Partagez | .
 

 Le tour de la question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Le tour de la question   Mar 3 Mai 2016 - 11:19

Hope se redressa de la cuvette des toilettes, attrapant un morceau de pq pour s'essuyer le contour des lèvres. Glamour vous avez dit ? Dans les faits, Hope se sentait tous sauf glamour. Elle avait l'impression que son corps était en train de passer sous un pressoir gigantesque, et que son estomac avait pris place à bord du pire looping du monde, ce, à chaque fois qu'elle sentait une odeur particulièrement. Elle avait des nausées harassantes, et le cacher à tout le monde commençait à être compliqué. C'était peu dire... Emily l'avait surpris déjà par deux fois la tête dans la cuvette en lui demandant ce qu'elle avait, et maintenant, c'était Amelia qui déboula dans la cabine des toilettes en la regardant de haut, lui tentant une serviette humide pour qu'elle se rafraîchisse.

Tu es enceinte ? Avait demandé la doyenne de but en blanc, sans faire de détour.

Et à Hope d'être tétanisée comme une gamine en redressant les yeux.

Quoi ? Non, je... Je suis malade, eut-elle envie de dire. Mais elle ne l'était pas, et elle le savait mieux que personne. Elle avait déjà été malade, avec fièvre, douleur, vomissements, nausées, et toute la clique des symptômes de merde. Là, c'était différent et bordel, ça faisait sacrément peur. J'en sais rien en fait, capitula la jeune femme en se posant contre le mur, poussant un long soupir.
Sois sûre de l'être avant ce soir, quand je l'annoncerais à tout le monde à table.

Amelia referma la porte derrière elle, ne laissant pas l'occasion à Hope de lui répondre, ou de lui rétorquer quoique ce soit. Elle n'aurait rien pu articuler de toute façon vu la soudaineté de sa déclaration. Amelia... Une chose était sûre, elle ne l'aimait pas beaucoup... Mais au point de vouloir lui nuire ainsi, c'était soudain et compliqué à encaisser. En plus de l'AUTRE nouvelle.

Durant la journée, la brune s'était éclipsée sans rien dire à personne. Elle avait prétexté aux yeux de Kate d'aller voir les fruits dans l'un des vergers environnant, pour les ramener s'ils étaient murs. Dans les faits, elle avait plutôt dans l'idée d'aller voir la seule pharmacie qu'avait Port Ludlow pour y trouver un putain de test de grossesse. Tout n'était qu'à vingt minutes à pied encore, c'était abordable même pour elle. Puis, elle avait gagné en endurance ces derniers temps avec toutes les taches et la survie par laquelle elle était passée. Toujours armée de la hache qu'elle avait récupéré à la ferme, elle n'avait même pas eu besoin de s'en servir. Elle rentra dans le bâtiment, en fit rapidement le tour, chercha un moment dans la pièce déjà bien pillé, récupéra le petit bâtonnet sur lequel elle allait devoir faire son pipi magique et fit demi-tour sans se prier. Panier vide, mais la boite glisse dans son pantalon, sous son pull long.

Et le retour à la ferme se fit tout en silence. Elle revint à l'intérieur avec un faux sourire, qu'elle distribua à qui elle croisa sur le palier de la porte. Amelia, qui lui lança le regard de la femme qui savait ce qu'elle était en train de faire. Robert, qui lui parla bien d'un truc sans qu'elle soit capable de lui répondre quoique ce soit. Kate, toujours en train de se reposer, et Emily, qu'elle envoya distraire Kate pour quelques minutes, le temps qu'elle les retrouve. Joshua était encore en train de bosser dehors de toute façon, elle avait au moins le temps de retourner dans la pièce qu'elle fréquentait plus que d'habitude ces derniers temps pour faire ce fameux pipi sur la languette. Bien qu'elle prit le temps de lire et relire et rerelire cinq ou six fois les instructions sur la boite, puis sur le papier, regardant même s'il y avait des effets secondaires, ou des trucs du genre. C'était qu'un pipi sur une languette. Et Hope dut s'y résoudre.

Ce fut bien maladroit. Car après tout, c'était bien la première fois que Hope s'inquiétait de savoir si elle était enceinte. Elle n'avait qu'un léger retard, avec tout le stress qu'elle avait accumulé c'était bien normal. Et les nausées mais ça... ça, c'était sans doute autre chose. Dans le fond, tous ses symptômes pouvaient être expliqué par un truc qui n'impliquait pas qu'elle soit enceinte. Elle avait regagné sa chambre, planté au milieu à regarder ce petit bâtonnet blanc et bleu. Elle le fixait, au point où il aurait pu se mettre à fondre sous ses yeux tant elle ne le lâchait pas du regard. Et alors qu'elle était là, plantée, à regarder ce fichu test de grossesse sur lequel elle avait fait son pipi de la mort, qu'elle angoissait au point où même courir dans une forêt pleine de mordeurs lui faisait pas aussi peur à côté, la porte de la chambre s'ouvrit, grinça légèrement, et montra la seule personne sur ce terrain qu'elle n'avait pas envie de voir maintenant, pas comme ça en tout cas.
Joshua.

Et forcément, fallait qu'il la surprenne AU PIRE MOMENT de sa vie. A croire que le hasard, le destin, ou quoi qu'est-ce, avait un drôle de sens de l'humour.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Ven 6 Mai 2016 - 21:46

    L’avantage, chez les Wheeler, c’est qu’il y avait du boulot. Que ce soit le jardin à entretenir, les arbres à tailler, les rôdeurs à dézinguer. Tout ce dont le vieux ne pouvait plus s’occuper, finalement. Ils étaient bien contents, au final, de les avoir gardé, les deux petits jeunes. Amélia s’occupait d’Emily, et semblait retrouver un semblant de vie. Hope aidait aux travaux quotidien, après tout ils étaient passés de deux à 5, c’était toute une nouvelle organisation, pour laver le linge, faire les repas, le ménage et tout ça. Alors oui, ça faisait un peu patriarcal, comme manière de fonctionner, les femmes au ménage, les hommes aux travaux d’extérieur. Mais ça allait à tout le monde.

    En tout cas, il avait enfin fini pour sa journée. En tee-shirt profitant du soleil qui l’avait accompagné dans sa tâche malgré le fond de l’air qui était encore frais, il leva les yeux vers le pommier qu’il venait de rhabiller, un joli feuillage verdoyant et bien taillé. Il était satisfait, et s’il oubliait les créatures qui cherchaient à les dévorer lorsqu’elles passaient par là, il ne pouvait s’empêcher de se dire que ça lui plaisait cette vie là. Il n’y avait jamais pensé. Il aimait les bars, les sorties, les filles, l’agitation de la ville. Et pourtant, maintenant qu’il découvrait la campagne, qu’il apprenait la vie simple, avec Hope, avec Emily, il se disait que ça lui aurait plu. Un petit cottage, un ou deux enfants qui courraient dans le jardin, Hope et un ventre rond assise sous le porche, en train de tricoter. Mais il fallait se rendre à l’évidence : cette situation là n’était que temporaire, et ils finiraient par passer à autre chose.

    - Il me faut une douche. Je vous rejoins au salon après.

    Le vieil homme lui sourit, et Joshua se retira. Ouais, il avait besoin d’embrasser sa compagne, et de se décrasser. Ca faisait bizarre, quelque part, comme leur relation avait évolué rapidement, depuis qu’ils s’étaient retrouvés seuls, à l’écart du groupe. Il ne la quitterait pour rien au monde, et s’il y avait encore la possibilité, il lui aurait sûrement demandé de l’épouser. Ouais, déjà. L’Apocalypse avait eu ça de bon qu’elle lui avait fait réaliser à quel point le temps passait et que les occasions fuyaient si on ne les attrappait pas au passage.

    Il grimpa les escaliers quatre à quatre et déboula dans la piaule. Pour se figer aussi net. Il ne comprit pas tout de suite le spectacle qui s’offrait à ses yeux. Hope, plantée au milieu de la pièce, les yeux rivés sur un bâtonnet qui ne lui était pas inconnu. Son frère avait eu des enfants, et sa femme avait l’habitude assez spéciale – et surtout dégueulasse à son goût – d’annoncer ses grossesses en présentant le fameux batonnet à toute la famille.

    - Je… heu...

    Il n’avait pas de mots. Et pourtant il en fallait pour lui couper la chique. Mais là.

    Complètement bloqué, il fit demi-tour et quitta la pièce. Il ferma la porte derrière lui, et prit une grand inspiration. Une méga inspiration. Genre s’il pouvait faire une overdose d’oxygène et tomber dans les vapes, ça l’arrangerait. Mais non. Alors il repoussa la porte, ferma derrière lui, et posa son regard doux sur Hope.

    - Ça dit quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Sam 7 Mai 2016 - 18:39

C'était sans doute de la cruauté cachée sous de l'humour. Hope n'était pas encore certaine de ce qu'elle devait faire, penser, envisager. En croisant le regard de Joshua, qui tenta bien d'articuler quelque chose sans qu'elle n'effleure même cette éventualité, elle se sentit se liquéfier de l'intérieur. Que pouvait-elle dire ? La situation, le portrait qu'il voyait d'elle, parlait de lui-même. Oui, elle était figée, là, avec un test de grossesse à la main, et il devait savoir pertinemment qu'elle aurait préféré cent fois être partout ailleurs qu'ici à ce moment même.

Mais ça, Hope fut bien incapable de le lui dire. Elle sentit juste les larmes lui monter aux yeux à toute vitesse quand l'homme fit volte-face pour claquer la porte derrière lui. C'était parlant sûrement. Et bordel ce qu'elle pouvait comprendre. Mais d'une certaine manière, ne pas avoir à assumer ça toute seule, c'était réconfortant. Elle s'était dit que Joshua avait les épaules assez solides pour cette nouvelle, et c'était probablement une manière de se rassurer et de ne pas ployer sous le poids de toutes les tuiles qui leurs tombaient sur le sommet du crâne.

Sauf qu'apparemment, c'était pas la réalité des faits. La brune sentit que ses jambes se transformaient en mousse, se sentit sur le point de s'effondrer sur elle-même et de pleurer à chaudes larmes, là comme ça, à même le parquet de la chambre, sans chercher à se rattraper à quoique ce soit. Ses mains tremblées d'inquiétude par ailleurs, et les larmes qui brouillaient ses yeux firent qu'elle ne voyait même plus le bâton très distinctement. Elle eut comme l'impression qu'on venait de lui coller un coup de poing dans le diaphragme, pile là pour l'empêcher de respirer.

Et elle se serait volontiers laisser asphyxier, si Joshua n'était pas revenu dans la minute avec un sourire qui se voulait rassurant. Ça figea ses larmes, stoppa net le chagrin qui s'était emparé d'elle. « Ça dit quoi ? » Comment ça ? De quoi ? La jeune femme était perdue, à moitié paralysée. Elle mit bien un certain temps avant de comprendre de quoi il parlait, en marmonnant vaguement des excuses et en tentant de se reprendre. Elle essuya ses larmes d'un revers de main, le nez baissé vers le test qu'elle tentait de lire. Son autre main s'aventura jusqu'à la boite, et elle compara.

+ pregnant.
- not pregnant

La brune vit distinctement le + apparaître sous son nez. Elle sentit son cœur se serrer à l'intérieur de sa poitrine, mais fit tout pour cacher son trouble :

Enceinte, fit-elle d'une petite voix aiguë à moitié étranglée qu'elle ne maîtrisa qu'à peine.

Enceinte. Elle avait sortit ça sans l'air d'y croire, sûrement parce qu'elle ne réalisait pas du tout ce que ça voulait dire. Enceinte, elle ? C'était trop fou pour être vrai. Dans cette vie en tout cas, c'était vraiment trop bizarre. Comment pouvait-elle avoir un bébé ? Et puis, avec Joshua ? Ils se connaissaient à peine. Oh évidemment, elle l'aimait et l'adorait de toutes ses forces, mais offrir à un bébé ce monde c'était... C'était complètement fou. Et sans Daryl pour la soutenir, sans des barrières derrière lesquelles se réfugier, avec des zombies aux portes,... Il y avait tellement de choses à dire, à faire, à penser, et rien ne lui venait en tête sur l'instant. En voulait-elle, de cet enfant, d'ailleurs ?

Elle n'en avait pas la moindre idée.

Voilà voilà.

C'était bien tout ce qu'elle avait à dire.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Lun 16 Mai 2016 - 9:47

    Enceinte. Le mot siffla à ses oreilles comme la balle d’un fusil. Il avait pris sur lui,beaucoup même, pour revenir dans cette pièce, pour ne pas la laisser seule face à ce bâtonnet de la mort. Parce que oui, pour lui, avoir des enfants, c’était innenvisageable avant, alors vous vous doutez bien que maintenant, c’était encore moins possible à imaginer pour lui. Il avait pris une grande respiration donc, avant de se lancer et de revenir dans la chambre. Et il avait espéré, au plus profond de son âme – et sans même en avoir honte – que ce n’était qu’une petite angoisse que la brunette se faisait, et que le test en question annoncerait un résultat négatif qui les ferait soupirer de soulagement et rire bêtement de ne pas avoir pris plus de précaution pour s’éviter cette frayeur.

    Seulement, ce n’était pas le cas, et maintenant ils se retrouvaient à se regarder, encore plus bêtement que ce qu’ils auraient pu rire. Il n’y avait pas vraiment d’issue à cette histoire pas vrai ? Hormis des mois à se transformer, des heures de travail, et des pleurs de nourisson au bout du chemin. Il n’y avait plus d’hopitaux, plus de clinique. Comment aurait-il pu l’accompagner pour avorter ? Wait… Et si elle n’avait pas voulu avorter de toute manière ?

    Les pensées se bousculaient dans la tête, et le docker ne savait plus vraiment où il était, sur quelle planète, et avec qui. Visiblement, elle était autant sous le choc que lui. Et il ne savait pas quoi lui dire pour la rassurer. Parce que lui même ne l’était pas. Pour la première fois depuis l’invasion du stade, son héros était complétement paniqué. Bien plus à l’intérieur que ce qu’il montrait à l’extérieur, mais on sentait bien qu’il ne savait plus ou se mettre et quoi dire. Il n’avait pas géré sur le coup, et voilà qu’il se retrouvait à devoir gérer un avenir des plus incertains.

    Et si elle ne survivait pas à tout ça, hein ? Quand Sarah avait eu ses enfants, elle lui avait expliqué que chaque accouchement était différent, que tous pouvaient présenter des complications suffisamment grave pour perdre mère et enfant. Des noms barbares qui s’étaient imprimés dans son crâne. Toxémie gravidique, hémorragie de la délivrance… Est ce qu’il était prêt à perdre Hope pour un enfant ? Il n’en était pas sûr. Et si le bébé survivait et pas elle, pourrait-il élever un enfant sans mère ? C’était déjà pas facile dans le monde d’avant, mais dans celui là ?

    La voix d’Hope le ramena sur terre, et il évita son regard. Il s’apprêtait à dire les mots les plus lâches, et les plus horribles qu’il n’avait jamais prononcé.

    - Je… J’suis désolé. Mais j’peux pas. C’est pas possible.

    A nouveau il quitta la pièce. Il s’en voulait oui, affreusement. Il savait qu’elle allait pleurer, et lui en vouloir. Mais il avait beau retourner le problème dans tous les sens, il ne voyait pas d’issue possible. Il ne voyait pas comment gérer la situation, et quand il paniquait, il fallait qu’il s’éloigne pour réfléchir. Croisant Amélia dans l’escalier, elle comprit à son visage que l’annonce avait été faite, et que ça ne se passait pas très bien. Aussi, alors que Joshua claquait la porte de la maison pour se replonger dans un travail acharné, la maîtresse de maison poussa la porte de la chambre pour s’approcher d’Hope avec douceur.

    - Laisse lui du temps… Quand je suis tombée enceinte de notre premier enfant, mon cher mari a disparu une semaine à faire la tournée des bars, tellement il paniquait...



Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Dim 22 Mai 2016 - 11:12

Le mot « enceinte » lui avait à moitié arraché la gorge et elle s'était entendue l'articuler un peu comme si elle n'habitait plus son propre corps. Sûrement parce que ça ne percutait pas vraiment tout à fait là-haut, dans son crâne, sûrement parce qu'elle ne savait pas tout à fait comment faire les choses, qu'elle se sentait désarmée, face à l'inconnu, et qu'elle aurait eu besoin de son frère pour savoir comment s'en sortir haut la main. Et puis là, elle rêvait aussi de revoir Rose, pour de vrai, qu'elle puisse lui dire qu'elle avait la solution pour s'empêcher d'avoir ce bébé, un moyen rapide et efficace de s'en débarrasser. C'était sûrement très cru dit ainsi, mais être mère, elle ? Dans ce monde ? C'était au-dessus de ses forces et là, elle n'avait pas vraiment le choix.

Mais devant tout le reste, devant le fait d'avoir son frère en soutien, que Rose ait une solution magique, elle aurait voulu que Joshua ne l'abandonne pas. Pourtant, la seule phrase que son « compagnon » réussit à lui articuler lui coupa le souffle. Si elle n'avait pas eu les yeux écarquillés, figée par la stupeur, sans doute qu'elle se serait mise à accoucher sur place. Il claqua la porte, la laissant comme deux ronds de flan, incapable de dire quoique ce soit. Hope tomba simplement sur le bord du lit, une fois que ses jambes la lâchèrent et qu'elle se trouva bête comme tout d'y avoir cru.

Le réconfort d'Amelia vint mais sans pouvoir empêcher la rivière de larmes qu'elle se mit à pleurer. Elle aurait tant voulu que Joshua ne soit pas comme ce type lambda, fuyant les responsabilités, l'abandonnant à son sort. L'empêchant de se regarder dans le miroir. Elle aurait voulu qu'il soit courageux, un peu téméraire, au moins assez fort pour eux deux. Sauf que ça, c'était à l'évidence son rôle. Et puis, monsieur était capable d'éclater le crâne d'un rôdeur à mains nues, mais voilà que devant un fœtus qui ne ressemblait à pas grand chose de précis, il battait en retraite ? A quoi s'attendait-elle finalement ? A ce qu'il l'aime, et la respecte, au moins un peu. Que dans cette adversité qui n'aurait jamais de fin, elle puisse compter sur lui. Mais à l'évidence, non. Elle était toute seule, et elle devait porter un groupe sur ses épaules amaigries.

Peut-être était-elle trop exigeante finalement. Peut-être en attendait-elle trop des gens, et trop d'elle-même. Quand Amelia la laissa après avoir tenté de la rassurer, Hope s'effondra sur le lit en laissant le coussin boire ses larmes amères. Le temps passa, et l'heure du repas arriva. Elle alla timidement rejoindre les autres, pour voir l'hôtesse des lieux assumer sa promesse en annonçant à ceux présents qu'elle était enceinte. Kate toujours dans sa chambre à se reposer ne l'apprendrait que plus tard. Robert et Emily s'extasièrent l'un comme l'autre de cette annonce, naïfs à ce point de voir un petit être survivre à cette existence. Il y eut tout le reste du dîner comme une ambiance douce dans la salle à manger, une ambiance entachée par l'absence notable de Joshua. Et la nuit suivante fut du même acabit, quand Hope se retrouva seule dans un lit beaucoup trop grand pour elle.

Quelques jours plus tard, Emily vint la tirer du lit en lui sautant dessus, riant aux éclats, heureuse comme jamais d'être avec sa tante. Pour sa nièce, encore jeune, ils étaient en train de reconstruire quelque chose. Et Hope aurait donné tout ce qu'elle avait pour pouvoir voir encore le monde des yeux de cet enfant, qui malgré la perte successive de sa mère puis de son père, arrivait encore à parler, sourire, penser, rêver. Elle gardait espoir, là où Hope avait depuis longtemps perdu le sien sûrement. Et le fait que Joshua la laisse avait fini par l'achever tout simplement. Sauf qu'elle ne pouvait pas abandonner, pas encore en tout cas. Emily comptait sur elle, et elle était tout ce qui était vraiment important. Mettant donc ses ressentiments de côté, la brune s'extirpa de ses draps et se prépara à remplir sa journée.

Elle alla prêter main forte à Robert ce jour-là, ayant besoin de prendre l'air. Même si le vieil homme n'était pas tout à fait d'accord pour qu'elle se donne ainsi. Elle lui demanda finalement juste de la laisser tranquille, qu'elle pouvait toujours aider de toute façon et qu'elle n'allait pas se mettre à fondre subitement parce qu'elle était enceinte. Robert comprit, la laissant seule avec ses bûches de bois et sa scie dont elle se servait méthodiquement pour passer ses nerfs à vif.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua E. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 68
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Jeu 23 Juin 2016 - 21:33

    Combien de temps il était parti ? Quelques jours, tout au plus, et il ne s’était même pas trop éloigné du cottage pour ne pas risquer de se perdre. Parce que depuis son départ, il pensait à revenir. Mais il ne savait pas comment s’y prendre, il ne savait pas vraiment s’il voulait assumer ce bébé, pourtant il en était à moitié responsable hein, c’était son concombre qu’il était aller loger près de la brunette. Alors quelque part, il fallait bien qu’il réalise que l’enfant qui allait naître – parce que soyons honnête, il avait eu beau tourner et retourner le problème, il n’y avait aucun moyen de faire avorter Hope sans risquer sa vie. Et il avait beau ne pas savoir s’il pourrait assurer, il savait qu’il ne pouvait pas la perdre elle – allait compter sur lui. Qu’elle allait compter sur lui.

    En tout cas, il avait appris pas mal de choses, pendant sa petite escapade. Sur lui même, sur sa capacité à survivre. Sur son aptitude à continuer seul. Mais surtout il s’était rendu compte qu’il ne voulais PAS continuer seul. Qu’il s’était attaché à Emily, et surtout, surtout qu’il aimait Hope. Que chaque instant passé loin d’elle était un déchirement qui lui brisait le coeur et lui tordait les tripes. Dans un autre monde, il aurait rêvé de vivre avec elle, de la marier devant leurs familles réunies, de la présenter à sa mère, et à son père, de lui faire une ribambelle de gamins. Et finalement… Dans ce monde là aussi.

    Alors il avait pris le chemin du retour, il s’était dirigé vers le cottage. Mais il n’était pas revenu tout de suite. D’abord il avait observé, de loin. Il l’avait regardée vivre de loin. Il l’avait trouvée belle, éclatante. Il avait eu envie de la serrer dans ses bras, et de l’y garder pour toujours. Oui, il avait pris la bonne décision en revenant dans le coin.

    Il avait attendu que la nuit tombe, il avait attendu que ce soit l’heure du repas. Il lui fallait une grande entrée, pour une bonne nouvelle. Parce qu’il allait assumer, jusqu’au bout, jusqu’à la fin de sa vie, aussi longue qu’elle puisse-t-être. Il la protègerait jusqu’à la fin de ses jours. Sans taper à la porte, il entra, et croisa le regard de Robert, qui ne chercha pas à l’arrêter, tant il le comprenait. Puis, enfin, il croisa le regard d’Hope, dont il s’approcha, et à côté de qui il s’agenouilla.

    - Hope, je suis désolé...

    Il ouvrit sa main droite, dévoilant un anneau d’écorces tressées.

    - Je ne voulais pas te blesser, je ne voulais… Je devais réfléchir, tu comprends, il fallait que je fasse le vide pour pouvoir imaginer ce qu’allait être le futur. Notre futur. Je ne te laisserai pas tomber. Mais je peux pas non plus assumer ça comme ça. Je viens d’une famille bien trop traditionnelle pour laisser ça courir. Ma mère m’aurait tué d’avoir ce bébé sans rien autour. Donc voilà. Je sais qu’à l’heure d’aujourd’hui, ça ne vaudra plus grand-chose pour les autres, mais ça vaudra pour nous...

    Il déglutit, et repris son souffle, les yeux braqués dans les siens.

    - Hope Serena Cooper. Acceptes tu de m’épouser sous le regard de Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Jeu 23 Juin 2016 - 22:08

L'absence de Joshua avait été plutôt douloureuse. Le fait de partager un lit vide alors qu'elle avait pris l'habitude d'avoir la présence du docker à ses côtés, c'était le plus dur. Le fait de se sentir affreusement seule même avec les autres... Mais finalement, ça donnait un aspect affreusement humain à l'apocalypse. La vie continuait, les souffrances ordinaires persistaient, et malgré le chagrin qu'elle éprouvait, elle ne pouvait pas s'arrêter. Alors forcément, les heures passèrent, les jours aussi, et un soir, Joshua finit par revenir comme elle l'avait tant espéré. Entre temps, la petite brune avait pris des résolutions, un peu folle il fallait l'admettre. Elle avait décidé de s'endurcir, de ne pas laisser passer ça aussi facilement. Elle s'était inspirée du tempérament de Kate pour survivre à cette épreuve qu'était sa vie, et quand elle vit son homme dans l'antichambre, doublant Robert, la cadette des Cooper décida puisque c'était ainsi, elle allait l'ignorer.

Mais Joshua en avait décidé autrement. Son pas s'était montré décidé, son ton aussi, et quand il vint s'agenouiller à côté d'elle qui était assise autour de la table de la salle à manger, et il lui présenta d'abord ses excuses avant de lui montrer le petit anneau qu'il avait dans la main. Les yeux de Hope passèrent de lui à cet anneau, bien incapable d'articuler un mot. Elle ne comprenait pas. A dire vrai, elle était même carrément perdue.

Il poursuivit son discours, lui expliquant qu'il avait eu besoin de réfléchir, même s'il n'avait pas voulu la blesser. Malheureusement, la plaie était ouverte, et elle saignait toujours. Elle pouvait sentir son cœur se serrer sous la pression, sous ses mots, le fait qu'il parle de sa mère également et du fait qu'elle l'aurait probablement tué s'il venait avec un bébé sans rien autour. Sur le moment, Hope oublia bien toutes les bonnes résolutions qu'elle avait prises quelques jours avant. Non, elle ne lui rétorqua pas une phrase assassine dont elle avait le secret, elle ne se comporta pas comme une peste. Soudainement, les mensonges qu'elle s'était entraînée à dire pour se donner confiance et consistance s'effacèrent, fondirent comme neige au soleil.

Joshua lui demanda de devenir sa femme, sous le regard de Dieu. Et là, quand il articula ces mots sans une once d'hésitation dans la voix, la jeune Cooper eut l'impression que la totalité de ses organes s'étaient fait la malle. Elle eut également la certitude grandissante, envahissante, qu'elle était à sa place présentement, et qu'aux côtés de Joshua, elle serait toujours en sécurité. Son visage figé par le chagrin et la colère se détendit soudainement quand elle esquissa un sourire. Elle ravala ses larmes, celles qui voulaient s'échapper sous le bonheur qui la saisissait. C'était comme si, après des mois dans un tunnel sombre, affreusement long et froid, elle entrevoyait la sortie, la lumière du soleil, et toutes les bonnes choses qu'on pouvait promettre.

J'accepte, articula-t-elle d'une voix blanche en regardant Joshua. Avant de répéter : J'accepte !

Et de fondre dans ses bras. Elle l'enserra si fort, comme si elle s'accrochait à lui avec une farouche envie de vivre, de ne plus jamais le lâcher. Elle entendit vaguement le rire d'Emily derrière, et ses pas quand elle fit le tour de la table pour aller chercher Robert et Amelia. Elle entendit sa petite voix s'élevait dans la maison et annonçait qu'elle avait désormais un oncle, un vrai, qu'ils étaient mariés et que c'était pour la vie des amoureux. Kate allait forcément être au courant avec ça.

Je t'aime, lui souffla-t-elle à l'oreille. Je t'aime tellement !

Ils étaient deux, à jamais. Et bientôt, ils seraient trois.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le tour de la question   Aujourd'hui à 2:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Le tour de la question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le débat sur la question du protectorat
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Question à nos historiens
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-