Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Breathe Again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Breathe Again   Jeu 7 Juil 2016 - 21:31


Silencieuse, elle était restée aux alentours du lycée, profitant des ravitaillements quotidiens pour espérer retrouver les mystérieuses silhouettes qu'elle avait entr'aperçue au retour de la rousse. Sans grand succès. Rapidement, Voron avait perdu la piste, entre l'odeur des rôdeurs qui s'étaient approchés et celle des survivants. Alors, elle avait laissé tomber, se contentant de se renfermer à nouveau. Même Sally, qu'elle appréciait pourtant de tout coeur, avait été mise de côté alors qu'elle restait enfermée dans sa chambre quand elle ne passait pas ses nerfs à dresser Voron des heures durant dans la cour du lycée, lançant des ordres froids que le chien commençait enfin à exécuter à la seconde près. Puis finalement, elle s'était décidée à franchir le pas, et défier le regard vide de Rosaleen qui semblait désormais plus proche du monde des morts que celui des vivants.
En silence, elle était venue s'adosser à l'embrasure de la porte alors que tout le monde s'était regroupé autour de son lit, observant la scène de son regard sombre.

On s'en serait rendue compte depuis le temps, si elle avait été mordue, n'avait-elle pu s'empêcher de penser amèrement en se rappelant la première question que tout le monde avait posé à son arrivée. N'avaient-ils rien appris des derniers mois ? On se faisait mordre, on crevait dans d'atroces douleurs, et on revenait bouffer les autres. Depuis le temps, nul doute que Rosaleen aurait déjà changé tiens.
Cela devait bien faire 10 bonnes minutes qu'elle était restée là à tous les observer jusqu'à ce que Rosaleen ne griffonne quelque chose sur un calepin. Vu la réaction presque traumatisée qu'elle avait eu en retirant sa main de celle de Ian, nul doute que trop de monde dans la même pièce avait dû la traumatiser. A nouveau, Lex leva les yeux au ciel. Le lycée avait décidément un plafond magnifique, digne des princes tiens. Mais ce n'était pas tout. La Galloise agissait comme un animal blessée, si l'on y regardait de plus près. Le regard vide, refusant tout contact, apeuré. Elle avait l'impression de revoir son premier berger allemand, adopté au refuge. Son coeur se serra en y repensant, alors que le dernier acte de l'animal pour la sauver des rôdeurs avait été de se battre jusqu'à être dévorée vivant.

Elle ferma les yeux, refusant d'y penser d'avantage. Rosaleen avait tenté de se relever en titubant, c'était le moment pour peut-être faire signe aux autres qu'elle était là depuis le début. Un rapide coup d'oeil sur le calepin lui confirma ce qu'elle avait supposé, alors qu'elle laissait la rouquine passer devant avant de se tourner vers le reste de la bande.

J'sais pas si vous êtes au courant, mais ça sert à rien de la regarder avec vos grands sourires compatissants là tout de suite. C'est pas ça qui va nous aider à la faire parler.


Peut-être avait-elle été un peu rude. peut-être aussi que personne ne pouvait comprendre cet état léthargique sans l'avoir vécu une seule fois, comme elle l'avait subi lors de son arrivée au camp.
Faisant un détour par sa chambre, elle siffla Voron qui la suivit au pas, alors qu'elle attrapait un jean et un t-shirt, une bouteille d'eau et une serviette. Rejoignant la rouquine dans la nouvelle pièce, elle jeta la pile d'habits sur le matelas, alors que Sally ramenait la bassine pour lui permettre de se laver. Croisant les bras contre sa poitrine, la brune hocha un instant la tête en observant la rouquine en silence, avant de finalement lâcher.

Te murer dans le silence t'aidera pas à oublier.

Elle le savait mieux que personne. Son propre silence avait le don de la renvoyer au mois d'Octobre, alors qu'elle entendait encore la créature planter ses dents dans la chaire du chien agonisant, et qu'elle ne parvenait pas à s'empêcher de sangloter comme une enfant perdue. Même le râle du rôdeur semblait parfois se cogner dans son crâne, sans jamais vouloir en sortir.

On ne pourra pas t'aider, si tu te tais. Et je peux te l'assurer mieux que personne ici.

Ce n'était pas pour rien qu'elle avait rangé son sourire avenant au placard pour retrouver son attitude sauvage des premiers jours après tout...


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 853
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Breathe Again   Jeu 7 Juil 2016 - 22:30

L’infirmerie était pratiquement comme une seconde maison pour lui, mais aujourd’hui c’était bien différent. La présence de Rosaleen à l’intérieur le troublait au plus haut point. Il l’aimait de tout son corps, mais visiblement ce n’était plus réciproque. Il avait l’impression que cette sensation était en train de le ronger de l’intérieur. Alors qu’il posait les yeux sur la rousse une fois de plus son cœur se soulevait dans sa poitrine. Il avait déjà vu ce genre de comportement alors qu’il était à l’hôpital, mais n’avait pas envie de faire de rapprochement entre ce qu’il avait déjà vu et ce qu’il voyait aujourd’hui. Il s’interdisait de trop réfléchir, de poser des questions et même parler. Il voulait croire que s’il se murait dans un silence tout disparaissait.

Autant les autres faisaient de leur mieux pour lui sourire et se montrer rayonnant, autant lui n’y arrivait pas. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour vider le thermos de café qu’Ayden lui avait apporté. C’était dur pour lui, mais il savait qu’il n’était pas le plus malheureux de l’histoire. Il faisait de son mieux pour garder la tête haute pour ne pas paraitre faible, mais à chaque fois qu’il posait les yeux sur cette Rosaleen détruite il avait des envies de meurtre, de vengeance. Il savait pour la silhouette qu’Alex avait vue et il était persuadé que cette personne était responsable. Lui qui n’avait jamais été violent avant avait envie de la retrouver et de lui coller son point dans la gueule.

Il avait passé la première nuit à veiller sur Rosaleen du coin de l’œil. Il avait bien compris qu’elle n’était pas à l’aise de le voir rôder ainsi. Il remarqua sans difficulté qu’elle avait un sommeil très agité. Quoiqu’il s’était passé dehors cela la hanterait certainement pour le reste de sa vie. Ian était incapable de l’aider, lui qui avait passé sa vie à guérir les gens autour de lui, il était incapable de faire quoi que ce soit pour celle qu’il aimait. Il était autant abattu de ne pas savoir que le fait d’être impuissant. Il se retira dans la chambre qu’il partageait avec la rousse au petit matin. Il avait claqué la porte derrière lui avant de s’écrouler contre le bâtant.

Personne ne saura ce qu’il s’est passé les quelques heures suivantes, il était en larme tremblant et son corps avait sans doute fini par lâcher. Il manquait de sommeil tout le monde le savait. Il n’avait pratiquement pas dormi depuis quatre jours. N’importe qui serait devenu fou bien avant. Peut-être qu’on l’avait cherché, peut-être pas, il ne parlerait jamais de ce blackout. Quoi qu’il en soit, quand la douleur se voulait trop forte pour continuer à dormir dans cette position inconfortable, il finit par ouvrir les yeux. Il ne lui fallut pas longtemps pour retourner dans l’infirmerie et apporter un ouvrage à Rosaleen. Son préféré qu’il avait trouvé dans ses affaires. Il ne comprit qu’après que c’était inutile.

Il s’installait à nouveau dans la chaise qu’il avait occupée la veille. Il avait l’air de plus en plus déconfit. Il avait ses deux mains posées sur ses cuisses, il avait bien compris qu’elle refusait tout contact physique et n’avait aucune raison d’insister. Son regard faisait des allers-retours entre Rosaleen, ses mains et les nouveaux arrivants qui venaient aux nouvelles. Il ne prononça aucune parole. Il fit un ou deux signes à Ayden quand il fit son apparition dans la pièce.

Ian ne saurait dire combien de temps il était resté assis sur cette chaise. Il aurait pu se passer trente secondes comme une semaine. Son corps avait oublié comment vivre. Cette situation lui rappelait un peu la première disparition de la mère de Jared. Cependant, aujourd’hui c’était bien plus dur parce que sa Rosie était là physiquement devant lui… À un moment donné, elle prit le calepin qu’on lui avait prêté pour écrire des mots. Le brun ne réagissait pas tout de suite quand elle poussait l’objet en sa direction. C’est avec des yeux mornes qu’il faisait de son mieux pour déchiffrer ce qu’elle avait écrit. Son écriture était si douce et ronde, elle ressemblait plutôt à des pattes de mouches aujourd’hui. Sans dire un mot de plus il prit le calepin, leva la tête en direction de Rosaleen. Il s’assurait qu’elle croise son regard pour qu’elle comprenne qu’il fallait le suivre. Elle était très affaiblie, une lueur se dessina d’un coup dans ses yeux. Il tendit une main salvatrice à son égard pour l’empêcher de tomber alors qu’elle se levait du lit. Quelques secondes plus tard, il titubait d’effroi, à cause du regard assassin de Rosaleen et le rejet total de la main qu’il était en train de lui tendre.

Il finit par se retourner et partir dans les couloirs. Il y avait une pièce qui ne servait à rien un peu plus loin. Il ouvrit la porte et la laissa entrer. Il ne fit même pas l’effort de rentrer dans la pièce derrière elle. Il restait sur le seuil à regarder. Il finit par faire un pas de côté et s’assoir par terre dos au mur. Il avait toujours dans sa main le petit calepin. Il déchira la page ou elle avait écrit les quelques mots. Il donna le calepin à la prochaine personne qui passait par là pour qu’il puisse le rendre à Rosaleen. Il sortait alors de sa poche le premier mot qu’il avait d’elle. Ils étaient si différent, en touchant la pierre qu’il avait encore dans sa poche une larme coula de son œil couche et fini sa course folle sur le papier effaçant légèrement les quatre lettres qui formait son prénom du premier message. Son cœur se serrait une nouvelle fois. Il ne pensait pas pouvoir souffrir encore plus et pourtant…



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Breathe Again   Ven 8 Juil 2016 - 19:22

Rosaleen avait fini par parler, du moins communiquer car ce n'était pas à l'oral mais à l'écrit via un calepin fourni par Ayden. Elle souhaitait quitter cette pièce et se retrouver seule, ce qui était compréhensible car depuis son retour elle avait de nombreuses paires d'yeux posées sur elle, ce qui ne devait pas être très agréable. Naturellement, Ian accompagna la rousse dans une autre pièce tandis que Lex allait récupérer des vêtements. Quant à Sally, elle était bien décidée à ramener des ''petites'' choses à son amie.

Elle se rendit en premier lieu à la bibliothèque afin de prendre rapidement un peu de lecture. La brune ne parvenait pas à se décider, alors elle prit le premier se trouvant à porté de main. C'était un roman de science-fiction. Pas sûr que cela plaise réellement à Rosaleen et encore moins qu'elle le lise, mais si jamais l'envie lui prenait, cela lui éviterait de sortir. Sally fit un crochet par la réserve où elle emporta une barre de céréales avant de prendre un sac de couchage. Lorsqu'elle arriva à la hauteur de sa chambre, Russell lui sauta dessus et manqua de peu de se prendre un coup de genou. Wade lui avait annoncé la nouvelle et l'enfant souhaitait voir la revenante. « Pas tout de suite mon chéri, elle a besoin de se reposer, elle est très fatiguée. » lui répondit sa mère en déposant à baiser sur le dessus de la tête.

Quelques minutes après être partie, Sally retrouva Ian prostré contre le mur. Elle s'agenouilla devant lui et posa une main amicale sur la jambe de l'homme « Ça va aller, elle a besoin de temps. » lui chuchota-t-elle afin de tenter de le rassurer. Lui faisant un sourire compatissant, elle se releva et prit le carnet tendu par Ian afin de le rendre à Rosaleen. La quadragénaire frappa faiblement à la porte qui était encore ouverte. Elle regarda alors son amie et d'une voix douce lui dit « Je pose ça là. » en mettant d'abord le duvet sur une chaise puis déposa le livre et la barre de céréales par dessus.

« Je peux venir ? » demanda la femme. Aucune réponse ne fit écho à sa question, ni même un quelconque mouvement. D'un pas lent, Sally se plaça devant la jeune femme et finit par la prendre dans ses bras. Ce fut une mauvaise décision de sa part car Rosaleen se raidit aussitôt. Cette réaction tout à fait prévisible n'était pourtant pas venue à l'esprit de la brune. S'asseyant en tailleur devant la rousse, Sally s'excusa « Pardon Rosa, je voulais pas te mettre mal à l'aise. » lui dit-elle d'un ton plein de peine. « Je ne vais pas rester trop longtemps ne t'en fais pas, mais sache que si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à me l'écrire. » ajouta-t-elle en tendant le carnet.

Passant alors furtivement une main sur le genou de la jeune femme, Sally repartit « Même si pour l'instant ça t'est peut-être égale, n'oublie pas qu'on sera toujours là pour toi ma belle. » Le regard de son amie était vide ce qui glaça le sang de la brune. D'ordinaire pleine de vie et souriante avec un regard animé, elle avait l'impression de se retrouver avec une infectée la fixant sans émotion. La quadragénaire referma délicatement la porte derrière elle et prit une grande inspiration afin de ne pas craquer.



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Breathe Again   Sam 9 Juil 2016 - 18:51


''Breathe Again"
ft. Ian, Ayden, Sally, Kendale & Alex




La galloise se rendait bien compte qu'elle ne menait pas la vie facile à ces gens qui étaient pourtant là pour elle, surtout Ian qui essayait malgré tout de l'aider mais qu'elle envoyait paître à chaque tentative ; lui adressant tantôt un regard froid pour le dissuader de tenter tout contact, s'arrêtant parfois en se figeant comme une statue quand la distance n'était plus suffisamment grande. Mais la rousse n'était pas aussi solide qu'une statue, elle n'avait pas ce cœur de pierre malgré son regard à la vide et froid ; elle se sentait être d'un cristal fragile qu'un simple contact pourrait briser.

Elle était alors installée dans la pièce, à attendre que chacun vienne lui apporter de quoi rester ici un moment ; il lui fallait cependant encore prendre sur elle un petit peu, juste le temps qu'elle se retrouve seule et puisse laisser sortir une fois de plus toute cette peine. Les mots de Lex devant elle lui firent relever le visage mais elle se contenta de la regarder d'un air vitreux, comme si elle regardait au travers de la brune ; à croire que ses mots étaient rentrés d'un côté pour immédiatement ressortir de l'autre. Parler venait à mettre des mots sur ce qui était arrivé, et ça, elle n'en était pas capable, pas encore. De plus, elle n'avait aucunement l'envie de faire part à qui que ce soit de cette humiliation, de son corps bafoué et tout ce qu'elle traînait désormais avec elle.

Elle ne suivit pas des yeux Alex qui sortait de la chambre, ne broncha pas non plus quand Sally toqua. En tant normal elle aurait sourit à son amie, elle aurait sourit à tout le monde, mais là tout était différent, elle n'en n'avait ni la force ni l'envie. Prenant une légère inspiration, elle ne vit pas l'étreinte de la plus âgée arriver et se figea instantanément, ne pouvant retenir les tremblement de son corps. Elle avait arrêté de respirer et regardait le mur avec de grands yeux, au bord des larmes ; s'en était trop, trop vite, elle n'était pas prête. Se reculant un peu sur sa chaise quand la brune la lâcha affichant un air profondément désolé. Rosaleen avait envie de pleurer, de se laisser sombrer dans les méandres de son esprit, de tomber de fatigue pour ne plus avoir à penser, encore et encore, mais Sally s'assit en face d'elle et se remit à parler. Baissant le visage, la rousse posa ses yeux sur le calepin que lui tendait son amie et tendit une main tremblante, le prenant du bout des doigts en le gardant finalement sur les genoux ; non, elle n'avait rien à écrire, rien à demander, elle voulait simplement être seule.

Un nouveau contact, bien que plus léger, accentua encore un peu plus son mal-être, comme si elle se sentait imploser, ne pouvant plus tenir tout ce qu'elle avait en elle. Serrant les dents, elle hocha la tête dans un réel effort pour montrer à la brune qu'elle l'avait bien entendu, la fixant de ses yeux vides de toute émotion.

Et la porte se ferma. La laissant enfin aussi seule qu'elle l'avait demandé. La galloise était partagée entre l'apaisement de ne plus sentir sur elle tous ces regards inquiets et pleins de remords, et à la fois totalement démunie face à cette solitude. Ses lèvres commencèrent à trembler alors qu'elle se levait doucement, se tenant aux tables, pour installer dans le coin le plus éloigné de la porte le duvet qu'on lui avait apporté. S'y allongeant, elle se laissa submerger par toute cette peine qu'elle tentait au mieux de garder en elle depuis son retour ici ; ils ne devaient pas la voir comme ça, elle se le refusait. Plus tard dans la soirée, elle irait se laver et se changer, ne supportant plus du tout ces vêtement sales sur lesquels elle avaient l'impression de sentir l'odeur de la cave où elle avait été enfermée, entre autres choses. Mais pour l'instant, elle avait juste besoin de relâcher la pression.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 853
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Breathe Again   Lun 11 Juil 2016 - 17:02

Il était toujours dans un état déplorable. Il avait à peine vu Sally passait devant lui. Il n’avait pas envie de rentrer dans la pièce. Il avait peur de revoir le visage vide de Rosaleen. Il avait l’espoir que tant qu’il ne la regardait pas à l’intérieur cette chambre, il s’agissait de celle qu’il aimait. Un peu comme une nouvelle version du chat de Schrödinger. Est-ce que c’était de l’égoïsme de ne pas vouloir voir la réalité en face ? Il pensait plus à de la lâcheté. Il avait toujours été un homme faible, aujourd’hui ne serait donc pas l’exception à la règle.

C’est avec un regard plein d’espoir qu’il levait les yeux vers Sally alors qu’elle sortait de la pièce. Il n’avait rien à dire, enfin il aurait eu des dizaines de choses à dire, mais aucun mot ne voulait sortir. Il restait un instant à la regarder avec son air de chien battu avant de reposer son regard sur ses genoux. Il baissait les yeux résignés et désemparés. Il avait bien compris que rien ne changerait, qu’elle ne redeviendrait pas magiquement celle qu’elle était avant de partir. Il savait aussi qu’il passerait une nuit de plus dans la chambre qu’ils habitaient.

La vie à Emerald Freedom avait perdu son gout en même temps que Rosie avait perdu son sourire. Déjà que les jours qui ont suivi le départ de la rousse avaient été compliqués. Aujourd’hui, il ne savait pas vraiment dire ce qui faisait le plus mal. L’inconnue et l’inquiétude de savoir si Rosaleen était vivante ou maintenant qu’il savait que c’était le cas et qu’elle ne redeviendrait jamais celle qu’il avait connue. Il se connaissait, il savait qu’il l’aimerait toujours. S’ils arrivaient à surmonter cet obstacle ensemble rien ne pourrait plus jamais les arrêter. Il en était simplement persuadé.

Il sortait le cristal de roche qu’il avait dans la poche de sa chemise. Peut-être que lui aussi devait trouver la motivation de partir se laver et se changer. Il n’avait plus la motivation de vivre depuis si longtemps qu’il en avait oublié. Il serrait un peu plus le poing qui tenait la pierre. Il n’avait pas la force de se lever, c’était une certitude. Il n’avait pas dormir assez ses dernières nuits. Il sentait son corps faiblir de seconde en seconde. Il finirait par passer la nuit devant cette porte, il le savait de toute façon, il ne voulait pas vraiment être ailleurs.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Breathe Again   Mer 13 Juil 2016 - 14:21


Mercredi 13 juillet 2016

Cela faisait neuf jours que Rosaleen était de retour au lycée et pas un sans que Sally ait envie de la voir, mais elle se retenait tant bien que mal et passait environ tous les deux jours. Malheureusement jusqu'à présent aucun son n'avait été prononcé par la rousse, mais cela n'empêchait son amie de venir, de se montrer présente pour elle. Depuis l'épisode du câlin, la quadragénaire évitait tout contact physique afin d'éviter de mettre mal à l'aise la galloise car ce n'était pas le but. Des fois elles restaient ensemble de longs moments, même sans forcément qu'il y ait une discussion, mais à d'autres, Sally passait simplement quelques minutes. L'envie de rester jour et nuit au chevet de son amie était présente, mais si Rosaleen avait décidé de se retrouver ici c'était pour être seule. Pourtant, ce n'était pas le cas. Il n'y avait pas que la brune qui venait, tous les jours des personnes plus ou moins proches lui rendaient visites lui, et quand Sally pensait que ça faisait trop elle préférait passer en coup de vent pour montrer qu'elle était là si besoin, sans pour autant s'attarder trop.

Rosaleen avait besoin d'espace, de tranquillité, de repos et de solitude, mais aujourd'hui était un jour un peu spécial puisque c'était son anniversaire. Même s'il n'y aurait évidemment pas une fête ou quoi que ce soit du genre, Sally souhaitait tout de même être présente et ce n'était pas la seule. Russell s'impatientait de revoir la rousse, plusieurs fois par jour il la réclamait et il était bien décidé aujourd'hui à accompagner sa mère, surtout qu'il avait un petit cadeau à lui offrir. La mère ne pouvant refuser plus longtemps céda, mais il y aurait des indications importantes à suivre.

Se mettant à la hauteur de la petite tête blonde, elle lui prit les mains et lui expliqua quelques points. « Ecoute-moi bien mon chéri, je vais rentrer dans la chambre seule d'abord, tu attendras juste quelques secondes le temps que je prévienne Rosaleen d'accord ? » lui indiqua-t-elle d'une voix douce et calme et reprit « Je t'ai déjà dit qu'elle était fatiguée et avait besoin de se reposer, elle est vraiment très fatiguée alors tu ne dois pas t'agiter dans tous les sens. Tu resteras bien à côté de moi et tu ne lui sautes pas dessus. » Comment trouver les mots justes sans l'apeurer ? Tel était le dilemme de sa mère. « N'oublie pas non plus ce que je t'ai dit hier soir ; Rosaleen a mal alors les câlins seront pour plus tard. » dirent-ils en cœur. Russell hocha la tête pour montrer à sa mère qu'il avait tout assimilé.

Les deux Lockharts arrivèrent devant la porte de la rousse et aussitôt l'enfant se mit contre le mur en souriant à sa mère « J'attends là, je sais ! ». Sally lui sourit en toquant à la porte en s'annonçant et ouvrit cette dernière avant de la refermer. « Bonjour Rosa ! Il y a un petit bonhomme derrière qui a très envie de te voir, est-ce qu'il peut venir aussi ? » demanda la brune en souriant à son amie. La rousse indiqua oui de la tête pour le plus grand bonheur de Russell qui entra en hurlant de joie le nom de la jeune femme « ROSALEEEEEEN !!! ». Heureusement qu'il fallait être calme... pensa directement Sally tenant fermement la main de son enfant qui trottinait vers la rousse. Elle le tira vers elle et lui chuchota alors : « Je t'ai dit quoi avant ?! » d'un ton ferme qui fit rester l'enfant près de sa mère alors qu'il regardait avec de grands yeux Rosaleen.



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Breathe Again   Mer 13 Juil 2016 - 15:01


''Breathe Again"
ft. Ian, Ayden, Sally, Kendale & Alex




Cela fait six jours maintenant que Rosaleen avait rejoint cette pièce. Elle y avait prit ses petites habitudes et se sentait mieux qu'à l'infirmerie malgré certains moments relativement difficiles, mais elle n'avait trouvé d'autres moyens pour l'instant que de gérer sa peine seule. Plusieurs personnes venaient la voir quelques fois, dont Ayden qui passait y plusieurs heures pratiquement tous les jours ; il avait d'ailleurs entreprit de peindre sur les murs de la salle de classe un paysage gallois qui mettait du baume au cœur à la jeune femme à chaque fois qu'elle le regardait.

Elle n'avait pas perdu son petit rituel de réveil, se mettre devant la fenêtre au volet à moitié clôt et profiter des rayons du soleil sur sa peau. Peut-être serait-elle prête bientôt à sortir ? Elle n'en était pas certaine malgré son envie parfois de prendre l'air. Quand on toqua à la porte, elle retourna rapidement s'asseoir sur son duvet alors que Sally entrait dans la pièce. La rousse comprit que son amie parlait de Russell et elle se contenta d’acquiescer à sa question en hochant la tête ; elle n'avait pas encore revu l'enfant depuis son retour et comprenait que sa mère ne veuille pas qu'il la voit dans cet état. Peut-être la brune jugeait-elle le moment adéquat ?

Quelques secondes plus tard, le petit garçon était entré en trombe dans la pièce en criant son prénom ; un peu étonnée malgré tout, la galloise afficha de grand yeux avant se détendre un peu en voyant l'air tout aussi ébahi de l'enfant quant à la remontrance de sa mère. Déglutissant difficilement, elle tenta de lui adresser un petit sourire quoi qu'un peu crispé et ouvrit lentement ses bras signe que l'enfant pour approcher. Sa mère l'avait lâché et Russell s'était dirigé vers la rousse en de petits pas rapides. Le regard du petit garçon s'était refait joyeux et il se cala contre elle alors qu'elle refermait lentement ses bras autour de lui.

En réalité, la jeune femme n'était pas réellement à l'aise et un léger blocage était toujours là, mais il semblait que le contact avec l'enfant lui était moins difficile que celui avec les adultes. Alors qu'il s'installait juste à côté d'elle, elle lui tapota gentillement la tête, lui souriant toujours malgré ses yeux vides. Relevant le visage vers son amie, elle l'interrogea silencieusement du regard. Qu'est-ce qui faisait qu'elle avait emmené Russell aujourd'hui ?

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Breathe Again   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Breathe Again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Breathe Me [Arizona] -Abandon
» (M) PAUL WESLEY → BREATHE AGAIN.
» madison + just be happy to breathe
» Thea & Jude ✖ Just breathe...
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet