Partagez | .
 

 And all I can taste is this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 09/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: And all I can taste is this moment    Mer 18 Mai 2016 - 14:02


 Le calme et le beau temps flottaient sur Emerald depuis maintenant quelques semaines. Ces moments paisibles n'allaient pas durer hélas. Les belles choses avaient une fin et avec l'épidémie, il fallait apprécier ces rares moments, ce rare moment de sérénité qui planait ce jour. Norman s'était dirigé vers la pièce qu'utilisait les Sanchez pour dormir ou rester tranquille en famille. Bien évidemment il n'était pas venu pour Luis ou Marco, non pas qu'il ne les appréciait pas au contraire, il avait appris à les connaîtres depuis l'attaque contre les militaires.

Le chef de chantier frappa à la porte et Luis fit son apparition dans l'encadrement de la porte. Norman lança un léger regard dans la pièce et elle n'y était pas, il était seul.

-Tient, c'bien que tu sois là, je devais parler contigo Norman haussa les sourcils, de quoi voulait il bien lui parler ? -Ah ? Je t'écoute... -Rentre, on va pas rester ici pour hablar toi et moi L'électricien hocha la tête et entra dans la pièce. Son regard fit le tour de leur nid puis il se tourna vers Luis qui venait de fermer la porte. Le mécano lui fit geste de s'asseoir sur la table derrière lui. Norman s'executa. -Bien, je voulais te remercier pour la dernière fois, t'sais quand tu lui as parlé pour son état loca
L'électricien commençait à avoir chaud, attend, il savait pour le baiser ou ? C'était juste des remerciements comme ça parce qu'il était reconnaissant ? Le garçon toussota légèrement et dit avec un grand sourire : -Ah...Y a pas d'quoi, vraiment... -Puis aussi d'avoir veillé sur elle pendant la mission.  Mué enfin, là c'était plutôt elle qui avait veillé sur lui et non l'inverse, enfin quoi que, il s'était bien démerdé quand même ! -Enfin, là, je t'avouerai que c'était un peu l'inverse...  dit-il en ricanant légèrement -Oué c'vrai qu'elle n'a pas froid au yeux mi hermanita, si tu la cherches, elle est sur le toit... L'électricien le regarda d'un air étonné, avant qu'il n'eut le temps de répondre Luis lui coupa la parole. -T'as réussi à la refaire sourire et rire après cette merde, mais si tu t'amuses à la faire pleurer, te mato...  dit-il en le fixant dans les yeux d'un regard glaciale, puis il fit un sourire et lui fit une tape amicale sur l'épaule. Norman déglutit et se força à sourire, un peu déboussolé par ce que venait de lui dire Luis. -Bon aller je pars rejoindre Marco.-Ok...Ok Le cadet était devant la porte à attendre que Norman se bouge pour sortir, il siffla et lui fit un regard pour lui dire de déguerpir. L'électricien prit une impulsion rapide pour se lever de la table et sortit rapidement en s'excusant. Luis secoua la tête et le regarda s'éloigner -*Le faltan unas neuronas a este tío*

Norman se dirigea alors vers l'accès au toit, les mains dans les poches de sa veste en cuire. Il trouvait que c'était un bon endroit là haut pour se vider la tête, d'ailleurs, le soleil commençait à se coucher et le ciel habituellement bleu laissait place à un beau dégradé de couleur. Arrivant à la porte, qui était bloqué d'une pierre pour ne pas se refermer, il leva le bras devant lui pour ne pas être aveuglé par le soleil qui tapait encore bien. Un oeil ouvert et l'autre à moitié fermé, il distingua la silhouette de la mécanicienne, assise sur les conduits d'aérations qui n'étaient pas en marche.

Il s'approcha en se raclant la gorge pour ne pas lui faire une peur monstre en arrivant et s'installa à ses côtés pour regarder droit devant lui. La vue était magnifique. Si à cet instant on lui avait appris qu'il y avait une épidémie meurtrière, il n'y aurait pas cru. Le paysage en ce moment balayait toutes ces horreurs. Norman tourna la tête vers Eva et lui mit un léger coup d'épaule, les mains toujours dans les poches de sa veste.

-Salut, j'te dérange pas? J'comprendrais que tu veuilles garder cette vue pour toi toute seule...C'est magnifique" dit-il avec un sourire en coin, son regard s'était plongé dans le sien et le reflet du soleil dans ses iris leurs donnaient une couleur vert acide.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Jeu 19 Mai 2016 - 16:39



Ce jour là, personne n'était venu déranger la métisse. Une journée de tranquillité comme elle n'en avait plus eu depuis longtemps. Après avoir pris un encas vers midi passé, ses pas l'avaient naturellement conduit vers son nouveau repère. A défaut de pouvoir se vider la tête dans la mécanique et de s'y enfermer, la jeune femme avait entreprit de faire face, dès qu'elle le pouvait, à la réalité. Le toit était devenu le lieu idéal pour cette nouvelle activité. Comme à l'accoutumé, le haut du lycée était désert. A part elle, aucunes autres âmes vivantes n'avaient eu l'envie de s'y risquer. Eva s'installa confortablement sur les bouches d'aérations qui lui permettait de voir un peu plus loin vers l'horizon.

Les jambes repliés contre elle ou parfois en tailleur, la jeune femme laissa filer les heures à observer l'horizon, les oreilles bouchés par des écouteurs qu'elle avait trouvé plus tôt. Son regard se posait souvent sur la pelouse où les enfants s'amusaient de temps à autres. Les adultes tournaient et viraient dans les rondes habituelles dont elle ne faisait, pour une fois, pas partie. Par moment, elle observait l'absence de désespoir d'un infectés se débattant dans un piège improvisé. L'image était ridicule mais la latino ne se lassait pas de les voir se débattre inutilement. Les voir lui suffisait amplement, et la musique était alors d'une grande aide pour camoufler leur râles.

Le camp tournait à plein régime quand la lumière le permettait encore. Mais une fois les rayons du soleil cachés par les habitations, la métisse devenait la derrière et la seule à pouvoir admirer le  magnifique spectacle que lui offrait la nature. Ultime cadeau de la grande Mère qui leur en faisait baver, et pas qu'un peu. Et ce moment là, Eva le chérissait plus que tout. La fraicheur pointait le bout de son nez tandis que les couleurs se transformaient peu à peu dans le ciel dégagé. Les pupilles grandes ouvertes, la métisse figeait cet instant au plus profond de sa mémoire. La dernière image de bonheur qui existait encore dans ce monde devenu fou.

Son coeur ralentissait au fur et à mesure que le soleil disparaissait vers l'horizon. Un léger sourire flottait sur ses lèvres sans qu'il ne soit réellement prononcé. Le simple reflet du bien être que cet unique moment pouvait lui procurer. Une douce musique se mit à filer vers ses tympans. C'était vraiment parfait. Un autre bruit retentit dans son dos. Quelques bruits de pas la tirèrent de sa béatitude sans qu'elle ne perde ce sentiment de bien être. C'était Norman. Son léger coup d'épaule la fit légèrement bouger mais ses yeux ne se détachèrent pas de la vue.

Sa voix résonna, mais bizarrement ne fendit pas le moment un peu spécial qu'elle vivait là. La jeune femme se dégagea une oreille pour mieux l'entendre et tourna la tête vers lui. Ses cheveux étaient détachés et un léger sourire naquit au bord de ses lèvres lorsqu'il lui fit part de son impression jumelle face à cette vision.

Oui, c'beau.... J'm'en lasse pas.

Ses yeux avaient une teinte noisette à force d'être au soleil. Son regard se plongea dans celui de son ami et pendant quelques secondes elle fut captivé. Cela n'avait pas changé depuis la première fois qu'elle les avait observer. L'homme avait un petit quelque chose dans ses yeux qui retenait l'attention de la mécano. Elle aurait pu rester à les contempler pendant des heures si la peau de son visage ne réclamait pas la chaleur des derniers rayons du soleil, qu'elle tourna pour refaire face à ceux là.

De nouveau, ses paupières se fermèrent et sa poitrine se souleva dans une grande inspiration. La métisse voulait ancrer cette douce chaleur au plus profond de ses cellules.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 09/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Jeu 19 Mai 2016 - 18:00


Les yeux plantés dans les siens, il ne savait pas combien de temps, ils étaient restés à se regarder dans le blanc des yeux. Plusieurs fois, il s'était dit qu'il devait détourner le regard mais il ne pouvait pas s'y détacher, sa respiration était difficile, non pas qu'il souffrait mais elle avait ce regard qui lui faisait rater plusieurs battements. Ses iris étaient d'un naturel sombre par rapport à lui mais avec le soleil, il y voyait une teinte différente, un effet noisette qui ne le laissait pas indifférent.

Elle détourna le regard pour mettre son visage sur les derniers rayons de soleil qui sommeillaient, il allait bientôt ce coucher et elle voulait en profiter. Le garçon en profita pour l'observer, son regard se baladait sur les traits fin de son visage, il se suprit d'ailleurs à avoir un sourire niait sur le visage. Depuis Penny, il n'avait pas ressenti une aussi forte attirance, pourquoi elle ? Il n'en savait rien, ils ne se connaissaient pas tant que ça et pourtant, il éprouvait quelque chose.

Il avait du mal à trouver si c'était seulement physique ou psychique. Peut être les deux, son côté un peu garçon manqué lui plaisait peut être, son ex était très différente d'elle, très coquette, avec des fringues tendances et un langage assez soutenu comme si elle avait vécu dans une famille de haute bourgeoisie alors que ce n'avait pas été le cas.

La simplicité d'Eva le faisait sans doute craquer, ça devait être ça. Il n'avait pas l'impression qu'elle se prenait la tête pour des choses futiles. Ca restait une femme, certes, dur à comprendre parfois mais il ressentait que ce ne serait pas la même chose avec elle. Ce serait plus simple de la comprendre, enfin ça se trouve il se trompait complètement. Il n'était pas profiler. Juste un chef de chantier en ruines qui aimerait qu'on le consolide un peu.

Son regard tomba sur ses lèvres, lèvres qu'il avait déjà goûté. Le vent caressa son cou et le fit frissonner. Comme-ci mère nature avait lu dans ses pensées les plus profondes. L'instant où elle lui avait, limite supplié de l'embrasser à nouveau, son regard qu'elle lui avait donné à ce moment le hantait quand il pensait à elle.

Ils n'avaient pas encore abordé le sujet, ils n'avaient pas non plus échangés beaucoup de mots. Juste des phrases banales comme "Bonjour, ça va ? Oui, merci, Salut" Norman ne savait pas s'il devait remettre ce moment sur le tapis mais il pensait qu'il serait mieux d'en parler, de crever l'abcès sur ce qui s'était passé entre eux.

L'électricien l'appréciait alors il valait mieux qu'ils en discutent pour pouvoir repartir sur des bases seines et compréhensible. Ce qui ne serait sans doute pas un jeu d'enfant. Elle prit une bonne bouffé d'air et sa poitrine se souleva, Norman par réflexe avait descendu son regard et s'était perdu une fraction de seconde sur sa poitrine. Secouant légèrement la tête il tourna la tête pour regarder l'horizon et le soleil qui était presque caché derrière une série de building.

Norman sortit les mains de ses poches et les déposèrent sur ses cuisses. Il pointa l'écouteur de la jeune femme du doigt et se demandait ce qu'elle pouvait bien écouter. Une image qui passa dans son esprit le fit sourire. Il s'imaginait Eva dans son garage avec ses frères à écouter du bon RAP avec une chaine en or avec un gros dollar et une casquette NY.

Il attrapa l'écouteur qui pendait en prenant soin de toucher QUE l'écouteur qui pendait non loin de son sein. Il déposa l'écouteur dans son oreille et il fut étonné de la douceur de la musique. Il aimait bien, c'était calme et reposant. Son regard plongea à nouveau dans celui de la métisse et il dit :

"Sympa, je ne la connaissais pas..."

Norman devait crever l'abcès maintenant, il n'en pouvait plus de ne pas comprendre la situation qu'il y avait entre eux, s'il y en avait eu une.

"J'voulais savoir...Enfin non, je voulais qu'on discute un peu sur ce qu'il c'était passé la dernière fois que tu étais venu soigner ma plaie." *Quand on s'est embrassé* Norman fit un léger sourire "J'ai l'impression que ça nous bloque un peu...T'sais, j'ai pas envie qu'il y ait de malentendu entre nous, j't'apprécie bien et j'trouverais ça dommage de rester bloquer sur ça..."

L'électricien était sincère, si elle voulait plus, si elle voulait rester juste ami, si elle voulait juste des parties de plaisirs sans rien en retour. Il devait savoir, ne pas savoir le rongeait.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Dim 22 Mai 2016 - 14:18




L'instant était si parfait que la jeune femme se perdit pendant de nombreuses minutes dans la contemplation du paysage. Même lorsque son ami attrapa l'écouteur laisser libre, la jeune femme ne réagit pas. Du moins verbalement. Physiquement, elle s'était légèrement tourné vers lui pour lui offrir un second sourire qu'elle offrait rarement aux gens. Mais bien vite son regard se reporta sur l'horizon. La couleur orangée du ciel faisait remonter des souvenirs à la métisse. C'était bien le genre de spectacle auquel elle assistait parfois quand elle était encore à Los Angeles. Son garage lui manquait, sa vie d'avant lui manquait. Pourtant, pour rien au monde elle ne l'aurait remplacé avec le moment actuel. C'était peut être parce qu'elle vivait plus au jour le jour qu'avant, bien que sa psychologie n'avait pas tant changé de ce côté là.

La présence de l'homme a ses côtés ne changeait pas grand chose à son bien être. Il le renforçait peut être un peu.  Après tout sa présence avait quelque chose d'apaisant. Pourquoi ? Elle ne savait pas trop le dire. C'était juste sympa de l'avoir dans un moment aussi parfait. Quoiqu'il avait l'air dans avoir décidé autrement. Sa voix rompit le silence ambiant et la jeune femme fut bien obligé de faire tombé son second écouteur pour se concentrer sur ses mots.

La dernière fois. Cette fois là. Le baiser qu'il lui avait donné. Et le second qu'elle avait réclamé avant de se rendre compte de ce qu'elle faisait. Eva ne voulait pas lui dire qu'elle le repoussait, mais c'était trop difficile pour elle. Quelques mois seulement était passé depuis la mort d'Alec. Encore à cet instant, envisager qu'un autre prenne sa place était impensable. La métisse avait été fiancé après tout, ce n'était pas rien. Mais le fait qu'il veuille mettre les choses au clair signifiait peut être quelque chose d'important pour lui. Un léger soupir passa ses lèvres alors qu'elle n'avait pas quitter l'horizon des yeux. Les jambes ramener vers elle, ses bras se croisèrent autour comme pour se protéger de quelque chose.

Sa bouche ne s'ouvrit toujours pas, et pourtant les secondes s'écoulaient de plus en plus suite aux paroles de l'électricien. Les images revenaient dans l'esprit de la jeune femme. Ce baiser qu'elle avait aimer et pourtant si vite rejeter. Elle sentait son cœur se serrer dans sa poitrine. Un mélange de culpabilité et d'envie.

Le visage de la jeune femme se tourna enfin vers Norman. Son regard n'avait rien de triste, pourtant il avait perdu l'éclat de joie qu'il arborait plus tôt. Le silence devait cesser, elle devait parler.

J'regrette pas. Mais...

Eva se redressa et se tourna franchement vers lui.

Norman, y'a pas d'malentendu. J'veux pas t'faire de mal. J'sais meme pas si j's'rais capable de r'commmencer...

La révélation de la jeune femme lui fit lever un sourcil. D'une, elle avait prononcé son prénom pour la première fois, et ça avait un rien d'étrange. Et de deux... recommencer. Un bref instant elle s'était imaginé l'embrasser à nouveau comme si leur conversation n'avait jamais eut lieu. Eva préféra détourner le regard, assez gênée par ses mots. Mais qu'est ce qu'il lui arrivait enfin. Ressaisit toi ma pauvre Eva. Le temps d'une ado sensible à la moindre petite pensée sulfureuse était révolu !
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 09/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Lun 23 Mai 2016 - 13:52


L'électricien avait regardé la métisse en attente d'une réponse mais elle avait préféré rester silencieuse pendant un temps. Il ne lui en voulait pas, après tout, la discussion était difficile à aborder. Les jambes repliées vers elle, le jeune homme détourna le regard vers l'horizon et retira l'écouteur qu'il garda entre ses doigts.

Norman se redressa un peu et soupira légèrement pour évacuer la gêne. Il ne voulait en aucun cas la brusquer ou autre, l'électricien avait juste besoin d'une réponse clair, sans aucun malentendu pour rester en bons termes avec la demoiselle. Les relations compliquées, ce n'était pas son truc. Puis il avait déjà assez donné avec Peneloppe. D'ailleurs, il pensa quelque seconde à elle, qu'était elle devenue ? Était-elle encore en vie ? Sa tante lui aurait déjà mis un coup sur la tête en disant d'une voix ferme -Elle ne t'a pas assez fait souffrir comme ça ? Norman fit un léger sourire qui s'effaça aussi vite qu'il était venu. Son regard s'était rempli de tristesse en pensant à cette femme qui l'avait élevé, sa seconde mère, celle qui lui avait tout appris.

Le garçon soupira pour alléger son cœur qui était devenu lourd -Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire lui répétait-elle. C'était vrai, elle n'était pas là à ses côtés et c'est ce qu'il désirait le plus depuis qu'il était resté bloqué ici. Il devait la retrouver, maintenant qu'il était plus familier avec cette merde, il pourrait sortir et partir à sa recherche. Même si pour cela il devait survivre par lui-même et quitter Emerald.

L'électricien tourna la tête vers son amie, même s'il devait la quitter. Au même moment elle décida de parler et il plongea son regard dans le sien. Elle ne regrettait pas son geste, c'était une bonne chose mais il y avait un mais et ça il en savait la raison. Il n'était pas idiot et sans coeur. Il savait pourquoi elle était bloquée et il ne lui en voulait pas.

Norman fit un sourire en coin : -S'il n'y a pas de malentendu, on est ok alors... Enfin j'veux dire, y a pas de mal un... Tu sais ce n'est pas pour un baiser que tu vas me faire du mal miss Sanchez... J'comprends très bien ta réaction et je t'en veux pas, je n'regrette pas non plus, c'était sympa comme moment, ça faisait un bout de temps depuis le début de l'épidémie donc c'est cool. Puis si l'occasion te prend de vouloir embrasser à nouveau, je n'serais pas loin... Enfin tu sais j'pense que la situation serait plus simple à expliquer si c'était moi que quelqu'un d'autre...

L'électricien se mit à rire, elle devait le prendre pour un fou, mais il voulait la faire rire et retrouver le regard qu'il avait eut face à lui en arrivant sur le toit. Un regard plein de joie et de vie. -Aller, passons.  Dit-il en poussant légèrement la demoiselle avec son bras.

Son regard se tourna vers l'horizon, le soleil n'était plus et l'air commençait à se rafraîchir. Norman se leva, prit le radio mp3 d'Eva et retira la prise jack des écouteurs. Il déposa la radio et tendit une main vers la métisse. -Aller la latino montre moi comment tu danses ! Tu dois bien danser, c'est dans tes gènes non ?  Norman fit un léger rire, il aimait bien accentuer les préjugés. Puis il se mit à danser, il n'était absolument pas doué en cette matière, mais ça l'amusait.



I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Mar 24 Mai 2016 - 17:19

Ce petit sourire qu'il affichait souvent ne la laissait jamais de marbre. Et cette fois encore, Eva ne put s'empêcher de réagir à son expression. Ces mots lui avaient fait du bien et sans vraiment s'en rendre compte, son malaise avait disparu aussi vite qu'il était venu. La jeune femme retombait dans sa béatitude précédente. Et son propre sourire en coin vient accompagner celui de son ami. Dingue quand même le pouvoir qu'il avait sur elle. Lorsque sa folie avait surpassé sa raison, l'électricien avait eu les mots justes -bien que maladroit- et l'attitude -encore plus maladroite- pour la faire revenir un temps sur terre.

Et puis son rire. Décidément, il y avait beaucoup chez lui qui rendait la métisse un peu plus humaine dira t-on, loin des complications de leur vie actuelle et de la mort qui rodait à chaque coin de rue.  Parfois même, son comportement lui rappelait son ancien fiancée. Cette pensée la rendit nostalgique quelques secondes mais pourtant pas morose. Au contraire ! Ca lui plaisait de se sentir un peu comme avant. Son regard dévia de nouveau sur l'horizon qui n'offrait plus grand chose à part un ciel de plus en plus sombre, surpassant les quelques lueurs orangés du fond de l'ouest. Un léger soupir passa ses lèvres accompagné d'un petit sourire. Ce moment, pourtant si simple, avait été parfait. Un instant comme celui là pouvait effacer une journée pourri avec tout ce qu'elle impliquait.

D'un coup, Norman se leva et lui arracha presque sa musique des mains. La métisse s'apprêta à répliquer avec une moue faussement boudeuse mais la musique qui était alors à ses oreilles se mit à résonner tout autour d'eux. Une musique entrainante qui la surprit sur le coup.

Mais qu'est c'que...

Eva s'arrêta et observa l'homme maintenant debout et en train de danser. Enfin, si ça pouvait ressembler à une danse. Ces mouvements saccadés avaient plus des airs de clowneries qu'autre chose. Et son sourire lui confirma largement. Dans un moment de gêne ou de totale incompréhension, la jeune femme explosa de rire. C'était clairement de la moquerie mais il faisait tout pour que ça arrive. Aller, pourquoi pas se lâcher comme lui ? Les jambes d'Eva la mirent rapidement debout et la latino enchaîna des positions plus grotesques les unes que les autres .

Un large sourire arborait son visage désormais et tout en se rapprochant de lui, la jeune femme prit plaisir à faire autant de conneries que lui alors que comme il l'avait dit, son talent pour la danse lui avait bien été offert par ses gênes. Plus Eva se bougeait et plus ses mouvements devenaient sérieux. La musique finit enfin et une autre arriva en renfort. Son expression ne changea pas et maintenant bien plus proche de lui, Eva se lâcha complètement dans sa propre danse.

Son corps bougea de façon un peu plus voluptueuse. La jeune femme tourna le dos à son partenaire et se déhancha en souriant en coin, heureuse dans ce petit moment rien qu'a eux.  Doucement, elle se tourna pour le regarder en coin et jouer un peu de ses charmes tout  en se lâchant . Eva revint vers lui dans un ultime pas de danse et finit par poser ses mains sur les épaules de son partenaire en continuant de danser mais de façons plus légère.

Bonne idée d'danser.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 09/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Mer 25 Mai 2016 - 18:10


La demoiselle s'était levée, commençant des pas de danses les plus ridicules les uns que les autres. Norman ne pouvait pas s'empêcher de sourire et surenchérir sur des mouvements encore plus ridicules. Il passait un bon temps et il espérait qu'elle en faisait de même, elle avait l'air de s'éclater autant que lui. Avec toute cette merde, un simple moment comme celui-ci en valait une centaine. S'il s'était dit en montant les marches qu'il serait sur le toit en train de danser alors qu'au- dessous d'eux c'était l'anarchie. La radio n'émettait pas un son très fort, mais assez pour qu'ils l'entendent.

A la fin de la première musique l'électricien avait posé ses mains sur ses hanches et essaya de calmer un peu son souffle qui s'était emballé à force de faire de grands gestes et de tourner sur lui-même. La deuxième musique n'était pas du tout dans le même style et il ne savait pas trop comment danser sur ça, alors que sa camarade elle, se déhanché plutôt pas mal dessus.

Norman observa la demoiselle et avala difficilement sa salive, son regard s'était directement posé sur ses hanches, *c'est légal ça ?* l'électricien arqua les sourcils et secoua la tête pour enlever les pensées malsaines. Il se déhancha un peu et claque des doigts, puis elle lui lança un regard en coin et se rapprocha de lui en tournoyant sur elle-même.

Ses mains se déposèrent sur ses épaules et le chef de chantier plongea son regard dans celui de la métisse. *Il fait chaud là ?* "...Oui ! C'est sympa, ça détend un peu des événements actuels..."


Norman se recula un peu et retira sa veste en cuire qu'il déposa à côté de la radio. Puis revint se placer face à la métisse pour passer un bras dans son dos. La troisième musique était encore plus différente que les autres, décidément son mp3 était bien aléatoire au niveau des musiques et s'était cool, il y en avait un peu pour tous les goûts.

L'électricien força la demoiselle à s'approcher et passa son autre bras autour d'elle. Bah quoi? Mise à part un slow, y avait pas grand-chose à faire sur ce type de son. Non, non il ne profitait pas de la situation, loin de là...


La musique dura à peu près cinq minutes pour laisser place à une nouvelle musique électro espagnol, le garçon se recula légèrement d'elle et déposa ses mains sur ses hanches. "Sympa ta playlist, y a un peu de tout..." dit-il tout en dansant dans le rythme, le sourire jusqu'aux oreilles


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: And all I can taste is this moment    Aujourd'hui à 19:05

Revenir en haut Aller en bas
 

And all I can taste is this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Au mauvais endroit, au mauvais moment...
» Un petit moment de réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-