Partagez | .
 

 Wall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Wall   Dim 5 Juin 2016 - 3:28

Nathaniel inspira l'air frais qui entrait par la fenêtre abaissée de la voiture. Ses poumons s'emplirent jusqu'à craquer, puis il expira profondément. Une légère odeur de nature printanière baignait l'habitacle. Au-dehors, le pollen voletait dans la brise, et un ciel uniformément bleu les surplombait. Bientôt, l'été serait là. Plus que quelques semaines à patienter... Il avait un peu de mal à se dire que le temps était passé si vite. Cela faisait déjà quatre mois qu'il avait perdu Allison, et il avait encore l'impression que ce n'était qu'hier... Pourtant, même si le manque était encore cruel, et la douleur présente, il avait été de l'avant. Il survivait, pour ses enfants, pour sa mère. Et pour les membres du groupe auxquels il s'était lié, depuis le temps.
Une solide amitié le liait désormais à Dwight. Ils s'étaient rapidement bien entendus, et les choses avaient évolué de telle manière qu'ils dirigeait le petit groupe de survivants à deux. Le cascadeur ne s'était jamais vu comme un leader ou même un premier lieutenant, mais il fallait avouer que les choses se faisaient naturellement. Ce jour-là, ils étaient partis pour mener à bien un projet de renforcement de leur foyer. Les grilles retenaient les morts qui venaient traîner dans le coin, heureusement peu nombreux, mais les empêcher de voir à l'intérieur du jardin aurait été encore mieux... D'où l'idée d'aller récupérer des panneaux de bois afin de renforcer les clôtures et de cacher le terrain à la vue de tout intrus, vivant ou mort.

Il fut interrompu dans ses pensées par Jess, qui sauta sur ses genoux pour passer son museau par la fenêtre. Avec un grommellement contrarié, il la repoussa la chienne qui se rassit entre ses pieds. Ils étaient un peu coincés comme ça tous les deux, mais il n'avait pas voulu prendre de risque en l'installant à l'arrière du pick-up. De toute façon ils arriveraient bientôt à destination, un magasin de jardinage situé en bordure d'une petite ville. Ils pouvaient avoir bon espoir que l'endroit n'ait pas encore été trop visité et pillé. Après tout, qu'est-ce qu'il y avait à en tirer ? À part du matériel pour se fortifier un peu et se constituer un domicile de qualité, bien sûr...
Nathaniel se tourna vers Dwight qui conduisait. Il n'avait pas spécialement envie de la jouer façon gamin impatient, à demander « quand est-ce qu'on arrive ? ». D'autant que ce genre de notion était devenue très aléatoire. Tout dépendait des incidents et des obstacles qui pouvaient se trouver sur la route... Heureusement pour eux, leur trajet s'était déroulé sans encombres. Plus vite ils auraient ce qu'ils étaient venus chercher, plus vite ils pourraient rentrer au bercail. Depuis qu'il s'était installé dans ce groupe avec sa famille, le cascadeur se sentait étrangement tiraillé. Au plaisir de sortir et de prendre des risques se mêlait le sentiment pressant d'être auprès des siens pour les protéger. Encore un peu et il aurait parié qu'il finirait avec des personnalités multiples...


« Tu crois qu'ils seront capables de se défendre si un truc tourne pas rond en notre absence ? Sans rire, Dean et Cody... avec des flingues contre les macchabées... ?

Il fallait se rendre à l'évidence, les deux amis étaient sans doute les plus capables de défendre leur foyer. Et comme par hasard, ils étaient tous deux de sortie. Probablement parce qu'ils étaient les plus capables en matière de ravitaillement, l'un n'allant pas sans l'autre, évidemment... Nathaniel poussa un petit soupir en s'accoudant à sa portière. De sa main libre, il alla caresser la tête de Jess qui l'observait avec la langue pendante sur un côté de la mâchoire. Au moins, il se consolait en se disant que la position isolée de leur refuge leur avait jusque-là porté chance, et que personne n'était encore venu leur chercher des ennuis.
Ils devraient sans doute considérer ce facteur pour les futures améliorations de leur foyer. Penser à mettre en place une sorte de vigie ou de poste de surveillance pour voir un peu plus loin. Quelque chose de peu voyant... Il faudrait y réfléchir. Plus le temps passait, plus les projets se mettaient en place pour leur fournir une qualité de vie optimale. Et surtout, une sécurité qui soit la meilleure possible. Le cascadeur avait toujours été un bon dormeur, mais depuis la mort de sa femme il lui arrivait de se réveiller en pleine nuit et d'éprouver le besoin urgent de faire le tour du propriétaire pour s'assurer que tout était en ordre, qu'ils étaient en sécurité, et d'aller vérifier si sa mère et les jumeaux étaient toujours là. Savoir qu'il pouvait dormir sur ses deux oreilles serait vraiment rassurant.


- Va falloir trouver un moyen de pallier à tout ça. Avec les beaux jours, on aura le temps de s'atteler aux chantiers, et on a du pain sur la planche ! »

Son regard bleu se fixa sur la route. Si ce qu'ils avaient repéré sur la carte était exact, ils arrivaient. En espérant ne pas rencontrer d'ennuis...


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Wall   Dim 5 Juin 2016 - 20:37

Dwight souriait, c’était devenu rare ses derniers temps. Son cœur était lourd depuis le départ de Fawn, il avait l’impression que chaque personne à qui il tenait réellement finissait par disparaitre pour le laisser seul. En premier c’était Leah qui n’avait survécu que quelques mois, laissant un vide au Norvégien. Sa sœur lui en aura longtemps voulu et c’est pratiquement laissé mourir suite à ça. Dwight a dû regarder la situation se dérouler devant ses yeux totalement impuissants. Il avait eu envie de se tuer de tout laisser en plan, de raccrocher son tablier de chef de faction et laisser tous les autres gérer. Partir pour ne jamais revenir, marché tout droit jusqu’à mourir d’épuisement. Cependant, il n’a rien fait de tout ça, simplement parce qu’une petite brune du nom de Fawn l’en a convaincu, lui disant que la vie était belle, qu’elle serait toujours là pour lui. Et tout un tas d’autres choses qu’il a fini par croire. Il a eu du mal à se relever suite à la mort de sa sœur. Le cheminement avait été long et semer d’embuche. Alors qu’il était prêt à reprendre les reines de sa vie, la brune lui avoua qu’elle voulait repartir à la conquête de son frère. Maintenant qu’il allait mieux, il était temps pour elle de repartir.

Il l’avait remercié d’avoir fait autant pour lui et la faction. D’avoir donné des précieux conseils concernant les fruits et légumes qu’ils cultivaient désormais dans le jardin. De lui avoir apporté assez de soutien pour surmonter les épreuves qu’il avait dû endurer et du temps passé avec eux. Il n’avait pas pleuré son départ, simplement parce qu’elle lui avait dit au revoir et non pas adieu. C’était peut-être stupide, mais elle avait l’espoir qu’un jour, elle revienne parmi eux et qu’il puisse enfin la retrouver et la serrer dans ses bras.

Il pensait à tout ça alors qu’il était en train de conduire la seule femme de sa vie qui ne l’avait pas encore quitté. Sa voiture de rêve qu’il s’était offert peu de temps avant l’épidémie. Le véhicule était un des plus chers du marché, il avait une consommation moyenne en proportion de sa taille. Bref, il était vraiment parfait. Du moins c’était sa façon de voir les choses, alors que les mains du Norvégien tenaient le volant avec délicatesse et fermeté, il regardait son compagnon de route et son chien. Il avait fait le choix de laisser Tasta et Skøll, au moins, il y avait des chiens de garde pour la maison. S’il se passait quelques choses, il savait que ses deux chiens protégeraient la maison. Nathaniel lui fait part de ses inquiétudes concernant les deux boulets de la maison. Dwight soupira avant de lui répondre avec le plus de sérieux possible, ce qui était un peu compliqué vu la question de son ami.

- Ne t’en fait pas Nath ! Il n’arrivera rien à tes enfants. Mais je n’ai toujours pas autorisé Dean et Cody de prendre une arme à feu, ils seraient capables de se faire mal tout seul, tu ferais mieux de compter sur ta mère pour défendre la maison. Puis franchement, tu te fais des films pour rien, on a bien refermé les Sjeler n’ont jamais pu rentrer, ça ne changera pas aujourd’hui.

Dwight s’était bien rendu compte que son ami était un peu stressé et qu’il faisait une obsession sur la sécurité de la villa Momsen, mais Dwight faisait de son mieux pour lui faire comprendre que tout irait bien. C’est même pour cette raison qu’il avait accepté de partir à l’aventure. Il savait également que trouver des objets de jardinage pourrait être utile. Le norvégien était bien décidé à transformer le terrain en véritable forteresse, il avait d’ailleurs un allier de poids. Doucement il se mit à rouler un peu moins vite. Ils étaient bientôt arrivés à leurs destinations. Il avait remarqué un magasin de bricolage de taille conséquent pas loin de chez eux. Il était temps de mettre enfin les pieds dedans pour récupérer tous ceux qui pourraient être utiles.

- En effet, mais bon on a de quoi s’occuper tout l’été et se préparer à l’hiver comme ça.

Il finit arrêté son véhicule pour de bon alors qu’il venait d’arrivée à destination. Il remarquait alors un camion blanc devant le magasin, il pourrait toujours s’en servir pour ramener le plus de choses possible en moins de temps. Il sortit de son véhicule en prenant uniquement son arbalète. Il ne voulait pas s’encombrer le dos et les mains avec une surcharge inutile. Il avait toujours sa dague à la ceinture au cas où. Il ouvrait la marche en direction de l’entrepôt. Pour le moment, aucun Sjeler n’était apparu à l’horizon, mais le bruit en avait sans doute attiré quelques-uns. Il faudrait être prudent. Il remarquait de sorte de caddie plus grand et bien utile pour déplacer des objets lourds ce qu’il était venu chercher.

- Je crois qu’on a trouvé comment faire la liaison entre le magasin et la voiture. S’il y a besoin de surplus, on devrait chercher les clés du fourgon dans les bureaux.

Il attrapait alors un des caddies avant de se rapprocher des portes du magasin. Elle n’était plus vraiment automatique dû au manque d’électricité. Il faudrait trouver un moyen de rentrer avant d’aller chercher ce dont ils avaient besoin.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Wall   Jeu 9 Juin 2016 - 14:39

Avant de descendre de la voiture, Nathaniel prit le soin de passer sa laisse au collier de sa chienne. Il ne voulait pas prendre le risque de la perdre de vue dans les rayons, et qu'il lui arrive quelque chose. Il la connaissait assez bien pour savoir qu'elle pouvait être imprévisible et n'en faire qu'à sa tête si elle était obsédée par quelque chose. Mais au moins, elle leur signalerait toute présence de rôdeur dans les parages, ce qui était une sorte de sécurité supplémentaire.
Jess le précéda hors de la voiture, trop heureuse de se dégourdir les pattes. Son maître laissa Dwight fermer et le suivit en direction du magasin obscur qui les attendait. Tout avait l'air désert, et aucune présence ne venait les importuner pour le moment. Une chose était certaine, les lieux étaient clairement moins infestés que les alentours de Seattle, et probablement des autres grandes villes. Depuis qu'ils vivaient dans le coin, ils n'avaient pas trop eu à souffrir de la présence des créatures. Mais qui sait combien de temps cela pourrait encore durer ? Les deux hommes s'approchèrent des caddies, certains encore rangés soigneusement dans l'abri sur le parking, alors que d'autres étaient à l'abandon ou renversés sur le flanc. Le cascadeur se pencha pour en redresser un en suivant l'idée de son ami, et il annonça avec un petit sourire en coin.


« Zut, j'ai pas de pièce sur moi. J'espère qu'il y aura pas de vigile pour râler.

Avec l'étrange sensation d'être un duo de potes venu faire les courses en prévision d'un week-end bricolage, comme si le monde n'avait pas basculé dans la folie, il poussa son chariot jusqu'à la porte. Les baies vitrées automatiques étaient naturellement immobiles et closes. Mais juste à côté, il y avait également des portes manuelles, prévues pour permettre le passage en cas de panne de courant. Nathaniel haussa les sourcils, décidé à ne pas perdre de temps en essayant de faire dans la dentelle. Il passa la boucle de la laisse dans un crochet du caddie, puis s'approcha de la porte. Passant le côté de son poing contre la vitre, il tâcha de voir un peu plus clair à l'intérieur. Tout avait l'air désert, et en grande partie plongé dans une semi-pénombre. Sans autre forme de procès, il prit son élan et se mit à bourrer la porte de plusieurs coups d'épaule vigoureux. Même s'il restait intimement convaincu qu'il aurait droit à quelques bleus pour ce genre d'initiative, il sentit la porte protester en tremblant sur ses gonds dès le troisième coup. Au cinquième, elle céda suffisamment pour qu'un bon coup de pied termine le travail, et la fasse basculer sur le côté, à demi décrochée, en livrant le passage. Se tournant vers son ami avec un petit air satisfait, il mima une légère inclination du buste d'un air théâtral, lui désignant l'entrée de son bras tendu.

- Après vous, monseigneur.

Un peu plus sérieusement, il s'empara de son 9mm pour le garder à portée de main alors qu'il récupérait chien et chariot avant d'entrer. À l'intérieur, il faisait curieusement chaud et lourd. Comme si le soleil du mois de juin commençait déjà à trop chauffer le bâtiment. Entre les plaques métalliques et les vitres, il ne fallait pas trop s'étonner. Ils n'étaient pas entièrement plongés dans le noir, grâce à la bonne luminosité venant de l'extérieur. On voyait que les lieux avaient été vidés précipitamment, mais au premier regard il ne semblait même pas y avoir eu d'effraction avant leur arrivée. Les rayons semblaient relativement pleins, et pour cause un magasin de jardinage avec un rayon animalerie ne devait pas trop attiser la convoitise des survivants. Sans oublier qu'il n'était pas situé au plus près des zones d'intérêt...
Sans trop se hâter, le cascadeur avança en passant devant les caisses. Les tiroirs des enregistreuses étaient ouverts, mais probablement vidés par le personnel avant d'évacuer les lieux. Tout le monde avait sans doute eu le temps de fuir, les lieux alentour semblaient assez calmes. Il poussa son chariot à hauteur des premiers rayons, levant les yeux pour observer les pancartes qui annonçaient le contenu de chacun d'eux. Finalement, il se retourna vers Dwight pour l'interroger du regard.


- Bon, on commence par quoi ? On peut en profiter pour aller aussi récupérer de la nourriture pour chiens au rayon animalerie, il doit sans doute y avoir de quoi faire. Sinon on commence par les aménagements de jardin, mais je suppose qu'on va devoir fouiller l'entrepôt à l'arrière pour trouver ce qu'on cherche. »


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Wall   Jeu 9 Juin 2016 - 22:34

Les caddies étaient nombreux et heureusement pour eux, certains avaient été laissés à l’abandon. Dwight aurait galéré à trouver une pièce de monnaie, quoi qu’en y réfléchissant bien, il pourrait certainement en trouver une dans sa voiture. C’est la seule chose qu’il n’avait pas changée depuis le début de l’épidémie. Chaque pièce de la maison de Weeping Willow avait été repensée pour la rendre le plus utile possible, cependant son petit cœur lui interdisait de faire de même avec son magnifique Dodge Ram qui aurait dû lui couter un bras, merci l’apocalypse d’avoir annulé son crédit.

Dwight rôde un peu autour du magasin pour repérer les différents lieux. Il y a un autre entrepôt dehors et il y a également une partie en serre avec des plantes. Peut-être qu’ils devraient faire un tour là-bas, histoire de trouver des pieds supplémentaires de fruit ou légume. La journée s’annonçait très chargée pour les deux hommes. Il soupira un instant remettant ses cheveux en place. Il ne tenait plus aussi bien qu’avant sur sa tête depuis qu’il était un peu plus long. Il devrait certainement faire quelques choses pour ça aussi. Il grommela vaguement dans sa barbe alors que Nath fit une petite remarque des plus pertinentes. Il avait réussi à dérider le blond qui décida tout simplement d’en rajouter une couche. Ils étaient là pour passer un bon moment, même si ça ne devait pas les empêchait de rester sur la défensive.

- Attend. Le norvégien retourne alors les poches de son pantalon. Je n’en ai pas non plus. Par contre, si ça se trouve le vigile et toujours là et il va vouloir nous bouffer pour nos conneries.

Il aimait bien Nathaniel, il avait une relation avec lui un peu particulière et souvent comique. Il ne se prenait pas la tête comme avec les deux jumeaux qu’il ne comprenait jamais. Il faisait tous les efforts du monde, mais il n’y arrivait pas. Il restait parfaitement hermétique à toutes les formes d’humour qu’ils étaient capables de faire. Il sursauta légèrement alors que Nath avait décidé d’enfoncer la porte. Sa première réaction aurait pu être de peter un câble et crier au mon dieu, il va rameuter encore plus de Sjeler, mais au final, il réalisait qu’il ferait encore plus de bruit. Il choisit la seconde option, qui est souvent la meilleure. Faire confiance à son pote. Il n’est pas fou et sait ce qu’il fait. Il finit par ouvrir un battant de la porte à grand coup d’épaule.

- Très beau travail Nath ! Tu me montres tes bleus demain matin que je me foute de ta gueule ?

Dwight passe alors la porte et ouvre le second battant en actionnant le levier. Il ne savait pas s’il devait les portes ouvertes ou non. En tout cas, ils pouvaient rentrer dans le magasin et fouiller. Ils allaient ramer pour trouver ce qu’ils étaient venus chercher.

- Tu crois qu’on va trouver un vendeur pour nous conseiller ?

Il n’avait jamais vraiment aimé les vendeurs dans les magasins. Bien souvent, ils sont là à vous épier attendant que vous leurs demandait de l’aide et si par malheur vous vous adressiez à eux et que vous n’achetez rien au final vous passez pour la pire des enflures. Enfin, là n’était pas vraiment la question puisqu’il n’y en avait pas. Nathaniel parlait de trouver de la nourriture pour animaux. Il y en avait certainement accompagné de jouer diverse et varié. Dwight se demandait alors si la nourriture pour oiseau pouvait convenir pour des poules, ça reste des machins avec des plumes donc ça ne semble pas si différent l’un de l’autre.

- Oui, on est là pour des panneaux, mais je me demande si on ne serait pas plus efficaces si on faisait tout le magasin. Je m’explique, oui on peut voir le rayon animalerie, ce n’est pas un problème. Mais peut-être qu’on devrait aussi voir le côté équipement, avoir des gants, des chaussures de sécurité ou des casquettes ce ne serait sans doute pas du luxe. Le bois, c’est bien, mais il faut l’entretenir alors si on se fournit un peu de peinture ça serait sans doute pas si mal.

La liste des choses que Dwight pourrait récupérer ici était sans doute assez longue. Il faudrait simplement faire en fonction des besoins de la maison dans un futur plus ou moins proche. Il espérait également trouver de la peinture antirouille, ce serait pas mal pour l’éolienne qu’il avait en projet depuis un moment. Il aurait bientôt tout le nécessaire pour la fabriquer.

- Mais commençons par la gauche d’après le plan les croquettes sont dans trois rayons.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Wall   Mar 14 Juin 2016 - 15:30

Maintenant qu'ils étaient à l'intérieur, ils n'avaient plus qu'à se lancer. Nathaniel gardait à l'esprit qu'il risquait d'y avoir du monde aux alentours, et du genre pas commode. Mais il restait dans un état d'esprit assez positif. Une petite sortie shopping, ça restait un plaisir même après la fin du monde, non ? Et par chance, ils n'auraient que l'embarras du choix, puisque les lieux n'avaient attiré la convoitise de personne. Cela leur laissait un grand nombre d'opportunités. Dwight le souligna bien en suggérant de faire le tour du propriétaire sans se contenter de dénicher les panneaux de bois pour le jardin. Le cascadeur acquiesça.

« Autant faire tous les rayons les uns après les autres alors.

Comme proposé, il poussa son chariot vers la gauche, en direction du rayon animalerie. Ils avaient trois chiens à nourrir chez eux, et ils n'étaient pas affamés au point de manger des croquettes eux-mêmes. Du coup, ils avaient là une belle occasion de constituer des réserves pour leurs compagnons à quatre pattes. Comme on pouvait s'y attendre, le rayon dans lequel il entra était plein. Plongé dans une semi pénombre, une légère couche poussiéreuse recouvrant les articles, mais approvisionné comme si tout était normal. Cela donnait presque l'impression qu'ils s'étaient simplement introduits dans les locaux un dimanche pour voler... des choses dont personne ne voulait.
Avant qu'il n'ait eu le temps d'examiner ce qui pourrait leur servir, Jess se mit à gronder. Son poil se hérissa alors qu'elle observait le bout de la travée. Un rôdeur apparut alors, marchant d'un pas lent et titubant, un fin filet de salive colorée coulant de sa mâchoire ouverte. Il portait un bandage sali au poignet droit, qui laissait transparaître la trace caractéristique d'une morsure humaine par du sang séché qui avait traversé. La créature portait un uniforme du magasin. Nathaniel se tourna vers son ami en prenant un air satisfait, comme s'il avait cherché un vendeur durant de longues minutes. En réalité, cela l'amusait surtout puisque le Norvégien avait parlé de quelque chose comme ça peut avant.


- Bah tiens, en voilà un justement.

Prenant un air de bon père de famille avenant et totalement perdu dans les immensités sauvages de cette jungle capitaliste, il délaissa son chariot pour s'approcher. Et s'il avait tout l'air de s'intéresser aux vertus indéniables du fertilisant au crottin de poney pour faire pousser des tomates aux grands bénéfices pour la santé, sa main ne s'en était pas moins refermée sur la poignée de son épée dont il portait le fourreau à la hanche. Il s'arrêta ensuite à quelques mètres du mort-vivant pour le questionner.

- Désolé monsieur, on a totalement oublié de mettre une pièce dans ces caddies. Par contre, si vous pouviez nous aider en nous indiquant où trouver des panneaux en bois pour le jardin... Ca évite les indiscrétions du voisinage.

Évidemment, le rôdeur lâcha un râle avant de se précipiter tant bien que mal vers lui. Le cascadeur s'écarta légèrement de son chemin après avoir tiré son épée, et lui en opposa simplement la pointe en visant la gueule béante de la créature. Celle-ci vint s'empaler dessus, et la lame ressortit grâce à une poussée par le bas du crâne, maculée d'humeurs visqueuses et d'un peu de cervelle. Avec un bruit de succion répugnant, il dégagea son épée et le corps s'affaissa mollement au sol. Puis, il nettoya soigneusement sa lame sur les vêtements du mort avant de la remettre au fourreau. Il prendrait du temps plus tard pour procéder à un nettoyage minutieux et à un aiguisage en règle. Il se retourna ensuite vers Dwight, l'air blasé.

- J'ai toujours détesté le personnel désagréable. On s'y met ? »

Nathaniel dut d'abord récupérer son chariot. Jess y était restée attachée par la laisse, et elle l'avait traîné dans l'allée avec l'apparition du rôdeur. Après quoi, il s'approcha des nombreux sacs de croquettes de toutes marques et pour tous types de chien. Il était d'avis d'en emporter autant que possible, même les moins adaptées. Ils auraient au moins des réserves d'avance pour les temps plus difficiles. La chienne tendit un museau intéressé vers la nourriture, puis elle avisa les jouets pour chien et se mit à aboyer avec détermination en sautant partout dans l'espoir d'en obtenir un ou deux.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Wall   Mar 14 Juin 2016 - 18:37

Après quelques réflexions, ils c’étaient mis d’accord pour faire le tour du propriétaire, les choses utiles ne manquait pas ici lorsqu’on planifier de refaire toute la décoration de leurs jardins. Dwight poussait son caddie dans la direction indiquée, pas la peine de tergiverser plus longtemps, il trouverait sans doute leurs bonheurs plus loin. Le rayon animalerie était juste là et paraissait parfaitement rempli. Oui la poussière s’y était un peu installée depuis le temps, mais bon les croquettes pour chien ne sont pas vraiment des denrées périssables.

Le norvégien resta interdit une seconde lorsque la chienne se mit à grogner, il pensait que l’endroit était vide et qu’ils étaient tranquilles, il a sans doute baissé sa garde un peu tôt, enfin ce n’est pas vraiment très grave, heureusement que l’animal et là. Le Slejer est là devant eux, il s’agissait d’un employé du magasin, il fit de son mieux pour retenir un fou rire alors qu’il parlait des vendeurs cinq secondes avant. Des fois le hasard fait vraiment trop bien les choses. Trouver un truc comme ça ici n’est pas étonnant, mais il aurait pu s’agir d’un simple civil, il a fallu que ce soit un vendeur. Nath étant plus près de la chose décida de régler le problème à sa manière. C’était bon, le norvégien n’en pouvait plus et fini par exploser de rire alors que son pote était en train de taper la discute.

- Je ne supporte pas les vendeurs qui nous sautent dessus, et celui-là était vraiment pas mal dans le genre. Par contre, tu as sali ta belle épée.


S’il avait su que cette promenade aurait été aussi marrante, il l’aurait sans doute organisé plus tôt. C’était la première fois qu’il riait vraiment depuis la mort de Feather. Il n’avait pas envie d’y penser maintenant, mais son subconscient l’y ramenait sans vraiment qu’il s’en rende compte. L’homme devait être transformé depuis longtemps vu qu’il était déjà dans un état de décomposition avancé et que Nath n’eut aucune difficulté à lui retirer son épée du corps. Une idée, lui traversa alors l’esprit peut être qu’il avait les clés d’autre endroit. La réserve ou ce genre de chose, ça éviterait à Nath de se fracasser l’épaule une seconde fois et ça leur ferait gagner du temps. L’idée de fouiller un Sjeler ne l’enchantait pas beaucoup, mais il acceptait de se dévouer pour le bien du groupe.

- Il doit peut-être avoir des clés du magasin sur lui, ou un truc comme ça. T’inquiété pas, je me dévoue pour le fouiller.

Il s’approche doucement du corps sans vie devant lui. Il s’accroupit et fait mine de ne pas sentir l’odeur nauséabonde qui s’en dégager. Il commence par les poches de sa veste de boulot. Il trouve alors une clé avec un logo du bâtiment, une carte magnétique et pas mal de feuilles et un crayon. Il s’intéresse ensuite à celle de son jean. Il y trouve un portefeuille et un portable. L’un comme l’autre n’était plus une grande utilité, il ouvrit tout de même le portefeuille histoire de voir qui il venait de tuer. Il n’avait que vingt-trois ans, pourtant quand il le regardait avec la peau du visage qui pend, on n’a pas vraiment l’impression.

- Bon, j’ai trouvé un portefeuille, il s’appelle Stan. Mais je doute que ce soit important. J’ai un badge magnétique qui n’ouvrira plus rien vu qu’il n’y a plus d’électricité. Pour finir, j’ai une clé avec le logo du magasin.

Il balança tout sauf la clé qui pourrait sans doute se montrer utile plus tard et se rapprocha des croquettes. Ils pourraient peut-être même ramener des paniers pour chien ou des jouets. Il ne savait pas si les animaux s’amuseraient avec, mais ça ferais des trucs en plus pour la maison au cas où. Dwight cherchait dans les rayons pour retrouver la même marque qu’il prenait pour son chien avant l’épidémie, tant qu’à faire autant lui prendre la même chose, si quelqu’un pouvait retrouver son régime alimentaire d’avant ce ne serait pas plus mal.

- Je te propose de prendre quatre ou cinq paquets de croquettes pour l’instant, on viendra en prendre plus quand on aura trouvé ce qu’on est venu chercher.

Comme pour montrer l’exemple le blond souleva le paquet le plus proche de lui pour le déposer dans le caddie. Une fois les croquettes embarquées, ils pouvaient continuer l’aventure pour trouver d’autre chose tout aussi utile, sans perdre de vue que leurs objectifs n’étaient autres que les panneaux de bois.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Wall   Ven 24 Juin 2016 - 15:21

Pour faire taire Jess avant qu'elle n'attire quelque chose sur eux, Nathaniel récupéra quelques jouets dans le rayon. Principalement des objets résistant aux ardeurs des grands chiens. Un ou deux jouets « Kong », réputés pour leur solidité, une corde, quelques balles et des peluches spéciales. Cela sembla tranquilliser la chienne, qui cessa son manège. Son maître s'apprêtait à remplir le caddie avec de belles réserves de croquettes, sélectionnant de bonnes marques adaptées aux grands chiens. Dans l'idée, il voulait éviter d'avoir à faire le trajet plusieurs fois. Dwight coupa toutefois court en disant qu'ils reviendraient, et il reposa donc les sacs en trop.

« C'était pour éviter de trop avoir à revenir, mais bon, c'est toi le boss.

Il gardait à l'esprit que les panneaux de bois allaient beaucoup les encombrer. Même si cela leur ferait utiliser pas mal d'essence, ils devraient revenir par la suite pour continuer à se ravitailler. Une chance pour eux, les lieux étaient peu fréquentés. Même s'ils n'étaient pas à l'abri que d'autres pillards passent, le risque était moins élevé. Le cascadeur avait pris l'habitude d'avoir ce type de concurrence aigu dans les rues de Seattle, et de prendre tout de suite tout le nécessaire afin de ne pas risquer de pertes. En continuant à pousser son chariot dans le rayon animalerie, il récupéra quelques friandises pour chien ainsi que des aliments pour se faire les dents, tels que des os en peau de buffle ou des oreilles de porc séchées. Enfin, il prit un coussin pour chien afin que Jess puisse s'y coucher pour dormir. En regardant le prix affiché sur l'étiquette, par pur réflexe, il haussa les sourcils.

- Heureusement qu'on n'a pas à payer... on aurait déboursé une petite fortune pour tout ça avant l'épidémie.


En quittant le rayon, ils passèrent dans le prolongement de l'animalerie. On y trouvait des produits pour rongeurs et oiseaux. Une occasion de prendre des graines pour leurs poules. Après tout, cela restaient des oiseaux... En continuant plus avant, ils se retrouvèrent devant un spectacle lugubre. Des cages d'oiseaux et de rongeurs pleines de cadavres décomposés, des aquariums remplis d'une eau verte et opaque dans laquelle flottaient encore les débris de petits poissons. Quand tout le monde était parti, les animaux vendus là avaient été abandonnés à leur triste sort. Mourir de faim et de soif... Nathaniel réprima un frisson. Heureusement qu'ils ne vendaient rien d'autre, parce qu'il n'aurait sans doute pas supporté de voir les corps de chatons et de chiots ! Avec un soupir, il passa au rayon jardinerie. Il y aurait sans doute quelques outils à emporter.
Il sélectionna quelques paires de gants, pelle, bêche, pioche, et toute une variété d'outils qui leur seraient utiles pour jardiner et aménager la maison. Avec le retour des beaux jours, nul doute qu'ils allaient passer un bon moment à l'extérieur pour rendre les lieux plus sûrs. Si les enfants devaient aller jouer dehors durant l'été, autant que ce soit dans la plus totale sécurité. Ou au moins, la meilleure possible... Après un instant d'hésitation, il récupéra quelques outils destinés aux enfants, ainsi que des accessoires pour jouer dans le sable. Avec tout ça, son caddie était déjà presque plein.


- Tu veux prendre encore des graines, des trucs à planter ?

Après tout, ce n'était pas plus mal d'avoir des réserves. Si déjà ils avaient du terrain pour mettre en place des plantations, autant l'utiliser. Ils seraient ainsi un peu moins tributaires du ravitaillement le temps de la belle saison. Le plus intelligent serait sans doute de songer à faire des conserves ou des bocaux avec les produits frais qu'ils récolteraient. Le cascadeur songea que sa mère saurait sans doute comment faire. Elle s'y connaissait relativement bien en ce qui concernait les plantes, le potager et la cuisine. Et d'aussi loin qu'il s'en souvienne, elle avait aimé mitonner des confitures et ce genre de choses, alors elle leur serait sans doute d'une quelconque utilité. Désignant un panneau un peu plus loin, il s'adressa à Dwight.

- Les panneaux de jardin sont par là. Je pense qu'on devrait regarder les références pour pas se paumer ensuite dans l'entrepôt. »


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Wall   Aujourd'hui à 23:21

Revenir en haut Aller en bas
 

Wall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» LPJE • everything you say can and will be used to nail your ass to the wall and recover my painting.
» Cause the writing's on the wall
» Sikatris tranblemantè a la toujou. Se kounyea a na p wè gwosè katastrof la.
» 100 000 $ de Wall- Mart aux sinistrés des cyclones:gratitude envers la diaspora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-