Partagez | .
 

 She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Sam 23 Juil 2016 - 11:30

Sur le chemin le blond lui avait tout de même expliqué que le nom qu’il avait trouvé aux rôdeurs était du norvégien. C’était l’appellation qu’il avait trouvée avec sa sœur et qui une fois de plus les avait rapprochés. Il lui expliquait également que ça signifiait âme pour le terme âme errante et qu’ils avaient trouvé que ça correspondait plutôt bien à ce que les monstres étaient. Ils n’ont pas de but et vogue sur la terre dans le but de trouver quelqu’un à mordre. En y repensant un peu cela devait être une triste vie. Il préférait largement être mort que de ressembler ne serait-ce qu’une journée à ces machins. Il savait que Feather en était devenue une, mais il avait vite fait en sorte que cela s’arrête.

Après une proposition salace de la part de Juliane, il ne put s’empêcher de sourire. C’était un petit moment de détente et de bonheur entre eux. Dwight aurait voulu rencontrer une personne comme elle depuis bien longtemps ça lui aurait évité de ce prendre la tête avec le grand amour et ce genre de connerie. Elle lui vidait la tête ne le laissant alors penser que par une autre partie de son corps à qui elle plaisait beaucoup.

Il ne lui fallut pas longtemps pour attendre la rivière et se retrouver nue dans l’eau. Il avait toujours plus ou moins aimé cet élément. Il n’était pas mauvais nageur quand il était à l’université, mais bon être footballeur était tout de même quelques choses de bien plus prestigieuses que simples nageur. Les filles n’en ont strictement rien à faire de ce genre de mec. Oui, il a choisi son sport en fonction des filles qu’il pourrait ramener dans son lit et il n’a absolument pas honte de le dire. Il était jeune et obsédé. Après réflexion, il est sans doute toujours relativement jeune et obsédé.

- Arrive plus vite ! Je vais m’impatienter.

Encore une fois, il affichait un petit sourire en coin. Alors qu’il regardait sans vergogne Jill se déshabiller. Elle était vraiment une jolie femme, il était tellement concentré sur ce qu’il était en train de regarder qu’il ne réalisa pas tout de suite que quelques secondes après elle était en train de lui parler. Il avait laissé un léger moment de flottement avant de confirmer d’un hochement de tête que l’eau était agréable. Surtout après avoir passé un moment à courir à travers la forêt.

- Je ne raconte pas que des conneries.

Il la regardait se coller à lui, il avait l’espoir de reprendre là où ils en étaient avant d’avoir était arrêté par des sjeler. Son sentiment ne fut qu’amplifié quand Juliane vient se coller un peu plus à lui pour poser ses lèvres sur les siennes. Il posa alors doucement ses mains sur son corps. La sensation avec l’eau était parfaitement exceptionnelle. Son corps était concentré sur Jill nue avec lui les mots qu’elle lui soufflait ne lui donner qu’une envie. Cependant, il réalisa qu’il n’avait pas entendu la bonne chose. À peine le temps de réaliser qu’il avait déjà la tête sous l’eau. Alors qu’il remontait à la surface et secouer sa tête de droite à gauche pour remettre ses cheveux en place. Il jeta un regard de braise à Juliane qui s’était éloigné de lui. Il affichait de nouveau un sourire malicieux.

- Toi si je t’attrape, tu vas passer un sale quart d’heure. Depuis quand on attaque les gens dans le dos quand il s’y attend le moins ?

Il savait parfaitement que si elle avait fait les choses à la loyale, elle n’aurait certainement pas pu le faire bouger. Du moins c’était ce que son égo d’homme lui disait. Après c’est vrai que dans l’eau tout est possible. Il se prenait alors une rafale d’eau provoquée par Juliane. Il souriait de bon cœur alors qu’il en fit de même à son tour. L’eau était un catalyseur de mauvaise humeur d’une certaine façon. Il n’y avait plus de mauvaise humeur.

- Tu aurais pu me tuer, je me serais transformé et je t’aurais mordu parce que tu n’as pas d’arme sur toi.

Il ne put s’empêcher de rire à sa connerie. D’un coup, il décida qu’il était temps d’imiter le rôdeur comme pour expliquer ce qui se serait passé. Il poussa un râle étrange alors qu’il s’avançait en direction de Juliane. Son imitation n’était pas parfaite, mais au moins il avait fait l’effort d’essayer.

- Vient là que je te mange.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Sam 23 Juil 2016 - 16:27

Ça aussi c'était un truc qui lui plaisait chez lui, ce côté gamin qu'il était capable d'avoir. Cette façon de la faire rire si facilement, de lui permettre de se retrouver elle même, de redevenir la jeune femme qu'elle était avant tout ça. A tel point qu'elle n'avait pas forcement calculer qu'il allait bloquer sur le fait qu'elle rentre dans l'eau complètement nue. Elle n'avait pas eut l'impression d'en faire trop. Au contraire, elle avait agit naturellement, frottant sa peau pour faire disparaître les traces de ce sang noir, unique trace de ce qui venait de leur arriver. « -merci de me le confirmer, j'en étais pas certaine… » ajouta Juliane, toujours sur ce ton amusé et taquin.

D'accord, ce n'était peut-être pas très sport ce qu'elle venait de faire. Surtout de lui faire croire qu'elle n'avait qu'une seule envie, qu'ils reprennent là où ils en étaient restés dans cette maison. Oh bien sur qu'elle en avait envie, surtout qu'il était là, nu tout muscle dehors à la mater sans la moindre retenu. Mais c'était tellement tentant de le couler ! Tellement enfantin aussi… Mais dans le fond Jill avait garder cette âme d'enfant, ce côté immature qui permettait de prendre du plaisir et de savourer chaque secondes, chaque petites choses de la vie. Elle réalisait qu'elle devait vraiment lui faire un effet fou pour qu'il n'ait pas vu venir la chose. Ou alors il était trop en manque… Bon, elle préférait nettement la première idée bien sur.

Jill éclata de rire lorsqu'elle entendit la réplique de Dwight. « -oh oui attrappe moi Dwight ! » lança Juliane délibérément provocante, riant aux éclats. « -exagère pas ! J'ai lâché super vite ! Et en plus – elle leva un doigt hors de l'eau – je t'ai prévenu! » Elle fit une brasse de côté et ajouta : « -et j'étais pas dans ton dos… A ce que j'ai senti... » Ils jouaient au chat et la souris, et elle adorait ça ! Héé ! » Conclusion de phrase à cause de l'eau qu'il venait de lui envoyer au visage.

« -non mais écoutez le ! » répliqua Juliane riant encore et encore. «-si j'avais voulu tu serais déjà mort beau gosse ! » lança-t-elle crâneuse. Ce n'était pas du tout vrai, mais ça faisait partie du jeu. Elle aurait pu lui dire d'arrêter de jouer les rodeurs, mais à force de vivre dans ce monde, ils finissaient par rire de tout ça, par le tourner en dérision. Elle s'éloigna de lui : « -un petit effort ! » A nouveau elle se mit à rire, nageant un peu plus loin, lui tournant le dos quelques secondes. Elle mit la tête sous l'eau, et remonta à quelques centimètres de l'eau. Lorsqu'elle vint coller son corps contre le sien, elle souffla : « -moi aussi j'ai faim... » Elle l'embrassa alors avec une envie folle. Assez jouer. Assez reculez ce moment. Le voir nu comme ça, l'eau cachant à peine les formes de son corps… Elle avait envie de lui. Pas envie de coucher avec quelqu'un. Envie de faire ça avec lui.

Les lèvres de Juliane étaient comme soudées à celles du grand blond, alors qu'elle passait ses bras atour de son cou, ses jambes entourant sa taille. Elle sentait entre ses cuisse tout l'ardeur qui l'animait, et cela la poussait encore plus à l'embrasser avec envie.

Ils étaient là, au milieu de l'eau clair, au milieu de nulle part… Juste eux… Ils n'étaient pas forcement en super sécurité, mais elle n'en avait rien à foutre. C'était presque une pulsion animal. Elle le voulait lui, le sentir entrer en elle, gémir voir crier sous ses coups de reins. Qu'il lui montre comme il le disait, enfin ce dont il était capable maintenant qu'il était au top de sa forme. Oublier tout le reste, toutes les souffrances, les tristesses. Se saouler de ses caresses et de ses baisers, de l'odeur de sa peau…

Avec toujours autant d'intensité, Jill embrassa le menton mal rasé, le long de la mâchoire, alors que ses doigts s'étaient glissés dans les cheveux du grand blond, là juste derrière la nuque. Son corps épousait à la perfection celui de Dwight, ils ne feraient bientôt plus qu'un. Pas de question sur l'avenir, pas de flippe concernant l’émergence de sentiments. Il semblait fait comme elle, préférant ce genre de relation à celles compliqués à la recherche du grand amour.


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mar 9 Aoû 2016 - 18:55

La légèreté, c’est ce qu’il aimait dans sa relation, en réalité, il ne se connaissait même pas. Ils n’étaient même pas amis… Ils n’avaient pas discuté assez pour savoir des détails cocasses sur la vie de l’autre et il n’en avait pas besoin. Tout ce qu’il aimait savoir ce qu’en cet instant présent, il avait une fille nue devant lui et qu’elle finirait dans ses bras dans quelques instants. Non pas qu’il était prétentieux, enfin il l’était et pas qu’un peu mais ce n’est pas ça qui changerait la donne. Il savait que l’attirance qu’il ressentait pour elle n’était pas à sens unique.

Il commençait à lui courir après, mais il fit d’abord un crochet par la rive pour récupérer le préservatif qu’il avait embarqué avec lui. Il n’était pas question de risquer avoir des enfants. Il ne voulait pas que ce moment de pur bonheur se transforme en horreur et obligation. Il appréciait s’envoyer en l’air avec Juliane, mais il ne voulait pas d’un drôle sur les bras. Il retournait bien vite dans l’eau et se précipita à l’encontre de la brune qui était en train de laver son honneur concernant les accusations que le blond avait lancées. Il souriait alors qu’il faisait de son mieux pour garder la bouche fermer pour éviter d’en avaler des litres de façon fortuite.

- Tu me contredis simplement parce que tu n’as pas envie de subir ma colère c’est ça ? Ne te fatigue pas, j’ai décidé que tu avais tort c’est tout.

Essayer de le contredire ne changerait rien et puis il faut avouer qu’il avait bien exagéré et qu’elle avait partiellement raison. Si ce n’était pas totalement, en effet, ce n’était pas dans son dos et elle avait pu se rendre compte que son envie de passer un bon moment avec elle était assez rapidement réapparue. Il ne savait pas comment l’expliquer, mais il avait l’impression qu’elle avait dans les mains le bouton pour le faire démarrer au quart de tour. Il était en train de jouer l’un avec l’autre comme la dernière fois et c’est ce qui rendait leurs aventures encore plus excitantes du point de vue du norvégien.

Enfin, il finit par l’attraper ou plutôt, elle apparut à quelques centimètres de lui telle une sirène. Son corps s’emballa alors à cet instant précis. Elle était si désirable. L’endroit n’était pas très sécurisé et quelqu’un pourrait les surprendre, mais qu’importe il n’en avait plus rien à faire du monde autour, il avait envie de passer un bon moment avec elle. Celui qu’il s’était promis dans la maison, mais qu’ils avaient été contraints d’avorter. C’était sans doute un peu égoïste de sa part, mais c’était un homme et il était faible.

- C’est vrai ? T’envoyer en l’air avec quelqu’un t’a manqué ?

Il affichait un sourire en coin comme pour se moquer d’elle. Il ne la jugerait pas parce que lui aussi était en manque d’une certaine façon. Il l’embrassait dans le cou alors qu’il sentait les jambes de la brune se coller à sa taille. Il passait alors ses mains sous ses fesses qu’il commençait à caresser. Ses mouvements étaient ralentis par l’eau, mais il ne lui fallut pas longtemps pour placer correctement le préservatif qu’il avait dans les mains. En remontant ses mains, il frôla volontairement l’intimité de la brune. Elle serait bientôt sienne pour la deuxième fois, et il savait parfaitement que ce serait encore mieux que lors de leurs premières rencontres.

D’une main il guidait le bassin de la brune sur lui pour qu’enfin ils ne fassent plus qu’un. Il avait déjà eu l’occasion de s’envoyer avec une femme dans une piscine, mais ici tout semblait différent. Peut-être le manque, le courant, ou même le danger. Il ne le saurait sans doute jamais. Il sentait la poitrine de Juliane contre son torse, malgré le courant qui tentait de les emporter, il restait immobile. Il tenait fermement les fesses de Juliane alors qu’il lui imposait des mouvements plus ou moins lents, il voulait pouvoir jouer avec elle. Sa bouche jouait sur son corps du haut de son bras droit jusqu’à son oreille, par moment, il y déposait des bisous et à d’autres il la mordillait dans la folie de l’instant.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Jeu 11 Aoû 2016 - 19:20

« -ta colère ? Ouhhh j'ai peur ! Je tremble ! » ironisa Juliane pour en rajouter un peu plus. Même si elle était convaincue qu'elle ne préférait pas le voir en colère pour de vrai. Tout se passait bien entre eux, mais elle devinait que Dwight devait avoir un sacré caractère et qu'il valait mieux ne pas se trouver dans les parages si il se laissait emporter par la colère.

Il ne fallut pas trop longtemps pour que la jeune femme revienne se coller au norvégien. Il avait mit le feu à son corps tout à l'heure et elle se sentait frustrée de ne pas avoir pu aller jusqu'au bout. Elle avait envie de lui, par d'un autre homme. De lui, là maintenant tout de suite. Elle voulait arrêter de jouer à qui attrape qui pour enfin revenir aux choses sérieuses. Peu lui importait qu'ils ne soient pas en sécurité, enfermés dans une maison. Elle adorait l'endroit où ils se trouvaient, et elle n'avait pas envie de remettre à plus tard cela à nouveau. Ses lèvres étaient venues se coller avec un désir certain contre celles du beau blond, tout comme son corps complètement nu.

Elle lâcha un rire aux mots qu'il prononça, parce qu'ils étaient loin d'être exacts. Ce n'était pas le fait de s'envoyer en l'air qui lui avait manqué. C'était de s'envoyer en l'air avec lui. Ils ne s'étaient vu que très peu de temps lorsqu'ils s'étaient rencontrés. Mais cela avait suffit à Jill pour savoir qu'il y avait un truc entre eux. Pas de sentiments mielleux et sucrés. Pas des choses qui pouvaient s'apparenter à une love story. Parce que ce n'était son truc et assurément pas celui de Dwight non plus. Mais il y avait cette attirance, cette sorte d'attraction qui le poussait vers lui. Cette légèreté qui lui plaisait tellement. Cette façon si simple de se parler et de se retrouver ensemble sans se prendre la tête.

« -c'est ton corps qui m'a manqué... » souffla-t-elle alors à son oreille. Cela pouvait sonner un peu trop genre : j'ai pensé à toi sans relâche. C'était faux. Elle n'avait pas passé ses nuit à penser au grand blond a qui elle avait sauvé la vie. Oui bien sur elle avait pensé à lui, de temps à autres. C'était l'alchimie qu'ils y avait entre eux qui lui avait manqué. Pour éviter que monsieur se pose trop de question, elle colla à nouveau ses lèvres contre les siennes. « -j'voulais savoir ce que ça donnait un Dwight en pleine possession de ses moyens… » ajouta Juliane avec un petit sourire en coin, son visage à quelques centimètres du sien.

Un frisson parcouru son corps alors qu'il venait de déposer ses lèvres dans son cou. Est ce que c'était à cause de ça ou bien parce que l'eau était fraîche ? Jill n'en savait rien mais c'était tout simplement délicieux. Et elle en voulait encore ! Elle pencha doucement la tête sur le côté, fermant les yeux en se mordant la lèvre inférieure. Mais elle chercha bien vite à nouveau les lèvres de Dwight avec les siennes, comme si elle n'en avait pas assez. Comme si elle était affamée de lui…

Son visage contre celui du beau blond, elle sentit sa respiration se couper lorsqu'il entra en elle. Oh oui, elle avait tellement envie ! Il commença alors un va et vient entre ses cuisses, du quel il était le seul maître du rythme. Et franchement, ça allait très bien à Juliane. Il tenait à lui montrer ce dont il était capable lorsqu'il n'était pas blessé. Aucun souci, elle voulait voir ça ! Elle passa ses mains dans les cheveux mouillés du norvégien, plaquant ainsi son visage entre ses seins.

L'eau aidait beaucoup dans leurs gestes. Même si Dwight devait certainement lutter conte le courant. C'était si bon de le sentir ainsi en elle. Ils étaient en train de célébrer d'une manière magnifique leur retrouvaille ! Ses cuisses autour du bassin de Dwight, Jill lui laissait la place d'aller et venir comme il le souhaitait. Pour son plus grand bonheur. Elle sentait déjà sa respiration prendre de la vitesse et le plaisir monter en flèche dans tout son être.


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Dim 14 Aoû 2016 - 18:28

L’entendre souffler de jolie phrase à son oreille ne pouvait que lui plaire. La voix de Juliane chargé en désir et sensualité était en train de le faire sourire avec malice. Il comprenait parfaitement ou elle voulait en venir. Elle n’avait pas réellement besoin de préciser, mais il ne pouvait que la remercier de l’avoir fait. Il n’y avait pas d’ambiguïté de la sorte et c’était tout aussi bien. Dwight en pleine possession de ses moyens, il haussait un instant des sourcils en entendant cette phrase, c’était sans doute une façon détournée de dire qu’elle avait envie de s’envoyer en l’air.

- Tu pensais à moi quand tu étais en train de te donner du plaisir seul dans ton lit, c’est ça ?

L’esprit lubrique de l’homme ne put s’empêcher de penser à la femme qu’il avait entre ses bras en train de passer un petit moment en solitaire. Il la voyait dans son lit complètement nu avec de goutte de transpiration qui perlait sur son corps alors que le désir montait doucement au rythme de ses doigts. Tous ses détails étaient importants dans l’esprit pervers de Dwight. Il savait que c’était simplement pur fantasme, mais il avait toujours aimé l’idée qu’on puisse penser à lui lors de ce genre de moment. Il aimait être l’objet de désir, il ne s’en était jamais caché. Il n’y a pas de mal à donner du plaisir tant que c’était consenti par les deux parties.

Bien vite, il chassa cette idée de son esprit. Il avait bien le temps de se faire des films à propos d’autre chose plus tard. Pour le moment, il s’intéressait bien plus au moment présent. Juliane était vraiment un bon coup, il le dirait sans doute longtemps, il avait passé un agréable moment avec elle la première fois qu’il s’était envoyé en l’air. Mais aujourd’hui dans la rivière c’était encore plus mémorable. Il n’avait plus cette douleur lancinante dans l’épaule et pouvait simplement se concentrer sur le plaisir. Il l’embrassait toujours dans le cou doucement, par moment il se détachait un peu plus d’elle pour pouvoir l’observer prendre du plaisir.

Il pesait chacun de ses mouvements alors qu’il sentait sa respiration augmentait au même rythme que la sienne. Elle était sienne en ce moment présent, ils n’y avaient qu’eux dans ce moment d’intense bonheur, deux personnes qui prenaient leurs pieds. Il ne saurait combien de temps ce moment durait, mais il avait attendu longtemps pour l’obtenir. Il avait même couru pratiquement à poil dans la forêt. Il sentait qu’il l’emmenait un peu plus loin à chacun de ses mouvements, il sentait que le moment fatidique était pour bientôt.

Il cherchait ses lèvres alors qu’il allait donnerait le dernier assaut. Il n’en pouvait plus, son corps était transi de chaleur malgré l’eau fraiche de la rivière. Son cœur battait à tout rompre et quelques secondes plus tard, une sensation de bien-être extrême se déversait tout le long de son corps. Il venait de prendre son pied. Peut-être même plus que la première fois où il avait passé un moment avec Juliane. Il avait ce sourire béat sur son visage, celui de l’homme satisfait. Il s’attendait à recevoir une pique de la part de la brune à tout moment. Mais rien ne pourrait lui faire disparaitre sa joie du moment.

Une pensée traversa alors l’esprit de Dwight alors qu’il n’était plus en train de jouer avec Juliane. C’était d’ailleurs pour ça qu’il était arrivé enfin à réfléchir un peu. Il s’approchait de la berge doucement avant de se retourner vers la brune avec l’air le plus sérieux qu’il était capable de produire et il ajouta sur une voix solennelle.

- On n’a pas de serviette pour se sécher.

Il éclata de rire pratiquement aussi vite. Son air dramatique n’aura pas survécu longtemps, mais il était plutôt fier de ce qu’il avait fait. Il savait qu’il pourrait rapidement se sécher avec son t-shirt. Vu les températures qu’il faisait, il n’avait pas à craindre d’attraper un coup de froid. Il commençait donc à se rhabiller doucement avant de tourner la tête vers Juliane.

- Tu sais, si tu as envie de t’envoyer en l’air un peu plus souvent que tous les cinq mois, tu pourrais réfléchir à la potentielle idée de revenir chez moi. La chambre qu’on t’avait prêtée et toujours inoccupé et les jumeaux seraient content de voir une tête qu’ils connaissent.

Dwight l’invitait à le suivre, uniquement en tant qu’ami. Il ne voulait rien de plus de la part de Juliane, sauf peut-être s’envoyer en l’air de temps en temps. Il pensait ne pas avoir besoin de le préciser pour autant.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Dim 14 Aoû 2016 - 19:19

Dwight et ses idées cochonnes tordues ! Juliane grimaça et lança : « -comment est ce que tu peux parvenir à penser à ça ? Ma vie ne tourne pas qu'autour du sexe monsieur ! » Non mais sérieux ! Elle l'entendait déjà répliqué que vu qu'elle esquivait la réponse, c'était qu'il avait raison ! Alors pour en rajouter une couche elle dit à voix basse dans son oreille : « -j'pensais à toi quand j'étais avec un autre... » Elle lui mordilla le lobe de l'oreille avant de laisser un petit rire sortir de sa gorge. Elle le regarda en levant les yeux au ciel. Elle aimait tellement ce qu'il y avait entre eux. Ce truc qu'elle ne s'expliquait pas. Et qu'elle ne voulait d'ailleurs pas s'expliquer. C'était ainsi, léger et parfois enfantin. Léger et parfois cru. Déplacé sans doute pour certain. Mais rien à foutre, elle adorait ça. Ça lui faisait du bien. Dwight était tout simplement ce qui lui fallait. Ce qui la ramenait à ce qu'elle était avant tout ça. Une fille qui ne se prenait pas la tête et qui profitait.

Pour qu'il ne dise plus rien, elle l'embrassa avec une envie folle. C'était comme si elle n'était pas capable de quitter ses lèvres, comme s'il fallait aller jusqu'au bout pour qu'enfin ils puissent enfin se séparer. Et le norvégien était bien décidé à aller jusqu'au bout, à lui prouver qu'il était un homme, un vrai, capable de l'emporter jusqu'au bout du gouffre, de lui offrir une partie de jambes en l'air en or massif.

Et ce fut… Juste wahou… C'était exquis et douloureux à la fois. Un savant mélange de passion et d'ardeur. Une fusion de leurs deux êtres dans un accord parfois. Elle ne lui avouerait pas, mais il venait de lui faire vivre un instant de dingue. Sa peau s'était hérissée, couverte de frisson de délice, son corps s'était contracté contre le sien, alors qu'elle cherchait de l'air, les poumons en feu. Elle fut heureuse qu'il ne la lâche pas tout de suite après, parce qu'elle avait besoin de quelques minutes pour s'en remettre.

Lorsqu'ils se détachèrent enfin l'un de l'autre, Jill se laissa glisser dans l'eau, s'allongeant sur le dos. Pas de baiser de conclusion, pas de mot pour dire que ça avait été du top niveau. Ils n'étaient pas un couple, c'était juste comme ça. C'était d'ailleurs ce qui rendait le truc plus fou encore. Sans doute. Alors qu'il s'éloignait vers la berge, elle détailla son dos, un petit sourire sur les lèvres. Elle avait vu son visage, il avait lui aussi bien apprécier. Il avait aimer et prit son pied.

Jill mise la tête sous l'eau et réapparu en passant ses deux mains dans ses cheveux. De l'eau jusqu'à la taille, elle bloqua son regard sur Dwigth. « -pff t'es con... » Pas de serviette… Elle s'était attendu à pire que ça. Son rire accompagna celui du grand blond alors qu'elle sortait à son tour de l'eau. Elle tordit ses cheveux pour en retirer un maximum d'eau, tournant légèrement le dos à Dwight pour prendre ses affaires. Une fois ses sous vêtements enfilés, elle sauta dans son jeans, galérant légèrement parce que sa peau était encore mouillé. Sautillant sur elle même, Jill stoppa son manège et souleva les cheveux qu'elle avait devant le visage. Elle avait rêvé où il venait de lui demandé de rejoindre son groupe ? « -quoi ?! » questionna-t-elle avec une fois légèrement perchée dans les aiguë.

Oh merde il avait l'air super sérieux en plus malgré le fait qu'il était en train de lui faire ce sourire en coin qui le rendait super sexy, et qu'il était encore torse nu. Jill se détourna pour prendre son t-shirt, qu'elle enfila sans se retourner. Ses gestes étaient rapide et on aurait sans doute pu croire qu'elle allait partir en courant. Mais elle finit par faire à nouveau face à Dwight et répondre : « -si vous cherchez une nana juste pour faire la cuisine dans votre colloc', je suis pas la bonne. Si toi tu cherches une nana avec qui tu t'entends bien et qu'on peut éventuellement passer du bon temps, alors ouais. » Un hochement de menton accompagné d'une moue du bout de lèvres. Est ce qu'elle était en train de faire une boulette ? Elle en savait rien. Mais ça serait mieux que d'être en solo tout le temps. Elle savait qu'elle y arriverait pas encore longtemps. C'était Dwight qui venait de lui faire cette proposition, elle le connaissait assez pour savoir qu'il avait du réfléchir à tout ça, et que c'était pas seulement par ce qu'ils étaient compatible sexuellement parlant.

«-va pas croire que c'est juste pour le sexe. Non parce que c'était bien mais... » Elle ne garda pas longtemps son sérieux et se mit à rire en ajoutant : « -j'ai compris, tu veux pas que je parte. Alors on va dire que c'est juste pour le sexe. » Un clin d'oeil complice au blond, un sourire amusé avant qu'elle ne mette son sac sur ses épaules. Au moins elle n'avait pas eu droit à un vient avec moi plein d'émotion et tout flippant...

Elle venait de dire oui. A sa façon, pas très clairement. Mais c'était un oui tout de même. La suite des choses leurs diraient ce que ça donnerait…


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Aujourd'hui à 19:24

Revenir en haut Aller en bas
 

She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-