Partagez | .
 

 Il faut parfois déposer les armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Il faut parfois déposer les armes   Ven 8 Juil - 21:46

    Evidemment que notre grand morceau de Joshua s’était rendu compte des regards des nouvelles arrivantes. Et évidemment que ça lui plaisait et que ça l’amusait. Et il n’avait pas non plus dans ses projets immédiats de remédier à ça. Les filles parlaient de l’augmentation du nombre de rodeurs dans le coin, et il ne pouvait pas faire autrement que de se ranger à l’avis de sa femme. En effet, il n’avait pu que constater que les sorties pour éloigner la menace se faisaient de plus en plus nombreuses, et de plus en plus rapprochées. Avec le maitre de maison, il réfléchissaient de plus en plus à mettre en place des systèmes de sécurités plus efficaces et demandant moins de maintenance, sinon, ils devraient renoncer à une partie du domaine, privilégiant la qualité à la quantité.

    Hope invita tout ce petit monde à se réunir à l’intérieur, puis demanda gentiment à Joshua s’il pouvait se couvrir. Oh il savait bien qu’elle préférait garder ça pour elle seule, mais leurs invitées n’avaient peut etre pas eu grand-chose à se mettre sous la dent depuis un moment, et la vue du torse musclé pouvait peut etre adoucir leur journée. Enfin… Il ne pouvait pas refuser grand-chose à la bouille mutine de sa compagne, aussi vint il embrasser le bout de son nez, puis lui souffler :

    - Je vais meme faire mieux et aller changer de t-shirt, histoire d’honorer nos invitées par quelque chose de propre, n’est ce pas ? 

    Se redressant – compte tenu de la différence de taille entre les deux amoureux -, il lança un clin d’oeil vers Selene et Breann, prenant de l’avance sur elle pour regagner la chambre qu’il partageait avec Hope. Enfilant un t-shirt blanc, il fut rejoint par Emily qui lui posa foule de questions sur les demoiselles, auxquelles il répondit du mieux qu’il pu – c’est à dire assez peu au final -. Ebourriffant les cheveux de l’enfant, il lui demanda de rester dans sa chambre le temps que les adultes règlent leurs histoires, et qu’après, elle pourrait les rejoindre pour partager un repas. Il n’était pas le père d’Emily, et n’oubliait pas Daryl, jamais, mais il était heureux de voir que la petite fille lui faisait suffisamment confiance pour obéir lorsqu’il lui demandait quelque chose.

    Retrouvant les filles autour de la table, il s’installa bien évidemment aux cotés de son épouse, qui retrouvait ses racines de secrétaire, prête à tout noter et à mettre par écrit les termes de leur accord à venir. Ca le faisait sourire, mais il fit attention de ne pas le faire, ne souhaitant pas vexer la bombe bourrée d’hormones à coté de lui.

    Il croisa les bras sur ses pectoraux, confortablement adossé à sa chaise. Il observa longuement Breann, puis Selene, et prit finalement la parole.

    - Vous avez fait la route jusqu’ici… J’vous laisse vous exprimer en premier.


Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1279
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Il faut parfois déposer les armes   Sam 9 Juil - 0:11

Elle aurait voulu être discrète, mais c’était raté. Le teint de Selene vira à l’écarlate quand Hope taquina clairement son compagnon sur l’effet qu’il faisait aux invitées, et tourna au cramoisi suite au clin d’œil de Joshua. C’était une façon bien étrange de commencer cette entrevue supposée être sérieuse mais au moins, elle avait compris que les habitants de la ferme n’étaient pas revenus sur la proposition de la petite brune. Le bout de ses chaussures avait soudain un intérêt monstre et elle ne consentit à relever ses yeux clairs que lorsqu’elles furent installées autour de la table.

Son aînée avait choisi de poser par écrit leurs accords, et la musicienne ne pouvait qu’approuver cette décision d’un hochement de tête. S’ils savaient tous à quoi s’en tenir, les choses seraient certainement plus faciles. La gêne s’était envolée ; désormais, c’était la fébrilité qui reconstituait sa sphère de confort dans son estomac. Une nouvelle fois, Selene avait cette sensation d’être aux origines de la civilisation. Quelques mots sur un bout de papier, qui, peut-être, évolueraient vers autre chose.

Joshua retrouva leur compagnie, habillé d’un tee-shirt blanc qui ne le rendait pas moins séduisant. Un sourire timide fendit ses lèvres pâles en le voyant prendre place aux côtés de celle qui était, elle le savait désormais, sa compagne. Il y avait un petit quelque chose entre les deux, comme s’ils étaient connectés. Et ils étaient heureux. C’était un constat assez extraordinaire quand on savait que tout un chacun dans cette pièce avait perdu repères, familles et amis mais… cette ferme leur avait apporté suffisamment pour les faire s’épanouir. L’espace d’une seconde, la pianiste se demanda si le futur lui autoriserait cela. Une complicité aussi intense, avec Gabriel.

- Ok-ok, commença-t-elle après que le docker eut accordé la parole aux invitées, comme je l’avais dit à Hope la dernière fois, on peut vous aider. Pour cultiver la terre, mais aussi sur certains points avec lesquels on a appris à pas mal se débrouiller comme… installer des défenses contre les rôdeurs.

Son cœur battait fort, elle avait l’impression de passer un entretien d’embauche, mais un coup d’œil à Breann suffisait à lui redonner courage. Recouvrir l’assurance qui l’avait érigée naturelle en meneuse du chalet. Si ses souvenirs étaient exacts, la dernière fois, ni elle ni la secrétaire n’avait évoqué une contrepartie. Pourtant, il était évident que les membres de sa communauté ne viendraient pas leur filer un coup de main, aussi gentils qu’ils étaient, gratuitement. D’ailleurs c’était un point que la musicienne préférait clarifier d’entrée de jeu, avant que les négociations n’aillent trop loin.

- L’idée générale, ce serait qu’on se complète. On vous apporte ce qui vous manque, vous nous aidez sur ce qu’on réussit moins. Et au final, on a tous plus de chances de survivre.

Car c’était bien de cela qu’il était question, encore et toujours. Même si on pouvait trouver des moments de légèreté, voire d’intimité, leurs vies restaient suspendues à un fil. Maintenant que Selene était dans le bain de la solennité, elle se sentait plus à l’aise. Il y avait autre chose, qui lui semblait important à énoncer dès le départ ; une condition sine qua non.

- Aussi, si jamais on arrive à mettre quelque chose en place, on déménagera dans le coin. On ne sait pas encore où, on va chercher le meilleur endroit. Je comprendrais que vous vous méfiez, c’est normal, mais ce serait beau plus pratique – et sécuritaire – que de faire des kilomètres sur la 101 à chaque fois qu’on doit se voir. On a pas besoin d’être voisins, assura Selene, Juste… d’être plus près.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Breann Yates
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 114
Age IRL : 20

MessageSujet: Re: Il faut parfois déposer les armes   Sam 23 Juil - 16:00

l fut vite remplacé par une moue de petite fille déçue lorsqu'il partit enfiler un haut, mais je fondis une nouvelle fois en voyant les petits gestes d'affection qu'avait ce couple l'un pour l'autre. Ils sont adorables, on pourrait les prendre comme exemple pour un couple modèle. Ah la la, heureusement qu'on arrive encore à avoir des petits moments de bonheur malgré tout ce qui nous tombe dessus depuis octobre ! Je suis ravie de voir que des couples se forment et tiennent. Ça redonne un peu d'espoir pour la suite. Enfin, nous ne sommes pas là pour discourir sur l'amour qui adoucit les mœurs mais sur une possible alliance pour nous soutenir mutuellement !

Nous nous installâmes autour d'une table et les choses sérieuses commencèrent. Hope avait apparemment décidé de retranscrire nos décisions par écrit, ce qui m'amusa. Même en temps difficile, la bureaucracie reste. S'il y a bien quelque chose qui ne me manque pas, c'est devoir remplir mon formulaire pour les impôts. Selene exposa les offres de bases et me lança un petit coup d'oeil, toute stressée. Je fis de mon mieux pour lui communiquer mon calme, certaine que tout se passerait bien. Hope et Joshua ne sont pas le genre à se lever brusquement pour nous sauter dessus, ni à planquer une arme à feu sous la table. Et même si ça ne se fait pas, nous avons initié un contact et prouvé que nous ne sommes pas un groupe vindicatif, c'est un bon point pour la suite, ils s'en souviendront.

Selene avança ensuite l'idée que nous nous rapprochions d'eux, et je m'empressais d'étayer ses dires : « Question sécurité, c'est plus intéressant pour les deux groupes de savoir que l'autre est suffisamment proche pour envoyer rapidement de l'aide en cas de coup dur. Et on économiserait tous l'essence, ce qui est, je pense, un luxe dont on ne peut pas se priver. » Ce serait une sorte de pacte de soutien, ou au moins de non-aggression. Je préfère savoir que nos plus proches voisins soient décidemment de notre côté, et pas en train de guetter la moindre occasion pour nous poignarder dans le dos... Nous avons déjà tellement de problèmes avec les monstres et les possibles personnes transformées en mercenaires sans foi ni loi. « Puis il y a le rendement de votre ferme. Je pense ne pas me tromper en avançant que nous avons tous été pris de court par la dureté de cet hiver, et maintenant que ce qui restait d'aliments consommables a disparu, il va falloir s'y prendre tôt pour ne pas avoir à vivre une nouvelle fois ce cauchemar. Nous avons des bras à vous proposez, n'est-ce pas Selene ? »[/justify]




"Pretty girls don't know the things that I know
Walk my way, I'll share the things that she won't"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Il faut parfois déposer les armes   Aujourd'hui à 3:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut parfois déposer les armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
» Il faut parfois savoir se montrer déraisonnable… | Philippe d'Artagnan
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» suis je trop gentille ?
» Où il faut parfois savoir composer [Aymeric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-