Partagez | .
 

 We are - not so - full of beans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: We are - not so - full of beans   Jeu 15 Sep 2016 - 13:13

La remarque de Tom fit sourire Sally qui ne put s'empêcher de répondre avec humour « Et comme ça, t'auras le rôle parfait du chef qui donne les ordres et ne fait rien ! » lança-t-elle en arquant un sourcil. En revanche, elle préféra ne pas relever l'erreur volontaire ou non du prénom de Rosaleen, si cela était bien une erreur, mais en soi, ce n'était pas très important. La brune écoutait attentivement les consignes de son amie sur l'endroit où planter ces pommes de terre tout en suivant du regard la gestuelle de rousse. Pourtant une question lui brûlait les lèvres ; à quelle distance faut-il creuser ? Parce qu'il fallait bien admettre que Sally n'était vraiment pas manuelle et totalement ignorante sur le sujet.

Fort heureusement, elle pouvait compter sur les autres afin de la guider. Et en l'occurrence, il s'agissait de Rosaleen pour le coup. La brune suivit avec son sac contenant les pommes de terre son amie qui se chargeait de creuser les trous. Sally n'avait plus qu'à en mettre une dans chaque avant de la recouvrir de terre avec les mains. Elle avait le sentiment d'être une enfant s'amusant à se salir dans la terre à qui on pardonnait cela. C'était d'ailleurs le cas lorsque les Lockharts partaient rendre visite aux deux A, les parents de Madame, qui avait une petite maison avec un jardin. A chaque fois, Russell donnait l'impression de tout faire pour revenir avec des vêtements tout tâchés, sans oublier l'herbe ou la terre sur la peau, mais ça amusait sa mère de le voir ainsi si heureux. Ce n'était pas en plein Seattle dans leur duplex que leur fils aurait pu s'amuser tant.

Profitant de ce moment, Sally relança la jolie rousse sur un sujet dont elles avaient parlé quelques mois plus tôt. Se mettant juste à côté de celle-ci, elle lui dit alors « Dis-moi, quand allons nous essayer ton truc avec les pierres ? Parce que ça me tente vraiment et j'y pense de plus en plus. » Les deux femmes avait évoqué ceci durant l'hiver suite au Noël désastreux vécu lorsque les militaires étaient encore présents. Et en comparant l'avant et l'après de cette présence, il n'y avait aucun doute possible ; les réfugiés avaient fait le bon choix.

La vie était à l'opposé de ce qu'ils subissaient. Plus aucune pression malsaine de présente, plus aucun enfermement, ils avaient retrouvé une liberté d'agir et de penser. Ils vivaient tout simplement et à présent, avec ce que le petite groupe plantait, ils pouvaient même se permettre le luxe de voir encore un peu plus loin que quelques semaines. L'hiver qui finirait par venir pourrait s'annoncer moins rude que ce à quoi ils s'étaient imaginés car si tout se passait bien au niveau des plantations, ils auraient de quoi manger de façon un peu plus variée et peut-être même en quantité plus importante.



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Tom Kuechly
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 81
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: We are - not so - full of beans   Mer 28 Sep 2016 - 13:04

Oh la garce. Oups pardon. Mais elle le mérite ! Ivy ! Je viens de dire quoi merde ? Ce petit oubli de ma part reste entre nous. ENTRE NOUS ! Et toi tu fais quoi ? Tu balances ! Mais merde. Je te faisais confiance moi. Comment t'oses me poignarder dans le dos ? Et en plus elle me regarde tout sourire. Ouais. Bah tout ce que tu liras dans mon regard sera de la rancœur, de la peine, de la colère. Ouais oh ça va j'en rajoute. Je suis pas un bon comédien. Je finis quand même par lui faire la moue. Hein t'as compris ? T'as compris ta boulette ? 'Tain on dirait moi quoi ... Bon elle reparle un peu plus sérieusement. Les patates à coté des haricots, pas des courgettes. Ouais voila je crois que c'est ça. A moins que ce ne soit l'inverse. Je sais déjà plus. Je lui fais confiance. Je lui refais confiance. Après sa trahison. Ouais je suis quelqu'un de bien. Admirez ma bonté d'âme. Et ma modestie ! Ahah. Je souris comme un con et j'acquiesce de la tête. Puis Sally qui s'y met elle aussi. Le chef qui gueule et qui se touche ? Non mais. Tu me rappelles un peu qui ? Qui vient de se taper la moitié des trous qu'ont été fait là ? LA ! C'est pas Ivy, c'est pas Quinzel. C'est moi ! Et tu me rappelles qui vient d'arriver en « touriste » ? Ouais mais bon j'arrête de m'emballer. Elle dit ça pour rire aussi. Et Ivy reprend la parole. Ma parole. Mais c'est qu'elles sont toutes sur mon dos – cor heureux que je suis un costaud. Aller me balader t'sais. Genre devoir se taper des allers-retours les bras chargés c'est la promenade. T'as pas du faire beaucoup de déménagements dans ta vie toi ? Je lui rétorque d'une grimace digne d'une enfant de cinq ans. Et un enfant de cinq ans immature !

C'est ça c'est ça. Allez-y moquez-vous de moi ! Dites que je suis un tire-au-flanc, un esclavagiste, tout ce que vous voulez. Rira bien qui rira le dernier. Vous verrez quand vous aurez ces patates dans vos assiettes. Bon pas celles-là hein v. Enfin bref. OUI ces mêmes patates que j'ai je crie OUBLIE. Voila comme ça tout le monde est au courant. Je te remercie hein. Bravo la confiance ! Qu'est-ce que je disais déjà ? Ouais. Quand il y aura de la bouffe pour tout le monde ! Et bien on sera bien content que le Tom ait eu cette idée et qu'il a bossé sur le projet ! Lui et d'autres ! Mais remettons-nous au travail. Après on va dire que je fais que parler.

C'est vrai que je fais que ça. Merde. Et c'est comme ça qu'on a continué à planter les patates. Commencer à planter les patates. Puis on est parti pour voir le chef. On a discuté réchauffement climatique, effet de serre, Ahah, et compagnie. Et on a trouvé du monde pour construire le truc. Et on a planté les tomates. Et blablabla et blablabla. Fin de l'histoire. Ou presque.

...

Comment dire sans choquer les plus sensibles ? Putain ça a de la gueule. Tu sais quoi ? Au diable l'humilité ! Je suis putain de fier de moi. De mon idée. De nous. D'Ivy – en premier lieu – qui m'aide à gérer le bazar d'une main experte. De Sally, qui regarde un peu et se tient au courant, tant parce que ça l'intéresse vraiment que parce qu'elle est chef des ressources. De Trey qui prend son rôle d'épouvantail au sérieux – non je plaisante. De Quinzel qui montre ses (somptueuses) formes aux tomates pour les faire rougir. Ahah. Des ToujoursDebout – les Sanchez, SansChaises, ta gueule et ris ! - ainsi que Finn et tous les hommes qu'ont aidé à la construction de la serre. De Bernie qui donne un coup d'une main. Ouais bon tu peux ne pas trouver ça drôle. On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. Fier de nous ouais ... C'est qu'on en fait pousser de belles plantes. Ah bah parlant de belles plantes ... En voila une qui vient se placer à coté de moi.

Hé franchement. Entre toi et moi Ivy. On fait un putain de bon travail !Je tends la main vers elle. Paume vers le haut. Tape m'en cinq. Ce potager est dans la continuation. De ce qu'on essaye de construire ici. Tous ensemble. Chaque jour apportera son petit lot de mauvaises surprises et de mauvaises nouvelles. Mais si on se serre les coudes. Si on continue à faire évoluer ce lycée. On va en faire un petit coin de paradis. Un endroit presque irréel quand on voit ce qu'il se passe dehors. Je crois qu'il y a moyen qu'on trouve le bonheur ici. Cette belle est grande famille qu'est la nôtre. Cette raison qui nous pousse à nous lever le matin. Ceux pour qui on serait prêt à se sacrifier. Ouais je suis fier. D'être ici. Avec eux ... Quoi ? Non je passe pas l’entièreté de mes journées à faire le con. Il m'arrive d'être sérieux de temps en temps. C'est bien d'être sérieux de temps en temps. Même si, entre nous, je préfère dire mes conneries. Pas vrai Ivy ?
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: We are - not so - full of beans   Jeu 29 Sep 2016 - 11:12


''We are -not so- full of beans''
ft. Emerald




Qui aurait cru quelques semaines plus tôt qu'ils arriveraient à un tel résultat ? Certes, ce n'était pas encore un jardin rempli à ras bord qui permettait de nourrir sans soucis tous les habitants du lycée, mais nul doute qu'avec le temps ça le deviendrait. L'humeur générale semblait s'être un peu améliorée, tout le monde se réjouissait de ce qu'ils pourraient récolter, avoir dans leurs assiettes surtout parce-qu'il ne fallait pas se leurrer, tout le monde n'allait pas mettre la main à la patte. Mais ça n'avait pas d'importance, chacun avait des rôles bien définis ici, et la rousse était plus que ravie de pouvoir enfin mettre la main à la patte, servir à quelque chose de plus concret aux yeux de ses compagnons.

La jeune femme venait régulièrement voir l'état des récoltes, elle s'en occupait autant pour s'occuper que parce-que ça lui plaisait. Comme ça, elle avait presque l'impression que le cours du temps avait repris sa marche lente, et se raccrocher à cette normalité lui donnait l'espoir que là-bas, de l'autre côté de l'océan, les siens faisaient peut-être la même chose ; ils avaient suffisamment de ressources pour cela, et quand tout serait finit, que les malades seraient soignés, ils pourraient tous se retrouver et se raconter ce genre d'anecdotes.

En sortant ce matin là, tout sourire et enthousiaste à l'idée de se rendre au potager, le sourire de la rousse s'élargit encore un peu plus en voyant Tom planté devant son œuvre. Elle n'avait pu s'empêcher de rire des jours durant devant l'air passablement vexé du déménageur ; oui, elle n'avait pu tenir sa langue en lançant qu'il avait oublié les germes, mais elle n'avait pas pensé à mal et n'avait fait cela que dans le but de le taquiner. Il fallait croire que l'homme était un peu plus susceptible que prévu.

« Salut ! »

Se postant juste à côté de lui, elle lui adressa un sourire franchement ravi. Riant légèrement à sa remarque et ayant bien compris que cette ''Ivy'', c'était elle, elle tapa dans sa paume levée. Oui, ils pouvaient être fiers, ce qu'ils avaient accompli n'était pas une petite chose ; alors certes, avant que le monde ne chance c'était banal à souhait, mais maintenant, cela représentait la promesse d'un avenir meilleur. Et tout cela, ils l'avaient fait ensemble. Passant son bras autour de celui de Tom, elle lui lança un regard à la fois complice et reconnaissant.

« On a vraiment fait du bon boulot oui, mais tout ça c'est grâce à toi. C'est toi qui a lancé cette idée, motivé les troupes, sans toi ce ne serait encore qu'un terrain vague. Alors merci. »

Elle n'était pas certaine de l'avoir déjà réellement remercié pour ce qu'il avait fait, autant son idée que son implication depuis ce moment là. Alors le moment était bien choisi. Tapotant l'avant bras du brun de sa main libre, un petit rire s'éleva de ses lèvres.

« J'espère que tu ne m'en voudras pas trop longtemps pour ma ''trahison''. »

Un petit sourire malicieux et elle avança en le tirant avec elle jusqu'aux plantations.

« Allez, c'est l'heure de s'y mettre ! Et n'oublies pas que tu t'es dévoué pour goutter la récolte de ces graines bizarres ! »





-FIN-

copyright acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: We are - not so - full of beans   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 

We are - not so - full of beans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» [2000pts ork]La Band' à Wazdakka (full moto)
» [500 pts] La compagnie grise: Full tir
» Ork full tir feignasse
» Full Wargs en 500 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-