The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -43%
Souris Gaming sans fil Logitech G903 LIGHTSPEED
Voir le deal
84.99 €

Partagez
- Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptySam 16 Juil 2016 - 21:52
    Apparemment, Jenna était face à deux conceptions bien différentes de la survie. La plus vieille des deux n’était pas la plus emballée par l’idée de rester dans la maison avec les filles, mais en même temps, il fallait avouer que l’affluence soudaine de morts vivants ne semblait pas non plus la réjouir et lui donner envie de sortir. Ah bah oui, mais faut savoir ce qu’on veut hein madame.

    L’un d’entre eux réussit à faire céder une ouverture et à pénétrer dans la pièce. Daphne s’en debarassa proprement, et Jenna ne broncha pas pour autant. Et puis d’un seul coup, fulgurance de son esprit expérimenté sans doute, elle proposa non seulement de sortir de là, mais en plus de se couvrir des tripes de ces machins là. Heu. Alors, elle n’avait AUCUN doute que la technique puisse fonctionner, si l’autre la préconisait. Cependant, la rouquine opposait énormément de réticences quand au fait de se frictionner avec du sang de rôdeur. Peut être qu’elle passerait pour une chochotte, mais non. C’était hors de question. Y’avait un moyen simple et sans se pourrir pour attendre qu’ils passent, et elle comptait bien le choisir.

    Se retournant vers Charlie, elle avisa le chien. Elle aimait pas trop ces betes là. Elle avait rien contre hein. Mais sans savoir pourquoi, y’avait quelque chose chez les animaux en général qui la dérangeait, souvent elle avait l’impression qu’ils observaient, jugeaient, voir même carrément préparaient un sale coup. Enfin, elle pouvait pas non plus laisser crever la bête si ? Si. Complétement. Mais bon. Jenna soupira, en relevant le regard vers Charlie.

    - Vas y, j’vais t’aider à hisser ton clébard. Puis, se retournant vers sa seconde compagne. Tu nous suis, tu nous suis pas, tu fais comme tu veux. Si t’as b’soin, j’t’aiderai à monter tes vieux os là haut.

    Envoyant un sourire à l’urgentiste, comme pour appuyer le fait que c’était une blague, elle remonta l’escalier, sans se préoccuper de la vitesse à laquelle montaient les deux autres. Dehors, le bruit commençait à etre de plus en plus pressant, et si elles voulaient pouvoir s’en sortir, il allait falloir y mettre plus d’entrain.

    Passant dans une chambre, elle arracha le drap poussièreux d’un coup sec. Avec ça, en faisant les bons passages et les bons nœuds, elles pourraient fabriquer un harnais pour le chien, et ainsi le hisser sans trop d’effort. Enfin, elle rejoint l’endroit d’où elle venait, et retrouve le toit avec aisance et facilité. Puis, lorsque Charlie débarqua dans la pièce, elle envoya un bout du drap, et lui expliqua comment s’y prendre, l’ayant déjà fait sur Shannon lors d’un cambriolage. Le chien ainsi harnaché, elle aida la jeune femme à monter, pour venir l’aider à tirer la bête.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyDim 17 Juil 2016 - 12:16
Daphne se demandait encore pourquoi elle s’était calquée sur les avis de ses comparses forcées. Certainement pas grâce à la plaisanterie de la rouquine ; celle-ci ne lui tira qu’une esquisse de sourire glacial. Ça aurait été si simple d’éventrer l’un de ces monstres… ou pas ? Ils étaient trop nombreux, la porte était bloquée, il était plus fastidieux de se préparer seule… tant d’éléments défavorables. Alors instinctivement, elle avait choisi le toit, elle aussi, suivant la marche en queue de peloton, non sans jeter de nombreux regard en arrière. Une autre vitre avait été brisée sous le poids des charognes. Maintenant que les premiers curieux avaient attirés l’attention de leurs congénères, c’était une meute tout entière qui encerclait la baraque en grognant.

Pendant que les filles fabriquaient le harnais de fortune qui leur permettrait de monter le chien, l’urgentiste veillait en haut de l’escalier. Il ne fallut pas bien longtemps avant qu’un premier mort ne se montre, écorché par le verre, mais suffisamment réactif pour grimper maladroitement les marches. Daphne attendit qu’il soit à portée avant de lui balancer violemment son pied en pleine figure. Au deuxième coup, les mains décharnées accrochées à la rambarde lâchèrent prise et le cadavre dégringola jusqu’au rez-de-chaussée. Il peinait à se relever, l’une de ses jambes semblait s’être déboîtée dans la chute.

Délaissant cette vision pitoyable, la trentenaire rejoignit ses complices. Il ne manquait plus qu’elle désormais, et le poids de son sac gênait ses mouvements. L’aide de la benjamine fut donc indispensable pour hissa ses « vieux » os sur le toit, bien qu’une réminiscence de la blague ne la ferait pas plus rire qu’au premier essai. S’éloignant précautionneusement des deux autres, pour que chacune puisse avoir une petite marge de mouvement, les yeux marron-vert de la doctoresse plongèrent en contrebas.

C’était véritablement la première fois qu’elle voyait un groupe de rôdeurs aussi important. Deux cents ? Trois cents ? Le jour où son premier camp était tombé, il y en avait eu un certain nombre, frais, vifs, mais là… c’était une horde de putrides. La rumeur de leurs râles s’élevait, un chant fantomatique et omniprésent, incrusté dans l’essence même de l’atmosphère. Les dernières couleurs du crépuscule s’étaient éteintes, réduites à un liserais doré à l’horizon, tandis qu’une cape bleu clair avait enveloppé le ciel.

Daphne ôta son sac de ses épaules et le posa doucement à ses côtés. Elle rangea également sa machette dans son étui. L’attente ne serait pas de tôt repos, mais elles n’avaient pas le choix. A voir la masse attroupée bêtement contre les murs de la maison, descendre signifiait mourir. La voilà donc coincée sur un toit d’Alki Point avec deux inconnues et un chien… y’a pas à dire, elle imaginait sa soirée complètement différemment ; et pourtant, elle était habituée aux changements de plan en dernière minute.

- Vraiment génial..., maugréa-t-elle à voix basse.

La nuit allait être longue. Qui sait combien de temps les mordeurs mettraient avant de se lasser ? Trop tard désormais, pour se dire que se camoufler aurait donné un meilleur résultat. Et puis… dans tous les cas, si jamais le siège s’éternisait, elle avait trois appâts à pousser en contrebas pour faire diversion. A commencer par le chien ; parce que très franchement, dans une situation pareille, c’était l’unique utilité qu’elle lui voyait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyMar 19 Juil 2016 - 18:49
La plus jeune des filles semblait légèrement hésité. Je la vis regarder mon chien avant de relever les yeux vers moi. Enfin, après un court instant, la jeune fille m’expliqua qu’elle allait m’aider à hisser mon chien. Je souris toutefois face à l’insolence de la jeune fille qui indiqua ensuite qu’elle pouvait aussi aider la plus âgée à hisser « ses vieux os », selon ses propres termes. Elle n’avait, décidément, pas froid aux yeux. Je montai alors les escaliers, ravie de pouvoir échapper, peut-être, aux monstres qui souhaitaient entrer dans la demeure.

Dans une chambre, la plus jeune trouva un drap et m’expliquant comment m’y prendre, elle m’indiqua comment fabriquer un harnais pour mon chien. La manœuvre n’était pas tant compliqué et assez rapidement, celui-ci fut fabriquer. L’attachant à mes épaules pour plus de stabilité, la fille m’aida à monter le chien sur le toit.

Une fois dessus, je pris en considération l’importance du groupe de monstres qui nous avait encerclés. Plusieurs centaines de monstres se trouvaient autour de la maison. Comment pouvait-il y avoir autant ? C’était à la fois impressionnant et effrayant. Je sentais que cela allait être une longue nuit et avec beaucoup de malchance, de longues journées. Il nous faudrait faire attention avec nos ressources, surtout que je ne savais pas du tout combien de temps nous resterions à « pourrir » ici. Pas longtemps, je l’espérais. Toutefois, en repensant à l’alternative proposée par la plus âgée, j’étais plutôt « contente » d’avoir choisi celle-ci. A travers cette troupe, nous ne serions jamais restés vivants. C’était presque sûr et certain, la troupe était bien trop imposante.

Le plus désagréable dans cette situation était les deux femmes avec moi. J’aurais largement préféré être seule avec mon chien. Les deux femmes ne semblaient pas vouloir discuter et semblaient assez froide. Ce n’était pas du tout agréable, et je ne savais pas trop comment relancer la discussion pour que la nuit ne passe pas trop longuement. Je me risquais à poser une question, ne sachant que trop bien qu’avoir une réponse relèverait limite du miracle.

- Alors, qu’est-ce qui vous a amené ici ? Demandais-je, en me demandant à moi-même ce que j’aurais pu répondre à ce genre de questions bien vastes.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyJeu 28 Juil 2016 - 22:23
    Vu d’en haut, le spectacle macabre devenait presque envoutant. Les corps décharnés se pressaient les uns contre les autres, orgie de mort et de râles putrides qui s’élevaient vers elles. Petit à petit les maigres défenses de la maison cédaient. Elle le savait, elle entendait les frêles planches de bois craquer sous la force de la masse grouillante qui s’appuyait contre elle. Lentement mais sûrement, ils pénétraient dans la maison, les forçant à rester le plus longtemps possible sur ce toit. Par chance, dans ce quartier résidentiel présentait une architecture aux toits peu pentus, et de fait, le chien qui les accompagnait n’avait pas trop de difficultés à y tenir. Enfin, de toute façon ce n’était pas vraiment son problème. Elle au moins ne s’embarassait pas d’un animal à se trimballer partout. Ou alors si, mais pour servir d’appât en cas de besoin. Un peu comme les gosses, ça pouvait servir de diversion assez aisément.

    Jenna soupira en observant les choses. La situation était compliquée, finalement. Pas parce que la horde entourait l’endroit, ça, à la limite, elle avait déjà fait face à quelques vagues monstrueuses, du coup elle ne se sentait presque pas en danger. Non, c’était compliqué parce qu’elle n’avait aucune connaissance des tenants et des aboutissants de la présence des deux femmes auprès d’elle. La jeune avait l’air plutôt apeurée, absolument pas sûre d’elle. La plus vieille par contre… Elle avait l’air maussade, presque aigrie, et ça ne rassurait pas du tout Jenna. Elle savait par expérience que ces gens là étaient les plus à-même de péter un plomb dans une situation stressante.

    Croisant ses bras sous sa poitrine, elle entendit la question de la fille au chien. Au début, elle ne répondit pas, souhaitant savoir d’abord ce qu’il en était pour elles. Et puis comme aucune voix ne s’élevait, elle lança un regard au dessus du bord du toi, puis se tourna vers les deux autres.

    - J’étais avec... Quoi ? Mon mec ? Mon amant ? Un pote ? Comment elle était censé décrire tout ça ? Une bande de potes. En ville. Et puis on a eu un petit conflit. Non, un gros plutôt. Et j’ai décidé de prendre le large pour réfléchir. J’ai trouvé cette baraque, j’me suis installée sur le toit pour dormir...

    Son regard glissa de l’une à l’autre, sans un sourire.

    - Et puis vous avez débarqué, et adios la tranquilité.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyVen 29 Juil 2016 - 9:27
Trop tard pour changer d’avis désormais. Le poids des morts intéressés par leur maison fit craquer les planches de bois autour des fenêtres. Bientôt, plus besoin d’escalader maladroitement en s’écrasant contre les parois, il suffirait d’enfoncer les issues. La porte tiendrait certainement plus longtemps, mais quand bien même, les lieux étaient passés aux mains des ennemis. Daphne était en plein milieu d’un nouveau soupir quand la fille au chien les interrogea sur ce qui les avait amenées ici.

Sérieusement ?!...bon, après tout, ce n’était pas une si mauvaise idée. Même si méfiance était mère de sureté, le fait est qu’elles étaient toutes les trois bloquées ici. Dieu seul savait pour combien de temps ; alors faire la conversation aurait au moins l’avantage de leurrer le sommeil. Ça permettait de les sonder aussi, indirectement. Un blanc suivit la question, ce n’était visiblement pas la guerre pour répondre. La rouquine fut la première à se prêter au jeu, informant vivre avec « une bande de potes » . Honnêtement, elle avait piqué la curiosité de l’urgentiste, qui tourna vers elle ses yeux froids. Conflit ou pas, qui disait « bande de potes » disait « planque » ; et qui disait « planque » disait « lieu à dévaliser ». Instinctivement, Daphne supposa qu’ils ne devaient pas être très nombreux, parce qu’elle avait parlé de « bande » et pas de « communauté » ou même de « groupe ». Finalement… cette fille était bien plus intéressante que son aînée. Elle n’avait qu’un chien et quelques conserves, sans doute, alors que l’autre… Adam serait certainement ravi de la rencontrer.

Sans rien laisser paraître, la doyenne du trio détourna ses orbes marron-vert en direction du vide en contrebas. Masquer ses émotions, c’était un peu sa marque de fabrique. Alors tant qu’elle ne manifestait pas trop d’intérêt, la gamine ne se douterait de rien. Sentait que les regards devaient peser sur elle désormais, elle passa une main dans ses cheveux noirs et confia sans se faire plus prier :

- Je suis toute seule alors… je me balade un peu partout, histoire de trouver de quoi survivre, elle leur jeta un coup d’œil entendu, elles savaient bien ce que ça signifiait, normalement, je rentre dans un petit appart’ au nord de la ville, mais là j’avais poussé un peu loin et ces trucs me bloquaient la route pour le retour, elle désigna du menton la marée décharnée en contrebas, du coup j’ai improvisé.

Etait-ce un mensonge ou un semi-mensonge ? Certes, elle ne vivait pas seule, bien qu’elle n’ait pas confiance en grand monde au commissariat. Celui-ci se trouvait véritablement dans le nord de Seattle, et c’était réellement parce que les rôdeurs bloquaient les voies qu’elle empruntait généralement qu’elle avait atterri à Alki Point. C’était presque la vérité en fin de compte ! Pour le reste, la lueur sélène pouvait corroborer sa version des faits en l’éclairant. La chevelure désordonnée, des éclaboussures de sang coagulé jusque dans son cou, ses mains marbrées d’une couche noirâtre… elle avait définitivement plus l’air d’une solitaire en perdition que d’un médecin chevronné à l’abri d’un camp sécurisé.

- Et toi alors ? demanda-t-elle en se tournant vers la fille au chien, et comment vous vous appelez d’ailleurs ? … moi c’est Cassandre, anticipa-t-elle après un léger blanc, histoire de montrer patte blanche.

Semi-mensonge – ou semi-vérité – encore une fois. Après tout, c’était son deuxième prénom, alors autant qu’il lui serve de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyVen 29 Juil 2016 - 11:11
A ma question, personne ne répondit dans un premier temps. Finalement, la plus jeune décida d’y répondre. Elle se trouvait avec des amis avant qu’ils aient un conflit, l’amenant à partir pour « réfléchir ». C’est ainsi qu’elle s’était trouvée ici, avant de nous trouver ici. Je souris faiblement lorsque la jeune expliqua qu’elle avait perdu sa tranquillité depuis que nous étions ici. Le pire étant qu’elle disait probablement ce qu’elle pensait. La plus âgée, quant à elle, était seule et c’était en voulant « fuir » les monstres qu’elle s’était retrouvée dans la demeure.

- Pareil que toi, dis-je. Je suis seule avec mon chien et je vagabonde pour ne pas me faire manger, lançais-je avec un mince sourire.

Puis, je fus extrêmement surprise lorsque la femme demanda notre identité. Elle s’appelait Cassandre, c’était un joli prénom. J’avais déjà eu une Cassandre dans ma classe, une petite fille brune, très gentille, mais très bavarde. Bien le contraire de ce que cette Cassandre était.

- Je suis Charlie, indiquais-je.

Je savais bien qu’il était étrange qu’une fille s’appelle Charlie, qui était un prénom de mec, mais j’en étais bien contente. Cela me rajoutait une part de mystère. Je me demandais si nous allions bavarder ainsi longtemps. Pour ne pas montrer d’animosité envers les deux filles, j’ouvrais mon sac. Par bonheur, il me restait quelques barres de céréales, j’en sortis trois et en proposais une à chacune des filles.

- Une collation ?

Je ne pensais pas qu’elle pourrait refuser de manger, on ne le refusait jamais en ces temps où manger était un besoin vital, et si rare parfois à sustenter. Dans mon sac se trouvait les croquettes de mon chien, c’était lourd à porter, mais ça valait le coup. L’avantage, c’est que j’en trouvais toujours dans les magasins, ce n’était pas les choses que les humains voler (rare était les humains mangeant des croquettes quand même). Je lui sortis sa gamelle et la remplissais. J’avais de la chance que Gary soit aussi sage. Je n’avais jamais eu de soucis avec lui et j’espérais qu’il me resterait longtemps, sa compagnie était aussi agréable que réconfortante. En effet, c’était le seul lien que j’avais avec William.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 EmptyMar 30 Aoû 2016 - 21:27
    Il y avait quelque chose de bizarre dans le tableau que représentaient les trois femmes sur ce toit. Lentement, le soleil continuait sa chute inextricable vers l’horizon rougeoyant, et leurs âges différents renvoyaient des lumières tout à fait différentes également. Bien qu’elle ai détourné le regard et le visage, Jenna sentait quelque chose d’étrange chez la plus agée. Comme si elle n’était pas tout à fait sincère avec eux. Sans trop savoir pourquoi, peut être parce qu’elle avait l’habitude de cotoyer des gens malhonnetes, mais elle sentait qu’elle ne disait pas toute la vérité. Enfin, pour l’instant, les choix n’étaient pas très étayés, et elles étaient coincées ensemble sur ce toit. Et si elle tentait quoi que ce soit d’ici à ce que la voie soit libre, elle n’hésiterait pas un instant à la pousser vers les abominations qui se pressaient au pied de l’habitat, comme s’ils alllaient pouvoir en secouer les fondations comme un prunier, dans le but de les faire choir de là-haut.

    La seconde prit la parole à son tour. La rouquine était amusée par la naïveté et la douceur qui leur faisait face. Là où elle avait douté jusqu’au prénom de Cassandre, face à Charlie elle savait pertinemment qu’elle pouvait y croire. Suite à ses présentations succintes auxquelles Jenna n’avait pas encore participé, la jeune tira de son sac des barres de céréales, dont elle offrit un exemplaire à chacune de ses compagnes. Sans rechigner, Jenna saisit celle qui lui fut tendue. Elle n’avait pas vraiment besoin de manger, parce qu’elle se débrouillait plutôt pas mal pour se sustenter. Mais on ne refusait pas un tel cadeau, et là, tout de suite, elle avait un petit creux. Déballant la collation, elle en renifla les arômes et se surprit à y apprécier une note de myrtille, fruit dont elle avait horreur avant tout ça.

    - Moi c’est Rachel.

    Elle aussi pouvait mentir, du moins camoufler son identité pour l’instant. Elle préférait se méfier pour commencer, ne pas trop en dévoiler aux inconnues. Et pourtant, selon le temps qu’elles devraient passer là, il allait bien falloir apprendre à se faire plus ou moins confiance. Ce n’était pas vraiment une perspective qui l’enchantait, mais il se pourrait bien qu’à terme, leurs survies respectives ne tiennent qu’à la présence des deux autres.

    Jenna attendit que le chien finisse sa gamelle avant d’approcher sa main de son museau. Elle enfonça les doigts dans le poil de l’animal, et releva les yeux vers sa maîtresse.

    - Ca fait longtemps qu’tu l’as, ton clebs ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie]   Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Réveiller ses sombres instincts [Daphne/Jenna/Charlie] -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: