Partagez | .
 

 Rest in peace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Rest in peace    Mer 8 Juin 2016 - 0:25

Encore un ravitaillement. Un de plus. Il le fallait bien si le groupe de survivants voulait partir sans avoir à se soucier du matos. La bouffe, l'eau, les soins et les munitions, c'est ce qui était surtout nécessaire à la survie. Cette fois, Leroy avait choisit de traîner Jenna et Lena à sa suite, laissant Shanon et Luke à la planque. Le maçon savait que son compagnon ferait le nécessaire avant de sauter sur a pote de la rousse. Ce n'était pas nouveau après tout, tout le monde devait savoir qu'ils couchaient ensemble. Concernant le chef de chantier, malheureusement, il ne pourrait faire d'extra avec Jenna cette fois puisque la peureuse était avec eux. Il se devait de rester sur ses gardes afin d'éviter tous les dangers mais surtout redoubler de vigilance pour que Lena ne foute pas en l'air les chances de rentrer en vie. Oui, Leroy ne le cachait pas, il pensait la brune totalement incapable. Il se sentait obligé de veiller sur elle comme on surveille un enfant pour qu'il ne marche pas dans une merde de chien. La ramener au camp était primordiale et à chaque fois, elle était revenue en donnant l'impression qu'elle était au bout du rouleau. Pourtant il était là, avec elle et la rousse et ils partaient comme de vrais partenaires, à l'aventure.

- Lena, devant. Jen' suis là. Je couvre nos arrières.

Encore une fois, comme avec les enfants, il prenait la peine de mettre la plus faible en avant pour la garder à l’œil. Bon, certes, cela en faisait également un appât mais au moins, ils ne se feraient pas prendre à revers. Hooker s'était bien garder de faire quelques commentaires quant au comportement de la demoiselle. L'ayant déjà fait sans que ça apporte quelconque changement, il avait laissé tomber, déjà gavé. Il s'était contenté d'attendre le jour où elle changerait ou, tout simplement, elle mourrait. Le colosse n'étant évidemment pas sans cœur, il aurait eu un pincement, surtout par rapport aux filles restantes qui perdrait une amie proche et puis, fidèle à lui-même, il se rappellerait que le monde d'aujourd'hui ne répondait qu'à la loi du plus fort avant de reprendre le cours de sa nouvelle vie de vivant. Revenant à la réalité, l'homme tapota l'épaule de la rousse devant elle pour lui montrer la direction à suivre. D'abord à gauche puis encore à gauche deux rues après. Quelques jours auparavant, avec Shanon, ils avaient découvert un petit commerce. Il s'était promis d'y aller pour voir ce qu'il contenait et si c'était utile.

Entendant un mouvement, le géant se redressa et se mit en position défensive pour observer les alentours. Du coin de l’œil, il observa que ses deux camarades s'étaient aussi arrêtées. Relevant le couteau qu'il avait trouvé quelques mois auparavant, Leroy laissa son regard se poser sur l'environnement avant de voir ce qui le préoccupait. Un infecté. S'il y a bien une chose qu'il avait comprit depuis le début de l'Apocalypse, c'est que les personnes malades devaient être éliminées. Prenant son courage à deux mains, le leader s'approcha petit à petit, siffla la chose qui avait le ventre ouvert et quelques boyaux sortant. La monstruosité se dirigea de son pas lents jusqu'au maçon qui lui enfonça à plusieurs reprises sa lame dans le crâne. Il laissa le cadavre s'écrouler pendant qu'il essuya son arme sur le t-shirt. Il fouilla le macchabée mais rien d'intéressant si ce n'était des pièces de monnaie. L'homme les récupéra pour le fun et revint vers ses compagnes, petit sourire aux lèvres.

- J'vous offre à boire ? J'dois avoir trois dollars.

Faisant signe de la tête qu'il fallait reprendre la route, Leroy se gratta la gorge avant d'emboiter le pas. S'il y avait un infecter, c'est que d'autres se trouvaient dans les parages. Inutile de rester à découvert et de servir de potentielles cibles. Un coup d'oeil devant lui et l'homme profita de la vue, examinant paisiblement la silhouette de la rousse. Un péché mortel à regarder mais ô combien agréable. Il se cogna le genou contre une poubelle et serra les dents en priant que rien ne se passe. Il compte jusqu'à trois. Pas de râle rauque. Safe zone. Il fallait avancer plus vite dans le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rest in peace    Jeu 9 Juin 2016 - 9:12

    Est ce qu’elle était satisfaite ? Clairement pas. Après s’être retrouvée à tenir la chandelle entre Luke et Shannon lors de leur dernière sortie, voilà que son escapade avec Leroy – qu’elle pouvait savoir fort sympathiques – était mise à mal par la présence de Lena. Jenna savait bien que la blonde ne se rendait absolument pas compte que plus personne dans la bande ne pouvait la blairer. Son attitude naïve, peureuse, tout les exaspérait. Et pire que ça, c’était la seule qu’il fallait avoir constamment à l’oeil. Les autres étaient plus ou moins capables de se défendre et de se sortir d’une situation compliquée. Lena, elle… C’était un peu comme un enfant, qu’il fallait constamment surveiller et protéger, et c’était plus que fatiguant à la longue.

    Donc voilà qu’ils se retrouvaient en garde de la blondinette, et le soupir de dépit que Jenna avait poussé en disait long sur son état d’esprit. Elle laissait Leroy gérer les opérations, parce qu’elle n’avait absolument pas envie de s’encombrer des détails logistiques et de la protection des deux autres. Elle était placée au milieu de la file, Lena devant elle, Leroy derrière – et c’était meme pas étonnant – et suivait l’itinéraire qu’il lui indiquait. Obéir bêtement, voilà ce qu’elle avait prévu de faire aujourd’hui. Etait-ce une preuve que son tempérament de feu s’apaisait légèrement ? Loin de là. C’est juste que ce jour là, elle n’avait pas envie d’aller à la confrontation.

    Ils s’arrêtèrent. Enfin Lena s’arrêta la première, et Jenna l’imita, tendant l’oreille pour entendre un son qu’ils commençaient à un peu trop bien connaître, si bien qu’ils commençaient même à s’y habituer. Lorsque l’infecté se présenta à eux, la rouquine fit un pas en avant, mais fut prise de court par Leroy qui s’avançait déjà vers lui, avant de le dézinguer assez proprement. Puis il revint vers elles, avec son petit sourire blagueur et la phrase qui allait avec. Jenna lui rendit son sourire.

    - Déconne pas, je pourrais tuer pour un Sprite bien frais je crois.

    C’était vrai. C’était des trucs cons de ce style qui lui manquait. Les sodas bien frais tout droit sortis du frigo d’un commerçant, un hot-dog acheté au coin de la rue, du pop corn caramélisé en allant matter un film. Des trucs absolument futiles, mais qu’elle savourerait carrément si ça lui était possible maintenant.

    Ils reprirent la route, et elle sentit le poids du regard de son compagnon dans son dos. Un sourire au coin des lèvres, elle leva les bras pour aller resserrer sa queue de cheval, allongeant légèrement sa silhouette par la même occasion, veste et t-shirt se relevant un peu pour dévoiler quelques centimètres de peau. Il se cogna dans une poubelle et son sourire s’accentua avant qu’elle ne tourne la tête l’air faussement énervé contre lui d’avoir fait tant de bruit.

    Elle fit signe à Lena de presser un peu le pas, et serra les dents. Elle sentait la blonde trembler de là où elle était, et ça lui sortait par les yeux. Il ne restait plus qu’une rue à traverser pour arriver à leur objectif, et c’était presque fait. Il n’y avait pas de signes de rôdeurs, et c’était tant mieux. Elle n’avait pas vraiment envie de se battre avec Lena dans les pattes.

    - C’est là, c’est ça ? Dit-elle en pointant du doigt une petite échoppe.


Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rest in peace    Mer 15 Juin 2016 - 17:20

Alors qu'ils avaient repris le chemin du lieu convoité, Jenna s'était amusée à aguicher Leroy. Ce dernier sourit et c'est ainsi qu'il s'était cogné le genou. Forcément, elle parvenait à le déconcentrer. Pressant le pas, il n'hésita pas à glisser les doigts sur le dos de la demoiselle pour la faire avancer un peu plus. Au bout du compte, ils arrivèrent à destination. Une droguerie doublée d'une petite épicerie de quartier. Probablement un nouveau concept comme il en naissait par poignée jour après jour aux États-Unis.

- Ouais, c'est ce truc là. Sha pense que c'est viable. Ça mérite largement le coup d'oeil. Et puis, tu voulais un Sprite, non ?

Évidemment que ça valait le coup. Pour une fois qu'il acceptait volontiers de suivre un conseil. Et puis, s'ils avaient de la chance, ils repartiraient avec des médocs, peut-être de la bouffe et qui sait, le patron se trouvait être un fou de la gâchette donc ça voudrait éventuellement dire munitions ou arme, voire les deux. Remontant la courte fil, le maçon repoussa la pleureuse, ni délicatement ni violemment. Il la fit prendre place en arrière. Ce serait con qu'elle foute tout en l'air maintenant. Avançant d'un pas, il se mit à observer les alentours, notant chaque endroit où se percher si besoin, chaque possibilité d'évasion. Tranquillement, l'homme tira son Glock de sa ceinture et se mit à compter les balles de son chargeur. Sept, ni plus, ni moins. Pourvu que les patrons du store aient des balles dans leur épicerie à la con. Alors ouais, il ne savait pas si à Seattle, les lois sur les armes étaient pareilles que dans d'autres États mais il était persuadé d'avoir vu quelques commerces en vendre, bien qu'en infime quantité. Un regard vers Jenna et l'homme lui fit comprendre qu'il s'engagerait dans la ruelle, les laissant en retrait quelques minutes. Le colosse s'avança prudemment, quittant la couverture que lui offrait l'angle de bâtiment qu'occupaient encore les femmes.

Le blond s'avançait à pas lent bien que crispé à l'idée d'être ainsi exposé. Arme en avant, muscles tendus, respiration lente, l'homme osa, au bout d'un moment, taper dans la taule d'une voiture abandonner, comme s'il frappait dans un gong, annonçant le début du jeu. Une. Deux. Trois... Rien. Comme s'il respirait à nouveau, Leroy se redressa et rengaina son arme. Cette fois encore, il fit l'état des lieux pour assurer les issues de secours. Devant lui, une échelle, le genre fait spécialement pour les issues de secours en cas d'incendie. Reculant, il siffla pour faire comprendre à ses coéquipières que la voie était libre.

- Bon, faut qu'on trouve un truc pour monter là-haut. Ça nous servira de sortie si jamais y a besoin. Du coup... Faut qu'on trouve le moyen d'entrer dans le magasin et on prend le nécessaire.

Hooker s'approcha de la porte d'entrée du commerce et tenta de la pousser, comme s'il espérait que le mécanisme s'enclenche. Rien. Sur ses gardes, le maçon commença à faire le tour vers la gauche, espérant trouver une vitre cassée, une porte ouverte, même à moitié, pour pouvoir pénétrer les lieux et atteindre le but désiré. Les ressources. Levant un instant les yeux au ciel, le mastodonte grimaça, un ciel gris les surplombait. Pourvu qu'il ne pleuve pas, cela compliquerait la tâche et revenir à la baraque en serait que plus difficile. Pourtant, pas le moment de s'attarder sur ces choses là. Il était temps d'entrer.



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rest in peace    Mer 15 Juin 2016 - 22:50

    Jenna leva les yeux vers la façade. Est ce qu’elle était déçue ? Un peu. Sans savoir pourquoi, elle s’était attendue à un truc un peu plus… Fun, avec un peu plus de challenge. Pour l’instant c’était un peu trop simple, un peu trop gentillet. Est ce que ça se voyait ? Totalement, mais pour faire bonne figure, elle sourit à Leroy, et fit un mouvement de tête. Ouais, si elle trouvait du Sprite, ça vaudrait tout les emmerdements du monde.

    Leroy remonta la file, et lorsqu’il passa à côté d’elle, elle lanca la main pour lui pincer une fesse, un sourire mutin sur les lèvres. Le chat et la souris. C’était ce qui les caractérisait, et souvent les rôles s’inversaient, jusqu’à ce que ce soit leurs corps qui s’inversent dans leurs danses endiablées. Mais l’heure n’était pas à ces divaguations de l’esprit, elle devait rester concentrée sur la mission qui leur incombait, à savoir ramener de quoi faire vivre leur petit groupe. Elle ne laissa pas Lena prendre la queue du cortège, c’était bien trop dangeureux que de risquer qu’elle fasse un faux pas, ou appuie sur une gachette un peu trop sensible en entendant un bruit derrière elle. Non, Jenna fermait désormais la marche, et c’était bien mieux comme ça.

    Elle croisa le regard de son compagnon, et attrapa doucement le bras de Lena pour la stopper. Jenna déglutit. C’était étrange, mais elle n’était jamais bien tranquille lorsque le maçon disparaissait de son champ de vision. Et ça l’énervait, par ce que la seule personne avec qui elle vivait ça normalement, c’était Shannon, qui était presque une sœur pour elle, qu’elle avait dans la peau jusqu’à l’os. Alors que Leroy, c’était quoi ? Un gars avec qui elle aimait bien s’envoyer en l’air, non ? Pas plus n’est ce pas ?

    - J’aime pas sortir Jenna, j’me sens pas à l’aise dehors, tout ces trucs me font flipper.

    - Parce que tu crois que nous ça nous fait plaisir ?

    - J’ai pas dit ça, mais vous etes tellement plus à l’aise...

    - Ptain tais toi. Juste tais toi.

    Elle n’arrivait même plus à être à peine sympa avec elle. Elle lui sortait littéralement par les yeux. Heureusement que Leroy revint vers elles, ça l’empechait de l’étriper sur place. Elles rejoignirent le maçon, et Jenna leva les yeux vers l’échelle de secours. Ça c’était pas compliqué, elle avait repéré une grosse benne à ordures à l’angle de la rue. Avec Lena, elle la déplacèrent pour la mettre juste sous l’échelle, de telle manière qu’elle leur était désormais accessible.

    A son tour, Jenna s’approcha de l’entrée. Ca semblait compliqué de penetrer la dedans. La porte était bien fermée, verrouillée même, et elle ne voyait pas vraiment de possibilité de contourner. Jenna soupirait, et tourna la tête vers Leroy pour sentir en lui du soutien, lorsqu’un bruit fracassant de verre la fit sursauter et s’accroupir dans la même seconde. Elle releva la tête pour tomber sur une Lena toute fière d’elle. Ne comprenant pas tout de suite, elle tourna le regard, et vit la vitrine gauche éventrée.

    Cette conne venait de balancer un truc bien lourd contre le verre, le faisant éclater. Et elle était fière d’elle.

    - Retiens moi. Je vais la tuer.

    - Mais vous cherchiez une entrée, maintenant y’en a une.

    - PUTAIN MAIS QU’ELLE EST DEBILE !



Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rest in peace    Jeu 16 Juin 2016 - 1:09

Les filles avaient vite réagis à la demande de Leroy, soit celle de trouver de quoi accéder à l'échelle de secours. Une benne à ordure comme aide et l'équipe repartait en chasse d'une ouverture. Jenna faisait comme le maçon, elle cherchait une solution au problème présent. Un grand bruit retenti non loin des deux survivants et comme la rousse, le colosse se mit en garde, il tira même son arme et le pointait vers la source du problème. D'abord ébahit, s'attendant à trouver quelques macchabées, il prit du temps avant de comprendre qu'en fait, c'était Lena qui venait de "trouver la solution". Serrant les dents, Roy se retint d'exploser de rage, se retint d'insulter l'idiote. Il regrettait de l'avoir emmené. Pourtant, ce fut la rousse qui inquiétait l'homme. Dans un geste puissant, il passa le bras autour de sa taille et la bloqua contre son torse pour l'empêcher de sauter à la gorge de son amie. La réponse de Lena ainsi que la réaction de Jenna fit comprendre qu'il était temps d'agir. La pleureuse fit une moue agacée. Elle offrait aux aventuriers une entrée et ils trouvaient encore le moyen de lui en vouloir. Vraiment, est-ce qu'elle était aussi débile qu'elle le montrait ? Tranquillement, le blond rangea son arme à sa ceinture et colla ses lèvres sur la nuque pâle de la femme aux cheveux de feu, la serrant toujours plus pour tenter de la calmer, contrôlant de même sa propre colère. Relâchant son étreinte, il s'approcha de Lena et l'attrapa à la mâchoire, crispant les doigts de sorte à laisser des marques rouges sur ses joues.

- Tu sais à quel point t'es idiote ?! Tu sais à quel point tu pourrais nous avoir mis en danger ?! Je devrais te tuer pour cette stupidité !

Libérant sans ménagement le fin visage, il repoussa au passage la jeune femme avant de s'approcher de la nouvelle ouverture en grimaçant. Vraiment, qu'elle était con quand elle voulait... Et puis, l'ouverture était encore plus dangereuse maintenant à cause du verre cassé... Enlevant sa veste et l'entourant autour de son bras, Leroy entreprit de débarrasser la porte des morceaux. Oui, cela ferait aussi du bruit mais ils n'étaient plus à ça près... Quoique... Tendant l'oreille en direction du magasin, aucun grognement suspect ne se fit entendre, pas un grognement qui disait que les bouffeurs-de-vivants rôdaient dans le coin. Après le nettoyage, le blond entra dans l'établissement. Il secoua sa veste pour la défaire des derniers éclats et la repassa sur ses épaules, grimaçant quand les échardes transparentes s'enfoncèrent dans ses épaules. Merde, pas bien secouée. Tant pis, il demanderait à Luke ou à Jenna de s'en occuper.

En ressortant, il soupira. Oui, ça allait, y avait rien. Du moins, pas de leur côté. En descendant son sac à dos, Leroy l'ouvrit et sortie sa lampe torche, l'essaya et laissa finalement le faisceau de lumière éclairer l'intérieur du bâtiment.

- Bon. Lena, pour éviter que tu fasses d'autres conneries, tu passeras après Jenna. Comme ça, elle aura pas envie de t'égorger. Je serai derrière toi. On prend le nécessaire. Kit de premiers secours, médocs en tout genre, a bouffer, balles et armes. Tout ce qu'il y a d'utiles. Et des capotes, parce que je pense que Luke et Shanon sont en train de finir les dernières.

Petite pause à cette pensée en se disant qu'il en mettrait de côté pour la rousse et lui. Et puis, il revint à la réalité. C'était pas le moment de s'imaginer au-dessus de la jeune femme, dans une ronde endiablée. Laissant les femmes s'avancer, le colosse s'éloigna après qu'elles se soient mise à la recherche de denrée. Au lieu de rester du côté de la droguerie, il préféra se diriger vers l'épicerie, farfouillant ici et là. Des bonbecs, des biscuits, pas mal de choses dans les étalages. L'endroit n'avait pas été pillé et s'il l'avait été les gens s'étaient du minimum avant de s'en aller. Mais pourquoi dans ce cas ? Toujours rien d'alarmant. En parcourant les différents frigo, l'homme tomba sur différentes boissons. Le strict nécessaire qu'il avait dit mais voilà, la boisson de la rousse lui faisait de l’œil. Râlant intérieurement, il craqua et prit une petite bouteille, la cachant au fond de son sac à dos pour lui offrir plus tard. Revenant à l'essentiel, il parcouru les rayons. Du riz, des pâtes, du pain. Des bonbonnes de gaz pour le réchaud de camps, des rations de survies. Ce truc était-il un magasin pour survivaliste ? Si c'était le cas, ils avaient touché le jackpot ! Des rations ici et là, en veux-tu, en voilà !

Son sac déjà plein, l'homme revint jusqu'aux coéquipières du jour puis se dirigea vers le dépôt, se demandant ce qu'il y avait derrière, pendant qu'elles finissaient. Il semblait y avoir un bruit suspect, mais il n'en était pas sûr et l'oreille collée contre la porte ne suffisait pas à dire s'il devenait parano ou non. Peut-être des rats se baladant entre les différents cartons. Cela valait-il le coup ? Leroy n'en était pas du tout certain, c'est pourquoi il ne prit pas la peine d'en parler aux femmes. Il revint d'ailleurs vers elle, mains sur les lanières de son sac, lampe à la bretelle.

- Bon, c'est bon ou vous voulez fouiller encore un peu, sait-on jamais, si on découvre un truc bien.

Une arme de préférence, se disait-il. C'était toujours ça de gagner et ce serait un véritable trésor. Balançant de nouveau un regard vers la bouffonne du groupe, il se détourna bien vite pour qu'elle ne se mette pas à pleurer à cause du mépris qu'elle pourrait apercevoir.



Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rest in peace    Jeu 16 Juin 2016 - 22:15

    Alors qu’elle s’apprêtait à sauter sur Lena, elle se sentit fermement empoignée à la taille, et embrassée dans la nuque. Ca ne la calmait pas complètement, mais ça l’apaisait légèrement, si bien que lorsqu’il la lâcha, elle ne se jeta pas sur son idiote de copine, et laissa Leroy s’en charger, alors qu’elle fulminait dans son coin. Elle le laissait gérer le problème Lena, et c’était bien mieux comme ça, vu la rage qu’elle sentait couler dans ses veines.

    La rouquine et la blondinette entrèrent dans l’épicerie à la suite de Leroy, et il distilla ses ordres aux filles. Donc Jenna passait devant. Elle fit la moue, et en même temps, ça l’arrangeait bien aussi. Elle pourrait se défouler en premier s’ils croisaient une présence peu hospitalière. Elle eut un sourire en coin et se mordit les lèvres en regardant Leroy, sachant très bien que lorsqu’il parlait de protections, il ne pensait pas uniquement à Shannon et Luke. Et elle trépignait intérieurement à l’idée de s’en servir à nouveau.

    Mais l’heure n’était pas à ces divagations, il était temps de se mettre en recherche de ce qu’on pouvait trouver d’interessant dans cet endroit. Leroy disparu du coté de l’épicerie, et elle le laissa s’occuper de tout ce qui était comestible. De son côté, ne s’occupant pas une seconde de Lena, elle farfouillait dans les rayons de la droguerie, passant d’abord du côté des outils. Une masse de belle taille trônait dans un rayon. Ca allait etre un peu lourd, mais au pire, elle la confirait au colosse qui la manierait bien mieux qu’elle. Quelques outils – ça pouvait être utile pour se barricader, ou pour réparer un véhicule -, du duck tape, et d’autres petites choses plutôt sympa.


    Leroy revint vers elles, puis se dirigea vers le dépôt. Ramassant ainsi quelques objets, dont une belle collection de paquets de préservatifs, histoire de refaire le stock, elle avait le nez dans les rayons quand une petite voix l’interpella.


    - Heu Jenna… J’pense que tu devrai voir ça...

    - Putain mais qu’est ce que t’as enc...

    La rouquine releva le nez, et se retrouva bouche bée. Pourquoi ils n’avaient pas pensé à ça en entrant ? Derrière le comptoir du gérant, une superbe armoire en verre avec trois armes à vendre. Un revolver, un fusil de chasse, et un fusil à lunette. Jackpot. Et sous le comptoir, un petit espace avec des cartouches.

    - Leroy ! On a touché le pactole !

    Là, elle savait que ça allait lui redonner un petit peu de sourire. Elle en tout cas, ça lui faisait oublier la connerie de Lena. Ils allaient pouvoir s’armer un peu plus confortablement, et c’était plutôt sympa.



Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rest in peace    Mer 22 Juin 2016 - 18:09

L'homme était retourné vers l'espace fermé qu'était la réserve. Les bruits derrière ne semblaient pas être les râles rauques ou des pas désorganisés. Pas ce qu'ils avaient l'habitude d'entendre donc. Alors pourquoi pas ouvrir et voir ce qu'il y avait comme trésor non trouvé ? Alors il posa son sac à terre et entreprit de jouer avec l'interrupteur. C'était chiant, ce genre de rideau métallique et maintenant qu'il n"y avait plus de courant dans la ville, comme partout ailleurs sans doute, ce serait compliqué à bouger. Et puis, pour le mode manuel, il fallait généralement avoir la clé qui déverrouillerait le lieu saint. Il en avait vu, des tonnes de trucs dans le genre, que ce soit dans les garages de baraques ou dans d'autres magasins. Faisait chié quand même. Récupérant la lampe torse accroché à la hanse de son sac à dos, Leroy se mit à chercher l'endroit où il y avait la petite serrure magique. Peut-être que la casser à ce niveau suffirait à débloquer la chose. Ou peut-être pas. Quitte ou double, qu'on disait, non ? L'homme fouilla dans son sac et sorti un couteau de cuisine trouver lors de son premier ravitaillement avec Jenna. Le colosse roula des épaules, comme s'il cherchait à puiser de toutes ces forces, comme s'il s'apprêtait à affronter Goliath en personne. Nah. C'était lui Goliath et ce maudit verrou serait David. Il comptait bien refaire l'histoire biblique et David se ferait exploser. Aussi, il inséra la lame pour tenter de dégager le blocage, forçant autant que possible jusqu'à ce que le fin métal du couteau casse. Bordel ! Ok ! Goliath 0, David 1. Il ne laisserait pas tomber aussi facilement. Un instant il regretta de ne pas avoir emmener le pied de biche qui traînait à la planque, ç'aurait été plus facile et défoncer le rideau d'alu'. Puis, vint à Roy l'idée d'aller fouiller dans les quelques voitures qui prenaient racines dehors. Il y aurait probablement un crique dans l'une d'elle ou...

Ou rien. L'attention du chef de chantier fut happé par l'appel de la rouquine. Haussant un sourcil, il se leva pour aller voir quel était le pactole en question. Il essuya paisiblement les mains sur son jeans en s'approchant du duo féminin et il ne pu que constater que Lena se trouvait avoir une légère point de fierté. Surpris mais sans plus, Hooker posa son regard sur la trouvaille et se mit à sourire, plutôt content. Des armes. Des armes et des balles. Que demander de plus ? Se tournant vers la blonde, le maçon se mit à ricaner.

- Ben alors petite souris ? C'est pour ça que t'es toute fière ? Bravo, tu rattrapes bien ta connerie.

L'homme tapota la frêle épaule puis revint à la rousse. Il ouvrit sa bouche un instant prêt à lui donner un ordre mais se laissa avoir par ses yeux. Il n'avait jamais pris le temps de regarder plus en détails cette femme aux cheveux de feu. Pourtant, son corps, il le connaissait quasiment par coeur, mais son visage restait un mystère. D'un coup, il se râcla la gorge et retint un sourire gêné. Pourquoi observer la jeune femme l'avait bloqué d'un coup, sans explication ? Se reprenant, l'homme jeta un coup d'oeil rapide au butin inaccessible pour le moment.

- Ça, c'est une mission pour toi. Mais avant de les récupérer, fais gaffe. On sait pas si l'alarme est encore active, peut-être un générateur de secours, qui sait, ou un truc indépendant. Demande à la pl... Lena de couper le courant, pour plus de sécurité. Je vais dehors essayer de trouver de quoi nous ouvrir l'accès à la réserve. Deal ?

N'attendant pas vraiment de réponse de la rouquine, Leroy lui tapota doucement la joue, un geste presque amical qu'il utilisait rarement, une sorte de récompense à une bonne action. Somme toute, il s'agissait d'une véritable marque d'affection. En revenant près de la pleurnicheuse, l'homme eut envie de lui sortir un "Bouh !" injustifié mais préféra lui offrir un sourire de satisfaction. Comme quoi, elle ne pouvait pas être totalement inutile par moment. Tranquillement et prudemment, le maçon quitta l'établissement pour se diriger vers les carcasses d'auto abandonnées ici et là. Ses années de délinquance lui revinrent et c'est un sourire amusé qui naquit sur ses lèvres. Que ça faisait du bien de vivre dans un monde pareil. Il avait fait tellement d'efforts pour correspondre à ce que souhaitait la société d'avant. Un mec qui faisait métro-boulot-dodo. Un mec qui n'avait pas d'histoires et ainsi de suite. Bref, il avait fait en sorte de rentrer dans le moule pour se faire accepter mais là... Ce monde apocalyptique... Il se sentait enfin libre d'être lui-même.

Pendant qu'il jouissait du bonheur d'être finalement redevenu un de ces "voyous", il en profita pour ouvrir quelques voitures. Il l'avait fait pendant tellement longtemps que ça revenait tout seul, comme s'il refaisait du vélo. Au bout de la quatrième voiture, il trouva enfin ce qu'il voulait. Il avait ouvert le coffre et là trainait les outils nécessaires au changement de pneus, de quoi avoir accès aux denrées protégées. Un peu plus d'armes, un peu plus de balles, de nourritures et tout ce qui allait avec. Mais voilà. Il fallait qu'il y ait une couille dans le potage, une énorme même. Celle-ci ressemblait à une bonne cinquantaine de têtes aux visages à moitié couvertes de sang ou arrachées. Les monstruosités se ramenaient. Dans un réflexe improbable, Leroy se cacha derrière une caisse et pesta silencieusement. Il était la rue après le magasin, il ne lui faudrait pas longtemps avant de retourner vers ses collègues mais la horde allait dans la même direction que lui. Soufflant, il se mit à foncer vers le lieu de ravitaillement avant en faisant bien attention à ne pas être visible pour les goules.

A la fin de son sprint, il glissa et s'étala de tout son long dans le magasin, à l'entrée ou Jenna attendait de pouvoir récupérer les armes.

- Oh putain...

L'homme resta étaler un moment, le temps de respirer profondément et de reprendre un rythme cardiaque correct. En relavant ses yeux clairs sur le visage de la survivant, il grimaça et s'humidifia les lèvres avant de prendre la parole. Il se redressa en soufflant de douleur, la chute n'avait pas fait du bien mais il s'en remettrait.

- Une horde, dans la rue derrière. Où est Lena ? Faut pas qu'on traîne. Si elle se plante pas dans les boutons, elle coupe l'alarme, on prend les flingues et on reste planqués à l'arrière, le temps que les machins dégagent, si elles dégagent un jour... Sinon on se casse maintenant. On a de quoi faire pour un moment. Faut pas qu'on prenne de risques inutiles non plus.

Un instant, le colosse se mit à réfléchir rapidement. Pouvoir chopper les armes seraient tellement plus bénéfiques que partir sans eux... Tout dépendait de la capacité de la blonde à couper le courant maintenant. Se redressant il soupira, serra les dents et délivra enfin sa décision.

- Va falloir qu'on compte sur elle. Si elle se rate pas, pas d'alarme et a nous le jackpot. Si elle se foire, on a intérêt de la récupérer fissa et de se tirer. Je vais faire le guet à l'entrée et m'assurer qu'on ne risque rien, ok ? Mon sac à dos est au fond, faudra qu'on pense à le récupérer.

Offrant cette fois un sourire à la femme, il lui piqua sa batte et alla se placer à l'entrée comme convenu, afin de veiller sur l'avancée de la troupe de mi-vivants-mi-morts. C'était dans ce genre de moments que les héros se découvraient des pouvoirs, parce que la pression de la défaite se faisait de plus en plus forte. Avec un coup de pouce du Destin, peut-être que les macchabées tourneraient les talons et iraient emmerder d'autres survivants, des nazes qui finiraient boulottés. Pourtant, malgré leur marche à deux à l'heure, les bouffeurs d'humains semblaient décidés à venir les emmerder eux. Bordel, pourquoi fallait que ça tombe quand ils se tapaient Lena ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Rest in peace    Aujourd'hui à 11:38

Revenir en haut Aller en bas
 

Rest in peace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» SUPPRESSIONS ► rest in peace
» Timothy Ainsworth • we are the best so screw the rest
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream
» Peace, man !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-