle grimace se dessina sur son visage puis elle se mit de nouveau à regarder Axel. Fermant un œil, elle fit ensuite la moue quelques secondes avant de lui déclarer « Il est vraiment temps que je m’occupe de tes cheveux Axel… Ça ne va plus DU TOUT ! » Oh, elle aurait pu essayer de s’occuper de ça maintenant… Mais à vrai dire, il était plus raisonnable d’attendre… Parce que vu son état, elle serait capable de lui entailler une oreille à coup de ciseaux. Et ça, il était préférable de l’éviter. Forcément, Shawna s’était mise à rire en lui expliquant tout ça.

Puis lorsque Nola réapparut de nulle part, sans que Shawna ne se soit aperçu de son absence, complètement trempée ; la coiffeuse prit un air amusé. Oui, il était temps pour eux d’aller se coucher. Alors, elle salua les autres avant de s’avancer jusqu’à Carmen. Faisant son plus beau sourire, elle ne put s’empêcher de prendre l’autre jeune femme dans ses bras. Elle la remercia et lui souhaita bonne nuit… Et étrangement, Shawna n’eut besoin de personne pour la porter jusqu’à sa chambre - bon tout comme Nola, monter les escaliers fut tout de même un peu compliqué - où elle ne tarda pas à s’endormir profondément. Elle aurait sûrement mal au crâne au réveil, mais… Cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas passé une aussi belle soirée…






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Rebuild, Renew   Aujourd'hui à 17:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Rebuild, Renew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» presentation renew
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» Prime minister: Haiti needs help to rebuild
» Evangelion 4.0 : mise à jour 2013 !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-