Partagez | .
 

 And all I can taste is this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Ven 10 Juin 2016 - 21:15

La latino profitait de ce moment comme il se devait. C'était plutôt rare de pouvoir avoir un moment de tranquillité comme celui là. Alors il ne fallait pas en rater une miette. Les chansons passaient comme elle aimait dans ses oreilles. D'un style à l'autre et d'un univers de danse à l'autre sans aucun fil conducteur. Et ça c'était pas donné à tout le monde de pouvoir suivre ce rythme. Intérieurement, cela faisait rire la jeune femme. De passer d'une musique et d'une danse un peu n'importe quoi à quelque chose de plus lent, comme le slow qu'ils effectuaient à deux, ce n'était clairement pas pour lui déplaire.

En bref, la métisse se sentait bien. La fraîcheur qui filait sur sa peau ne cassait en rien ne moment de sensualité qu'ils vivaient. Eva regarda son compagnon s'éloigner d'elle quelques secondes alors qu'il retirait une couche de vêtement qui devait sûrement lui donner chaud. Et lorsqu'il revint face à elle pour l'envelopper de ses bras, son regard se plongea dans le sien et elle se perdit tout le temps de la musique dans ses yeux bleu vert. Elle ne s'en lassait pas. Elle aurait même pu passer des heures plonger ainsi dans son admiration. Ses mains glissèrent doucement de ses épaules à ses omoplates comme si son corps dictait ses actes au lieu de son esprit.

Mais bien vite, la musique changea de nouveau, et il n'était plus question de pouvoir faire un slow sur ce type de chanson. Et alors que son partenaire se réjouissait de la diversité de sa playlist, Eva réalisa la teneur de cette ultime musique. L'une de ses préférés surtout qu'elle était en espagnol. Les mains toujours sur les épaules de Norman, la métisse pouffa d'abord en essayant de se retenir. Puis sa main vint vite se plaquer sur sa bouche pour réellement s'empêcher de montrer clairement sa réaction. Mais la situation ne dura pas et la jeune femme s'exclama ouvertement comme si son ami n'avait pas été là.

Sans rien dire, la jeune femme commença à se déhancher sans aucune retenu, un large sourire aux lèvres. Cette musique était réellement sa préféré lorsqu'il s'agissait de draguer ou de réchauffer un peu l'ambiance dans les fêtes qu'elle organisait avec la bande du garage. Son regard changea légèrement. Il se réchauffa alors qu'elle le plongeait dans celui de son partenaire. La métisse réduisit la distance entre leur corps. Ses mains se posèrent sur ses pectoraux sans aucunes gênes. Ils étaient là pour danser après tout, alors pourquoi se retenir.

A présent, les mots étaient superflus, seul comptait le langage du corps et le rythme de la musique qui se faisait plus que présent dans leurs oreilles. Le temps ne passait pas. Il était comme figé dans cet instant si précieux dans leur vie si chaotique. La métisse était perdu dans les gestes sensuelles de leur deux corps collés l'un à l'autre. Ses hanches étaient collés aux siennes. Leurs jambes s’entremêlaient et ondulaient sur la musique envoûtante. Les paroles s’incrustaient dans les pores de sa peau comme un appel à les traduire physiquement à l'électricien.  

La musique changea enfin, et la jeune femme cligna des yeux sans pour autant pouvoir se détacher de lui. Il le faudrait peut être quand même. Ou il se poserait des questions. Ou peut être que ça pourrait être bien... ?
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1129
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Dim 19 Juin 2016 - 20:38


Son déhanché, son corps contre le sien, ses jambes s'entremêlant aux siennes. Puis ses paroles qu'elle lui avait dit. Norman semblait perdu. Jouait elle avec ses sentiments ? Ou jouait-elle avec ses propres sentiments à elle ? Ses paroles puis ses mouvements ne s'accordaient pas, ils disaient l'opposé. D'une part, elle ne se sentait peut-être pas prête à s'accrocher à nouveau mais d'une autre son corps lui transmettait un sentiment contraire.

Norman avait bien entendu apprécié chaque seconde de cette dernière danse, mais cette proximité et son regard le rendait perplexe. Qu'attendait-elle vraiment de lui ? Et si, elle regardait juste simplement pour le plaisir de l'instant ? Ou voulait-elle simplement plus que leurs deux corps collés l'un contre l'autre.

Trop de questions envahissaient sa boîte crânienne. Que quelque chose ou quelqu'un lui vienne en aide. Ils n'allaient pas rester là, pendant une heure à se regarder simplement dans le blanc des yeux. La situation était tendue pour le garçon, jamais il n'avait hésité autant à effectuer une action aussi simple que banale, d'habitude il ne se posait pas mille et une question pour embrasser sa partenaire.

Il ne savait pas combien de temps était passé depuis que la nouvelle musique électro c'était lancée. Une minute ou deux peut être, en tout cas, le temps semblait s'être stoppé, malgré le fait que le remix de david guetta défilait dans leurs oreilles.

Le garçon avala sa salive difficilement, s'il avait été croyant, il aurait fait une prière pour qu'un signe distinct lui fasse comprendre ce qu'il devait faire. S'éloigner ou bien faire encore le premier pas et capturer à nouveau ses lèvres délicieuses.

Le regard d'Eva se posa sur sa bouche une fraction de seconde et le garçon s'approcha avec tendresse de son visage et hésita un instant à l'embrasser, leurs lèvres étaient proches et la demoiselle ne semblait pas reculer à son approche.


Norman ferma les yeux et déposa ses lèvres contre les siennes. Ses bras puissants autour d'elle, avait fait une légère pression pour la rapprocher un peu plus de lui. Au bout d'un instant, le garçon se recula à regret mais il devait savoir s'il avait bien fait. Son regard plongea à nouveau dans celui de la demoiselle, plein d'interrogation.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Dim 19 Juin 2016 - 21:30

Franchement, elle ne savait pas pourquoi son regard s'était posé aussi délibérément sur ses lèvres. La métisse avait pourtant passé les dernières minutes à se perdre dans le regard de son partenaire. Mais son cœur s'était soudain emballé et son esprit avait abaissé la barrière qu'il avait établi entre la raison et l'envie. Pourtant, là tout de suite, dans cet instant parfait, Eva avait envie de regouté à ses lèvres. Juste une petite fois. Mais alors que son regard s'en détachait, le visage de l'électricien se rapprocha légèrement du sien. Ses yeux reflétaient une certaine hésitation mais la métisse ne broncha pas. Un son plus doux résonna dans les tympans de la jeune femme et son cœur lâcha prise.

Doucement, avec une immense tendresse, elle sentit leurs lèvres se sceller. Les mains de la jeune femme sur les épaules de l'homme étaient légèrement descendus sur son dos. Dans la seconde, ses paupières se fermèrent pour savourer ce partage entre eux deux. Le baiser dura quelques dizaines de secondes avant qu'il ne l’interrompt en se détachant légèrement d'elle. C'était étrange. Quelques minutes auparavant, elle disait ne pas pouvoir franchir le moindre pas en souvenir de son fiancée. Et maintenant, elle regrettait de s'être interdit de vivre pour un mort. La métisse chassa rapidement cette pensée qui n'avait duré qu'une fraction de seconde et rouvrit les yeux. Norman était là, un sourcil remonté, presque inquiet de son attitude. Eva resta quelques secondes à le regarder sans rien dire ni rien faire. Puis un léger sourire se dessina sur ses lèvres avant de refermer ses bras autour de ses épaules et de se hisser pour presser ses lèvres aux siennes.

Au diable le monde, au diable les morts, au diable ses frères. Plus rien n'existait à part leur corps entremêlé. Les mains de la mécano glissèrent vers la nuque et les cheveux de son ami - qui ne le serait sûrement plus très longtemps. La jeune femme percevait tout en même temps. La douceur de ses lèvres sur les siennes, ses bras puissant qui la pressait contre son torse, la chaleur qui émanait de son corps et sa poitrine écrasé contre celui ci. Eva se laissa littéralement emporté par la tendresse qu'on lui offrait et qu'elle partageait en retour. Ses gestes étaient fluides et ses doigts passaient entre les mèches de son partenaire comme pour imprimer ce baiser comme le plus important de tous.

Après un moment presque statique, elle entreprit de créer une nouvelle danse entre leurs lèvres. Les détachant pour y revenir encore plus douce que jamais. Eva voulait vraiment imprégner ce moment de ces envies les plus tendres. Ses phalanges crapahutaient le long de son épaule avant de revenir sur sa gorge et sa joue. Sa paume se posa là alors que doucement elle interrompit leur échange pour le regarder dans les yeux. Un nouveau sourire illumina son visage et ses lèvres se posèrent à la commissure des siennes. L'espace d'un instant, la métisse se rendit compte qu'elle n'avait jamais agit avec tant de tendresse et de légèreté avec un homme. Mais cette fois, cela faisait du bien et son cœur tout comme son esprit était apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1129
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Lun 20 Juin 2016 - 19:24

Norman la regardait presque avec inquiétude, savoir s'il n'avait pas fait une erreur de l'embrasser à nouveau. Il ne voulait pas la blesser, ni la brusquer, ni paraître trop persistant, mais son doute s'envola, quand elle lui adressa un doux sourire. Norman se décontracta un peu et lui renvoya son sourire. L'électricien riait intérieurement, il avait demandé un signe et voilà qu'une musique collait bien avec leurs moments. Décidément, le destin était bizarre, mais pas désagréable en cet instant présent.

Eva resserra ses bras autour de ses épaules pour se hisser un peu plus et l'embrasser à son tour. Ses doigts dans ses cheveux le fit frissonner, avec légèreté les mains de Norman remontèrent vers le visage de la demoiselle qu'il attrapa entre ses mains. Il voulait imprégner un peu plus la saveur de ses lèvres contre les siennes.

Leurs baiser semblait innocent, comme-ci ils partageaient leurs premiers baisés là ensemble, comme deux adolescents. Norman croisa ses bras dans le bas du dos de la demoiselle et la souleva pour qu'elle soit à la même hauteur que lui. Le garçon avait lâché ses lèvres pour la regarder à nouveau dans les yeux avec un sourire en coin.

Ses yeux se reportèrent à nouveau sur ses lèvres qui lui manquait. Cette sensation était étrange, mais pas déplaisante. Il en voulait encore, doucement il attrapa la lèvre inferieure de la demoiselle entre ses deux lèvres, puis mis un peu plus de sensualité dans leur échange.

Sa langue emporta sa complice dans une légère danse voluptueuse. Norman se recula légèrement pour reprendre sa respiration et colla son front contre celui d'Eva. Il plongea son regard dans le sien pour l'énième fois. Il laissa la demoiselle retoucher terre et passa l'une de ses mains sur sa joue et caressa de son pouce sa pommette.

"Ça devient difficile de vous comprendre miss Sanchez..." un tendre sourire en coin se dessina sur son visage. En même temps qu'elle femme n'était pas compliquée ? Macho ? Non, juste réaliste ! "Y a aucun risque que l'un de tes deux frères s'aventure sur le toit ? Enfin t'sais, j'ai pas envie que mon joli faciès se retrouve amoché..."


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Lun 20 Juin 2016 - 20:32

La jeune femme se sentait légère, si légère. Etait ce l'effet de son baiser ou le fait qu'elle ne touche plus le sol. Ca la faisait rire intérieurement. Elle avait rarement eut l'occasion  d'avoir des amants de sa taille, et ce n'était clairement pas déplaisant. Au contraire. La métisse pouvait d'autant plus sentir ses bras la serrer contre lui. Son corps avait fini par épouser le sien comme pour anéantir tout vide entre eux. Ses bras entouraient sa tête et lorsqu'il se détacha de ses lèvres la première fois, elle lui rendit son petite sourire. Mais elle n'en avait pas eu assez. C'était trop peu.

Tout en observant ses lèvres, la métisse se mordait doucement la lèvre supérieure. L'attente ne fut pas très longue puisqu'il reprit rapidement possession de sa bouche. Eva soupira légèrement alors que doucement mais sûrement, l'intensité de leur baiser devenait un peu plus intéressant. Ses mains allaient et venaient entre son dos et ses cheveux. Sa langue jouant tranquillement avec la sienne, découvrant avec plaisir les sensations qu'il lui offrait. Après un temps qui lui sembla incroyablement long, et en même temps pas assez, leurs lippes se séparèrent et leur regard se croisa de nouveau.

C'était fou à quel point elle pouvait rester subjuguer par ses yeux. Rien que ça lui donnait envie de se jeter de nouveau sur ses lèvres. Les envies de la mécano se débridait comme on rompt si facilement une brindille sèche. Les paroles de son partenaire la fit un peu plus sourire alors qu'elle posa son front contre le sien. Vrai qu'elle agissait bizarrement et de façon bien complexe. Pourtant ça n'avait jamais été si compliqué. Après tout Eva n'était pas ce genre de nana à demander l'impossible et à agir de manière totalement aléatoire. Mais cette fois était différente.

J'suis désolée si j'te fais tourner en bourrique. T'sais j'aimerais pas faire une bêtise et l'regretter. J'me sens toujours attachée. Mais l'monde change, alors j'dois changer. Et pas d'risque qu'on nous dérange, y'a jamais personne qui monte ici. Et la fois où y'en a un qu'a essayer, j'l'ai viré d'un coup d'pied. J'me sens trop bien ici pou-...

Norman avant sceller ses lèvres d'un baiser bien plus sauvage qu'auparavant. Elle avait parlé sans respirer une seule fois, dans un débit trop rapide pour être normal. Peut être s'était il rendu compte de ça et l'avait empêcher de continuer. Parce que la métisse aurait pu continuer encore et encore jusqu'à ce que son état de nervosité, bonheur et trop d'émotions en même temps s'estompe. La jeune femme avait du mal à se maîtriser quand autant de sentiments l'envahissait en même temps. Mais c'était le bon moment pour lâcher prise. La surprise passé, Eva s'accrocha fermement à sa nuque et accentua l'énième baiser de la soirée tout en collant franchement son corps au sien. Elle ne savait même pas si la musique avait continuer ou si le silence régnait autour d'eux. Ce qui comptait, c'était qu'il ne la lâche pas.

Doucement mais sûrement, Eva glissa ses mains dans son dos jusqu'à arriver à son postérieur qu'elle palpa sans retenue. L'électricien du être surpris car en une fraction de seconde, il s'était détaché juste assez de ses lèvres pour exprimer sa surprise. La latino sourit sans vergogne et cala ses mains sur lui.

Que pasa, cariño ?

Un petit rire s'échappa de sa gorge alors qu'elle déposa un minuscule baiser sur ses pulpeuses, l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1129
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Lun 20 Juin 2016 - 23:54

Woh woh woh, la pente était bien raide et la demoiselle glissait inlassablement vers le bas. Il devait y mettre un terme, la sauver de cette situation de débit de parole à la seconde. Elle était nerveuse à ce point là ? Norman attrapa son visage entre ses mains et l'embrassa avec un peu plus de fougue qu'auparavant, son corps avait répondu à son action et elle était de nouveau collée à lui mais là, la sensation était différente, il sentait une chaleure monter en lui.

Il fut surpris en sentant les mains entrepreneuses de la demoiselle palper son postérieur. Il s'était reculé légèrement et avait arqué les sourcils d'un air étonné. Il savait ce que voulait dire "que pasa" mais le dernier mot lui était complètement inconnu, à en déduire son sourire puis son rire juste après, ça devait être un surnom tel que mon coeur ou mon chéri.

"nada, cariña..." Carino, carina, bref devait bien y avoir un féminin à ce mot-là, puis l'espagnol c'était beaucoup de o et de a à la fin des mots non ? Elle venait donc de casser une barrière entre eux, donc lui aussi pouvait avoir les mains baladeuses ?

Sa main droite se posa sur la joue de la demoiselle et il fit glisser son pouce sur ses lèvres, il tira un peu sur sa lèvre inferieure et s'approcha pour laisser ses lèvres flirter avec les siennes tout en la regardant dans les yeux. Norman était un grand joueur. Il souleva la demoiselle qui ne pesait pas bien lourd par rapport à lui.

Il alla s'asseoir sur la bouche d'aération et obligea la demoiselle et se mettre à la califourchon sur lui. Là il pouvait encore plus encrer son corps contre le sien. La sentir se cambrer par l'envie.Le garçon l'embrassa avec passion, le temps de l'adolescence était révolu, maintenant, il fallait laisser place à des baisers plus expérimentés.

Ses mains s'infiltrèrent dans le débardeur de la demoiselle, l'une de ses mains s'était placé dans la courbure de son dos et l'autre au niveau de sa nuque pour intensifier un peu plus ce baiser. Il lâcha ses lèvres pour glisser les siennes dans son cou. Il y déposa, des baisers enflammés, faisant exprès de souffler légèrement au niveau de son oreille pour la faire frissonner.

Jamais en arrivant sur ce toit et juste après leurs discussions, il s'était imaginé arriver à ce stade-là. La situation avait évolué rapidement et dans le consentement complet des deux partenaires. Il la désirait complètement, le garçon luttait avec son désir. Il essayait de calmer le jeu, histoire de ne pas la faire fuir avec la bosse dans son pantalon qui allait arriver sûrement bientôt, si elle ne se soulevait pas un peu de son anatomie. En même temps, il l'avait cherché un peu, vu la position, mais il ne pensait pas être aussi excité par ces événements.

Norman, captura à nouveau ses lèvres, laissant un soupire s'échapper. Penser à autre chose, penser à quelque chose de déplaisant ! C'était son but pour le moment, il était tendu et ça elle pouvait le ressentir. Il ne voulait pas montrer son excitation aussi rapidement. Il devait lui demander, d'une phrase ou par le regard. Le regard suffirait bien assez. Il se recula et plongea son regard plein d'envie dans celui de la métisse. Voulait elle continuer ? Ou simplement rester à un stade de baiser et de caresse ? Bon, le toit n'était pas le meilleur endroit pour ce genre de fantaisie mais au moins, l'avantage et qu'il ne faisait pas froid et qu'ils ne dérangeraient personne.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Mer 22 Juin 2016 - 21:41



Son regard était perdu dans le sien. La simple idée de s'en détacher n'était même pas envisageable. La chaleur de la main de son compagnon lui procura un frisson que la jeune femme essaya tant bien que mal de réprimer. Ne pas montrer si tôt à quel point il lui faisait de l'effet. Se concentrer pour faire durer ce moment autant que possible. Ses lèvres se détachèrent sous la caresse de son doigt. Eva déglutit difficilement alors que la douceur de ses lèvres vinrent chatouiller ses jumelles. Le palpitant de la latino commençait à faire des siennes, battant trop fort dans sa poitrine pour qu'elle en retienne un léger soupire. Tandis que ses mains remontaient dans le creux de ses reins pour pouvoir se presser à lui. Cette lueur dans son regard, cette chaleur, Eva n'avait encore jamais connut cette sensation pas même avec Alec. Mais Norman, lui, il arrivait à la faire chanceler rien qu'avec ses pupilles. S'y perdre, s'y noyer, la métisse n'avait que cette envie.

Se sentant décoller de terre, la jeune femme pressa ses cuisses autour des hanches de son amant jusqu'à poser ses tibias sur la surface dure de son assise. Le mouvement de son corps s'exerça automatiquement en se pressant contre celui de l'électricien. Sa poitrine contre son torse et ses cuisses ne tarissant pas de pression contre ses hanches. Elle voulait imprimer chaque courbe de son corps contre celui de l'homme. Eva ressentit une vague de chaleur la submerger alors que leurs lippes entamait un baiser bien plus prononcé que les précédents.  Ses phalanges s'insinuaient entre ses mèches avec une douceur et une lenteur qui contrastait avec la passion partagée. Pourtant la métisse n'en voulait pas autrement. Toucher chaque partie de son corps, ressentir chaque réaction, imprimer dans son esprit sa chaleur masculine. Voilà ce qu'elle désirait.

Surplombant légèrement son amant, la latino pressa d'autant plus ses lèvres sur ses complices tout en laissant son doigté glisser sous le tissu du t-shirt et suivre la ligne de son dos. L'homme avait imité son geste en placant sa main dans son dos ce qui ne fit qu'accentuer sa cambrure et la tension de ses muscles pressant le corps masculin. Les paupières de la jeune femme s'étaient fermés depuis qu'elle avait quitté l'océan de ses yeux bleus alors que sa bouche s’entrouvrit pour exprimer dans un soupir, les sensations qu'il lui procurait. Chaque parcelles de sa peau que les lèvres de l'homme touchaient lui procurait un frisson plus prononcé que le précédent. Etait ce le manque qui la faisait réagir autant ou bien lui particulièrement ? La métisse n'aurait su le dire, trop perdue dans les frissons que produisait son souffle sur son épiderme.  

Ses doigts se dégagèrent de la prison de tissu qui le recouvrait encore et les glissa jusqu'en bas de son dos avant de remonter dans son cuir chevelu. Ce ménage se répéta plusieurs fois, serrant parfois ses mèches sans pour autant les tirer. Un soupir plus prononcé s'échappa de sa gorge tout près de l'oreille de l'électricien. Une expression qui en disait long sur l'état actuelle de la jeune femme. Plus rien n'avait d'importance que son corps contre le sien et des sensations qu'ils exercaient l'un sur l'autre. Oublié les questions, oublié la morale. Pour une fois, les corps parlaient d'eux même.

Tout en le laissant diriger la danse, bien différente des scènes ridicules datant d'à peine quelques minutes, Eva intensifia leur étreinte. Elle pouvait le sentir contre elle, retenir ses exclamations, retenir ses mains qui se cramponnaient à ses courbes. Intérieurement, la métisse bouillonnait également, mais faire durer l'instant était plus que primordiale. Ce genre de coup d'un soir n'était plus pour elle, bien qu'elle ait toujours mis corps et âme dans chacune de ses décisions -surtout corps.  Cette fois était différente. Leur lévres se détachèrent et ses paupières redonnèrent de la lueur à son regard, un peu surprise de cet arrêt. De nouveau, sa conscience se perdit dans la profondeur de son regard. Bon sang qu'il pouvait la faire chavirer avec ses yeux.

Eva se mordit légèrement la lèvre inférieure alors que ses mains passèrent de ses cheveux à sa nuque puis dans son cou avec une lenteur exagéré. Elle ne savait pas trop pourquoi cette coupure soudaine mais peu lui important. C'était à son tour de le faire réagir. Ses empreintes digitales dérapèrent sur son torse alors que d'un doigt elle lui remonta le menton pour aller loger ses pulpeuses dans la base de son cou. Le corps moins fusionné au sien, Eva papillonnait de ses doigts et de ses lèvres sur son anatomie. Doucement mais surement, elle jetait son dévolu sur son amant, le corps se réchauffant peu à peu du désir grandissant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

And all I can taste is this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Au mauvais endroit, au mauvais moment...
» Un petit moment de réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-