Partagez | .
 

 Turn as Dark as an Obsidian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Lun 4 Juil 2016 - 18:06


''Turn as Dark as an Obsidian''
ft. Hernando




L'instinct de survie. Qu'y a-t-il de plus fort que cela ? C'est ce trait qui rapproche le plus les Hommes des animaux, ils sont égaux dans cette volonté de ne pas se laisser aller malgré les difficultés et les dangers, du moins jusqu'à un certain point.

Rosaleen ne s'arrêtait plus, malgré son corps tremblant et ses jambes flageolantes. Elle s'était engouffrée dans une grande rue qui aurait dû lui paraître familière mais elle ne prêtait pas suffisamment attention à l'endroit précis où elle se trouvait pour faire le rapprochement. Était-elle bien à Seattle d'ailleurs ? Même ça elle ne le savait pas.

Son esprit enregistra toutefois les quelques éléments qui l'entouraient, sans même qu'elle s'en rende compte. Il s'attarda sur l'état de la rue, des bâtiments, l'atmosphère de mort qui y régnait, étouffé par toute cette désolation. Quand est-ce que c'était arrivé ? A quel moment le monde était-il devenu aussi gris, fade et sans espoir ? Depuis quand ce fléau qu'elle appelait ''les malades'' gangrenait-il le monde ? Certainement depuis le début, depuis qu'elle avait quitté à contre cœur sa boutique il y a des mois de ça ; probablement même avant.

Comment avait-elle été aussi idiote pour ne pas s'en apercevoir ? Pour ne pas comprendre que le monde allait mal ? Elle l'avait pourtant ressentie à de nombreuses fois pourtant, cette destruction sourde qui se jouait pourtant sous ses yeux. Depuis le début elle avait été aux première loges, comme la plupart des survivants qui l'entouraient, et dans sa naïveté et son insouciance, elle n'y avait vu que du feu.

Mais elle voyait désormais, son esprit voyait, bien que son corps n'était plus qu'une machine qui se mouvait automatiquement, cherchant à se protéger des horreurs pourtant inévitable. A cette prise de conscience pourtant inconsciente, son subconscient flancha, emportant avec lui tout le reste. Elle stoppa nette sa course, s'effondrant à genoux tant ce poids encore bien enfouit lui étouffait la poitrine, l'empêchant de respirer correctement. Ses sanglots reprirent, inondant son visage pâle et décomposé par les vices des Hommes. Ses genoux s'étaient refait douloureux tant la chute avait été brutale, elle posait des yeux horrifiés sur ses poignets rougis et encore à vif de la brûlure qu'elle s'était faite avec la cordelette.

A s'arrêter comme ça, elle risquait de se faire à nouveau attraper par ses deux bourreaux, ou même mordre par un infecté... elle devait se reprendre, poursuivre son avancée qu'importe où cela la mènerait, il le fallait ! Mais elle n'en pouvait plus, tout en elle s'était éteint et son corps avait atteint ses dernières limites. Sa vue se brouilla et elle ne put retenir un gémissement de plainte.

Percevant des bruits tout autour d'elle, la galloise releva le visage, posant ses yeux vides sur des silhouettes qui approchaient. Non. Pas encore. Elle ne voulait pas revivre ça. Elle ne le supporterait pas... Dans un ultime effort pour se redresser, elle perdit connaissance.

Tant mieux. Elle était prête à mourir désormais. Plus jamais elle n'aurait à se forcer à respirer, à sourire alors que le cœur n'y était pas, à devenir l'objet de monstres... Elle pouvait partir.

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Lun 4 Juil 2016 - 20:39

Cela faisait déjà quelques jours qu'elle avait disparu. Quelques jours qu'ils la cherchaient. Quelques jours qu'ils rentraient bredouille.

Rosaleen avait disparu. Ils ne s'en étaient rendus compte que quelques temps après le couvre-feu. Ian, évidemment, s'était mis à sa recherche et avait demandé à plusieurs amis s'ils ne l'avaient pas croisé. Mais la plupart répondaient négativement. Ce fût le cas d'Ayden. Inquiet à son tour, il n'hésita pas à faire le tour du lycée, plusieurs fois, dans l'espoir de retrouver la compagne de son ami. Mais rien. Même les sentinelles ne l'avaient pas vu passer alors comment ? Réponse simple au final, elle était, sans doute, parvenue à se hisser dans le monde extérieur. L'idée qu'il ait pu arriver quelque chose à la galloise ne plaisait pas au muet. A dire vrai, il stressait comme jamais puisqu'il l'imaginait bloquée quelque part sans personne pour l'aider. Pire, elle aurait pu se faire avoir par les infectés. Et dans ce cas là... Et dans ce cas là, il ne préférait pas y penser.

Le lendemain de sa disparition, avec l'aide de certains survivants, ils avaient pu avoir l'autorisation de fouiller les alentours sans s'éloigner de trop afin de ne pas se mettre en danger inutilement. L'illustrateur insista auprès de son frère, Seth, afin de l'accompagner, aussi souvent que possible. Si Ian ne pouvait sortir de par son statut, le muet lui n'avait aucun rôle important. Il savait utiliser des armes, c'était déjà amplement suffisant pour l'expédition. Ils passaient des heures à l'extérieur sans jamais trouver d'indices. Était-elle au moins restée aux alentours ?

Au quatrième jour, le groupe de sauvetage composé d'Alex, Kendale, Seth et Ayden, se promenaient plus loin que la zone de sécurité. Le groupe en avait eu assez de faire semblant de chercher. Seth avait argumenté le fait que Rosaleen avait pu s'enfuir à l'autre bout du monde et que ratisser les autres zones seraient bien plus efficace que faire bêtement le tour du lycée. Il préférait espérer qu'elle vivait encore, refusant totalement de ramener à Ian une mauvaise nouvelle. Le cadet des français comprenaient exactement la raison qui poussait son aîné à mener l'équipe plus profond dans la jungle apocalyptique. Effectivement, s'ils se mettaient en danger, ils risqueraient gros avec les décisionnaires du camp mais il fallait retrouver la disparue, morte ou vivante. Il fallait sauver le soldat Glanmor. Armes aux poings, chacun d'entre eux gardaient les positions défensives afin de couvrir les autres en cas de besoin. A plusieurs reprises, ils avaient du dégommer du malade ou changer d'itinéraire à cause d'un groupe trop imposant. Les heures passaient sans qu'il y ait un quelconque signe de vie.

Le muet serrait les dents, tendu au plus haut point. L'amétrine dans sa poche semblait peser des tonnes et son coeur battait si fort qu'il avait l'impression que le bruit finirait par attirer toute une horde d'affamés. En jetant quelques regards aux autres, il pu lire la concentration et la méfiance. Quoi de plus normal quand on s'aventurait à l'extérieur, sans plus aucune protection ? Là où ils se trouvaient, s'ils se faisaient attaquer, le reste du camp ne pourrait pas intervenir pour les récupérer alors ils avaient intérêt à pouvoir faire les choses vite et bien. C'est Seth qui le tira de ses pensées en s'arrêtant au détour d'une rue.

- Là.

Il désigna un point du canon de son arme après avoir murmuré. Un mélange d'inquiétude et d'espoir dans la voix, Seth proposa un plan de déploiement afin que tout risque soit éloigné. D'abord ils s'éloigneraient les uns des autres de quelques pas afin d'être plus difficile à attraper. Ensuite ils essaieraient de prendre contact avec l'humanoïde et ils verraient en fonction. En jetant un regard par dessus l'épaule de son ancien soldat de frère, Ayden cru apercevoir une tignasse rousse et un corps recroquevillé sur lui-même. Était-ce elle ? Prenant chacun un bout et l'autre de la file, les frangins laissèrent à Alex et Kendale le soin d'être à l'intérieur, proches de celle qu'ils cherchaient depuis tant de temps. Plus ils approchaient, plus ils pouvaient entendre les sanglots. Et s'ils l'entendaient pleurer, alors d'autres le pouvaient. Une pincée de puants arrivèrent et les français prirent le parti de couvrir les autres afin qu'ils s'assurent de la correspondance. Rosie ou pas Rosie ? Plus que quelques pas les séparaient d'elle. Le corps se redressa, le visage se révéla et Ayden sentit son cœur se briser. S'il s'agissait d'elle physiquement, il voyait bien à sa façon de se tenir qu'elle n'était plus ce rayon de soleil qu'il adorait côtoyer.

Enfin cette dernière s'écroula et là, ce fût la panique dans l'esprit de l'artiste. Elle mourrait ? Devant eux ? Comment ça ? Maintenant qu'ils pouvaient la ramener ? Éloigné de quelques pas, il laissa Seth parler avec les autres.

- Lex, tu devrais peut-être vérifier qu'elle n'a pas de... Blessures. Faudra qu'on la porte... La pauvre, elle est dans un sale état.

Oui, clairement, maintenant que le dessinateur voyait mieux son ami, il constatait qu'elle semblait en avoir bavé. Ce n'était pas juste des mordeurs qui avaient fait ça. Non, impossible. Comment expliquer l'état de ses poignets alors ? Et son Jade, il était où ? Elle devait se sentir tellement nue sans l'objet. Le regard portant au loin sans pour autant voir réellement, il laissa ses doigts serrer la crosse de son arme en essayant d'imaginer quel genre de parcours elle avait emprunté pour être ainsi, à bout de force. Qui ou quoi fallait-il traquer pour espérer avoir des réponses alors que la jeune femme comatait ? Si ce n'était pas le plus important pour le moment, Ayden grava cette image dans sa mémoire. Son amie avait souffert et il se jurait de faire tout ce qui était en son pouvoir pour l'aider.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Mar 5 Juil 2016 - 2:22


Quatre jours. Ça fait quatre jours que nous sommes sans nouvelles de Rosaleen. J’comprends pas. Personne ne semble l’avoir vu sortir, et j’ai un peu de mal à croire qu’elle soit sortie seule. Surtout, après ce qu’il s’est passé avec Kaycee quelques mois plutôt, et le fait qu’elle ait fait croire à la rousse qu’ils sortaient seulement pour une petite expédition de « routine ». Je sais que la jeune femme a toujours ressenti beaucoup de craintes envers l’extérieur et c’est pour ça que j’ai du mal à croire qu’elle ait pu partir, comme ça, sans rien dire. Bref, des fois les gens s’comportent de manière bizarre. N’empêche que maintenant, cette disparition commence à inquiéter beaucoup de monde, et forcément plus les jours passent et plus les chances de la retrouver semblent s’amoindrir considérablement.

C’est Ayden qui est venu me voir en premier, afin de mettre en place un plan pour la retrouver. Et depuis, ça fait quatre jours que plusieurs personnes se sont portées volontaires pour patrouiller autour du lycée. Moi le premier. Et j’suis pas du genre à abandonner, pas pour ce genre de chose. Oh évidemment, ça n’a pas vraiment plu à Emy’ de me voir partir encore une fois en expédition mais j’peux pas me contenter de rester les bras croisés à l’intérieur du lycée. J’peux pas laisser tomber les autres, faut vraiment qu’on la retrouve…

Alors aujourd’hui, j’suis sorti une fois de plus, accompagné d’Ayden, Seth et Alex. Nous nous sommes éloignés un peu plus que les expéditions précédentes, restant attentifs aux moindres indices qui pourraient nous amener sur une piste. Mais au bout de quelques heures, nous restons bredouilles, comme les autres fois. Et franchement, là, ça commence à m’agacer. Moi et ma patience légendaire… D’ailleurs, je ne peux pas m’empêcher de râler un peu, pestant après les macchabés qui osent s’approcher d’un peu trop près. M’enfin, c’est pas descendre du rôdeurs qui va nous aider à trouver une piste, malheureusement. Tout c’qu’on risque là, c’est de s’faire bouffer ou même attaquer par d’autres personnes. Il faut vraiment qu’on la retrouve, et vite.

Soudain, c’est la voix de Seth qui m’interpelle. Visiblement, il a repéré quelque chose. Restant sur nos gardes, nous nous approchons alors, prenant la direction qu’il a indiqué quelques secondes plus tôt. Plus loin, j’aperçois alors une jeune femme à la chevelure rousse un peu plus loin. Est-ce que c’est elle ? Je suis encore trop loin pour l’affirmer mais je suis persuadé que c’est Rosaleen. Avançant encore un peu plus, je finis par reconnaître la jeune femme. Et si l’espace d’un instant je suis soulagé que nous l’ayons retrouvé, très vite je me rends compte qu’elle ne va pas bien. D’un coup son corps entier s’affaisse et elle tombe sur le sol, inconsciente. « Merde ! » A vrai dire je n’ai pas vraiment le temps de réfléchir, je devance Alex et je me retrouve vite aux côtés de la rousse. Je m’accroupis près d’elle, et doucement ma main se pose sur son épaule. « Rosaleen ? C’est Kendale. Tu m’entends ? » Aucune réponse. J’attrape alors sa main valide et une nouvelle fois j’essaye de scruter le moindre signe qui pourrait m’informer sur son état de conscience, lui demandant de serrer sa main sur la mienne. Mais rien n’y fait, elle ne répond pas une fois de plus. Combien de fois j’ai eu à gérer ce genre de situation dans mon boulot ? Des tas… Mais là, je suis vraiment très préoccupé par son état. Il faut qu’elle soit examinée par un médecin, quelqu’un de plus compétent que moi… Ça urge. Alors avec beaucoup de précaution, je passe un de mes bras dans son dos, au niveau de ses épaules. Puis je fais de même ai niveau de ses genoux, puis je la porte. « Elle est complètement sonnée… Faut pas s’attarder ici. J’vais la porter jusqu’au lycée, faut qu’elle voit un doc’… » A première vue, je n’avais pas repéré de marques de morsures ou d’autres blessures dans le genre. Mais à vrai dire les marques sur ses poignets n’avaient rien de rassurant. Qu’est ce qui avait bien pu lui arriver ?






Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Mar 5 Juil 2016 - 23:04


Ian allait avoir une attaque.

Elle n'avait pas pu s'empêcher d'y penser, alors qu'elle se retrouvait face à une Rosaleen des plus mal en point, agenouillée et dans un état proche de la crise de nerf. Fronçant les sourcils, la brune avait laissé Kendale prendre les devants alors que Seth lui disait de s'assurer qu'aucune blessure n'était sur le corps de la rouquine. Sans un mot, la jeune femme s'agenouilla aux côtés de son amie, n'osant la toucher, préférant s'assurer qu'aucune trace de sang séché n'était visible. Faisant un signe négatif de la tête en se relevant, elle épousseta son jean élimé avant de faire remarquer d'une voix qui lui parut presque lointaine, encore sous le choc de l'état dans lequel ils venaient de retrouver la rouquine.

Elle à pas l'air d'avoir été mordue. Epuisée sans doute, mais pour le reste... Ian saura nous en dire plus. Moi j'suis pas médecin.

Débrouillez vous avec ça, aurait-elle voulu leur balancer, excédée de la retrouver dans un tel état après 4 jours d'absence. Si au début elle avait cru que la souriante jeune femme avait été la proie des malades, il s'avérait désormais qu'il avait dû se passer quelque chose de bien plus grave. Un rôdeur ne mettait pas les vivants dans cet état. Il mordait, tuait, évntrait des personnes chères éventuellement, mais ne laissait jamais ce regard vide dans les yeux d'un survivant, plus après autant de mois à les côtoyer. Ce fût Voron qui la tira de sa léthargie, alors qu'elle relevait ses yeux sombres vers le staff. L'animal grondait doucement, ses puissantes pattes ancrées dans le sol, babines légèrement retroussée.

Hé... Avec douceur, elle vint effleurer le poil hérissé de l'animal qui semblait à deux doigts de foncer sur quelque chose pour attaquer. Pourtant, le chien était dressé à la perfection, et ne bronchait pas à la vue des rôdeurs, il se contentait d'aboyer et d'attaquer uniquement sur un de ses ordres. S'éloignant à peine du groupuscule pour relever le regard vers l'horizon, c'est alors qu'elle les vit. Ou du moins, eut l'impression de voir quelque chose. Deux ombres, qui semblaient bien trop précises pour être une silhouette de mort déambulant sans but précis. A l'inverse, ils semblaient ne pas bouger et au vu de la réaction de Voron, elle ne risquait certainement pas d'aller les inviter à prendre un thé.

Shht. Souffla t-elle à l'animal pour l'inciter à lui obéir alors que ce dernier semblait prêt à débouler. Je l'ai vu moi aussi, calme toi.

Lex fit un instant volte face, faisant signe en silence à Ayden d'approcher, levant sa main en visière en direction des silhouettes, lançant.

On est pas seuls.

Et vu l'état de Rosaleen... Quelque chose lui disaient qu'ils n'étaient pas là pour observer le paysage. D'une voix sèche, elle incita le chien à se taire et revenir auprès d'elle alors qu'elle portait lentement sa main libre à la crosse de son arme.

On devrait rentrer. Parler à Jaden, une fois que Rosaleen sera à l'infirmerie. C'était lui le boss, il saurait quoi faire. Ca tombe bien, j'avais du ravitaillement à faire dans le coin. J'espère que t'aime les motos. Lança t-elle au muet en se détournant de lui, le laissant assimiler qu'il devrait l'accompagner et que ce n'était pas une question.



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Hernando Álvarez
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/05/2016
Messages : 485
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Mar 5 Juil 2016 - 23:23

A choisir, Hernando aurait préféré retrouver la jolie rousse entourée d'apestosos, mais ce ne fut pas le cas. Trois hommes et une femme s'affairaient autour d'elle. Il était presque sûr d'en avoir au moins entendu un prononcer le prénom Rosaleen, ce qui n'était pas bon signe étant donné les équipements portés par ces personnes. Le puerto-ricain se recolla contre le mur afin de rester le plus discret possible. Il chuchota alors à Mike la raison de cet arrêt et son ami lui fit signe qu'il était temps de partir. A quoi bon rester là alors que la rouquine venait d'être récupérée par des proches. « Faut r'garder où ils crèchent tous. » lança le tatoué d'une voix à peine audible.

Il savait à présent que Rosaleen était perdue pour eux, qu'ils n'arriveraient pas à la récupérer à moins de tenter une folie ; essayer d'abattre ces quatre là en plus du chien. Mais n'étant pas suicidaire, Hernando préféra rester dans son coin et ne pas se lancer dans une mission perdue d'avance. Il jetait régulièrement des coups d'oeil vers le petit groupe qui finit par prendre la jeune femme absente depuis plusieurs jours. Il se préparait déjà un plan dans sa tête sur la manière d'opérer pour les suivre à distance sans pour autant les perdre totalement de vue.

Pourtant, il lui fut impossible de mettre cette idée en place. La jeune femme brune avait l'air de l'avoir repéré mierda se dit-il en en tapant contre le mur derrière lui. Il vérifia une nouvelle fois et elle se dirigeait bel et bien vers les deux hommes, et accompagné d'un autre type et d'un chien. Cette fois-ci, c'est Hernando qui indiqua à son ami qu'il était temps de mettre les voiles. Ils se mirent alors à courir le plus rapidement possible afin de retourner à leur véhicule. « Manquerait plus qu'on s'fasse choper tiens ! » lâcha le latino à son ami d'un ton essoufflé. Ils sautèrent presque littéralement dans le pick-up et l'afro-américain appuya au maximum sur la pédale de l'accélérateur.

« 'tain fait chier, fait chier, FAIT CHIER !!!! » finit par hurler Hernando. Il était hors de lui d'avoir perdu Rosaleen, mais surtout de les avoir mis en danger comme ça pour une simple fille bonne à rien. S'ils évitaient de se rendre trop souvent en ville ce n'était pas pour rien. La probabilité de tomber sur un groupe très bien armé était bien plus élevée qu'à l'extérieur et maintenant qu'ils avaient été repérés, rien ne leur garantissait qu'à la prochaine rencontre ils auraient la possibilité de s'éclipser comme ils venaient de le faire. « Avec la chance qu'on a l'groupe de Rosaleen est grand et ils sont bien établis dans l'quartier... » dit Mike frustré.

Car au-delà du danger grandissant de se rendre de nouveau par là-bas, le vrai problème était d'être en incapacité d'effectuer les recherches habituelles afin d'obtenir quelques informations sur Rafael et leur mère étant donné que Central District se situait un peu plus au nord de l'endroit où ils venaient de perdre Rosaleen. Et vu ce qu'ils, enfin ce que Hernando lui avait fait subir, aucun doute n'était permis sur le sort qui leur serait réservé.

Les deux amis poursuivirent leur route jusqu'à la maison dans un silence de mort. Chacun repensant à la manière dont tout cela s'était déroulé et comment cela s'était terminé. N'avaient-ils pas été trop loin ? Ne s'étaient-ils pas montré trop impatients ? Dans tous les cas, l'un comme l'autre s'admettait que si c'était à refaire, ils feraient d'une autre manière car les erreurs faites étaient aussi dues à un excès de confiance de leur part.



MIKE : #576A6E / HERNANDO : #A59450
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Turn as Dark as an Obsidian   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 

Turn as Dark as an Obsidian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-