Partagez | .
 

 Priez ou mourrez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Auteur
Message
Gabriel Fowler
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 413
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Priez ou mourrez   Ven 17 Juin 2016 - 14:32

Selene baissait les bras. D'abord surpris, ne comprenant pas ce soudain revers, il fronça légèrement les sourcils. Elle qui, quelques heures plus tôt, n'en démordait pas, prête à tout pour piller ce groupe de fanatique des ressources qu'ils ne méritaient certainement pas ! Et voilà qu'elle retournait sa veste ! C'était à n'y rien comprendre.
Puis il aperçu un reflet sur sa joue gracile. Elle pleurait. Cela faisait trop d'émotions pour une seule journée. Et à la voir si bouleversée, ce ne devait pas être souvent qu'elle en venait aux mots avec Bobby.

Le géant quant à lui, semblait partant pour aller jusqu'au bout du plan. Il ne lui faudrait qu'un seul mot de Selene pour foncer tête baissée. La dernière remarque de Bobby le fit doucement sourire. Lui, une bonne âme ? On lui avait souvent dit qu'il était quelqu'un de gentil. Souvent trop gentil d'ailleurs. Mais ce qualificatif, c'était bien la première fois qu'il l'entendait.

« Merci Bobby, mais tu te trompes. »
Il laissa planer le silence quelques secondes avant d’enchaîner.
« Je n'ai pas besoin de te supporter. Parce que supporter quelqu'un signifie qu'il y a quelque chose de négatif chez cette personne. Et ce n'est pas ton cas. Tu es de loin la personne la plus gentille, tendre et désintéressée que j'ai jamais rencontré. Alors oui, tu fais des erreurs et tu prends ton temps pour comprendre certaines choses. Mais des erreurs on en fait tous. Alors arrête de te sous estimer. »

Il marqua une nouvelle pause et fixa Selene dans les yeux un petit instant. Lorsqu'il parla à nouveau, il la fixait toujours mais s'adressait à Bobby.
« Selene à raison. Si on fait route vers l'église en l'état actuel des choses, on à toutes les chances d'y rester. On a perdu trop de temps... » il voulu dire 'à cause de Malou', mais il n'en fit rien.
Il regarda à nouveau le géant au cœur d'or dans les yeux.
« Le mieux qu'on ai à faire, c'est de décamper. »

Il conclu sa phrase en la ponctuant d'un sourire amical, à moitié voilé de tristesse. Pourquoi avait t-il fallu que Malou pète les plombs une nouvelle fois ? Il aurait du le voir venir. Après sa première réaction dans la maison, il aurait du se douter qu'elle démarrerait au quart de tour à la moindre provocation. Elle n'avait pas tous les torts dans cette histoire. Certes elle était une véritable tête brûlée, inconsciente, égocentrique et orgueilleuse... mais était-ce une raison pour la pousser à bout et la rejeter comme ils l'avaient fait ? Il n'avait pas essayé un seul instant de se mettre à sa place. Il aurait du lui parler. Ou au moins essayer. Sans forcement parvenir à lui faire entendre raison, il aurait au moins pu éviter le pire. Et à présent, elle se retrouvait seule, livrée à elle-même avec, en plus de ça, une opinion plus qu'entachée des personnes qui l'entouraient. Ces derniers événements l'avaient certainement confortée dans l'idée qu'elle ne pouvait compter que sur elle-même et que personne n'était digne de confiance.

Oui il s'en voulait profondément. Mais il n'en montra rien et se cala, bien enfoncé dans son siège, fixant la route obscure qui s'étalait devant eux. S'il avait été capable dès le début de dire non à cette excursion, Malou serait toujours avec eux. Serrant un peu les mâchoires, il laissa échapper un soupir et se passa une main sur le visage. Quelle journée pourrie !
Enfin non, pas tout à fait. À moitié pourrie seulement. Parce qu'il avait retrouvé une personne qu'il connaissait. Certes, il ne s'étaient vu qu'une seule journée, mais malgré tout, Selene représentait un lien avec son passé, et avec sa sœur. Et à cause, ou grâce à cela, il se sentait étroitement liée à la jeune femme. Sa mâchoire se décrispa et un léger sourire se mit à flotter sur son visage. Tournant la tête vers elle, il sentit son chagrin se dissiper un peu alors qu'il la regardait.

Reportant son attention sur le tableau de bord, il se racla la gorge avant de poser une question qui lui brûlait les lèvres.
« Hum... J'ai cru comprendre que vous aviez des personnes à charge. Ça signifie que vous avez un camp quelque part ? Nan parce que, je me disais... enfin, je voudrais pas m'imposer tu vois mais... enfin si vous avez... »

Un peu gêné, il se tourna à nouveau vers Selene, sans trop savoir comment lui demander s'il pouvait s'incruster dans sa vie. Puis il énonça simplement l'évidence.
« Si je dois encore passer un mois tout seul dans les bois, je vais devenir fou. »

Il se doutait que pour un groupe déjà formé, accueillir un étranger ne devait pas être évident. Ça faisait une bouche de plus à nourrir, sans compter qu'ils se méfieraient de lui. Il espérait que Selene l'appréciait au moins assez pour lui donner sa chance.
Lorsqu'il croisa le regard de la jeune femme, tous ses doutes s'envolèrent et un large sourire lui fendit le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1279
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Priez ou mourrez   Ven 17 Juin 2016 - 15:08

Les excuses de Bobby la firent se sentir encore plus mal, alors elle continuait de fixer les flammes dressées vers le ciel obscures. De là où ils étaient, on percevait les rumeurs de cris, ordres, grognements. Ce soir, certains de ces fous risquaient de périr par sa faute, peut-être devraient-ils plier bagage parce qu’une fois que les morts se seront installés dans leurs rues, ils auront du mal à les en déloger.

Qu’espérait-elle ? Que le géant hurle aussi ? Qu’il la frappe ? Sans doute n’importe quoi d’autre que cette soumission absolue. N’avait-elle pas dit depuis le départ qu’elle n’était pas un ange ? Qu’elle ne méritait pas sa dévotion ? Selene ne voulait pas que son ami meurt pour elle, parce qu’il avait d’autres vies bien plus précieuses à protéger. Heureusement, Gabriel la soutint dans son soudain accès de sagesse. Le groupe de Brinnon les avait attaqués, en échange au moins quatre des leurs étaient décédés et leur refuge était assailli. En fin de compte, la balance était déséquilibrée, mais pas dans le sens que le croyait la musicienne.

Elle huma l’air de la nuit. Il portait des odeurs de bois calciné, de chair brûlée, de putréfaction. Une part mesquine enfouie en elle songeait que ce sort était ce qui attendait tous ceux qui lui causeront des ennuis désormais. Parce qu’elle s’était promis que les siens verraient la guérison, dusse-t-elle condamner tous ses rivaux aux flammes de l’enfer. Un râle attira son attention : un rôdeur, seul, captivé par le feu. Il venait d’apercevoir un repas bien moins loin sur lequel tailler quelques morceaux de barbaque. La charogne claudiquait : le temps qu’elle atteigne le 4x4, ils seraient tous installés, même pas besoin de s’en débarrasser.

- On y va Bobby, ajouta-t-elle à la réponse de Gabriel, c’est fini. J’ai pas l’intention de te demander de te sacrifier pour moi pour prouver ton affection.

Sans essuyer ses larmes qui avaient creusé des sillons dans le sang qui maculait ses traits, la pianiste tira les clefs de sa poche arrière et s’assit au volant. Dire qu’il restait encore de la route… elle se sentait tellement épuisée. Pas uniquement physiquement, mais surtout psychologiquement : sa tête lui donnait la sensation de vouloir exploser. Les autres devaient s’inquiéter de ne pas les voir revenir alors qu’il faisait nuit depuis un moment. Harold était seul pour protéger les filles si jamais quelque chose se passait en leur absence.

L’ancien professeur demanda alors maladroitement s’il pouvait les accompagner au chalet. Sa question était tellement bête que la jeune femme voulut lui demander quelque chose comme « tu te moques de moi » ?! Mais elle était trop fatiguée, alors ce fut son regard qui traduisit ce qu’elle ressentait. Hors de question de déposer Gabriel sur le bord de la route pour le livrer à lui-même. Il était bien entendu le bienvenu. Ça faisait drôle de le voir de retour dans sa vie, en espérant qu’il ne s’en aille plus jamais.

Un choc sur le coffre signala que le rôdeur venait de les rattraper. Il pestait contre la carcasse de métal, sans en trouver l’ouverture, alors Selene mit le contact et s’éloigna. Cette fois, elle alluma les phares : les fanatiques seraient trop occupées pour la voir. Les cadavres que la Land Rover croisait étaient trop intéressés par les deux incendies pour se laisser distraire par la voiture qui fendait parfois leurs rangs. De retour sur la 101, la musicienne accéléra. Elle ne voulait plus qu’une chose : se blottir dans ses draps et oublier cette journée.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
 

Priez ou mourrez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

 Sujets similaires

-
» Majesté, vous êtes priez de laisser votre fouet à l’accueil.
» Priez pour moi ! - Inscription PARTIE 47
» Sköll *** C'est le bazar dans les archives, rentrez pas ou vous mourrez enseveli.
» Négociez ou mourrez [Rang S / Pv : Sensoo Kiru ; Gecko Shin ; Yashira Mugen]
» THE KID » j'ai trouvé les 7 boules de cristal, priez pour que j'm'en serve pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-