Partagez | .
 

 Don't Worry. Be Happy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Jeu 12 Mai 2016 - 22:39

Elle capta le trouble dans le regard de Kendale quand elle lui annonça qu'elle ne se sentait pas bien dans ce lycée, et que c'était le cas aussi pour sa fille. Elle savait aussi que Kendale avait fait son possible pour elles deux, et que savoir ça, que ses efforts n'étaient pas récompensés par une chose positive, ça devait lui mettre un coup au moral. Mais il fallait que les choses soient dites pour qu'il en prenne conscience lui aussi, qu'il sache ce que sa famille éprouvait à propos de tout ça. Non, ça n'allait pas. Ça faisait des mois que ça n'allait pas pour sa part et qu'elle faisait comme si. Elle savait qu'elle n'était pas transparente aux yeux de son époux, qu'il avait capté qu'elle n'allait pas bien. Mais pas la profondeur de son mal-être.

Esquissant un maigre sourire, elle écouta Kendale. Elle vint attraper son poing pour la serrer dans sa main libre, comme pour le tenir et lui dire que ça allait quand même. Il y avait pire. Quand il termina de parler, elle hocha la tête simplement et répondit :

Juste après la révolte.

Elle se souvint avoir surpris sa fille avec une cigarette entre les doigts, la regardant se consumer progressivement sans la consommer pour sa part. Elle se souvint avec précisions de la conversation qui en suivit et des confessions qu'elles s'échangèrent car l'instant s'y prêtait.

Elle doit vivre dans un endroit où elle a vu des gens mourir. C'est difficile pour tout le monde de faire les choses biens avec elle.

Et puis, elle était une adolescente, et elle était obligée de grandir si vite, trop vite au goût d'Emerson. Sauf qu'ils ne pouvaient rien y faire et le temps exigeait de toute façon qu'ils n'aient aucune prise sur rien. Ni sur leurs vies, encore moins sur celle de leurs filles. Et elle allait maintenant devoir faire passer un message qu'elle craignait de donner à Kendale, mais là encore, elle n'avait pas du tout le choix :

Elle doit apprendre à se défendre, lança-t-elle fermement en plantant ses yeux dans ceux de son époux.

Là, comme ça, c'était sans doute violent. Surtout pour un père qui adorait sa fille et qui avait encore du mal à la laisser partir comme grandir. Il avait été un papa poule, adorable avec son enfant, dévoué à elle. Mais Kaycee n'était plus une enfant depuis longtemps, elle n'était plus la petite blonde qui hurlait dans les couloirs pour venir prendre son papa rentrant du travail dans ses bras, qui courrait, sourire sur ses lèvres, juste pour qu'il vienne l'attraper ensuite.
Kaycee était grande maintenant.

A tenir une arme, à se servir d'un couteau, reprit-elle ensuite en restant aussi ferme.

Elle sentait que tous ça, d'un coup, ça allait faire beaucoup pour ce père de famille qu'elle connaissait par cœur. Emerson esquissa un petit sourire pour tenter de la rassurer, même s'il avait beaucoup de choses à gérer sur l'instant.

Si on doit disparaître, elle doit pouvoir se débrouiller toute seule maintenant.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 193
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Dim 15 Mai 2016 - 14:59


Bien sûr, je sais bien que c’est difficile pour Kaycee. Cela l’était déjà durant toutes ces semaines à attendre des nouvelles d’Emerson. Etre obligé de tout quitter, ses amis, les cours, le sport, se retrouver dans un lieu avec des inconnus, vivre dans un gymnase… Etre rongée par l’inquiétude à cause de l’absence de sa mère. Tout ça, c’était déjà bien trop pour elle. Alors voir des innocents se faire abattre sous ses yeux, voir sa mère blessée, voir des morts partout, la panique, la peur… Elle n’aurait jamais dû voir tout ça. Sans compter tant de choses qu’aucun adulte n’aurait dû à avoir faire et qu’elle a pourtant fait. C’était beaucoup trop pour une gamine de son âge. Je me rappelle très bien, après la révolte, la voir près de moi. Nous aider pour les morts, pour éviter qu’ils ne se réveillent de nouveau. Ça m’a fait tellement de mal de la voir faire ça, elle qui voulait aider, se montrer utile. Je sais qu’elle est forte, que c’est une battante. Depuis toute petite déjà mais j’aimerais tant qu’elle n’ait pas à supporter tout ça. Qu’elle grandisse normalement…

J’écoute Emerson attentivement, me doutant de ce qu’elle va m’annoncer. Et je ne peux retenir un soupir lorsqu’elle me dit de but en blanc que Kaycee doit apprendre à se défendre. A ce moment, mon regard ne quitte pas celui d’Emy. Mon air dépité lui fait bien comprendre que cette idée ne me plaît pas tellement, elle le sait de toute façon. Elle continue, évoquant même l’idée qu’il faudra bien qu’elle sache se défendre si le pire nous arrivait. De l’incompréhension se lit alors sur mon visage. Ce n’est pas à cause de Kaycee et au fait qu’elle doive apprendre à se battre. Non. Comment avons-nous pu en arriver là ? Je passe l’une de mes mains sur mon visage, continuant à serrer les doigts d’Emerson de l’autre. C’est difficile. Mais avons-nous vraiment le choix ? Je sais qu’Emerson n’a jamais été pour tout ça, les armes, la violence et tout le reste. Mais là, elle semble vraiment convaincue que c’est nécessaire.

« Tu sais ce que j’en pense… » Je lui réponds d’une voix calme. C’est tellement difficile pour moi d’imaginer Kaycee tenant une arme. Pourtant Emerson me fait bien comprendre que c’est sûrement le seul moyen qui lui permettrait de rester en vie en cas de problème. Je le sais bien mais voir une arme entre les mains de Kaycee, je n’arrive pas à m’y faire. Je ne sais pas quoi lui dire et je finis par passer l’une de mes mains sur mon visage, laissant la seconde serrer un peu plus les doigts d’Emerson. Je ferme les paupières durant un instant, tentant de réfléchir à ce que je vais lui dire. Puis lorsque mes yeux se rouvrent, je plonge de nouveau mon regard dans le sien avant de reprendre « Ecoute Emy’. Je sais qu’elle en est capable. Je sais qu’elle fera attention, qu’elle fera comme on lui dira… Je le sais tout ça. Je lui fais confiance… Mais… Putain… J’arrive pas à me faire à l’idée qu’elle sera, tôt ou tard, obligée de se défendre. De tuer… Je sais que ça finira par arriver mais… Ça me tue, rien que d’y penser. » Je détourne légèrement le regard, observant tout autour de nous quelques instants.

Mes yeux finissent par revenir scruter ceux d’Emy’. J’dois avoir l’air complètement perdu à cet instant. Pourtant je dois me faire à l’évidence qu’Emerson a raison. Kaycee doit apprendre à se défendre même si ça me fait chier, même si ce n’est pas ce que je veux… « J’irai lui parler… Elle viendra avec moi… On a pas trop le choix de toute façon… » J’hausse les épaules, faisant un léger « non » de la tête. S’il le faut, je le ferai… Pas par gaieté de cœur mais pour qu’elle puisse se débrouiller si le pire devait arriver... Mais je n’ai pas envie de penser à ça, je n’ai plus envie. J’aurais pu dire qu'il était hors de question, que je n’étais pas d’accord, que c'était impossible. Mais je n’ai pas envie de me disputer avec Emerson. Elle a raison…

Tout ce que je veux, là, c’est passer ce moment avec elle, seulement tous les deux. C’est devenu tellement rare depuis quelques temps. Alors je tire sur la main d’Emy tout en murmurant « Viens là… » Je la prends alors dans mes bras, la serrant contre moi. « J’vais faire un effort, j’lui montrerai comment il faut faire… J’espère juste… Qu’elle n’aura pas besoin de s’en servir, trop souvent… Elle a pas besoin de ça, après tout ce qu’il s’est passé… » Mes mains viennent caresser le dos d’Emerson, doucement. Mon regard se perd dans le sien, je l’embrasse alors. Cela fait si longtemps que nous n’avons pas pris le temps de nous retrouver tous les deux… Et je ne peux m’empêcher de lui faire remarquer. « Ça serait bien qu’on passe un peu plus de temps ensemble… Ça te dirait d’aller prendre l’air, rien que tous les deux ? Tu pourrais garder un œil sur moi, que j’évite de faire n’importe quoi… » Je souris puis je viens poser mon front contre le sien alors qu’une de mes mains vient caresser sa joue, du bout des doigts. « Tu me manques Emy’… »






Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Ven 27 Mai 2016 - 9:15

Bien sûr qu'elle savait ce qu'il en pensait. Emy était au courant de tout ça, elle pensait pour sa part la même chose, en faisant bien moins dans le sentimentalisme. Elle s'était juste dit que tout ça était une fatalité, qu'ils n'avaient pas le choix. Et Emy avait été longtemps obligé de travailler sans avoir le choix, en voyant les possibilités se réduire pour n'en laisser qu'une seule à la fin. Son but avait toujours été d'éviter cette ultime possibilité, la mort. Et entre deux maux, la blonde n'avait aucun mal à choisir le moins pire, en dépit de tout le reste.

Et en pensant ainsi, après la révolte de Février, elle avait encore du mal à se faire à l'idée qu'elle avait été capable d'abattre deux hommes sans sourciller un seul instant. Elle avait pourtant fait le choix de protéger une vie qui valait cent fois celles de ses agresseurs, mais son geste se répétait sans cesse dans son crâne, comme un écho se réverbérant contre tous ses os. C'était son squelette qui la faisait souffrir à l'intérieur, parce qu'il lui avait promis de produire ce qu'elle cherchait, par le passé, sans cesse à éviter.

Sans quitter le regard de son époux, la blonde se laissa aller dans ses pensées, et inconsciemment, ses yeux se refermèrent légèrement. Cette porte ouverte sur le monde avait de plus en plus de mal à s'ouvrir, à vouloir se bouger, à faire autre chose que de se laisser simplement mourir. Et là, Kendale était à l'entrée, comme il l'avait toujours été, confronté sans qu'il ne sache pourquoi ni comment à un dégoût profond pour l'extérieur. Elle esquissa juste un sourire quand son mari lui promit plus ou moins d'aller parler à leur progéniture et de prendre ces choses-là en main. C'était une bonne chose de faite, comme une petite croix à cocher dans sa liste de mère de l'année.

Le murmure de Kendale la sortit de ses rêveries, alors qu'elle vint se blottir contre son époux. Un peu maladroitement au début, ses bras passèrent autour de la taille de son homme tandis qu'il lui parlait encore et qu'elle buvait ses mots si proche de ses lèvres sans en avoir le choix. Le souffle coupé pour ne pas perturber le flux du pompier, elle esquissa un petit sourire avant qu'il ne vienne l'embrasser. Emy en profita. Comme si ça faisait des années qu'ils ne s'étaient pas retrouvés ainsi. Ensemble, pour de vrai.

Elle se rendit compte à quel point il lui avait manqué, à quel point elle se sentait vide et lasse de tout ce qu'il se déroulait ici, à quel point sa vie n'était pleine que lorsque sa famille était avec elle.

Tu me manques aussi, souffla-t-elle d'une voix presque étouffée en fermant les yeux.

Emy profita du temps passé avec lui. Comme si elle se trouvait dans une bulle et que soudainement, le moindre geste, le moindre souffle, pourrait la faire exploser et disparaître à jamais. Cette optique lui était insupportable, elle en avait bien trop besoin sur l'instant, si bien qu'elle sentit une pointe de culpabilité lui grimper dans la poitrine : « Je suis désolée pour tout à l'heure, j'ai juste... Pas envie qu'il t'arrive quelque chose, et de ne rien pouvoir y faire. » Reprenant sa respiration, elle esquissa un petit sourire triste avant de reprendre : « Je suis désolée de ne pas... De ne plus... Être une femme comme avant, j'ai... »

La blonde s'interrompit brusquement. Elle avait l'impression d'étouffer à chaque fois qu'elle était sur le point de parler de tout ça. C'était plus que dans sa tête, tout ça devenait physique et particulièrement intense.

On devrait sortir, j'ai besoin d'air.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 193
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Mer 29 Juin 2016 - 19:39


Concernant Kaycee, je vais voir ce que je peux faire. Nous n’avons plus tellement le choix de toute façon… J’vais avoir du mal à m’y faire, sûrement… Néanmoins, Emy’ à raison, il va falloir que notre fille apprenne à se battre, à se défendre… Et même si ça ne me plaît pas, tant pis. Je finirais peut être par m’y faire, avec le temps… Mais là, tenant Emerson dans mes bras, je n’ai plus envie de penser à tout ça. C’est tellement difficile de la voir ainsi, à s’inquiéter pour moi, pour Kaycee. Il est temps de penser un peu à nous. C’est devenu si rare ces moments passés rien que tous les deux. Je remarque très vite qu’elle aussi a souffert de tout ça. Elle m’avoue à son tour que je lui manque… Je suis bien décidé à changer les choses. Ce n’est pas le moment de s’éloigner l’un de l’autre. Au contraire, nous avons besoin de rester unis et forts face à tout ça. Je me sens un peu coupable de ne pas l’avoir remarqué avant, j’aurais dû pourtant… Je soupire lorsqu’elle s’excuse de s’être emportée puis elle continue, m’avouant être désolée de ne plus être la même qu’avant… « Shhhht… » Ce n’est qu’un murmure mais je ne peux pas la laisser me dire ça. Non. A mes yeux elle est toujours là même. Certes, ses traits sont tirés par la fatigue, elle ne sourit plus aussi souvent qu’avant, elle ne prend plus autant soin d’elle… Mais je m’en fiche. Elle reste belle, elle sera toujours la même… Tout ce qui compte c’est qu’elle soit là… Alors doucement, ma main se glisse jusqu’à son menton, lui demandant de relever la tête vers moi. Je prends un air aussi désolé qu’elle mais je finis par lui sourire pour lui faire comprendre que ce n’est pas grave. « Eh… Emy… T’as pas à être désolée. Tu es là avec moi et c’est tout ce qui compte. Peu importe ce qui a changé… » Du bout des doigts je continue de caresser sa joue avant de reprendre « Je t’aime. » Depuis combien de temps ne lui ai-je pas dit ? Bien trop longtemps.

Je resserre mon étreinte durant quelques instants avant de la prendre par la main. Prendre l’air nous fera le plus grand bien. Je n’ai plus envie de voir Emerson aussi mal et je compte bien lui remonter le moral comme je peux. « Tu veux aller où ? » A vrai dire, je n’ai pas vraiment d’idée… Faut dire que nous n’avons pas tellement de choix. Qu’importe, je ne lui laisse pas le temps de répondre et je l’entraîne à l’extérieur de la pièce. Nous arrivons très vite dehors et je lui souris de nouveau alors que nous avançons toujours, sans vraiment savoir où aller. Cela n’a pas été facile de parler de tout ça mais je suis content de l’avoir fait. Je lève les yeux vers le ciel alors que le soleil perce timidement à travers les nuages. Nous avons de la chance, il fait plutôt bon. Je la regarde de nouveau, sans rien dire… Profiter de cette petite balade, passer du temps tous les deux… Il faudra le faire plus souvent…






Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Sam 2 Juil 2016 - 12:34

Mince, pardon.

Les déclarations de son époux la rendait toute chose. Intense. Il y avait eu des moments où ils s'étaient énervés l'un contre l'autre, énervés si fort qu'ils en étaient venus à ne plus se parler. Les colères de Kendale avaient ce quelque chose d'effrayant, troublant, des colères souvent profondes et blessantes contre lesquelles Emy faisait toujours barrage pour protéger sa fille. Mais Kaycee était la même que son père à ce sujet. Sauf qu'aujourd'hui, toutes ces scènes dans leur maison lui manquaient affreusement. L'insouciance de ces moments-là, tout ça, c'était quelque chose qu'ils n'auraient plus jamais. Tout était trop sérieux, désormais, trop important, trop... Trop tout. Et ils n'avaient jamais assez de temps pour vivre.

Alors, elle essuya d'un revers de main les larmes qui lui montaient aux yeux, regardant son mari avec un grand sourire sincère. Elle eut même un petit rire qui s'échappa, revenant se blottir contre lui pour en profiter un peu plus. C'était un trop plein qui s'échappait. Et il n'y avait qu'avec Kendale qu'elle pouvait se montrer si fragile et faible, parce qu'elle savait que jamais il ne lui ferait du mal dans ces instants là.

Tu es le meilleur mari que je pouvais espérer, lui déclara-t-elle doucement. Mon frère t'adorait, il me disait que tu étais le bon, mais ça j'en ai jamais douté tu sais.

Même lorsque ça n'allait pas entre eux, elle avait toujours su à partir du premier baiser qu'ils avaient échangé jusqu'à aujourd'hui qu'il était l'homme de sa vie. Pas un, sur une liste. Non. Le seul. Elle saisit sa main alors qu'ils se rendaient dehors, et Emy eut vite l'occasion de sentir l'air frais sur son visage. Elle prévint évidemment Ian qu'elle avait besoin d'aller faire un tour, mais qu'elle allait revenir très vite, avant de s'éclipser comme prévu. Elle caressa le dos de la main de Kendale avec son pouce, comme elle avait pu le faire en sortant du restaurant, à leur premier rendez-vous. Ce jour-là, où elle s'était montrée un peu audacieuse il fallait l'admettre, mais où elle y avait tout gagné.

Vous avez prévu de faire des... améliorations pour le campement, bientôt ?

La question était innocente, aussi fixa-t-elle son mari en coin pour voir comment il réagirait. Elle ne voulait pas le déranger, puisque Kendale était très important pour le camp aujourd'hui. Un homme à responsabilités, comme il l'avait toujours été. Elle suspectait que c'était le fait d'être à nouveau en charge de quelque chose qui l'aidait à tenir. Pendant tout le temps où les militaires géraient l'enceinte du lycée, elle savait qu'il avait du avoir beaucoup de mal à tenir en place, et Kaycee n'avait fait que confirmer cette supposition. Désormais, son époux s'en tirait, il avait un but, un objectif, en dehors de sa famille à préserver, qui l'aidait à se canalyser.

Je sais que je devrais pas être au courant, y'a peut-être des secrets sensibles, mais je suis ta femme alors tu pourrais me spoiler ?


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Don't Worry. Be Happy.   Aujourd'hui à 10:31

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't Worry. Be Happy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Don't Worry Be Happy ( Enzo ) - [Flashback]
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?
» don't worry, be happy Δ r o b b i e
» Don't worry, be happy ( Jamaïque )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-