Partagez | .
 

 Step out of the shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 733
Age IRL : 25

MessageSujet: Step out of the shadows   Sam 7 Mai 2016 - 0:18


Les derniers jours lui paraissaient floutés, comme envahis par un épais brouillard. Depuis la mort d'Ana, jusqu'à aujourd'hui, alors qu'elle observait la chambre que lui avait généreusement attribué leur hôte quelques jours plus tôt.
L'hôte en question s'appelait Jack. Comme l'avait dit Axel et Jasper, le bûher funéraire risquait d'attirer du monde, ce qu'il avait fait en la personne de Jack qui après un rapide examen oral, les autorisa à les rejoindre dans cette grande batisse qu'il avait rénové de ses mains, lui attribuant une chambre pour elle seule après avoir remarqué à quel point la perte de sa soeur l'avait mise en état de choc.
En état de choc, elle y était oui. En moins de 24 heures, elle était passée de leader improvisée à âme en peine, allant jusqu'à envoyer bouler son propre meilleur ami, sa phrase la plus longue avait été un simple "Merci" auprès du quarantenaire pour les avoir accueilli chez lui, et depuis ce jour, elle se contentait de rester allongée sur son lit à fixer le plafond. Refusant de se nourrir, se contentant de rejoindre la salle de bain pour pleurer sous la douche, seul endroit ou ses larmes ne pouvaient être entendues de qui que ce soit.

Ana était morte, et elle n'avait pas réussi à la protéger comme elle aurait dû. Elle avait perdu la vie à cause d'une morsure, et il avait été trop tard pour espérer la sauver. Et depuis ce jour, elle avait la désagréable sensation de vivre comme un robot, se levant pour errer sans but, se rallongeant, fumant parfois une cigarette aux côtés de Jack sans mot dire , avant de retourner dans sa chambre. Un animal sauvage, voilà ce qu'elle était. Un animal blessé qui refusait la compassion ou la pitié des autres préférant lécher ses plaies dans son coin, grognant à quiconque s'approchait trop près d'elle. Et pour s'approcher, plus personne n'osait, en dehors de Jack quand il désirait fumer. Il ne lui parlait pas, ils restaient dans un silence des plus simples sur le perron de l'habitation, avant qu'elle ne retourne s'enfermer fissa dans sa chambre. Même Axel ne venait pas, sans doute encore trop remonté par les horreurs qu'elle avait pu proférer peu après la mort de sa soeur. Et si de base, elle aurait aimé aller s'excuser, la douleur dans sa poitrine était bien trop forte pour qu'elle n'en ressorte immédiatement un quelconque remord autre que la sensation d'avoir tué sa soeur de ses mains.

Cela ne faisait que 10 minutes qu'elle était revenue dans sa chambre après un passage à la salle de bain, alors qu'elle terminait de ranger sa chambre au millimètre près avant de s'asseoir sur le lit, fixant inlassablement la même photo d'Ana et elle bien plus jeunes, jusqu'à ce qu'un bruit contre sa porte ne lui fasse lentement relever la tête. Fronçant les sourcils un instant, elle resta parfaitement silencieuse jusqu'à ce que les toquements ne persistent. Le message était passé, si elle n'ouvrait, la personne n'allait pas bouger d'ici. Soufflant d'exaspération, elle ouvrit finalement la porte pour se retrouver face à Jasper. Ils étaient bien loin de cette soirée dans la chambre d'Axel ou ils avaient dansé, presque flirté finalement. Depuis la mort de sa soeur, elle s'était contenté de couper les ponts avec le reste de ses proches après tout. Mais alors, pourquoi venait-il se poster face à sa porte en insistant à taper dessus comme ça ?

Qu'est-ce que tu fais là ?

Sur l'instant, elle se sentit stupide qu'on la découvre tant mise à nu. Les traits tirés, les cernes noircissant son regard. Son jean tombant légèrement sur ses hanches à cause du poids perdu, laissant apparente sa dernière cicatrice en date.
Est-ce qu'il avait besoin de quelque chose ? Non, sans doute pas. Et elle ne le voyait pas lui proposer une séance de psychanalyse. Jasper était bien trop intelligent pour oser lui proposer une chose de se genre au risque d'être jeté de la chambre dans la seconde.
Elle n'avait pas envie de parler. Ou peut-être, juste pas la force tout bien réfléchi. Et si l'envie de rester seule lui tiraillait l'esprit, elle se contenta de rester dans l'entrée de la porte, bras croisés contre sa poitrine, son regard sous entendant clairement qu'elle voulait rester seule.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1905
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Sam 28 Mai 2016 - 22:11

La maison de Jack, ça avait un peu été l'aide inespéré qui leur était tombé dessus. Un quartier calme, une maison avec jardin, un toit, un lit. Un semblant de retour à la vie normale. Mais qu'était-ce la normalité juste après avoir rayé un nouveau nom ? L'absence de la petite soeur de la Mexicaine était de plus en plus insupportable. S'il se targuait à vouloir paraître distant par rapport à tout ce qui avait pu se passer près de ce motel miteux, qu'il restait debout et qu'il continuait à vivre, il y pensait chaque seconde.
Sauf pendant les ravitaillements, c'était les quelques pauvres moments où ils décidaient de décoller pour remplir les placards. Les moments où il s'octroyait le droit de ne penser qu'à cet objectif pour ne pas crever bêtement. Parce que non, il n'avait vraiment pas envie de mourir. Et Ana, elle emplissait la tête de Carmen. Que cela soit en ravitaillement, dans sa chambre enfermée ou ailleurs. Elle y pensait, sans relâche. Comme lui avait pu penser à Mary, pendant des heures, à se morfondre sur son sort. Mais les pensées sombres de Carmen étaient différentes, il avait l'impression de la voir dépérir. Aussi forte qu'elle pouvait l'être, elle avait perdu sa principale motivation. À petit feu, le visage souriant de la plus jeune la consumait. C'était évident, ça crever les yeux de tout le monde ici. Elle n'était pas seulement dévastée, elle restait bloquée dans cet état second. Continuellement. Elle se fondait dans les quatre murs de sa chambre, elle ne laissait échappés que quelques mots ou des grognements. Elle se coupait du monde. Et clairement, c'était difficile de faire quelque chose face à une déprime aussi tenace. La secouer ne faisait que la rendre de moins en moins réceptive, et il craignait qu'elle aille jusqu'à faire des folies. En mission, elle ne faisait plus tellement attention à elle, elle agissait.
Il n'y aurait rien à faire.
C'est ce qu'il aimait se dire. Il l'avait bien laissé, comme tous les autres, avancer à son rythme dans ce monde sans sa soeur.
Par petit pas, il fallait s'approcher. Tenter une ouverture chaque fois qu'elle en donnait l'occasion. Mais des occasions, il n'en voyait aucune. Ou alors, il n'y faisait pas vraiment attention puisqu'elle était généralement cloîtrée dans cette chambre.
Puis, en passant dans les étages, il l'avait vu filer de la salle de bain à sa chambre. Jasper s'était arrêté sur la jeune femme qui refermait cette porte sur elle. Des gestes qui semblaient tellement anodins tant elle les répétait chaque jour sans jamais en changer.

« ... Rien de plus qu'une tentative désespérée pour te sortir de cette chambre... »

Ou une idée simple qui avait germé dans son esprit.
Elle était en droit de refuser, de lui claquer cette porte au nez, il s'y était déjà mentalement préparé. Qu'il ait ou non les bons mots pour qu'elle accepte, il ne pouvait pas vraiment le prédire. Carmen restait imprévisible, encore plus depuis cette disparition.
Pourtant, il pencha un peu la tête, comme pour laisser des informations passer la barrière de son regard. La chambre était sombre, elle sentait le renfermer mais elle avait plutôt l'air rangé. Étonnant pour ce dernier point lorsqu'on savait que Carmen était la proie d'une colère intérieure. Ça aussi, il l'avait sentie chaque fois qu'elle avait sorti le nez de cette chambre. Une colère contre elle-même sans doute, contre cette perte, contre eux, ou peut-être contre ce monde. Il y avait tant de possibilités.

« Tu as évidemment le choix... » Il valait mieux qu'elle l'est. On ne forçait pas les gens à sortir à la lumière du jour.

« Mais j'ai trouvé quelque chose d'intéressant dans une maison d'à coté. Ça pourrait te plaire. » Un sourire tira ses lèvres, un sourire qui se voulait presque sympathique. Un sourire un peu crispé aussi peut être, qui dissimulait le doute. Après tout, si elle lui refusait ça, il pourrait très bien passer un peu de temps à tambouriner à cette porte. Vraiment, il n'avait rien de plus à faire. Il n'était pas du genre à aller bricoler ou réparer quoique ce soit avec Jack, il n'était pas non plus du genre à passer des heures à lire des bouquins, et regarder le ciel commencer à le lasser. Ce qui le proccupait, là, depuis qu'il avait vu la mexicaine foncer jusqu'à sa chambre, c'était de la sortir de ce trou à rat. Elle prendrait peut être un peu de couleur... Elle ressemblait à s'y méprendre à l'une de ces choses là dans l'ombre de la porte, et rien que pour ça il fallait peut être faire quelque chose...


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 733
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Sam 28 Mai 2016 - 22:47


Jasper, face à elle, qui visiblement en avait marre de la voir s'enfermer dans sa chambre, jour après jour. Tout du moins, c'est ce qu'il sous entendit avec plus de douceur. Et même si elle ne le montra pas forcément, elle lui en fût reconnaissante. Une ombre de sourire naquit quelques seconde sur son visage alors qu'elle baissait le regard vers le sol, enfonçant les mains dans les poches de son jean alors que ses cheveux glissaient le log de ses épaules.
Elle avait le choix, lui dit-il tout de même. Pourtant, elle ne savait pas trop. Comme si sortir de la chambre lui renverrait à nouveau la vérité en pleine tête, alors qu'elle était parfaitement consciente de la situation. Ana n'était plus de ce monde, et chaque réveil le lui rappelait brusquement, alors qu'elle sortait du monde des rêves pour revenir à cette réalité trop brutale.

Pourquoi avait-elle cette sensation de quiétude, avec l'homme qui était face à elle, et tentait de la sortir de son désespoir ? Certes, elle avait refusé de parler à quiconque depuis son arrivée ici, mais personne n'avait tenté de venir la voir pour autant. Sauf Jasper. Peut-être qu'il n'avait pas conscience du risque qu'il prenait, et qu'elle était capable de passer ses nerfs sur lui à n'importe quel moment, en fonction de son humeur. Pourtant, il était là, à lui demander de sortir un peu de sa bulle, avec une gentillesse qu'elle n'aurait pas pensé de la part d'un type qui avait essayé de lui voler sa voiture. Bon, de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, après tout. Ils s'étaient même rapprochés fût un temps, de l'époque ou Ana était encore en vie. Peut-être était-ce pour ça, qu'elle ne put s'empêcher de relever doucement les yeux vers lui alors qu'il disait avoir trouvé quelque chose de possiblement intéressant dans la maison d'à côté.

Vraiment ?

Malgré la tristesse, elle ne put s'empêcher de conserver son regard dans le sien, répondant légèrement à son sourire. Elel devait l'avouer, l'idée restait tentante. Depuis combien de temps n'était-elle pas sortie de cette chambre après tout ? Peut-être qu'effectivement, prendre l'air ne lui ferait pas de mal. Surtout si près de la maison après tout.

J'sais pas trop... Ca vaut vraiment le coup ?

A peine disait-elle cette phrase, que sa curiosité s'attisa. Elle devait bien l'admettre, la proposition lui plaisait bien,  et l'idée de savoir ce qu'il pouvait y avoir à côté commençait à l'intéresser aussi. Mais c'aurait été trop facile de l'admettre clairement à Jasper. A la place, elle préféra prendre le temps de réfléchir, avant de finalement lui tourner le dos, le temps d'enfiler une veste en cuir.

J'veux bien aller voir. Mais pas longtemps. Précisa t-elle en lui tendant la main pour qu'il la tire de sa chambre qui finalement ressemblait plus à une prison qu'un havre de paix, refermant la porte dans son dos. C'était étrange, de se dire qu'elle allait finalement sortir un peu de la maison, en compagnie de Jasper. Et comme elle s'y était attendu, le peu de soleil lui brûla les yeux, alors qu'elle fermait les paupières le temps de s'adapter, commençant à suivre le psychologue en attachant sa machette à sa ceinture, au cas ou ils feraient de mauvaises rencontres. Dis... Ton truc intéressant, dans la maison. J'ai quand même le droit à un indice, avant qu'on y arrive ? Ne put-elle s'empêcher de lâcher en l'observant en coin.

Sans doute le connaissant, qu'il allait s'amuser à la faire mariner, mais bon. Ramenant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle ne put s'empêcher de rajouter.

Je sais que j'ai pas été l'amabilité incarnée ces derniers temps... Mais, merci. D'essayer de me sortir un peu de là.

Pour la première fois depuis la mort d'Ana, un sourire sincère fleurit sur ses lèvres, avant qu'elle n'enfonce à nouveau les mains dans les poches de sa veste, baissant le regard vers le sol en suivant de nouveau le jeune homme.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1905
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Mer 1 Juin 2016 - 22:48

Avec son idée, il avait vu un éclair de curiosité briller dans le regard de la brune. S'il voulut étirer un sourire satisfait, il avait fait de son mieux pour le contenir, le laisser enfermer. Rien de tel pour tout faire capoter. Il valait mieux y aller en douceur. La faire sortir de son cocon sans le déchirer, sans le percer, ça n'avait rien de facile. Mendoza, il fallait la laisser venir. « Je suppose que oui, ça vaut le coup que je vienne de déranger un petit peu... » Petit à petit, elle se laissait aller, elle sortait de la pièce, refermant la porte de cette chambre où elle s'était trop souvent recluse. Jasper n'espérait pas de gros changement. Mais lorsqu'on avait été psychiatre, la toute petite amélioration donnait l'impression d'avoir déplacer des montagnes. Accélérer les choses c'était les rendre davantage intouchables. Et il voulait à tout prix que la mexicaine le fuit. Surtout pas maintenant.

Avant de sortir, il avait serrer à sa ceinture l'arme à feu et le couteau. Essentiel pour cette virée qu'il espérait sans embûche. Cela ne durerait peut être pas longtemps, peut être qu'il ne satisferait pas vraiment sa curiosité. Mais une part de lui doutait de l'échec. Carmen avait besoin de ça, de voir quelque chose d'autres, de mettre de coté ce poids qu'elle n'arrivait pas à retirer de ses épaules. Ça ne disparaîtrait pas, ça non. Ce genre de douleur ne disparaissait jamais, on les apprivoisait juste.

« Tu prendras le temps qu'il te faudra. Ce n'est pas loin. Si tu as envie de rentrer en courant vers la maison de Jack, tu pourras. »

Et c'est à ce moment là qu'il désignait la maison bleue plus loin. Avec son jardin plus aussi bien entretenu et sa vitre avant brisée. C'était sans doute la seule maison du quartier à avoir une identité bien à elle, un peu excentrique. Même la boîte aux lettres avait ses propres couleurs. Sans doute qu'elle l'avait déjà vu cette maison. Jack avait même dû la dévaliser en premier. Avait-il été voir ce qui s'y cachait ?

« J'te dirais rien de plus. On approche. On dirait une enfant qui attends son cadeau, j'aime assez cette expression là. Puis, tu sais, c'est normal d'essayer de te sortir de ta chambre... Tu finis par t'étouffer là-dedans... » Normal, pas vraiment. Il n'osait pas vraiment dire que ça commençait à l'user de plus en plus de la voir tourner, s'enfermer, et ne plus vraiment sourire. À attendre que quelque chose change ou se passe sur son visage, qu'elle vienne d'elle même vers les autres. À force d'attendre, Jasper avait fini par comprendre qu'il pourrait attendre longtemps.
Il avait marché jusqu'au perron où il l'avait attendu. « Tu rentres ? » Il allait là faire attendre encore un peu. Il n'avait pas pris le chemin le plus court pour y aller. Sans attendre davantage, il s'était engouffré dans la maison après avoir pousser la porte. La maison sentait le renfermée, comme toutes les maisons inhabités. Mais la décoration, contrairement à la fenêtre, semblait figé. Rien n'avait bougé. Jasper s'était ensuite dirigé vers une porte plus loin sur la gauche, porte qu'il ouvrit en attendant qu'elle passe devant lui. Il avait vérifié avant, il n'y avait aucun risque ici, même si la lumière était éteinte. Seul quelques faisceaux de lumière de l'extérieur permettait de voir qu'ils se trouvaient dans le garage. IL savait exactement où était la porte de garage. Sans un mot de plus, il avait poussé la porte pour laisser entrer la lumière. « Pour sûr, le mec qui était ici, c'était un sacré collectionneur. » Les grosses voitures et les motos, ça lui avait jamais spécialement plu. Mais en période d'apocalypse, quand on avait ce genre de choses à portée de main, c'était difficile de passer outre. « La moto ou la voiture ? » La hennessey Venom GT ou la Vegas Jackpot ?


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 733
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Jeu 2 Juin 2016 - 10:26


Pas à pas, elle suivait Jasper et son idée de surprise, tout en ne parvenant pas à récupérer des informations comme elle l'aurait voulu. Ils marchaient en direction de la maison bleue dans laquelle elle n'avait jamais mis les pieds. En fait... Elle n'avait finalement rien visité depuis son arrivée ici. Se contentant d'apprendre par coeur les 4 murs que constituaient sa chambre, et le contenu qu'elle possédait.

J'sais pas trop si je finis par m'étouffer, je dirai plutôt que c'est une façon de me protéger, aussi étrange soit-elle. N'avait-elle pu s'empêcher de faire remarquer au jeune homme alors qu'ils arrivaient à destination.

Intriguée, elle l'était. L'espace de quelques instants, elle arrivait un peu à chasser Ana de son esprit, en se concentrant sur les paroles du psy à ses côtés, entrant dans la maison en y observant le salon figé. Peut-être que Jack n'avait pas fouillé cet endroit après tout ? Aucune trace de pas, ou de poussière dérangée. Pour un peu, elle aurait presque cru retourner à l'époque d'avant l'épidémie, quand les maisons de ce genre étaient louées dans leur état, meubles fournies. Le genre de chose qu'elle n'aurait jamais pu se payer tiens. Et puis, son appartement deux pièces lui avait toujours parfaitement convenu, une fois que Lex et Ana étaient parties vivre leur vie...

Enfin, ils arrivèrent à la porte derrière laquelle se trouvait la surprise, et quand enfin elle put les voir, l'amérindienne sentit ses yeux s'agrandir en observant les deux carrosseries intactes. Elle n'avait jamais été une très grande fan de voiture ou de moto, mais à force d'avoir entendu l'ex petit ami d'Ana en parler, elle avait finit par s'y habituer. Elle imaginait tellement le biker fondre devant cette moto tiens.
Un sacré collectionneur, avait fait remarquer Jasper. Elle se tourna un instant vers lui en hochant la tête, avant de s'avancer presque timidement des deux véhicules, effleurant la carrosserie du bout des doigts.

J'avoue que là... Wow. Souffla t-elle encore étonnée par la situation, alors que l'homme lui demandait de choisir.

Ben... Je dois avouer que j'y connais rien honnêtement. La moto, ça changerait tellement de d'habitude et ça nous éviterait de rester coincés sur la route, mais il faudrait que ce soit sur une courte distance. Et la voiture... Elle est superbe, ça à l'air confortable, sur du long trajet ça peut être pratique.

Sauf qu'elle ne savait pas, ou elle allait. Par chance, les clés des deux véhicules étaient non loin, ce qui la rassenéra un peu.

Est-ce qu'on va loin, ou pas ? Demanda t-elle avec suspicion en ouvrant la portière de la voiture pour s'y installer.

Et surtout, qui conduisait ? Lui, ou elle ? C'était peut-être le moment pour faire une remarque tiens.

Par contre... J'vais peut-être prendre le volant moi, non ? Vu que la dernière fois que tu as conduit, tu as achevé la voiture...

Un léger rire s'était échappé de ses lèvres en y pensant, alors qu'elle faisait signe à Jasper de ne pas le prendre mal. Cette fameuse matinée ou ils avaient manqué de s'entre tuer, et qu'elle avait dû briser les vitres de sa propre voiture avec la batte de base-ball.

Mais tout ça ne l'aidait pas au final, vu qu'elle n'arrivait toujours pas à se décider. Observant tour à tour moto et voiture, elle finit tout de même par lâcher.

Kenny disait toujours que ce genre de voiture avait une vitesse ahurissante, et qu'il y en avait que quelques exemplaires à peine. On pourrait... Commencer par celle-là, et utiliser la moto une autre fois ?

Sans compter que ça pouvait prouver à Jasper qu'il était peut-être grands temps qu'elle recommence à sortir de sa chambre.

Après tout, plus personne les utilise...


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1905
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Sam 4 Juin 2016 - 22:47

« C'est pas le genre de chose qu'on a l'habitude de voir tous les jours. D'aussi près. »

Il aurait aimé murmuré que c'était le petit avantage qu'octroyait la fin du monde, mais il s'abstint. D'une parce que c'était totalement déplacé, et de deux parce qu'elle n'avait certainement pas envie d'entendre ça. Alors il ravala son propos et pris plus le temps à apprécier sa réaction, ses prunelles qui s'écarquillaient de surprises, et son regard qui se reflétait sur la carrosserie flamboyante. Un fin grain de poussière parcourait toutefois le véhicule que le propriétaire n'avait pas eu le temps de recouvrir. Enfin... C'est bien parce qu'il devait les utiliser souvent ces deux moyens de locomotion, pour ne pas les recouvrir. Il était jamais rentré chez lui d'ailleurs.

« Elle avait besoin de passer à la casse ta voiture de toute façon... » Un haussement de sourcils plus tard, appuyé par un léger sourire moqueur, il fit le tour de la voiture pour aller récupérer un bidon rouge sur l'étagère du bas.

« C'est tout à ton honneur de prendre le volant. Mais j'suis pas certain qu'on va pouvoir la récupérer pour nos déplacements. Quand on voit la taille du pot d'échappement à l'arrière, j'suppose que ça doit faire beaucoup de bruit. 'Fin, c'est une voiture de course tout de même. »

Le genre de voiture qui était faites pour briller un temps. Une voiture qui vous redonnerait bien un souffle de vie, une impression de liberté ou que sais-je, qui vous aiderez à faire peau neuve. Mendoza, elle aurait peut être plus besoin de passer des heures à mater ses quatre murs, elle aurait peut être envie de la pousser à bout cette voiture. Parce que dans cette maison-là, la maison de Jack, ils risquaient d'y rester très longtemps. Les installations étaient nickels, elle permettait à une petite famille reconstituée (eux) d'y vivre, et les ressources étaient pas trop difficile à trouver. Avec ce petit cadre et l'entourage affectif, la jeune femme s'en remettrait.

« Essaie de la démarrer, j'ai pas vérifié pour l'essence. Elle va peut être tousser un peu. » Ou pas démarrer du tout. Mais il gardait plutôt espoir.

C'était qui ce Kenny déjà ? Un ami de sa petite soeur, un ex. Il s'adossa au véhicule, dos contre la portière, et lui adressa un regard interrogateur.

« C'est qui lui là ? » Ça pouvait être pris pour de la jalousie. Ce petit regard réprobateur et le ton employé pouvait tout dire et rien dire à la fois. Ça l'amusait en faites, de savoir qui était cet ami. Connaître un bout de passé de la demoiselle.

« S'il t'a jamais fait essayer, qu'il te la juste dit que ça roulait vite, c'est que c'était pas un bon coup. »

En attendant, il patientait, bidon au sol, qu'elle fasse vrombir le moteur. Il recula son dos du véhicule, tapa sur la carrosserie du bout des doigts avant de siffler :

« Si elle démarre, on va aussi loin que tu veux. Si elle va aussi vite, on devrait être rentrer pour le dîné. »

Pour le dîné, comme s'ils avaient tous une heure réellement pour poser les couverts...


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 733
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Dim 5 Juin 2016 - 0:35


Bon, dans un sens il n'avait pas tort. Sa voiture en avait vu des vertes et des pas mûres avant qu'il ne l'achève en fonçant dans un mur avec. Elle mêla un instant son rire au sien, s'étonnant elle même de prendre la chose avec autant de légèreté. Sans doute qu'il avait eu raison de la traîner hors de sa chambre. Finalement, ça lui permettait de penser à autre chose que le visage de sa soeur...
Effleurant le métal de la voiture du bout des doigts en ignorant la fine pellicule de poussière, elle ne put s'empêcher de rajouter concernant son sort.

Non, c'est sûr qu'on évitera de la prendre si on veut être discrets. Par contre la moto... Ca peut être relativement pratique, si on veut partir en éclaireur. Tu pense pas ?

Sans compter qu'elle était très belle, cette moto. A défaut de laisser la voiture, ce serait dommage de pas utiliser le deux roues après tout. Plus petite que leur jeep, moins encombrante. Sauf que si elle faisait le même boucan que sa voisine de garage là... Laissant Jasper s'occuper du bidon d'essence, l'amérindienne prit place sur le siège conducteur, tournant la clé. Comme l'avait prévu son coéquipier, le moteur toussota un bon moment avant de finalement ronronner alors qu'un sourire triomphant ne naisse sur ses lèvres.

Elle devrait fonctionner.

La belle affaire. C'est qu'il avait réussi à la piéger, avec son histoire de surprise. Voilà qu'elle se retrouvait tout sourire à l'idée de reprendre le volant d'un bolide pour aller dieu savait ou avec lui. Alors qu'elle avait parlé de Kenny, elle s'était attendu à tout en revanche, sauf sa réaction. Qui était ce type ? Un instant, elle tourna la tête dans sa direction qu'il se relevait de la voiture, ne pouvant s'empêcher de remarquer un changement. Non, elle devait rêver. Jasper McCarthy, jaloux de quelqu'un ? Fronçant légèrement les sourcils alors qu'elle cachait un petit sourire moqueur, elle le laissa finir son petit monologue avant de répliquer en entrant dans son jeu avec plaisir.

Lui ? Oh, juste un éphèbe à la peau dorée et tatouée de partout. Non j'déconne, c'était une espèce de biker aux cheveux plus longs que moi, et surtout c'était le dernier mec pour qui Ana s'était entiché. Et comme j'écoutais rarement quand il parlait, j'ai juste cru comprendre que cette voiture roulait vite.

Pour commencer. Lui faisant signe de la rejoindre sur le siège passager, en ouvrant la portière de son côté, elle s'occupa des derniers réglages avant de rajouter.

Et puis, tu devrais être fier... Tu sera le premier à me faire essayer ce genre de voiture. Tu vois,t'as même pas de raisons d'être jaloux.

Elle n'avait pas pu s'empêcher de lui lancer un regard en coin appuyé, toujours amusée de ce qui aurait pu ressembler à de la jalousie, si elle ne commençait pas à aussi bien connaître le jeune homme à ses côtés. Et même si l'idée de l'imaginer jaloux ne lui déplaisait absolument pas, elle avait encore du mal à imaginer qu'il ait été sérieux sur le moment tiens.
Quand à cette histoire de rentrer pour le dîner... Elle haussa les épaules alors qu'elle enclenchait une première vitesse, un rire léger s'échappant de ses lèvres alors qu'ils quittaient le coin pavillonaire, passant devant la maison de Jack.

Donc si j'ai bien compris, tu me kidnappe pour une bonne partie de la journée ?

En tout honnêteté, ça lui plaisait de plus en plus. Une fois qu'ils furent assez éloignés de leur refuge, elle fit ce qu'elle attendait depuis qu'elle avait enclenché le contact. Appuyer sur l'accélérateur en faisant vrombir le moteur alors que le bolide s'élançait sur la route déserte. Direction n'importe ou, comme il l'avait fait remarquer plus tôt.

Si tu vois un coin susceptible d'être sympa pour se poser avant le dîner de ce soir, crie ! Lâcha t-elle grisée par la vitesse, alors qu'elle avait l'impression de récupérer une liberté perdue depuis le début de l'épidémie. Elle n'aurait su dire combien de kilomètres la voiture avait pu dévorer en si peu de temps, il n'empêchait qu'un rapide coup d'oeil au rétroviseur lui confirma qu'ils avaient largement dépassé leur quartier général...



HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Step out of the shadows   Aujourd'hui à 10:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Step out of the shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» One step ahead
» Team Omega Pharma Quick-Step
» Sean ✖ Step in the car and I'll take you down for the ride.
» Etixx-Quick Step
» eyleen ceallacháin ; half in the shadows, half burned in flames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-