Partagez | .
 

 Us or nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Us or nothing   Jeu 12 Mai 2016 - 19:35


Avec désespoir, Rose observait la lente agonie de sa batterie de smartphone alors que l'écran ne cessait d'indiquer un réseau indisponible. Pas de mails, pas d'appels. Juste ce réveil qui peinait encore à la réveiller par instants, assassinant le peu de charge qu'il lui restait.
La journée avait défilé, l'entraînant dans un océan de survivants débarquant dans le stade avec leurs valises, proches. Demandant par curiosité si certaines de leur connaissances avaient pu arriver ici, avec toujours les mêmes questions. Est ce que ma mère/ma soeur/ mes parents / mes amis sont arrivés ici ? Et chaque fois, la réponse du militaire observant sa liste suscitait la même chose. Le désespoir de certains, le soulagement d'autres. Les examens médicaux se faisaient rapidement, sans que Rose ne daigne répondre aux questions des civils lui demandant si elle était là depuis longtemps. Elle ne voulait pas copiner avec eux, ils n'étaient que des patients, rien de plus. Combien d'hommes et de femmes avait-elle vu passer dans 'hopital ? Une bonne centaine, au moins. Et en dehors de Reese, aucun autre nom ne lui venait automatiquement à l'esprit.

Enfin, aux alentours de 20 heures alors que le soleil déclinait, elle fût autorisée à quitter la petite tente, récupérant Norman qui lui fondit dans les bras, Emily sur ses talons.

Tatie Hope propose que tu manges avec nous ce soir ! Elle nous as dis de venir te chercher !
Heu... D'accord, je vais juste aller passer un autre t-shirt et -
NON ! Tu viens Toutdesuite !

Elle ne put s'empêcher de sourire face à l'énergie de l'amoureuse de son fils, alors qu'on ne lui laissait même pas le loisir de se changer, l'autorisant à peine à récupérer les quelques canettes de soda que le rationnement lui avait donné, avant de se retrouvée à nouveau traînée en direction des tentes, jusqu'à tomber nez à nez avec son amie de toujours.

Ah... Buenas tardes, Sally.

Au vu de la gueule qu'elle tirait, nul doute qu'elle avait dû se disputer avec quelqu'un. Daryl, Hope ? Bonne question, du peu qu'elle la connaissait. Mais la manière dont la harpie détailla sa tenue avant de la bousculer d'un coup d'épaule en passant à ses côté lui fit voir rouge un instant, alors qu'Emily s'esquivait pour annoncer l'arrivée de la dernière invitée de la soirée.

C'était sympa de te croiser ! Connasse....
Maman !
Ca va, elle à rien entendu.
Tu mettra des sous dans la boîte à gros mots.
Norman... Tu crois franchement que je l'ai ramenée ?
Moi oui. Dit-il avec beaucoup trop de sérieux pour son âge, lui tendant le bocal ou siégeaient encore quelques dollars. Et dire qu'elle avait sorti l'idée de cette boîte dans le but de taxer quiconque franchirait le seuil de sa maison en disant des injures pour pouvoir se payer des fringues...

Heureusement, ce fût Hope qui la sauva avant qu'elle ne fouille dans son portefeuille en arrivant devant elle, tandis que la chirurgienne lui souriait, lui tendant les canettes.

Ola. Désolée, j'ai fini tard, et Sally avait pas l'air d'humeur à squatter avec nous. Ton frère est dans le même état ou .... ?

Sinon, autant rentrer directement chez elle tiens.




So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 632
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Us or nothing   Jeu 12 Mai 2016 - 21:41

La dispute avait été plus grosse que toutes les autres, et ça, Hope l'avait senti venir bien avant que ça prenne des proportions énormes. Norman et Emily avec elle, elle leur avait alors demandé d'aller chercher Rose. Il commençait à se faire tard, la petite brune se doutait qu'elle finirait bientôt son service obligé auprès des militaires, et surtout, c'était un prétexte tout trouvée pour éviter aux enfants d'assister à un pugilat made in Cooper.

En entendant Sally et Daryl hurler à propos de plein de choses qui n'avaient plus vraiment de sens, comme son ex-mari décédé parce que Daryl n'avait pas réussi à le sauver, ou encore leur situation actuelle à laquelle son frère ne pouvait pas grand chose, Hope resta parfaitement silencieuse. Elle savait que si elle intervenait, les choses se corseraient un peu plus, et elle n'avait aucune envie d'être celle qui jetterait de l'huile sur un brasier.

Alors, elle avait attendu patiemment que tout ça se calme. Au bout d'un moment, l'un comme l'autre n'aurait plus assez de voix pour poursuivre ce pseudo débat enflammé. Elle savait aussi que Daryl finirait pas en avoir marre de tout ça, et qu'il arrêterait simplement de répondre. A ce moment là, Sally quitterait la tente comme une princesse, pestant contre tout et n'importe quoi, assassinant son frère dans son esprit, et voilà. La brune ferma juste les yeux en se massant les tempes, le temps que les choses adviennent effectivement.

Sally s'en alla alors comme une princesse, au même moment où Rose entra dans la tente. Alors là... Le second round serait pour plus tard, se dit la cadette des Cooper en retenant un soupir désapprobateur. Elle était certaine que sa belle sœur trouverait très vite une raison pour mettre la chirurgienne sur le tapis pour pouvoir faire la misère à son frangin. Mais plus tard, supplia-t-elle silencieusement. Là, elle n'était pas prête pour enchaîner sur une seconde dispute, si bien qu'elle profita du répit que lui offrait Rose pour enchaîner :

Bienvenue chez les Cooper, un endroit où on s'entend tous très bien et où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Elle l'invita à rentrer dans l'attente et à prendre place sur l'un des lits de camp qu'ils avaient à disposition. Norman et Emily s'esquivèrent très rapidement pour aller faire autre chose. Ça fit sourire la jeune femme, persuadée qu'ils finiraient probablement par se marier. Même si Rose devait le craindre, que Daryl allait se rendre fou quand sa fille serait adolescente puis adulte. Mais bon, l'un comme l'autre, n'auraient pas le choix que de s'y faire.

Désolée, Sally était de mauvaise humeur aujourd'hui. Fallait que ça sorte.

La brune haussa les épaules comme pour appuyer un peu plus son excuse. Dès qu'elle fit ça, son frère déboula dans la petite pièce exiguë qu'ils partageaient tous pour vivre. Kate était partie faire autre chose, sinon ils auraient été vraiment à l'étroit. Mais bon...

Enfin, elle lança un regard contrit à son aîné, un petit sourire sur le coin des lèvres, un peu gênée aussi d'avoir été témoin de tout ça sans le vouloir. Au moins l'avait-elle évité à Emily.

Hey, ça va toi ? Demanda-t-elle à Daryl qui venait tout juste de les rejoindre.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Us or nothing   Jeu 12 Mai 2016 - 23:31

Ah, les bonnes femmes. Tout particulièrement Sally.

Après toutes ces années, Daryl ne trouvait aucune logique dans ses réactions. Même si elle lui aurait été livrée avec un manuel de dix millions de page pour comprendre comment ça fonctionnait là dedans, il n’aurait pas été plus avancé. Une seule constante: elle avait un talent particulier pour sortir de ses gonds et son ex-mari faisait toujours un coupable idéal.

Daryl faisait de son mieux pour faire les choses bien; ce n’était pas faute de. Mais la vie au stade ne seyait de toute évidence pas à madame, et elle s’était fait un devoir de le lui rappeler toute la journée, ce qui avait le don d’agacer le plombier. Le moindre prétexte absurde mis sur le tapis était tourné et retourné dans tout les sens, et le caractère de chacun rendait le dialogue difficile. Chaque pic incisif qu’envoyait la princesse rencontrait une réplique tout aussi acérée de la part de son interlocuteur, et le tout était monté crescendo jusqu’aux hurlements. Une vrai guérilla qui ne payait pas de mine dans l’étroite pièce de la tente qu’occupait les Cooper.

Aucun ne voulait lâcher le morceau: après une telle bataille, le dernier mot prenait des allures de véritable trophée, chacun s’accrochant à une des anses comme si sa vie en dépendait.

Ce fut Daryl qui lâcha en fin de compte. Quoique puisse en penser Sally, ce n’était pas un aveu d’échec. Seulement une question de bon sens. Depuis leur divorce, l’homme se rendait de plus en plus compte qu’elle ne valait pas la peine qu’il se mette autant en rogne. Quand il était question de son ex-femme, il avait souvent bien du mal à se rendre à l’évidence ; et surtout, il s’en voulait d’infliger ça à Hope et à Emilie, alors que la situation était déjà suffisamment difficile pour tout le monde.

Il laissa donc son ex-femme filer, un air hautain et victorieux accroché au visage. Le brun resta simplement planté là, las de ces journées complètement infâmes qui s’intercalaient insidieusement avec celles où il avait la vague impression de remonter la pente.

Soupirant et passant les mains sur son visage, il laissa couler de longues secondes pour évacuer la dernière heure qui venait de s’écouler, n’abandonnant son immobilisme que lorsqu’il entendit des voix familières dans l’une des autres pièces.

Sa soeur s’y trouvait - sans surprise - et il devina à son air qu’elle avait été témoin en grande partie du spectacle, ce qui ne manqua pas de le désoler davantage. C’était pas vraiment tout ce qu’il avait espéré, quand il l’avait appelé après la mort des parents. Passant nerveusement ses doigts dans sa barbe naissante, il marmonna à son attention:

Ouais…désolé pour..ça.

Son attention s’orienta ensuite sur l’autre femme dans la tente, Rose, et il espéra instantanément que cette dernière n’ait pas croisé la route de Sally en arrivant. Vu le phénomène, elle ne se serait pas fait priée pour faire une scène à l’hispanique.

Tiens, je savais pas qu’on avait une jolie toubib à la maison ce soir, fit-il en guise de salutation. Il se surprit un instant à imaginer la réaction outrée qu'aurez-eu l'autre harpie à cet instant.

Au même moment, Emilie quitta quelques secondes la compagnie de Norman pour rejoindre les bras offerts de son père, heureux de voir que la formidable entente de ses géniteurs n’avait pas déteint sur sa bonne humeur.

Daddy !
Hey ma puce ! Encore avec Norman ?

La petite éluda la question d’un grand sourire, tout en malice et en innocence, retournant fissa inventer on-ne-sait-quel jeu dont seuls les gosses ont le secret avec le concerné.

Y'en a au moins qui s'amusent ici ajouta-t-il pour lui-même, avant de finir sur une petite touche de dérision: Vous les bonnes femmes, vous êtes bien compliquées.

Et un p'tit sourire tout droit vers Hope et Rose, parce que bon, elles ont beau être compliquées les nanas, qu'est-ce qu'on ferait sans elles. Hein.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us or nothing   Lun 30 Mai 2016 - 16:43


En toute honnêteté querida, c'est si elle avait été de bonne humeur que je me serai inquiétée. Lâcha t-elle à Hope avec un sourire en coin, invitée à rentrer dans l'habitacle de la fratrie alors que Daryl les rejoignaient et enchaînait d'emblée avec un compliment qui ne put l'empêcher de rire légèrement, lui donnant une pichette sur l'épaule.

Charmeur que tu es. Dis ça devant Sally la prochaine fois, ça lui donnera une bonne raison de m'assassiner plutôt que de me regarder de travers sans raisons.

Posant ce qu'elle avait ramené sur la table de camping, elle sortit une cigarette de son paquet qu'elle laissa en libre accès pour les adultes, observant Emilie et Norman se tourner autour en jetant un regard complice à Hope. Encore quelques mois, et il finiraient par se marier en secret, elle en était persuadée. Et si elle avait toujours décrété qu'elle menerait une ve dure et cruelle à ses belles filles, si il s'agissait d'Em, ce serait différent, promis.
Ce fût la remarque de Daryl qui lui fit relever le nez, alors qu'elle rejetait une bouffée de nicotine. Elles les femmes, compliquées ? Si peu.

Tu plaisante ou quoi ? Il nous faudrait une vie entière pour comprendre ce qu'il se passe dans la tête d'un mec ! Parfois, mon ex mari tirait une gueule de six pied de long, sans raisons valables. Et puis tu as beau dire, mais avoue que tu t'ennuierai sans nous...

C'était quelque chose qui lui avait toujours plu chez Daryl. Son franc parler, et sa manière d'envoyer régulièrement des piques, sans se douter dès le départ que dans le domaine de la joute verbale, elle excellait souvent. Rose attendit que les petits continuent leurs histoires un peu plus loin, alors qu'elle se penchait vers Hope pour l'aider à préparer de quoi grignoter, faisant remarquer.

En parlant d'amusement. Qu'est-ce qui est prévu pour la soirée ? On sort un peu ? Les soldats racontent que la ville est quasi déserte, ça nous éviterait de faire la queue pour aller en boîte de nuit...

Bon, c'était déplacé mais en même temps. Mieux valait essayer d'en rire, plutôt que de se morfondre comme elle faisait à peu près une heure par jour à essayer d'imaginer ou Gary pouvait se trouver et surtout, dans quel état.

Sinon, j'ai réussi à échanger une de mes vestes à Iris Smith contre une bouteille de vin... Lâcha t-elle innocemment en fixant du coin de l'oeil son sac à main ou trônait l'objet du délit.




So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 632
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Us or nothing   Lun 30 Mai 2016 - 17:49

Au moins, Rose était pas du genre à se laisser démonter, et Hope n'en attendait pas moins d'elle. Sally pouvait bien lui lancer tous les regards furieux qu'elle voulait sous ses grands airs de bourgeoises tombée de son trône, la latina avait de toute façon tellement plus de caractère qu'elle n'en aurait jamais et qu'elle ne pourrait acheter. La cadette des Cooper eut un grand sourire comme toute réponse, et son frère vint mettre sa pierre à l'édifice.

Très vite, la remarque de son aîné lui arracha un rire qu'elle ne put retenir. Qu'est-ce qu'il pouvait être idiot parfois, avec ses commentaires. Non mais sérieusement ! Elles, compliquées ? Et lui alors, il était simple peut-être ? Même fourni avec la notice, fallait pas s'attendre à un miracle. Fallait voir parfois les non sens complets de son comportement. Mais Hope s'abstint bien de le dire, puisque Rose avait fait preuve de son tact légendaire. Elle rajouta simplement après elle :

TU PARLES, c'est juste toi qui fais exprès de pas comprendre. La petite brune lui tira la langue, pour le taquiner. Puis, est-ce qu'il fallait lui rappeler qu'il avait UNE FILLE, qui un jour deviendrait UNE FEMME, et qu'il ferait encore exprès de ne pas la comprendre ? Non, elle préféra s'abstenir encore, viendrait forcément un moment où elle le ferait angoisser avec l'avenir. Quand sa gamine deviendra grande, qu'elle aura des petits amis, et tout ça. Sans doute que Daryl préférait ne pas y songer pour l'instant. Mais bientôt il n'aurait simplement plus le choix. Puis faut dire que t'es allé chercher la pire dans le domaine aussi, tu cherches.

Elle désigna l'endroit par lequel Sally était sortie de la tête, pour qu'il pige tout de suite où elle voulait en venir. Pas faute de l'avoir déjà prévenue à son propos, au début. Pas faute qu'il ait assisté un nombre de fois incroyable aux disputes entre Sally et elle. Pas faute aussi au fait que leur maman lui avait dit que Sally était une personne intéressée et compliquée, avec une douceur dont elle avait le secret. Mais Daryl avait voulu ne pas comprendre, aveuglé par l'amour. Et finalement, il n'y avait que ça à comprendre.

Hope se détourna de lui, pour tendre la main quand Rose annonça avoir une bouteille de vin dans son sac à main :

Donne ça tout de suite !

Se saouler, là. Elle en avait besoin aussi. Pour no reason. Daryl et la chirurgienne avaient sans doute, l'un comme l'autre, beaucoup plus besoin d'un verre que Hope. Après tout, Daryl sortait d'une dispute éreintante, Rose d'une journée interminable avec l'obligation de travailler pour tout le monde.

Elle, à côté, passait vraiment pour une flemmarde. Mais après tout, elle n'avait aucune compétence particulière, et crier sur le premier venu pour se fâcher avec de l'intéressait pas vraiment. Elle était de toute façon bien trop occupée à tenter déjà de se mettre Joshua dans la poche pour penser un seul instant à se disputer maintenant avec lui.

Le vin ira très bien avec la grosse boite de petits pois qu'on a reçu avec Kate ! Blagua-t-elle pour détendre l'atmosphère avant d'aborder un sujet un peu plus sérieux : ça va toi ? Avec Norman, et le reste ?




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Us or nothing   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Us or nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-