The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -17%
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
- Matt is back ? -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyLun 25 Juil 2016 - 23:11
Ce n'était pas gagné, loin de là et ses sentiments étaient mitigés. Au final, Judy avait voulu le voir à nouveau, enfin, parfois oui, parfois non en toute honnêteté. Et lui ?... Il ne l'appelait plus, en même temps, ils n'avaient pas grand chose à se dire. Elle détestait qu'il lui parle de son boulot qui déclenchait toujours ce sentiment si amer et n'avait pas non plus envie de lui décrire ce qu'il manquait à la maison. Il n'avait qu'à y être resté. La blonde soupirait longuement en fixant le chien aux idées oh bien moins complexes. Tout ce qu'il voulait, c'était de l'attention. Judy aussi, sauf qu'à l'inverse de Finn, elle était loin d'être coopérative quand il s'agissait d'arrondir les angles. Au fond elle aurait voulu vraiment croire qu'il était venu la rejoindre, ça aurait été si beau, si parfait, mais l'idylle, la fille commençait à arrêter d'y croire. Après tout, il était encore et toujours en uniforme, ironiquement comme quand elle l'avait connu. Ah si elle avait su... La pensée pourtant lui donnait toujours un regret immédiat de l'avoir fait naître dans son esprit, mais en était-elle la seule créatrice, après tout, leur présence ici, au même endroit, elle en était certaine, n'était qu'au fond un concours de circonstances. Judy le détestait en priorité surtout pour ça. Le chien s'agitait, quelqu'un de familier pour lui qui approchait, il était comme fou, encore et son enthousiasme n'arrivait pas pourtant à emporter sa maîtresse avec lui, elle se contentait de les observer tous les deux, Finn heureux et Matt souriant en lui ouvrant les bras. Au chien, pas elle. Non, il y avait encore beaucoup pas pour les rassembler et Madame, n'était pas décidé à les lui laisser faire. Elle était au moins aussi hostile que les autres civils ici pour lui...

-"Alors... C'était quel genre de mission qu'on t'avait confié par ici ?..."

La première question qui se posait entre eux, en vrai, elle en avait tellement d'autre qui ressemblaient plus à des réprimandes à lui balancer à la figure, mais celle-ci était plus efficace pour donner le ton à leurs retrouvailles. C'était un peu triste au fond, car fort qu'elle, la place optionnelle dans sa temporelle l'épuisait. Son regard se jetait encore une fois, à droite, à gauche, pour vérifier à nouveau qu'ils étaient enfin en tête-à-tête, hormis la présence de leur chien, le même qui tel son maître la mettait au second plan. Mais lui, elle trouvait ça mignon sa douce fidélité... Va savoir. Judy appelait Finn qu'il laisse ainsi un peu respirer son maître et il s'exécutait toujours aussi fou en déplaçant son affection sur elle cette fois, il semblait le plus heureux des trois niveau retrouvailles ou alors c'était celui qui le montrait le mieux. Il se calmait enfin tandis qu'une main féminine grattait son ventre, il adorait ça et penchée ainsi, la blonde guettait toujours son brun qui tardait dans les explications, comme toujours ! Et ne me baratine pas ! Aurait-elle voulu lui grognait. A quoi bon, finalement, elle se ravisait, au fond elle ne voulait pas savoir. Judy était ainsi, un vrai geyser, souvent impossible à prévoir dans son irruption. Elle balayait l'espace d'un mouvement de bras, pour chasser la mauvaise ambiance en même temps qui sait et au final, elle passait sur tout autre chose...

-"Laisse tomber, je m'en fiche en fait."

Elle abandonnait son attention sur le chien pour enfin le regarder vraiment, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas vu Matt de si près, il était semblable et différent à la fois et toujours impossible de savoir si ses bras qu'elle voulait tendre étaient pour l'étreindre ou prendre de l'élan pour le cogner. Il ne l'aurait pas volé, son poing, dans la face... Judy aspirait à une proximité qui montrerait la réalité du moment, quelque qu'il soit, et elle avait une bonne excuse pour ça.

-"Si tu as besoin de soins, je peux m'en occuper. Il n'y a pas beaucoup d'animaux ici comme tu vois, je me suis recyclée."

Comme tout le monde. Et elle avait gardé ses bras croisés en disant ça, comme une barrière impossible à défaire. Pourtant ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait non? En vérité, elle ne savait plus, visiblement, la véto' ne c'était toujours pas faite à l'idée de son retour. Pour cause, elle était comme persuadée qu'il allait à nouveau disparaître, comme à chaque fois. La confiance sur ce point-là était rompue et à ce moment elle percutait sur leur propre statut. Qu'est qu'il restait d'eux au juste ?...

De gros blanc dans la conversation ponctués par Finn semant le désordre... Pour de l'attention....
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyMar 26 Juil 2016 - 6:54
Mal à la tête. Matt avait mal à la tête. Trois bonnes heures à expliquer, répéter la même histoire. On avait envoyé des gens vérifier que la carcasse de son hélico était bel et bien là. Et c’était le cas, alors on ne savait pas quoi faire de lui. Ça aurait été plus simple si ça avait été un mensonge, il supposa. Des civils s’étaient opposés à sa présence mais un des chefs, Jayden, avait fini par trancher pour lui laisser sa chance. Non sans certaines obligations évidemment. À les croire, il n’irait plus tout seul au petit coin à partir de maintenant. Trop de risque. Matt était-il un espion ? Un assassin envoyé par les militaires pour liquider les dirigeants du lycée ? Ou pire encore, un… Terroriste ? Rire amer.

On l’amena à une salle de classe et on lui fit signe d’entrer. Il appuya le bout de tissu qu’on lui avait donné sur sa tête sanguinolente. Qu’est-ce qui l’attendait ? Un autre groupe qui lui dit qu’il est un menteur, un chien du gouvernement ? Il passa la porte et fut plutôt accueilli par des aboiements joyeux. Matt aurait reconnu ce son de n’importe où même s’ils se ressemblent tous. Finn ! Oh, Finn… Il ouvrit les bras pour accueillir la bête qui se dressa sur ses pattes arrières, un câlin furieux et sans compromis.

“Salut, Soldat…”

Il en oublia sa fatigue, son mal de tête et tout le reste un instant. Le pilote avait toujours été fier de son chien. Finn était intelligent, habile et loyal, un vrai bon soldat. Matthew s’était donné beaucoup de mal pour cette boule de poil. Tout ça, à la base, pour…

Elle.

Ses yeux bleus se posèrent sur la vétérinaire assise de l’autre côté de la pièce. Matthew avala sa salive en baissant les yeux avant de s’approcher un peu pour s’asseoir lui aussi sur une chaise d’écolier. Évidemment, le pilote savait que la rencontre aurait lieu tôt ou tard.  Sans Judy, les vigiles l’auraient probablement abattu à la barricade. Et encore, il s’en fallait de peu pour que les autorités de New Freedom – marque déposée de Matthew Farrell- prenne la peine de vérifier son histoire assez déconcertante. Un crash ? Seul survivant ? Beau scénario de film. Mais c’est vrai, dans les blockbusters, les pilotes meurent toujours les premiers en fait. Parce que ce serait bien peu commode s’ils survivaient. Que sait faire un pilote, sinon son métier ?

Mais ça, Judy ne l’avait jamais compris. Même s’il lui avait dit, même s’il l’avait mise en garde. Non, elle voulait le pain et l’assiette en dessous ! Matt réalisa que ça faisait longtemps qu’il n’avait plus pensé à ça, et ce n’était pas forcément une bonne chose. Elle lui demanda pourquoi il était là mais sembla se raviser. Elle rappela Finn aussi, coupant du coup la seule occupation de Matt l’empêchant d’avoir à prendre part dans ce dialogue de sourd. Essuyant du sang avec le linge, il soupira mais soutint son regard brillant. Le pilote connaissait bien ce petit jeu. 18 mois n’avaient pas changé Judy Lowell.

« Vous avez tué Moore. Ils m’ont envoyé quand il a arrêté de transmettre ses ordres à Fort Lewis… »

Pas un ton accusateur mais il donna à César ce qui lui appartenait. Farrell se moquait bien de Moore en tant que tel – si son style de commandement avait amené une mutinerie, il méritait peut-être son sort – mais lui-même cherchait encore à comprendre la situation et provoquer Judy lui donnerait peut-être des renseignements précieux. Matt se surpris à penser qu’il agissait en militaire même avec elle maintenant ? Ça le choqua presque. Finn se faisait cajoler, le seul à vraiment prendre son pied dans la pièce.

« Si tu es ici, je suppose que tu étais à la clinique quand ça a commencé. La maison… »

Un autre souvenir à oublier. Farrell avait sué sang et eau pour cet endroit. Il n’en avait profité pas longtemps. Comme le reste. Elle pouvait bien lui en vouloir de ne jamais rester longtemps, vu l’enfer vécu à chaque fois qu’il annonçait le départ.

« As-tu réussi à parler avec tes parents ? Jana ?... »

Il n’était pas certain de poser les questions parce que ça l’intéressait vraiment ou juste pour faire la conversation, alors il arrêta d’en poser. De toute façon, Judy savait tout autant que lui où ils se situaient dans leur relation. Le néant, quoi. Elle offrit de l’aider avec ses blessures. Le pilote jeta un œil à son bandage de fortune imbibé de sang. Matt finit par hocher de la tête.

« Je t’ai toujours dit que tu ferais une bonne docteure. Finn serait encore un vrai mâle en plus. »

Le militaire se leva pour s’approcher de la vétérinaire mais le geste lui sembla plutôt soudain et il se sentit désorienté et la tête légère. La fatigue, le choc de l’écrasement ou le reste, il perdit un peu l’équilibre. Un peu beaucoup. Sa main gantée glissa pour retrouver le dossier de la chaise mais il ne trouva que de l’air. Finalement, le pilote fit un deuxième atterrissage forcé sur le postérieur. Des aboiements et une truffe vient lui fouiller le visage. Matthew caressa la tête poilue avec un mince sourire.

« Je crois que je vais rester assis finalement, c’est bien plus comfo à ton niveau, soldat »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyMar 26 Juil 2016 - 15:11

"Vous", était un bien grand mot et la blonde ne relevait qu'avec une sorte de grimace contrariée, ceci dit, elle s'abstenait de tous commentaires sur le sujet. Une tension s'était immiscée entre eux, une supplémentaire à celle qu'ils avaient déjà accumulé, Judy était lasse d'accumuler les oppositions avec Matt, alors, elle se contentait seulement de faire comme si ce moment de leur conversation n'avait jamais existé, passant directement à l'affirmation suivante. Ils avaient maintenant bien tout le temps pour les bras de fer. Il était coincé ici et la pensée l'aurait presque faite sourire. Pour Judy, ce n'était que justice, elle dissimulait assez mal en fait son approbation de sa situation à lui.

-"Oui, grâce à Finn encore une fois."  Il comprendrait bien ce qu'elle entendait par là, c'était la même bataille depuis tant de mois maintenant, presque un automatisme, à se demander ce qu'ils leur convenaient tant dans cette situation pour être si à même à la maintenir." Et la dernière fois que j'ai parlé à mes parents ils partaient en vacance. Peut-être que ça a été une chance pour eux." Ou peut-être pas. "Pas de nouvelle de jamais." Et de tous, c'était elle qui lui avait probablement le plus manqué...

Le chien profitait de la première occasion pour rejoindre son maître, en restant toujours aussi bruyant, preuve que le pilote n'était pas le si mauvais gars dont la colère avait créé l'image à fil du temps dans la tête de sa blonde. La même qui levait les yeux au ciel quand la virilité de Finn revenait sur le tapis. Matt pouvait s'estimer heureux que ça ne soit pas lui qui finisse castrer.

-"Mes talents de castratrice ne sont plus à mettre en cause."
Elle fixait le chien puis l'homme, un rictus malicieux aux coins des lèvres. C'était le premier depuis longtemps pour Matt, dommage qu'il n'était pas si bien intentionné qu'il aurait pu. Si Judy préférait être vétérinaire c'était justement pour avoir le moins à faire avec les hommes justement, elle n'aimait pas les complications qui venaient avec eux et pas le temps d'emmètre sa pensée dont le soldat devait se souvenir peut-être encore, que ce même patient rejoignait le sol, sa doc avait des réflexes mauvais. Ses trois pas ne l'avaient pas amené à temps jusqu'à lui, de toute façon, aurait-elle pu le retenir. Elle soupirait en secouant la tête.

-"Quel bourrin. Tu sais bien pourtant qu'il ne faut pas se relever aussi brusquement,surtout dans ton état."

Une remontrance, le brun était un homme têtu à sa façon, il l'avait toujours été, surtout quand il s'agissait de sa santé, un bras de fer cette fois que de tout temps elle avait adoré, aujourd'hui encore ? Accroupie à son tour, elle chassait Finn trop enthousiasme pour se montrer obéissant, mais rien à faire. Il faisait au moins diversion pour la mauvaise humeur de sa maîtresse. Judy n'avait pas d'autorité sur Finn, ses grands yeux ronds, ses mimiques la faisaient fondre à une rapidité déconcertante. Alors elle composait avec en dealant avec un Matt à remettre sur ses pieds en premier lieu. Le sol ce n'était pas le top pour des soins. Une fois assis -enfin- et avec la brillante assistance de la mascotte poilue qui insistait pour se rendre utile en servant d'appui... L'infirmière improvisée s'activait à sa tâche, sortant d'abord le tissu pour découvrir la plaie à nettoyer, avant de soigner. C'était assez vilain en fait, mais en bon soldat hein...

-"Il va falloir veiller ce soir en cas de traumatisme cranien, on ne sait jamais, nous n'avons pas un assez bon équipement pour confirmer ça actuellement. Tu auras ton repos que demain, désolée."

Ses petits doigts arrêtaient de s'agiter et le bleu dans le bleu des yeux. Judy, plus que tout savoura ce moment là, ces quelques sons...

-"Enfin, de toute façon, tu n'as plus que ça à faire. Cette fois, tu ne pourras pas juste dire que tu pars, ça va être plus compliqué que ça pour toi de disparaître encore vers tes o-bli-ga-tions, soldat."

Elle était contente la garce et le narguait avec ça allégrement, même si elle n'était pas assez dupe pour penser que ça ne serait qu'une affaire de temps. Matt finissait toujours d'une façon ou d'une autre par prendre le large, c'était plus fort que lui.

-"Comme tout le monde Matt, il va falloir que tu te décides sur la nouvelles orientations de ta vie."

Et c'était bien là toute son inquiétude, Judy était persuadée que quoi qu'il arrive, il resterait soldat avant tout. Leur plus gros problème au final. Et surtout le sien à lui ici.

-"Ne fais pas de bêtise d'accord."

Le poids de Judy ici bas était minime et on écouterait pas toujours les braillements de la petite vêto qui fait baisser des flingues à la mir braquée sur son soldat. Et c'était pour ça qu'elle avait appuyé exprès sur la plaie en disant ça, histoire de bien capter son attention. Elle fixait le premier pansement qui s'entourait d'un bandage, puis offrait des comprimés et de l'eau.

-"Tu ne peux pas manger tout de suite non plus, essaie de boire le moins possible pour les avaler. Ils sont en train de te trouver des vêtements de rechange, tu as eu une sacrée chance il parait..."
De ce qu'on lui avait raconté, un vrai miracle. "tu as d'autres bobos aussi jojo dissimulés par là ? " Autant rester occupé avant qu'à nouveau le néant s'installe. "Quand est-ce que tu es rentré au pays ?.." Une information que Judy n'était pas sûre de vouloir connaitre.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyMar 26 Juil 2016 - 18:02
Elle lui prit le bras et il se releva en maugréant. Qu’importe ce qu’elle en dise, le sol lui paraissait pourtant assez confortable. Mal assuré sur ses jambes, le pilote se fit pas prier pour se rasseoir. Finn s’était couché à ses pieds, le laissant utiliser son dos comme appui. Matt se douta bien que c’était une demande d’attention plutôt qu’un loyal service de sa part. Finn avait quand même gagné, il lui gratta l’arrière des oreilles comme il aime tant. Elle se mit à s’amuser sur sa tête et Matthew se montra docile même  si ça faisait un mal de… chien, quoi. Le pilote trouva qu’il faisait chaud tout à coup et employa son temps à retirer sa veste pare-balle. Ils avaient saisi son M4, son couteau et son arme de service pour la nuit. Logique, même s’il se sentait un peu démuni sans arme. Il n’était plus là-haut, hors d’atteinte des infectés, après tout.

Les mots de la veto le fit sourciller. Pas dormir ? C’est une blague ? Il se demande si elle basait ça sur des vrais faits scientifiques ou que c’était une petite revanche personnelle. Avait-il vraiment le choix ? La blonde était capable de le titiller toute la nuit pour l’empêcher de dormir de toute façon. Elle le faisait déjà avec des sortes de demi-reproches. Vraiment, parler de ça maintenant ? Le militaire soupira. Il avait envie de se mettre en colère mais n’avait pas la force. Judy faisait exprès, c’était son genre.

« Je n’ai rien décidé là-dessus. J’ai eu assez de sensations fortes pour la journée, mon futur peut bien attendre demain… Et une tasse de café si vous en avez encore. »

Du gros luxe quoi…Des nouvelles orientations ? La voilà partie dans ses délires. Où étais-ce le cas ? Farrell n’avait pas réfléchi à tout ça encore. Comme le reste, il était encore sous le choc de son nouvel état. Il avait du mal à réaliser qu’il n’était pas de retour à Fort Lewis, qu’il ne retournerait pas dans ses petits quartiers de la base, son hélico à portée de vue par la fenêtre. Du mal à réaliser que demain matin, rien ni personne ne l’attendait. Lewis n’enverrait personne le chercher. Une autre perte matérielle. Son nom rayé de la liste des pilotes actifs.

« Quoi, tu crois ce qu’ils pensent ? Que je vais aller ouvrir la porte arrière aux hommes de Moore cette nuit ? Que je joue à l’espion ? J’irai nulle part. J’en suis incapable manifestement de toute façon. »

Elle lui donna ce qui semblait être de l’aspirine et un peu d’eau avec la consigne de prendre le maximum de l’un et le minimum de l’autre. Génial… Il avala le tout en suivant les consignes à la lettre. L’eau lui fit du bien, il devait être déshydraté après  sa course folle dans les rues en clopinant.  Une sacrée chance, qu’elle dit. Elle n’avait pas tort mais Matthew se montrait un peu demandant il faut croire.

« Si j’avais suivi le protocole à la lettre ce serait pas arrivé. C’est ma faute. Je suppose que j’ai eu de la chance. Les autres, pas autant. »

Il avait mal aux côtes alors il détacha sa chemise d’uniforme et releva son gilet au sigle de l’USAA. Un gros hématome violacé  sur le côté droit. Ça semblait pas cassé mais  ce n’était pas exactement plaisant. Matt haussa des épaules en replaçant son vêtement.

« En octobre, juste avant qu’ils déclarent la loi martiale. Ils m’ont envoyé direct à Fort Lewis pour déplacer du matériel et des gens importants. C’était  censé être temporaire, mais… »

Il s’interrompit et releva les yeux vers les siens.

« J’ai essayé de t’appeler mais les lignes cellulaires étaient inondés et ça ne répondait pas à la maison, tu devais déjà être partie pour de bon. Comment ils t’ont trouvé ? J’aurais cru que tu te serais barricadée à la clinique. »

Et tu serais morte là. C’était une coïncidence presque théâtrale. Un vol de plus ou un vol de moins, et Farrell serait peut-être déjà mort. Comme Beat.

« Beat est mort. Colin s’est tué avec son arme de service après qu’on lui ait dit que sa famille n’était jamais parvenue aux camps de réfugiés. Malcolm s’est fait tiré dessus pendant un dépôt de matériel médical. Ao-ji… Poignardée par un réfugié qui voulait ses MREs. Cédric est jamais revenu de sa dernière mission, il a dû déserter comme beaucoup d’autres. »

Il n’y a pas si longtemps, ces gens partageaient sa table à la maison autour du barbecue, une bière à la main. Ça semblait faire une éternité maintenant, ça datait du temps où tout allait. Entre lui et elle, et tout le reste. Finn un chiot et la maison fraîchement peinte.

« Comment tu trouves ça, ici ? Et les infectés ? »

Matthew avait vu l’infection d’un œil d’oiseau. Son excursion dans les rues  constituait sa vraie première expérience avec les victimes de la maladie. Par chance, il avait réussi à se rendre à Emerald sans  incident. Presque un miracle, en effet. Ce qui lui rappelait comment il avait réussi à finir dans cette pièce, ce soir.

« … Merci. Si tu n’avais pas été là, ils auraient peut-être tiré. Ça aurait été normal après ce que vous fait. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyMar 26 Juil 2016 - 19:35



-"Oublies la caféine pour aujourd'hui, tu peux rester au calme et te reposer ainsi si tu te sens trop fatigué, mais je t'empêcherais de t'endormir tout simplement."

Pas de sommeil réparateur pour Matt ce soir, c'était les directives de bases. Judy avait été studieuse dans ses études que dans les matières qui l'intéressaient, si certaines de ses connaissances étaient applicable aux hommes, ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle se sentait habile avec. Malgré tout, ça semblait suffire la plupart du temps à la rendre plus ou moins utile. Ceci dit elle s'empressait malgré tout de rassurer son patient pour qui le moment paraissait dans un lot de désagrément.

-"Plus tard si tu n'as pas de nausée, tu pourras boire et manger, mais progressivement, je t'ai à l'oeil !"

Matt dans ses souvenirs était un sacré glouton. Puis quand il lui posait ces foutus questions sur ce qu'elle pouvait croire, la blonde lui répondait franchement, sans grande réflexion, c'était inutile, son avis, bien avant cet endroit était déjà forgé sur lui, bien qu'elle s'était abstenue de partager son ressenti mis à part maintenant, avec le principal intéressé à qui elle laissait le loisir de s'exprimer jusqu'à la fin sans interruption. Après quoi, elle reprenait un bout à la fois...

-"Laisse tomber, je voulais juste d'étriper moi même en fait, mais c'est toujours un crime ici, même au milieu du chaos." Un petit rire quand même, elle avait quand même eu envie d'aller le cogner mine de rien, mais on ne l'avait pas laissé approcher. Et maintenant ?... "Je ne pense pas que tu sois avec Moore, c'est le genre de gars que tu aurais pu tuer toi même en fait. En revanche..."

Elle marquait un temps d'arrêt ne finissant pas sa phrase, son regard était ailleurs, mais toujours sur lui, elle avait constaté pendant ses gigotement une sacrée marque, rien d'étonnant, il devait en avoir bien d'autres. Elle n'avait pas échappé à son attention, alors elle écartait elle-même le vêtement qui venait d'être replacé, l'air de dire que ça aussi ça nécessité des soins, mais malgré la douceur de ses gestes qui passait un gel froid là dessus pour le soulager, la tonalité de sa voix paraissait presque brutale par les mots qu'elle avait choisi d'employer.

-"Je sais que partira à la première occasion finir ta mission. Puis en commencer une nouvelle, tu fais toujours ça. C'est toujours une affaire de priorités n'est ce pas."

Et là, le moment qu'elle choisissait pour le faire taire était bien choisi, en cas de réplique, un appui contrariait son souffle. Une aubaine pour elle, comme quoi, elle n'était pas toujours aussi gentille qu'elle pouvait paraitre... Mais qui pouvait bien l'accuser à moins de la connaître aussi bien que lui. C'était acquis, mais impossible à prouver.

-"Et peut être que tu te serais fait abattre avec eux en suivant ton protocole et arrivant ici, c'est même sûr en fait. Peut-être aussi qu'il n'y aurait pas eu qu'eux dans la liste des morts, toi ou des gens d'ici qui gardent l'endroit. Ou même aucune chance pour nous de nous revoir."

Elle aurait presque pu ajouter que ça probable qu'il s'en fichait, ça serait sorti droit du coeur, mais néanmoins, va savoir quelle délicatesse avait su le retenir au fond de sa gorge.

-"Heureusement qu'il y a des gens plus doués que moi pour te détourner de ton protocole. Quant à ici... On s'y fait très vite, l'ambiance est pas mal et au final pas de tant de cons que ça, les infectés raffolent peut-être de cette saveur là."

Un humour qui n'en était pas un, mais en même temps, avec les patrouilles, la proximité pour elle une scientifique un peu sur les bords avec "ça", ce genre de décalage devenait vite vital. Elle n'avait pas d'explications pour "ça" et c'était le pire de tout. Judy ne s'étonnait pas vraiment de toutes ses questions, normal qu'il voulait savoir dans quoi il mettait les pieds, alors elle lui faisait un peu machinalement la description des lieux... Du règlement, en commençant toujours par les heures du repas. Ces moments préférés à Finn et elle. Quelques bons coins, ceci dit, elle ne parlait presque de personne, sauf les têtes importantes avec qui il devrait composer. La blonde n'avait pas changé en mieux en tout cas.

-"On m'a montré quelques techniques de défense et vu que je suis nulle avec une arme, j'en suis restée à la méthode de la préhistoire. Tu comprendras surement plus tard, quand tu auras montrer pattes blanches et qu'ils te laisseront tranquille, tu devras surement sortir toi aussi."

Elle avait ramené sa vieille hache de la maison, abandonnant l'armement sur place, une logique très dure à suivre, mais Judy les détestait plus que tout, elle n'aimait, ni les voir, ni les toucher, encore moins s'en servir.

-"Il n'y a plus rien d'humain en eux, je détesterai finir comme ça. C'est tout ce que j'en pense. On t'a attendu à la clinique avec Finn, aussi longtemps que possible et finalement, c'est bien un uniforme qui s'est pointé, mais ce n'était pas le tien."

Et là, Judy s'appliquait à lui expliquer en détail l'arrivé des militaires, dont un qu'elle avait oublié le nom qui disait connaître Matt. S'en suivait son arrivée du temps de feu Moore, les débordements, puis l'élément déclencheur, le massacre revanchard et Emerald Freedom tel qu'il pouvait le connaître aujourd'hui. Elle lui offrait autant de détails qu'il était à même de lui demander, Judy n'avait pas l'impression d'avoir à cacher quoi que ce soit et ça avait le don de les occuper un bon moment, les éloignant de toutes querelles au moins pour un temps entre deux interventions du chien réclamant de la tendresse. Le moment choisi par la blonde pour annoncer l'heure du repas, c'était dire le temps que cette mise au point avait prise. En guise de festin, de l'eau chaude qui se versait dans un bouillon de soupe déshydraté... On était loin des repas qu'elle lui cuisinait avec tant d'affection, à la présentation soignés...

-"Je soigne les bobos maintenant et cette pièce est ma nouvelle clinique si on peut dire." Elle lui déposait entre les mains le grand bol semi-fumant. "Tu peux commencer par ça et si rien ne se passe en avisera pour ton plat de résistance. Hum... ça aurait pû avoir plus de saveur si j'avais eu un napperon tu ne penses pas. " un sourire un peu triste. "Notre maison a surement été pillée et saccagée pas vrai ?..."

La fille était nostalgique de sa vie d'avant quand elle s'asseyait à côté de celui qui avait partagé sa vie, son regard sur leur "bébé" qui n'en était plus un. Celui là même qui marmonnait un peu en les poussant à coup de truffe et de pattes. Finn n'avait jamais aimé la proximité entre son maître et sa maîtresse, il les voulait pour lui tout seul l'un et l'autre, et Judy s'en amusait toujours autant, au moins quelque chose qui n'avait pas changé.

-"Tu vas pouvoir poursuivre ton dressage." Celui qu'elle avait saboté de tout temps en traitant le chien comme son enfant...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyJeu 28 Juil 2016 - 16:21
Ça devenait n'importe quoi, songea Farrell en la laissant inspecter son flanc violacé et douloureux. Pas de sommeil, pas de bouffe. Et encore, c'était le plus léger. Le pilote fut un peu surpris lorsqu'elle répliqua qu'il aurait probablement tué Moore s'il l'avait côtoyé . Le genre de gars... Alors quoi, maintenant il était un meurtrier lui aussi ? Judy savait ce qu'il faisait dans l'armée mais c'était bien la première fois qu'elle disait un truc du genre. Farrell ne l'avait jamais vu comme ça. Il y a une différence entre faire son boulot et tuer un foutu général. Il cherchait peut-être trop loin, Matt était loin d'avoir les pensées claires. Elle enchaîna avec les remontrances habituelles sur ses priorités. Il avait déjà entendu ça au moins mille fois.

"Sérieux, Jude ? Tu veux vraiment qu'on parle de ça maintenant ? Tu sais très bien comment ça va finir. Tu - aieuh "

Elle appuyait sur sa contusion et la douleur le fit taire. Facile de tirer une conclusion. Apocalypse ou non, certaines choses ne changent pas. Et Judy Lowell pensait encore surtout à elle en riant au visage de ce qui comptait pour lui. Elle n'avait pas le droit de l'obliger à choisir, bon sang. Pas aujourd'hui, pas demain, jamais ! Dans sa tête de véto, il aurait dû tout jeter pour être avec elle. Allez, jetons à la poubelle la seule chose dans lequel il est doué ! C'est pas grave, c'est juste ta patrie et la moitié de ta vie, Matt. C'est rien du tout.

" Rien ne s'est passé comme prévu. Mais même si rien n'était arrivé, alors quoi ? On allait vendre la maison, Jude. Je serais retourné vivre à Lewis et toi avec Jana ou tu te serais pris un appartement à Seattle près da ta clinique... Et on se serait pas revu à moins de le vouloir. Clovisette n'avait qu'une paire de couilles. Et je serais reparti, parce que c'est ma vie et ma place."

C'était cruel mais c'était mérité après ces mots à elle. Il y eut un silence pesant et il se frotta les yeux. Finalement, elle lui raconta tout ce qu'il y avait à savoir sur le lycée et ce qui s'était passé avec Moore. Effectivement, la culmination des évènements était logique, sauf peut-être la fin. Les civils avaient gagné contre des militaires. C'était pas rien.

" Un type qui me connait ? Dans l'infanterie ? Ça ne me dit rien... Je me renseignerai, avec le temps..."

Il aurait quand même remercié le type, s'il avait vraiment essayé de le contacter, du moins. Farrell aurait été moins surpris qu'il ait dit ça à Judy pour qu'elle coopère un peu plus. Elle lui donna un bol chaud qui fut plus réconfortant que réellement savoureux, même s’il n’était pas très demandant.

Des militaires, il en avait connu beaucoup. Il n’en reverrait pas beaucoup.

« Pour l’instant, aucune chance que je sorte. Ce serait trop risqué selon eux. Ils croient vraiment que l’US Army va se venger. Autant pas briser leurs illusions sur ce qui reste des forces armées américaines… »

L’espoir que l’armée reprenne le contrôle, réinstaure la société et la civilisation comme une cavalerie triomphante qui glisserait sur les États-Unis était une douce utopie. Farrell avait vu cette magnifique force au mieux de sa forme, mais ce n’était certainement plus le cas. Une carcasse qui tente de survivre comme tout le monde. Les militaires allaient maintenir les bases, les communications et les routines aussi longtemps que possible, parce qu’ils ne savaient pas quoi faire d’autre. Sans haut-gradé pour les mener, ils finiraient tous par déserter ou transformer les installations en camp de survie. Et lorsqu’ils le faudrait, ils deviendraient pillards, puis hostiles.

La remarque sur le napperon lui arracha un sourire mais il se sentait trop fatigué pour relever efficacement.

« C’était pas très hygiénique en fait. »

Il roula des yeux pendant que Finn essayait de s’insérer la tête entre leurs jambes. La voilà qui apparaissait comme une fille qui sort du gâteau, regard triomphal et langue pendante. En voilà qui souffrait moins de l’apocalypse que les autres en tout.

« Le pauvre… En fait je croyais que c’est lui qui te dresserait avec le temps mais on a tous nos illusions »

Ha. Le silence tomba et il maugréa en se frottant les yeux. C’était débile comme consigne. Elle ne pouvait pas le laisser dormir tranquille ? S’il allait perdre conscience ce serait déjà fait non ? Le pilote n’était même pas certain de s’être vraiment cogné la tête. La coupure c’était la vitre du pare-brise qui avait volé en éclat quand les types avaient tiré à travers. En y repensant, il espérait jamais retomber sur ces mecs-là avec un hélico et un ou deux missiles stinger… Il leur ferait leur fête. Des conneries.

Allait-il même revoler un jour ?

« Je sais pas, pour la maison… C’est assez isolé, Kent, mais on était dans un coin aisé… Si j’avais besoin de provisions et que je passais dans le coin, c’est certain que j’irais là en premier… Une chose est sûre, je ne donne pas cher d’Hector et Lily. »


Hector était le coq dominant de leur petit élevage, une grosse brute au plumage foncé qui criait à s’époumoner tous les matins. Lily était leur plus grosse pondeuse, avec un plumage de fantaisie qui lui faisait une sorte de perruque blanche sur la tête. Ridicule mais Judy avait insisté.

« Au moins on a plus d’hypothèque tiens, haha…. »

Il baissa les yeux en regardant les contours de sa veste pare-balle.

« Blagues à part…  Tu sais, tout ça… Tout ce qui se passe… Ça a rien changé. On est encore prêts à se sauter à la gorge, tu le vois bien. Je crois qu’il est préférable qu’on reste chacun de notre côté pour le moment. Je m’occuperai de Finn quand tu ne pourras pas. »

Il déposa le bol. Le militaire ne se sentait pas bien pour bien des raisons tant physiques qu’émotionnelles. Le mal de tête était revenu et il sentait de la sueur perler sur son front. Ok, c’est assez !

« Ok, rien à foutre, si je m’allonge pas je vais juste  glisser sur ma chaise. Désolé, Jude. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? EmptyVen 29 Juil 2016 - 23:13
La mise au point avait été rapide au moins, c'était préférable et Judy relevait qu'à partir du point le plus maniable, pour elle du moins... Il l'agaçait sérieusement pour beaucoup trop de raison en fait.

-"En fait, il y a eu plusieurs Hector depuis que t'es parti la dernière fois. Lily les déplumait tous, elle les a tous tué aussi je crois qu'elle voulait toujours s'accoupler... ça ne fait pas de sens pourtant..." Avouait-elle en secouant la tête désespérée... " Je ne suis pas inquiète pour Lily du coup, elle avait des réserves pas vrai."

Oh oui, sans nul doute, c'était la favorite de la véto, aussi insupportable pouvait elle être cette fichue poule, d'un autre côté, elle avait son côté attachant qu'il n'y avait que la blonde qui le savait voir, particulièrement quand la bête pavaner ses plumes pour l'impressionner sur le guidon de son vélo. Elle l'avait fait beaucoup rire, écrasant des souvenirs qui la rendait mélancolique en échange de moments de légèreté. Lily était prête à tout pour les récompenses friandises qu'offrait Judy, ça démontrait une certaine intelligence non? Soudain, la fille regrettait un peu de ne jamais avoir pu montrer ça à Matt, elle n'en évoquait même pas quelques brides pour tout dire.

-"Ouais, nous voilà libres Matt."

Ou presque, il ne fallait pas oublier le contexte. De là, elle le constatait vaciller tantôt, râler en suivant, un long soupir ponctuait sa réaction pour bien des raisons différentes, la réalité difficile à accepter surtout dite si durement et la même chose à chaque, il ne l'écoutait pas ou ne la comprenait pas. Parfois Judy devait parler une autre langue, elle guettait du coin de l'oeil le chien, pourquoi Finn lui la comprenait toujours ? Il était bien plus intelligent que tous, voilà tout ! La pensée la faisait sourire, elle ne grognait pas sur Matt probablement juste à cause de ça.

-"Je fais mon job ici. Si tu te gardes d'avoir besoins de soin, on aura pas besoin de se voir, encore que, y a d'autres gens pour s'occuper de ça." Malheureusement, pas vrai ? "Je ne t'ai pas dit de ne pas t'allonger pour te reposer, juste de ne pas dormir et que je te veillerai pour éviter ça, mais tu n'as pas su entendre ce que tu faisais semblant d'écouter. Fais ce que tu veux après tout comme toujours."

C'était courant et après avoir haussé ses épaules, elle lui portait assistance pour se déplacer vers autre chose qu'une chaise, Finn choisissait son camp, près des pieds de Matt, courant aussi, mais ça au moins ça avait le don de lui faire conserver un sourire. Autant les laisser entre gars va, après tout, Finn s'était blotti contre le dos de son maître, aucune chance qu'il bouge ou n'ait froid ceci dit. Et fidèle à ses habitudes dernièrement, armée d'un bouquin la véto prenait place sur la chaise de son bureau, elle dévorait un bon chapitre, puis deux avec quelques pauses pour venir surveiller de plus près son patient. Avant de commencer le troisième de lots de pages de son bouquin, Judy se stoppait un instant, Matt n'était donc plus d'un patient, s’interrogeait elle un instant.

-"Sale type."

Cela venait du coeur, mais elle ne l'avait pas crié pour autant, dit assez haut, mais assez bas aussi. Un dosage complexe à l'image de Judy. En tout cas, Finn était le seul à réagir d'un "bouaff", mi soupire, mi bâillement,  et il quittait sa place après un regard pour sa maîtresse. Voilà que même le chien se payait sa tête en allant s'écroulait plus loin. Il avait la belle vie lui, il lui suffisait de faire sa tête de mignon et tout devait simple, à lui l'affection. A moins que ça ne soit ça ténacité à insister pour les câlins. Va savoir. En tout cas, Judy constatait un Matt endormie pour de bon. Il n'écoutait vraiment rien celui là ! Mais au moins, son air plus ou moins paisible disait qu'il allait bien. Elle ne s'inquiétait pas davantage, à quoi bon, la blonde n'avait jamais rien su sortir de Matt de toute façon. Son regard se jetait dans celui de son compagnon à poil qui la regardait la langue battante, l'air de dire : Tu attends quoi. Il la connaissait bien et patientait un peu pour retrouver sa place, au bout de leurs pieds. En effet, Judy en avait profité pour l'imiter en se collant au revenant, le serrant difficilement avec ses bras. Pas tant qu'il était trop large, juste l'habitude qui c'était perdue, elle n'en restait pas moins agréable. Alors elle lui murmurait endormi ou pas, peu importé...

-"Tu pourras m'esquiver dès demain, prends ton mal en patience."

Elle lui caressait les cheveux de sa main libre, celle du bras où reposait sa tête blonde, un bail qu'ils n'avaient plus glissé entre ses doigts, ils étaient un peu poisseux, comme quand elle l'attrapait au vol quand il revenait vers la maison pendant leurs travaux. Sale type. Elle avait son sourire en coin, à dire qu'elle allait s'abstenir de le chicaner à la première occasion, rien de moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Matt is back ?   Matt is back ? Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Matt is back ? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: