Partagez | .
 

 One Way Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One Way Street   Dim 28 Aoû 2016 - 15:36

Croiser les doigts et espérait que les choses se passeraient bien à l’intérieur était sans doute aussi utile que de croire au père noël par le temps qui cours. Il ne dit cependant rien, il ne voulait pas influencer le karma. Il essayait de rester tout de même un peu optimiste, chose qu’il n’était absolument pas de nature, mais qu’il était devenu à force de côtoyer celle qu’il appelait femme de sa vie. Il observait autour de lui avec le plus d’attention possible, il savait que le moindre détail laissé de côté pourrait faire la différence entre sa vie ou sa mort et il ne voulait pas risque de perdre son ami.

Ils finirent par entrée dans la pharmacie sans grande difficulté, mais les différents endroits où Wade et lui mettaient les pieds ne lui plaisaient pas pour autant. Pendant un instant, il avait l’impression d’avoir vu trop grande et qu’il n’était pas vraiment prêt pour une expédition de la sorte. Il était bien trop tard pour avoir peur et partir. Il fallait finir d’explorer ici et aller dans le bar de son père. Ils y étaient presque maintenant, il n’était plus question de faire marche arrière. Il inspira un grand coup pour reprendre de la contenance et se calmer.

- Ce serait une erreur de se sentir trop vite en sécurité. Jaden l’a assez répété pour que ça rendre dans ma tête.

En vérité grâce à sa mémoire, il l’avait retenue du premier coup, mais il avait laissé Jaden lui répéter plusieurs fois, car il s’agissait d’un point important à la survie. Il avançait précautionneusement regardant de tous les côtés. Wade fit remarquer la présence de verre cassé au sol. Par endroit Ian arrivait à discerner des traces de sang. Ce qui n’était en rien rassurant pour l’avenir, Ian n’était pas médecin légiste ni expert dans les scènes de crime, mais il  arrivait à se rendre compte que la personne qui avait perdu ce sang avait dû en mourir vu l’étendue rouge qu’il voyait au sol. Le corps n’était peut-être plus là, mais il y avait un danger dans le coin.

- Il y a dû avoir un affrontement ici, il y a même du sang par terre.

D’un geste de la main, il indiquait la marque de sang puis, plus loin la trainée. Le corps avait donc été déplacé ou il s’était déplacé tout seul. Ian eut un léger frisson alors qu’il continuait d’avancer. Il ne savait pas ce qu’il devait craindre et c’était justement cette ignorance qui lui faisait peur. Il scrutait également les étagères autour de lui. Il n’y avait pas grand-chose d’utile et récupérable ici. Avant de faire un pas, il regardait discrètement dans l’allée devant lui. Il ne voulait pas avoir de mauvaise surprise.

- Pour le moment toujours rien à signaler. Mais si quelques choses est ici, il doit nous avoir repéré c’est une certitude.

Il continuait d’avancer sans se rendre compte de rien, jusqu’à ce que Wade perde l’équilibre. Une main sortie de nul par venait de le saisir à la cheville. Ian se retourna quasiment instantanément. Il réalisa rapidement l’enjeu de la situation, il y avait un malade au sol en train de tenir fermement la jambe de son ami. Il sera un peu plus fort l’arme qu’il avait dans la main avant de la planter dans la tête de la chose devant lui. Il réalisait que le corps était coupé en deux et que c’était pour ça qu’il ne les avait pas attaqués encore. Il remarqua également une jambe qui trainait un peu plus loin. Il l’observait pendant une fraction de seconde avant de se rendre compte qu’elle ne concordait pas avec le premier corps qu’il venait de trouver.

- Wade fait attention ! Il y a au moins encore un autre malade même s’il risque de ne pas pouvoir bien marcher puisqu’il a oublié une de ses jambes ici.

Ian repris un instant sa respiration alors qu’il était au sol les mains couvertes par le sang noirâtre du malade qu’il venait de tuer sans vraiment s’en rendre compte. Il avait agi avec une précision chirurgicale. Il était choqué par la chose qu’il était en train de devenir sans vraiment s’en rendre compte, mais il ne dit rien de plus. Il ne trouverait rien d’intéressant ici. Il le savait, il attendrait cependant qu’il ait fini de faire le tour du bâtiment avant de se résigner et de passer à autre chose.

HRP:
 



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 579
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: One Way Street   Sam 17 Sep 2016 - 17:09

Ah. Ah. Le mort avait oublié sa jambe ici. Le mort s'était franchement pas posé la question de la ramener avec lui dans une éventuelle autre pièce. L'autre mort. Celui invisible. Celui sensé être là. Avec ce tas de pourriture à ses pieds, encore cramponner à sa maudite cheville. Ce mort là qui avait été à deux doigts de la lui grignotter dans les règles de l'art.
Mais le temps de l'attaque avait été court, Ian avait réagi vite. Vite et bien.
Le souffle court, encore secoué par la prise autour de sa cheville, il remettait ses idées en ordre. Au plus vite. Wade retrouvait tout juste son équilibre, posant un genoux au sol en s'aidant d'une de ces étagères en désordre pour se remettre droit dans ses bottes. Il avait été gravement surpris par ce demi-corps caché par l'étagère saccagée. Surpris aussi par cette nausée et cette remontée acide dans sa gorge. Il ne s'y ferait jamais, décidément. D'un souffle, il avait remercier son acolyte qui avait percer le crâne de la chose.

Merci. Merci. Commenta t-il encore et encore avant de passer une main poisseuse de sang à moitié séché dans ses cheveux. Mon dieu. Dégoûté, il s'efforça de retirer la substance noirâtre de ses doigts sur son pantalon, sans réel succès.

Comment ont-ils pu se découper en deux et s'arracher une jambe de leur vivant... C'est tout à fait inconcevable comme scénario... Ils auraient été enfermé ici tout ce temps dans cet état ? Je mettrais ma main à couper qu'il y avait une troisième personne... Un fou furieux, un enragé. Un certain nombre de scénario tournoyait dans son esprit, encore un peu sonner par cette attaque, il garda toutefois les remarques de son ami bien en tête. Il ne fallait pas se laisser surprendre. Mais le silence si poignant de la pièce ne les informait d'aucun mouvement. Comme si ce deuxième corps attendait dans l'ombre qu'ils se déplacent jusqu'au plus proche de lui. Il accorda un regard à son voisin, pointant du doigt la pièce derrière le comptoir puis un autre point derrière les étagères. Là ou là ? Mais on y va ensemble. Après ce qu'il venait de se produire, il était cruciale qu'ils restent proche l'un de l'autre. D'un pas lent, après avoir pris la décision de partir du coté de l'arrière boutique, il garda à la hauteur de sa mâchoire l'arme blanche. Prêt à l'encastrer dans l'un de ces crânes moues à la moindre occasion. Wade gardait bien en mémoire tout ce qu'il avait pu apprendre de ces formations accélérés made by Jaden. Mais c'était tellement difficile de mettre à exécution tous ces préceptes lorsqu'on ne savait pas ce qui nous tomberait dessus. Analyser le terrain, oui d'accord, facile dans la noirceur de ce lieu médical. Facile... Alors, lorsque la vue ne vous aide pas, il fallait se concentrer sur l'ouïe pour repérer les mouvements. Il entendait leurs deux souffles, saccadés, accélérés, leurs respirations brûlantes, leurs pas presque traînant, peu sûr de cette avancée. Wade regardait en direction du sol, mais il n'entendait toujours rien. Mais même en s'attendant à toute attaque, le coeur battant à l'unisson, la chose les surpris en se glissant dans leur direction, passant l'ouverture qui menait à l'arrière boutique. Se trainant avec sa jambe valide sur le sol, la chose avait réagi en un éclair et fonçait droit sur eux. Son premier réflexe avait été de reculer, buttant dans son camarade et lui marchant par la même occasion sur les pieds. L'étroitesse du comptoir n'aidant pas aux deux pères de famille à se mouvoir librement.

Bordel. Recule. Allez RECULE ! RECULE ! Ces réflexes moisies qu'il avait, Wade pestait contre lui même. Ils s'étaient rapprocher trop vite, la chose informe unijambiste avait été comme soulever par une force inconnue. Elle avait été rapide, au point que la surprise l'avait pousser à reculer contre le comptoir. C'est à reculons qu'ils évitèrent tout juste les doigts boudinés du mort, mais la deuxième attaque fut à leur avantage. La tête était bien visible contre le comptoir, et il l'immobilisa en lui transperçant le crâne. Le bruit mat de la lame lui arracha un frisson infime, puis il se redressa. Supposons qu'ils sont que deux... On vérifie tous les rayons pour éviter une nouvelle crise cardiaque ? Puis... On récupère le maximum de chose, et on se casse d'ici, ou on prend une pause ? Une pause boisson. Une pause entre deux cadavres. Wade trouvait essentiel de prendre une vingtaine de minutes au calme, sinon il finirait bien par craquer. Dix minutes la pause... Il ne savait pas pourquoi il posait la question à Ian, alors qu'il mourrait d'envie de se vider la tête de cette tension. Après, on se carapate sur le dernier point de la carte, pour pêcher ton paternel. En espérant qu'il y soit vraiment, après tout ce temps... Un petit rire un peu nerveux s'échappa de sa gorge, un rire mélangeait à un plus chaleureux. Il venait de s'imaginer un petit vieux les fesses poser sur un tabouret, face au comptoir, entouré d'une tonne de bouteilles vidées jusqu'à la dernière goutte.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One Way Street   Lun 19 Sep 2016 - 16:11

Il ferma ses yeux une fraction de seconde toujours en train de récupérer sa respiration et essayait tant bien que mal de ne pas trop s’inquiétait de ce qui se passait. Il était inquiet, il avait peur. Il n’était pas fait pour ce genre de sortir. Il voulait rentrer, mais il y avait son père. Dehors qui l’attendais. Il le savait en vie, il voulait y croire et c’est justement pour ça qu’il était encore dehors à l’heure actuel. Wade le remercier plutôt chaleureusement de lui avoir choisi la vie. Il souriait un peu gêné. Il ne voulait pas imaginait ce qui se serait passé s’il n’avait pas été aussi rapide.

- Je pourrais examiner la jambe pour savoir ce qui s’est passé ici, mais je t’avoue que je n’en ai pas vraiment le cœur, surtout que ça ne nous aidera pas à affronter les possibles dangers qui peuvent encore nous tomber sur le nez.

Il n’était pas médecin légiste, mais il était bien évidement capable de faire un travail similaire. De toute façon, il n’y avait que deux possibilité, la jambe du malade avait été coupé avant ou après sa mort. Techniquement, il avait dû être blessé avant, un survivant avait aucune raison d’amputer un malade. Oui, ça le ralentirait, mais à choisir il était préférable de lui planter un truc dans la tête, c’était plus rapide et plus sûr. Ian affichait un petit air pensif. Il n’était pas spécialement curieux et c’est sans doute ça qui l’avait protégé de pas mal de connerie lorsqu’il y réfléchissait un peu.

L’exploration de l’arrière-boutique de la pharmacie était un passage obligé. C’était sans doute le seul endroit où ils trouvaient encore des choses qui pourrait être utile. Wade ouvrait la marche, l’urgentiste de prêt, sans doute d’un peu trop prêt. Le couloir était étroit et il était contraint de marcher derrière lui. Son pied gauche se rappellera un bon moment du bon en arrière qu’il a été contraint de faire à cause du propriétaire de la jambe un peu plus loin. Ian laissait s’échapper une exclamation de surprise puis de douleur avant de reculer rapidement. Il tira en même temps Wade par le bras pour l’aider à rester hors de portée du monstre. Une fois de plus le cœur de Ian battait bien trop vite. Il avait besoin de stopper tous ses sensations fortes. Il espérait que ce soit le dernier.

- Ton plan me parait correcte. Si on vérifie bien chacun des rayons on pourra rapidement prendre ce qu’on a besoin ensuite.

Chaque minute qui passait le rapprochait ou non de son paternel. C’était aussi une source de stress non négligeable. Ils ne c’étaient jamais vraiment adoré, mais ils ne se détestaient pas pour autant, c’était spécial. Ian se demandait comment son père aller bien pouvoir réagir. Son cerveau tournait à plein régime alors qu’ils étaient en train de vérifier qu’aucune autre menace n’était présente dans la zone. Ils ne leurs fallut pas longtemps pour finir la ronde, récupérer les médicaments dont il avait besoin et se poser. Dans un coin pour se reposer un peu. L’urgentiste en profita pour sortir sa gourde d’eau et boire un peu. Il la tendit ensuite à Wade.

- Je crois que j’aurais vécut assez d’émotion pour les trois prochains moins facilement.

Il affichait un petit sourire en coin alors qu’il rangeait ses affaires dans son sac pratiquement plein. Il était content de ce qu’il avait ramassé ici. Le repos qu’il venait de s’accorder avec son ami lui avait le plus grand bien, cependant, il était préférable de partir maintenant avant qu’il ne perde tout le courage que l’adrénaline lui avait donné. Il fallait aller dans la rue parallèle, il en avait pour quelques minutes de marche seulement. Ian essayait de se montrait des plus détendu, il s’agissait d’une mission vouait à l’échec. Il le sentait presque au fond de lui-même.

Après avoir tourné à gauche, il remarquait l’enseigne qui lui rappelait tant de chose. Il y avait marqué en capital Rainbow. Le nom de ce bar ne correspondait pas à son père, mais il ne l’avait changé depuis qu’il en était devenue le propriétaire. Il avait envie de courir jusqu’ à la bas ouvrir la porte en grand et crier qu’il était rentré. Enfin, il aurait pu le faire si une voix ne l’avait pas interrompu. Cependant, il resta soft, les grandes démonstration d’émotion était loin d’être son genre. Lorsqu’il posa sa main sur la porte du pub et qu’enfin il poussa la porte, il s’attendait à beaucoup de chose sauf d’être accueillie avec le canon d’une winchester en plein visage.

- Je ne sais pas ce que vous faites la, mais je vous conseille de vous barrer de chez moi avant de je vous plombe le cul.

Comme pour joindre le geste à la parole il actionna le chargeur de son arme. Ian qui était toujours devant reconnue instinctivement la voix de son père, même si ce dernier ne ressemblait plus du tout à l’homme qu’il avait été par le passé. Il avait perdu du poids, couper ses cheveux, troqué son chapeau de cow-boy par une casquette et surtout, il semblait débraillé. Il n’avait jamais été aussi négligeait par le passé, il y avait toujours eu sa mère pour régler ça.

- Père ? C’est moi, Ian..
- Mon fils n’aurait jamais survécu plus deux de jour, alors je sais pas qui vous êtes, mais cassez-vous.

Ian fit une grimace, il n’était pas vraiment étonné d’une telle réponse, il savait que son père n’avait pas tort. Il fouillait dans ses poches pour ressortir les clés de sa voiture celle qu’il lui avait donné il y a de ça quelques années.

- Chevrolet Chevelle bleu de 1971. Tu me l’as donné pour mon entrée en fac de médecine.

Il lança la clé en direction du vieil homme qui l’attrapa d’une main. Il examina la clé, c’était son fils. Il n’y avait pas de doute. Il baisa alors son arme et s’approcha de lui pour lui coller une grande tape dans le dos. Avant de s’approchait du second homme qu’il ne connaissait pas. Il dévisagea des pieds à la tête.

- Nans Fergus Lennon, enchanté. Il lui tendit une main amicale pour l’inviter à la serrer. Alors, c’est grâce à toi si l’autre narvalo est encore en vie ? Je ne sais pas ce que vous faites dans le coin, mais je peux au moins vous accueillir. Me reste une bouteille de whisky que je me suis promis de pas boire a moins d’avoir une raison valable, je suppose que tu ne bois toujours pas Fraser.

L’homme parti dans la pièce à coté alors que Ian s’installer au comptoir du bar. Il était toujours fidèle à lui-même, il ne pouvait sans doute pas lui retirer. D’un geste de la main, il invita Wade à s’assoir.

- Il est un peu étrange, mais c’est comme ça qu’on l’aime. Rien n’a changé ici, enfin pratiquement.

D’un geste distrait, il regardait autour de lui, il y avait de nombreuse photo de sa jeunesse sur les murs et même certaine qui datait de bien avant. Il était content de voir son père en vie. Il n’y avait aucune trace de femme dans le coin, il devait se rendre à l’évidence que sa mère était morte depuis longtemps.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 579
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: One Way Street   Lun 26 Sep 2016 - 19:15

Il avait raison le bougre, c'était trop d'émotions au point que son coeur aussi allait lâcher. Cette pause allait vraiment lui permettre de reprendre un peu de force. Deux morts avaient réussi à le vider de son énergie, et heureusement qu'il n'était pas seul. Wade avait du mal à se demander comment une personne pourrait bien vivre seule dans ce monde-ci. Mais quelle importance, il n'était pas seul, il était plutôt bien entouré, et il devait se satisfaire de ça plutôt que de ne penser qu'à ces corps décharnés.
Un frisson le prit, mais il n'eut pas le temps de comprendre le pourquoi du comment qu'ils repartaient sur la route. Carcasses, métal, grisaille. Ils approchaient de la destination, ils arrivaient enfin. Ian poussait la porte, un courant d'air froid parcourut son échine alors que le canon se retrouvait à pointer sur son ami. Ses réflexes ne manquèrent pas de pointer le troisième type avec son arme mais il baissa aussi vite que possible celle-ci en entendant l'échange. Pas de doute, ce vieux avait vraiment survécu.
En face de lui, il voyait le père et le fils se retrouver dans les règles de l'art, quelques échanges de souvenirs pour prouver l'identité de l'un. Il semblait que le temps faisait des ravages, les traits du visage d'Ian pouvaient paraître méconnaissable avec les épreuves, peut-être que son visage à lui aussi avait changées. Celui de sa femme aussi. Sans doute. Ils vivaient un peu tous avec ça, ils ne faisaient pas attention à ces changements-là, ces sillons qui creusaient leurs visages jusqu'à leur donner une autre forme.
Ou peut-être que le vieux était juste bourré, à l'ouest, à force d'avoir bu bouteille sur bouteille. Qui sait.

Lorsque la situation fut sous contrôle, après avoir regardé dehors, il se détendit enfin après avoir fermé cette fichue porte. Il rejoignait assez vite la table, l'idée de partager une gorgée de whisky lui plaisait et rendrait sûrement ces retrouvailles tout à fait irréalistes. Il échangea un bref sourire avec Ian lorsqu'il commenta les propos de son paternel.
Il devinait les relations qu'ils entretenaient, le fort et le faible, le fils qui n'était pas tout à fait comme le père l'aurait voulu, quelque chose dans ces tons-là. Il tendit le petit verre et poursuivit :

Détrompez-vous, Ian fait des merveilles. Il a sauvé ma jambe aujourd'hui. Et j'ai confiance. Vous devriez voir ce que donne le nouveau Ian, il transpire le charisme. Vous seriez surpris.

Il aurait pu lui dire, au paternel, que les morts changeaient les gens, que Emerald avait changé l'esprit de tout le monde. Qu'ils avaient pour la majorité suivi un entrainement accéléré pour défendre le camp au mieux. Mais le vieux saurait bien ça une fois là-bas, valait mieux fêter ces retrouvailles et voir comment était ce père si particulier. C'était la fin du voyage, ils seraient de retour avec un nouveau. Nans allait donner un peu d'espoir à tous ces gens qui espéraient retrouver leur proche. C'était toujours bon l'espoir, ça gonflait les âmes et replongeait les gens dans des souvenirs qu'on croyait disparu. Un soupir lasse s'échappa de la gorge de Wade alors qu'il buvait lentement ce délicieux whisky.

Ça faisait une éternité que j'en avais pas bu de si bon. On devrait le finir, mais ce sera pas un peu risqué pour le retour ?

Il donna un léger coup de coude à Ian en lui tendant son verre. Il buvait pas, vrai ?

Ton père, il l'a dit, c'est pour l'occasion. Tu devrais trinquer aussi.

Pas le choix, avant le départ.
La suite s'annonçait forcément bonne. La route se révélait sans encombre, parce qu'ils étaient trois contre tous, et dans sa tête ça faisait beaucoup plus qu'on le croyait. Cette petite aventure allait lui redonner un coup de pouce au moral. Merci Ian.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One Way Street   Mar 27 Sep 2016 - 10:04

Il avait bien l’intention d’en récupérer un ou deux. Il ne pouvait pas se permettre de laisser ça ici, il se devait d'en récupérer. Il savait parfaitement que ces photos représentaient beaucoup pour son père également. Il y voyait son enfance et toute sa vie, mais aussi celle de son père avant qu’il ne soit né. Il était content que son père soit réfractaire à la technologique, cela lui permettait de voir toute sa vie devant ses yeux une nouvelle fois. Alors qu’il était en train de regardait autour de lui, il entendu les pas reconnaissables de son père revenir dans leur direction. Il avait du mal à réaliser que tout c’était vraiment en train d’arriver. Il avait peur de se réveiller et d’être dans son lit à côté de Rosaleen. Il souriait à Wade qui prit sa défense sans l’ombre d’une hésitation. C’était vraiment un ami sur qui il pouvait compter. Il ne s’attendait pas à une telle réponse de son père ce qui lui fit chaud au cœur.

- Je vais te croire et lui laisser le bénéfice du doute alors…

Nans sortis deux verres de sous le comptoir, avant d’ouvrir la bouteille qu’il avait dans les mains. Il avait servi uniquement une demi-dose, Ian avait toujours admiré les gestes précis de son père lorsqu’il était question d’alcool. Il remarqua le regard satisfait qui s’était emparé de lui lorsque Wade affirmait que c’était un bon whisky. C’était un truc qu’on ne pouvait pas lui enlever, il savait choisir son alcool. Il buvait tout et n’importe quoi, mais il connaissait la valeur des choses. Ian commenta alors d’un air faussement désabusé.

- On peut toujours prendre la bouteille avec nous. De toute façon, je suis presque sûr qu’il va prendre avec lui la moitié de son bar.

Il savait bien que ce n’était même pas une option et qu’elle allait revenir avec eux. Il savait que le sac de son père serait plein à cinquante pour cent d’alcool. Il n’avait jamais eu beaucoup de choses importantes dans sa vie, enfin pas matériellement parlant. Il avait toujours laissé sa mère accumuler tout un tas de connerie. Wade donna alors un coup de coude à Ian, il voulait que lui aussi trinque avec eux. Il affichait un petit sourire gêné avant d’accepter.

- Bon d’accord… C’est bien parce que c’est vous deux.
- Très bien ! Ce choix est un progrès vers la pilosité, fils.

Rapidement, Nans sortit un troisième verre qu’il remplit comme les deux autres. Ce moment aurait presque pu faire oublier que les morts déambulaient dans les rues. Ian était content d’avoir retrouvé son père, mais il ne fallait pas s’éterniser ici s’ils voulaient arriver avant la nuit chez eux. Nans prit alors rapidement un grand sac de voyage pour préparer son départ. Évidemment la première chose qu’il mit dedans c’était ses armes et ses munitions difficilement accumulées, le peu de réserve de nourriture qui lui restait et quelques vêtements de rechange. Il attrapa une petite boite à bijoux qu’il fourra dans sa poche. Ian était bien trop occupé à prendre quelques photos sur le mur pour se rendre compte de ce détail. Nans décrocha ensuite son plan de Seattle du mur. Il récupéra une seconde casquette dans un état aussi douteux que celle qu’il avait sur la tête avant de prendre les quelques bouteilles qui lui restaient. Il était prêt à partir.

Il fallut encore quelques instants à Ian pour finir de faire le tour des photos. Nans le regardait d’un air dédaigneux alors qu’il s’avançait vers la porte, arme au poing. Il était prêt à en découdre et à les suivre chez eux. Il préférait sans doute la solitude à la compagnie des humains, mais au moins il pourrait sans doute dormi dans des meilleures conditions. Il lui faudrait un petit temps d’adaptation… Il était content de voir que d’autres personnes avaient survécu, qu’il n’était plus le dernier homme sur terre. Le chemin jusqu’au lycée paru bien plus court à l’urgentiste qui avait le cœur si léger de retrouver son paternel. Il savait qu’il deviendrait vite une source de problème supplémentaire, mais il en était content. Comment cela pourrait-il en être autrement ? Ian était fier de montrer à son père qu’il était devenu quelqu’un d’important au sein du groupe. Il c’était battu à côté d’hommes et de femmes tous plus ou moins géniaux et que la plupart lui faisaient confiance. Bien que ce dernier ne dirait rien, il pouvait lire dans les yeux de son père comme un livre ouvert. Ce dernier était satisfait de son fils.

- Peu mieux faire…

C’était ses derniers mots et accompagné d’une tape dans le dos à lui en décoller les poumons que Ian laissa son père se reposer avant de lui-même partir s’écrouler dans son lit. La journée avait été épuisante, mais il ne regrettait absolument rien.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: One Way Street   Aujourd'hui à 4:09

Revenir en haut Aller en bas
 

One Way Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Londres - Oxford Street
» Londres - Downing Street
» En catimini au 10, Downing Street
» [LYON] Street Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-