Partagez | .
 

 She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Dim 3 Juil 2016 - 14:41

Un petit rire amusé. Comme si elle savait que c'était les WC que Dwight allait trouvé là-bas ! Elle n'avait pas les plans de la maison sous les yeux. « -tu déconnes mais ça va devenir un truc rare à force le P.cul ! » ça volait pas très haut, mais c'était justement ce qui faisait parfois du bien. Et puis dans le fond, ils disaient vrai. Le monde merdique faisait réaliser ce genre de trucs. Le papier chiotte, le dentifrice, le gel douce, le déodorant… C'était des choses utilisées quotidiennement, mais allait devenir de plus en plus rare… L'exploration de la cuisine par le grand blond confirmait les choses. Ils ne trouveraient sans doute pas grand-chose ici… Peut-être y avait-il une cave avec des conserve ou un cellier… Ou alors une remise dans le fond du jardin avec des outils pouvant être utile. De l'essence ?

Dwight rentrait dans le jeu. Ça ne l'étonnait pas du tout. Pas la peine pour ses deux là de trente six soirées en tête à tête pour se connaître ou tout du moins savoir se cerner. Tout en l'écoutant lui dire qu'elle aurait du rester, Jill sortie les bouteilles du placard, le posant sur la grande table. Certaines bouteilles, elle allait les garder pour le pharmacie. Le désinfectant ne courant pas les rues, la vodka était plutôt pas mal pour ça. « -j'vais commencer à croire que je t'ai manqué. » lança-t-elle avec un petit regard appuyer, un sourire accompagnant le tout. Elle le laissa prendre la bouteille de whisky, elle n'aimait pas ça… Enfin… Elle n'aimait plus ça… Mauvais souvenir d'une soirée bien trop arrosé durant ses années d'études.

Jill ouvrit les tiroirs du meuble, ceux qu'elle n'avait pas encore fouillé, tout en écoutant Dwight, répliquant en souriant avant qu'il ne lui expose son plan : « -j'vais bientôt le savoir... ». L'idée plaisait à Juliane. Et pourquoi pas. Elle savait qu'avec lui elle ne craignait rien. Elle lui faisait confiance. Et puis il semblait en avoir besoin. Alors elle ne fit pas de réflexion sur le fait qu'il ait envie de parler. Lors de leur rencontre, elle avait bien comprit qu'il n'était pas le genre de type qui se livre facilement. Autant ne rien dire, afin d'éviter qu'il ne se referme.

Jill le regarda s'éloigner sans répondre, fouillant encore un peu dans la pièce. Puis elle le rejoignit, fixant son regard sur lui, calant son épaule contre le montant de la porte. Un léger froncement de sourcils lorsqu'il aiguisa sa curiosité concernant la faction dont il faisait parti et ce qui s'y était passé. Elle se pinça les lèvres, silencieuse avant de se rapprocher du lit. Ses jambes entre celles de Dwight, elle dit alors : « -ça me va. » Oui réponse à retardement. Mais réponse tout de même. Elle détailla le corps du norvégien qu'elle avait déjà vu bien moins vêtu, avant d'ajouter : « -on fouille l'étage, on sécurise, et on se cale tranquille. » Une petite tape sur le genou et elle ajouta : « -t'endors pas tu veux ».

Quelques secondes plus tard, elle avait déjà déserté la pièce, pour se diriger vers les escaliers qui permettaient d'accéder à l'étage. Son couteau en main, elle grimpa le marche avec précaution, évitant de les faire grincer. Normalement il ne devait pas y avoir de rodeur à l'étage, ils les auraient déjà entendu, mais on n'était jamais trop prudent. Une fois sur la palier, Jill ouvrit la première porte avec lenteur. Elle plissa les yeux à cause du soleil qui baignait la pièce. Une nouvelle chambre qui était trop bien rangé pour y trouver quoi que se soit de sympa. C'était bien leur chance quand même de tomber sur une maison de vacance…

Elle entra tout de même dans l'autre chambre, juste en face. Non parce qu'elle pensait y trouver quoi que se soit, mais plus parce qu'elle lui rappelait sa propre chambre, chez ses parents. Cette fenêtre donnant sur le toit, le pommier juste à côté… Jill regarda quelques minutes par la fenêtre, laissant la nostalgie remonter, chose qu'elle ne faisait que rarement. Puis elle finit par baisser le regard et crier « -y'a rien ici ! ». Alors elle passa dans l'avant dernière pièce, qui devait être la salle de bain. Rien dans les placards au dessus du lavabo… Rien rien et re rien… C'était toujours chiant de ne rien pouvoir mettre dans son sac… Mais bon… Elle considéra que sa trouvaille de la journée c'était Dwight.

Dernière pièce tout de même… Ce fut avec un haussement de sourcil plutot étonné que Jill découvrit ce qui se cachait derrière la porte. Non pas un lit et deux tables de chevets, mais plutot ce qui ressemblait à une salle de détente. Un billard se trouvait au milieu de la pièce qui était plus grande que les deux chambres. Un jeu de fléchette étaient également présent. Hum… Plutôt sympa en fait la maison de vacances ! « -viens voit Dwight ! » cria-t-elle afin que le grand blond le rejoigne.






Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Dim 3 Juil 2016 - 20:34

Dwight affichait un petit sourire en coin lorsque Juliane parlait du manque qu’il avait ressenti sans sa présence. Il aurait pu dire la vérité ou jouer sur les mots. Il décida comme à son habitude de faire un mélange des deux. Après tout, il avait toujours aimé dire des demi-vérités. Tout en redressant la tête du lit dans lequel il c’était posé, il lui répondit.

- Mais tu m’as manqué ! Comment il aurait pu en être autrement ? Je suis sûr que moi aussi je t’ai manqué dans le fond. Même si tu ne voudras jamais l’admettre.

Il faut toujours dire à une femme ce qu’elle a envie d’entendre et c’est exactement ce qu’il venait de faire. Non pas qu’il voulait mettre Juliane dans son lit maintenant. Surtout que son lit était un peu loin pour ça. Mais qu’il voulait se donner bonne conscience. Croire qu’il ne pensait pas vraiment ce qu’il avait dit et qu’il pouvait s’en sortir tout seul. Sans l’aide de personne. S’il pouvait vraiment rester seul, il n’aurait pas avec lui chacun des membres de son groupe. Il se serait contenté de survivre en ermite avec ses deux chiens. Enfin, il ne resta pas longtemps perdu dans ses pensées. Juliane avait un aspect bien plus pratique des choses. Il était question de fouiller l’endroit. Il répliqua d’un air faussement déçu.

- Je piquerais bien un petit somme pourtant. Tu n’es pas drôle quand tu t’y mets.

Il savait parfaitement qu’il devrait se lever rapidement et qu’il serait en effet capable de s’endormir ici. Cependant ça équivaudrait à gâcher le reste de la visite. Il lui souriait alors avant de s’étirer sur le lit. Juliane se fit légèrement insistante alors qu’elle disparaissait. Il ne voulait pas la laisser affronter le danger seul. Il voulait avoir le rôle du chevalier tueur de dragon après tout, d’une certaine façon Juliane aurait pu être sa muse.

- C’est bon, je me lève.

Alors qu’il se redressait dans le lit, il partit chercher son sac à dos. Il sentait que ça finirait pas déraper entre lui et la brune alors autant prévoir le coup. Il vérifia qu’il ne laissait derrière lui aucun endroit inexploré avant de monter doucement les marches. Il était arrivé à mi-chemin que la douce voix de son ami se fit entendre. La première fois pour lui dire qu’il n’y avait rien d’intéressant. Il voulut grommeler qu’il aurait dû rester dans le lit dans ce cas, mais décida d’être un peu plus gentil et d’attendre. Cependant, Juliane l’invita ensuite à manier son cul parce qu’elle avait trouvé un truc intéressant.

- Cinq secondes j’arrive.

Il pressa légèrement le pas, avant de passer sa tête dans l’embrassure de la pièce. Il s’attendait à trouver une chambre ou un home cinéma. Mais ce n’était ni l’un ni l’autre. Il s’agissait d’une grande salle de détente. Il y avait un billard au milieu de la pièce. Il s’avançait distraitement et passait une main sur le bord. Il remarqua la cible de fléchette et une marque au sol. Ainsi que de l’autre côté, un canapé avec une table basse et un mini bar. La pièce était vraiment sympa. Les habitants de la maison devaient avoir la belle vie ici en y pensant. Le norvégien avait presque l’impression de se trouver dans une série télévisée type les feux de l’amour.

- Trop bien ! On se fait une partie de billard ? Je n’ai pas joué beaucoup, mais on fera comme dans les films.

Dans certains films qu’il avait vu ça se terminer soit en baston soit en partie de jambe en l’air. Il préférait évidemment la seconde option qui était pour lui la meilleure. Il continuait à inspecter la pièce. Sans hésiter plus longtemps, il ouvrit le mini bar devant lui pour voir s’il y avait également de l’alcool ici. La pêche était plutôt bonne. Il y avait une bouteille de Gin et une seconde de rhum. Visiblement, il avait de quoi plutôt bien s’amuser.

- Tu sais, je n’ai pas bu une goutte d’alcool depuis la dernière fois que je t’ai vu. J’en ai eu envie à plusieurs reprises, mais j’ai peur de redevenir le déchet que j’étais avant. Surtout qu’il n’y a plus personne pour m’empêcher de boire chez moi.

Avant il pouvait compter sur l’aide de Fawn pour repartir dans le droit chemin, c’est d’ailleurs grâce à elle qu’il avait réussi à supporter la disparition de Feather. Est-ce que Juliane comprendrait qu’il était en train de sous-entendre qu’il n’y avait plus aucune présence féminine chez eux. Il souriait un peu attrapant une queue accrochée au mur. Il avait vraiment l’intention de jouer et puis ça pourrait être marrant. Il tendait la seconde à Juliane. Il retira le triangle qui maintenant les billes en place avant de poser la boule blanche devant.

- Honneur aux Dames. Fais-moi voir de quoi tu es capable. Est-ce qu’on transforme cette partie en jeu à boire ?



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Lun 4 Juil 2016 - 0:20

Lui avait-il manqué ? Elle ne pouvait pas nier ne jamais avoir pensé à lui. Le visage du grand blond était revenu dans sa mémoire à bien des reprises. Entrainant avec lui la question à laquelle elle n'avait toujours pas de réponse : est-ce qu'elle aurait du rester là-bas ? Il y avait Dwight, mais il y avait aussi Feather avec qui elle s'était tellement bien entendu, trouvant pour une fois ce genre de relation avec une autre femme. Les jumeaux étaient un peu plus particulier, mais il fallait sans doute apprendre à les connaître. Enfin de toute façon, elle avait préféré poursuivre sa route… Route qui avait à nouveau croisé celle ce cet homme. Est ce qu'elle devait y voir un signe ? Peut-être…

Pour toute réponse elle avait grimacé un peu comme une gamine, avant de partir à l'exploration du reste de la maison. Elle le croyait, Dwight avait le visage du mec fatigué. Pas par le manque de sommeil mais par la vie en elle même. Elle aurait sans doute pu s'élonger à ses côtés. Peut-être que ça aurait dérapé. Ça déraperait sûrement. Ils étaient comme deux aimants s'attirant sans relâche. C'était totalement magnétique entre eux. Enfin c'était ce qu'elle ressentait. Et elle aimait ça.

Bon au final c'était pas si mal que ça une maison secondaire. Ça leur permettrait de revivre quelques soirées dans des bars… Jill se débrouillait pas trop mal aux fléchettes, pour ce qui était du billard, elle avait un plus de mal. Mais elle ne disait pas non pour autant. « -aller c'est partie ! » lança la jeune femme tout en rentrant réellement dans la pièce. Il y faisait plus chaud qu'en bas, et elle retira sa tunique, afin de rester seulement en débardeur. « -wahou je t'ai fais autant d'effet que ça pour que tu décides d'arrêter de boire ? » demanda-t-elle avec toujours cette pointe d'ironie dans la voix, et ce petit sourire en coin. Lorsqu'ils s'étaient rencontré, elle avait très nettement sentie la forte haleine chargé d'alcool du mec blesser à qui elle portait secours. Ils n'en avaient pourtant pas parlé. Enfin pas à son souvenir. Mais c'était tant mieux s'il avait décidé de stopper sa consommation qui devait certainement être abusive. Le décès d'un proche n'était pas facile à encaisser. Pour le moment, Jill n'avait pas eut à affronter cette douleur. Mais elle pouvait comprendre.

Tout en saisissant la queue de billard qu'il lui tendait, Jill fronça légèrement les sourcils Que voulait-il dire par là ? Feather n'était pas dans un très bel état non plus niveau alcool lorsqu'elles s'étaient rencontrées. Mais le doc, Cody ou Dean, elle ne savait plus trop lequel étaient qui, ils n'avaient rien dit ? Un petit mouvement de tête presque théâtrale lorsqu'il lui demanda de commencer, avant qu'elle ne se place convenablement pour casser le triangle. Penchée en avant, les fesses légèrement en arrière. Les boules s'entrechoquèrent, s’éparpillant sur le tapis. « -t'as vu des verres à quelque part ? On va quand même faire ça de façon civilisé non ? » Boire à la bouteille… Elle se connaissait. Avant elle tenait plutôt bien l'alcool, mais aujourd'hui… Aujourd'hui elle avait perdu des kilos, et elle n'était plus habituée à boire. Alors si elle partait trop fort, elle allait finir ivre mort trop vite. La brune n'en avait pas envie, préférant profiter de ce nouveau rendez-vous avec Dwight.

Comme aucune des boules n'étaient entrées, c'était à Dwight de jouer. Jill se décala pour partir à la recherche de verre, près du min bar. « -comment ça se passe à la faction ? Qu'est ce que tu veux dire par y'a plus personne ? » Elle n'avait pas envie de penser au pire. Mais peut-être que c'était ce qu'il était arrivé. Où alors ce n'était pas si grave, ils s'étaient juste séparé. Enfin, elle voulait une réponse précise. Parce qu'elle avait la nette impression qu'il ne disait pas tout. Il s'était passé un truc c'était certain, mais quoi…

Jill trouva deux verres qu'elle déposa sur la table basse juste devant le canapé. La jeune femme regarda quelques secondes les deux bouteilles, ça allait être raide sans rien pour couper… Mais bon tant pis. Elle servit deux doses de rhum, juste de quoi faire un cul sec. Elle avait passé son nez juste au dessus de la bouteille avant, et un petit sourire était apparu sur ses lèvres. Ça sentait les vacances…

Prenant les deux verres, elle s'approcha de Dwight, et elle lui tendit le sien, avant de dire : « -un premier pour s'élancer. » Un clin d'oeil, avant qu'elle ne fasse tinter son verre contre celui de Dwight et le porte à ses lèvres. D'un geste sec elle renversa le contenu dans sa bouche et l'avala avec une légère grimace. Elle sentit la brûlure du l'alcool le long de sa gorge, et toussa légèrement. « -oh merde… sec comme ça c'est quand même bien différent qu'avec le l'orange... » Un petit rire sortie de sa gorge alors qu'elle relevait les yeux vers Dwight.





Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Lun 4 Juil 2016 - 11:22

Dwight essayait de paraitre un peu moins fermé et triste. Peut-être qu’avec un peu d’alcool dans le sang ce serait plus facile. Il devait attendre un peu avant qu’ils ne commencent à picoler. Il observait toujours Juliane du coin de l’œil. Il la trouvait si désirable. Peut-être même plus que la dernière fois qu’il l’avait vu. Il affichait fièrement un petit regard lubrique en la regardant retirer son haut. Elle restait en débardeur, mais c’était tout de même beaucoup plus attrayant de la sorte. C’était un électron libre qui ne s’intéressait pas au regard des autres et c’était ça qui lui plaisait tant chez elle. D’une voix des plus assurée, Dwight décida de lui répondre.

- Ne te voile pas la face, je dirais que c’est plutôt la balle dans mon épaule qui m’a fait réagir. J’aurais été sobre ça ne se serait pas passé comme ça. Je ne veux pas dire, de nous deux, c’est toi qui es en train de te déshabiller, je n’ai même pas besoin de te toucher pour que la température monte ?

Il accompagna sa remarque d’un clin d’œil. Il ne voulait pas parler de son problème d’alcoolisme plus longtemps. Il l’avait laissé derrière lui avec le passé. Il avait peur qu’il remonte en retouchant à de l’alcool, mais avec un peu de volonté tout devrait bien se passer. Il avait envie d’y croire alors aucune raison que ce ne soit pas le cas. Il regardait Juliane se pencher sur la table. Il était parfaitement bien positionné pour avoir une jolie vue sur son fessier. Repartant sur sa tunique qu’elle avait retirée, il ne put s’empêcher d’ajouter une seconde remarque.

- Il faut que j’enlève mon t-shirt pour être raccord ? Sinon me semble que j’ai vu des verres.

Il s’approcha à son tour du billard. Il regardait la disposition des billes faisant par la même occasion style de comprendre. Il connaissait le principe du jeu, mais entre la théorie et la pratique il y avait un monde qui les séparait. Tant pis, il devait essayer. Il se penchait doucement, plaçant de son mieux l’objet qu’il avait entre les mains et il essaya d’envoyer une boule rouge dans un des trous. Il échoua dans son tir uniquement à quelque centimètre prêt. Il s’améliora sans doute après quelques essais. Il s’éloigna alors de la table pour s’intéresser aux verres que Juliane avait trouvés. Il récupéra sa bouteille de whisky qu’il avait monté avec lui. Il remplit son verre avec la même quantité que Juliane, pour l’accompagner dans sa beuverie. Il était content de pouvoir sentir le gout de la boisson sur sa langue. Oui, c’était fort, mais il n’avait pas perdu cette habitude. Il avait la sensation que l’alcool lui brulait la gorge. Cette sensation lui avait presque manqué. Il n’avait pas bu depuis longtemps, mais il savait qu’il était encore capable de tenir l’alcool du moins, il l’espérait.

- C’est vrai quand on a plus l’habitude ça arrache un peu. Mais ça me fait plaisir de rebouter au Whisky.

Il ne voulait pas passer pour un alcoolique, mais peut être que dire ce genre de réplique était assez étrange. Il laissait Juliane jouer pendant ce temps il était en train de se resservir un verre. Il le préparait, il avait bien l’intention de le boire tôt ou tard. Il ne regardait pas vraiment ce que la brune était en train de faire autour de la table. Il s’intéressait bien plus à ses courbes et ses mouvements. Il ne pensait pas vraiment à leur partie, mais plutôt à la question qu’elle avait posée un peu avant. Il avait fait exprès de ne pas y répondre tout de suite, il avait besoin de réfléchir. Il cherchait toujours ses mots alors que c’était de nouveau à son tour de jouer. Il s’approchait de la table doucement, mais au lieu de se préparer à jour, il lâcha la queue pour poser ses deux mains sur le rebord. Il regardait ses mains d’un air grave. Il sentait l’émotion le gagner. Il ne voulait pas être faible aux yeux de la brune alors il fit de son mieux pour rester impassible.

- Ma sœur est morte cet hiver. Elle est tombée malade on a trouvé tout un tas de médicaments, mais rien n’a réussi à la soigner. C’est arrivé pendant la nuit. J’ai été réveillé par Skøll. Quand je suis arrivé dans la chambre de ma sœur, elle était en train de grogner et de gratter le mur. Elle avait ce regard vide…

Il n’arrivait plus à parler, il avait besoin d’une pause. Il savait que la conclusion était évidente. Il savait que Juliane avait compris qu’elle c’était transformée, mais il avait besoin de le dire autant pour lui-même que pour finir son histoire.

- Je lui ai planté ma lame dans la tempe.

Il avait relevé la tête, son regard était sombre et plein de tristesse, on pouvait deviner que quelques larmes avaient coulé de ses yeux. Il avait promis de ne jamais repleurer depuis la mort de son grand-père et visiblement, il avait échoué en lui racontant son histoire. Il resta statique à regarder Juliane, il n’avait qu’une envie attraper la bouteille de whisky et la finir d’une traite.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mar 5 Juil 2016 - 0:00

En toute franchise, lorsqu'elle avait retiré sa tunique, Jill n'avait pas pensé à agricher Dwight. Elle avait juste envie de se mettre à l'aise et de ne pas avoir trop chaud dans cette pièce. Mais en toute logique, il avait fait une réflexion, répondant à la sienne comme un match de tennis. Deux joueurs qui se renvoyaient sans cesse la balle. Et que le jeu amusaient en plus de ça. Le billard était un sport qui se prêtait parfaitement à cette petite danse, de petit jeu de qui chauffe qui. On parlait avec des mots bien ambiguës, et les positions adoptées étaient forcement tendancieuse. Enfin pour eux tout du moins. Sur le coup, Jill n'y avait pas pensé, ce fut la seconde réflexion et le fait que la voix de Dwight vienne de derrière elle qui lui fit réalisé qu'il était tout simplement en train de la mater. « -ton t-shirt tombera tôt ou tard, ne te fais pas de souci pour ça. » répondit elle en passant devant lui pour qu'il joue à son tour. Oui, elle le savait autant que lui. Ils ne se quitteraient pas sans s'être embrassé, enlacé, et plus si affinité.

L'alcool allait sans aucun doute servir de catalyseur. Même si pour le moment, Jill faisait la grimace à cause de la puissance du breuvage pur. Lorsqu'elle sortait, elle était adepte de ce genre d'alcool, mais à chaque fois ils étaient coupés. Orange, pomme, coca… Mise à part lorsqu'elle descendait quelques shooters par concours avec un ou une amie. C'était le bon temps… Lorsqu'elle ne se souciait pas de savoir si elle allait pouvoir dormir la nuit suivante, si elle allait trouver de quoi manger. Si elle n'allait pas se faire bouffer…

Dwight n'avait pas répondu u tac au tac à la question posée. Ce qui prouvait un peu plus à la jeune femme qu'il y avait un truc louche. Un truc qu'elle n'avait certainement pas envie d'entendre. Mais elle avait posé la question, demandé des explications. Alors maintenant…

Elle avait loupé son coup, une nouvelle fois… Décidément… Il fallait bien reconnaître qu'elle n'était pas vraiment concentré sur la partie de billard. Et ses sourcils se froncèrent lui donnant un air grave, lorsqu'elle se redressa pour voir Dwight les deux mains sur le billard. Ça ne sentait pas bon du tout… Avec lenteur elle posa la queue de billard qu'elle avait entre les mains sur le tapis de jeu, craignant de plus ne plus ce qui allait sortir des lèvres de Dwight.

Et puis il parla enfin…

Et ce fut comme une gifle en pleine figure. Un coup violent dans le ventre. Une douleur vive dans le cœur. Feather… Non… Jill n'avait pas envie d'entendre ça. Pas la moindre envie de croire qu'il disait la vérité. Et pourtant… Pourtant elle le savait, le norvégien n'aurait jamais plaisanté avec ça. La jeune femme était restée scotchée sur place, elle tenta bien d'articuler quelques mots. De lui dire qu'elle ne voulait pas en entendre plus. La bouche entre ouverte, elle ne parvenait pas à détacher son regard de Dwight. La main gauche de la jeune femme se porta devant sa bouche, alors qu'elle se pinçait les lèvres entre elles jusqu'à s'en faire mal. La jeune femme avait mal, mal d'apprendre cela. De savoir que cette jeune femme avec qui elle s'était si bien entendu, celle à qui elle avait promis de revenir la voir, n'était plus de ce monde…

« -tais toi… S'il te plaît... » demanda-t-elle la voix serrée alors qu'il précisait que c'était lui qui l'avait délivrée, chassant ses mots d'un geste de la main… Ce n'était pas un ordre, plutôt une supplique. Elle n'était qu'à quelques mètres de lui… Il ne cessait de la fixer, comme s'il cherchait de la force en elle. Le menton quelque peu tremblant, elle se détourna quelques secondes pour regarder la fenêtre. Encaisser le coup. Être là pour lui. C'était ce qu'elle devait faire. Alors rapidement, elle fit volt face pour s'approcher de lui. Sans lui demander s'il était d'accord pour ce qu'elle allait faire, Jill glissa ses deux mains dans les cheveux de Dwight, ses paumes sur ses tempes. Son regard se planta dans le sien, et elle souffla : « -viens là... »

La jeune femme colla son front contre celui du norvégien, se hissant sur la pointe des pieds, se mordant à nouveau les lèvres. « -j'suis désolée... » souffla-t-elle à nouveau. Que pouvait-elle dire de plus ? Mais désolée de quoi ? Ce n'était pas sa faute. Du pouce elle caressa les cheveux du grand blond. Ça aurait été plus simple de se donner des nouvelles s'ils avaient des téléphones, si le journal paraissait encore. Elle ne cessait de se dire qu'elle aurait du revenir, prendre des nouvelles… Même si cela n'aurait sans doute rien changé aux fait. « -ça va aller... » ajouta elle d'une voix toujours douce. Ce n'était que des mots bateaux. Mais des mots qu'elle pensait vraiment, qu'elle espérait tout du moins. Jill déposa ses lèvres à la commissure de celles de Dwight, avant de prononcé à nouveau les même mots. « -ça va aller... » Elle l'invitait ainsi à se laisser aller, à ne pas retenir son chagrin. S'il avait envie de pleurer, ou d'être faible parce qu'il avait été fort trop longtemps, Dwight savait qu'il pouvait avoir confiance en elle. Du moins elle espérait qu'il le savait… Qu'il le comprenait…


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mar 5 Juil 2016 - 10:40

Il aurait pu en parler encore, raconter avec détail ce qui s’était passé ce matin-là. Il se rappellerait toujours de chacune des sensations qu’il avait vécues. Lui, dans la mare de sang par terre. Le sang de sa propre sœur. Il était resté bouleversé par cette expérience traumatisante, mais au final il n’en avait parlé à personne. Qui aurait pu l’aider ? Chacun avait ses démons et puis il n’était pas du genre à en parler librement. Il y avait vraiment quelques choses avec Juliane. Il avait l’impression qu’elle ne le jugerait pas. Elle l’avait déjà vu complètement bourré en train d’agonir sur le sol, la situation d’aujourd’hui ne pouvait pas vraiment être pire…

Elle lui avait demandé de se taire et c’est ce qu’il avait fait sans réfléchir. Il ne pouvait pas ajouter grand-chose. Il avait compris que Juliane était assez proche de sa sœur. Il avait eu l’occasion d’en discuter un petit peu avec elle. La discussion était restée très superficielle étant donné qu’il n’avait pas l’intention de raconter les détails à sa petite sœur. Il n’avait jamais parlé de truc sexuel avec elle, c’était bien trop étrange. Il y avait eu toujours ce tabou entre eux. Il ne le regrettait pas vraiment.

Il ne savait pas vraiment commun Juliane allait réagir, mais il fut agréablement surpris. Il aurait certainement fait la même chose à son encontre. Il n’était pas un grand conseiller, mais il faisait toujours de son mieux pour être présent. Les deux mains que Juliane venait de placer sur sa tête étaient rassurantes. Il aurait presque pu les trouver aguichantes s’il n’était pas dans une vague d’émotion négative. Il savait qu’il pouvait se laisser aller contre elle et déverser le trop plein d’émotion qu’il avait enterré si profondément en lui. Cependant, il ne voulait pas… Il ne pouvait pas…

Il en avait déjà parlé à quelqu’un ce qui était un grand pas en avant, mais de là à pleurer dans les bras de Juliane. Il ne voulait pas la transformer en une sorte de confidente qu’il appelle uniquement quand ça ne va pas. Sans vraiment s’en rendre compte d’autres larmes coulaient de ses yeux, il n’arrivait vraiment pas à les retenir. Il se penchait un peu pour aider la brune à coller son front au sien. Il la fixait, ses yeux bleus avaient un éclat bien différent que d’habitude. Il n’était pas éclairé par cette envie lubrique qu’il avait d’habitude en regardant une femme d’aussi prête, mais de la reconnaissance. La brune avait fait tant de choses pour lui…

Il aurait pu parler de Fawn et de la relation chelou qu’il y avait entre les deux, mais en réalité, il ne s’était jamais rien passé. C’était sans doute son côté insaisissable qui l’avait rendu aussi désirable aux yeux du blond. Il n’en saurait jamais rien et n’avait pas l’intention de continuer à y penser. La vie les avait séparés, comme il l’avait séparé de Juliane, sauf qu’il venait de la retrouver. Elle déposa alors un baiser sur le bord de ses lèvres. Dwight aurait pu avoir envie de l’embrasser follement, mais il avait envie de tendresse et de simplicité.

Il décolla doucement son front de celui de Juliane pour pouvoir la serrer dans ses bras. Une étreinte simple et sans aucun arrière pensé. Il cala sa tête dans son cou alors que ses bras étaient en train de recouvrir une bonne partie de ses épaules et le haut de son dos. Il resta immobile un petit peu, le temps de puisait des forces dans la chaleur de la brune. Une fois de plus elle semblait bien plus solide que lui. Il finit par reprendre ses esprits et rompre cette étreinte un peu forcée pour le coup.

- Merci… Je n’ai jamais pu en parler avant aujourd’hui alors que ça remonte à si longtemps…

Dwight ne s’éloignait pas trop de Juliane, il voulait profiter de cette proximité encore un peu. En la regardant, il n’avait alors plus qu’une envie poser ses lèvres sur les siennes, mais c’était un petit peu tôt. Il n’avait pas envie de se consoler sur l’oreiller. Il aurait voulu s’intéressait de nouveau à la partie de billard, mais il était bien incapable de détourner le regard. Il déposa alors une main sur la joue de la brune avant de la glisser sur son cuir chevelu. Il approchait doucement son visage du sien et dans un murmure il ajouta quelques mots lourds de sens.

- Je vais finir par croire que tu es vraiment indispensable à ma vie.

C’était l’émotion qui le faisait autant parler, mais il savait au fond de lui qu’il le pensait vraiment. Il n’était pas amoureux, il sentait que c’était bien plus complexe que ça. Un peu comme s’ils étaient faits pour se rencontrer et avoir un futur ensemble. Il ferait tout son possible pour qu’elle le suive jusqu’ à chez lui.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mar 5 Juil 2016 - 19:12

Il avait peut-être besoin d'en parler, de mettre des mots sur sa douleur. Juliane voulait bien être forte pour lui, mais la nouvelle l'accablait également. Et elle n'avait pas envie de connaître les détails. Dwight en avait déjà assez dit comme ça. Alors qu'elle venait de déposer ses lèvres contre sa peau, simplement par tendresse, pour le rassurer, et non pour lui donner des envies, Jill réalisa qu'elle avait vraiment mal. C'était la première fois qu'elle ressentait cela. Cette sorte de trou, là juste au niveau du cœur. Et pourtant, Feather n'était pour ainsi dire qu'une connaissance. Elles n'avaient pas passé plus de trois jours ensemble. Ce n'était pas une personne de sa famille, sa meilleure amie… Et pourtant la nouvelle l’affectait vraiment. Le désespoir qu'elle pouvait voir dans le regard bleu de Dwight ne l'aidait pas. Mais elle savait qu'elle devait le soutenir. Il en avait besoin. C'était peut-être pour cela que la vie les avaient à nouveau réuni.

Jill le laissa la prendre dans ses bras, blottir son visage dans son cou. Avec délicatesse et une grande tendresse, la jeune femme remonta ses mains dans le dos du grand blond, caressant son t-shirt avec lenteur. Son visage enfouit dans ses cheveux, Jill se mordit à nouveau les lèvres. Elle sentait sa gorge se serrer, mais elle ne devait pas fléchir, même si elle savait très bien que ses yeux brillaient sans doute. Juliane avait trouvé en Feather une sorte de miroir. Une jeune femme avec qui pour une fois elle parvenait à s'entendre ! Elles se souvenaient de leur discussion, de l'aide qu'elle avait tenté de lui apporter pour remonter la pente. Des rires qu'elles avaient partagé. Elle allait vraiment lui manquer…

« -ne me remercie pas… » souffla la brune d'une petite voix, tentant de lui adresser un timide sourire. Non, pas la peine. Parce qu'elle ne se forçait pas à être ici, à l'avoir prit dans ses bras, à être présente pour lui. C'était comme… Normal. Comme si c'était sa mission du jour. Et elle l'acceptait volontiers, pour lui. Parce que sans vraiment savoir pourquoi, elle tenait à ce mec même s'ils étaient encore des étrangers l'un pour l'autre. Qu'elle connaissait peu de chose sur lui, comme lui sur elle. Mais il y avait ce truc entre eux. Cette sensation de déjà se connaître, de se comprendre avec tant de facilité. De pouvoir être totalement vrai, authentique, naturel.

Son regard vert fixé sur le grand blond, elle aimait cette proximité. Cette sorte de bulle dans laquelle ils se trouvaient. Même si Jill aurait préféré se retrouver proche de lui pour une toute autre raison. Mais maintenant, il l'avait dit, les mots était sortis, et il trouverait peut-être à cela une sorte de soulagement. Peu à peu la douleur passerait. Il se convaincrait que c'était mieux ainsi. Qu'au moins, sa sœur n'aurait plus à vivre la peur au ventre.

Lorsqu'il glissa sa main contre sa joue, Juliane cru qu'il allait l'embrasser. Pourquoi pas… Elle n'aurait pas dit non. Il le savait. Et à dire vrai, elle aurait sans doute préféré cette option là plutôt que les mots qu'il prononça avec tant de douceur. Le bleu de ses yeux lui criait qu'il était sincère… Alors ce qui devait arriver arriva… Elle cligna plusieurs fois des paupières, avant de tourner la chose en dérisions. « -mais ouais c'est ça, tu dis n'importe quoi! » Un léger petit sourire en coin avant qu'elle n'ajoute : « -le côté lover, ça te va quand même moyen... » Une petite grimace du bord des lèvres, un froncement de nez, avant qu'elle ne se détache de façon naturel.

Non, mais il ne fallait pas qu'il commence à dire des trucs comme ça. En rigolant limite ça serait mieux passé. Oh et puis pourquoi elle flippait aussi là ! Il l'avait pas demander en mariage non plus ! Il était juste triste, accablé, et elle se trouvait là pour le consoler. Alors ça pouvait être normal de dire ça non ? Sans réfléchir vraiment à ce qu'elle faisait, elle lui tourna le dos, et alla se servir un nouveau verre qu'elle avala d'un coup sec. Nouvelle grimace. Elle voulait juste passer au dessus du mal aise qu'elle venait de ressentir. Se convaincre qu'il n'y avait aucune raison de prendre ses jambes à son cou.

Jill se servit un nouveau verre, avant de se tourner en direction du grand blond en souriant. Tout trouble était passé, elle affichait à nouveau un tendre sourire. La brune espérait surtout qu'il n'y voyait que du feu. Saisissant le verre qu'il s'était préparé un peu plus tôt, elle le lui tendit et dit alors : « -on va boire pour ta sœur, parce que c'était une fille super, et parce qu'elle va vraiment me manquer. » Jill claqua son verre contre celui de Dwight, avant d'en avaler le contenu d'un trait, comme le précédant. « -j'te préviens je ronfle quand je suis bourrée ! » lâcha-t-elle avec un petit rire.


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Aujourd'hui à 19:34

Revenir en haut Aller en bas
 

She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-