Partagez | .
 

 I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Zoey Williams
Bras Droit | Horsemen
Fondatrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 18/04/2016
Messages : 622
Age IRL : 28

MessageSujet: I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.   Mar 12 Juil 2016 - 23:56


Le 18 Juin 2016

« JACK ! » Elle ne savait plus où donner de la tête. Ils étaient partout devant elle, gênant la vue qu'elle avait sur son coéquipier de route. Hurler même si cela risquait d'en attirer encore plus. Hurler pour passer au travers des grognements. « JAAAACK ! » En marchant à reculons, ses yeux ne cessaient de le chercher dans la masse. Elle ne pouvait pas le perdre. Non. Elle ne pouvait pas le laisser là, elle ne pouvait pas le laisser tout seul. Mais comment faire ? Les rôdeurs étaient dispersés devant elle, l'empêchant de traverser. L'arme qu'elle tenait entre les mains, tendue droit devant elle, pouvait le blesser. Elle n'avait pas le choix, elle devait reculer.

Sa dernière tentative d'appel fut semblable à un cri de douleur mélangé à la peur, enroué par les larmes bloquées dans sa gorge. Un cri plaintif et désespéré. Elle avait peur qu'il meurt. Cela fait plus d'un mois que Jack faisait parti de sa vie maintenant. Après avoir découvert que le camps de l'aéroport de Seattle était tombé, l'ouvrier avait pris la décision de rester avec elle et de l'accompagner jusqu'à ce qu'ils trouvent un endroit pour survivre. Durant ce long périple, Zoey s'était énormément attachée à lui alors l'idée de le savoir entouré par les morts, qu'il puisse se faire infecter, la rendait complètement folle. En alerte, la brune ne savait plus où donner de la tête. Chaque rue, chaque impasse lui était totalement inconnue. Si elle prenait le risque de s'engouffrer dans une petite rue en espérant pouvoir contourner la horde, elle risquait de se retrouver piégée dans un cul-de-sac à la merci des infectés.

Lorsque l'infecté le plus proche lui attrapa l'épaule, elle n'eut d'autre choix que de se mettre à courir  et d'abandonner Jack. Elle devait fuir si elle voulait vivre. Avec un peu de chance, lui aussi réussirait à s'en sortir de son côté. En jetant un dernier coup d’œil derrière elle, Zoey s'élança à toute allure, bifurquant à chaque fois que la rue lui semblait assez dégagée sans réellement savoir où elle déboucherait. Elle poussa un hurlement de frayeur lorsqu'elle tomba nez à nez avec un rôdeur tout droit sorti d'un renfoncement et que celui-ci s'accrocha à son sac à dos. Dans la précipitation, Zoey ne prit pas le temps de réfléchir et en jouant des épaules pour se dégager, elle laissa glisser ce qui contenait toutes ses affaires.

Au bout de quelques minutes, la distance entre elle et les infectés s'étaient suffisamment élargi pour lui laisser la possibilité de trouver une cachette. Et par chance, une voiture abandonnée se présenta sur sa route. La portière ouverte laissait entrevoir les restes du conducteur, encore installé derrière le volant. A la hâte, elle tira le corps et le laissa tomber au sol sans grande compassion pour finalement venir se cacher sous le volant. Il fallut plusieurs tentatives avant que ses doigts ne réussissent à attraper la poignée et qu'elle puisse s'enfermer.
Recroquevillée contre les pédales comme un enfant ayant fait un cauchemar,  la brune leva les yeux vers les vitres, surveillant l'arrivée des rôdeurs. Elle resta immobile, une main plaquée contre la bouche pour contenir les gémissements que lui procurait sa respiration difficile et douloureuse. Il ne fallut pas longtemps avant que Les grognements résonnent de nouveau à l'extérieur. Les larmes dégringolèrent tandis qu'elle serrait les dents pour ne faire aucun bruit. Mais après vingt bonnes minutes, le silence s'installa dans l'habitacle. Étaient ils tous partis ? Zoey n'eut pas le courage de vérifier, préférant laissant encore du temps avant de relever la tête pour analyser la rue. Rien. Plus rien. La horde avait du continuer plus loin et ne s'était même pas attardé sur la voiture. Après une énième vérification, elle prit son courage à deux mains et se décida à sortir. Elle devait absolument retrouver Jack.

Incapable de tenir sur ses jambes tétanisées par la peur, elle tituba sur les premiers mètres en tentant de se repérer. L'envie d'hurler son prénom lui tiraillait les entrailles. Mais elle ne pouvait pas se le permettre alors elle pinça les lèvres comme pour ne pas céder à la panique.  Elle était perdue au milieu de cette grande rue. Elle ne savait pas où aller. A droite ? A gauche ? Trop effrayée, elle n'avait pas mémorisé son trajet.

Sans lui, elle était perdue.

Mais après avoir remonté toutes les routes, Jack restait introuvable. Peut-être s’était-il caché, comme elle, en attendant que les morts s'en aille ? Hésitante, elle s'engouffra dans l'allée séparant deux immeubles qui semblait desservir sur une autre coursive. Un autre cri, un autre rôdeur. Elle eut simplement le temps de le pousser contre le mur avant de tomber lourdement par terre. En plantant les talons dans le sol, elle réussit à reculer puis elle essaya de se relever quand finalement le corps du rôdeur s'écroula à ses pieds. Définitivement mort. Seulement, en levant les yeux elle ne trouva pas celui qu'elle espérait voir. Ce n'était pas Jack, mais un homme tout à fait inconnu. « Qui êtes-vous ? » Demanda Zoey encore par terre, les yeux écarquillés.



- I am a wounded warrior -
Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 253
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.   Mar 19 Juil 2016 - 17:29




La bouteille vide roula à ses pieds tel un trophée déchu. La respiration du bonhomme déréglé par son taux d'alcoolémie certain, la silhouette restait prostré dans un coin de la pièce. Putain mais comment il avait pu en arrivé là. La main sur son bras encore douloureux, le gaillard refaisait surgir les souvenirs de son bannissement. Ouais, le Judas, le déchu, c'était lui. Trahison, disgrâce, comme un remake d'un bon vieux Disney. La solitude grattait peu à peu sa conscience, le laissant toujours un peu plus dans un état second. Où était ce l'alcool ? Comment savoir. Et puis franchement, qui s'en souciait. Il avait trahit ses compagnons et n'avait eu que ce qu'il méritait. Mais au fond de lui, dans ce genre de moment, le bonhomme ressentait tout le contraire.

Une colère sourde et impalpable planait dans ses pupilles alors que sa tête se redressa doucement pour observer la pièce vide et abîmé par le temps. La fraîcheur planait dans l’atmosphère, réveillant peu à peu les sens du bonhomme. Cela faisait plusieurs heures qu'aucunes gouttes de sa boisson n'avait filé dans son gosier. Peut être même une nuit ? Ou alors une matinée ? Encore une fois, sa conscience ne sut déterminer la réalité de la situation. Laissant ses jambes s'étaler au sol, Luke essayait tant bien que mal de faire surface et contrôler  sa lucidité. Malheureusement son corps l'emporta et de nouveau son esprit sombra dans l’inconscience.

Du moins c'est l'impression qu'eut le gaillard en s'éveillant quelques heures plus tard. Le bruit roque d'une dizaine de rôdeurs qui passait par là le tira de son anesthésie. Où était ce autre chose ? Un cri ? Ouais, il avait bien cru entendre un cri venant de la rue que surplombait sa planque. En y repensant, choisir un refuge dans l'étage d'un immeuble n'avait pas du tout était débile. Surtout quand le nombre de râle que percevait les tympans du gaillard ne faisait qu'augmenter.

Nouveau cri. L'homme se redressa avec une légère difficulté, encore endormi, pour observer en contre bas. Une gonzesse criait un prénom qu'il n'arriva pas à discerner. Boarf, ça n'avait pas beaucoup d'importance. Surtout vu la jugeote de la demoiselle. C'était pas très futé de se faire entendre de la sorte alors qu'il y avait autant d'infectés dans le coin. Luke posa ses avant bras sur le rebord de la fenêtre et observa la scène, un sourire de connard attaché à la tronche. Il n'était plus un gentil gentleman capable de descendre à sa rescousse alors qu'elle se mettait elle même dans la merde. Non. Se délecter du spectacle avait quelque chose de plus excitant et de beaucoup plus sadique. Mais la déception arriva bien vite alors que la silhouette féminine s'éloignait de son destin en courant. Un soupir fila d'entre ses lèvres alors que ses mirettes étaient encore rivé sur les connards qui allaient sûrement suivre leur repas.

Bouffez bien, sales connards.

L'homme se détourna enfin pour se lever complètement. Tendant la main pour attraper sa bouteille, il se rendit bien vite compte que son contenu avait disparu. Ah oui, c'est vrai. Les deux trois bouteilles de sa réserve avaient rempli leur rôle la veille au soir. Sentir sa bouche sèche le fit pester. La lucidité ne lui allait plus. Les moments vécu par le passé remontait bien trop souvent dans sa mémoire pour le martyrisé à coup de couteau dans le cœur. D'un geste vif mais non tremblant, sa main saisit son sac qu'il fixa sur ses épaules. Sa sortie n'allait pas être trop compliqué avec la fuite de la nana. C'était une sacré chance pour lui.

Doucement mais sûrement, l'ex-ouvrier descendit les escaliers de métal en restant tout de même prudent. Du moins autant qu'il pouvait l'être. La dernière partie de la structure cassée, le blond s'accrocha d'une main et entama un saut pour s'écraser au sol, se rétamant le postérieur sur le bitume.

Putain d'merde.

Une fois de nouveau sur pied, ses mains époussetèrent son pantalon avant de se mettre en route. Suivre la horde n'était pas forcément une bonne idée. Quoiqu'il ne la voyait déjà plus. Autant leur emboîter le pas, histoire d'éviter de retomber dessus à l'improviste.

Quelques rues plus loin, Luke tomba sur un sac plutôt rempli. Non, sérieusement ? Ca devait sûrement être celui de la gonzesse qui s'était fait choper plus tôt. Le regard du bonhomme se posa tout autour de lui, essayant de localiser une silhouette fraîchement dépecer. Mais rien.  Peut être l'avait elle abandonné là pour s'enfuir plus efficacement. Trop de questions se bousculèrent dans l'esprit du blond et un soupire fila de sa bouche. Avec un peu de chance, il serait tombé sur elle, et l'aurait racketter, mais sans ses affaires, ça n'avait plus vraiment de sens et Luke en tirerait nettement moins de plaisir.

Alors que la sangle allait quitter sa main, un nouveau cri brisa le silence. Le fameux sourire sadique s'afficha sur le visage de l'homme et sans se presser, mais d'un pas assuré, il se dirigea vers l'émission de ce son. C'était tout près, il en était sur. L'adrénaline commençait à pointer le bout de son nez, redonnant de nouveau à sa conscience, un moment de lucidité. Le gaillard tourna dans la rue, avança encore et regarda autour de lui. Là. Une petite ruelle où il aperçut le dos courbé d'un mordeur s'avançant comme un affamé vers une cible invisible à ses yeux. Sur que c'était elle. Quelques pas le séparait du lieu. Rapidement, Luke saisit le poignard accroché à sa jambe et arma son bras pour le planter directement dans l'oreille de l'agresseur. Voilà une bonne chose de faite.

Un nouveau tête à tête commença. La jeune femme qu'il avait vu plus tôt était bien face à lui, le visage fermé par la terreur  qu'elle avait du ressentir. De sa position, l'homme la surplombait, mais pas pour très longtemps. Tranquillement Luke se baissa pour essuyer sa lame sur les restes d'habits de sa victime pour ensuite la ranger. Ses mirettes se relevèrent finalement sur la trombine féminine et lui sourit, non sans cacher son air conquérant.

Juste celui qui vient de te sauver le cul ma jolie. A moins que t'ai besoin de tout mon arbre généalogique ?

Son expression s'accentua alors que d'un doigt, il attrapa la sangle de son sac et la fit balancer au dessus du macchabée. Le regard de l'homme s'intensifia, histoire de lui faire comprendre que ce petit bijou qu'il avait trouvé, était maintenant sa possession.

Dit donc, t'as eu d'la chance de t'en sortir avec tous les connards qui te sont tombés dessus. Chapeau petite. Mais survivre sans rien, c'est un peu con, tu crois pas ?  
Revenir en haut Aller en bas
Zoey Williams
Bras Droit | Horsemen
Fondatrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 18/04/2016
Messages : 622
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.   Mar 9 Aoû 2016 - 0:18



Ce qu'il venait de se passer n'était que le début, Zoey le savait. Toute seule elle accumulerait les rencontres désastreuses avec les rôdeurs jusqu'à ce qu'un, plus malin que les autres – ou plus chanceux -, arrive à lui arracher un bout de chair et la condamne. D'ailleurs elle s'attendait à devoir affronter le cadavre et absolument pas à ce quelqu'un intervienne pour la sortir de là. Interdite, elle était restée au sol à fixer l'homme qui venait de la débarrasser du mort. Qui était-il ? Il l'avait suivi ? Peut-être savait-il où était Jack ? Tout un tas de question vinrent se bousculer dans sa tête alors que les mots avaient franchi ses lèvres. « Qui êtes-vous ? » N'était que le début. Et à bien y réfléchir, savoir qui il était n'allait pas lui apporter grand chose.

Comme tout le monde, l'homme devait être pourvu d'un nom, d'un prénom voire même d'un deuxième. Qu'il lui donne cette information n'allait pas l'aider mais au moins, elle en saurait un peu plus sur cet homme qui venait de sortir de nul part et qui venait tout simplement de lui sauver la vie. Car oui, c'était ce qu'il venait de lui faire. Très clairement, l'inconnu venait de lui éviter de se faire mordre. Elle lui devait donc la vie. Ce qu'il ne tarda pas à lui rappeler d'ailleurs. Sa présentation fut plutôt...originale. Zoey s'était attendu à des présentations plus simples. Elle se retrouva bête face à sa question concernant son arbre généalogique. « Euh...no-non.. » Bredouilla la brune, ses yeux clairs plantés sur son étrange sauveur. « Mer.. » Elle qui s'apprêtait à le remercier pour avoir abattu le macchabée, s'arrêta net en le voyant balancer son sac à dos au dessus du cadavre.

Les yeux ronds, les lèvres pincées, elle n'arrivait pas à cerner l'étrange personnage. Elle prit quelques secondes pour réfléchir alors que l'homme venait de la féliciter pour sa survie. Sans doute qu'il lui montrait simplement qu'elle avait été imprudente et que, gentiment, il avait récupéré ses affaires. Sans répondre pour l'instant, Zoey se releva, frottant les paumes de ses mains moites contre son jean. Un large sourire digne de Zoey la gentille sur les lèvres, elle prit un ton doux et amical. « Oui c'est compliqué. » Elle se mit même à rire un peu, histoire de détendre l'atmosphère. « C'est gentil de l'avoir récupéré. » D'un geste de main, elle mima la panique. « Dans la précipitation je n'ai pas réellement fait attention... » Quelque chose en elle lui dictait de se méfier. Elle arrivait à entendre les mots de Jack qui, un soir, avait tenté de lui faire comprendre comment se comportait les gens désormais. Il avait tenté de lui expliqué que jusque là, elle avait eu de la chance et qu'elle n'en aurait peut-être pas toujours. Que tant qu'il serait là, elle n'aurait rien à craindre. Sauf que maintenant, il n'était plus là.  Et que cet homme en face d'elle, aussi étrange soit-il, ne semblait pas lui vouloir du mal. Après tout, si ses intentions étaient mauvaises, il aurait pu la laisser se faire mordre tout en repartant avec son sac à dos qu'il avait récupéré.
Non, Zoey en était certaine. L'homme qui se tenait en face d'elle n'était pas méchant. Elle était sûre que Jack aurait dit la même chose.

En tendant une main vers son sac, elle fit claquer l'autre contre sa cuisse. « Je vais vous donner quelques trucs pour m'avoir...sauvé. » Dit elle sans arrêter de jeter des œillades vers son sac. Pourquoi ne lui rendait il pas ? « C'est la moindre des choses. » Et un nouveau sourire doux s'installa sur ses lèvres. « Je m'appelle Zoey. » Vu la réponse qu'il lui avait donné lorsqu'elle avait osé lui demander qui il était, Zoey ne retenta pas l'expérience. S'il voulait se présenter, il pouvait le faire tout seul après tout. Mais pour elle, se présenter était signe de gentillesse. Évidemment qu'il devait se douter qu'elle ne lui ferait pas de mal. D'après ce qu'il lui avait dit, il l'avait vu se dépêtrer de tous les rôdeurs. Il l'avait donc vu galérer et il fallait être aveugle pour ne pas voir que Zoey n'était pas une super survivante.



- I am a wounded warrior -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.   Aujourd'hui à 17:30

Revenir en haut Aller en bas
 

I would rather be a little nobody, than to be an evil somebody.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kopter sur base de moto
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» Mes Orks...
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-