Partagez | .
 

 hello devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Abigail Breckenridge
Bras Droit | Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 294
Age IRL : 22

MessageSujet: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 0:25

26 Juillet 2016

Ils s'étaient installés à Tala Point depuis quelques jours et à vrai dire, c'était loin d'être le renouveau qu'elle avait tant espéré. Quelque chose clochait. Plus précisément chez Selene. Abi ne savait pas encore quoi, mais son acolyte était muette et un peu trop discrète depuis quelques temps. Et elle se sentait affreusement impuissante face au mal être de celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie, sa sœur d'ombre. Selene ne sortait plus, ne mangeait plus, ne dormait plus et évitait le plus possible tout contact avec le reste du groupe. Abi tentait de reprendre le flambeau, d'organiser correctement leur installation, mais elle se sentait affreusement seule face à cette tâche. C'était Selene qui savait faire tout cela. C'était Selene qui rendait leur vie plus pratique.

Ce matin-là, Abigail décida qu'elle devait sortir. C'était, à la base, une réaction purement égoïste : voir son amie dans cet état et ne pouvoir rien faire pour le moment pour la soulager la rendait malade et elle avait besoin de s'éloigner un peu. Elle laissait le temps à Selene, mais au fond elle piétinait d'impatience de comprendre. Si Selene ne sortait plus, il fallait bien que quelqu'un le fasse. Elle avait averti le groupe qu'elle se rendait à Seattle, seule, aujourd'hui. Elle allait en repérage et il était préférable qu'elle soit seule, parce qu'elle était toujours plus discrète. Elle laissa les clés et la vie des membres de leur communauté à Gabriel et Baby. Ce n'est pas qu'elle avait spécialement confiance en eux, mais c'était les plus aptes à diriger le groupe en l'absence de Selene et d'elle même.

Elle était partie à l'aube. Elle avait pris le Ford Ka II qu'elle trouvait plus discrète, avait glissé le Glock 17 plein entre sa ceinture et sa peau tiède et avait également emporté la machette qu'elle tiendrait fermement dans sa main droite durant toute son expédition. Elle avait roulé durant deux heures pour atteindre la ville. Elle n'avait croisé que quelques morts sur le bords de la route, et pas un seul vivant. Elle gara le véhicule devant le Whole Foods Market. Rien à l'horizon. Elle voulait juste voir si il restait quelque chose ou si tout avait été pillié. Son regarde dériva de l'autre côté de la rue. Une armurerie... Quelques morts se traînaient devant, mais à plusieurs, ça pouvait valoir le coup d'aller y jeter un coup d’œil. Quant à ce supermarché, il n'avait pas l'air infesté, il...

Sa réflexion fut coupé par un cri. Un hurlement d'effroi. C'était une femme, une très jeune femme. Adolescente, peut-être même. La gamine sortit de derrière le bâtiment, toujours en hurlant. Abi grimaça. Ses cris allaient attiré tous les monstres des alentours. « Putain de merde... » souffla-t-elle alors que quelques mètres à peine après elle, une horde s'était élancée à sa poursuite. Abi leva les yeux au ciel, fatiguée de devoir se battre, de devoir courir. Elle soupira légèrement, avant de sortir de derrière la voiture. « Hé ! Par ici !! » beugla la jeune femme à l'adresse de l'autre qui semblait terrifiée. Abi se demanda comment elle avait survécu jusqu'à présent.

L'irlandaise grimpa dans le Ford Ka II et la fille entra à son tour. Elle n'attendit pas que cette dernière ferme la porte pour démarrer en trombe et s'éloigner de la horde qui paraissait affamée. La fille, pâle, dégoulinante de sueur, essoufflée, ne prononça pas un mot pendant qu'Abi filait dans les rues. Mais dans la précipitation, elle s'était perdue dans Seattle. Elle qui voulait être discrète et rapide... « Mais qu'est-ce que tu foutais sérieux ? » lui demanda enfin la blonde. Mais son interlocutrice n'eut pas le temps de répondre... La voiture heurta une bordure et vola sous la violence du choc et de la vitesse à laquelle elle était lancée. Elle fit deux tonneaux avant de s'arrêter. Le véhicule fumait légèrement, gisant en pleine avenue.

Abigail, sonnée, sentait son dos la faire souffrir, mais elle sortit en trombe de la voiture. Impossible de rester ici plus longtemps. Bientôt, les monstres se pointeraient et elles seraient encerclées. Elle fit le tour de la voiture en courant, et sortir la fille non sans difficultés. « Et merde fais chier ! » cria Abi en remarquant que sa passagère avait perdu connaissance après un coup sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 1:40

Une sortie banale, comme celles que nous faisions chaque semaines pour trouver des vivres. Les retrouvailles avec Malcolm et Nick avaient grandement amélioré notre vie, mais elle gardait tout de même toujours ses petits côtés… chiants. Faire les courses. Même avant l'apocalypse c'était lourd, maintenant c'est pire vu qu'on trouve jamais ce qu'on veut… Enfin bref. Aujourd'hui, c'était avec Malcolm que j'étais sorti, et nous nous étions séparés pour fouiller chacun une petite partie du nord de la ville. Pas tout évidemment, mais au moins quelques magasins : lui devait ramener de la nourriture, moi des munitions. Et il m'avait autorisé à garder le pick-up ! Chose rare venant de lui ! Enfin, faut croire qu'il fait encore confiance à son frère.

Après avoir prit soin de garer le pick-up à l'abri des regards, je m'étais donc mis à fouiller ce qu'il restait d'une armurie banale au nord de Seattle… Forcément, pas grand chose à trouver : quelques munitions, mais c'est tout, le reste a déjà été volé depuis longtemps. Putain, qu'est ce que je donnerai pour qu'on tombe sur des pauvres crétins à racketter histoire de s'occuper un peu mieux parce que là…

Un crissement de pneu résonne dans la rue. Entré par l'arrière du bâtiment, j'avais pris soin de ne pas attirer les voraces qui traînait dans la rue d'en face, mais visiblement, quelqu'un avait eu cette merveilleuse idée à ma place… Une voiture passe, à toute allure. J'entends une fille qui gueule au milieu des râles… Et une autre ? Je  n'entends pas très bien, heureusement elles ne sont pas proches. Fronçant les sourcils, l'air intrigué, je prend soin de ramasser rapidement les quelques cartouches qui traînent encore dans la boutique puis sort furtivement par la porte arrière pour rejoindre le pick up dans lequel je m’introduis afin de le démarrer le plus vite possible et commencer à suivre la Ford Ka II que j'avais vu passer. Pour cela, je pris soin de contourner la horde de rôdeurs qui me bloquait la route par une rue voisine, avant de rejoindre le chemin qui m'intéressait après les avoir doublé.

Ouch. Visiblement, ceux là avaient pas leur permis, ou alors on aurait dû leur enlever sur le champ, du temps où on pouvait : la voiture était là, retournée en plein milieu d'une rue… Et… Y a une gonzesse ! Putain ! Tu vas t'amuser Jonah, tu vas t'amuser ! File donc détrousser cette pauvre demoiselle en détresse pour bien le niquer le moral. Rien que pour avoir niqué cette Ford, elle le mérite. Arrêtant précipitamment le pick-up en plein milieu de la route, je saisis mon sac et mon fusil, posés sur le siège passager avant de sortir du véhicule, pointant immédiatement l'innocente du bout de mon canon en avançant d'un pas sûr vers elle. « On ne le dit jamais assez : la ceinture de sécurité c'est PRI-MOR-DIAL ! » Un petit rire résonnant vint déchirer le silence de la rue alors que je m'étais bien rapproché de la fille… une blondinette pas mal roulée soit dit en passant. Mais… Ooh madame n'est pas toute seule ! Il semblerait sa jeune copine soit sans le coma, quel dommage ! « Bon, sans déconner, les mains en l'air. » J'avais soudainement prit un ait beaucoup plus menaçant, et d'un mouvement rapide du fusil, je désignai l'entrée d'un immeuble d'appartements. « Rentre là dedans et emmène ta copine. J'ai pas envie de finir en casse-dalle et je suppose que vous non plus. » Je soupirai bruyamment en constatant tout de même la carrure de la blonde, sans doute pas suffisante pour soulever un poids mort seule. « Hm… Bon. » Rapidement, je passai mon fusil en bandoulière et m’armai à la place de mon colt avant de soulever la jeune fille inanimée pour la poser sur mon épaule. Une fois bien en place, je fis à nouveau signe à la blonde d'entrer, la menaçant de mon flingue.

Nous entrâmes donc dans l'immeuble et je me dirigeai directement  vers un appartement du rez de chaussée dont la porte avait été forcée. Sans attendre, je balançai nonchalamment la gosse sur le canapé poussiéreux et m’avachi dans un fauteuil, le colt toujours pointé vers l'inconnue consciente. D'un air faussement amical je lui fis signe de s'asseoir avec un grand sourire. « Je m'appelle Jonah, enchanté. Ton petit nom c'est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Breckenridge
Bras Droit | Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 294
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 9:39

Abigail grimaça lorsqu'elle entendit, au loin, les premiers râles. Elle ne voulait pas laisser cette gamine ici, mais elle voulait encore moins mourir pour une étrangère. Chez elle, Selene avait besoin d'elle, Bobby aussi et elle ne pouvait pas les abandonner. Mais c'est une voix bien vivante, masculine, qui l'a fit sursauté. Elle tourna la tête vers sa droite, pendant que l'homme s'avançait, un fusil pointé sur elle. Abigail soupira : dans quel merdier s'était-elle encore fichue ?

Bien qu'il ne lui inspirait aucune confiance (c'est le moins que l'on puisse dire), elle fut néanmoins obligée de le suivre. Déjà, parce qu'il la menaçait avec son arme, mais aussi parce qu'il n'avait pas tord : les monstres arrivaient par tous les côtés. Le seul moyen était de se cacher, et vite. Elle entra dans l'appartement, restant à distance de l'inconnu puis, sous ses ordres, s'installa sur un des fauteuils du salon. Elle serra les dents. L'idée d'être enfermée ici avec une blessée et cet inconnu menaçant ne la réjouissait pas du tout... Elle pouvait très bien le tuer ? Elle devait juste attendre le moment opportun, sortir son arme et lui tirer une balle dans la tête. Elle pouvait le faire. Elle avait déjà tuer des vivants qui s'en étaient pris à elle et son groupe. Elle en était capable.

Mais il ne semblait pas être le genre à se retourner, ou à avoir une minute d'inattention. Le visage fin, l'air cynique, la bouche moqueuse, elle pensa immédiatement au fait qu'il devait sans doute ne pas être à son coup d'essai. Elle ne voulait juste pas mourir. Il pourrait faire ce qu'il voulait d'elle, du moment qu'il la laissait en vie. Sa seule crainte était de laisser seuls Selene et Bobby. C'était inconcevable.

Elle soutenait son regard du mieux qu'elle pouvait. Au fond d'elle, la peur lui serrait l'estomac, mais elle feignait la sérénité. Lentement, elle croisa les jambes, et s'accouda au fauteuil. « Abi. » lâcha-t-elle simplement avant de soupirer. Mais quelle merde, mais quelle merde... ! Ses yeux filèrent sur l'arme avant de se replonger dans le regard bleuté de l'inconnu. « T'es pas obligé de me prendre en otage. Je peux aller nul part de toute manière. » annonça-t-elle d'un air faussement détaché en haussant les épaules. En soi, ce n'était pas faux : elle n'avait plus de voiture et dehors les morts avaient pris le pouvoir. Elle serait folle de se jeter à corps perdu dans l'enfer.

Elle dévia son regard vers la gamine toujours inerte sur le canapé. Son visage se crispa. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire d'elle ? Si le type les laissait partir, elle ne pourrait de toute manière pas transporter l'inconnue, surtout jusque chez elle. Et en même temps, il lui semblait mal de la laisser sur ce canapé en proie à tout et n'importe quoi. Après tout c'était qu'une jeune femme perdue. Elle aussi avait été dans cet état, avait connu ce sentiment d'horreur quand la mort nous pourchasse.

De sa main accoudée, elle commença alors à taper du bout des doigts le cuir sur lequel elle était assise en signe d'impatience. Elle commençait déjà à en avoir assez d'être enfermée ici et d'être menacée d'une arme. Elle avait plutôt l'habitude de tout contrôler... Mais à présent, c'était elle qui était sous contrôle. Même si elle ne voulait pas se l'avouer, même si elle le cachait, elle se sentait quelque peu angoissée par la situation. Ca pouvait vite dégénérer. Ca pouvait vite finir en carnage et elle pouvait vite y perdre la vie.



 
bloody creature poster girl
The night is when, the ghosts all come out. Playing with my head, spin it all around. This room is like a prison cell, I'm all by myself. I'm waiting for my friend to come and break me out.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 16:43

« Ravi de te connaître, Abi. Et elle, c'est ? » Toujours avec le même sourire narquois, je pointais la jeune fille inconsciente du doigt. Ne pas la garder en otage ? La bonne blague. J'eus un petit rire incrédule en écoutant la blonde et lui répondis de manière toujours aussi détendue. « Pas faux, mais je t'avoue que je serais pas trop confiant à l'idée de te savoir libre face à moi avec une arme à disposition. » Un grand sourire, toujours aussi faussement gentil. Je tapote calmement la table basse pour lui faire signe de me donner toute les armes qu'elle avait sûr elle. « Tu vas gentiment me faire glisser tes armes sur la table, ma jolie. On verra après ça pour que “je ne te tienne plus en otage”. » Croisant nonchalamment les jambes en m’endossant tranquillement dans le fauteuil, j'attendis qu'elle s'exécute avant de ranger mon arme sous ma ceinture. « On va pouvoir avoir une petite discussion civilisée comme ça ! » Civilisée. Encore une bonne blague. Toujours calmement, je sortis mon paquet de cigarettes de ma poche et en attrapai une entre mes dents avant de tendre le paquet vers Abi en haussant les sourcils. « Une petite ? Ça détend. » Sans vraiment attendre sa réponse, je laissai le paquet sur la table, à sa disposition, puis sorti mon zippo pour allumer ma clope avant de le lancer lui aussi sur la table basse. Je tirai lentement un coup sur ma cigarette en regardant Abi dans les yeux avant de souffler un grand coup pour finir par me remettre à parler. « Je suis pas un simple pillard tu sais. Je me qualifierait plus comme… un homme d'affaires. » Un moment de silence, un petit sourire hypocrite. Je reprends. « Je vais te proposer un marché Abi, à toi et à ta copine narcoleptique. » Je tire calmement un coup sur ma cigarette entre deux phrases… stressant pas vrai ? « Mais avant ça je vais te poser quelques petites questions auquelles tu vas me répondre gentiment, ou bien je me ferais un plaisir à te regarder te faire bouffer par les voraces. Ce serait dommage quand même, avec un si joli minois, hm ? » Je ris doucement, d'un air cynique. « Tout d'abord… comment tu connais cette fille ? Ensuite… comment t'as réussi à te dégoter cette jolie Ford Ka II que tu as si honteusement foutu en l'air ? Et enfin… tu vis seule ou en groupe ? Je te garantis que si tu me mens c'est même tarif que si tu réponds pas, et crois moi je ferais tout mon possible pour vérifier chacun de tes propos… Et quand j'entreprends quelque chose, je réussi toujours. » Un dernier large sourire sadique et j'attends sa réponse. Mes doigts tapotant tranquillement mon sac encore fermé, posé juste à côté de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Breckenridge
Bras Droit | Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 294
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 17:42

Qui c'était ? Elle n'en savait rien. Strictement rien. Elle pensa un instant qu'elle aurait dû la laisser se faire bouffer par ces monstres au lieu de vouloir la sauver. Résultat de ce geste pathétiquement héroïque : elle était piégée. Abi ne savait plus quel plan adopter. Faire semblant de la connaître ? Ou avouer qu'elle ne savait pas qui elle était... Craignant tout de même pour la vie de la jeune femme et de ce que pourrait en faire cet inconnu alors qu'elle était inerte (des détraqués, elle en avait croisé!), elle choisit le premier plan. « Claire. » répondit-elle simplement. Le reste de la conversation fut beaucoup moins... cordiale.

Abi se glaça lorsqu'il lui demanda de déposer ses armes. Merde... C'était pas bon. C'était vraiment pas bon. Elle hésita un instant, mais elle posa la machette sur la table et en fit de même avec le pistolet qu'elle tira, coincée entre sa ceinture et sa peau, dans un soupire agacé. Ce mec l'insupportait. Elle plantait son regard, la colère prenant le dessus sur la peur. Elle se sentait comme un rat en cage. Des menaces... Nouveau soupire.

« Je l'ai rencontré sur la route. Je l'ai sorti d'un mauvais pas. La voiture, je l'ai volé. Et nous sommes seules. » Des phrases courtes. Parler le moins possible. En dire le moins possible. Elle décroisa les jambes et se pencha en avant, posant ses avant bras sur ses cuisses. Elle ne savait pas sur quel pied danser. L'insolence ? Ou jouer à la pauvre blonde sans défense ? Mais la colère lui dictait ses faits et gestes, bougeait ses lèvres. Elle n'arrivait plus à réfléchir. Elle ne s'était jamais retrouvée seule dans une telle situation. Avec Selene, elle se sentait plus forte. Mais là... Elle était déstabilisée et tout ce qu'elle ressentait à présent, c'était de la rage.

« Tu crois réellement qu'un type comme toi me fait peur ? J'en ai vu des pires dehors. Beaucoup plus sanglants. Beaucoup plus violents. J'ai appris à aimer ça, alors ton petit jeu ne marchera pas avec moi. » Ok, jouer la carte de l'insolence et de la provocation n'était peut-être pas le meilleur moyen d'arranger la situation. Sa voix s'était faite plus grave et elle avait planté son regard dans celui de son interlocuteur. Tu n'as pas peur, tu n'as pas peur... se répétait la jeune femme en contractant la mâchoire.

« Tu peux garder ton contrat, businessman. On en veut pas. Quoi que tu proposes. » Alors dans un geste inconsidéré, elle reprit son flingue dans l'optique de le remettre à sa place. Elle ne voulait pas lui montrer qu'elle flancherait. Jamais. Elle rentrerait à la maison ce soir, entière, avec ses affaires et avec cette putain de gamine blessée.



 
bloody creature poster girl
The night is when, the ghosts all come out. Playing with my head, spin it all around. This room is like a prison cell, I'm all by myself. I'm waiting for my friend to come and break me out.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: hello devil    Ven 29 Juil 2016 - 19:47

J’arborai une moue insatisfaite en entendant ses réponses rapides. C'était court. Un peu trop. Elle a intérêt à me répondre un peu plus clairement si elle veut sortir de là en un seule morceau… « Mouais, ça manque un peu de détails tout ça… tu l'as volée où cette bagnole exactement ? Oh et puis j'allais oublier… tu loges où ? » Bah tiens, la question la plus importante !

Un sourire se dessina sur mon visage alors qu'elle tentait de se la jouer petite peste rebelle. Avec moi, ce n'était franchement pas la bonne solution, et allait bien vite s'en rendre compte… Elle va apprendre à me connaître, la petite. Je poussai un petit rire sarcastique en la regardant faire avant de répondre par une grimace et un mouvement négatif de la tête. « Je sais pas si c'est la bonne solution de te la jouer insolente honnêtement, surtout quand t'es pas armée face à un type qui, lui, l'est et n'hésitera pas à te buter le plus salement du monde... » Un air sadique s'était emparé de mon expression faciale et de mon large sourire. « Et puis en ce qui concerne le sang… doucement ma belle, on vient tout juste de se rencontrer, attend un peu ! » Lui faire peur. C'était exactement ce que je voulais. Je voulais qu'elle me craigne pour qu'elle m’obéisse… Et je n'avais pas pour le moins du monde fini de lui faire peur. Alors que je continuais de fumer tranquillement, Abi sembla à nouveau vouloir faire la rebelle en refusant mon marché, ce qui ne put empêcher un rire franc et mesquin de s'échapper de ma bouche. « Aah parce que tu crois que ça s'arrêtait au stade de proposition ? Oh excuse moi de t'avoir donné ce faux espoir, Blondie, mais il s'avère que ce n'était pas une question. » Tranquillement, je me relevai de mon fauteuil et tirai un coup sur ma clope. Mon air devint soudainement plus sombre, plus… dangereux. « Je vais être plus simple dans mes propos… soit tu marches, soit tu tombes. » Tout en parlant, je pris le temps d'ouvrir mon sac pour en sortir ma batte, fraîchement ornée de clous depuis notre arrivée au Discovery Park. Peut être allait elle cesser de se la jouer p’tite conne insolente en voyant ça ? « Je vais donc t'expliquer notre marché, petite conne, et tu vas m'écouter gentiment : Tu vas me filer d'abord tout les vivres que tu as en ce moment sur toi ou dans ta voiture… Ensuite, t'as de la chance, je vais avoir la bonté de te laisser tes armes, mais j'exige en contrepartie de te retrouver ici même dans cinq jours, et je veux que d'ici là tu ais trouvé au moins cinq kilos de bouffe et deux armes à feu. Si dans cinq jours tu me poses un lapin… je te garantis que je te traquerai et que je te retrouverai. Enfin, puisque sinon ça ne serait pas un marché, je t'offrirais en échange une protection contre n'importe quelle menace que l'on jugera sévère en faisant le ménage dans la zone que tu voudras, aussi bien en ce qui concerne les humains que les rôdeurs... » Appuyant ma batte sur la table basse à la manière d’une canne, je lui adressai à nouveau un grand sourire en prenant soin de lui rappeler du regard qu'elle ne passera pas à côté de ce marché. « Alors Blondie, t'en dis quoi ? » Je me doutais bien qu'elle tenterait sans doute de jouer la conne à nouveau en me disant qu'elle marcherait pas mais dans tout les cas… comme dit, si elle ne marche pas, elle tombe.

Un léger soupir se fit soudainement entendre dans l'appartement. L'autre fille semblait se réveiller, doucement. D'un air faussement joyeux, je m'adressai à elle dès qu'elle eut ouvert les yeux. « Tieeens mais voilà notre amie qui se réveille ! Bienvenue chez les vivants ma grande ! » Une petite idée me traversa l'esprit en un éclair. Le sourire en coin, je fis signe à Abi de se taire, et en regardant cette dernière droit dans les yeux, je demandai d'un air intéressé à la jeune inconnue. « Dis moi… c'est quoi ton petit nom à toi ? » Serait-ce Claire ? Au moins j'allais bien voir si Abi m'avait menti ou non et si par conséquent je pouvais lui faire confiance pour le reste des informations.
Mais la jeune fille ne décrocha pas un mot. Elle se contenta de se redresser et de me fixer, effrayée, avant de jeter un coup d'oeil rapide à la blonde près d'elle. Putain, voilà que celle là veut pas parler… Soupirant, je me tournai vers Abi d'un air agacé. « Eh, elle est plus de langue ta copine ou quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Breckenridge
Bras Droit | Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 294
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: hello devil    Sam 30 Juil 2016 - 8:55

Elle le laissa se glisser lentement vers elle, la cigarette toujours à la bouche. Elle blêmit légèrement devant la batte qu'il avait sortit. Elle baissa les yeux et déglutit difficilement pendant qu'il lui faisait son petit discours. Elle ne voulait pas lui montrer qu'elle avait peur. Qui était-il pour l'effrayer ? Elle aussi savait être dure, elle aussi pouvait se montrer dangereuse, elle aussi avait tué. Elle s’apprêtait à répondre lorsqu'un gémissement les firent tourner la tête. Abigail grimaça. C'était pas le moment. Vraiment pas le moment.

Le regard apeuré de l'adolescente se poser sur Abi. Discrètement, elle lui fit signe de se taire. Elle ne devait rien dire pour que le mensonge puisse être encore crédible. Jonah était tourné vers l'inconnue. Il ne regardait plus Abigail. Elle aurait pu sortir son arme et lui tirer dessus. Elle aurait pu faire quelque chose. Mais elle n'osait pas faire du bruit. Après tout, dehors, à quelques mètres, la horde continuait de râler et tourner à la rechercher de chaires fraîches, excitée par l'accident.

Mais elle devait agir. Où elle allait mourir ici, elle le savait. Et en même temps, tenter quelque chose signerait son arrêt de mort également si elle venait à échouer. Il fallait prendre une décision, et vite... 3... 2... 1... Elle envoya son pied dans les parties intimes de Jonah. Sous la surprise et la douleur du coup, il recula, ses mollets tapant dans la table basse lui fit perdre l'équilibre un instant. C'était le moment. Le seul. C'était maintenant ou jamais. « Cours ! » hurla-t-elle à la jeune fille qui se releva, l'adrénaline du moment l'aidant à oublier la douleur. Mais elles ne purent aller bien loin.

Alors qu'Abi, soutenant l'inconnue était arrivée à hauteur de la porte, elle sentit quelque chose lui attraper les cheveux et la tirer en arrière. Dans un cri, elle bascula, lâchant la fille. Elle tomba violemment sur le sol, sa tête cognant contre le carrelage de l'appartement. La douleur était vive et durant quelques instants sa vision fut troublée. C'est à cet instant qu'elle se rendit compte qu'elle avait perdu. Tout perdu. Elle avait joué, mais il était plus fort, plus rapide. Elle entendit un nouveau cri. Ce n'était pas elle. C'était la fille qui tentait de sortir, tournant la poignée en vain.

Abigail porta une main à sa tête. Elle glissa ses doigts dans ses cheveux emmêlés, sa peau se recouvrant de sang. Elle grimaça à la vue du liquide chaud. « Sauve toi... » réussit-elle à articuler, sans avoir pu lui hurler cet ordre, encore sous le choc du coup. Elle savait, au fond d'elle, que c'était trop tard. Elle priait simplement pour qu'il ait besoin d'elles. Toutes les deux. Pour lui rapporter ce qu'il voulait. Elle priait pour qu'il n'ait pas assez de « contrats » et qu'il les laisse en vie.

Elle pensait au groupe. A Selene, Bobby... Ils avaient besoin d'elle. Elle ne pouvait pas juste abandonner. Elle savait qu'il y aurait représailles face à ce geste fou qu'elle venait de faire. Elle espérait juste que ce n'était pas la mort. Pas SA mort.



 
bloody creature poster girl
The night is when, the ghosts all come out. Playing with my head, spin it all around. This room is like a prison cell, I'm all by myself. I'm waiting for my friend to come and break me out.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: hello devil    Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

hello devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-