Partagez | .
 

 Death's embrace.. when everything goes down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 843
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Ven 8 Juil 2016 - 20:31


Le réveil avait été brutal pour Shawna. Son sac d’affaires sur le dos, le chaton dans ses bras, elle tentait de garder son calme face à la situation exposée par Axel. Voilà qu’à nouveau, une peur viscérale venait la tirailler de l’intérieur, ses angoisses reprenant peu à peu le dessus sur tout le reste. Elle avait dit être prête, avoir récupérer tout ce qu’il lui fallait… Mais elle tremblait, visiblement incapable de mettre un pied devant l’autre. Malheureusement, elle n’eut pas le choix de suivre Axel, lorsque celui-ci la prit doucement par le bras pour la traîner jusqu’en bas. La gorge serrée, elle se contenta d’observer les autres une fois au rez-de-chaussée. Et déjà les râles morbides lui parvinrent aux oreilles, ne faisant que réveiller un peu plus cette peur qui sommeillait en elle. Très vite les poils ses bras se hérissèrent, et les frissons revinrent. Le regard apeuré, la bouche ouverte, cherchant à comprendre ce qu’ils pouvaient faire pour se sortir de là.

Puis, brusquement elle sentit quelque chose lui attraper l’épaule. Se retournant machinalement pour comprendre ce qui lui arrivait, la métisse se retrouva alors face à son pire cauchemar, celui qui hantait ses nuits depuis des mois, depuis qu’elle avait vu sa mère se faire dévorer sous ses yeux. Aujourd’hui ça allait être son tour. Terrifiée, elle ne put s’empêcher de lâcher un hurlement d’horreur tout en lâchant le chaton qui alla se réfugier à l’autre bout de la pièce. Puis elle recula tant bien que mal pour se défaire de l’emprise de la créature. Malheureusement, ses jambes fébriles ne supportèrent pas le poids du rôdeur, elle tomba en arrière, emmenant avec elle l’horrible chose. La belle se remit à crier, déchirant l’air insoutenable de la pièce, incapable de dire quoi que ce soit d’autres, pas même de leur demander de l’aide. Les bras tendus, elle fit tout son possible pour maintenir le mort loin d’elle… Avec ses jambes elle tenta de le soulever mais il était bien trop lourd. C’était sûr, elle allait se faire bouffer, c’en était terminé d’elle. Une seule morsure et elle finirait comme sa pauvre mère. Déjà les larmes se mirent à couler le long de ses joues alors que les claquements de mâchoires du mort-vivant lui étaient insupportables, tout comme ce visage putride qui semblait s’avancer toujours un peu plus vers le sien. Il finirait par enfoncer ses dents dans sa chair… Il n’y avait plus rien à faire… Elle était incapable de penser à autre chose… Ses bras allaient bientôt manquer de force et il n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle… Elle ferma alors les yeux, sentant que la fin était proche…






Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 709
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Ven 8 Juil 2016 - 20:41


    L'angoisse était désormais marquée sur le visage de chacun, on entendait clairement les premiers râle de cette horde qui allait d'ici quelques secondes passer devant la maison. Mais tout le monde restait calme, ne pas faire de bruit, faire comme s'il n'y avait aucune âme qui vive dans ce quartier... Arrivé en bas, j'avais récupéré ma machette, comme chacun avait une arme ; nous n'avions aucunement l'intention de jouer aux malins et de nous précipiter dehors pour nous en débarrasser. Surtout pas moi qui n'avais jusqu'à présent jamais prit la peine de tuer des macchabées qui ne m'importunaient pas directement, alors tant que nous n'étions pas en danger immédiat, rien ne servait de les tuer.

    Nous osions à peine respirer, c'était comme si le temps s'était arrêté, ou presque ; les secondes s'égrenaient à une lenteur qui rendrait fou n'importe qui. Combien y en avait-il au juste ? Nous ne pouvions nous risquer à regarder, le moindre mouvement pouvait signer notre arrêt de mort. Mais évidemment, rien ne se passait jamais comme prévu.

    De l'agitation sur ma gauche suivit du cri strident de Shawna mirent tous mes sens en alerte. Un mort avait réussit à rentrer, peut-être du garage ? Qu'importe, il était là et c'était tout ce qui comptait. Mon sang ne fit qu'un tour, il n'était plus question désormais de laisser cette chose vivre simplement parce-qu'elle ne me portait pas atteinte directement. Tirant vivement sur les épaules du cadavre pour le dégager de la métisse après des secondes qui parurent une éternité, je le repoussais en arrière avant de lui assener un coup de machette dans le crâne ; il n'y eut pas de grande résistance, ce qui était amplement compréhensible au vu de son état de putréfaction avancé.

    Sans même jeter un regard vers le corps sans vie, je me penche vers Shawna et passe ma main libre sous son bras pour la hisser vers le haut ; son corps tremblant et ses jambes flageolantes n'annoncent rien de bon pour la suite, mais comment lui reprocher ? N'importe qui serait dans cet état après ça. Sans la lâcher afin d'éviter qu'elle ne s'effondre, je lance des regards à la fois alarmés et sûrs aux autres.

« Et maintenant ? On va pas rester là dedans à attendre qu'ils viennent tous. »

    Mon ton s'était fait un peu acerbe et légèrement nerveux ; agacé aussi d'avoir eu à libérer un de ces macchabées de sa triste existence. Nous étions dans une foutue panade, et ce n'était que le début.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Erik Ziegler
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 03/01/2016
Messages : 300
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Ven 8 Juil 2016 - 22:24

Les autres avertis, je m'empresse d'aller à l'étage pour récupérer mon colt et les quelques balles qu'il me reste. Aujourd'hui, je vais en avoir besoin. J'espère que non, mais je le sens bien, au plus profond de moi, que cette journée va être noire. Totalement noire. Assez pour réduire à néant toute trace d'optimisme en moi. Génial, c'est rare que j'fasse la gueule.
Le vieux 1911 en main, je vérifie tout. Chargeur, sécurité, guidon, culasse. Et sans perdre de temps, après tout ces conneries là, c'était mon métier.
Le chargeur est plein de 7 balles. Une 8eme attend dans la chambre de l'arme. Dans la petite boite rouge qui me sert de réserve, il en reste.. 10.  C'est peu. Beaucoup trop peu.. Chacune vaut de l'or aujourd'hui, je le sais. Même si j'espère encore ne pas devoir m'en servir. Avant de descendre, je regarde la guitare. Non.. je ne la laisse pas là. Impossible. Si jamais on doit fuir cette demeure... Oh mon dieu je ne ferai pas de nouveau la même erreur ! La guitare et le sac sur le dos, je descend.

Et c'est le drame. A peine à la moitié des escaliers, j'entends le hurlement de Shawna. Un hurlement strident qui me glace le sang. Le genre de hurlement qu'on ne sort pas pour une araignée ou une souris. Stoppé net, je me reprend en fonçant comme un dératé, prêt à en découdre, l'arme fixée sur la prochaine cible potentielle. Mais ce n'est qu'Axel que je vois, l'arme en main, se donnant des allures de Rambo. Un cadavre gît au sol. Le chat se planque. Un soupir de soulagement bien bref, quand je vois que Shawna n'a rien. Mais la réalité reprend vite le dessus. Avec ce vacarme.. les morts viennent nous rendre visite.

Carmen et Kaidan bloquent la porte, et ma première idée est d'aller les aider. J'abandonne sac et instrument, et je m'en vais appuyer mon dos solide pour aider à ce que ça tienne.. mais ce rôdeur mort, là, devant nous.. ce rôdeur vient bien de quelque part. M'aurait il suivit ? Non.. impossible, j'ai fermé derrière moi, j'en suis sûr.. je crois.. je.. non ! Il vient du garage ! Oh merde.


" Putain.. Le garage !

Un regard à mes deux amis, et .. je fonce. Je sais que la Force de tenir la porte risque de leur manquer mais.. quelqu'un doit le faire. J'ai vu la horde. Nous allons tous devoir tenir bon, et tenir toutes les entrées, si nous voulons tenir cet endroit. J'entre là dedans.. Et il n'y a rien. Vide de toute forme de non vie.

Pfiouh.. Putain il est bien entré par là.. J'vais fermer ça. "

Oui, j'me parle à moi-même, histoire de me rassurer. Et j'ferme la porte..


Revenir en haut Aller en bas
Nola Hughes
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/07/2016
Messages : 51
Age IRL : 17

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Sam 9 Juil 2016 - 0:26

Axel et Shawna son prêt à fuir si il y a un problème, Carmen est en bas des escaliers armée de son revolver, et à côté d'elle Alsea, qui semble avoir compris la situation et ne fait pas un bruit, Erik monte chercher son arme et quelques affaires, et Nola ne s'éloigne pas trop des escaliers. Le silence est insoutenable, il fait terriblement lourd dans la grande demeure et tout le monde prie pour que la horde passe sans prêter attention à la maison.

Nola ferme les yeux, elle sent des gouttes de sueur couler le long de son visage, elle sent chaque battement de son cœur contre sa poitrine, elle tient son vulgaire couteau fermement des deux mains. Et maintenant, elle peut les entendre.
La horde est là, ils sont tous derrière les murs de la maison, à quelques mètres seulement, ils grognent, gémissent, mais ils passent. Les secondes passent lentement, le temps semble avoir changé. Mais le plus étrange, c'est ce silence, ce calme qui réside dans la maison, et le moindre bruit est, pour les oreilles de Nola un véritable vacarme. L'atmosphère n'a jamais été aussi lourde et le ciel aussi sombre. Le temps passe, la horde aussi et chaque seconde est une délivrance, peut-être vont-ils survivre ... peut-être que la chance a encore un sens aujourd'hui.

Un cri. Un mort. Non, la chance a bel et bien disparu.

Soudainement tout dégénère, un mort-vivant sortie de nul part attaque Shawna qui se tenait près de la porte menant au garage. Elle tombe mais Axel réagit immédiatement. Le chaton de Shawna s'enfuit pour se cacher, et évidemment, les morts ont tout entendu, ils se précipitent vers les portes et fenêtres, Carmen et Kaidan bloquent la porte prise d'assaut, et Erik les rejoint tandis que Nola aide Shawna à se relever.
Puis Happy quitte son poste et court jusque vers le garage ... la porte était restée ouverte.
Sonic ne garde que son couteau et s'empresse d'aller remplacer son ami. Mais même-si ils tiennent la porte, les zombies s'attaquent au fenêtre, et une est déjà brisée, on peut voir le bras du monstre s'agiter, cherchant à attraper à l'aveugle n'importe quoi. Nola le sait, ils ne pourront pas rester, c'est terminé.
Shawna se remet de ses émotions mais pourra-t-elle assurer sa défense après le choque qu'elle vient de subir? Evidemment, Axel fuirait avec elle.

"On ne peut pas rester !" crie la jeune femme qui ne quitte pas son poste pour autant.

Même avec le retour d'Erik, ils ne pourraient pas tous les retenir, il y aurait au moins une victime, et le bruit va sûrement attirer d'autres morts-vivants.
Un des monstres commence à se faufiler par la fenêtre brisée, Nola doit faire un choix, elle hésite, mais maintenant, si proche de la mort, c'est l'instinct de survie qui dicte les actes de l'adolescente. Elle quitte la porte et s'approche du monstre qui peine à rentrer complètement dans la maison, les autres ne sont pas loin, derrière lui. Elle prend son couteau et le plante d'un coup sec et précis dans le crâne du zombie qui tombe sur le sol. Sonic est prise d'une soudaine envie de vomir, elle recule maladroitement pour récupérer ses affaires. Elle voit devant elle, sous une table-basse le museau du chaton apeuré. Elle s'approche rapidement, déplace la table et récupère le chat avant qu'il ne parte à nouveau, elle l'a fermement à la main et celui-ci miaule, complètement stressé et déboussolé. Le chaton veut partir et se débat, alors ayant peur de le perdre, elle ouvre son sac et le met dedans, en laissant un espace pour qu'il puisse respirer. Elle prend son arme et se tient prête à partir avec Shawna et Axel. Elle voit les monstres arriver péniblement par la fenêtre, ils ne tarderont pas à forcer la porte, d'autres vont arriver, le sort est donc inéluctable, la maison est définitivement perdue.

Il y a encore quelques minutes, Nola était dans la cuisine, heureuse, décidée à faire de cette maison son nouveau chez-soi. Maintenant, elle est de nouveau obligée de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Sam 9 Juil 2016 - 11:01


A partir de quel moment la situation avait-elle dégénéré, elle aurait été bien incapable de le dire. Elle eut tout juste le temps de réaliser ce qu'il se passait que Shawna se mettait à hurler, lui donnant envie d'aller la baillonner de force alors qu'Axel s'occupait du wendigo qui avait tenté de la dévorer, et qu'elle se relevait en trombe, forçant Kaidan à se relever aussi.

Le garage. Lâcha t-elle d'une voix blanche alors qu'elle partait déjà en direction de la porte laissée ouverte, et qu'Axel parlait du fait qu'ils ne pourraient pas rester ici éternellement. Non, en effet, rester là serait assez compliqué, mais partir tout de suite tout autant.

Commence déjà par la faire taire, avant qu'elle n'attire tous ceux de Seattle !

Pauvre Shawna. Elle n'y était pour rien, mais pour le coup c'était elle qui devenait l'alarme ambulante qui attirait tous les wendigo dans leurs directions, et qui les plongeait dans une mort certaine, et loin d'être douce. Sans doute que si c'était Axel qui s'était retrouvé à hurler de la sorte, le résultat aurait été similaire, mais qu'importait. Alsea s'était arrêté à quelques mètres de la porte, le poil hérissé en grondant doucement. Elle n'avait pas cherché à comprendre, et s'était jetée contre la porte en espérant qu'aucune autre créature n'avait encore essayé de passer par là. Par chance, rapidement suivi de Kaidan, elle vit Erik les rejoindre alors que l'amérindienne inspirait profondément, refusant de céder à la panique.

On voulait tenir cet endroit, mais je suis pas sûre qu'on y arrive jusqu'au bout... Si les choses dégénèrent, on fonce jusqu'aux voiture du garage, et il me reste encore une place sur la moto, on peut essayer d'en attirer quelques uns ailleurs. Par contre pour les affa-

Un bruit de verre brisé lui fit relever la tête, alors qu'Erik venait de foncer fermer la porte du garage et qu'un wendigo un peu trop audacieux venait de se faire éclater le crâne par Sonic, alors que des coups sourds frappé à la porte manquait par instant de la sortir de ses gonds. Ancrant un peu plus ses pieds dans le sol pour être sûr de ne pas céder, elle ne put s'empêcher d'être d'accord avec Axel et Nola. Ils allaient tous y passer si ils ne se dépêchaient pas rapidement de s'enfuir.

Ok. Penser en situation de crise, ce n'était vraiment pas son truc, mais il allait bien falloir faire avec. Ils avaient tous des armes, ils pouvaient gérer encore quelques minutes. Un nouvel infecté tenta sa chance auprès de la fenêtre, alors qu'elle laissait Kaidan assurer seul que la porte tienne, enfonçant la lame de son tomahawk à la base du front de la créature, l'empêchant d'avancer d'avantage.

Si y'en à qui veulent récupérer des affaires, c'est maintenant ou jamais. Faut qu'on se tire de là.

Et comme pour appuyer ses dires, un nouveau coup sourd donné à la porte d'entrée sembla rappeler à tout le monde que le lieu n'était plus sûr


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Kaidan E. Hunter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 299
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Lun 11 Juil 2016 - 11:38

L'ennui avec les rôdeurs, c'est que tout pouvait dégénérer très vite. Et avec une horde de rôdeurs ? C'était encore pire, naturellement. Ils étaient tout à leurs vérifications lorsqu'une des créatures trouva un chemin pour venir menacer Shawna, qui hurla en sentant l'étreinte glacée sur elle. Heureusement, Axel mit rapidement un terme au danger... mais Kaidan pesta tout bas malgré tout. Le bruit allait définitivement attirer l'attention sur eux. Alors qu'Erik fonçait fermer la porte du garage par laquelle le mort-vivant était entré, lui-même donna un coup de main à Carmen pour tenir la porte d'entrée contre laquelle des coups sourds avaient commencé à retentir. Elle était assez solide pour tenir, mais pour combien de temps, et contre combien de corps pressés contre elle ? L'archéologue regretta qu'ils n'aient pas pu prendre le risque de fermer les volets, puisqu'un rôdeur parvint déjà à briser une fenêtre avec son poids et à passer au travers. Nola s'en débarrassa, mais tout allait dégénérer bientôt, c'était certain.
Lorsque Carmen le laissa pour aller s'occuper des créatures qui se pressaient à la fenêtre brisée, il ferma la porte à clé. Conscient que cela ne suffirait pas si un trop grand nombre de ces choses venaient faire pression contre le bois, il alla pousser un meuble tout contre, une espèce de commode en bois lourd. De toute façon, Carmen avait parlé de filer en voiture, alors ils ne passeraient sûrement pas par ici. Cela fait, il se détourna et monta à l'étage en avalant les marches quatre à quatre.

En entrant dans sa chambre, Kaidan rassembla ce qu'il pouvait dans l'urgence. Il ouvrit un tiroir pour jeter quelques vêtements dans son sac, dans lequel se trouvaient déjà quelques aliments et une bouteille d'eau qu'il emportait généralement pour ses sorties, au cas où il se retrouverait dans une situation gênante. Il y ajouta sa batte de baseball qui attendait sagement posée contre un mur, puis il passa son holster à sa ceinture, avec le revolver qu'il avait heureusement appris à utiliser. Les balles qu'il avait en réserve rejoignirent sa poche, puis il récupéra sa hache à incendie. L'essentiel étant là, il ne perdit pas de temps et il fila à nouveau pour rejoindre ses compagnons. Le bruit avait attiré les rôdeurs, et il fallait se rendre à l'évidence, la maison était perdue. Ils allaient devoir sauver leurs peaux. Fébrile, une fine pellicule de sueur recouvrant son front, il s'approcha de Carmen qui tenait toujours la fenêtre. Un rôdeur passa la tête à travers les débris de verre, sa mâchoire claquant pour happer quelque chose. Sans y réfléchir à deux fois, l'archéologue planta sa hache dans le crâne putréfié, la créature s'affaissant mollement au dehors.


« Faut qu'on se tire d'ici, en vitesse. Avant d'être complètement assiégés. »


Alea jacta est
On verra bientôt que d'oser vivre, ce n'est pas la fin du monde. Juste d'un monde.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 843
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Mar 12 Juil 2016 - 12:10


D’un coup, le poids qui l’empêchait de respirer convenablement disparut, tout comme les râles sourds et les claquements de mâchoire. Croisant les bras sur son visage, la métisse resta allongée là sans chercher à comprendre ce qu’il s’était passé. Elle tremblait de tout son être, incapable de se relever. Autour d’elle le chaos commençait à les encercler. Ils étaient là, tout autour de la maison, prêts à entrer. Les bruits qui parvenaient aux oreilles de la jeune femme lui était insupportables et de nouveau des sanglots s’échappèrent de sa bouche. Toujours étendue sur le sol, elle finit par se retrouver sur ses pieds, grandement aidée par Axel qui l’avait sauvée. Plus loin elle entendit une voix qui disait de la faire taire… Mais elle n’eut pas la force de répondre quoi que ce soit. Tout ça, c’était de sa faute. Si seulement elle s’était retenue de crier, peut-être qu’ils auraient pu rester là, sans avoir à fuir ? Des larmes coulaient le long de ses joues et elle tentait de faire de son mieux pour ne pas s’écrouler à nouveau. La panique était en train de reprendre le dessus et de nouveau elle commença à avoir des difficultés à respirer. Agrippant le bras d’Axel elle releva doucement la tête, le regard inondé par un flot de larmes elle tenta de parler. « Je… Je… Suis… Déso… » La pauvre n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruit de verre brisé vint la faire sursauter de nouveau. Cette fois elle fit tout son possible pour ne pas crier, se remettant à pleurer à chaudes larmes alors que les autres tentaient tant bien que mal de repousser les morts qui voulaient entrer…

Elle était inutile. Elle avait seulement envie d’aller se planquer quelque part, et d’y rester. Shawna recula avec difficulté jusqu’à aller plaquer son dos contre le mur derrière elle. Une fois encore les voix des autres s’élevèrent, disant qu’il fallait fuir. Alors encore une fois, le cœur de la métisse se mit à battre rapidement dans sa poitrine. Ils voulaient sortir ? Mais comment allaient-ils faire avec tous ces rôdeurs dehors ? Non. C’était impossible… « Je peux pas… Axel… Ils sont trop nombreux dehors, c’est pas possible. Je... Je veux rester là ! » Bah oui forcément, ça ne pouvait pas être simple avec Shawna, complètement tétanisée par la situation. Elle se remit à parler, le regard vide, comme ses mots étaient pour elle seulement « Non… Je peux pas… Je peux pas… Je peux pas… Laissez-moi là… Je… » Pas le temps de comprendre et voilà que quelqu’un se mit à tirer sur son bras. « Non ! » Elle opposa résistance, paniquée à l’idée de devoir sortir. Elle qui commençait à se sentir bien ici, voilà qu’elle devait fuir encore une fois. Et elle ne le voulait pas… Mais elle n’eut pas le choix, Axel tira un peu plus fort sur son bras et elle se fit traîner jusqu’au garage. Là, la porte de la Jeep s’ouvrit et elle n’eut pas vraiment le temps de réagir qu’elle se retrouva derrière le siège passager. Là, elle prit de nouveau sa tête dans ses bras et les larmes se remirent à couler… Ils n’allaient pas réussir, c’était impossible…






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Death's embrace.. when everything goes down   Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 

Death's embrace.. when everything goes down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-