Partagez | .
 

 She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mar 5 Juil 2016 - 23:59

Dwight n’avait pas vraiment voulu prononcer ses mots. Ils étaient sortis sans qu’il ait vraiment eu l’occasion de les retenir. Il était sincère c’est vrai, mais peut-être un peu trop. Il c’était envoyé en l’air avait partagé une deux jours ensemble et même le sang de Juliane, mais en réalité, il ne la connaissait pas du tout. Il devait se rendre à l’évidence qu’il avait jouée au con. Depuis quand il disait des trucs comme ça lui ? Depuis quand il s’attachait à une femme ? La femme de sa vie c’était sa sœur, il ne pourrait jamais la remplacer et elle ne reviendrait jamais. Il devait se ressaisir, il affichait un sourire timide qui était vraiment difficile à distinguer avec cette barbe.

- Ce doit être l’alcool fort accompagné de ma dépression. Je dis des trucs cons.

Le côté positif dans cette histoire, c’est que le moment de tristesse instance qu’il venait de traverser c’était parfaitement évaporé comme par enchantement. Il ne voulait pas s’apitoyer sur son sort. Il ne l’avait jamais voulu. Il n’y avait pas de raison qu’il en soit autrement aujourd’hui. Il avait eu un instant de faiblesse. Le bouclier qu’il utilisait en permanence pour se protéger c’était brisé, mais il s’efforçait de le reconstruire bien vite pour paraitre fort à nouveau. Il aimait dire qu’il était viking dans son cœur, c’était peut-être le moment de le prouver un peu plus. Il inspirait un grand coup et replaça ses cheveux d’un geste de main. Il avait pris cette habitude depuis qu’ils étaient un peu plus longs. Il aurait dû prendre le temps de la couper. Voilà maintenant que Juliane était en train de se foutre de ma gueule, au moins il avait tout gagné.

- Je veux bien te croire qu’avec mon allure d’homme des cavernes ce n’est pas vraiment compatible. J’aime penser que j’ai l’air d’un Viking comme ça, mais Nath n’arrête pas de me dire que j’ai l’air d’un SDF.

Il n’avait jamais vraiment dit ça comme ça, mais l’idée y était. Il souriait à Juliane qui buvait un premier verre avant de lui tendre le sien. C’était une bonne idée, s’il se mettait à boire, il oublierait peut-être les conneries qu’il disait. Il pourrait reprendre leurs parties de billard et raconter des conneries. Juliane proposait d’honorer la mort de Feather, il réalisa qu’il n’avait même pas levé de verre en son honneur et c’était presque indigne de ses traditions. Il ne laissait pas l’occasion à la brune de répéter qu’il se l’enfila dans le gosier après avoir trinqué.

- Parfait ! Comme ça on sera deux à ronfler comme des barriques !

Il leva sa main devant lui pour faire comprendre à Juliane qu’il voulait qu’elle le highfive. Il avait récupéré toute la bonne humeur qu’il avait il y a quelque temps. Il n’était plus question de déprimer, il était en bonne compagnie en train de faire une superbe partie de billard qui ne menait pas à grand-chose. Sans vraiment y croire, il tapa une nouvelle fois dans la boule blanche et réussie finalement à faire disparaitre une seconde dans un trou. Il avait envie de crier sa victoire, parce que franchement c’était un beau pas en avant pour la victoire puisqu’ils n’arrivaient à rien depuis qu’il avait commencé à jouer.

Il tenta donc un nouveau tir bien qu’il n’était pas aussi fructueux que le précédent. Il préféra ne pas s’intéresser plus longtemps au billard pour éviter de faire des divagations sur les chiffres ou les couleurs. Il s’installa dans le canapé dans le but de se servir un nouveau verre. Il avait déjà quatre bonnes doses d’alcool dans le sang, c’est pour cette raison que ce nouveau verre était un peu plus rempli que les deux autres. Il ne chercha pas à comprendre pour autant et se l’enfile sans vraiment chercher. La bouteille de Whisky bien entamé était déjà presque vide. Il serait sans doute plus sage de s’arrêter après.

- Si tu es bourré, je pourrais profiter de toi, donc y a pas que des côtés négatifs.

Il déshabillait du regard la brune devant lui. Il souriait avec un petit air vicieux. Il n’avait plus du tout l’air de la même personne qu’il y a quelques minutes. Il s’en rendait bien compte et c’était sans doute mieux ainsi pour les deux protagonistes.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Mer 6 Juil 2016 - 8:11

Des trucs cons ? Des trucs qui avaient le pouvoir de la faire flipper surtout. L'apocalypse n'avait en rien changer Juliane de ce côté là. Au contraire. Elle avait déjà cette attitude avant tout ça, cette habitude de prendre ses jambes à son cou lorsque le mec avec qui elle était commençait à laisser apparaître des sentiments trop sérieux. Il n'y avait que son ex qu'elle avait laisser avancer un peu plus. Mais elle avait fin à tout ça du jour au lendemain, sans vraiment donner de véritable explication. Il avait eu le tord de lui demander si elle serait d'accord pour qu'ils emménagent ensemble… Dans la tête de la miss, ça avait fait comme un signal d'alarme. Alerte alerte : tu va perdre ta liberté ! Pas certain que son ex est bien comprit pourquoi elle l'avait largué… Trois jours plus tard, après avoir entendu en long en large et en travers les reproches de sa mère et de ses sœurs au sujet de sa rupture, ainsi que les louages de son ex qui « était sûrement celui qu'il fallait ! », Jill avait bouclé son sac à dos, laisser un mot sur la table de la cuisine et mit les voiles direction le tour du pays. Elle n'avait jamais remis les pieds au Texas. Jamais revu la maison et encore moins sa famille.

Jill avait du mal à savoir si Dwight répondait ça pour passer l'éponge, parce qu'il avait comprit qu'elle avait soudainement eut peur. Ou alors parce qu'elle venait de sauter à pieds joint sur ses sentiments, les piétinants avec sa délicatesse infinie ! Enfin en tout cas, le sujet semblait un peu dériver, et ça lui allait très bien. Peut-être que ce grand blond à l'allure un peu négligé, aux traits tirés, à qui elle avait donné son sang, était l'homme qui lui fallait. Peut-être qu'ils avaient un futur commun. Mais quel futur ?! S'attacher s'était prendre le risque de perdre la personne, de souffrir… Même si Juliane savait qu'elle tenait déjà à Dwight. Elle n'aurait pas été si heureuse de le revoir tout à l'heure si elle n'était pas un tant soit peu attacher à lui. « -viking c'est quand même un peu plus glorieux ! J'aime bien moi tes cheveux plus longs. La barbe un peu taillé et ça ira. »

Qui était Nath ? Elle n'avait pas rencontré cette personne lorsqu'elle s'était pointé à la faction, Dwight. Une femme ? Peut-être… Dans un sens, ça n'avait pas d'importance. Il but aussi vite qu'elle, et Jill parti d'un grand rire après sa réplique. Elle fit claquer la pomme de sa main dans celle du norvégien, son sourire revenu illuminer son visage. Feather n'aurait pas aimé les voir pleurer et se morfondre. Qu'elle aurait préféré que Jill prenne soin de son frère, lui redonne la sourire. Elles en avaient parlé…

Jill rempli à nouveau son verre tout en regardant du coin de l'oeil Dwight se pencher sur le billard pour jouer. Ses yeux détaillèrent son dos, ses fesses… Elle sourit pour elle même, avant de crier : « -joli !!! » Au moins il y en avait un des deux qui étaient parvenu à faire quelque chose ! Elle fit le tour du billard avec lenteur lorsqu'il loupa le second coup, se penchant à son tour pour jouer, son verre posé sur le côté. Avant de taper dans une des boules, elle tourna la tête vers Dwight, souriant malicieusement à sa remarque. « -évite de trop l'être, tu pourra me montrer le viking dans toutes ses capacités... » Un clin d’œil avant qu'elle ne joue, et rentre une boule.

Lorsqu'ils s'étaient rencontrés, elle avait terminé dans son lit. Ils s'étaient tenus chaud, peau contre peau. Et elle l'avait senti frustré de ne pas pouvoir lui donner son maximum. De ne pas pouvoir lui prouver à cent pourcent le mâle qu'il était. Bien entendu, Juliane le taquinait, parce qu'elle se souvenait à la perfection de la nuit passé avec lui, et qu'elle ne regrettait rien. Une autre boule rentra à son tour dans un claquement sonore. La jeune femme changea d'angle, elle se sentait plus légère. L'alcool faisait son effet… Petit à petit. Cette fois-ci, elle loupa.

Se redressant, elle se dirigea vers le grand blond, après avoir posté la canne sur le tapis, et récupérer son verre. Jill se laissa tomber sur le canapé, à côté de Dwight ? Fixa le contenu de son verre quelques secondes avant de caler sa tête contre le dossier et de regarder le norvégien. « -tu sais que j'ai pris une balle dans le bras aussi ? » Aller savoir pourquoi elle sortait ça maintenant. « -enfin pas comme toi, c'était juste un éclat, là, la belle cicatrice tu vois ? » Son doigt se posa à côté de la dite cicatrice sur son bras, celui le plus proche de lui. « -et sincèrement suspendu dans le vide sur le toit d'un immeuble, c'est pas super cool… J'étais à deux doigts de tomber dans les vapes ! » Elle porta son verre à ses lèvres, et cette fois-ci elle fut raisonnable, ne buvant qu'une gorgée. « -c'est sexy hein ? » ajouta-t-elle avec un rire amusée en parlant de sa cicatrice de guerre.


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Jeu 7 Juil 2016 - 13:12

Il n’avait pas compris ce qui venait de se passer, mais une chose est certaine, tout venait de rentrer dans l’ordre. Il ne faisait plus sa victime, il n’était plus question de pleurer le passé ni le futur. Il voulait simplement profiter et dans tous les sens du terme. Il ne put s’empêcher d’afficher un regard plus souriant que Juliane lui confirma que SDF n’était pas bien glorieux. Il n’aurait pas eu besoin d’elle pour ça, mais il le prenait bien. Elle avait toujours eu le mot pour rigoler et cela n’avait pas changé. Il avait besoin de cette liberté et de cette bonne humeur.

Il faisait un peu le fanfaron alors que Juliane se remit à sous-entendre des choses. Depuis qu’ils étaient arrivés dans cette maison, la tension montait inexorablement. Le norvégien affichait un petit sourire en coin, pour qui est-ce qu’elle le prenait ? Il avait l’habitude de boire et ce n’est pas ça qui l’arrêterait. Surtout pas pour profiter d’une femme comme elle. Il la regardait jouer, elle était toute très attirante penchée sur le billard. Il avait l’impression qu’elle faisait exprès de se pencher autant uniquement pour le mettre hors de lui. Au fond de lui, il doutait de cette information, mais il profitait tout de même du spectacle. Le contraire aurait été du gâchis.

- Ce n’est pas une demi-bouteille de whisky qui va m’arrêter, surtout avec un corps comme le tien. Surtout que ce n’est pas parce que je n’ai pas bu depuis longtemps que mon corps à oublier comment tenir l’alcool.

La différence était tout autre que ce qu’il voulait bien montrer, s’il s’était assis, c’était uniquement parce qu’il n’arrivait plus à tenir debout de façon stable. Il devait simplement attendre que les effets diminuent. Il espérait ne pas devoir attendre toute l’après-midi, car ce serait tout de même un peu triste. Elle avait également eu la chance de mettre une boule dans un des trous. Ils finissaient par être moins mauvais, cependant avec l’alcool qui entrait en jeu tout doucement, Dwight savait qu’il ne serait sans doute pas capable d’en remettre une correctement. Il souriait tendrement lorsqu’elle délaissa le jeu pour venir s’installer à côté de lui. Il la regardait avec un regard un peu en coin ne sachant pas vraiment comment réagir sur le coup. C’est elle qui prit la parole pour parler d’une balle qu’elle s’était prise sur le bras.

- Toi aussi tu fais partie des guerrières maintenant. Tu as eu ton baptême du feu.

Il posa doucement son doigt sur la cicatrice qu’elle lui montrait. Non pas qu’il voulait la cacher, mais plutôt l’assimiler. Cela ne gâchait en rien sa beauté. C’était justement toutes les imperfections qui rendaient un tableau si parfait. Il arqua un sourcil alors qu’elle lui expliquait qu’elle se trouvait sur le toit d’un immeuble, comment avait-elle pu se trouver dans un endroit pareil ? Il n’arrivait pas à le comprendre…

- Un éclat ou une balle, ça reste un morceau de métal qui te transperce le corps, ce n’est pas rien. Du moins, ça reste une blessure de guerre. Par contre tu foutais quoi sur un toit bordel ?

Le sourire du blond réapparut alors qu’elle lui demandait si c’était sexy. Il ne savait pas si son but était d’être aguicheuse ou non, mais elle avait réussi à raviver ses instincts de prédateur. Il inspirait un grand coup avant de placer une main entre le verre de Juliane et sa joue avant de l’embrasser fougueusement. Il ne fallait pas lui posait ce genre de question.

- Ne me demande plus jamais si c’est sexy ou par extension si tu es sexy. Je n’ai qu’une envie et c’est de prendre la maintenant avec tes conneries là.

Il se détacha un instant d’elle pour attraper le reste de la bouteille de whisky et en boire une nouvelle gorgée. Son corps avait chaud, il ne saurait dire s’il s’agissait de l’alcool ou de la situation. En tout cas, il n’avait pas véritablement envie de reprendre la partie de billard alors il finit par s’installer à nouveau à ses côtés. Il remonte alors sa manche droite pour faire apparaitre une cicatrice quasiment identique sur son bras.

- J’aime bien combattre les méchants et du coup, j’ai écopé d’une nouvelle blessure on dirait presque la même que la tienne. Je me suis retrouvé au milieu d’une fusillade alors que j’avais à peine récupéré de ma blessure à l’épaule.

Il ne disait pas ça pour se faire mousser pour le coup, il s’agissait simplement de la vérité. Il avait tué un mec ce jour-là, mais il ne préférait ne pas en parler, ce serait sans doute un peu moins joyeux comme sujet de discussion. Il n’en avait pas honte, simplement que ça n’avait pas sa place ici. Il ne voulait pas non plus passer pour un meurtrier aux yeux de Juliane. La blessure avait bien guéri bien qu’elle n’était âgée que de deux semaines.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Jeu 7 Juil 2016 - 21:01

Peu à peu, la peine et la tristesse s'effaçait. Juliane avait toujours su y faire pour ça. Parce qu'elle n'aimait pas voir les autres souffrir, les sentir mal. Ça lui foutait le cafard aussi ! La jeune femme préférait entendre des rires et des conneries plutot que de voir des larmes dans les yeux. Bien sur elle savait que c'était inévitable. Mais elle préférait, du moins elle avait toujours vécu ainsi, prendre la vie du bon côté. Aujourd'hui, elle venait d'apprendre une mauvaise nouvelle, qui la rendait bien triste, mais elle se concentrait sur le fait qu'elle avait retrouver Dwight. Et ça ce n'était que du positif ! Parce qu'elle y tenait à ce mec.

Est ce qu'il disait vrai ? Est ce qu'il était encore capable de boire autant ? C'était une bonne question. Jill savait que monsieur n'aimait pas se sentir inférieur, il avait son petit ego. Mais s'il disait vrai, tant mieux alors… Ils se laissaient entraîner sur une pente glissante. Mais ils savaient que ça finirait ainsi. Ça ne pouvait pas être autrement. C'était physique, presque palpable. Ils s'attiraient, faisait monter peu à peu la tension entre eux. A nouveau ce petit jeu grisant qu'elle avait adoré lors de leur rencontre. A nouveau elle se disait qu'il n'était pas comme les autres… Et ça s'était un peu flippant… Pour elle…

En tout cas, de son côté, elle allait ralentir l'allure. Parce qu'elle savait que sinon elle allait tomber raide. Ou bien dire trop de la merde ! Elle avait une légère tendance à être trop bavarde et sincère lorsqu'elle avait trop bu. Et puis depuis le temps, elle ne savait pas si son corps réagirait aussi bien d'avant. Peut-être qu'elle allait gerber comme jamais !

Jill se mordit les lèvres lorsqu'il toucha sa peau. Pas parce qu'elle avait mal, juste parce que ce geste venait d'affoler son coeur. C'était avec ironie qu'elle avait lancer la phrase suivante, et elle n'avait pas pensé que Dwight réagirait si vite. Pourtant ses lèvres répondirent bien vite aux siennes, avec tout autant de fougue. Elle sourit amusée, et un peu éméchée à ce qu'il ajouta en reculant son visage. « -là toute de suite maintenant ? » demanda-t-elle avec un regard qui en disant long. Il avait ce pouvoir de lui mettre les reins en feu. Jill aimait ce côté animal qu'il mettait dans leur relation, si on pouvait qualifier cela ainsi. Ils étaient presque aussi sauvages l'un que l'autre, mais ils parvenaient à s'apprivoiser. Et ce simple baiser avait fait monter la température d'un cran.

Sans s'en rendre compte, leurs épaules se touchaient, alors qu'ils étaient tous les deux affalés dans le canapé. « -hein ? Encore ? » demanda-t-elle en se redressant un peu, avant de fixer son regard sur la peau de norvégien. « -non mais va vraiment falloir que je reste avec toi, histoire de couvrir tes arrières. » ajouta Juliane avec un sourire en coin. Elle bougea quelque peu, remontant une jambe sous ses fesses, se tournant un peu plus vers Dwight, penchant la tête sur le côté pour regarder cette nouvelle cicatrice. C'était à croire qu'il allait au devant du danger.

Jill poussa une sorte de soupir, haussant les sourcils avant de dire : « -pour le toit c'est une histoire de fou… j'en sais rien, un mec est tombé dans la benne à ordure juste à côté de moi, alors que j'avais tout un tas de moches qui me coursait. » Elle cala sa tête contre le haut du canapé, regardant Dwight. Cette attitude lui donnait presque des airs de chatons. « -Après y'a eut un coup de feu, et j'ai pas eu d'autre choix que de suivre ce type. C'était soit ça soit des espèces de dingues qui voulait nous bouffer ! On a grimpé une échelle pour se retrouver en hauteur, et là ba… y'a fallu sauter… Je crois que la chance était avec moi ce jour là... » Un petit sourire en coin avec le regard un peu dans le vide et elle reprit : « -je pensais pas être capable de ça… Lorsque j'ai sauté une seconde fois, je me suis loupée à la réception, j'ai mangé le rebord, je te raconte pas la tronche de... » elle montra sa poitrine. « -c'est après ça, que j'ai réalisé que j'avais trop mal au bras…Voilà… Fin de story... » Un haussement de sourcils avec une petite moue du bout des lèvres et elle ajouta en touchant du bout du doigt la cicatrice de Dwight : « -tu sais, sur toi aussi c'est sexy... »

Cette fois-ci, c'était fait exprès. Elle le chauffait délibérément. Mais l'alcool n'aidait pas à ce qu'elle reste sage. Elle se mordait la lèvre inférieure, son regard plongeant dans ce lui du grand blond. Puis elle souffla d'une voix quelque peu sensuelle : « -alors… On y cède à ton envie, là… tout de suite... maintenant ? » Un sourire en coin, une petite étincelle d'envie dans les yeux. Oui, elle avait envie de lui…


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Ven 8 Juil 2016 - 14:15

Dwight était un peu une tête brulée, il fallait l’admettre dès qu’il avait un danger, il fonçait tête baissée. Il s’intéresserait seulement après aux différentes blessures que cela engendrait. Il n’était pas question de reculer par peur. Les blessures c’est ce qui rappelait au guerrier les différentes batailles et pour quoi il se levait le matin. Il ne regrettait absolument rien. Il ferait tout son possible pour protéger les siens. La blessure ne lui faisait pas peur, la douleur faisait partie de sa vie depuis le mort de sa sœur. Il préférait souffrir qu’être la carcasse vide qu’il avait été ses derniers mois. Il se contentait de se tourner vers Juliane pour lui répondre avec un petit sourire en coin.

- Tu crois que j’ai vraiment besoin d’une maman qui veille sur moi ? Je te préviens le gouter, c’est sacré.

Il accompagna ce mini speech d’un clin d’œil. C’était une façon de faire comprendre qu’il n’avait besoin de personne avec lui. Il essayait en même temps de se convaincre. Il n’aurait pas été contre un peu d’aide. Il serait bien bête d’admettre une telle chose. Il préférait sans hésiter se taire, comment pouvait-il arriver à la conclusion qu’une fille comme Juliane pourrait être indispensable à sa vie ? C’était simplement impossible. Il n’était pas prêt à admettre ce genre de chose, il s’était toujours battu seul et cela ne changerait pas. Il s’installait un peu plus confortablement dans le canapé alors que Juliane était en train de lui conter son histoire.

Elle parlait de lui, mais visiblement, elle avait également le chic pour se mettre dans des histoires des plus étranges. Comme quoi, une fois de plus cela prouvait bien qu’il était très similaire, peut-être même trop… Dwight hochait la tête en l’écoutant alors que ses yeux divaguaient sur son corps. Elle était belle et désirable. Il ne se lasserait sans doute jamais du spectacle. Certainement qu’il ne donnait pas vraiment l’impression de l’écouter ce qui en soit était presque normal vu son attitude, il pourrait toujours rétorquer qu’il avait du mal à se concentrer en la voyant ainsi dans la pièce.

- Et après tu oses dire que c’est moi l’aimant à emmerde. Je me sentirais presque vexé vu les histoires que tu racontes. De mon côté tout est plus simple.

Dwight aurait pu raconter son histoire à son tour, mais ce n’était pas vraiment le moment. Il sentait que le baiser qu’il avait déposait sur les lèvres de la brune était en train de lui monter au cerveau. Elle avait commencé à le chauffer de façon tout à fait naturelle et non dissimulée. Le sourire que le norvégien avait sur le visage depuis plusieurs minutes ne put que s’agrandir à ce moment-là. Il se rappelait la première fois où il avait fait des folies. Il savait que ce serait génial de remettre les couverts. Il regardait avidement ses lèvres alors qu’elle faisait une petite moue tout simplement adorable. Comment pouvait-il faire pour résister à ça, c’était tout simplement impossible ?

- Genre mon envie ? Tu t’entends parler, fais-moi croire que tu n’as pas envie de ton côté.

Elle le réclamait autant qu’il avait envie de le faire. Il s’approchait doucement de la brune. Il attrapa sa main et commença par un baise-main. Avant de continuer d’embraser son bras toujours plus haut. Il déposa ses lèvres au niveau de la cicatrice qu’elle avait. Il ne la guérirait pas de ses lèvres, il le savait, mais c’était simplement une petite fantaisie. Il ne lui fallut pas longtemps pour arriver au niveau de l’épaule et des trapèzes. Il prenait plus de temps pour arriver jusqu’à son cou.

Avant de continuer plus loin, il se redressa un peu pour pouvoir la soulever et l’installait sur lui alors qu’il était toujours sur le canapé. Il l’attirait à lui tout en espérant qu’elle l’aiderait. La dernière fois c’était elle qui avait fait tout le travail, aujourd’hui il voulait prendre les devants. Il finit par poser ses lèvres sur les siennes. Le baiser se fit alors plus passionner. Voilà cinq longs mois qui ne l’avait pas vu, il était temps de rattraper tout le temps perdu. Il passait une main sur sa nuque pour pouvoir l’embrasser à sa guise pendant que sa seconde main glissait le long de son dos puis sous son t-shirt. Il avait envie de sentir sa peau du bout de ses doigts.

La sensation était unique et agréable. Il sentait petit à petit le désire montait en lui. Il savait qu’il finirait nu contre sa peau, mais c’était surtout ce qu’il espérait depuis le moment où il l’avait aperçu même s’il ne voulait pas l’admettre. Finalement, il déplaça ses bras pour pouvoir tenir plus fermement la brune. Ici n’était sans doute pas le moment le plus adéquat, il y avait un lit dans la chambre en dessous d’eux et ce serait sans doute plus agréable. Il détachait ses lèvres de celle de Juliane pour prendre la parole quelques secondes.

- On reste là où je t’emmène dans ma chambre.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Sam 9 Juil 2016 - 17:18

« -une maman, sûrement pas… et j't'avoue que c'était pas vraiment le rôle auquel je pensais... » répondit Juliane avec humour, son sourire toujours sur les lèvres, éclairant son visage. Non, avec la relation que s'était tissée entre eux la dernière fois, Jill ne prenait pas la rôle de maman. Plutôt celui de… La nana sympa avec qui ont peut passer du bon temps sans se prendre la tête. Elle n'avait pas non plus la moindre envie de prendre le rôle de la petite amie ou de l'amante ou un truc du genre. Trop de sentiments, trop de soucis. Trop d'emmerde… Et vu qu'ils étaient l'un comme l'autre les rois pour se mettre dans des situations pas possible, valait sans doute bien mieux qu'ils restent ainsi. C'était pour leur sécurité !

Jill parlait de tout ça, de façon tout à fait détaché. Ça avait été putain de douloureux, mais elle s'en était sortie. Et c'était tout ce qui comptait. Elle avait trouvé ça aussi plutôt fun en réalité la petite course poursuivre sur les toits des immeubles… A croire qu'elle n'avait pas assez de sensation forte juste avec les rodeurs, que le sport, surtout l'escalade lui manquait. Les frissons du vertige, l'adrénaline qui pousse à se dépasser. En parlant elle ne regardait pas forcement Dwight, comme elle l'aurait fait en parlant à un pote de longue date. Une discussion comme une autre. Même si là, ils parlaient de balles et de survit. Elle avait rit à la réflexion du grand blond. Aimant à emmerde. Ouais le mot était plutôt bien approprié.

Elle se sentait bien, là avec lui. Détendue, ne pensant à rien d'autre qu'à ce qu'ils disaient, à ce qui se passaient entre eux dans cette pièce. Déjà la dernière fois il lui avait procuré cette sensation de bien être. Lui permettant d'oublier tout le reste. Pas de stress lorsqu'elle était avec lui, pas d'angoisse ou de peur. Juste le lâcher prise et vivre l'instant présent. Comme si elle baissait sa garde. C'était peut-être dangereux… Mais l'alcool aidait tellement à ça. Et puis merde, autant profiter un peu. Rien n'arrive par hasard, si leurs routes s'étaient croisé aujourd'hui dans ce village pommé, c'était qu'il y avait une raison. Une raison qu'ils ignoraient l'un comme l'autre.

« -ba ouais, ton envie… tu me laisses complètement de marbre voyons ! » lança la jeune femme alors qu'il venait de déposer ses lèvres sur sa peau, remontant doucement le long de son bras. « -continu… Encore… Encore un peu… Ah je sens que je commence à avoir envie aussi... » Elle se foutait de lui, mais c'était tellement normal entre eux ! Un frisson parcouru son dos lorsqu'il fut dans son cou. Son regard plongea dans le sien lorsqu'elle s'installa avec son aide sur ses genoux. Puis se fut leurs lèvres qui se rencontrèrent à nouveau. Ses jambes de chaque côté de ses hanches, Jill sentait déjà son souffle s’accélérer sous l'envie qu'elle avait de lui. Elle voulait lui retirer au plus vite son t-shirt, découvrir à nouveau ce torse musclé…

C'était presque passionnel entre eux. Alors qu'ils ne se connaissaient pas plus que ça. Jill aimait cette fouge, ce truc qui le poussait l'un vers l'autre. Cette sorte de force à laquelle elle ne parvenait pas à résister. Il y avait cette envie de sexe oui, mais c'était surtout une envie de lui. Sa peau, sa bouche, sa voix, ses mains puissantes, ses coups de reins… Jill n'avait aucune envie de revenir en arrière. Elle le laissait volontiers passer sa main sous son t-shirt, alors qu'elle en faisait de même de son côté, entre son ventre et le sien.

Lorsqu'il se détacha doucement de ses lèvres, elle lui sourit. « -ou lala… Dans ta chambre... » s'amusa-t-elle avec un petit haussement de sourcils. Elle l'embrassa avec envie et souffla alors : « -comme tu veux… » à nouveau elle déposa ses lèvres sur les siennes, alors que ses mains remontait peu à peu le haut du norvégien. Il ne lui fallut que deux autres baiser pour le mettre torse nu et virer son t-shirt à côté d'eux. Jill se redressa un peu, ce petit sourire en coin qui lui allait si bien sur le bord des lèvres. Puis elle posa ses mains sur celles de Dwight, et lui fit remonter peu à peu le long de son corps. Adieu son débardeur qui rejoignit bien vite le haut de Dwight. « -ok j'avoue… j'ai trop envie de toi... » souffla la jeune femme alors qu'elle approchait à nouveau son visage du sien.


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Lun 11 Juil 2016 - 18:11

Il ne réalisait pas tout de suite qu’il n’avait pas utilisé le bon mot pour parler de chambre en dessous de leurs pieds. Est-ce que l’alcool était en train de lui faire perdre ses moyens ? Peut-être que c’était combiné au désir qu’il était en train de ressentir. En tout cas, il en perdait son anglais. Il n’était pas question de se formaliser pour ce genre de détail, il avait bien plus important à penser dans la seconde de toute façon. Il essayait de rassembler ses esprits un peu plus longtemps qu’il prendrait la parole tout en se demandant s’il aurait véritablement besoin de parler dans les prochaines minutes.

Bien vite les vêtements commençaient à disparaitre entre eux. Ce n’est pas le blond qui allait être déçu de pouvoir voir la brune son débardeur, il attendait ça depuis un long moment déjà. Il souriait un instant en observant le spectacle qu’elle lui offrait. Faire l’amour comme des bêtes étaient une chose, mais autant le faire correctement. Il la serrait alors contre lui tout en cherchant à nouveau ses lèvres pour l’embrasser de plus belle. Alors qu’il détournait son attention, il en profita pour la soulever avec lui. Il était bien décidé à l’entrainer avec lui dans la pièce qu’il avait vue en dessous.

- Très bien, dans ce cas je t’embarque.

Il avait presque l’impression de se croire dans un film. Il était bien content de ne pas avoir trop perdu de sa force malgré sa blessure à l’épaule. Juliane n’était pas bien épaisse non plus ce qui lui facilitait grandement les choses. Il était fier de sa connerie, alors qu’il sortait de la pièce à moitié à tâtons puisque ses yeux étaient rivés sur la brune qu’il avait dans les bras. Il la trouvait encore plus désirable que la première fois, peut-être qu’il en avait plus envie uniquement parce que c’était dans un endroit neutre et que rien ne le retiendrait de faire du bruit. Il descendait les marches avec précaution, ce n’était pas du tout le moment de tomber.

En bas des marches, il y avait un petit meuble avec quelque bibelot dessus. D’un geste de main rapide, il les dégagea avant d’y déposer délicatement Juliane, il n’avait qu’une envie, celle de lui retirer son soutien-gorge. Il avait envie de sentir la peau de sa poitrine contre son torse. Il avait envie de la gouter et de pouvoir enfin jouer pleinement avec cette femme si désirable. En quelques gestes experts de sa main droite, il fit voler l’agrafe de l’objet. Il pouvait libérer la poitrine de celle avec qui il partageait un bon moment. Ses lèvres continuent de jouer avec les siennes avant de descendre un peu pour aller dire bonjour à sa poitrine. Il en profitait pour déboutonner le haut de son jean. Il pourrait aussi bien s’envoyer en l’air sauvagement dans ce couloir.

- Si tu m’aides, ça pourrait aller beaucoup plus vite. J’ai glissé un préservatif dans ma poche arrière.

Il savait qu’il passerait pour un goujat qui prévoyait de s’envoyer en l’air avec elle depuis le début. Ou même pire qui voulait toujours être prêt à coucher avec une femme qu’il rencontrerait en partant en mission ravitaillement. Enfin, il n’était pas là pour rendre des comptes. Il finit par retirer le jean de la brune. De son côté, il avait retiré ses chaussures rapidement et son jean en quelque mouvement, il continuait de l’embrassait alors qu’il la tenait toujours fermement contre lui. Il sentait son désir monter de plus en plus fort. Il avait envie d’elle si fort. Rien ne pouvait l’arrêter. Enfin c’est ce qu’il pensait. Il entendait des bruits des plus étranges un peu plus loin.

- Tu as entendu ?

Il s’arrêta un instant, mais il n’entendait rien de plus. Il n’allait pas cacher ce moment plus longtemps, il reportait rapidement son attention sur Juliane. Il avait une envie folle de recouvrir son corps de ses lèvres. Il voulait gouter chaque parcelle de son corps. Pendant qu’il déplaçait sa bouche et sa langue sur la poitrine de son amante, il avait une main baladeuse qui se promenait autour de l’intimité de celle qu’il posséderait rapidement. Les bruits se faisaient un peu plus insistant cette fois si, il les reconnaissait un peu mieux, il y avait des rôdeurs dehors, cependant, il était tellement concentré sur le plaisir qu’il voulait offrir à Juliane qu’il préféré l’ignorer, ils étaient en sécurité et pour le moment n’était pas gênant.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: She Was The First To Go   Aujourd'hui à 7:01

Revenir en haut Aller en bas
 

She Was The First To Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-