Partagez | .
 

 We just need a shelter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
Gabriel Fowler
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 413
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Sam 8 Oct 2016 - 21:33

Alors que Selene se lançait dans une nouvelle étreinte, l'ancien professeur ferma les yeux et savoura ce moment délicieux. De vifs fourmillements se firent alors ressentir à un endroit des plus intimes et il laissa échapper un léger gémissement, presque un soupir, alors qu'ils s'embrassaient. Mais déjà Selene brisait le contact, mettant fin à ce petit moment de paradis. Comme pour se faire pardonner, la jeune femme revint néanmoins se blottir contre lui.

L’enserrant de ses bras, il déposa un rapide baiser dans ses cheveux. Il n'avait pas vraiment pensé à la présence de Bobby. Il était vrai que se laisser aller à quelque chose de trop intime en de pareilles circonstances n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Il suffisait que le géant décide de venir faire un tour en haut du phare pour s'assurer que ses deux amis allaient bien et... Rien que d'y penser Gabriel se sentit rougir. Laissant échapper un petit rire à peine audible, il ne put qu'abonder dans le sens de la pianiste.
« Le pauvre serait traumatisé à vie. »
Et sans doute qu'eux aussi. Finalement, Selene revint à des choses plus terre à terre et pragmatiques. L'eau, l’électricité, la sécurité, autant de choses qu'il leur fallait inspecter avant de prendre la décision finale. Même si pour le moment, les choses étaient bien engagées.

Alors que Selene s'éloignait pour reprendre son arme, Gabriel laissa aller son regard sur l'horizon une dernière fois. Oui, cet endroit était parfais. Lorsque la pianiste évoqua les corps des deux jeunes femmes que Bobby avait failli envoyer aux oubliettes, il sentit son cœur se serrer.
« On ne peut pas les ramener au chalet, ce serait ridicule de les emporter pour les ramener là si le coin nous convient. Non, le mieux c'est encore de les mettre en lieu sûr, au sous sol par exemple. Ça ne sera pas top pour l'odeur mais on ne peut pas prendre le temps de les enterrer maintenant. Il faut qu'on assure nos arrières d'abord. »
Et puis de toute façon, niveau décomposition, quelques jours de plus ou de moins ne changeraient rien à leur état.

« Et pour répondre à ta première question, poursuivit Gabriel pour revenir à un sujet moins déprimant, cet endroit pourrait vraiment le faire. On a juste à vérifier tout ce que tu as dit et si tout est ok alors on n'aura plus qu'à déménager. »
Il lui adressa un sourire, de ceux qui étaient capable de faire fondre n'importe quel cœur, même glacé, puis il lui déposa un dernier baiser au coins des lèvres.
« On devrait redescendre avant que Bobby ne monte nous chercher par la peau des fesses. »

Puis, prenant les devants, il s'engagea dans l'escalier tortueux. Une fois de retour en bas, Gabriel entendit Bobby qui était en train de farfouiller dans la chambre au lit double. Toquant au battant, plus pour prévenir le mineur de sa présence que pour réellement demander la permission d'entrer, il lui fit un grand sourire. Malgré leur arrivée plus que mouvementée, le fait d'avoir peut-être trouvé un endroit parfais pour les accueillir l'avait rendu d’excellente humeur.
« Alors ? Tu as trouvé quelque chose d’intéressant ? Tu devrais monter là haut la vue est vraiment prenante. »
Revenant à des choses un peu plus sérieuses il exposa au géant les tâches qu'il leur restait à accomplir sans savoir que ce dernier en avait déjà effectuées certaines.
« Il va falloir qu'on s'assure qu'on ait de l'eau potable et de quoi nous chauffer. Et il va aussi falloir qu'on barricade le coin en attendant notre retour avec tout le monde. Le mieux c'est qu'on reste groupé cette fois. Enfin je pense. »
Il se tourna alors vers Selene qui venait de le rejoindre, cherchant son assentiment du regard.
Il n'avait pas évoqué le sort de Rosalie et de Sandra. Il était inutile de remuer le couteau dans la plaie, même si Bobby n'en avait pas conscience.


Revenir en haut Aller en bas
Bobby Smith
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 1585
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 10 Oct 2016 - 15:35

Le géant traumatisé venait de finir de fouiller une penderie quand la voix de l’enseignant lui fit relever la tête. Il avait eu de la chance. Dans une vieille boîte de chaussures, une fronde de compétition avec un sac plein de billes d'acier attendait un nouveau propriétaire. Il eut juste le temps de mettre sa trouvaille dans son sac. Soulevant ses larges épaules, Robert répondit alors à quelques interrogations du jeune homme. Mais un demi-sourire, mi-sérieux, mi-joyeux, s’apposa trop brièvement sur ses lèvres exsangues.

Robert- Un autre jour pour le paysage. Ça ne me tente pas trop. Trop de choses à faire. Et j’espère que vous avez bien profité.

Sortant alors de la cuisine, l’erreur de la nature activa le jet d’eau limpide et prit une gorgée. Claquant la langue de satisfaction, il parla de son ton neutre et presque inhumain.

Robert- L’eau fonctionne. La pompe manuelle est OK. Pour le chauffage…

La main immense du mineur fit un tour circulaire des lieux, comme un vendeur qui vante les qualités d’une résidence à vendre.

Robert- Il y a un endroit pour le feu. Du bois à couper aussi. Et la majorité des gens peuvent se réchauffer non?

Redevenant sérieux tout à coup, comme si l’urgence d’une information venait de surgir à son esprit lent, Bobby parla de son ton lent et rocailleux.

Robert- Le sous-sol est bien barricadé. On a juste à enlever les marches et mettre une échelle et les mordeurs ne pourront pas venir ici. Mais en bas il y avait un homme de pendu. Un mordeur.


Froidement, comme si c’était un être dénué d’âme qui avait pris la place de l’être si humain autrefois, Bobby expliqua ses maigres observations.

Robert- C’est étrange. Il était en caleçon. Mais sa peau semblait intacte. Pas de morsure. Pourquoi il est devenu un méchant? Mais il n’y a plus de danger. On a juste à verrouiller la porte et revenir plus tard. Et vous avez trouvé des trucs en haut? Pas de soucis?

Le géant au cœur complètement démoli n’avait pas conscience de la fatale nouvelle qu’il venait de dire. Que tous étaient condamnés à l’avance, morsure ou pas, à rejoindre les rangs putrides de la mort en marche. Mais l’esprit lent de la chose n’était plus à prouver. Il était un handicap pour tous. Un obstacle à la progression des gens. Comme par le passé, le présent et l’avenir, le colosse balafré n’est qu’une source de problèmes et de désagréments. Il n’espèrerait qu’une fois il pourrait être à la hauteur, d’être la personne qui fait la bonne action. Mais on n’est pas dans un conte de fées…



Perdre les gens qu'on aime vous affecte en profondeur. La douleur est ensevelie dans votre corps, votre âme et votre cœur. Et en résulte alors un énorme gouffre de souffrance et de douleur. Ce gouffre peut transformer un être de lumière en ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1249
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 10 Oct 2016 - 17:08

Ses yeux bleus se reposaient sur l’horizon, incroyable depuis le phare, alors que son petit ami confirmait ses espoirs. Ils pourraient venir ici, s’installer, en faire une maison. Un endroit où, espérons-le, la mort ne les rattraperait pas. Une bourrasque s’engouffra dans sa chevelure, la gonflant comme la voile d’un bateau, apportant un nuage de mélancolie. Elle pensait à la libraire : elle aurait adoré cet endroit. Selene pouvait l’imaginer, lire sur la terrasse, ou bien se perdre dans la contemplation de l’océan. Une moue triste s’esquissa très légèrement sur les lèvres de la musicienne, qui glissa avant que Gabriel ne descende :

- Pas en sous-sol… on peut les cacher, mais laissons-les dehors.

Raison mi-hygiénique, mi-superstitieuse – bien qu’elle n’y croyait pas vraiment. Elle n’avait simplement pas envie de laisser deux corps de plus se décomposer dans ce qui pourrait être leur cave ; et puis, ça ferait mauvais genre, pendant qu’ils visiteraient les lieux avec le reste du groupe, que les dépouilles de deux « amies » les attendent reléguées sous leurs pieds. Laissant quelques mètres d’avance à l’instituteur, la pianiste quitta son perchoir à contrecœur pour rejoindre les deux hommes. Quand elle arriva au niveau de la chambre, Bobby parlait de remplacer les marches par une échelle. Elle fronça légèrement les sourcils mais ne l’interrompit pas : il n’avait pas terminé.

Non. Vraiment ? Selene restait muette, les yeux ronds, et échangea un regard avec Gabriel. Est-ce qu’il était amnésique à ce point là ? Ou est-ce qu’il n’avait vraiment pas encore compris ? Il avait pourtant sincèrement l’impression d’avoir fait une découverte, comment rectifier les choses sans le vexer ou le brusquer ? La jeune femme s’éclaircit doucement la gorge, après de longues secondes de silence, pour demander :

- Tu… tu ne savais pas ? Son visage était tiraillé entre compassion et lassitude, son ton peut-être un peu trop infantilisant, on est tous contaminés. Dès qu’on meurt, on se transforme, c’est… comme ça.

Un exemple flagrant lui brûlait les lèvres, mais elle n’osait pas l’évoquer à haute voix. Flann. Pourquoi Abigail lui aurait-elle tiré dans la tête ? La musicienne secoua sa crinière et se décolla du mur contre lequel elle s’appuyait. Elle n’avait pas envie d’en parler ; encore moins maintenant. Ses orbes topaze croisèrent ceux de son petit ami, et elle sut qu’il avait compris : il était l’heure d’y aller. Préparer juste ce qu’il fallait, et retrouver les leurs pour leur faire part de cette trouvaille.

- Au fait, je ne vois pas pourquoi on enlèverait les marches, remarqua Selene en allant s’assurer par elle-même que l’eau coulait dans l’évier, si le sous-sol est suffisamment barricadé, ça va simplement nous gêner au quotidien.

Car quoiqu’ils choisissent d’entreposer en bas, s’il fallait grimper une échelle avec des produits dans les mains chaque fois, ce serait pénible – et dangereux. Après un nouveau tour des pièces pour compter le nombre de lit, la pianiste commença à chercher ce qu’ils pourraient mettre dans le passage principal, à l’extérieur, pour couper toute possibilité d’intrusion aux rôdeurs. Une vieille commode ? Ça ferait l’affaire. Elle était suffisamment lourde pour que des charognes hébétées soient incapables de la franchir facilement, mais un gabarit comme celui de Bobby pourrait la mouvoir sans problème.

Avant de bloquer l’accès, l’étudiante jugea préférable d’évacuer le pendu, non sans un festival de grimaces, et de dissimuler les corps de Sandra et Rosalie sous un buisson en friche. Enveloppées dans des draps piqués dans la maison, elle était désormais à l’abri des regards, attendant un enterrement digne… en espérant qu’il n’y ait aucune contrindication sur ce phare. Au moment de reprendre le volant, Selene laissa tomber l’arrière de son crâne sur son repose-tête, observant le vide. Elle avait sué, elle était fatiguée, ses coudes étaient éraflés, ses muscles douloureux, mais… elle avait un bon pressentiment. Celui d’avoir fait un pas hors des ténèbres, d’avoir une fenêtre ouverte sur le futur. Un futur optimiste.




Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 

We just need a shelter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Description de Cait Shelter
» I Want To Shelter You •• Delilah
» 30 pwojè sou pye lan Komisyon Enterimè pou Bati Ayiti.
» Konpayi saa monte yon modèl kay pou Ayiti an mwens ke 1 è d tan.
» Petit RP en groupe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-