Partagez | .
 

 Back in the team [-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Back in the team [-18]   Mar 12 Juil 2016 - 15:50

    Ils ne parlaient pas, ils n’en avaient pas besoin. Ils se comprenaient par le regard, par les soupirs, par le langage de leurs peaux qui se cherchaient, et se perdaient pour mieux se retrouver. Plus fort, plus intensément. Ils ne pouvaient pas se passer l’un de l’autre, malgré les apparences qu’ils essayaient de se donner à l’extérieur de cette pièce. Malgré les insultes et les coups qu’il y avait pu avoir, et qu’il y aurait encore entre eux. Là, seuls, ils n’appartennaient qu’à eux-même, et elle aurait défié tous les monstres du monde de venir troubler leur instant unique, sous peine de les défoncer un par un, à mains nues s’il le fallait.

    Les doigts de Leroy glissaient sur son corps et elle soupirait de bien être sans aucune retenue. De toute façon, il n’y avait qu’à lui qu’elle offrait tout ça. Shannon n’avait pas menti à Leroy. La rouquine n’avait été amoureuse qu’une fois, et vu l’expérience qu’elle en avait retiré, c’était un fait exceptionnel qu’elle se laisse guider par son coeur encore une fois. Elle qui s’était promis de ne pas se laisser avoir à nouveau, voilà qu’elle ne se voyait quitter le maçon pour rien au monde. Mais le temps n’était pas aux reflexions interieures, et la main de son homme se glissant entre eux la fit sursauter d’abord, puis l’agita de légers tremblements qu’elle ne pouvait contenir, venant enfouir son visage contre sa gorge pour y étouffer les légers gémissements qu’il lui tirait. S’il voulait savoir à quel point elle était au bord du précipice, prête à plonger avec lui, voilà qu’elle lui apportait la réponse sur un plateau d’argent.

    Ses mains à elles se perdaient sur le corps musculeux. Elle ne se remettait pas de savoir que tout ça, il n’y avait qu’elle qui en profitait. Sans doute qu’il y en avait eu d’autres avant elle, et un prénom revint douloureusement l’espace d’une fraction de seconde, mais elle en fit très rapidement abstraction lorsque le bout de ses doigts rencontra tout ce qui faisait la virilité de l’homme. Etait ce là le signal qu’elle voulait lui donner ?

    Il semblait qu’il l’avait comprise, encore une fois sans dire un mot. Dans le silence de la chambre seulement habitée de leurs souffles rapides, il vint prendre ses lèvres, tandis qu’il les débarrassaient du reste de leurs vêtements. Le moment était venu. Elle n’était partie qu’un mois, mais maintenant qu’elle avait l’opportunité de revivre ça, elle se flagellait intérieurement d’avoir pris le risque de ne plus jamais goûter à lui. Sa main se posa contre sa clavicule, et elle appuya légèrement, de façon à le faire basculer sur le dos. Sans quitter ses lèvres, elle glissa ses cuisses de part et d’autre de son bassin, pour s’y asseoir, puis se redressa.

    Dans la pénombre crée par une fenetre à moitié barricadée, Jenna semblait plus blanche encore, et ses cheveux plus rouges que roux. A cheval sur lui, les paumes de ses mains posées sur ses pectoraux, elle vint l’embrasser une dernière fois. Puis, elle releva à nouveau, pour le surplomber. Et tandis que ses yeux ne quittaient pas celui qu’elle aimait, brûlant de désir, mais, plus que ça, d’amour, elle vint provoquer leur union dans un soupir qui fit vibrer l’atmosphère lourde de la pièce.

    Enfin elle était à nouveau à lui. Et elle ne serait plus jamais à personne d’autre.




Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Back in the team [-18]   Mar 12 Juil 2016 - 17:39

Un soupir de soulagement. C'est ainsi que le maçon réceptionna la femme alors qu'elle les unissait, soupirant également. La frustration laissait place au plaisir. Enfin il la retrouvait, entièrement. C'était ça, sa crainte. Après le mois de séparation, retrouver Jenna et ne plus rien ressentir pour elle, avec elle. Il n'avait pas eu le cœur brisé mais était suffisamment blessé pour vouloir se renfermer. La rousse en devait une belle à la brune qui avait maintenu Leroy tête hors de l'eau, l'empêchant de faire l'huître à tout sentiment encore positif existant dans ce monde. Au moins, maintenant il savait qu'il ne s'était pas défait du bien procuré par le désir charnel. Le péché de chair était bien trop bon pour qu'il puisse se résoudre à faire vœu d’abstinence. Mieux, il ne pourrait jamais résister si c'était avec elle que la corruption devait se faire. Leroy ne retint pas un sourire, en phase de bien être total, se mouvant au rythme de la jeune femme.

Les mains posées sur les hanches de la rousse, le colosse goûtait à la douceur de sa peau autant qu'à l'intensité de leur rapport. Il ne retenait pas ses gémissements rauques de désir, ses soupirs d'aise, ni même ses mots d'encouragement, faisant comprendre ainsi l'état dans lequel elle le mettait. Il aurait pu, avec elle, refaire tout le kamasutra s'il le fallait, prendre le temps qu'il faudrait pour refaire à la perfection chaque figure acrobatique, ne serait-ce que pour connaître encore et encore la sensation que la passion lui procurait. N'y tenant plus, le blond se redressa alors que sa moitié s'évertuait à faire de longs mouvements de hanches, tous plus délicieux les uns que les autres. Cependant, l'homme ne voulait pas profiter, il souhaitait partager, lui donner autant qu'elle lui apportait. A nouveau, il la fit basculer, reprenant alors le contrôle de leurs ébats. A ce moment précis, Roy se fit plus sauvage, plus féroce et plus avide de plaisir, prenant tout de même le soin d'octroyer à l'élue de son cœur ce qui lui revenait de droit. Faire l'amour docilement, ça allait bien dix minutes mais ce n'était pas non plus totalement ancré dans leur caractère. Une relation sexuelle pleine de puissance leur correspondait mieux qu'une simple première fois de jeune premier qui se faisait dépuceler. Le maçon n'hésitait plus. Il osait s'amuser, frustrer la femme en la quittant pour mieux revenir, la faisant sienne encore un long moment.

Les minutes s'écoulaient. Devenaient-elles de longues heures ? Y avait-il eut plusieurs rounds ? Le blond n'en savait rien et il s'en fichait pas mal d'ailleurs, le feu de l'action étant plus intéressant, rien n'étant plus important que combler Jenna. Si les positions s’enchaînaient, si la dominant du rapport changeait à chaque fois, Hooker, lui, eut l'impression de rattraper ce mois d'absence. Chaque instant il avait l'impression de vivre chacune de ses fois ratées par la déserteuse et à chaque fois, c'était un pique de tristesse qui envahissait son coeur pour ensuite s'effacer sans problème puisqu'il dévorait le corps de sa femme de baisers ou de caresses bien placées qu'elle rendait à merveille.

Et puis vint le moment. Le moment où il approchait de la fin, le cœur battant beaucoup plus fort, si fort que la voleuse pourrait le sentir cogner contre elle. Le moment où la respiration va plus vite que la réflexion. Le moment où rien ne compte, si ce n'est le partage avec l'autre. Le moment était venu où Leroy était à bout de force, le visage près de l'oreille de la rouquine, laissant échapper de longs soupirs rauques, s'accrochant fortement à sa belle tandis qu'il se laissait emporter par un flot de plénitude. C'était fini. Terminé. Ses dernières forces le lâchaient et il se laissa tomber sur le lit, juste à côte de Jenna. Les yeux clos, il prit le temps de retrouver sa respiration, la sueur coulant lentement le long de ses temps. Depuis combien de temps il faisait aussi chaud dans cette chambre ? Ouvrant alors les yeux, il se mit à sourire, sur un petit nuage, contemplant les mirettes vertes qui le fixaient. Délicatement, il attira sa partenaire contre lui, venant poser les lèvres sur les siennes, comme s'il cherchait à signer par ce geste un contrat qui disait que désormais, il n'appartenait qu'à elle. Est-ce qu'ils étaient en couple, officiellement après ça ? Ou l'étaient-ils déjà depuis le début ? Allez savoir, ce n'était pas vraiment le moment d'y penser. Plongeant le nez dans les cheveux rouges, Leroy se mit à caresser rêveusement les formes féminines contre lui, apaisé.

- Putain c'que tu m'as manqué...

Un nouveau chuchotement d'une voix grave. Il se racla la gorge. Bon dieu, que ça faisait du bien de la retrouver, entièrement. La câlinant alors, il se contenta de laisser les secondes passées, reprenant tranquillement le contrôle de son souffle, de son corps et de son cœur.



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Back in the team [-18]   Mar 12 Juil 2016 - 18:20

    Comment avait-elle pu se priver de tout ça pendant si longtemps ? Comment avait-elle pu seulement prendre le risque de ne plus jamais gouter à sa peau, de ne plus sentir son souffle chaud et rauque contre sa gorge, la caresse délicate de sa main puissante sur sa poitrine, sur ses hanches ? Elle ondulait du bassin, alternant légèreté et intensité, la tête basculant en arrière et les reins se cambrant de plaisir, alors que les paluches du maçon la parcouraient comme s’il ne l’avait jamais connue auparavant. La sensation était étrange, et presque troublante même. Il ne la prenait pas, comme les autres fois. Il lui faisait l’amour, et c’était très différent. Et soudainement quelque chose la frappa.

    Elle n’avait jamais connu ça avant.

    L’amour qu’elle avait pu éprouver pour Jonah n’avait pas été réciproque. Jamais. Parce qu’il n’avait jamais pris le temps, comme Leroy. Il n’avait jamais cherché ce réel partage, cette osmose. Non. Leroy était le premier à lui faire l’amour, et elle découvrait ça, à la fois surprise, heureuse, et touchée. Elle ne voulait plus que ça s’arrête. Jamais. Jamais elle ne quitterait ses bras, ses lèvres. Plus jamais elle ne sortirait de cette chambre. Le monde pouvait s’écrouler, là, dehors, qu’elle n’en avait plus rien à foutre. Elle avait Leroy, c’était tout ce qui comptait désormais.

    La chambre semblait vivre par elle même, rendue légèrement humide par la sueur des corps en action, par le contraste saisissant entre leurs chaleurs corporelles absolument torrides, et la température plus que correcte de la pièce. Leurs peaux glissaient l’une contre l’autre, et, alors qu’ils passaient d’une position à une autre sans se quitter des yeux – dans la mesure du possible, certaines d’entre elles empêchant ce contact visuel -, elle se laissa aller à exprimer son plaisir, brisant le silence.

    Ses doigts se crispaient, tantôt sur les draps, ou sur l’oreiller dans lequel elle enfonçait parfois le visage, de peur d’attirer une foule de rodeurs sur leur mur d’enceinte, tantôt dans le dos de Leroy, créant des sillons rougeatres sur sa peau, quand elle n’allait pas jusqu’à le griffer sans s’en rendre compte, rendue sauvage par la violence dont ils pouvaient parfois faire preuve. Le temps passait et elle en oubliait l’horloge. Quel temps faisait-il dehors ? La nuit était elle déjà passée ? Le jour les appellait-il ?

    Elle n’en avait aucune idée. Enfermée dans leur bulle, il n’y avait que lui qui comptait. Etait-ce là la preuve que désormais ils n’avanceraient plus jamais seuls ? Sans aucun doute.

    Serrant une dernière fois ses cuisses autour de sa taille, elle partagea avec lui un long gémissement un peu plus étouffé que les autres, perdu dans le cou de Leroy, presque terminé par un rire léger. Pas un rire d’amusement, mais un véritable rire de bien être, de zénitude, de légèreté. Tout son corps se tendit autour de lui, et mis quelques minutes à se relâcher. Elle le laissa la quitter à contrecoeur, souhaitant plus que tout le serrer contre encore de longues minutes, des heures, des jours même peut etre. Pour l’éternité, si on lui en avait donné le choix – non. Ca c’était pas vrai. Elle aurait fini par se faire chier à faire des câlins pendant toute une éternité -.

    L’homme glissa à côté d’elle et elle basculasur le côté pour observer à loisir l’animal puissant qui l’accompagnait et qui reprenait son souffle comme il le pouvait, un peu comme elle d’ailleurs. Il l’attira à lui, et elle vint se coller à flanc, partageant avec lui encore un baiser. Elle lui avait manqué. Il ne le lui dirait pas hein, ces trois petits mots qui voulaient dire tellement… Mais elle s’en contenta, et répondit, d’une toute petite voix.

    - Je ne te manquerai plus jamais.

    C’était une promesse forte, qui sous entendait beaucoup de choses. Et notamment que RIEN ne les séparerait. Ni les morts, ni les vivants. Personne.

    Serrée contre lui, elle joua sur bout des doigts sur ses abdominaux. Ses paupières lui semblaient lourdes tout à coup, comme déchargée de toute énergie, de toute tension. Elle pouvait enfin se laisser aller. S’endormir. Ne plus penser, ne plus réflechir. C’était un miracle.

    Enfin. Le vrai miracle lui, se produirait quelques heures après. Parce que s’ils n’avaient pas prévu, s’ils n’avaient pas pensé, bien trop emportés par leur passion, par leur envie, par leur amour, le miracle de la vie aurait bien lieu, lui, pour créer de leur union un petit être qui grandirait en elle. Pour la deuxième fois de sa vie, Jenna la porterait. Mais cette fois, ce serait de celui qu’elle aimait et qui l’aimait en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Back in the team [-18]   Aujourd'hui à 4:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Back in the team [-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-