Partagez | .
 

 Life is Strange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Life is Strange   Lun 20 Juin 2016 - 19:51

Life is Strange × ft. Reese & Kerwan

Il avait enfin réussi à la faire taire, ne serait-ce qu'un peu. Il parlait pour elle, l'insultait avec autant de gratuité qu'elle l'avait fait. Sauf que lui essayait de rester à peu prêt correct envers elle. Elle était une femme, après tout. Et Kerwan avait beaucoup de respect envers la gente féminine. Sauf qu'elle, elle lui cassait sérieusement les couilles. Et il alla se calmer en mangeant ses bonbons. Mais elle vint rappliquer, sauf qu'elle n'aura pas du faire. Elle attrapa le grand brun par les épaules à son tour et Kerwan essaya de garder son plus grand sérieux lorsqu'il vit le peu de force qu'elle avait. C'était plutôt drôle, d'ailleurs. Elle essayait de faire la grande, de paraître imposante; mais elle n'avait qu'une grande gueule. Un peu comme toutes les femmes, en général. Et là, il senti alors une douleur l'envahir au-dessus du tibia. La jeune femme eut tout de même la politesse de plaque sa main sur les lèvres de Kerwan pour empêcher qu'il ne sorte de son; mais celui-ci serra suffisamment les lèvres pour ne rien laisser paraître. Elle avait plutôt bien frappé, c'était vrai. Et dans l'élan, Kerwan lâcha son paquet de bonbons qui chuta au sol. La plupart des bonbons étaient sortis du paquet, roulant tel des billes sur le sol. Kerwan resta surpris, si surpris qu'il fit de grands yeux. Il serra à nouveau les poings. Son agacement était à sa limite maximum, et il se contenait de ne pas se défouler à son tour sur elle.
Ne pas s'énerver.Ne pas s'énerver.Ne pas s'énerver.Ne pas s'énerver.Ne pas s'énerver. Lui fracasser son joli petit minois.
Kerwan était à bout de nerf, et il avait clairement craqué; surtout après les dires de la jeune femme. Il la poussa violemment et la plaqua alors que contre le mur à son tour, ce qui provoqua un son. Il la regarda droit dans les yeux, un regard de rage et de colère. Il ne savait si elle pouvait le voir assez bien, mais il s'en fichait royalement. Il voulait juste lui mettre une dérouillée; petit à petit de préférence. Une merdeuse était venue le mettre en rogne ! Et pour qu'elle y arrive, c'est qu'elle l'avait vraiment cherché très loin. Elle avait joué au con avec lui, et c'était elle qui allait perdre.

- Avant de me sortir tes petits dictons de merde, essaye de retenir celui-là.

Et c'est alors qu'il pris avec rapidité ses deux poignets et les plaqua au-dessus de sa tête. Il vint coincer ses jambes autour des siennes et serra assez fort, tout comme sa main qui tenait ses poignets. Sa main libre se leva jusqu'à arriver au visage de la jeune femme. Un fort son de claque se fit entendre. Il venait de la gifler fortement. Il se moquait qu'elle ait une quelconque marque. Il était vraiment en rogne, là. Et il approcha à nouveau son visage du sien, et vient murmurer avec un sourire plus que satisfait.

- Salope.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 348
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Life is Strange   Lun 20 Juin 2016 - 20:56

Elle s'était à nouveau trouvée plaquée contre la porte, incapable de faire quoique ce soit, les mains prises dans sa paume, incapable de trop bouger. Reese le fixa, retenant un glapissement outré en le voyant faire. Il était énervé, et en toute honnêteté, elle comprenait parfaitement pourquoi. Elle aussi aurait été très en colère après tout ça. Sauf que c'était un bon moyen de surenchérir, encore et encore. Ni l'un ni l'autre n'étaient disposés à baisser les armes, même s'il n'y avait, logiquement, aucun véritable responsable dans cette histoire. Surtout pas Reese, évidemment.

Laisse-moi abrut-

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle se reçut une véritable giffle en plein visage. Quand elle eut la force de refaire venir sa tête vers celui qui venait de la cogner, c'était pour lui lancer un regard fou. Les yeux écarquillés, totalement choquée qu'il ait pu lever la main sur elle. Mais surtout, surtout, furieuse qu'il ait osé simplement. Alors l'insulte qui suivit la rendit folle de rage elle aussi. Il n'était qu'à quelques centimètres d'elle, une poignée de millimètres tout au plus. Certains auraient pu croire à un échange, un corps à corps, pour le moins torride...

Il n'en était rien. Rien de tout ça. Même si il y avait entre eux une certaine température, ils bouillonnaient l'un comme l'autre, mais pas exactement pour les bonnes raisons, celles lascives qui tendent et... détendent à la fin. Nop, rien de tout ça. A la place, Reese souffla, et osa.

Elle attrapa entre ses lèvres celles de l'inconnu. Et elle lui planta un baiser sur le visage, là comme ça, sans qu'il ne s'y attende, sans qu'il ne puisse comprendre d'où ça venait. Ça eut le mérite de surprendre, autant celui qui lui faisait face qu'elle m'aime. Avant, en tout cas qu'elle ne le morde franchement sans se gêner un seul instant ! Ça aussi, ça eut le mérite de surprendre et de le faire reculer un temps, même si cet écart ne dura franchement pas longtemps entre les deux.

Nan, maintenant qu'ils étaient proches, si proches l'un de l'autre, Reese lui bondit dessus comme un chat et vint le bousculer violemment contre les étagères de la petite pièce. Il y eut comme un grand fracas, quand Kerwan s'effondra avec elle sur lui, un fracas qui les figea l'un comme l'autre, en se regardant droit dans les yeux, se demandant s'ils étaient les seuls à avoir entendu. Évidemment que non. Mais sur le coup, elle s'était comme arrêtée de respirer, comme si ses poumons venaient de se contracter pour s'empêcher de prendre plus d'air.

J'espère que la porte a un verrou... chuchota-t-elle pour de vrai à l'adresse du type

Elle n'osa pas bouger pour autant, même si Kerwan était sur le cul, elle sur lui, et qu'elle prêtait l'oreille à l'extérieur pour voir. Les grognements. Ils se firent entendre sur l'instant, se rapprochant d'ici. Elle ne devait plus seulement arrêter de respirer. Elle devait faire en sorte que son cœur arrête de battre aussi fort. Alors pour elle, plus question de bouger, plus JAMAIS.



Don't let me down
I think I'm losing my mind now. It's in my head, darling I hope that you'll be here, when I need you the most, so don't let me down ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Life is Strange   Lun 20 Juin 2016 - 21:17

Life is Strange × ft. Reese & Kerwan

Il la tenait toujours solidement entre ses doigts et ses jambes. De loin, la scène aurait semblait à croire comme dans un film où les deux protagonistes se taquinaient assez violemment, avant de montrer leur côté bête sauvage. Mais dans l'autre sens du terme. Là, l'atmosphère était très pesante, bouillonnante de rage et de colère. Et c'est alors que, sans que Kerwan ne put comprendre quoi que ce soit, l'inconnue vint l'embrasser. Il put alors sentir le contact doux et chaud de ses lèvres; qui n'était pas non plus le moins agréable. Mais rapidement, ce baiser se transforma en morsure. Le grand brun grimaça et relâcha la jeune femme avant de reculer d'un coup. Elle lui avait fait mal, la salope ! Il grognait alors de rage.

- Putain !

Et elle lui fonça dessus sans qu'il n'ait le temps de réagir. Avec l'élan, elle le plaqua contre l'étagère assez violemment. Un fort son se fit entendre puisque les quelques objets présents sur l'étagère chutèrent au sol, provoquant un gros fracas, ainsi qu'un son provenant de Kerwan. Sa lèvre laissait échapper un petit filet de sang, et Kerwan ne bougea plus, au sol. Elle s'était mise sur lui, prête encore à frapper. Sauf que là, des grognements et gémissements s'étaient faits entendre. Kerwan regarda la jeune femme d'un regard noir, puis son visage tourna vers la porte du placard, fermée. Elle lui adressa alors une phrase et Kerwan la regarda à nouveau. Son corps était cette fois parcouru d'adrénaline, et il ne tarda pas à lui répondre.

- Vas verrouiller cette saleté de porte.

Il fallait faire vite. Au moins par précaution. En plus de l'adrénaline qui affluait violemment en lui, il avait mal à la tête, et au dos. Il essayait de retenir une légère grimace de douleur. Mais ce qu'il espérait surtout, c'était qu'elle se bouge le cul pour aller verrouiller la porte. Pour le moment ils se retrouvaient exactement pareils: silencieux, la peur se lisant dans leurs yeux à chacun.
Sauf qu'elle n'était pas décidé à bouger, elle. Elle avait bien plus peur que lui, et il cru presque qu'elle s'était instinctivement accrochée à lui. Il n'eut alors d'autre choix que de l'attraper au niveau des hanches et de la soutenir. Il se redressa alors comme il put, en poussant un léger son suite à son effort. Il gardait la jeune femme contre lui et alla vite mettre le verrou à la porte. Puis, il décida de se remettre là où ils étaient précédemment, se rasseyant. Il avait relâché la jeune femme et la regardait droit dans les yeux. Maintenant, il fallait rester silencieux et attendre que les rôdeurs repartent par là où ils étaient arrivés.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 348
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Life is Strange   Lun 20 Juin 2016 - 21:56

Elle ne voulait plus bouger, plus parler, plus rien dire. Voilà, c'était fini, elle voulait être partout ailleurs qu'ici, parce qu'ici c'était quand même vachement dangereux, fallait bien l'admettre. Même si désormais la porte était verrouillée par les bons soins de l'inconnu, même s'ils étaient « à l'abri » tant qu'ils restaient calmes, Reese n'avait pas envie d'être là. Elle voulait sortir de ce magasin et retrouver Jon, quand bien même il lui faudra plusieurs heures pour marcher jusqu'à la maison vu comment elle avait distancé le tout. Et puis dépendrait aussi combien de temps ils allaient rester coincé ici tous les deux.

Les grognements étaient plus que proches, mais c'était comme s'ils cherchaient la provenance des bruits qu'ils avaient entendu. Un mal pour un bien ? Reese n'en était pas bien sûre. Ils n'avaient pas vraiment bougé, l'un comme l'autre. Il s'était rapproché d'elle pour tourner le verrou, mais rien de plus. Depuis, elle était comme figée, dans l'expectative du pire, incapable de quoique ce soit. Même sa propre respiration était imperceptible, et elle ne se voyait plus lui adresser un quelconque mot. Elle se contenta simplement de planter ses yeux dans celui de son vis-à-vis.

Etait-il fâché encore ? Est-ce qu'il la détestait ? Parce qu'elle le méritait, grandement. Elle le savait. Et elle aussi était fâchée, contre un peu tout. Dans une autre vie, un autre moment, peut-être que ces deux-là auraient très bien pu s'entendre et s'apprécier. Comme totu semblait retomber, par obligation, elle se rendit compte que son vis-à-vis était plutôt pas mal. Elle détailla ses traits avec attention, passant de ses yeux noirs, aux sourcils marqués, à ses lèvres fines, ses joues creusées ou sa barbe plutôt bien installée, un visage carré, une mâchoire ferme. Y'en avait des choses, à voir.

Elle se trouva stupide de songer à tout ça. Et elle s'attarda sur ses lèvres, sentant une pointe de culpabilité la saisir alors qu'elle observait la morsure qui lui avait ouvert la chaire. Évidemment, elle n'y était pas allée de main morte. L'embrasser pour le déstabiliser aurait pu suffire, mais avec elle, c'était compliqué de savoir où était la limite. Même dans son boulot, elle avait tendance à aller trop loin, trop vite.

La brune leva les yeux au plafond, comme pour essayer d'évacuer la pointe de culpabilité dans ses poumons. Rien à faire. Elle plongea simplement la main dans la poche de sa veste, et en tira un morceau de tissus qu'elle appliqua, sans grande douceur il fallait bien l'admettre, mais c'était pas comme si elle s'y connaissait vraiment, sur la lèvre de l'homme. Il eut un petit sursaut en la voyant faire, peut-être même à cause de la douleur, mais son regard faussement rassurant l'aida à comprendre qu'elle épongeait simplement le sang et ses bêtises.

Et même avec ça, elle se trouva encore plus stupide. Un coup gentille, un coup méchante. Douche froide, douche chaude. Il n'allait plus du tout savoir sur quel pied danser, cet idiot. C'était peut-être parce qu'il n'y avait rien à dire de plus. Elle lui confia simplement son mouchoir en tissus, et esquissa un maigre sourire. Dans la pénombre, peut-être ne le vit-il pas.

Sur le reste, elle n'avait rien de plus à dire de toute façon.



Don't let me down
I think I'm losing my mind now. It's in my head, darling I hope that you'll be here, when I need you the most, so don't let me down ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Life is Strange   Lun 20 Juin 2016 - 22:17

Life is Strange × ft. Reese & Kerwan

Désormais, les deux jeunes gens étaient plongés dans un bain de silence. Kerwan se contentait de respirer très lentement et tout doucement, s'adossant contre l'étagère. Kerwan avait toujours un peu mal à la tête et au dos, si bien qu'il ne prêtait plus attention à ce filet de sang qui dégoulinait de ses croissants de chair. Ses yeux regardaient de part et d'autre de la pièce, et ils finirent par se poser sur la jeune femme, toujours assise sur lui. Elle aussi semblait le regarder. C'était très étrange qu'elle n'ait pas bougé de là, au vu de toutes les insultes qu'elle avait balancé au grand brun. Kerwan se permis alors de détailler le visage de la jeune femme. Il put regarder son visage fin, son nez, et il s'attarda sur les lèvres pulpeuses qui l'avaient embrassé. Par cette pensée, Kerwan se mordilla légèrement sa lèvre inférieur et baissa un peu la tête, gêné. Depuis bien longtemps, pas une femme ne l'avait embrassé; cela lui faisait tout drôle. Bien que court, il avait apprécié ce contact doux et chaud. Et désormais il comptait garder ce petit moment en mémoire.
Au bout d'un moment, la jeune femme appuya un tissu sur la lèvre de Kerwan qui tressaillit un peu. Il était surpris de son geste, et il eut un léger picotement car elle appuyait fortement. C'est donc avec les yeux grands ouverts qu'il se contentait d'observer la jeune femme. S'il n'y avait pas eu des rôdeurs derrière cette pièce, il l'aurait sans doute remercier. Malgré qu'elle ne soit point très délicate, Kerwan appréciait qu'elle essayait de se rattraper et de réparer ses bêtises. Et un petit sourire se fit voir, et surtout sentir; sous les doigts de la jeune femme qui tenait encore le mouchoir.

Mais il était très confus. Elle l'avait insulté, cogné, et même saigné, et voila qu'elle se faisait passer pour l'infirmière de passage qui venait soigner les petits bobos. Bien sûr qu'il lui en voulait. Bien sûr qu'il n'avait absolument pas apprécié ses insultes et ses gestes déplacés. Bien sûr qu'elle s'était conduite comme une putain de garce avec lui. Mais lui non plus, il n'y était pas allé de main morte. Elle l'y avait poussé et c'était d'abord elle la fautive. Kerwan n'y était pour rien, dans l'histoire. Lui qui voulait juste survivre à une attaque de rôdeurs. Il avait juste faim. Et la culpabilité le rongeait désormais. Il ne s'en voulait absolument pas de l'avoir insulté. Il s'en voulait uniquement car il avait levé la main sur elle. Durant toute sa vie, jamais il n'avait commis un tel geste, c'était une honte pour lui. Il s'était toujours promis d'être un gentleman avec les femmes et de les traiter avec respect. Sauf que là, il avait enfreint la règle.
Elle finit par lâcher le tissu et Kerwan pris le relais, pressant tout doucement le papier contre sa lèvre inférieure. Son regard n'avait pas quitté la jeune femme. Puis, se souvenant qu'il y avait les bonbons pas loin, il se pencha un peu. De sa main, il tâta le sol et trouva quelques bonbons, les ramassant. Il en tendit alors un à la jeune femme. C'était sa façon à lui de vouloir s'excuser pour sa gifle.
De l'autre côté, l'agitation était toujours aussi violente. Les rôdeurs semblaient être toujours aussi nombreux. Kerwan voulait vraiment s'enfuir de là et ne plus jamais revenir ici. Mais pour le moment, il n'avait pas le choix que d'attendre. Il devait attendre avec elle le temps qu'il faudrait, jusqu'à ce qu'ils puissent trouver une ouverture dans le silence et sortir de là. Désormais, la douceur avait fait place à la violence et Kerwan ne pensait plus à rien, son agacement et sa colère étant bien vite retombés.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 348
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Life is Strange   Mar 21 Juin 2016 - 1:01

Elle avait l'impression que sa joue la piquait encore. Reese se passa une main fraîche sur le visage, pour essayait de dissiper la douleur. La brune contempla le bonbon qu'il lui tendait, et l'attrapa comme pour enterrer la hache de guerre. Le refuser après ce qu'elle avait fait aurait été parfaitement stupide, et aurait pu relancer les hostilités. L'un comme l'autre savaient que désormais, c'était tout bonnement suicidaire d'essayer d'y retourner. Les rôdeurs pourraient finir par rentrer, en démontant la porte par exemple, et ils n'auraient nul part où aller pour s'en sortir. Elle ne voulait pas mourir bêtement dans un placard à balais.

Elle essuya le bonbon de la poussière qu'il avait ramassé, le frotta dans son mouchoir, et le mit en bouche. Elle esquissa une petite grimace en se disant que, bien que ça soit un signe de paix, c'était quand même franchement pas très ragoutant. Elle avait l'impression de manger un mouton de poussière au sucre, et eu aussi très envie de recracher tout ça très vite. Mais elle s'en abstint, avala, et le remercia du regard. Voilà, elle était passée pour une débile, une fois de plus ou de moins, elle n'était plus vraiment à ça près finalement...

Finalement, Reese se retourna vers la porte. Elle avait l'impression que les rôdeurs ne savaient plus où aller. Ils ne faisaient plus aucun bruit, mais tous dehors avaient compris que la source des bruits était près de ce placard, qu'à l'évidence il s'était passé un truc dans le coin. Néanmoins, impossible de savoir ça plus précisément. Elle retint un soupir qui aurait pu être bruyant, en se tournant vers l'inconnu. Ils ne pourraient pas parler pour passer le temps, s'autocomplimenter à propos du coup de pied au tibia ou de la gifle qu'il lui avait donné, ni même se congratuler sur ce baiser échangé...

Elle ne saura donc pas son nom avant de sortir d'ici. Elle ne connaîtrait pas plus la personne à qui elle avait roulé un gros patin violemment pour le distraire. Elle n'avait d'ailleurs jamais fait ça de sa vie, c'était une première fois un peu... étrange, disons ; mais elle ne regrettait pas ce geste précisément.

Quoiqu'il en soit, elle s'éloigna dans un silence presque total. Elle se posa à son tour à terre, croisant les bras autour de ses genoux remontés sur sa poitrine, regardant son vis-à-vis. Pas un mot. Très bien. Les grognements allaient les accompagner durant plusieurs heures, au moins. Avec un peu de chance, quelque chose les attirerait vers ailleurs. Mais la chance, Reese n'y croyait plus vraiment depuis un moment, c'était un concept bien abstrait, voire quasiment absent de sa réalité.

Alors, les minutes passèrent finalement, dans un silence complet. Elle se détacha complètement de l'inconnu pour regarder la poignée et la contempler. Si jamais elle bougeait, si jamais quelque chose arrivait. C'était bête vu que son colocataire avait pris soin de fermer le tout pour leur éviter un souci. Mais quand même.
Puis finalement, alors qu'elle se demandait quelle heure il était, elle remarqua que les grognements étaient moins bruyants de l'autre côté. Les râles étaient de nouveau diffus, comme si les morts s'étaient lassés. Elle se tourna vers l'homme à ses côtés, l'interrogeant du regard : Jeter un coup d'oeil ou attendre encore ? Ça devait bien faire une, ou deux heures, qu'ils patientaient alors...

Avec un peu de chance ?



Don't let me down
I think I'm losing my mind now. It's in my head, darling I hope that you'll be here, when I need you the most, so don't let me down ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Life is Strange   Mar 21 Juin 2016 - 21:34

Life is Strange × ft. Reese & Kerwan

La jeune inconnue qui était assise encore sur le grand brun pris le petit bonbon. Bon, il n'allait sans doute pas être succulent mais c'était mieux que rien. Lui aussi, voulait enterrer la hache de guerre. Il comptait surtout s'excuser lorsque les deux jeunes gens arriveraient à atteindre la sortie. En attendant, il fallait rester silencieux et attendre, dans une obscurité presque totale. Le peu de lumière présente permettait au lieu de paraître un peu moins froid. Et son regard ne quittait pas le visage de la jeune femme présente sur lui. Et lorsqu'elle se redressa pour s'asseoir à ses côtés, il sentit un poids en moins sur ses jambes, et il lâcha un léger soupir de soulagement. Non pas qu'elle était grosse; au contraire ! C'était juste qu'à force, Kerwan commençait à avoir des fourmis dans les jambes et à avoir mal. Il n'était pas non plus posté dans la position la plus confortable, alors il fallait faire avec.
Ce qui était plus embêtant par contre, c'était de devoir resté sans pouvoir parler ni bouger, parce qu'il avait peur d'attirer les rôdeurs à nouveau. La tension recommençait à tomber, et il ne voulait absolument pas remettre de l'huile sur le feu. Il voulait éviter de mettre la vie de la jeune femme en danger. C'est alors que son regard se mis à divaguer et il pensa à diverses choses et d'autres. Il pensa d'abord à s'excuser auprès de la jeune femme qui était actuellement coincée ici, avec lui. Il pensa qu'il allait vite récupérer sa voiture et partir loin de là. Il pensa aussi à ses parents, à cette promesse qu'il s'était faite; celle de pouvoir tuer un maximum de rôdeurs et de survivre à toute cette merde et à ce monde chaotique. Il ne voulait pas terminer sa vie ainsi, enfermé dans un placard. Il aurait préféré mourir au combat, ou alors de faim et de soif. Mais surtout pas dans un placard; c'était la pire des morts, et surtout très honteuse.

Alors que Kerwan continuait de penser, il sentit un regard se poser sur lui. Le jeune homme revint à lui et tourna les yeux vers la jeune femme qui le regardait, semblant l'interroger du regard. C'est alors que le grand brun écouta attentivement et compris que les grognements des rôdeurs s'étaient dissipés. C'est sûr qu'à force d'attendre l'appât, celui-ci n'allait jamais se montrer ! Hésitant, Kerwan se leva tout doucement, après avoir attrapé sa hache. Il s'approcha de la porte et déverrouilla le loqué. Il posa sa main sur la poignet et après avoir dégluti un bon coup, il entrouvrit légèrement la porte, dans le plus grand des silences. Au travers de l’entrebâillement il ne vit strictement rien, mais entendit de très faibles grognements. C'est alors qu'il ne tarda pas à refermer la porte et il se tourna vers la jeune femme. Il s'accroupit tout près d'elle et vint lui chuchoter très doucement au creux de l'oreille.

- La voie semble être libre. Ramassons nos affaires et partons vite. S'il y a un souci, je te couvrirai.

Cela faisait plusieurs heures que Kerwan n'avait pas parlé, et il avait la bouche très sèche. Il faisait des efforts pour bien articuler et parler, et ainsi bien se faire comprendre par la jeune femme. C'est alors qu'il se redressa à nouveau après avoir attrapé son sac et son fusil à pompe, et tendit sa main vers elle pour l'aider à se relever. Il fallait agir au plus vite, car ils n'avaient très certainement pas avoir de seconde chance.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Life is Strange   Aujourd'hui à 10:33

Revenir en haut Aller en bas
 

Life is Strange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Life is strange ft. Nora
» (F) AU CHOIX - Chloé Price (Life is strange)
» (M) DYLAN SPRAYBERRY - Warren Graham (Life is strange)
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-