Partagez | .
 

 Come in, it's too dark outside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Auteur
Message
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1308
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Come in, it's too dark outside   Dim 26 Juin 2016 - 18:22


Le bruit sourd qu'avait engendré la chute de Gabriel dans la neige et la rire qui était sorti de la bouche de la brune avait reporté l'attention de l'homme d'affaire sur son pauvre compagnon, étalé au sol, il n'avait pas pu s'empêcher de sourire également en secouant la tête. Il les regarda du coin de l’œil alors qu'ils s'enlaçaient comme s'ils s'étaient quittés des années auparavant, presque attendrit par cette relation fusionnelle qu'ils avaient ; l'instituteur saurait-il garder le silence et ne pas montrer son trouble ? Il fut tiré de son questionnement quand Émilie sous-entendit une potentielle raison de leur ''retard'' et se contenta de répondre en souriant toujours : « On aurait eut un peu froid quand même ! ». Il avait assuré à Gabriel qu'il jouerait la comédie et c'était ce qu'il faisait, à moitié du moins.. en tous cas il avait fait en sorte que ses yeux ne sous-entendent pas quoi que ce soit. Contrairement à ceux du brun qui passa devant lui tête baissée, certainement pour que leurs regards ne se croisent pas.

Le suivant à l'intérieur, il déposa à son tour ses affaires et, zieutant le petit hibou en bois que tendait Émilie à son frère, il prit la direction de la petite salle de bain. Prenant une serviette humide qui traînait là, il se frotta les cheveux sur lesquels un peu de neige tombant des arbres avait fondue. Cela fait, il rejoignit les jumeaux dans la pièce principale et se dirigea vers Gabriel, se plantant juste à côté de lui pour regarder la petite sculpture qu'il tenait dans sa main. « Eh bien, on dirait que t'as du talent. » Haussant un sourcil en s'adressant à la brune, il ne pouvait nier qu'il n'avait jamais été ce genre de gars manuel ; le jardinage, bricolage et toute sorte d'activité de ce type n'était pas pour lui, il y avait toujours eut quelqu'un pour le faire à sa place. Déjà enfant, il détestait aider sa grand-mère à planter des légumes ; tout le contraire de sa sœur qui était bien plus simple que lui.

Quand elle commença à fouiller dans le sac de son frère, le blond s'attela à son tour à ranger ce qu'il avait apporté, souriant légèrement. « On a pas chômé tu vois. » Les conserves dans le placards du hauts, les biscuits sec et le thé légèrement compact sur le meuble, à côté la bouteille de vin. Il avait aussi trouvé un paquet de cigarette encore fermé mais il le laisserait de côté pour l'instant, le temps de finir l'autre. Fourrant la main au fond de son sac, il tomba sur un vieux paquet de bonbons au miel qu'il avait dégoté dans la dernière maison. Glissant une cigarette entre ses lèvres, il prit le chemin de l'extérieur en s'arrêtant un instant à côté de Gabriel, lui fourrant le paquet dans les mains en lui faisant signe de le donner à sa sœur. Peut-être qu'elle n'aimait pas ça, mais au moins elle ne lui reprocherait pas d'être revenu les mains vides ; à cause de lui qui plus est... mais ça elle n'avait pas besoin de le savoir.

S'adossant contre le mur à l'extérieur, Zack avait laissé la porte d'entrée ouverte. La cigarette allumée, il passa sa tête dans l’entrebâillement. « T'as l'air en forme Émilie ! » Tirant sur sa clope, il expira la fumée dehors avant de reprendre. « On a eut de la chance avec le temps, j'espère que vous en aurez tout autant demain. » Ils avaient déjà abordé rapidement le sujet, et le blond doutait que de toute façon Gabriel tiendrait sa langue s'ils restaient trop longtemps ici ; restait juste en effet à espérer qu'une tempête ne s'amène pas dans la nuit... Ils pourraient encore manger le soir, pour prendre les forces nécessaires à leur voyage ; l'homme d'affaire était peut-être sympa, il avait tout de même ses limites, et n'avait aucune envie de les ramasser de nouveau à moitié morts à quelques kilomètres de là.

Se calant à nouveau contre le bois, il ferma un instant les yeux en tirant une nouvelle bouffée de nicotine. Cette journée était passée tellement vite et avait été tellement intense... il aurait rêvé pouvoir la faire se jouer, encore et encore, jusqu'à ce qu'il s'en lasse. Il se demanda un instant s'il n'allait pas lâcher deux ou trois sous-entendus à Émilie sur ce qu'il s'était passé entre lui et son frère, au moins ça mettrait un peu d'ambiance... mais il n'avait pas envie que la brunette se mette à l'agresser. Elle penserait certainement que tout était de sa faute, comme s'il avait corrompu l'instituteur ou l'avait forcé à quoi que ce soit. Le blond ne pu retenir un petit rire en imaginant l'air outré de l'une et complètement décomposé de l'autre.



Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Fowler
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 413
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Come in, it's too dark outside   Lun 27 Juin 2016 - 16:23

Le compliment que Zack fit à Émilie la fit sourire aux anges.
« Tu aurais dû voir le tout premier que j'ai fais. C'était sensé être un cheval mais ça ressemblait plus à un gros haricot avec des bosses et des creux. »

S'adossant au mur, Gabriel regarda Zack faire du rangement dans ses placards. Avec tout ce qu'ils avaient ramené, il aurait de quoi tenir un petit moment. Jouant machinalement avec le petit hibou en bois, il le fit tourner entre ses doigts, se disant que cet endroit allait sacrément lui manquer. Un toit, de la nourriture, de la compagnie... il ne s'était plus sentit autant en sécurité depuis trop longtemps et se dire que très bientôt, ils retourneraient sur les routes, sans savoir de quoi serait fait le lendemain... C'était angoissant. Mais d'un autre côté, le chalet était bien trop étroit pour accueillir trois personnes sur du long terme. Et Zack avait était très clair à ce sujet ; cohabiter, fonder un début de communauté, très peu pour lui. Dans un sens, il le comprenait. C'était déjà assez compliqué de s'occuper de soi-même alors gérer tout un groupe ! La solitude était sans doute bien plus facile à vivre pour lui alors il ne l'en blâmerait pas.

Zack le fit sortir de ses pensées lorsqu'il lui fourra un paquet de bonbons dans les mains. Ne comprenant pas tout de suite où il voulait en venir, il fronça les sourcils, le regard interrogateur. Puis Zack lui fit comprendre que ce n'était pas pour lui mais pour Émilie. Il était vrai qu'elle leur avait demandé de lui ramener un souvenir. Mais c'était plus sur le ton de la plaisanterie qu'autre chose. Ravi d'avoir quelque chose à offrir à sa chère sœur, il articula un 'merci' silencieux à Zack qui sortit pour fumer sans les incommoder.
Émilie était en train d'examiner la composition d'une des boites de conserves rapportée, assise en tailleur à même le sol.
« Réflexe ! » annonça t-il.
Levant les yeux Émilie poussa un petit cri de surprise et rattrapa d'une main le paquet de bonbon. Un peu plus et elle se le prenait en pleine tête.
« Ça va pas bi.. » commença t-elle. Puis elle vit de quoi il s'agissait et son expression changea du tout au tout.
« Oooooooh ! Des bonbecs !!! »
Elle ne perdit pas de temps pour éventrer le paquet comme une sauvage et en fourrer trois d'un coup dans sa bouche. Elle laissa échapper un gémissement tout en fermant les yeux.
« Mmmmmm !!Cro bon ! Merchi » parvint t-elle à articuler malgré sa bouche plus que pleine.

Riant à moitié, Gabriel n'émit aucun commentaire. Voir sa sœur ainsi, c'était tout simplement génial. Ces derniers temps, il ne l'avait plus vu sourire si souvent que ça.  Mis à part ces trois derniers jours passés avec Zack. Ça allait vraiment lui manquer. Toujours à l'extérieur, celui-ci remua d'ailleurs le couteau dans la plaie. Sans doute par inadvertance, mais le sourire des jumeaux s'évanouirent en même temps. Venant s'asseoir sur le lit, Gabriel piocha dans le paquet de bonbon histoire de se changer les idées. Et puis le goût était vraiment délicieux.
« Je pense que ça devrait se maintenir quelques jours. D'ici là, on aura bien trouvé un coin tranquille où se poser si jamais une nouvelle tempêtes se déclenche. »

Ils partiraient dès le levé du jour. Ils emporteraient de quoi tenir quelques temps et se diraient adieux. À cette idée, Gabriel eut un petit pincement au cœur. Il commençait à vraiment apprécier Zack et se dire qu'ils ne se recroiseraient probablement jamais le rendait un peu triste. D'un autre côté, s'ils avaient dû rester plus longtemps... Après ce qu'il s'était passé au village, il n'aurait pas vraiment su comment réagir au quotidien. D'autant qu'il n'avait pas vraiment l'intention de réitérer l'exploit. Alors que Zack, lui, n'aurait certainement pas refusé un deuxième round... et plus encore. Cela avait été une expérience grisante et totalement dingue, mais il n'était pas pressé de recommencer.

***

La soirée se passa, Gabriel se sentant plus que tendu tellement il craignait que sa sœur, si perspicace, n'en vienne à soupçonner quoi que ce soit à son sujet. Mais même si elle se rendit bel et bien compte que quelque chose clochait, elle ne fit aucune remarque, se disant qu'elle aurait bien le temps de cuisiner son frère le lendemain alors qu'ils seraient sur la route. Cela dit, même si elle avait sentit comme un léger malaise de la part de son frère, elle était à mille lieu de se douter de la raison. N'ayant pas le moins du monde capté les regards de Zack pour son frère.

Ils dormirent une toute dernière fois dans un lit, savourant ce privilège, sachant pertinemment qu'ils n'étaient pas prêt de profiter de ce bonheur avant longtemps. Puis vint le moment déchirant des adieux. Leurs sac prêts, leurs chaussures et leur manteau enfilés, il leur restait à se dire adieux.

Se lâchant complètement, Émilie enlaça Zack avant qu'il n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit.
« Merci pour tout. Prends soin de toi. »
Puis elle lui claqua un baiser sonore sur la joue avant de le libérer enfin.
C'était au tour de Gabriel... qui resta planté là un petit moment, se disant que Zack prendrait peut-être mal une simple poignée de main. La bise ? Truc de fille, très peu pour lui. Optant pour un autre choix, il lui tendit sa main droite. Saisissant le bras de Zack au niveau de l'avant bras, il l'attira dans une accolade, sommes toute assez virile, sa main gauche posée dans le dos de son ami. Ainsi à nouveaux collés l'un à l'autre pour une toute dernière fois, Gabriel se laissa enivrer par l'odeur qui se dégageait de lui. Puis il lui glissa à l'oreille, suffisamment bas pour que sa sœur, déjà dehors, ne puisse l'entendre :
« Merci d'avoir tenu ta langue. »
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1308
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Come in, it's too dark outside   Lun 27 Juin 2016 - 19:57


La fin de journée s'était passée dans une certaine bonne humeur, malgré le départ des jumeaux qui approchait de plus en plus. Le blond avait longuement hésité à leur proposer de rester plus longtemps, passer l'hiver ici ; ç'aurait été mieux pour eux, et pour lui, il devait bien se l'avouer. Mais une part de lui le persuadait qu'il s'en sortirait mieux seul, pas d'attache, pas d'impératifs, moins de problème pour le ravitaillement, mais également la petite taille de la bicoque en bois qui ne permettait pas à un groupe de vivre convenablement sans se marcher sur les pieds. Tellement de points négatifs qui faisaient qu'il valait mieux qu'ils partes ; et l'homme d'affaire avait le sentiment que Gabriel ne pourrait cacher longtemps ce malaise qu'il avait envers sa sœur concernant ce qu'ils avaient fait. De plus, que se passerait-il s'il finissait par s'attacher à l'instituteur ? Ce n'était foutrement pas envisageable. Et pour toutes ces raisons, il se devait de se protéger en les relâchant dans toute l'horreur que ce monde renfermait.

Il étaient finalement allés se coucher, après avoir papoté de tout et rien. Mais la nuit pour le blond avait été plus qu’agitée ; il avait d'abord mit cela sur le dos du départ des jumeaux, peut-être bien qu'il était inquiet de les voir partir, anxieux à l'idée d'être à nouveau seul entre ces quatre murs avec pour seul compagnons le vent qui amenait jusqu'à lui les râles des putréfiés. Il se rappela cependant bien vite de cette crème au chocolat qu'ils avaient mangé, lui et Gabriel ; comment avait-il été suffisamment con pour ne pas prendre un comprimé au lactase à peine étaient-ils rentrés ? Certainement qu'il avait été distrait par les retrouvailles de ses camarades, ou probablement que son esprit était encore trop à l'ouest pour juger ces quelques cuillers réellement importantes. Mais les faits étaient là : l'homme d'affaire avait cette foutue intolérance au lactose, et elle se rappelait violemment à lui après ces quelques mois à éviter tout ce qui contenait du lait. Il s'était levé en précipitation, se rendant immédiatement dans la salle de bain et n'ayant d'autre choix que de régurgiter ce qu'il pouvait ; au moins, il avait prit le temps de ne pas le faire sur leurs affaire ! Prenant ensuite deux pilules d'un coup pour potentiellement accéléré l'agissement, et il s'était recalé dans son fauteuil, tentant de passer outre ses crampes d'estomac malgré les sueurs froides dont il était victime et les tremblements incontrôlable qui prenaient son corps. Par chance, ses deux camarades ne s'étaient pas réveillés ; mieux valait qu'ils passent une nuit reposante et qu'ils soient prêts pour tout ce qui les attendait là dehors. Zack ne retrouva cependant pas vraiment le sommeil, ne s'assoupissant que périodiquement et pour des périodes on ne peut plus courtes.

Et le jour avait finit par se lever, inévitablement. Le blond avait toujours le teint un peu pâle, il évita cependant les questionnements d’Émilie, ne souhaitant pas qu'elle abatte ses foudres sur son frère en apprenant qu'ils avaient mangé de la crème au chocolat et ne lui en avaient pas apporté. Tentant de la rassurer, il lui avait tout de même dit avoir l'estomac fragile, peut-être que ce qu'on a mangé hier soir n'est pas passé, un petit sourire rassurant et elle pensait déjà à autre chose. Ils avaient tous deux préparé leurs affaires, prenant également un peu de nourriture pour survivre jusqu'à leurs prochaines trouvailles. A aucun moment ils n'avaient réellement discuté de l'endroit où ils se rendaient ; nul part et partout à la fois ? L'homme d'affaire préférait rester dans l'ignorance, il se savait déterminé et n'avait pas envie d'être prit d'une lubie le poussant à les traquer jusqu'à les retrouver.

Au moment des au-revoir, il rendit volontiers son accolade à la brunette et lui sourit sincèrement quand elle se recula pour se dirigea vers la sortie. Le plus dur restait à venir ; comment réagir ? Il mourrait d'envie de prendre Gabriel par les bras et de l'enfermer dans la salle de bain, le garder encore et encore, mais ce n'était pas un plan acceptable pas vrai ? Le prendre par la taille et l'embrasser avidement en guise d'adieu ne semblait pas non plus être une option envisageable. Il le laissa alors faire, ne pouvant retenir un regard gorgé d'émotion. Le brun finit finalement par l'enlacer à son tour, et Zack ne se fit pas prit, profitant du fait qu’Émilie soit déjà sortie. Il passa son bras droit autour de l'instituteur et cala avec douceur sa main gauche sur la hanche de ce dernier, humant un instant l'odeur de ses cheveux. Il sourit aux mots du plus jeune. « Fais bien attention à toi. » Lâchant à regret cet homme qui avait été l'espace d'un instant son amant, il planta ses yeux dans les siens, une expression lourde de sens mêlant à la fois une certaine tristesse, une joie quant à ce souvenir qu'ils avaient en commun, et son habituel arrogance naturelle. Laissant retomber sa main gauche, il le regarda rejoindre sa jumelle puis s'éloigner.

Il était à nouveau seul désormais, et en quelques secondes, toute la joie que la brune avait apporté dans le chalet s'était évaporé, et la belle gueule de Gabriel ne semblait être qu'un doux souvenir éphémère. Zack était de nouveau seul avec lui-même, à la merci du monde et personne pour qui s'inquiéter. Peut-être les recroiserait-il un jour ? Qui sait. C'est avec cette pensée qu'il entra dans la petite baraque, un léger sourire aux lèvres, et referma la porte derrière lui ; au moins il pouvait de nouveau fumer à l'intérieur.





FIN



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come in, it's too dark outside   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Come in, it's too dark outside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-