Partagez | .
 

 Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Mer 15 Juin 2016 - 9:15

Cela faisait quelques jours qu’il était sur la route. Sans aucun but. Il avait tout simplement ressenti l’envie fugace de s’enfuir, de s’isoler, de s’enterrer dans ce dédale vide de route enchevêtré. Il en avait plus que marre de rester enfermé dans le chalet, coincé entre les montagnes insondables aux neiges éternelles,  avec le froid mordant qui persistait continuellement. Alors il avait pris un véhicule. Le plus pourris pour ne pas causer des pertes à ses camarades du chalet mais suffisant pour pouvoir lui permettre de parcourir des kilomètres. Alors le tacos s’était rapidement mis en branle dans une plainte déchirante, montrant les années qu’il accusait. Il avait rejoint la bretelle principale et roulé, interminablement. Passant toutes les petites villes, ne s’arrêtant pas. Il avait l’esprit vide, totalement vidé de toute substance. Il s’était arrêté près de la route. Dans un coin reclus qu’il avait pensé être à l’abri des rampants et il s’était endormi, se restaurant, car quand on a aucun but la route peut être longue. Et le lendemain, telle une routine interminable, il avait repris le chemin. Parcourant de nouvelles bornes, faisant chauffer le moteur.

Il s’était enfin arrêté dans une ville nommée Spokane, non loin de Seattle. Il n’aurait jamais pensé s’aventurer aussi loin et en tout cas pas aussi près de la ville qu’il avait fuie tant bien que mal. Au départ il pensait simplement s’arrêter à Maple Grove lui qui depuis que l’apocalypse avait commencé n’avait jamais su complètement réguler sa peur, lui qui pendant des jours n’avait  pas osé quitter la relative sécurité du chalet. Il préférait rester coincé entre quatre planches mais au final il flippait toujours autant et plus encore. Parfois il avait la boule au ventre, il n’arrivait plus à respirer, l’environnement où il était l’oppressé, c’était aussi pour ça qu’il avait voulu s’enfuir. Alors il avait continué, enchaîné les bornes. Il était déjà venu là-bas bien avant que l’apocalypse commence. Spokane était une petite ville  américaine de l’état de Washington située à environ 4H en voiture de Seattle. Il y était allé des années plus tôt bien avant l’apocalypse pour rejoindre des amis à son ex-femme. Quand il pensa à elle il fut submergé par un élan de nostalgie, il se rendit compte qu’il ne s’était pas replongé dans ses souvenirs depuis énormément de temps.

Il arrêta sa voiture pas très loin de l’entrée. Il ne doutait pas une seule seconde que le lieu soit infesté d'infectés et préférait laisser sa voiture loin du centre pour ne pas risquer de les attirer avec le bruit du moteur. Il ne savait pas exactement où aller. Il était officiellement parti pour essayer de trouver des médicaments, des armes, des vivres… peu importe. N’importe quoi pour tenter de renouveler les stocks mis à disposition. Il se souvenait que pas très loin il y avait un centre commercial démesurément immense pour la grandeur de la ville. Et il ne doutait pas que s’il voulait trouver quelque chose ce serait là qu’il faudrait aller. Avec un peu de chance l’endroit n’était pas encore totalement dévalisé. Il se souvenait quand l’apocalypse avait commencé de la nuée de pillards qui avaient officié, tentant de tirer leur épingle du jeu et de profiter de la situation dramatique dans laquelle le monde évoluait.

Il sortit de son tacos et prit son arme sur la banquette arrière. Un pistolet automatique qui depuis le début de l’apocalypse ne l’avait jamais quitté. Il avait aussi pris sur lui une machette. Il n’eut pas à marcher longtemps pour trouver le lieu choisi et bizarrement ne croisa aucun mordeurs, ayant préféré emprunter des petites ruelles pour minimiser les risques. Si son intuition était bonne les grosses artères risquaient d’être complètement bouchées. Les entrées principales étaient toutes fermées mais il réussit à entrer par une porte de service. Le centre était étrangement calme. Il prit la machette fermement en main et avança à pas de loup à travers les rayonnages. Il n’eut pas le temps de voir arriver la menace, quelque chose le percuta de plein fouet, une ombre noire. Il valdingua, roula sur le linoléum et lâcha sa machette. Il regarda son agresseur, c’était une femme d’une trentaine d’année qui avait dû être jolie dans le passé mais qui maintenant ressemblait à n’importe quel infecté. Un élan de panique envahit Liam, son arme blanche était loin de lui, totalement hors de portée. Elle lui sauta dessus, il eut juste le temps de dégainer son arme et de tirer. Une ogive  perfora le crane du monstre. Mais il était trop tard, le mal était fait. La déflagration explosa, un bruit infernal. Déjà il commençait à attendre des hurlements autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Mer 15 Juin 2016 - 19:24

Pas le bon moment pour faire les courses × ft. Liam X Kerwan

Voila que depuis plusieurs mois, Kerwan passait son temps à Seattle. Il traînait, allait d'épiceries en magasins, de diverses boutiques vers des endroits qu'il sécurisait partiellement, le temps d'une nuit au moins. Pour ce qui était des stations services; le grand brun évitait de trop bouger en voiture pour limiter l'émission de bruit pouvant attirer les rôdeurs. Mais quand il prenait sa voiture, c'était pour aller d'un bout à l'autre de la grande ville. Aujourd'hui il avait décidé de prendre un peu de recul et d'aller un peu se balader, explorer les alentours de Seattle. Comme il était arrivé en mode gros touriste, il était sûr qu'il y avait encore pleins de petits recoins qui possédaient encore des vivres potables, voire des vêtements, des armes ou encore des munitions. Heureusement que Kerwan faisait de son mieux pour les économiser, car en trouver en ces temps apocalyptiques était quelque peu compliqué.
Comme il allait faire pas mal de route, il décida qu'il fallait prendre son gros pick-up noir, véhicule dans lequel il se sentait le plus en sécurité. Ce n'était pas que le fourgon -que lui a laissé une défunte mordue- était peu sécurisé, mais il avait l'impression qu'il était moins apte à pouvoir supporter davantage de coups des rôdeurs. Néanmoins, le gros désavantage du pick-up, c'était d'être une voiture à essence, et non en diesel. C'était donc un peu plus compliqué; et donc dangereux, lorsqu'il fallait partir en quête de ce précieux liquide qui alimentait le moteur. Mais bon. Pour le moment il ne s'occupait pas trop du réservoir qui était assez bien rempli, et parti sans plus tarder vers les villes aux alentours.

Il roulait, roulait et encore roulait, durant environ quatre heures. Il arriva alors à une nouvelle ville qui se nommait Spokane; c'était ce qui semblait être écrit sur le gros panneau rempli de poussières et de saletés, qui accueillait les quelques visiteurs encore dotés d'une conscience. Kerwan n'était encore jamais venu dans cette ville, mais certainement dans l'une des villes voisines: Tacoma. Là-bas, il y avait fait la rencontre d'une amie à lui, Tamara, connue sur les MMORPG. Il avait passé du bon temps avec elle, et il se dit qu'il allait devoir retourner dans cette ville pour continuer de fouiller, vu que cette rencontre lui avait fait entièrement changer ses plans. Là, il pensa qu'il ne rencontrerait pas grand monde, et qu'il pourrait aller faire ses courses tranquillement. Enfin, tranquillement était un bien grand mot, désormais. D'ailleurs, le grand brun pus observer qu'il y avait des infectés qui traînaient autour du véhicule encore en marche. Mais ici, il semblait y avoir moins d'infectés; chose rassurante.
C'est alors que Kerwan aperçu un grand centre commercial; vraiment grand. Le grand brun ne tarda pas à se garer sur le parking et aperçu une autre voiture, garée non loin de la sienne. Celui-ci se demanda si elle avait été laissée là récemment ou depuis longtemps. Vu l'état du véhicule, il restait suspicieux. Sans tarder, Kerwan pris sa hache et son fusil à pompe, avant de se munir de son sac à dos. Il ferma son véhicule et se dirigea vers l'entrée, le plus silencieusement possible. Il lâcha alors un petit soupir en voyant que les portes étaient verrouillées, et il dû se contraindre à aller faire le tour du bâtiment, jusqu'à trouver les petites portes d'accès, se trouvant à l'arrière. A peine entré, il entendit alors des grognements et beaucoup de bruit. Il se dirigea sans trop tarder vers ce bruit et il distingua à l'aide de sa lampe torche une forme humaine qui semblait lutter, au sol. Kerwan se mis alors à hurler.

- Eh ! Vous allez en faire un jaloux, là !

Les rôdeurs qui grognaient se tournèrent vers le jeune homme et vinrent vers lui. Tenant sa hache entre les doigts. Et il décapita alors un par un les infectés, ceux-ci s'effondrant alors sur le sol sans tarder dans un gros fracas. Lorsque le silence sembla enfin revenir, Kerwan s'avança avec précaution vers la forme qui était encore au sol, l'aveuglant presque de sa lampe; il peut constater que c'était un homme, un vrai.

- Tout va bien ? Vous ne vous êtes pas fait mordre ? 
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Ven 17 Juin 2016 - 1:31

Tout de suite après la déflagration, quand il avait compris la terrible erreur qu'il venait de commettre une peur bleu l'avait envahi. La peur était quelque chose de terrible, d’anesthésiant. C'était comme le venin d'un serpent, ça commençait d'abord à un endroit puis finissait par parasiter le corps en entier, sapant toute volonté, toute réflexion, annihilant la personne à sa volonté. Et c'était justement ce qui c'était passé. De toute manière elle ne l’avait pas quitté depuis le début de l’apocalypse. Il n’avait jamais su vraiment s’y faire, comment savoir se confronter à cette toute nouvelle existence où le danger, la mort… étaient perpétuels. Il sembla à Liam que sa vie défila en un instant et que le temps s’arrêta alors que déjà il commençait à voir d’autres mordeurs arriver. La machette était encore loin mais il avait encore son arme en main. Reculer pour mieux sauter, se défendre pour mieux en attirer. A ce moment-là il regrettait amèrement de n’avoir pas parcouru toutes les armureries pour tenter de trouver un silencieux et l’équiper à son flingue. Sérieusement dans le pays magnat des armes à feu ce ne devait pas être s’y difficile à s’en procurer. Alors qu’il sentait sa fin approcher à grand pas, il distingua un halo jaune provenant d’une lampe torche puis quelqu’un hurla.

« Eh ! Vous allez en faire un jaloux, là ! »

Et tel un vengeur, une figure herculéenne, un terminator des temps modernes, l’homme se mit à décapiter les mordeurs avec entrain. Liam crut presque déceler une certaine joie morbide. En tout cas l’homme était en habitué dans l’art de l’annihilation de rampants. Les têtes séparées des corps tombèrent dans un fracas assourdissant puis un lourd silence revint. Tranchant avec le combat acharné qui l’avait précédé. L’homme dirigea cette fois sa lampe vers Liam l’aveuglant presque. Il se protégea du faisceau avec ses bras et faillit dire au mec de bouger la lampe de sa tronche mais l’inconnu le devança.

« - Tout va bien ? Vous ne vous êtes pas fait mordre ? »

« Non c’est bon. Aucun mordeur n’a réussi à s’approcher de moi… grâce à vous à vrai dire… »

Liam eut du mal à prononcer ces derniers mots, reconnaître qu’il devait sa vie à un parfait inconnu était assez déroutant. Lui qui avant l’apocalypse était une personne de « renom », un célèbre avocat à Seattle dirigeant un grand cabinet et qui maintenant était un parfait inconnu, réduit à ramper au sol, tétanisé de peur. Il essaya de se calmer un peu, respirant doucement, se rappelant des leçons de sophrologie qu’il avait eue quand il n’était encore qu’un lycéen. Il reprit la parole après quelques secondes.

« Je n’ai rien… Je suis désolé… J’ai paniqué… »

Liam se demandait qui était cet homme imposant, aussi grand que lui et qui semblait par contre avoir beaucoup plus d'expérience  en survie extrême. Qu'est ce qu'il faisait là et surtout quelles étaient ses intentions. était-t-il quelqu'un de totalement pacifique tombé sur lui par hasard et ayant décidé de l'aider par simple "charité" ou bien un opportuniste qui n'attendait qu'une seule chose. Qu'il ai le dos tourné pour lui tirer une bastos et le détrousser des maigres biens qu'il avait. Dans un monde tel que celui-ci Liam possédait un atout majeur susceptible de faire des envieux, une voiture, avec assez d'essence pour faire des kilomètres et bien que celle-ci soit dans un certain piteux état il n'avait aucun doute que beaucoup de personnes auraient pu se battre pour s'en accaparer. Avoir un véhicule en état de marche conférait une grande liberté d'action, de déplacement et d'autant plus une certaine sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Ven 17 Juin 2016 - 15:19

Pas le bon moment pour faire les courses × ft. Liam X Kerwan

Kerwan avait, encore une fois, prêtait assistance à une personne en danger. Maintenant il se sentait davantage fier de lui, car il arrivait plus ou moins à faire attention aux autres et à les secourir sans qu'ils n'arrivent à se faire toucher. Il faisait de plus en plus de progrès, et cela augmentait un peu l'estime du jeune homme. Le silence revint alors dans le grand magasin lorsque le carnage fut terminé. Kerwan put souffler un peu et s'approcha alors de l'inconnu qui était encore au sol. Il lui planta la lumière en plein visage pour l'apercevoir, mais l'autre ce protégea. Kerwan baissa alors sa lampe torche en direction du sol, et comme ceci il put enfin voir le visage de son "protégé". L'inconnu "remercia" en quelques sortes son sauveur d'une morte certaine et subite, et lui assura qu'il n'avait rien, ayant simplement paniqué. Il trouvait alors cela très étrange de voir un homme aussi effrayé tout seul, sans aucune compagnie et... Sans arme ? Néanmoins Kerwan répondit tout d'abord par un silence puis un fin sourire vint orner son visage, celui-ci à peine visible par la lumière de sa torche.

- Je suis arrivé au bon moment, il faut croire. Et tant mieux si vous n'avez rien, cela aurait été bête de devoir vous tuer aussi. Il manqua presque de lâcher un petit rire. A force de vivre aux côtés de la mort, Kerwan avait désormais un petit penchant pour l'humour noir. Enfin, il repris. Ne vous excusez pas, ça arrive à tout le monde de paniquer.

Puis, Kerwan s'accroupit devant l'inconnu. Il posa sa torche au sol et fit coulisser son sac à dos devant lui. Avec une grande rapidité il en tira une petite bouteille d'eau encore bien pleine. Il tendit alors sa bouteille à l'inconnu, au cas où qu'il ait besoin de s'hydrater. Il repris ensuite sa lampe torche en main et se redressa alors, parcourant avec l'aide de son faisceau lumineux les lieux qui l'entouraient.

- Je m'appelle Kerwan. Et vous ?

Cela aurait été vraiment très salaud d'aider cet homme et de se barrer ensuite, en mode: "Aller, tu peux te démerder maintenant. Salut !" Peut-être que cet homme connaissait déjà le magasin et qu'il aurait pu aider Kerwan à chercher quelques petites choses intéressantes, comme de la nourriture, de l'eau voire quelques vêtements ou bien des munitions, des piles, et autres choses bien utiles. Il était vrai qu'à deux, le travail se faisait plus vite; surtout si l'un surveillait les arrières de l'autre pendant qu'il faisait des recherches. Au moins, tout le monde était gagnant, dans cette histoire ! Mais pour le moment, Kerwan était un peu perdu, et ne savait trop dans quel magasin il était entré, vu qu'il n'y avait plus rien sur les étalages qu'il avait vu précédemment. Il tourna alors son visage vers l'homme qui était encore au sol.

- Dans quel magasin sommes-nous ? C'est la première fois que je viens dans ce centre commercial.

Il laissa ensuite un blanc, et parti fouiller dans les étalonnages les plus près. Mis à part de la poussière et quelques toiles d'araignées, il n'y avait vraiment plus rien. Par moment, Kerwan enjambait un cadavre, qu'il soit complètement étalé au sol ou contre une étagère vide. Il laissait l'homme reprendre un minimum ses esprits, et lui pendant ce temps essayait de faire son petit marché. Le grand brun avait l'habitude de faire ses petites courses tout seul, faisant parfois des rencontres plutôt sympathiques.
Après avoir fait un bref tour dans le magasin, Kerwan revint vers l'homme. Il pensa qu'il s'était enfin remis de ses émotions et que son adrénaline était enfin redescendue. Parce que oui, il pensait déjà à aller faire un tour dans les magasins voisins, et si l'homme pouvait l'accompagner, ce serait d'autant plus avantageux !

- Il n'y a plus rien dans ce magasin, mis à part quelques cadavres peu frais et de la poussière. Ça vous dit qu'on fasse équipe, vous et moi ? Je vous couvre, et en même temps vous m'aiderez à trouver à manger.

Il espérait vraiment qu'il accepte, car il allait se taper moins de boulot, et il pourrait donc surtout se préoccuper du danger venant des alentours: les infectés encore présents dans le reste du centre commercial.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Lun 20 Juin 2016 - 10:07

Liam s’en voulait énormément d’avoir paniqué autant. Lui un mec de presque un mètre quatre-vingt-dix, qui avait réussi à survivre jusqu’à là. Lui qui avait vu nombreux de ses camarades tomber lors de l’invasion du Century Linkfield, des gars qui étaient même parfois des militaires. Il ne s’était pas contenté de se cacher derrière une tente et de laisser les autres se faire bouffer un par un. Non il  s’était  battu, écharpé, fait giclé du sang pour défendre sa peau. Car son instinct de survie avait été pour une fois surdéveloppé. Et pourtant la vie n’avait toujours aucun sens pour lui, la peur ne l’avait pas quitté et plus encore elle le parasitait désormais. Elle le narguait à chaque fois qu’il était confronté à des situations similaires, à chaque fois qu’il avait senti un danger insurmontable approcher et encore aujourd’hui elle se jouait de lui. Alors qu’il était toujours par terre et qu’il entendait le ton presque joyeux de l’inconnu. L’homme s’accroupit devant lui et lui donna rapidement une bouteille d’eau. Il hésita pendant quelques secondes à la prendre, lui n'étant pas encore bien sûre des intentions de ce mec. L'inconnu pouvait très bien se relever comme quelqu'un de mal attentionné qui l’avait sauvé simplement pour mieux se jouer de lui et lui planter un couteau dans le dos à la première occasion. Acquérant sa confiance pour mieux le détrousser. En effet malgré ses maigres ressources, il disposait d’un atout majeur. Un véhicule qui en dépit de son état lamentable fonctionnait tant bien que mal. Dans un monde comme celui-ci où la clé de la survie était d’être toujours un mouvement, posséder une voiture était non négligeable et pour beaucoup source de convoitise. Mais le grand brun ne semblait pas avoir des intentions néfastes et même encore plus semblait être amical.

- Je m’appelle Liam, répondit -il quand le brun lui demanda son prénom après s’être présenté.

Kerwan resta auprès de lui. Il avait l’air perdu, la tête de quelqu’un qui ne sait pas du tout où il est. Il n’était visiblement pas de Spokane mais probablement de Seattle. Quoi qu’il pouvait bien être issu d'une autre ville bien plus éloignée et avoir erré des kilomètres et des kilomètres en quête de ressources diverses. Peut-être que lui non plus n’avait aucun but dans la vie et sillonnait les routes par dépit. Le mec lui demanda soudain s’il connaissait le magasin où il était. Liam encore perdu dans ses pensées ne lui répondit pas directement et quand il voulut le faire l’homme était déjà parti explorer avec un certain entrain les rayonnages alentour. Il revint quelques secondes plus tard, quelque peu défaitiste. Apparemment il n’avait rien trouvé. Mais Liam même si n’ayant aucune certitude se doutait   que ce grand magasin avait bien des surprises à offrir et des vivres à récolter. D’ailleurs Kerwan lui proposa tout de suite après être revenu de se joindre à lui pour explorer le secteur et essayé de trouver des trucs à manger. En gros il voulait que Liam serve d’éclaireur pendant que lui tenterait tant bien que mal de le couvrir. Il réfléchit pendant quelques secondes à la proposition. Il ne connaissant rien sur ce Kerwan à part son prénom qui d’ailleurs pouvait être faux mais ce mec l’avait aidé et dans une certaine mesure risqué sa vie pour lui. Liam était encore reconnaissant bien que la peur était depuis retombée et qu’il se sentait déjà beaucoup plus apte à se défendre  seul. D’un autre côté, le coup de feu qu’il avait malencontreusement tiré quelques minutes plus tôt avait attiré des rodeurs et probablement plus que ce qu’ils avaient rencontré jusqu’à là. Il y avait donc un potentiel danger.

- Je veux bien vous suivre. Je suis déjà allé dans ce magasin y’a quelques années. Mais j’avoue que je n’arriverai pas à m’y retrouver. Mais puisqu’on est deux autant essayé de s’entraider, je vous dois bien ça, Liam lâcha un petit rire puis reprit, par contre il faudra faire discret. J’ai la mauvaise intuition qu’avec le raffut que j’ai fait d’autres mordeurs risquent d’être présent et de nous compliquer la vie.

Liam se sentit quelque peu ridicule. Il venait quand même de donner un conseil à la personne qui l’avait sauvé  et qui semblait être bien plus apte que lui à survivre ? Liam faillit rire de son audace mais n’en fit rien. Il se releva enfin, les jambes toujours un peu flageolantes, l’adrénaline n’étant pas encore complètement retombée puis il saisit la machette qui trainait toujours par terre et ouvrit la marche. Il jeta un bref coup d’œil derrière lui et vit que Kerwan le suivait de très près avec l’œil avisé d’un chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Lun 20 Juin 2016 - 16:05

Pas le bon moment pour faire les courses × ft. Liam X Kerwan

Bon. Les choses allaient peut-être un peu avancer. Mais pour le moment, l'inconnu semblait encore un peu sonné. Il hésita même à prendre l'eau que lui tendit Kerwan. Le grand brun en fut très surpris, d'ailleurs. Lui qui avait toujours été quelqu'un d'assez attentionné et de venir en aide aux gens, ceux-ci pouvaient le prendre comme un ennemi. Le con qui faisait semblant d'être gentil et qui en fait vous prenez par derrière dès qu'il en avait l'occasion. Mais Kerwan était loin d'être comme ça. Et de voir que quelqu'un pouvait hésiter à prendre sa bouteille d'eau l'agaçait un peu. Il ne comprenait pas comment quelqu'un pouvait être hésitant envers lui. Il n'avait pas une tête de con, quand même ? Comme il vit que l'inconnu n'osait pas prendre la bouteille d'eau, Kerwan lâcha un petit soupir et remis alors la bouteille d'eau dans son sac. Ça lui apprenait à être gentil et à vouloir aider... M'enfin.
Il se releva et observa les alentours avant de revenir voir l'homme dont il connaissait enfin son nom: Liam. C'était mieux que rien, vis-à-vis de la réticence de l'homme. Kerwan voyait et ressentait vraiment cette réticence et cela l'agaçait prendre. Il avait porté secours à ce type qui allait se faire bouffer, et même pas un putain de remerciement ? A part cela, Kerwan avait obtenu de la réticence. Il lâcha à nouveau un soupir rien qu'en y pensant.

Le grand brun proposa tout de même à cet inconnu si hésitant d'aller avec lui. Kerwan fut encore plus étonné que ce dénommé Liam accepte. Il avait refusé son eau, mais accepté de l'aider. Kerwan ne comprenait plus rien. Mais au moins, il allait avoir un partenaire éphémère, le temps de faire son shopping. Un petit rictus s'afficha sur les lèvres du grand brun après les paroles de l'autre homme. Il avait l'impression de faire affaire à un enfant qui reconnaissait sa bêtise.
Mais c'était mieux que rien. Lorsque Liam fut "prêt", les deux hommes quittèrent le petit magasin pour se retrouver dans le grand et gigantesque couloir du magasin. C'était pour le moment silencieux, et les deux hommes en profitèrent pour se déplacer vers les commerces suivants. Kerwan suivi alors son compagnon, hache à la main. Au bout d'un moment, Kerwan s'arrêta face à un autre magasin, et le pointa du doigt. Il parla alors assez doucement.

- Rentrons là-dedans ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Lun 27 Juin 2016 - 17:26

Quatre cinq rayonnages avaient dû se succéder. Et toujours rien, pas même des produits frais qui avec le temps avaient pourris pour devenir une matière indéfinissable. Il avait vu ça plusieurs fois, ce processus de décomposition. Se dire que tant de denrées autrefois utilisables étaient perdues lui donnait toujours un pincement au cœur. Surtout dans un monde où désormais la moindre tentative pour trouver de quoi subsister relevait d'une quête effrénée. Pour l'instant ça allait on pouvait toujours compter sur la chasse et les rivières remplies de poissons mais il arriverait un temps où toutes les ressources seraient épuisées, et qui dans un monde figé comme le leur serait là pour les renouveler. Et là ce serait une véritable guerre qui commencerait. Il en était convaincu. Mais il aurait de toute façon tôt fait de mourrir avant de connaître cette nouvelle ère

  Liam regarda discrètement derrière lui, le grand brun le suivait toujours à la trace, tenant  fermement sa hache en main. Au moins si un de ces monstres se pointait il saurait sur qui compter. L'ancien avocat ne savait comment réagir face à cet homme, d'un côté le gars s'était montré très gentil avec lui en le sauvant puis en ne l'abandonnant pas à son sort mais en lui proposant de partager ses ressources. Mais le fait est qu'il ne savait encore rien de ce mec et tout ce qui était inconnu dans ce bas monde était potentiellement faiseur de danger. Mais plus ils avançaient ensembles dans ce long dédale plus il semblait à Liam que Kerwan était tout sauf hostile. Neanmoins il semblait que sa réaction quand il lui avait proposé de l'eau et son refus l'avait quelque peu froissé. Liam avait cru lire une once de colère dans ses yeux et peut-être une certaine déception. Après tout cet inconnu n'avait pas hésité à s'engager dans la bataille et à risquer sa peau pour au final récolter quoi ? Même pas un petit remerciement de la part de celui qu'il avait sauvé. Mais Liam à ce moment là avait été trop sonné pour se conformer aux règles de bonne convenance et se lancer dans des palabres.  
                                                                                                                                    Quelques minutes plus tard Kerwan s'arrêta devant la devanture d'un  autre magasin et proposa tout doucement à Liam de pénétrer là dedans. Celui-ci prit les devants ayant toujours sa machette à porté de main et ouvrit la porte. A peine eût-t-il le temps de passer l'entrée qu'il tomba nez à nez avec un rôdeur en train de se répêtre d'un cadavre, éventrant et bouffant les intestincts de la victime. Liam recula d'un pas surpris puis se ressaisit sentant l'occasion de montrer que finalement il n'était pas totalement un couard. Il s'approcha silencieusement du monstre qui  trop occupé à savourer son festin de chair et de sang ne l'avait pas vu arriver et d'un seul mouvement du bras décapita la créature. Puis il s'intéressa à ce que le m'offrir avait élu comme casse croûte. Le cadavre semblait être encore frai.  Une conclusion s'imposait d'elle même....

"On dirait que nous n'étions pas les seuls ici"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas le bon moment pour faire les courses pv Kerwan Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» [Jour I] Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin ...
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-