Partagez | .
 

 Quand un certain souvenir se rappelle à vous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Breann Yates
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 114
Age IRL : 20

MessageSujet: Re: Quand un certain souvenir se rappelle à vous...   Sam 20 Aoû 2016 - 23:40

Ah, si un jour je tombais sur ce Dante, il faudrait absolument que je le remercie d'avoir été là pour elle. Et de ne pas l'avoir découragé de venir s'installer à Seattle, sinon je ne l'aurais jamais connue ! Je trouvais adorable qu'elle s'entende si bien avec quelqu'un. J'espère qu'il est toujours en vie... Enfin, elle a dit qu'elle avait survécu jusque là grâce à lui, il doit savoir se débrouiller suffisamment bien, non ? Je ne voudrais pas qu'elle souffre... Alors pour ce Dante, une petite pensée ! « Salue-le de ma part quand tu le retrouveras, et transmet lui mes félicitation ! Il a fait un bon boulot pour te garder en vie. » lui demandais-je avant de me servir une tasse de thé à mon tour. Je soufflais la fumée qui s'élevait du liquide, espérant qu'il refroidirait vite pour que je puisse le boire sans me brprûler la langue. Il n'y a rien que je déteste de plus. Quoi que, avec ce qu'on mange maintenant... Perdrais-je réellement grand chose en ne pouvant plus sentir le goût des aliments ? Est-ce que je n'y perdrais pas un des petits plaisirs de la vie ?

Je l'écoutais ensuite me réfuter mon précédent argument concernant les tatouages, ce qui m'amusa beaucoup. Ça ne m'étonnait pas d'elle, elle ne s'en serait sûrement pas fait autant si elle n'avait eu personne à défier par ce biais. Ses parents auraient dit oui sans discuter qu'elle ne s'en serait fait faire un que pour le principe. La pauvre petite ne se doutait pas du parcours d'obstacles qu'elle allait devoir traverser si elle souhaitait suivre l'exemple de sa possible belle-mère ! Mais elle pourrait venir se réconforter chez tante Breann... Par contre, est-ce que je connais des salons de tatouage moi ? Hum... Non, pas vraiment. Il y a bien celui que fréquentait mon ex, mais je n'aimais pas y aller, c'était trop sale et franchement, voir toutes ses aiguilles... J'en avais mal rien qu'à les regarder. Alors je ne pourrais pas aider cette nièce à accomplir son rêve. Aha, voilà que je m'emballe... Je dissimulais mon sourire derrière ma tasse, prenant ma première gorgée du breuvage et grimaçais lorsque je me brûlais. Zut. Pour moi et mon impatience...

Enfin, papa Abel ne pourra pas venir me voir en m'accusant d'aider sa fille derrière don dos du coup. Abel... « C'est sympa comme prénom. Abel et Tam. C'est bref et facile à retenir. Ah, si ça existait encore, je t'aurais traînée chez une voyante pour qu'elle te parle de votre compatibilité astrologique ! Et ne rigole pas, ces choses-là sont vraies, j'en suis sûre. Ma mère ne s'est jamais trompée dans ses prédictions se basant sur ça, les couples a qui elle a promis un amour éternel s'aiment toujours ! » Ou peut-être qu'elle leur a dit ce qu'ils devaient entendre au bon moment... Je ne sais pas. J'aime bien l'idée qu'elle soit effectivement dotée d'un troisième œil, même si je pense qu'elle est surtout douée pour trouver les bons mots dont on besoin ses « clients ». En attendant, j'y aurais très certainement tirée Tam. On ne perd jamais rien à entendre un conseil.

A ses remarques suivantes, je fis semblant de m'outrer. « Si par masses tu insinues mes fesses, tu peux encore aller attraper ton train imaginaire, mauvaise ! » Je lui décochais une petite tape sur la cuisse et pris une nouvelle gorgée de ma boisson, appréciant finalement la chaleur qui se répandait dans mon corps. « Et non, en général, quand ils sont vraiment plus grands que moi, j'évite. Je n'aime pas particulièrement passer pour une petite chose fragile près de l'homme du moment, c'est une question de fierté, ni me sentir écrasée au lit. Qu'est-ce que je fais si un homme de plus d'un mètre quatre-vingt dix comate sur moi après ? Je ne pourrais pas le pousser, et je vais mourir ! Tu connais pas ça toi, tu es grande, ça aide, mais quand on n'atteint même pas le un mètre soixante-dix comme moi, on est obligées de faire gaffe. Et ouais madame, c'est une question de survie. J'anticipe ! Et c'est pour ça que mes sous-vêtements sont toujours coordonnés quand je sors, moi. » concluais-je en lui tirant la langue, lui rappellant notre premier contact. Ah, ça, c'est le bon mot...


PS: OH MY GOD. J'ai cru que j'avais posté il y a une éternité et non, ma éç&*à(ù de 3G n'a pas marché ! Je suis affreusement désolée pour l'attente, pardon !! Et merci de ta patience d'ange !!




"Pretty girls don't know the things that I know
Walk my way, I'll share the things that she won't"
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Quand un certain souvenir se rappelle à vous...   Dim 21 Aoû 2016 - 18:13

Je lui souriais alors qu’elle me demandait de faire passer un message. J’y penserais dès que je le verrais et après qu’il m’aura passé un savon pour être disparu sans rien dire pendant aussi longtemps. J’avais hâte de le revoir se bougre d’âne, il me manquait. Je n’étais jamais resté sans nouvelle de lui. C’était assez bizarre, j’avais l’impression qu’il me manquait une partie de moi tellement le vide était profond. Je gardais mes réflexions pour moi-même avant de répondre à Breann avec un petit sourire aux lèvres.

- Promis, j’y conterais. Même si cet abruti se sentira sans doute irremplaçable suite à ça. Je tiens aussi à préciser que je l’ai plutôt bien aidé dans la tâche.

La conversation dérive, rien de plus normal, après tout il s’agit là d’un échange d’idée. On parle de tout et de rien. Je n’aurais jamais cru qu’elle croyait à l’astrologie. Je n’ai jamais vraiment étudié la question, cela m’avait toujours semblé si abstrait. Peut-être que c’était fait pour durer Abel et moi, mais ce n’était pas vraiment le genre de relation que je cherchais, enfin je ne crois pas. Après tout je n’étais pas faite pour la vie bien rangée et c’était en partie pour ça que je m’étais enfuie quand j’en avais eu l’occasion.

- L’amour éternel, tout ça… Limite je trouve ça surfait, de toute façon. Après ils doivent certainement s’aimer encore, mais dans la mort pour le coup. Vu le peu de survivants qu’on croise.

Rigoler avec la mort était devenue une monnaie courante. Je partais du principe qu’on pouvait se marrer de tout sans aucun complexe, ça ne plaisait pas toujours aux personnes autour de moi. J’étais cependant persuadé que tout se passerait bien avec elle. J’affichais un petit regard curieux alors qu’enfin la conversation se dirigeait vers un sujet que je trouvais bien plus intéressant. Malheureusement, je n’en saurais guère plus de son peut-être futur petit copain, enfin il n’aurait de petit que le nom.

- La solution, c’est de toujours être au-dessus, de toute façon les homes préfèrent ça que dans l’autre sens et puis au moins tu peux t’amuser avec lui. J’avoue que c’est un peu plus fatigant, mais au moins il n’y a pas de secret pour passer un bon moment.

Je l’écoutais toujours attentivement alors que je buvais mon thé. Il était assez chaud, mais ça me faisait du bien. J’étais vraiment très heureuse de l’avoir retrouvé en chair et en os. Il ne me fallut pas longtemps pour le finir ou peut-être que si en réalité, mais le temps passait si vite en sa compagnie que je ne m’en rendais pas compte.

L’après-midi avait avancé sans vraiment que je me rende compte, faut dire que parler de tout ce qui c’était passé depuis le début de cette merde était long, peut-être même plus long que de raconter ma vie d’avant. Quelques mois c’était vite transformé en éternité, faut dire que quand notre vie en dépend chaque seconde peut vous plonger vers une mort certaine. J’affichais un sourire des plus sincères à Breann alors que je me relevais pour commencer à récupérer tout mon bordel. Je me tournais une dernière fois vers elle avant de la prendre dans mes bras. Il s’agissait d’une simple accolade, mais j’aimais beaucoup les câlins.

- Ce n’est pas que je m’ennuie à tes côtés, mais il est vraiment temps que je me sauve. J’aimerais être rentré avant la nuit. Promets-moi de rester en vie, j’espère qu’on se recroisera un jour.

Sans un mot de plus, je pris la route en direction de la montagne. Il ne me restait plus tant de chemin que ça à parcourir et j’avais vraiment l’espoir de rentrer le plus tôt possible. Moi qui étais parti pour fuir la monotonie du camp, je me rendais bien compte que tout le monde me manquait. J’avançais d’un pas décidé vers ma maison.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
 

Quand un certain souvenir se rappelle à vous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» [mission A]Quand la Désastreuse s'invite chez vous... [pv Kirito]
» [mission A]Quand la Désastreuse s'invite chez vous... {Ft Pandore}
» Quand l'ennui vous pèse, la plume vous apaise...
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-