Partagez | .
 

 Untouched

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Untouched    Sam 28 Mai 2016 - 21:59


Voilà, elle était parée. Norman lui avait fait répéter 4 fois le nom de son professeur, lui avait fait promettre de venir à l'heure, et surtout, de le noter sur son calepin pour ne pas arriver en retard. Aucun problème. Il ne s'était pas gêné du haut de ses spet ans pour lui faire remarquer qu'elle n'avait pas assisté une seule fois à une réunion à la différence de touuuus les autres parents, et de ce fait, elle avait promis.
Promis d'aller expliquer à une bande de gamins ce qu'était la chirurgie, alors que la plupart d'entre eux ne devaient pas différencier leur tibia de leur humérus, mais soit. Son fils et prunelle de ses yeux l'avait supplié, elle avait posé sa journée.

Et elle était presque sur le point d'être à l'heure, alors qu'elle admirait en toute modestie sa tenue qu'elle avait tenté de rendre un minimum professionnelle. Jupe crayon, talons aiguilles, petite veste cintrée et haut couleur cerise. Non, vraiment, ça passait mieux que ses blouses vertes du bloc accompagnée du masque qui lui mangeait le visage. Même ses cheveux avaient su se laisser coiffer, histoire de ne pas coller la honte de sa vie à son fils pour ce fameux jour ou les parents devaient présenter leur métier aux gamins.
Sauf qu'en s'embarquant dans le taxi, il avait fallût que Gary appelle. Et qu'il tape un scandale sur le fait qu'il voulait voir son fils pour les prochaines vacances, encore ivre de la veille. Elle voyait bien que le chauffeur attendait avec patience qu'elle lui donne l'adresse, alors qu'elle invectivait son ex mari à grands coups d'insultes espagnols pour couvrir ses beuglement, avant de raccrocher.

Alors, l'adresse Ma'am?
Ah je... ben, je sais plus. Attendez. Marmonna t-elle en ressortant son smartphone, pianotant rapidement dessus alors qu'elle sortait une cigarette de son paquet, la coinçant entre ses dents. Machine! Mon rendez vous de 14 heures. L'adresse por favor? Machine. L'interne rousse qui devait s'appeler Justine, ou Karine, ou un truc comme ça, et qui était sensée prendre note de tous ses rendez-vous, allant de l'opération à sa prochaine manucure. Elle vit bien le regard réprobateur du chauffeur alors qu'elle allumait sa vogue, ouvrant la fenêtre en soupirant pour qu'il ne la force pas à sortir. Oui, voilà, avec l'école. Oui je serai là pour l'opération de Mn Vegelbud, ou Dortmund. L'allemand, oui, c'est ça. Merci mach... Justine. C'est pareil.

A peine 10 minutes qu'elle était partie, que déjà elle se sentait épuisée par tant d'appels téléphoniques tiens. Enfin, au moins arriva t-elle à l'heure à l'école, cherchant la classe de son fils en ayant la sensation de se retrouver dans une dimension parallèle, ou les autres mamans qui venaient déposer leurs enfants l'observaient presque avec désapprobation. Sans doute toujours le même schéma. Une bande de frustrée qui ne comprenaient pas qu'elle travaille si elle devait s'occuper de son fils blablablablabla. Un homme passa non loin d'elle, alors qu'elle lui attrapait doucement le bras pour l'éviter de fuir.

Excusez moi ! Je cherche la salle de Monsieur ... Fowler. Heureusement qu'elle avait noté son nom sur son calepin quand même. Je suis Mme Warre... Thompson, je suis là pour la présentation des métiers et j'ai oublié le numéro de salle que m'a donné mon fils. Avoua t-elle avec un rire gêné à l'inconnu, priant pour qu'il connaisse le nom du dit professeur.

Sans se douter qu'elle avait le professeur en question en face d'elle.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Fowler
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 413
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Untouched    Mar 31 Mai 2016 - 18:59

Voila une journée comme il les aimait. C'était l'occasion pour Gabriel de se détendre un peu puisqu'il n'avait pas besoin de préparer le moindre cours. La journée des parents à l'école était du véritable pain béni ! Et c'était également l'occasion de rencontrer un peu plus intimement les parents de ses chères têtes blondes.
Il était vrai qu'il n'avait pas forcement le temps , le matin, de discuter avec tout ce petit monde. Sans parler de ceux qui laissaient le soin à leur nounou de déposer leur enfant, par manque de temps ou parfois même pour être tranquille. Une semaine durant, il pouvait enfin voir à l’œuvre les personnes qui éduquaient ceux qu'il était en charge d'instruire. Et c'était très instructif !

Il avait commencé la matinée avec un jeune père qui travaillait comme employé des pompes funèbres. Il avait rapidement présenté aux enfants ce qui était son quotidien. Complètement captivés dès lors qu'il avait commencé à évoquer les cadavres en des termes moins crus, Gabriel n'avait pas eu à faire la police une seule fois. Ils étaient pendus à ses lèvres et demandaient plus de détails. Seules quelques filles faisaient mine d'être dégoûtée, écoutant pourtant d'une oreille attentive.  
Il y avait ensuite eu une maman secrétaire, une autre conseillère en assurance puis un père qui travaillait aux finances publiques. Pour le coup, l'audience était plus que dissipée et pas plus de la moitié n'écoutait vraiment l'exposé détaillé des parents. Seuls leurs propres enfants, les yeux brillants de fierté, les fixaient avec amour.

La matinée touchait presque à sa fin et il restait une dernière maman à passer. Gabriel venait de congédier le père de Jonas, un de ses meilleurs élèves, puis scruta le couloir de l'école en quête de la prochaine victime. Mais le couloir était complètement désert. Vérifiant l'heure à l'horloge accrochée au dessus de son bureau, il vit du coin de l’œil que Norman faisait une tête mi boudeuse, mi déçue.
Ses élèves, tous sagement installés à leurs tables respectives, commençaient à parler doucement entre eux. Jusqu'à présent, les exposés s'étaient enchaînés à un rythme qui n'avait pas vraiment laissé de place à l'oisiveté.
« Bon, restez bien sage quelques minutes je vais m'assurer que la prochaine maman ne s'est pas faite dévorer par budy. »

S'en suivirent quelques éclats de rires discrets. Budy était un lapin nain dont la cage passait de classe en classe au cour de l'année et qui s'échappait parfois. Gabriel abandonna donc ses élèves quelques minutes pour s'assurer que la mère de Norman n'attendait pas devant la mauvaise classe.
Il longea le couloir jusqu'à la classe de sa collègue et regarda dans la cour de récréation. Une jeune femme était en train de pénétrer dans le bâtiment. Soulagé, il commença à retourner tranquillement vers sa classe. Mais la jeune femme avait marché rapidement car elle fondit sur lui à la vitesse de la lumière pour lui demander son chemin. Il lui adressa un charmant sourire et, désignant d'un geste de la main la porte de sa classe qui ne se trouvait qu'à quelques mètres, il lui répondit.

« Ma classe est juste ici. Les enfants vous attendaient avec impatience. »

Il la laissa passer devant et lui indiqua un endroit où déposer son manteau et ses affaires si besoin. Un silence respectueux régnait dans la classe. Tous attendaient, ne quittant pas des yeux la nouvelle maman qui allait les faire rêver. Rapidement, il la présenta à ses élèves.

« Je vous présente Mme Thompson. C'est la maman de Norman et elle est chirurgienne. C'est bien ça ? » s'enquit t-il en la regardant.
« À  votre avis, en quoi consiste le métier de chirurgien ? »
Plusieurs petites mains se levèrent, et il désigna Sophie. Pour une fois qu'elle participait !
« Ça veut dire qu'elle soigne les gens ? »
« Hum … Oui mais encore ? … Oui Andrew ? »
« Elle fait des modelages plastique sur les gens moches ? »
Plusieurs filles se mirent à pouffer dans leurs mains. Lui-même se retint de ne pas rire devant cette supposition.
« Pourquoi pas. D'autres idées ? Oui Dylan ? »
« Elle peut recoudre les gens blessés et changer les organes malades du corps. Et aussi, aussi, elle fait des piqûres pour pas qu'on ai mal. »

Les fesses posées sur le rebord de son bureau, faisant face à sa classe les bras croisés, Gabriel se tourna vers la mère de Norman.
« On a quelques pistes intéressantes. Mais aujourd'hui c'est vous le professeur. »
Il lui fit un signe de la main pour l'inciter à s'avancer et à prendre la parole.
Avant qu'elle ne commence il lui glissa rapidement à l'oreille en chuchotant à moitié :
« N'hésitez pas à me solliciter si besoin. Sinon, la classe est à vous. »
Sur ce, il quitta le rebord de son bureau pour laisser la place à la chirurgienne et alla s'asseoir sur l'une des tables inoccupées du dernier rang, de sorte qu'il faisait face à la maman comme tous les autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Untouched    Lun 20 Juin 2016 - 14:14


Bon, au moins, elle avait trouvé encore mieux qu'un renseignement. LE rof de son fils qui allait l'emmener dans la salle ou elle avait rendez-vous.
Un rapide coup d'oeil à son smartphone la fit un instant froncer les sourcils. Elle avait pourtant dit à Machine qu'elle ne serait pas disponible alors pourquoi s'acharnait-elle à lui relater les prochaines opérations qu'elle avait déjà parfaitement noté dans son propre agenda ? Vegelbud à 17 heures pour une angioplastie, et amputation avec une de ses internes sur une gamine de 13 ans... Sauf que si elle restait collée à son smartphone, elle risquait de ne pas pouvoir assurer cette présentation des métiers, et elle n'eut même pas le temps de dire au jeune homme qu'elle n'était absolument pas à l'aise avec les enfants en dehors du sien, que déjà on la faisait s'asseoir au bureau face à une trentaine d'élève ou elle nota le sourire satisfait de son fils, alors que Fowler lui demandait confirmation qu'elle était chirurgienne. Elle put tout juste hocher la tête que déjà, une multitude de questions. se posait de la part des gosses, lui donnant envie de partir en courant.

Wow wow wow. Tout ça d'un coup ? Répondre aux questions des familles inquiètes concernant le sort d'un patient c'était une chose, mais là...

Là, on lui disait clairement de prendre le rôle de prof, alors qu'elle détestait déjà à la base, renseigner ses propres internes. Bon. Mieux valait faire contre mauvaise fortune bon coeur après tout. Et puis, pas sûr que le prof apprécie qu'elle en dise un truc du genre "Ne faites jamais chirurgie, sinon vous finirez à même pas trente ans divorcée, névrosée, et vous passerez vos nerfs sur des internes qui finiront par vous haït de tout leur coeur". Peut-être étaient-ils un peu trop jeune pour entendre ça oui.

Alors... La chirurgie se divise en plusieurs branches, du coup je ne m'occupe pas de modelages plastiques sur les gens moches. Lança t-elle avec un petit sourire à Andrew, avant de rajouter. Je suis chef d'une équipe d'étudiants, et je suis spécialisée en traumatologie, mais j'aimerai par la suite me spécialiser en cardio. Enfin, plus simplement, je m'occupe des accidents graves, et j'aimerai plus tard, soigner plutôt des coeurs que des jambes coupées.

Ne pas rire à cette phrase, au risque de passer pour une mère dangereuse. Non. Interdit. Elle jeta un rapide regard au professeur pour s'assurer qu'elle était sur la bonne lancée, avant de rajouter.

Je m'occupe beaucoup de tout ce qui va toucher aux accidents de la route, des opérations d'urgence. L'idée est de sauver le plus de vie possibles, et de s'assurer que les gens sortiront en bonne santé. Et mon rôle, c'est d'enseigner aux élèves qui sont sous ma direction à bien s'occuper de leur patients, les guider en salle d'opération, leur expliquer comment ne pas paniquer si une opération tourne mal... Tout ce genre de choses. C'est beaucoup d'études, on peut parfois être appelé sur ses jours de repos aussi... Si on veut s'engager dans cette voix, il faut surtout être passionné.

Et aussi boire beaucoup de café, ne plus dormir, et éviter d'avoir une vie de couple. Songea t-elle pour elle même, avant de rajouter en ramenant une mèche derrière son oreille d'un air timide.

Est-ce que vous avez d'autres questions ?


D'autant qu'un rapide coup d'oeil à sa montre lui indiquait que ce serait bientôt l'heure de leur récréation. Elle avait vraiment parlé plus d'une heure ? Tant mieux, ce serait l"occasion pour s'excuser de son retard auprès du prof...


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Fowler
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 413
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Untouched    Mer 22 Juin 2016 - 21:46

Alors que sa mère expliquait à l'ensemble de la classe en quoi consistait le métier de chirurgien, Norman rayonnait. Elle employait des mots parfois un peu trop compliqués pour ses pauvres élèves mais dans l'ensemble, ils étaient pour la plupart suspendus à ses lèvres. De son côté, Gabriel avait sortit un petit calepin ainsi qu'un crayon, et il prenait bien soin de noter, dans les grandes lignes, tout ce qu'elle disait, surlignants les mots les plus ardus qu'il tacherait d'expliquer plus en détail à la classe lorsqu'ils ferait un grand récapitulatif de la journée.

Semblant un peu perdue au début, la mère de Norman avait fini par être elle-même absorbée par ce qu'elle disait. Elle répondit aux diverses questions des élèves jusqu'au moment fatidique de la sonnerie. Déjà midi ? Levant le nez vers l'horloge de la classe, Gabriel put constater que c'était effectivement l'heure d'aller manger. Hourra ! Son ventre commençait à grogner doucement depuis quelques minutes déjà.
Affichant un grand sourire, il annonça joyeusement.
« Bon, n'oubliez pas de remercier Mme Thompson, et bon appétit. »

Presque tous en cœur ils remercièrent la mère de Norman et bien sagement, ils se dirigèrent vers le couloir pour aller enfiler leurs manteaux. Dans la cour, une foule de parents attendaient déjà leur chers enfants pour l'heure du repas. Ceux qui n'avaient pas cette chance se dirigèrent vers la jeune femme responsable de les conduire à la cantine. Gabriel quant à lui termina de gribouiller encore quelques notes, histoire de ne rien oublier, puis il alla ranger son précieux calepin dans l'un des tiroirs de son bureau avant de constater que Mme Thompson était toujours là.

« Merci beaucoup pour votre intervention. Je suis sûr qu'ils n'ont pas dû tout comprendre mais ça les a passionné. Et qui sait, peut-être que grâce à vous, nous aurons un ou deux chirurgiens de plus à Seattle. »
La gratifiant d'un sourire amical, il s'empara de son manteau qu'il enfila en vitesse tout en raccompagnant la jeune femme hors de sa classe qu'il verrouilla derrière lui.

Il avait une faim de loup ! Mais alors qu'il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir manger ce midi, et où il allait manger, il se souvint que pour une fois sa sœur ne pourrait pas être avec lui. Elle avait un rencart avec l'un de ses collègues, un petit homme rabougri passionné d'histoire... Gabriel n'avait rien contre lui mais il ne comprenait vraiment pas ce que sa sœur pouvait lui trouver. Mais après tout, si elle était heureuse, c'était le principal. Mais du coup, il se retrouverait à manger seul. À moins que...

Sans trop savoir quelle mouche venait de le piquer, il s'adressa à la jeune femme qui se trouvait toujours là.
« J'ai peut-être une idée pour vous faire pardonner de votre petit retard. Si vous n'avez rien de prévu dans l'immédiat, je connais un endroit sympathique où ils servent de délicieux tacos. Et puis comme ça, Norman pourra échapper à la cantine. »

Le petit garçon avait entendu car son visage s'illumina soudain à l'idée d'aller manger en ville avec sa mère et de rater ainsi les éternels poissons panés à la purée qu'ils servaient aujourd'hui. C'était presque s'il ne la suppliait pas du regard. Cela dit, Gabriel se sentit obligé de se justifier d'une telle invitation.

« D'ordinaire, je mange avec ma sœur mais aujourd'hui elle est indisponible. Et comme manger seul n'a rien de très intéressant, ce serait l'occasion de faire plus ample connaissance. »

Il était vrai qu'il n'avait pas très souvent eut l'occasion de voir la mère de Norman. Alors qu'il passait parfois plus d'une demi heure à converser avec certains parents après sa classe, certains voulant s'enquérir des notes ou du comportement de leur enfant, d'autres voulant simplement papoter, à chaque fois, il n'avait fait qu'apercevoir la jeune femme de loin dans la cours de récréation. C'était tout bonnement la première fois qu'il avait l'occasion de lui parler et il était curieux de savoir quelle genre de femme elle pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Untouched    Mar 23 Aoû 2016 - 14:44


Ce serait une bonne nouvelle. On manque tellement d'interne à l'hôpital... Avoua t-elle avec un sourire en imaginant quelques unes de ces têtes blondes devenir une fois adulte neurochirurgien ou oncologue.

En revanche, elle s'était attendue à tout, sauf à ce qu'il ne lui propose carrément de déjeuner avec elle et Norman. Son regard s'agrandit sous la surprise alors que son esprit tournait à mille à l'heure. Est-ce qu'il s'agissait d'une sorte de pseudo rencard ? Non, quand même pas. Il n'oserait pas draguer la mère d'un de ses élèves ouvertement avec son fils à côté qui les observait comme si il venait d'apprendre que Noël était avancé de plusieurs mois ! Mais tout ce qu'elle trouva à dire en guise de réponse fût un

Vous... Proposez un plat latino à cause de mes origines ou... ?

RACISTE. Voulut-elle crier avant de se rappeler qu'elle était sérieusement en train de péter les plombs pour pas grand chose. Elle se serait collée des gifles tiens.

Oubliez. Oui, je... Un dejeuner ça peut être bien ! Je n'ai pas d'opération avant 18h ce soir, je pense que c'est parfaitement négociable. Admit-elle avec un sourire sincère alors qu'elle sentait le sang lui monter aux joues et que Norman étouffait un cri de victoire.
Rapidement, elle suivit son guide alors qu'ils arrivaient dans le dit restaurant, commandant leur plat alors qu'elle se détendait enfin. C'était agréable, de pouvoir voir un peu de monde extérieur à ses internes et aux autres chef de service de l'hôpital. Cela devait bien faire une éternité qu'elle n'était pas sortie ainsi. Son portable se mit à vibrer, alors qu'elle l'éteignait subitement en observant le nom de Gary à l'écran. Mieux valait éviter qu'il ne se fasse des films, quand bien même elle n'avait rien à se reprocher. Il ne s'agissait que d'un restaurant avec le prof de son fils, oh.

Les discussions allaient bon train, alors qu'elle commandait une bouteille de San Pellegrino avant de demander au jeune homme.

Ce n'est pas trop dur, de devoir gérer une classe entière d'enfants ? Personellement je n'aurai jamais eu la patience de faire ça je dois bien l'admettre. Qu'est-ce qui vous à donné envie d'enseigner ?   Demanda t-elle avec une curiosité sincère en buvant une gorgée de son verre tandis que Norman observait la scène en aspirant comme un forcené sur sa paille, sans doute ravi d'avoir pu échapper au réfectoire.  


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Untouched    Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 

Untouched

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-