Partagez | .
 

 Over and over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Over and over   Jeu 9 Juin 2016 - 21:44

Il hochait la tête alors qu’elle décrivait un peu mieux le Jack qu’il avait rencontré. Il n’y avait pas de doute, ils parlaient bel et bien de la même personne. Il n’avait pas vraiment des souvenirs très clairs de sa rencontre avec lui. Peut-être que l’alcool qu’il avait picolé ce jour-là y était pour quelque chose. Enfin, il en était sur même. Il souriait en coin, il devait avoir laissé un souvenir vraiment très étrange à Jack quand il y repensait.

- Je pense en effet qu’on parle du même type. Je suis content de les savoir en vie.

Visiblement, elle vivait avec deux des survivants qu’il avait rencontrés. Il lui fit alors un petit sourire, il était content de savoir que des gens survivaient et ne devenaient pas méchants pour autant. La vie était compliquée pour eux autant que pour lui. Il savait que les machins qui déambulaient dans cette terre ne rendaient pas les choses plus faciles. Il réfléchissait un instant alors qu’elle parlait de leur transmettre un message. Il n’avait rien d’extraordinaire à leur dire en réalité, il se rappelait alors avoir laissé son adresse à Axel. Il ajouta alors rapidement.

- Simplement que je suis en vie. À l’époque j’avais proposé à Axel un coup de main, il est toujours de mise, peut être pourrions-nous nous entraider.

Il parlait à l’échelle du groupe, il n’était pas égoïste, du moins l’apocalypse lui avait appris à tendre une main amicale aux personnes qui se montraient sympa et mettre un poing fermé dans la bouche de ceux qui ne l’étaient pas. C’était un peu extrême comme façon de penser, mais au moins ça avait le mérite de l’avoir tenue en vie jusqu’à maintenant, c’est d’ailleurs pour cette raison que son premier réflexe avait été de sortir son arbalète. La brune lui avait fait comprendre que c’était une mauvaise idée. Elle préférait donc opter pour la discrétion. C’est vrai qu’il ne savait rien des hommes qui étaient sur le bateau. Dwight rangeait son arme avec un air mécontent.

- Tu as raison, je me suis emporté. Mais, il faut se tenir prêt.

Les bruits de pas se rapprochaient, il y avait au moins un homme qui venait dans leurs directions. Visiblement, il s’agissait de pillard. Il avait tué de sang-froid un type qu’il avait rencontré. Si ça se trouve, le mec qui lui avait tiré dessus était ici. Son visage, il s’en rappelait toujours et s’il le croisait, il s’était promis de lui défoncer la gueule. Il se colla à son tour le dos contre le mur de l’autre côté de la porte. Il avait sorti son couteau prêt à bondir sur l’homme qui rentrerait dans la pièce. Il ne lui laisserait pas la chance de se débattre, la pression de sa lame sur son coup devrait l’en dissuader. Tout se déroula très vite, l’homme était plutôt bien portant et il n’avait pas l’air de souffrir des méfaits de l’épidémie.

- Tu te débats, tu es mort. Tu l’ouvres, tu es mort. Si tu fais n’importe quoi alors que tu n’y es pas invité tu es mort ! C’est bien clair ? Hoche doucement la tête si tu as bien compris.

L’homme s’exécuta sans vraiment avoir le choix. Dwight savait au fond de lui que s’il était disparu trop longtemps les autres se poseraient des questions. Il jeta un regard en direction de Carmen. Il ne pouvait pas se permettre de le tuer maintenant, il s’agissait peut-être de leurs billets de sortir.

- Carmen, peux-tu fermer la porte pour qu’on soit tranquille avec monsieur le temps de lui poser des questions ?

Il pourrait certainement leurs parler des différentes personnes présentes à bord, peut-être qu’il savait même où il pourrait trouver la fameuse hélice qu’il cherchait.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Over and over   Jeu 23 Juin 2016 - 13:36


S'entraider, avec un homme dont elle ignorait tout ? De nature méfiante, l'amérindienne avait pourtant toujours mis un point d'honneur à se fier en premier à son instinct. Et Dwight semblait visiblement avoir rencontré et Axel, et Jack sans avoir tenté d'assassiner l'un ou l'autre ce qui, au vu des personnages, devait tout de même montrer une certaine grandeur d'âme. Surtout pour Jack ne put-elle s'empêcher de penser en se rappelant du caractère excécrable que possédait l'Ecosssais.

C'est une idée oui. Lâcha t-elle enfin en y songeant. Mais elle n'eut pas le loisir d'en demander d'avantage que les habitants des lieux firent leur apparition alors qu'ils se retrouvaient dans une impasse. Coincés dans cette pièce, alors que les bribes de conversation ne les aidaient pas à avoir confiance en ces inconnus alors qu'ils parlaient de meurtres de sang froid et de rapines...
Si Dwight avait d'abord pensé à foncer dans le tas, ils se ravisèrent rapidement pour une solution plus calme alors qu'un des pillards s'aventurait dans leur coin et que le blond le prenait en otage, posant la lame du couteau contre sa gorge. Sans doute qu'avant l'épidémie, la brune aurait pris peur devant ce genre de réaction. Mais depuis... Après la mort d'Ana, de Mary, et de toute ces personnes qu'elle avait pu fréquenter, la survie primait sur la conscience. Ecoutant Dwight, elle referma la porte en silence alors que le gars semblait plutôt prêt à coopérer, la taille du poignard posé contre sa gorge servant très certainement d'une bonne argumentation.

Comme l'a dis mon ami, je te conseille de nous filer deux trois idées sur comment sortir de ce bateau sans croiser tes potes. Elle ignora le regard noir qu'il lui lança, faisant chuinter la lame du poignard à sa ceinture avant de rajouter. A moins bien sûr, que tu ne veuille apprendre à tes dépends comment on confectionne un scalp, mais c'est une autre histoire.

Un bref coup d'oeil à la porte lui assura que pour le moment, aucun autre homme n'était venu de ce côté pour voir ce que foutait leur otage improvisé. Tournant la tête vers Dwight, elle demanda

Le couloir à l'air désert pour l'instant. Si on connait leur nombre, on peut toujours tenter une approche en gardant l'autre en otage...

En partant du principe que ce groupe avait saisi le concept de cohésion. Revenant vers le pillard en lui rendant son regard noir, elle approcha sa lame de son abdomen.

Combien vous êtes ?
Suffisamment pour vous démolier. Ricana t-il avant de se reprendre en sentant la lame du couteau percer ses vêtements pour effleurer sa peau.
J'ai dis, combien ?
6.

Jaugeant un instant l'homme, Carmen ramena son regard vers Dwight, conservant son arme en main.

On est pas sûr de son chiffre, mais on peut toujours tenter le couloir... Ou alors, on saute par dessus bord.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Over and over   Ven 24 Juin 2016 - 17:20


L’homme qu’il tenait dans ses bras était en train de trembler. Il avait beau avoir l’air costaud, il n’était pas du tout rassuré à l’idée de se faire tenir par l’armoire à glace qu’était le norvégien. Il savait exactement comment poser ses mains sur les corps de son otage, bien qu’il n’ait jamais mis le couteau sous la gorge de quelqu’un. Soit il avait vu beaucoup trop de films, soit c’était simplement que petit à petit, il se transformait en survivant. Il était capable de faire tout et n’importe quoi pour protéger quelqu’un. Il était comme ça, il faisait tout son possible pour défendre les personnes qui l’aidaient.

Il affichait un petit sourire quand Carmen dit à son tour que c’était son ami. Si les habitants du bateau savaient qu’ils ne connaissaient pas il y a encore dix minutes cela aurait pu être problématique pour eux. Ainsi, ils penseront sans doute qu’ils étaient organisés. Il observait la femme agir. Elle n’était pas non plus démontée par la situation et agissait des plus normalement. Si elle avait peur, Dwight était incapable de le percevoir.

Il faudrait le bâillonner pour être sûr qu’il ne crie pas. Ce serait embêtant de nous retrouver encerclés. Sinon, l’idée me parait bien. Je ne vois pas ce qu'on pourrait faire d'autre.

Il n’avait plus qu’à lui demander combien il était. Carmen s’occupait de l’interrogatoire, elle était bien plus en mesure de négocier avec lui que Dwight. Il resserra doucement son étreinte lorsqu’il ne voulait pas coopérer. Il lâcha finalement un nombre, est-ce qu’il était réellement six ? Rien n’était moins sûr. L’instant d’après Carmen précisa ce qu’il était en train de penser. Elle ne savait pas non plus s’il pouvait faire confiance à cet homme. Dwight prit alors la parole une seconde fois.

On va trouver le moyen de te bâillonner, ensuite tu vas venir avec nous. Si tes potes nous repèrent et qu’on en compte plus de six, je te tranche la gorge avant de partir. Alors est-ce que tu es vraiment sur que vous êtes six ?
Oui.

Dwight sourit alors en direction de Carmen. Il pouvait donc prendre la route vers l’extérieur du bateau. Il attrapait un vieux chiffon qui trainait et lui fourra dans la bouche. L’homme ne semblait pas très content de ce qui était en train de lui arriver. Il avait l’air de comprendre qu’il n’était pas tombé sur deux tendres.

Je ne suis pas très enthousiaste à l’idée de sauter dans l’eau. Tant qu’on arrive à éviter cette solution. Surtout qu’ils vont nous entendre sauter dans l’eau alors à moins de nager très vite, s’il nous tire dessus ça risque d’être problématique.

Il savait que sous l’eau, les balles étaient moins dangereuses à condition d’être assez profond, mais il n’aurait aucun moyen de se repérer. Sans parler des saloperies qu’il pourrait trouver dans la mer. Il ouvrait la marche dans le couloir si quelqu’un était là, il remarquerait tout de suite la présence de l’otage et c’était sans doute le mieux pour eux.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Over and over   Sam 2 Juil 2016 - 11:36


Avec un peu de chance, le type ne mentait pas sur leur nombre. Rendant son sourire à Dwight alors qu'il s'occupait de bailloner leur hôte surprise, l'idée de se jeter à l'eau ne la dérangeait pas outre mesure, ayant toujours été bonne nageuse, mais.. Entre le poids de leurs vêtements et de leurs affaires, la plupart des provisions risquaient d'être inutilisable par la suite en y repensant. Plus tard, ils y repenseraient. Si il n'y avait pas d'autre issues. Il suffirait de rejoindre le pont, de sauter de la proue pour être le plus proche possible de la terre ferme, voilà tout. Ils sauraient s'en sortir, ils n'avaient pas survécu jusqu'ici pour rien...

Dwight ouvrit la marche, alors qu'elle désarmait la sécurité de son revolver, suivant le norvégien en se forçant à respirer lentement. Ce n'était pas le moment pour que leurs nerfs craquent, ils se devaient de rester calme.
Des éclats de voix leurs parvenaient du salon, alors qu'elle dépassait son complice pour se rapprocher de la pièce à vivre, se rappelant des conseils que lui avait donné Ana pour se rendre le plus discrète possible. Par instant, elle ne pouvait s'empêcher de se sermonner de ne pas avoir écouté plus attentivement les conseils de Grand Mère Ama tiens. Néanmoins, alors qu'elle laissait son dos glisser contre le mur en bois alors qu'elle pliait ses genoux, l'ex gérante se dit qu'elle apprenait tout de même sacrément vite quand la situation était critique.
Les voix du salon discutaient de tout et de rien, jusqu'à ce qu'un type balafré n'évoque un soit disant Billy qui aurait dû revenir depuis un bail. ans doute le bâillonné qui était toujours de leur côté.
Mais quand il annonça aller voir ce qu'il faisait, le sang de l'amérindienne se glaça le long de ses veines, alors qu'elle faisait signe à Dwight de se cacher, alors que les pas du balafré se rapprochaient d'elle. Si le type les voyaient en premier, ils perdaient. Il fallait une diversion, quelque chose, mais le couloir vide de tout objet n'aiderait en rien. Et au vu du peu de conversation qu'ils venaient d'entendre, elle doutait fortement que le grope se soit inquiété du sort d'un otage...
Faire demi tour serait complètement futile, pensa t-elle amèrement alors qu'elle se relevait en silence, récupérant son poignard entre ses doigts tremblants.

Bon. Au pire, on lui avait toujours dis que la meilleure des défenses restait l'attaque alors...

Le type venait tout juste de passer la porte que la jeune femme se jetait sur l'ennemi, visant le flanc. Pas suffisamment profond pour le tuer, mais assez pour l'empêcher de bouger durant quelques jours. L'effet de surprise aidant, il observa un instant la balafre qui suintait le long de son flanc avec un air interdit alors qu'elle le repoussait vers l'intérieur de la pièce en claquant la porte. Ca lui laissa au moins un répit de quelques secondes alors que le type hurlait qu'il avait mal, que de l'agitation commençait à régner dans la pièce alors qu''elle arrivait devant Dwight qui avait déjà dû observer un bon morceau de la scène.

Cours !

Pour la fuite en silence, ils repasseraient. Tant pis pour l'otage qui ne leur serait plus d'aucun recours, alors qu'elle attrapait la manche du Norvégien pour le pousser derrière un mur alors que des coups de feux sifflaient à leurs oreille dans le corridor qu'ils venaient d'emprunter.

J'ai... 5 balles. Dit-elle en déchargeant le revolver, avant de tourner la tête vers le blond. J'espère que t'as plus de chance que moi.

Tant pis si il ne lui restait plus rien à la fin. Ca relevait d'un cas de force majeure. Se tournant en direction de la fusillade, elle visa à son tour sans grand succès, tentant d'atteindre les jambes.

Tuer des wendigos, c'était une chose. Mais des êtres humains... C'était encore au delà de ses forces


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Over and over   Dim 3 Juil 2016 - 19:34

Il ouvrait donc la marche avec devant lui l’otage. Il n’aurait aucune raison de craindre quelques choses avec ce bouclier humain. Il avançait doucement, tout en gardant un rythme soutenu. Il avait toujours la lame de son couteau plaqué contre la peau de son otage. Au moindre bruit de sa part, il était mort. Dwight lui avait fait comprendre en lui susurrant quelques mots doux à l’oreille, du genre si tu ouvres ta gueule, je te bute. C’était simple et efficace, pour les mots gentils, il faudrait repasser un jour ou il ne serait de meilleure humeur, c’est-à-dire pas aujourd’hui, ni sur ce bateau.

Au fur et à mesure qu’il avançait le long du pont, il entendait des bruits. Des gens étaient en train de parler entre eux. Peut-être qu’ils se doutaient de quelques choses. En attendait, il marchait dans le flou sans savoir ce qui les attendrait un peu plus loin. Peut-être qu’ils avaient un plan, contrairement à eux. Il était incapable de savoir ce qui allait se passer. Prédire l’avenir était une compétence assez compliquée. Surtout dans des situations comme celle-ci. Il espérait qu’il s’en sortirait intact. Mais il n’était pas sûr que ce soit véritablement le cas. Les hommes qui habitaient sur ce bateau n’avaient pas vraiment l’aire d’enfant de chœur.

Alors qu’il se rapprochait, il entendait plus distinctement les voix. Il comprit juste à temps cette histoire de Billy. C’était lui leur otage. Maintenant, Carmen et lui étaient en danger. Il fallait s’enfuir avant qu’il ne découvre la supercherie. Pas le temps de faire quoi que ce soit que la prote devant lui s’ouvrit. Il avait l’impression que la scène qu’il avait en face de lui s’étala sur 20 minutes tant l’adrénaline qui montait en lui était énorme.

La voie de son ami se faisait lointaine alors que le sang lui montait à la tête. Il se sentait rouge de rage et d’excitation. Le champ de bataille ne lui faisait absolument pas peur. Sans vraiment s’en rendre compte, il avait tranché la gorge de l’otage. La guerre était déclarée entre les deux camps. Alors que Carmen le tirait par la manche, il réfléchissait à un plan d’action. Il avait qu’ils étaient en infériorité numérique. Plus question de se servir de son arbalète. Il avait besoin d’une arme, il ne voulait pas perdre définitivement ses carreaux. Ils étaient bien trop précieux. Alors qu’ils étaient à couvert, Dwight fouilla dans son sac pour sortir son arme à feu. Il savait tirer avec bien qu’il ne s’en était jamais servi. Pas la peine de compter les balles, il en connaissait déjà la contenance.

- J’ai sept cartouches de mon côté. On doit soit essayer de prendre l’avantage soit s’enfuir.

Il regarda autour de lui. Il n’y avait pas trente-six chemins. C’était soit ils revenaient sur leurs pas, soit ils allaient à l’affrontement. Il y avait l’option deux sauter dans l’eau. Dwight n’était toujours pas emballé par cette idée, mais si le choix venait à manquer, il prendrait cette décision. En attendant, il pouvait toujours essayer de se défendre. Tuer ne lui faisait pas peur surtout quand il voyait le corps inerte de leurs anciens otages sur le sol. Il n’osait plus tourner la tête en direction de Carmen. Il voyait déjà un regard noir et désapprobateur.

- J’ouvre les tirs, je pense que je dois pouvoir en toucher un. Au pire, essaye de viser les articulations, c’est douloureux et ça les empêchera de nous viser correctement. On doit traverser ce pont et on va y arriver.

Il essayait autant de se convaincre que d’encourager Carmen. Il se redressa alors un peu avant de courir en direction des coups de feu. Pour le moment tout se passait bien. Il sentit tout de même une balle lui traverser la peau au niveau de son bras droit. Il avait mal, mais l’adrénaline était si forte qu’il fit mine de rien. Il toucha un des adversaires en face. Visiblement, il n’était que quatre devants lui. Billy n’avait pas menti contrairement à lui…



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Over and over   Sam 16 Juil 2016 - 20:22


Il venait de tuer l'otage. Le dénommé Billy donc. Un instant, la jeune femme ne put s'empêcher de le regarder avec des yeux, hésitant entre le pardonner et lui hurler dessus. On ne tuait les vivants qu'en cas d'extrême nécessité, pas si ils étaient hors d'état de nuire ! Mais au vu du peu de conversation qu'ils avaient entendu récemment, il semblait que ce groupe ne soit pas du genre à épargner leurs victimes non plus... Ils auraient tout le temps d'en discuter plus tard, l'heure était surtout à la fuite, et trouver un endroit ou éviter les balles qui fendaient l'air dans leur direction.

Au vu de la situation, j'doute qu'on puisse proposer de discuter ! Lança t-elle entre ses dents serrées en donnant un mouvement de tête en direction du corps à terre.  

Elle ne savait pas viser. Du moins, pas aussi bien que lui, ou même Jack. Une balle siffla non loin de sa joue alors qu'elle visait à moitié, appuyant sur la gâchette alors qu'un gémissement étouffé lui confirmait qu'elle avait atteint une cible. Peut-être l'épaule ou la jambe, vu que le type ne s'arrêta pas de l'invectiver sans même la voir.
Ce fût la tâche écarlate grandissante le long du bras de Dwight qui l'incita à se dire que le combat était perdu d'avance. A quatre contre deux, sur un territoire qu'ils ne connaissaient que vaguement, ils n'iraient pas très loin. Et vu ce qu'ils avaient dans leur sac et la mort d'un de leur membre, pas sûr qu'ils ne soient aptes à vouloir soigner leurs blessures, mais plutôt les écorcher vif.

Ok, ok. Carmen plaqua à nouveau son dos contre le mur alors qu'une balle éraflait son bras, la faisant grimacer. On va trouver une solution. Il allait bien y avoir un foutu moment ou ils devraient recharger non ? Son coeur semblait vouloir quitter sa poitrine, alors qu'elle resserrait ses doigts tremblants contre la crosse de son arme vidée de tout chargeur, inspirant profondément pour ne pas céder à la panique. Ce n'était pas le moment, plus maintenant tout du moins.
Enfin, elle entendit un cliquetis vide. C'était le moment.

Par là !

Tirant le blond par son bras valide, ils coururent à travers le couloir par lequel ils étaient arrivés alors que de nouveaux coups de feux fusaient dans leurs direction, arrivant tout de même à rejoindre le pont.
C'était ça, l'idée du siècle. Se retrouver tellement au pied du mur qu'ils allaient devoir sauter par dessus bord, et essayer de rejoindre la berge le plus vite possible.

J'espère que tu sais bien nager. Lança t-elle à Dwight avant de s'élancer, plongeant dans l'eau glacée en retenant son souffle. Ses vêtements semblaient peser une demi tonne, alors qu'elle nageait en direction de la terre en priant pour qu'aucun wendigo ne se balade tranquillement dans l'eau à ce moment là, mais aussi pour que le géant soit tout aussi à l'aise qu'elle en milieu aquatique.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Over and over   Mer 20 Juil 2016 - 19:53

Il entendait vaguement la remarque négative de Carmen. Oui il avait tué un mec, mais il savait parfaitement qu’il avait fait le bon choix au fond de lui. Il n’était pas méchant, mais quand on l’attaquait, il était capable de se défendre et pas qu’un peu. Il n’avait strictement aucun remords et se contenta de hausser les épaules en guise de réponse. Il n’allait pas présenter ses excuses, ses potes voulaient les tuer et il n’avait pas était si coopératif que ça. Si elle lui en voulait pour ça et bien tant pis, peut-être qu’ils ne s’en sortiraient pas vivant.

Il sentait son rythme cardiaque s’accélérait et l’adrénaline montait. Il y avait tout de même une sensation de chaleur au niveau de son bras. Il savait que le sang était en train de se répandre le long de son haut. La douleur n’avait pas changé, elle était lancinante et revenait un peu plus à chacun de ses mouvements. Il n’aurait pas bougé pour autant, maintenant qu’il était blessé, c’était devenu personnel. Il serait resté ici un long moment à tirer sur les autres s’il avait encore des balles dans son chargeur et surtout sur la brune ne l’avait pas tiré de la. Elle avait raison, il ne pouvait pas rester ici s’il voulait rester en vie.

- J’ai plus de balle et comme dit la discussion risque d’être compromise. Alors il nous reste la fuite…

Carmen l’entrainait déjà dans son sillage. Le feu vert avait été donné par le bruit d’arme qu’on recharge. Le pont n’était plus très loin, ils devraient sauter. Il le savait parfaitement, il l’avait compris. Il espérait surtout ne rien trouver d’improbable dans l’eau. Il était norvégien et n’avait absolument pas peur de se baigner dans le pacifique. Il aurait préféré s’il avait eu le choix, mais ce n’était pas le cas alors tant pis.

- Il y a une première à tout.

Elle fut la première à atterrir dans la flotte Dwight la rejoint rapidement en sautant à son tour par-dessus bord. Les pieds devant, il était inimaginable de sauter tête la première alors qu’il ne savait pas ce qui trainait au font. La sensation de l’eau glaçait lui coupa le souffle alors qu’il était sous l’eau. Il nageait d’un bras pour remonter à la surface. Alors que sa tête sortait enfin de l’eau, il avait l’impression de revivre. Carmen était déjà un peu plus loin et nager en direction du rivage. Il suivit sa route sans vraiment réfléchir. Ils devaient s’éloigner le plus possible de ce bateau de malheur. Ses rangers étaient lourdes et pleine d’eau, il ne pouvait cependant pas se permettre de perdre une pièce de son équipement. Ses membres s’engourdissaient à mesure qu’il nageait dans l’eau glacée, heureusement la traversée était presque finie et enfin il atteignait la rive.

Alors qu’enfin il était sur la terre ferme, il affichait un grand sourire. Il était trempé, épuisé, blessé, mais heureux ! Un peu comme un gamin qui est fier de sa connerie. Il regardait alors Carmen qui comme lui était trempée jusqu’aux os.

- Tu crois qu’on peut trouver un endroit tranquille pour se sécher et se réchauffer.

Dwight ne dirait pas non à un petit remontant. Il s’inquiétait au sujet des pillards, ils pourraient décider de les chasser ce qui ne serait pas du tout une bonne nouvelle pour eux. Ils devaient certainement continuer de s’éloigner de la pour être un peu plus en sécurité.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Over and over   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Over and over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-